AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Dim 4 Déc - 23:39

"Me voici, Shodaime Mizukage", annonçai-je avec un ton respectueux avant de poser un genou à terre.

Je n'étais pas habitué à ce genre de politesse, mais je devais m'y faire. Si le respect était implicite dans le clan Kaguya, il me fallait faire preuve de flexibilité et m'adapter aux coutumes de ce nouveau pays qui était le mien. Ainsi, me relevant doucement, je remarquais la présence de deux ninjas de mon pays dans mon dos, présents pour les mêmes raisons que moi.

Quelques jours plus tôt, j'avais entendu parler d'un attroupement de danseurs dont les enchaînements ne me plaisaient pas. Si l'affaire ne s'était pas répandue jusqu'alors et que leur notoriété était inexistante, des rumeurs d'un vol d'objet précieux composé par cette troupe déporta mon attention. Aujourd'hui, je devais me mettre face au fait accompli : Le village a été demandé pour venir en aide à Michino Shingo, un vieillard aisé qui désignait les danseurs comme des malfrats.

Ainsi, je me retournais suite aux explications et informations données par la Shodaime Mizukage. Nous, indiquait-elle de son doigt en désignant les personnes qui se tenaient à mes côtés, devions infiltrer ce groupuscule afin de récupérer une poupée qui était une valeur sentimentale du notaire. Avec respect à son encontre, je lui tournais le dos pour regarder mes partenaires de mission.

L'un d'entre eux était un homme cerné d'âge. Une barbe grisonnante, des cheveux blancs, je me projetai déjà dans une scène où il ne pourrait plus bouger, atteint de la fragilité de son vieux dos. Son regard vide me faisait imaginer un shinobi détruit par la guerre et ça ne me plaisait pas : Je préférais une boule de nerfs capable de se lancer dans la mission tête baissée plutôt qu'une loque difforme incapable de se mouvoir. Cependant, si la Shodaime m'avait liée à lui, il devait y avoir une raison que j'ignorais encore.

Quant au second... c'était le Némésis de cette première description. Il était la totale opposition du premier individu. Un jeune garçon, sûrement de mon âge, mais bien plus petit et recouvert de candeur. Une naïveté au premier abord que je ne reconnaissais pas dans son attitude, qui semblait plutôt lassée et passive. Une fois de plus, j'avais cette étrange impression que je ne devais pas me fier aux apparences de mes partenaires et me contenter de les découvrir au cours de la mission.

"Je vous remercie pour cette mission, Shodaime Mizukage.", annonçai-je tout en faisant signe à Kisame d'avancer le premier afin que je puisse clore la marche, suivant de près Osou. Pour la première fois chef de mission, ce détail insignifiant me permettait de ne pas avoir à me préoccuper de leurs déplacements mais uniquement au bon déroulement de notre quête.

Spoiler:
 
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Lun 5 Déc - 0:19
Décidément, la Mizukage prenait grand plaisir à m'humilier, ou alors à m'agacer, encore une mission entouré de jeunes, comme pour me rappeler que l'âge avait déjà commencer à faire son effet sur mon corps.
Détail intéressant, cette mission là, ce n'était pas moi qui allait offrir les directives, d'ailleurs, ce jeune homme, je crois bien avoir entendu parler de lui quelques fois, peu de détails m'échappent lorsque je me motive à les chercher, mais je lui poserai la question plus tard, si je n'ai pas oublier entre temps.

Une mission de plus, localisation et récupération, une troupe de danseurs adepte du vol, étrange mais pas idiot, les artistes ont souvent accès à des lieux privilégiés, mais oser voler ici, ce n'est pas la meilleure des idées, la justice sur Mizu no Kuni est implacable, si j'étais seul sur cette mission, je m'y serais pris de façon expéditive, personne ne pleurerait sur le sort d'une dizaine de danseurs.

Mais je n'ai pas les reines de notre groupe en main, ce n'est pas à moi d'en décider ainsi... Je suis tiré hors de mes pensée par la gestuelle de mon chef de mission, qui me désigne la sortie sans un mot, sans changer de mon habituelle expression maussade, j'enfourne mes mains dans mes poches, saluant d'un respectueux signe de tête la Mizukage, déjà replongée dans son travail.

