AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/   Mer 30 Nov - 4:28
Ryûji


Présentation




Origine de l'avatar : Amamiya Hibiya (Kagerou Project)
Identité : Ryûji.
Surnom : -
Sexe : Masculin.
Âge : 12 ans.
Date de naissance : An -11 (Hiver).
---
Clan : Chinoike. Il n’a cependant aucune idée de son appartenance à ce clan, et son Kerryûgan (Kekkei Genkai du clan Chinoike) est bloqué.
Grade : Genin.
Rang : D.
Kekkei Genkai : Onibake. Ce Kekkei Genkai est en réalité issu d’un esprit maléfique qui l’habite, et qui ne se manifeste qu’en cas de forte émotion (colère généralement). Lorsque cette entité démoniaque prend le dessus sur Ryûji, ses capacités physiques augmentent drastiquement, lui permettant d’utiliser un Taïjutsu bestial, avec une forte mobilité et force de frappe. En plus de cela, l’enfant débloque des capacités de régénération vitale exceptionnelles.


Physique



Ryûji est un jeune enfant, petit de taille et très énergique. Bien que l’on ne s’attende généralement pas à une taille très élevée venant de la part d’un enfant de cet âge, lui est plus petit que la moyenne, du haut de ses un mètre et trente-cinq centimètres. On le remarque tout de même facilement avec cette tignasse de cheveux châtains sur la tête, et sa paire de yeux rouge comme deux rubis étincelants. Cependant, ce qui fait qu’on le remarque facilement, c’est surtout son... énergie inépuisable. En effet, ce petit garçon semble increvable... littéralement.


Caractère



Vous pensez réellement que Ryûji est un petit ange, ou un garçon juste ordinaire ? Détrompez-vous, car c’est bien loin d’être le cas. En effet, comme dit précédemment, le garçon est hyperactif, et ne se fatigue que très rarement. Rares sont les fois où vous le verrez assis dans un coin, dans le calme absolu. C’est même presque impossible de le voir ainsi, à moins qu’il soit assommé ou endormi. Cette hyperactivité passe par de très nombreuses bêtises, des jeux plus farfelus les uns que les autres, et un insatiable besoin de... faire chier les autres. Oui, c’est réellement ça. Il s’amuse à faire tourner en bourrique les personnes qu’il croise, c’est un passe-temps qui le fait bien marrer.

Notre héros est également assez insolent, et ne s’en cache pas. Il n’a pas la langue dans sa poche, et ne se privera pas d’envoyer des piques assassines à quiconque, et même à ses supérieurs. C’est à tel point que son grand-père est forcé de garder un œil constamment sur lui, s’il ne veut pas recevoir bon nombre de plaintes concernant son petit protégé. Il a déjà fait face à de nombreuses réflexions sur son éducation, ou bien des frais à payer pour réparer ses bêtises. Heureusement qu’il était là pour le couvrir un minimum, sinon quelqu’un aurait déjà tenté de l’assassiner, tellement qu’il est insupportable. Ce serait fort probable, en effet.

Il y a néanmoins un moyen de le canaliser un minimum, ou d’attirer son attention : il s’agit de la nourriture, et des sucreries en général (bien qu’un plat de nouilles ait le même effet, dattebayo). En effet, il n’y a pas mieux pour le calmer, ne serait-ce que quelques minutes. Il est très gourmand... voire trop, et ne se prive pas de manger autant qu’il le peut, en s’assurant de ne payer que le strict minimum. Et pour ça, il est prêt à beaucoup de choses, du moment qu’il obtient ce qu’il demande. Cependant, n’abusez pas trop de cette faiblesse, car il n’est pas dupe, et s’arrangera pour très vite obtenir sa bouffe, en plus de vos larmes de souffrance.

Bon là, vous êtes sans doute en train de vous dire "Bon ok, c’est juste un sale gosse". Eh bien, laissez-moi vous dire que... bah vous n’avez pas tellement tort en fait. Cependant attendez, laissez-moi vous présenter Ryûji un peu plus en profondeur. Il n’a pas eu un passé facile, comme de très nombreuses personnes dans ce monde... très tôt, il a été abandonné par sa famille, et n’en garde quasiment aucun souvenir, si ce n’est que quelques silhouettes. Il ignore tout de ces origines, et les personnes qui l’ont recueilli et réduit à l’état d’esclavage pendant de très longues années n’ont pas été tendres avec lui. Sa libération a été une bénédiction pour lui, comme une toute nouvelle vie qui s’offrait à lui. Depuis, il veut ressentir cette liberté dans ses actions, et ne supporte plus aucun ordre que l’on lui donne. Ces ordres, lui remémorant ceux qui lui ont été donné dans le passé, souvenir qu’il désire à tout prix effacer.

