AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Katsuko Chinoike, Psychopathe de nature <3 {Terminé !}Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Katsuko Chinoike, Psychopathe de nature <3 {Terminé !}   Jeu 1 Déc - 23:18
Katsuko Chinoike


Présentation




Origine de l'avatar : ~Seraph of the End~
Identité : Katsuko Chinoike
Surnom : Katsu' ou Neiko
Sexe : Jeune demoiselle ingénue '^'
Âge : 17 ans
Date de naissance : Automne -17
---
Clan : Chinoike
Grade : Genin
Rang : C
Kekkei Genkai : Kerryûgan


Physique











Chinoike
Katsuko

   Chinoike Katsuko est une jeune fille de 17 ans, née à l'automne de l'an -18. Elle a la peau claire et lisse, qui tire légèrement vers le blanc. Sa bouche et son nez sont finement dessinés, lui donnant un côté mignon. Les oreilles de la demoiselle sont légèrement pointues, ce qui la rend étrange, semblant sortir d'une fiction, sans que l'on en sache la cause. Ses yeux, quant à eux, sont grands et rouge sang, toujours attentifs, avec un air qui varie du charmant au perturbant selon son humeur. Ses cheveux roses, qu'elle coiffe en de longues couettes grâce à deux pinces noires, atteignent ses fesses plates comme sa poitrine.

   Katsuko a une fine silhouette, semblable à celle d'une noble princesse. Elle porte le plus souvent un costume aux tendances gothiques. Une longue cape noire colorée de rouge à l'intérieur qui lui permet de se protéger du froid, un léger corset noir aux boutons dorés accompagnés de deux rubans roses, sa couleur préférée après celle du sang, et une courte double jupe noire et blanche. Ses bras sont couvets de longues manches noires habillées de dentelle blanche à chaque extrémité. Ne mesurant que cent quarante-cinq centimètres de haut, la jeune fille comble sa petite taille à l'aide de bottes noires à talon qui lui remontent jusqu'aux genoux. Sa tenue préférée est complétée d'un col en dentelle blanc, tenu autour de son cou par un ruban rose, attaché en noeud papillon sur le côté de sa gorge et dont deux filins pendent jusqu'à sa taille.

   Lorsqu'elle ne peut s'habiller ainsi, elle met des tenues plus conventionnelles, souvent celles de la région où elle se trouve pour se faire un peu plus discrète, ou ceux donnés par sa mère quand elle est chez elle.



Caractère




Psychopathe
de nature !

   Neiko est une jeune femme très mature. Elle est responsable, sage, calme. Elle semble être ainsi une jeune de haut rang, délicate et fragile. Ce caractère de façade camoufle efficacement, en général, sa vraie nature, bien plus sauvage et libérée. Depuis sa plus tendre enfance, la demoiselle est fascinée par le sang et la mort. Elle a torturé plusieurs insectes et petits animaux qu'elle parvenait à attraper, les tuant parfois à petit feu et d'autres fois avec une violence inouïe pour son jeune âge. Cette envie de tuer se manifeste de manière aléatoire. Il peut lui arriver d'avoir de longues périodes de "paix" où elle est des plus gentilles, prête à aider sa famille proche comme plus éloignée. Il lui arrive cependant parfois de ressentir un besoin bestial, vital même, de tuer quelque chose, humain ou animal. C'est dans ces périodes qu'elle est le plus instable et imprévisible.

   Katsuko Chinoike est tendre envers ceux qu'elle connaît la plupart du temps. Aimable avec ses proches, elle n'hésite pas à aider ceux qu'elle peut, dans des mesures raisonnables. Elle n'est cependant pas très travailleuse pour ce qui est des tâches ménagères ou domestiques plus généralement, préférant l'air libre au renfermement d'une maison ou d'une tente. Ainsi, elle apprécie par dessus tout chasser ses proies, quelles qu'elles soient. Comme un chat face à une souris, elle prend toujours son temps, prolongeant la souffrance de ses victimes, avant de les achever pour se repaître ou juste pour avoir eu la satisfaction de donner le coup fatal à une créature vivante supplémentaire.