Je prend donc la tête du petit groupe, attendant d'être hors de portée d'oreille du bureau de la Mizukage, ayant trop peur de la déranger, pour poser la question qui me trotte dans le crâne depuis que l'ordre de mission à été donné, je me retourne, les sourcils légèrement froncés, le regard rivé ver Feng Hoo, mais pas vraiment à la fois, fixant un point légèrement au dessus de son front.

<<Alors je me demandais simplement... Comment on va s'y prendre, pour tout ça ? Mhh... Et aussi, c'est la première fois pour toi ?>>

Mon visage légèrement crispé par la frustration de ne pouvoir agir comme je le veux, je montre quelques signe de nervosité, il y à du danger dans chaque mission de la vie d'un traqueur, et un mauvais chef peut finir une vie prématurément... Pour un homme comme moi ayant prioriser la survie à toute chose, la situation en est très gênante, mais attendons avant de juger, voir ce dont ce jeune homme est capable... Les surprises arrivent toujours plus vite que l'on ne peut prévoir.

Mon regard se tourne vers Osou, ce n'est pas la première fois que je travaille avec celui là, il à un certain talent, pour un type de son âge, j'espère simplement qu'il à cesser de fumer entre temps, l'odeur qui collait à ses vêtements lors de notre première mission ensemble était terriblement désagréable.
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Lun 5 Déc - 21:31


Le genou du gamin posé sur le sol, ses yeux allant de gauche à droite, d'un de ses compagnons à l'autre, afin d'éviter au possible de croiser le regarde de la Mizukage qui; il fallait le dire, lui créait une appréhension immense. De plus. Les mains du jeune ninja allèrent discrètement jusqu'à son estomac, contractant ses abdominaux au mieux afin de contenir l'effroyablement bruissement qui devait s'en échapper; l'argenté laissa échapper un faible juron qu'il ravala tout aussi vite. Quelle idée Yuuri avait-il eu de lui faire autant de fromage, une raclette qu'il avait appelé ça? Et puis quelle idée aussi de venir le convoquer à l'improviste.
Une fois cette mauvaise passe révolu, il prit une profonde inspiration qui... *LE VIOQQQ* s'entend-il hurler dans sa tête. Comme à son habitude, l'odeur profondément masculine de son homologue lui monta à la tête, provoquant une série d'aléas humain qui n'était certainement pas...

Les yeux cyans d'Osou croisèrent ceux ténébreux de son ombre. D'abord légèrement surpris, il afficha un fin sourire lorsqu'il comprit qu'il était le dernier à genoux. Il se releva, l'air de rien. *GAKII* aurait-on pu entendre hurler de la résidence Ken, mais qu'importait, l'argenté ne serait plus dans cette prison d'ici quelques minutes. Il haussa légèrement la tête, réussissant difficilement à rester concentrée tant ses hormones fermentés en cette pièce, face à cette femme qui représentait pour lui la terreur absolu en même temps que... Un fin sourire s'installa sur le faciès du Chammadaï.

Plongé dans son entrainement dans la résidence Ken,  le jeune Osou avait depuis longtemps l'habitude de passer de nombreuse journée enfermée dans un sous-sol à en subir. Ne ressentant que l'affreuse morsure du froid sur sa peau, que l'attaque vicieuse d'une bougie allumée violemment alors que le noir complet régnait. L'acquiescement rapide de ses coéquipiers à l'appellation d'un groupe l'amena à penser que cela devait être une "une" depuis quelques jours dans les commérages du quartier. Qu'importait. Avant qu'il ne puisse en comprendre plus, c'est le bruit de l'ouverture de la porte qui l'amena à la réalité. Son regard fuit jusqu'entre les échelles de son chef d'équipe pour capturer une dernière image de sa Mizukage avant qu'il ne s'enfuit en dehors du bureau, l'air de rien.

Il avait passé la quasi-totalité de son enfance à ne jamais pouvoir faire une connerie, à toujours devoir respecter un certain nombre de code, ne pas pouvoir profiter de choses simples. C'est pourquoi, le visage de son ombre, le menton plongé dans le creux de ses deux mains unis, sa longue chevelure d'ébène, resta imperturbable dans l'esprit du jeune adolescent, en plein changement. Son regard tenta de croiser le grand-père, qui savait très bien avis particulier sur la question. Ces derniers temps, le jeune Ken semblait se plaire à vivre enfin en communauté avec d'autres ninjas. Le grisonnant n'avait cependant toujours pas l'air plus d'humeur que ça.