Autrefois, il était faible, et sans défense. Néanmoins, c’est une position qu’il ne peut plus accepter. Il souhaite, par-dessus tout, s’affirmer, et devenir assez fort pour ne plus jamais connaître le calvaire qu’il a autrefois vécu. Cette ambition anime ses rêves, et chacune de ses actions… et, de plus, devenir plus fort lui permettra de prendre le dessus sur le mal qui l’habite... en effet, un esprit maléfique habite son corps depuis plusieurs années, et peut parfois le rendre assez instable. Lors de fortes émotions, comme la colère principalement, ce mal prend le dessus, et sa personnalité change du tout au tout. Il devient alors une créature n’existant que pour le carnage, et la destruction, sans aucune once de raison : un monstre, à l’état pur.

Néanmoins, malgré son caractère bien trempé, il possède ses faiblesses comme tout le monde. Déjà, comme dit un peu plus haut, il réside en lui un esprit démoniaque qui l’effraie au plus haut point. Il a peur d’un jour d’en perdre le contrôle, et de faire des actes qu’il n’aurait jamais fait en temps normal, et qu’il ne saurait réparer. Cependant, là n’est pas sa seule crainte... en effet, notre jeune héros ne supporte plus être enfermé, au risque d’être sujet à de violentes crises de terreur et d’angoisse. Cette phobie est une cicatrice du passé, qui restera sans doute gravé dans son esprit pour toujours.

Ah, et accessoirement, il déteste les Yamanaka. Oui, tout simplement.


Histoire



Lors d’une nuit enneigée, il y a de cela douze ans en arrière, un nouveau-né a vu le jour. Cet enfant s’est vu recevoir le nom de Ryûji, et a vécu quelques années avec sa propre famille, appartenant au clan Chinoike. Il vivait avec ses deux parents, et son grand-frère. Néanmoins, il n’en a gardé presque aucun souvenir, et ne sait rien sur eux, ni sur ses origines. En effet, à l’âge de trois ans, le garçon a été séparé de sa famille.

Ce qu’il s’est passé ? Il a tout simplement été enlevé par un groupe de ninjas du clan Yamanaka. L’enfant fut dérobé à sa famille, et ces derniers ne l’ont plus jamais revu. De plus, l’enfant était bien trop jeune pour en garder des souvenirs bien précis, et ne s’en rappelait presque plus. Il se souvenait vaguement de quelques silhouettes, mais était incapable de les affecter à un quelconque lien. Et, pendant ce temps, le jeune garçon fut enfermé à l’intérieur d’une grande bâtisse, avec plusieurs membres du clan qui l’avait enlevé. Ils se trouvaient à Tsuchi no Kuni, au sein de l’Empire de la Terre. Pour une raison qu’il ignorait, il a été enlevé et emmené ici, contre son gré. Ses kidnappeurs étaient les seules personnes qu’il vit pendant de très longues années...

Durant près de cinq ans, les Yamanaka s’en servait comme d’un esclave. Le garçon devait faire pour eux bon nombre de tâches ingrates quotidiennes, et était sévèrement sanctionné par la force à chaque signe de rébellion. Il était devenu leur esclave, en plus de leur servir de cobaye. En effet, ces gens menaient de nombreuses expériences sur l’esprit, en se servant de Ryûji comme d’un sujet expérimental parfait... et il ne pouvait rien y faire. Il n’était pas assez fort pour leur tenir tête, et les craignaient plus que tout au monde. Enfin, dans un sens, ils étaient les seuls qu’ils voyaient depuis cinq ans, et donc les seules personnes qui étaient gravés dans sa mémoire. C’était presque à se demander si le garçon savait ce qu’était de mener une vie réelle. En avait-il seulement l’idée ? Bien entendu, non. Pour lui, il était inconcevable qu’une vie heureuse à l’extérieur puisse exister. Pendant ces cinq années, il n’est jamais sorti, et a été l’objet de ces êtres immondes. Il a été utilisé comme d’un esclave, comme d’un cobaye, et était jeté au cachot lorsque la journée était terminée. Ce n’était pas une vie, c’était un calvaire... mais il n’avait pas d’autre choix.