   Elle sait être humble envers ses supérieurs hiérarchiques dans le clan, et sait se montrer discrète quand c'est nécessaire depuis peu. Grâce à ses premières missions réalisées il y a peu, elle a apprit à cacher ses sentiments et ses pensées pour ne pas se trahir. Katsu' peut cependant se montrer très hautaine envers les inconnus, se moquant de ce qu'ils pensent d'elles, de leur existence pure et simple. D'une certaine manière, hors du cercle clanique, elle se moque éperdument des sentiments des autres, ne les considérant que comme potentiel repas ou comm moyen d'atteindre son but. Manipuler les autres humains ne la gêne donc absolument pas et rares sont les personnes qui parviennent à obtenir réellement son attention et son respect s'ils ne font pas parti des Chinoike.



Histoire





    Chinoike Kastuko est entrée dans la pièce d'un pas nonchalent, face à moi, votre intermédiaire. Elle a contourné le bureau et s'est assise sur le puits de la fenêtre derrière moi, s'installant confortablement. Sa tenue paraît des plus provocantes mais je ne dis rien, sachant ce dont elle est capable. Je me contenterai donc de vous raconter là ce qu'elle m'a dit sur elle, ce qu'elle a gentiment accepté de m'expliquer sur son enfance.


     " Je commmence par quoi ?..
     - Et bien... Ce à quoi vous pensez en premier... Vos parents peut-être ?
    - Bien. Alors mon père s'appelle Emichi, il a maintenant 46 ans, il est brun aux cheveux courts, la barbe taillée, les yeux rouge sang comme moi. Il est très grand, presque deux mètres je crois. Il est plutôt important dans le clan, possédant le rang de Jônin et étant professeur à l'académie de Suna. C'est lui qui m'a tout appris depuis que je suis petite, ma mère étant trop prise. Ma mère, d'ailleurs, s'appelle Taka. Elle est un tout petit peu plus grande que moi, et elle a de très longs cheveux blancs. Ses yeux sont aussi rouges que ceux de mon père et les miens, encadrés par de fins sourcils, un nez fin et une bouche très souvent souriante. Je n'ai pas réussi à l'énerver souvent, mais quand j'avais le malheur de le faire, je le regrettais toujours. Elle a quanrante-deux ans maintenant et son poste au laboratoire occupe la plupart de son temps. Elle n'a rien le droit de nous dire dessus, mais ce n'est pas si grave au fond. Ils ont vécu leur jeunesse ensemble, ont souvent combattu ensemle voire dos à dos pendant les guerres claniques. Mon père me raconte de temps en temps certaines histoires où ils se sauvent mutuellement, chacun leur tour, ça me paraît un peu trop beau mais bon, je suis là donc ils ont bien fait en sorte de survivre à ces guerres.
    - J'ai cru comprendre que vous aviez un frère aussi, vous pouvez me parler de lui ?
    - Mon frère... Il s'appelle Yutaka, et il est crétin. Il est beaucoup trop gentil. Il s'est fait frappé de nombreuses fois par d'autres gamins de son âge même s'il est proche de la taille de Père alors qu'il a deux ans de moins que moi. Il n'a pas encore activé le Kerryûgan non plus, il refuse de toucher au garde-manger alors que cet autre abruti le lui a demandé un paquet de fois. Vous ne le croirez jamais mais cet homme reste de son plein gré chez nous. En même temps on le nourri, on le loge comme un noble alors que c'est un simple humain. Il doit avoir conscience de sa chance d'être accepté dans notre famille, même à son niveau. On pourrait presque croire qu'il aime quand on lui prend du sang pour manger. Pour en revenir à mon frère, lui aussi a les yeux rouge sang, et ses cheveux sont de la même couleur que ceux de Mère.
    - D'accord... Maintenant que nous connaissons un peu votre famille, pouvez-vous nous raconter votre histoire brièvement ? Que l'on sache un peu comment vous êtes devenue celle que vous êtes aujourd'hui ? "

   Kastuko hoche la tête et se redresse un peu sur sa fenêtre, se tenant enfin de manière plus décente vis-à-vis de son rang. Elle s'étire légèrement, laissant pendre sa jambe gauche dans le vide, repliant la droite contre sa poitrine qui se soulève lentement et régulièrement.