Une fois la porte du bureau refermé, le jeune garçon s'emplit du sérieux nécessaire. Désormais c'était la mission qui commençait, la petite réunion n'était qu'une petite formalité. Le regard de l'argenté capta enfin celui de Kisame, qu'il jaugea tranquillement. Il se demandait réellement ce que le vieux requin pensait de lui actuellement, qu'est-ce qui lui venait en tête quand il l'observait? Son regard fixa rapidement le sol, tic qui ne s'échappera jamais, synonyme d'une réflexion intense. « Il ne nous reste plus qu'à apprendre à danser, vous vous débrouillez Kaguya-san? »

Un Kaguya, cela savait obligatoirement danser non? Il pouvait bien se séparer de ses épées un temps, non? Son regard se tourna vers le requin, dépité; la question ne se posait même pas. Le Ken laissa échapper un petit « Peuh. » coquin. Bien entendu qu'il appréciait bien ce vieil homme, néanmoins le balais était profondément enfoncé. Osou se demandait même s'il ne lui titillait pas la glotte par moment. « En tout cas, on aura certainement pas besoin de les traquer. » Il ne fallait certainement pas mal interpréter les dires du garçon. Ce n'était qu'une petite discussion, quoi qu'il arriva, il suivra les ordres de son chef. La hiérarchie sera respecté; au possible.




Dernière édition par Ken Osou le Lun 5 Déc - 23:15, édité 1 fois
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Lun 5 Déc - 21:49
Mon regard parcourait la salle, valsant entre les yeux de Kisame et d'Osou qui avaient l'air de compter sur moi pour l'accomplissement de cette mission. Était-ce par mon rang de Jônin ou par mes compétences de danseur qu'ils m'observaient fixement ?

Dans un premier temps, je m'adressai à Kisame en réponse à sa question. C'était la première fois que je menais une mission en effet, mais je préférais lui mentir afin de le rassurer : sur une mission de ce genre, je me devais de mettre mon équipe en confiance quitte à leur mentir. Certes, je ne partais pas forcément sur le meilleur pied, mais après cette petite distorsion de la réalité, je serais plus à même de les diriger afin que tout se passe bien. J'avais une attitude autoritaire, bien différente de celle que je présentais habituellement étant donné mon attrait pour la solitude; mais l'accomplissement de cette quête m'importait beaucoup.

"Ce n'est pas la première mission que je dirige et ce n'est pas ma première mission de rang B. Cependant, c'est la première fois que je dirige une mission de rang B, autant dire que ce sera un petit challenge dans notre périple. Toutefois, comme vient de le souligner Osou, annonçai-je en regardant cette fois le plus jeune de l'équipe, je suis un danseur. C'est sûrement pour cette raison que la Shodaime Mizukage m'a choisi, plus que pour mes antécédents en tant que missionnaire de Kiri. Je marquais un petit temps de pause en offrant cette fois ma voix à mes deux partenaires. Je ne vous enseignerai pas la danse pour cette mission, s'ils combinent les mêmes mouvements depuis longtemps, tous ensembles, ils savent pertinemment qui fait partie de leur groupe et qui n'en fait pas partie. Ne vous attendez pas à une vulgaire mission d'infiltration et cours de danses, nous allons devoir trouver un parallèle différent. Néanmoins, tu viens de soulever quelque chose qui pourrait nous être utile, Osou."

Cette fois, je suivais le mouvement du plus âgé de la troupe en accélérant le pas pour nous forcer à aller plus vite en nous dirigeant en direction de l'arène de Kiri. Je l'avais déjà vue usée par des danseurs dans le but de s'entraîner et à en juger par les faibles salaires des danseurs (dont je faisais partie), ils pouvaient ne pas avoir de salle qui leur était privatisée. Il fallait compter sur cette supposition pour attirer leur attention, ce qui était mon but.