Du haut de ses huit ans, le garçon semblait mal en point. Il était d’une maigreur inquiétante, et bien petit pour son âge. Il était maltraité, et mal nourri, mais n’en avait presque pas conscience. C’était presque devenu normal d’être dans cet état pour lui, et ce même s’il en souffrait terriblement. Il lui arrivait même quelques jours d’être entièrement seul, enchaîné à son cachot avec pour seule nourriture un plat basique qu’il devait conserver pour tenir cette solitude. D’autres jours, il n’était pas seul, mais... c’était à se demander ce qu’il préférait entre la solitude ou l’esclavage.

Deux ans passèrent, et Ryûji fêtait ses dix ans. Enfin, vous vous en doutez, "fêter" est un bien grand mot pour la vie qu’il menait. À vrai dire, lui-même ignorait sa propre date de naissance, il n’en avait aucune idée. Il savait juste qu’il était à ses dix ans, grâce à ses kidnappeurs du clan Yamanaka. D’ailleurs, en parlant d’eux, ils avaient un projet tout à fait particulier pour le jeune enfant. Encore une fois, une nouvelle expérimentation... mais bien plus poussée que les précédentes. L’un d’entre eux entra dans le cachot, et vit donc l’enfant avec sa chaîne lui retenant le pied droit.

Petit, il est l’heure de finaliser notre projet. Suis-moi.

Sur ses paroles, il détacha le lien qui le retenait prisonnier, et lui attrapa le bras. Finaliser leur projet... voilà des mots qui instauraient la peur dans le cœur du jeune homme. Lorsque celui-ci lui prit le bras, il eut un réflexe soudain qui fut celui de reculer son bras, afin de se défaire de son emprise. Ce réflexe fut regretté immédiatement, lorsqu’il vit le regard noir du Yamanaka. Un coup de poing vint heurter son visage, et quelques gouttes de sang jonchèrent le sol, suite à ce coup. Ensuite, l’emprise sur son bras se resserra, et il l’emmena jusque dans l’arrière-salle, là où l’ensemble des expériences se passaient. Ryûji n’aimait pas cette salle, car toutes ces expériences ne lui rappelaient que des mauvais souvenirs. Il se souvient encore des nombreuses fois où il avait souffert de toutes ces expériences, et craignait de revivre ça. En arrivant devant la porte de la salle, il se figea un moment, puis fut brusqué une nouvelle fois par le Yamanaka qui le traînait presque.

Il entrait dans la salle, frissonnant. Là, il voyait l’ensemble de tous les Yamanaka qui vivaient ici. Ils étaient tous réunis, chose qui était un peu rare. Ils regardaient tous l’enfant d’un regard inquiétant. Là porte se referma doucement, et le jeune enfant fut emporté sur la table centrale, et fut attachée à celle-ci. La peur le gagnait de plus en plus, et il essaya de se débattre vivement. Il fut alors plaqué avec violence sur la table, et fut attaché par de solides liens à celle-ci. Il ne pouvait plus bouger, il était condamné à subir cette toute nouvelle expérience.

Allons-y, il est temps de le ramener dans ce monde.

Le ramener... dans ce monde ? Il ignorait complètement de ce qui en détournait, néanmoins la terreur pouvait se lire sur le visage de l’enfant, et des gouttes de sueur coulaient le long de ses tempes, accompagnées de ses larmes. Chacun d’entre eux se mit en position, et fit un signe de main bien particulier. Ils semblaient concentrer leur chakra avec une intensité folle... puis, une énergie malfaisante semblait régner dans la salle.

L’atmosphère devenait pesante, et maléfique. Puis, une forme violacée prenait forme au dessus de l’enfant, et un grondement sans pareil se fit entendre.

Maintenant !

Leurs mains se baissèrent, et l’énergie violette fut envoyée directement dans son corps. Pendant un instant, il avait comme l’impression que son être tout entier se déchirait. Il ressentait en lui une puissance démentielle, mais aussi une terrible colère qui ne cessait de croître, jusqu’à ce moment où un carnage eut lieu.