    " Mes parents sont originaires de Cha no Kuni, près du manoir principal de notre clan. Ils ont appris à se battre et à penser là-bas, ce qui les a guidé à soutenir le mouvement Rikudô avec les autres Chinoike. Je n'ai fait que suivre pendant toute cette période, je vous expliquerai ensuite ce qui s'est passé pour moi plus en détails. Ils ont ensuite choisi de suivre ceux qui sont venus créer Suna, plutôt que de retourner à Cha no Kuni, cherchant quelque chose de nouveau. Etant du clan Chinoike, ils n'ont eu aucun mal à se faire remarquer, Mère comme laborantine et Père comme professeur. Il continue d'ailleurs de nous enseigner, à mon frère et moi, mais il a moins de temps qu'auparavant maintenant qu'il a cette charge. Ils sont donc tout deux très occupés, et je dois surveiller un peu Yutaka, mais ce n'est pas ma priorité. Je souhaite désormais me concentrer vraiment sur l'augmentation de mon pouvoir et d'apprendre de nouvelles techniques.
   - Et donc, quelle a été votre évolution ? Vous acceptez de nous en parler maintenant ?
   - Vous êtes bien impatient. Vous avez de la chance, je suis de bonne humeur, j'ai bien mangé tout à l'heure. "

   La demoiselle se redresse et s'assoit dos à la fenêtre désormais, ses jambes pendant dans le vide, ne touchant pas le sol. Elle penche légèrement la tête sur le côté quand elle s'aperçoit que je regarde vers ses pieds qui frôlent le parquet, ce qui me fait bien vite redresser la tête. Elle sourit légèrement, me laissant entrevoir ses canines plus acérées que celles des autres humains avant de reprendre son histoire.

   " Je disais donc que je suis née à Cha no Kuni, près du manoir principal de notre clan. Mes parents n'avaient pas encore leur rang actuel, ils ne s'étaient pas encore fait remarqués lors des différentes batailles qui ont suivi, plus violentes que jamais. J'ai donc passé trois ou quatres premières années de ma vie de manière plutôt innocente, ma famille ne se nourrissant d'humains que lorsqu'une partie plus noble ou sinon plus riche du clan nous invitait à manger. J'ai donc débloqué mon Kerryûgan à l'âge de quatre ans, et c'est à ce moment là que tout a basculé selon mes parents. Ils disent que j'étais adorable jusque là, puisqu'étant enfant, j'avais une nourriture différente des adultes pendant ces banquets claniques. J'ai fini par piqur les fonds des assiètes de mes parents à la fin d'une de ces soirées plus interminables les unes que les autres, ces soirées d'apparât qui m'ennuyaient déjà et que je ne supporte désormais que par obligation de la part de mes parents, "pour bien nous faire voir" comme ils disent. Vous ne connaissez pas ça, vous, la honte que peut apporter un manquement à l'une de ces soirées ou une mauvaise conduite, qu'importe l'âge que vous avez. Enfin bon. J'ai donc goûté ce que je pensais bien meilleur que ce que j'avais eu dans mon assiète, et ça m'a réveillé.
   - Ça vous a réveillé ? C'est-à-dire ?
   - Oh. Ce n'était pas spectaculaire. Du moins, pas de l'extérieur. J'ai senti comme une explosion, une libération à l'intérieur. Comme si on m'enlevait enfin un corset trop serré qui m'empêchait de respirer. L'air passait enfin dans mes poumons, et avec lui, mes pouvoirs. Je n'ai probablement pas du sembler différente à mes parents sur le moment, mais ils ont du le comprendre car dès le lendemain je me mettais à tenter d'attraper des insectes et des petites bestioles en tout genre qui passaient près de moi pour les tuer avec une violence qui leur paraissait incensée selon leurs dires. Je m'amusais juste. C'est vrai qu'on peut paraître cruel quand on tue des créatures de cette manière, mais n'est-ce pas un droit réservé aux forts, de pouvoir tuer les faibles à tout moment ? Je ressentais un grand plaisir à "chasser" et ça a été l'un de mes meilleurs entrainements tant l'excitation était grande à chaque fois. Si certaines bêtes étaient incapable de se déplacer plus vite que ma main, d'autres m'ont fait courir pendant des heures, grimper à des arbres, dévaler les champs, escalader même parfois certaines maisons. C'est ce qui m'a fait développer la plupart de mes capacités physiques de manière suffisante bien que je ne sois pas une grande sportive de base. Je préfère me fier à ma rapidité plutôt qu'à ma force brute de manière générale. "