"Les danseurs sont souvent orgueilleux et fiers de leurs danses, annonçai-je en connaissance de cause. Je vais vous enseigner des enchaînements qui ne sont pas intéressants, qui sont simples à réaliser et que vous devrez réaliser... mais mal. Vous allez devoir enregistrer parfaitement les fautes à réaliser pour énerver leur vanité de danseurs. Vous comprenez ce que je veux dire ?"

Puis, je réalisais que je m'adressais à un vieil homme et un jeunot et qu'il n'y avait pas de véritable synergie entre eux... Alors, je me contentais de réaliser quelques petits pas d'avant en arrière en respectant un tempo lent, au risque d'ennuyer Osou et de faire du mal aux articulations de Kisame, qu'ils devaient reproduire.

"Ne vous en faites pas. Je sais que c'est stupide et que ce n'est pas glorifiant, mais nous n'aurons pas d'autres solutions lorsque nous serons confrontés à eux. Vous allez devoir vous faire passer pour des danseurs et les décevoir, puis leur demander de faire mieux. Nous profiterons de leur concentration et de leurs positions liées à la danse plutôt que de leur garde au combat pour attaquer par surprise et ce au corps à corps si vous en êtes aptes. Allez. Reproduisez ça."

Toujours les mêmes pas. Lents. Véritablement pas intéressants. Mais suffisamment stupides pour froisser des danseurs vantards.
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Lun 5 Déc - 22:19
Alors comme ça, pas de traque... Mais qu'est-ce que je peut bien foutre ici moi... Du combat, c'est au moins ça.
J'écoutes aux explications du jeune danseur, il n'a pas l'air trop perdu, je le scrute de la tête aux pieds alors qu'il parle, il n'a pas l'air trop jeune, je lui donnerai bien deux année de plus que l'autre.

Attend une seconde... Kaguya... San ? Il le vouvoie ? Bordel j'ai vraiment pas laissé une bonne impression de notre premier mission, ou alors il se fou de moi, il espère peut être de l'attention, une réponse quelconque ? S'il cherche à m'énerver, il s'en sortira bien déçu, j'ai autre chose à foutre, inutile de gaspiller mon énergie avec ce genre de bêtises.

Je garde mes pensée pour moi, ça ne sert à rien d'alimenter le feu de l'arrogance avec de la réprimande, je me concentre plutôt sur les directives de mon chef de mission... Expression qui me restera longtemps au travers de la gorge, pas d'infiltration, je suis bien content qu'il soit suffisamment malin pour se rendre compte que personne n'infiltre une troupe de danseur itinérant, ce genre de personne qui passent tout leur temps ensemble seraient facilement capable de détecter la moindre anomalie dans le comportement de leur pairs.

Et puis la danse, j'aurai jamais voulu l'apprendre, à quoi ça peut bien servir cette merde...

Mon regard se perd dans le décors sur le chemin de l'arène, je n'aime pas trop cet endroit, j'y vais peu souvent, je ne m'entraîne que lorsque je suis certain d'être seul, et ce n'est pas souvent que l'on peut trouver ce genre de moment lorsque l'on va dans un tel endroit, une fois arrivé, Kaguya termine de nous expliquer son plan, pas bête en effet, c'est original, mais...

<<Je veux pas jouer les emmerdeurs, mais où est l'effet de surprise si on est en face d'eux lorsqu'on engage les hostilités ? De plus, je suis... Plus efficace lorsque l'on ne m'a pas repéré.>>

Qu'ils possèdent la poupée ou pas, ça m'est égal, si on ne la trouve pas sur eux, on ne la trouvera pas du tout, alors c'est notre seule chance, et puis personne ne va pleurer la perte d'une troupe de dix danseurs itinérant, ça me changera de mes traques habituelles. J'offre à notre chef d'équipe une alternative.