Ryûji avait complètement perdu le contrôle de son corps. L’esprit le possédait entièrement... l’expérience a été un échec. Durant toutes ces années, ces multiples expériences avaient pour but de préparer le jeune garçon à devenir le réceptacle de cet esprit maléfique. Cependant, ils n’avaient sans doute pas prévu qu’une crise aurait lieu aussi... rapidement. L’enfant était tellement démuni et sans défense qu’il avait ouvert toutes les portes à cette toute nouvelle puissance qui sommeillait en lui. Et les membres du clan Yamanaka qui étaient présents ici avaient dépensé beaucoup de chakra dans l’exécution de cette technique. Ils étaient maintenant à sa merci...

Sa nouvelle puissance lui avait permit de briser les liens qui le retenaient, et de commencer à massacrer toute cette arrière-salle, ainsi que quelques fous qui avaient tenté de canaliser sa puissance. Il y avait eu des morts, certes... mais bon nombre s’étaient enfuis, bien trop affaibli par le rappel de cet esprit dans ce monde. Pendant ce temps, Ryûji laissa éclater sa colère, en détruisant tout ce qui lui passait sous les mains. Son apparence avait légèrement changé... une énergie violette, qui était du chakra dont il ignorait beaucoup de choses, l’englobait complètement, et ses yeux avaient adoptés une couleur similaire. L’expression qu’adoptait son visage était bien moins innocente qu’auparavant, et ses déplacements étaient aussi vif que l’éclair. Il avait gagné en puissance, c’était indéniable.

Le massacre de ce domaine continua pendant de longues minutes, jusqu’à que Ryûji reprenne un peu son calme, et le dessus sur cette nouvelle entité qui l’habitait.

Qu’est-ce que... ?

Il ne comprenait pas ce qui lui était arrivé. Il regardait autour de lui, tout était sans dessus ni dessous, et détruit. Il y avait même des corps au sol, il y reconnaissait quelques uns des Yamanaka qui l’ont maltraité durant tant d’années. Puis, il vit ses mains, couvertes de sang. Il compris bien vite, en se remémorant ce qu’il s’est passé avant, qu’il était sans doute derrière tout ça. Il fut effrayé de ce pouvoir qui dormait en lui, mais cette terreur se transforma bien vite en curiosité, lorsqu’il vit la lueur du jour s’échapper de la porte d’entrée, laissée ouverte. Tremblant, il s’approcha doucement. Il n’avait presque jamais eu l’occasion de baigner dans cette lumière, ni même de la voir. Arrivé au seuil de la porte, il sentit une chaleur agréable, qui était pourtant si anodine pour un homme. Il mit un pied dehors, pour la première fois en sept ans.

Il lui fallut un moment pour réaliser ce qu’il lui arrivait. Il était maintenant libre, et pouvait ressentir la chaleur du soleil, pour la première fois depuis bien longtemps. Sans doute l’avait-il déjà connue... mais il ne s’en souvenait pas. Bien assez vite, il partit rapidement, sans ne rien prendre derrière lui. Qui sait, l’un d’eux pourrait revenir à tout moment. Il s’agissait là de sa seule et unique chance d’être libre une bonne fois pour toute, et de découvrir ce que c’est de mener une vraie vie, à l’extérieur.

Il courut pendant un long moment, et pendant plusieurs jours. Il évitait les autres, craignant leur présence. Il ne voulait pas quémander de l’aide, au risque de retomber dans le filet d’hommes mal intentionnés. C’est pourquoi pendant plusieurs jours, il évitait les populations, et partait le plus loin qu’il pouvait. Il ne savait pas où il allait, mais continuait quand même de se déplacer.

Une nuit, il s’arrêta pour dormir, au pied d’une montagne. La lune était belle ce soir-là, et les étoiles semblaient combler le ciel noir dans son intégralité. C’était un magnifique spectacle. Jamais il n’aurait pensé, quelques jours plus tôt, voir quelque chose d’aussi magique. Il était ravi de sa nouvelle vie, et espérait ne plus jamais revivre ce calvaire qu’il a connu dans son passé...