   Se relevant finalement, la jeune Chinoike fit le tour du bureau et piocha une pomme dans la corbeille de fruit qui était déposée à l'attention des invités qui se succédaient dans mon bueau modeste. Elle commença a croquer dedans, me fixant d'un regard des plus perturbants.


    Gêné, j'ai donc attendu qu'elle finisse son fruit avant de reprendre "l'interview".

   " Vos parents ont réagi comment en voyant votre changement de caractère ?
  - Ils n'ont pas fait le lien avant que je le leur raconte quelques mois plus tard. Ils pensaient simplement que j'avais changé, et s'étaient mis à me surveiller bien plus étroitement. D'un autre côté, mon frère était très sage et calme, ils pouvaient se focaliser sur moi pour être sûr que je ne tue personne. Mon père a alors commencé à m'apprendre les bases de notre Kekkei Genkai pour me garder sous contrôle, que je n'apprenne pas par moi-même des choses aussi peu sûres. J'ai donc eu une très grande attention de mes parents jusqu'aux évènements de ces dernières années. J'ai alors été beaucoup plus seule, il m'est arrivé d'aller sur les champs de bataille une fois ceux-ci retombés dans le calme de la mort pour me repaître de cette faim permanente qui était apparue dix ans plus tôt.
    - Et comment s'est passée votre arrivée à Suna, après ces épisodes meurtriers ?
    - Nous avons accompagné certains amis de mes parents qui partaient vers Kaze no Kuni, vers la future Suna plus précisémment. Mes parents s'étaient tout deux illustrés pendant les combats et ont ainsi monté en grade. Ils ont choisit d'aider à fonder ce nouveau village caché au milieu du désert de Kaze, participant à la montée en puissance des laboratoires et de l'académie, ce qui leur a permis de faire construire un manoir pour notre famille dans l'enceinte de Suna, nous qui vivions jusque là dans une maison de taille moyen lorsque nous étions à Cha no Kuni. J'ai passé beaucoup de temps à découvrir cette nouvelle ville et j'ai dû m'inscrire à l'Académie comme mon frère pour que mon père nous laisse tranquille. Je suis bien pressée de voir arriver l'Automne de mes dix-huit ans pour enfin être libérée de cette obligation. J'y passerai probablement encore un certain temps, mais je suis certaine que je pourrais enfin aller en missions librement, et que je ne serai pas cantonnée à Suna dans le cocon que mes parents ont créé avec tout ces autres gens qui me sont des plus indifférents. Enfin voilà mes plans actuels. Je compte terminer les apprentissages entammés à l'Académie mais je veux également découvrir le monde dans son ensemble, mais dans le respect des règles de mon clan. Je ne tiens pas à être vue comme une déserteuse, les conséquences en sont rarement des plus agréables, vous vous en doutez. Je vais vous laisser maintenant, j'ai cours dans peu de temps et je dois atteindre l'Académie pour ne pas être en retard. Père est le premier au courant dans ce genre de situations...
    - Je vous souhaite un bon cours et une bonne fin de journée dans ce cas. Je vous remercie du temps que vous m'avez accordé. "

    Katsuko Chinoike se releva donc de la chaise sur laquelle elle s'était confortablement installée après son "goûter" et sortit sans un bruit, fermant la porte avec une certaine délicatesse due à son éducation plus qu'à sa vraie nature. J'en profitais pour souffler enfin et commencer à écrire ce que je vous présente désormais, le récit qu'elle m'a conté pendant cet entretient.