<<Vous pourriez tout les deux faire votre petit numéro de danse, et je pourrais de mon côté en éliminer un ou deux à coup sûr sans le moindre danger au moment où vous attaquez... C'est qu'une idée, peut être ton plan est meilleur, j'en sais trop rien, je travaille seul de manière générale. On pourrait tout aussi bien attendre qu'ils roupillent...>>

Curieux de savoir ce qu'il va répondre, je le fixe droit dans les yeux cette fois ci, ce n'set pas une traque habituelle, mais ça n'en est pas moins excitant, je fais craquer mes phalanges, passe ma langue sur mes lèvres, j'imagine déjà les potentielles scènes de notre combat... On va bien s'amuser.
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Lun 5 Déc - 23:11

Le ninja senseur tiqua, tout en ne laissant rien paraître. Son regard migrant sur son chef d'équipe lequel avait menti. La fluctuation chakratique de son chef ne mentait pas et celui qui s'estimait comme un spécialiste ne pouvait qu'en comprendre que cela était une première pour les trois ninjas. Rapidement le jeune argenté s'identifia à l'attitude certaine de son capitaine, il respirait la confiance. Osou s'était entraîné depuis plusieurs années à tabler sur la psychologie pour connaître un homme, lire entre les lignes. Néanmoins les ninjas étaient particuliers, on ne savait jamais vraiment. Ainsi, d'après sa gestuelle et sa facilité à l'orale, le Chammadaï déterminait une assurance qui ne pouvait aller avec son diagnostic précédent. Cela était curieux, qu'importait, on ne savait jamais dans ce monde comme allait se dérouler la suite. Une nouvelle fois, il se déporta de son entourage et réfléchi.

Le jeune argenté écoutait tranquillement les divers propositions de ses paires. Acceptant plusieurs idées d'un mouvement de tête, en modifiant l'une ou l'autre. L'idéal pour une telle mission c'est déjà d'aller sur place, se renseigner sur l'emploi du temps des cibles. Intégrer leurs environnements, être à la lumière, des personnes qu'elles ne peuvent décemment pas voire comme des ennemis et frapper à la lumière, entre deux ombres provoquées, disparaître avant d’apparaître.

C'est dans cette voie que sa famille l'aurait emmenée. Mais que faire? A quoi cela revenait-il d'utiliser des stratagèmes de son sang, ce même sang qu'il fuyait comme la peste depuis quelques années. Mordant profondément sa joue intérieur, comme perturbé par diverses pensées malsaines. Ses yeux azurés fixèrent ses compagnons. Ils n'avaient pris en compte que le domaine "assassinat" de la mission; pourtant le contrat ne parler pas immédiatement de meurtre. Osou caressa lentement son trapèze, lequel le faisait tout le temps autant souffrir. Ou alors c'était lui, infiltrer le groupe nécessitait réellement de d'intégrer les danseurs? Quels étaient leurs prochains déplacements, dans quels salles se déplaçaient-ils? Un groupe comme ça ne restait pas sur place et devait faire un petit tour d'horizon, enflammer les foules à divers endroits. A partir de là, prendre possession d'un domaine où ils dansent ne serait-ce pas le moyen le plus facile?

Pour ça, le vioq allait devoir s'enlever ce balais.

« Je ne suis absolument pas d'accord avec toi Vieil Homme; où est-on plus camouflé qu'en plein jour, miroitant que l'on a rien à se reprocher? Lorsqu'on est pas recherché du moins. » Le jeune garçon reprit son souffle; pesant ses mots... Il ne voulait absolument pas paraître trop entreprenant. Le vieux requin l'avait impressionné lors de leurs missions, il le respectait. Mais, l'argenté estimait vraiment qu'une vie aussi courte que celle vécu par les ninjas ne méritaient pas telle nonchalance. Il souhaitait mettre le feu dans sa vie. Osou ignorait ce qui l'avait attaché ainsi à son ancien compagnon. C'était la première fois qu'il cohabitait ainsi avec quelqu'un d'autres que Yuuri, il avait risqué sa vie avec quelqu'un. Comment le vieil homme pouvait-il vivre ça aussi communément? La peur de perdre? Certainement pas, de pauvre homme aigri ne pouvait réfléchir si loin. « Ce n'est qu'une proposition, je n'ai pas votre expérience, cela de loin. Mais ce groupe de danseur se déplace, pas vrai? A partir de là, plutôt que vouloir se rendre immédiatement à l'actuelle lieu de leurs concerts; pourquoi ne pas être là quand ils arrivent dans leurs prochaines salles? Nous gagnerons peut-être en temps de déplacement et donc de préparation, il doit bien y avoir quelques parts ou nous pouvons trouver une production? » La suite s'induisait d'elle-même. « A partir de là, nous pourrons jauger les différents caractères de l'intérieur; de notre derrière mission, moi et Kisame avons des capacités facilitant l'infiltration. Ton chakra, Kaguya-san, ne rendra personne indifférent et je doute que tu ais la capacité de le camoufler, mais il peut-être comparé, c'est une supposition, à celui d'un homme qu'on paierait comme vigile de protection? » Ses yeux azurés n'avaient jamais rencontrés ceux de ses coéquipiers, l'enfant restait concentré, comme récitant une leçon vieille de plusieurs années qui s'étaient greffés dans sa mémoire. Ce qu'il fallait comprendre, c'était que ces mots s'alignaient, mais ne provenait pas de lui, mais d'un enseignement.