Le sommeil finit par le gagner, et quelques gouttes de pluie commencèrent à tomber. Il ne se réveillait pas de suite, crevé par cette course, quand soudain il sentit quelque chose le recouvrir, qui le réchauffait. Il se réveilla dans la foulée, et vit un manteau qui était posé sur lui, alors qu’une grande silhouette se tenait entre lui et la pluie.

Ben alors mon p’tit, c’t’un coup à attraper froid ça d’dormir dehors. Tu l’sais ?

Ses poils se hérissaient en entendant sa voix, et il s’éloigna à toute vitesse de lui, se trouvant vite dos à un arbre. Il tremblait, et avait laissé tomber le manteau au sol.

Du calme p’tiot, j’te veux pas d’mal. J’voulais pas qu’tu tombes malade, t’vois.

Le garçon le regarda un moment. Il s’agissait d’une personne âgée, qui semblait tout sauf méchante. Au contraire même. Il ne semblait pas lui vouloir du mal, et lui avait même prêté son manteau pour qu’il se réchauffe. Il le regarda un bref moment, avant de s’avancer pour ramasser la veste, faite de fourrure.

C’est... c’est à vous...
Nan nan nan, c’pour toi. Je t’l’ai donné. Prends-la.

Donner ? L’enfant avait bien du mal à saisir cette notion, il n’avait jamais rien reçu de tel. Il resta béat un moment, sans ne savoir quoi dire. Puis, il se précipita vers l’homme et le serra dans ses bras, tout en pleurant. C’était la première fois qu’il rencontrait un homme qui semblait vouloir son bien, et c’était aussi la première fois que quelqu’un prenne soin de lui... il avait été touché.

Depuis ce jour, le garçon n’a pas lâché d’une semelle le vieil homme, qui l’appelait affectueusement "grand-père". Il l’a fait quitter Tsuchi no Kuni dans sa charrette remplie d’armes en tout genre, afin de rejoindre Hi no Kuni. Là, il apprit que cet homme était forgeron, et vendeur d’armes, et qu’il était parti pour le Pays de la Terre pour une simple affaire. Le garçon semblait passionné par ce don qu’avait son grand-père pour forger des armes hors du commun, et voulut faire pareil. Il lui apprit alors pendant deux ans tout ce qu’il savait, et Ryûji finit par apprendre à forger ses propres armes, qui étaient… défaillantes, pour ne pas être grossier. Mais bon, il a encore beaucoup à apprendre !

Les jours passaient, et le grand-père profita de la création de Konoha pour y habiter avec son petit protégé, et d’y installer une toute nouvelle forge, bien plus grande et performante que l’ancienne. Suite à ça, le garçon était passionné de voir tous ces ninjas, et voulut en faire de même. Son tuteur ne l’en empêcha pas, bien qu’il ait mis au courant le Hokage de la situation de l’enfant, et de ses crises... potentielles, dû à ce qu'il a en lui. Et aussi de son sale caractère, qu'il avait développé durant ces deux dernières années. Il n'y a pas à dire, il n'était adorable qu'avec papi.


Derrière l'écran



Pseudo : Gaga Killua! <3
Âge : 20 ans.
Comment avec-vous connu le forum ? Je suis magicien.
Que pensez-vous du forum ? Excellent depuis que le dragon de lave existe. 8D Dragon de lave 8D
Quelle est votre disponibilité ? ... Tout le temps ? 8D Bon ok, je dors en journée.
Autre chose ? Une mouche. Bzz.
Code de validation: Ce code est approuvé par Chaton Nao qui fangirl..
©️ Ju de Never-Utopia

_________________


Nyahahahaha:
 


Dernière édition par Ryûji le Mer 15 Fév - 21:40, édité 1 fois
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/   Jeu 1 Déc - 0:16
Fiche terminée ! Yay!

_________________


Nyahahahaha:
 
XP : 283
Messages : 171
avatarNukenin
Tsukiriko Misa
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/   Jeu 1 Déc - 2:46
Salut mon cher,

Ton histoire et ton perso super chiant est super! =) C'était agréable à lire (et triste aussi)

Du coup, t'es validé.

Bon rp sur S.O

Bisou

Nao qui fangirl..
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/   
 

Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ryûji - Le chieur de service en action ! - Terminée o/
» Ninjanobi, le maladroit de service (pv Azaleï) [Terminé]
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Ce qui se cache derriere l'arresration de R.Karadic
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-