Derrière l'écran



Pseudo : Ash, ou Crazy :)
Âge : 20 ans
Comment avec-vous connu le forum ? Rin '^'
Que pensez-vous du forum ? Le seul truc un peu chiant pour l'instant c'est la barre "Les News Navigation Accueil..." transparente qui est gênante pour lire des posts sur téléphone en version internet normale '^' Sinon c'est super cool o/
Quelle est votre disponibilité ? En vacances +/- non-stop, en période de taff... Ca dépend vraiment du moment, les joies de l'archi :)
Autre chose ? J'ai faim. Chieri me manque '^'
Code de validation: Chaton approuve ce code '^' Killua! <3
©️ Ju de Never-Utopia

_________________


Dernière édition par Chinoike Katsuko le Sam 3 Déc - 1:05, édité 8 fois
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Katsuko Chinoike, Psychopathe de nature <3 {Terminé !}   Ven 2 Déc - 22:05
Yop o/ Bienvenue sur le forum!
J'me demande bien comment vont évoluer ses pulsions meurtrières Razz
n'hésite pas à venir vers nous si tu as la moindre question, et à nous prévenir lorsque ta présentation sera terminée ! :D

_________________
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Katsuko Chinoike, Psychopathe de nature <3 {Terminé !}   Sam 3 Déc - 5:02
Youp ! Alors, 1m45, t'as pas rétréci je crois par rapport à tout à l'heure ? Ou alors je me suis trompé. xD En tout cas, je te rattrape bientôt ! *se met sur la pointe des pieds*

Alors alors, concernant tes descriptions, c'est très complet et bien écrit ! Je trouve le contraste entre la petite fille tendre et aimable et la psychopathe qui aime le sang et faire souffrir vraiment cool, autant à lire qu'à jouer. Par contre, OMG pauvres petits insectes et animaux que tu chasses ! D8 T'as pas honte ? Pauvres bêtes... ouais t'as raison, on s'en fout. Bwahaha ! :D

D'ailleurs, léger HS (oui avec moi y en a souvent, je l'avoue je m'égare souvent !), mais c'est moi où dans le gif en bas de ta description mentale, il y a un truc qui ressemble à un Nostenfer déformé ? Avoue, ça y ressemble ! C'QUAND S.O.?!?

Passons à l'histoire. Et avant tout... Tu écoutes du Lizz ! OMG <3 En plus, Hide & Seek je l'adore, et elle colle juste parfaitement avec ta personnage ! Le petit garçon est ta proie, et tu la chasses en la cherchant... Ding Dong I know you can hear me... ♫ Bref, je me perds encore ! D:

Le format interview est super bien maîtrisé, et appréciable à lire. C'est très agréable pour le lecteur, puis on sent que tu t'es amusé en l'écrivant (après j'me trompe peut-être ? xD) et c'est cool. D'ailleurs j'ai ri, car en relisant ton histoire, j'ai retrouvé au fur et à mesure les questions que tu as posé aujourd'hui, c'était assez marrant ! Par contre petite déception, je m'attendais à ce que tu manges la madame. Dommage, mais ça reste super quand même ! 8D

M'enfin sinon, je n'ai rien à redire sur ta présentation, alors je te valide Mme la Psychopathe ! Tu es validée Genin de rang C à Suna, et j'espère que tu te plairas dans ce village, et sur le forum en général. Ta couleur et ton rang arriveront prochainement ! Ta première mission sera d'aller faire ta FT en attribuant les 10 PC que l'on t'offre au rang C, et de commencer à RP avec ton personnage !

Bon RP sur SO, amuse-toi bien avec ta Katsuko ! Wink

_________________


Nyahahahaha:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Katsuko Chinoike, Psychopathe de nature <3 {Terminé !}   
 

Katsuko Chinoike, Psychopathe de nature <3 {Terminé !}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il se faut s'entraider, c'est la loi de la nature. [Livre II - Terminé]
» Rhosgobel , ou comment aimer la nature et ses bienfaits. [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» [Quête] Tueur psychopathe à Delirium City

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-