Tranquillement, il porta ses mains à l'arrière de son crâne, caressant ses cheveux gris. « Nous pourrons ainsi remplir les premiers termes de la mission, qui sont, dans un premier temps d'affirmer ou d'infirmer la culpabilité de ces ninjas. Quels images donneront nous à Kiri si nous assassinons des artistes innocents? Nous perdrons en sûreté pour les clients. N'importe qui aurait pu profiter de l'agitation emprunté par les Majoudori pour voler cette poupée. On doit valider ou réfuter les soupçons, non? » Néanmoins, le jeune garçon décida de temporiser. « Enfin, je me trompe peut-être... »


XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Lun 5 Déc - 23:46
Apparemment, nos caractères étaient très distincts. Alors que Kisame préférait agir en solitaire et de préférence dans la discrétion, Osou affichait un plan plus réfléchi et plus stratégique mais qui nous prendrait plus de temps. Il était amusant de voir que les deux plans étaient bien construits et que chaque nuance pouvait être correcte en terme d'application, mais il fallait peser le pour et le contre.

"Pour commencer, n'oublie pas une chose Osou, tu es un Genin, annonçai-je d'un ton autoritaire et dur avant de lui dévoiler le fond de ma pensée. Cependant, ce que tu viens de dire est vrai et je te remercie d'intervenir dans les plans de notre mission. Je veux que tu te sentes à l'aise, oublie que tu es un rang inférieur au nôtre lors de réunions comme nous le faisons actuellement. Je veux entendre ce que tu as à dire, tout comme toi Kisame ! continuai-je tout en le regardant cette fois-ci, soulignant son approbation précédente, avant de reprendre en réponse au Genin. Cependant la requête nous a informé que la poupée en question a une valeur immense. Si pour la recherche d'un objet de ce genre, la mission a été classée de niveau B, ce n'est pas pour rien. Je te l'accorde, nous risquons quelque chose en attaquant au hasard, mais notre but est de retrouver un objet qui a une valeur telle qu'elle pourrait être vendue dans les heures qui viennent. Nous ne pouvons donc malheureusement pas mettre ton plan en action, j'en suis désolé."

Je cessais mes mouvements de danse ridicules, acquiesçant quant au fait que Kisame était peut-être trop vieux pour ça et que la crédibilité de mon plan pourrait être un échec.

"Cependant, nous pourrions mêler nos stratégies. J'ai entendu parler d'une représentation d'arts à quelques pas d'ici, c'est la raison pour laquelle je nous ai amenés dans l'arène. J'espérais qu'ils passent à proximité. Toutefois, nous pourrions très bien aller à leur rencontre plutôt que d'espérer qu'ils viennent à la nôtre. De ce fait, nous pourrions nous présenter de plein jour, annonçai-je en approuvant l'idée d'Osou, sans pour autant que tu ne sois trop près de nous et que tu puisses agir dans l'ombre comme tu le désires", déclarai-je cette fois à Kisame.

Je ne voulais pas qu'ils me reconnaissent comme un chef de mission sévère et autoritaire, notamment car les remarques consécutives du jeune sensoriel indiquaient qu'il m'avait percé à jour. Si je ne préférais pas argumenter sur ce sujet, je préférais que nos décisions soient unanimes et soudées pour mener la mission à bien. J'attendais simplement l'accord de mes directives ou au contraire des réclamations des deux personnes qui, contre mon gré, étaient à mes ordres.
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Mar 6 Déc - 0:23
Je frotte mes mains, passe mon index sur le cals qui recouvre mes paumes et mes phalanges, écoutant attentivement réponses et suggestions de mes camarade, l'excitation de la chasse commence lentement à m'emplir, 10 proie, quand j'y pense, c'est un joli coup, j'aurai sans doute préférer l'effectuer seul mais si la Mizukage à attribuer trois Shinobis à cette mission c'est que le temps n'est pas illimité.

Je me tourne vers Ken Osou, alors ainsi on est mieux caché au yeux de notre adversaire ? Ridicule, il dit cela simplement parce qu'il manque d'expérience dans la discrétion et l'infiltration, une vraie traque n'utilise pas de ruse et mensonge, seulement l'instinct de la bête doit dicter tes mouvements, le sang de la proie dégoulinant de la gueule du prédateur est la récompense d'une chasse bien effectuée.

<<Tu n'es peut être pas encore assez bon, c'est tout...>> Je lâche cette remarque à mi voix, moqueur, il l'entendra sans doute, je sais de quoi il est capable, son attitude laisse simplement à désirer.

Le jeune épéiste soulève la question morale, en effet, il est possible que ces gens là n'aient rien à voir dans le problème, mais ils sont les suspects principaux...

<<Et si ce ne sont pas eux ? Le résultat sera le même, un échec. Le but de cette mission est de ramener la poupée, tu n'as pas envie de voir la tête de la p... Mizukage, lorsqu'elle apprendra que notre client est très mécontent, alors même s'ils n'ont pas la poupée, leur mort nous apportera au moins l'occasion d'inventer quelconque histoire qui dirigera la colère de notre très chère tête du clan Uchiha sur quelqu'un d'autre que nous...>>, Je lui lance un regard dur et lourd de sous entendu, il faut se faire au terrible monde dans lequel on vit, rien n'est rose ici à Kiri, alors autant s'y habituer au plus jeune âge.

Je tourne les yeux vers notre leader, les pupilles de plus en plus dilatée, écoutant à son petit résumé, acquiesçant. Oui, c'est bien, ça me semble parfait, j'aurai préférer m'occuper d'au moins une petite moitié dans leur sommeil, mais on aura pas le luxe, ça sera un dur combat... Comme j'en ai vécu avant, ce genre de combat au bord du précipice de la mort, ce qui rend un Jûro plus vivant que jamais. Malheureusement, ce genre de sensation sont de courte durée, mais l'intensité en vaut le risque.

<<ça me paraît bien, oui... J'aimerai bien prendre le temps d'analyser l'endroit du combat, l'avantage numérique sera terrible et même notre avantage de la surprise ne nous permettra pas de surpasser ce dernier... J'en ai pas l'habitude, mais je vais faire de mon mieux pour... Travailler en équipe... Nous les Jûro, on est pas prédestiné à ce genre d'actes, alors ça sera sans doute pas fameux... J'ai qu'une seule suggestion, c'est qu'on y aille le plus rapidement possible, je commence à m'impatienter.>>

En effet, cela doit se voir, je me suis mis à me déplacer de droite à gauche, faire les cents pas, remuer les bras, me frotter le visage, le réveil est effectif et je suis prêt, enfin.
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Mar 6 Déc - 0:51

Le jeune Shinobi du clan Ken entendit parfaitement la légère pique de son compagnon; lequel l'avait prononcé suffisamment bas pour que seul son coéquipier sensoriel l'entende. L'Argenté laissa échapper un fin sourire, répondant dans la foulée: « Je suis capable de te suivre à la trace une journée sans que tu ne me remarques, on fait ça quand tu veux. » Lui souffla-t-il légèrement à la figure, lui envoyant une bouffée d'haleine avec un sourire. Pour une fois qu'il prenait un petit thé vert directement infusé, peut-être que cela satisfera le pseudo Requin.

« Si ce n'est effectivement pas eux, nous laissons un groupe de dix ninjas continuer de faire leurs travail et apporter un plausible intérêt pour la dance dans notre pays de barbare. Mais je conçois facilement que l’intérêt pour cette pièce doit être plus important que ça, de toute façon, la morale ce n'est pas ce qui importe ici. » En effet, pour le Chammadaï, le problème était ailleurs. « Mettre la main sur cette poupée Kokeshi est une obligation. Une fois tuée, nous n'aurons plus nulle part où partir. Il nous faut au moins en garder un pour interrogation, je saurais démêler le vrai du faux si vous me laisser leurs parler... »  

En effet, ses capacités sensorielles le lui permettaient, encore faudra-t-il que l'on puisse les approcher suffisamment. Et à peine la question sur cette poupée et sa localisation posée que, en cas de possession, nous serons pris pour cible. Dans le cas contraire, ou afin de préserver l'anonymat de leurs vols, ils pourront tenter de la jouer plus stratégique. Je suis capable de démêler le vrai du faux sans effusion de sang. « Je pourrais tenter d'en prendre un à part, voir s'il est au courant de quelque chose, pendant que vous exécutez votre partie du plan. Un simple signal de ma part permettra de vous dire, si oui ou si non, ils possèdent la poupée. »

« Si la poupée part à une quelconque vente aux enchères, suivre sa trace deviendra vraiment compliquée. Aucune technique de Bunshin sophistiqué de notre côté je pense. Y en a-t-il dans le coin, des marchés noirs connus ou quoi que ce soit afin d'éventuellement tenter de rattraper la casse s'ils ne possèdent pas la pièce. » Osou réfléchit légèrement. Quelque chose commença tranquillement à se dessiner, mais il manquait d'information. Le plan du Chef prenait forme, se peaufiner tranquillement et les divers possibilités commençaient à être prise en compte. A ce rythme là, l'échec ne pourra clairement pas être permis stratégiquement, le dernier point concernera nos capacités offensives et nos facilités, ou non, à tenir tête à plusieurs ninjas de rang légèrement inférieurs.

Néanmoins, pour finir cela, Osou démontra qu'il était en accord avec le plan et qu'il ne souhaitait que quelques ajustements. « Je n'ai pas vraiment de réclamation quand à ce plan, peut-être juste quelques ajustements; après c'est peut-être peu nécessaire... »

Si jamais ils ne l'ont pas... « S'ils ne l'ont pas, on va sûrement être obligé de se rendre chez le client ou à la vente plausible la plus proche en espérant qu'elle ne soit pas partie... J'ai pas vraiment envie de rentrer bredouille... » Et oui, son compagnon canin mouillé tentait de lui faire comprendre ça, la réussite ne sera pas toujours de paire avec les actions entreprises, il va devoir le comprendre. Cela sera dans le dur, pour cette tête brûlée, malheureusement. « La belle Mizukage en colère... Ça doit être... Fameux. » Laissa-t-il finalement échappé, revenant sur les dires du Vieux Requin. Un air légèrement lubrique collé au visage. Cette Mizukage le rendait dingue.

XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Mar 6 Déc - 1:31
Je devais me faire à un souci de poids que la Mizukage n'avait peut-être pas compris, à moins qu'elle ne l'ait au contraire précisément prévu... mes deux camarades étaient prêts à s'entre-tuer dans quelques minutes. Je ne voulais pas pour autant les calmer ou imposer un quelconque dogme autoritaire, mais il me fallait agir pour le bien de la mission.

"Écoutez, nous avons des façons d'agir bien distinctes, cependant nous sommes en mission. Notre but n'est pas de découvrir qui de nous a raison mais de nous mettre d'accord sur un plan qui puisse fonctionner. Oui, Osou, ton plan est bon mais nous n'avons pas suffisamment de temps pour le mettre en application. De plus, tu peux peut-être repérer le mensonge, mais si la Mizukage t'a mis en équipe avec un Chûnin et un Jônin, c'est pour que tu puisses apprendre des déroulements de missions et de stratégies supérieures. Tu ne trouves peut-être pas le plan aussi fin et perspicace que ce que tu souhaites mettre en application, mais n'oublie pas que nous sommes tous des ninjas du village de Kiri avec plus, ou moins d'expérience, déclarai-je sans vouloir le froisser. Je ne connais ni ton passé ni ton expérience, mais ton rang nous fait savoir que tu ne peux pas encore mener les opérations à bien. En tout cas, pas pour le moment."

Je marquais un petit temps qui me permettait de reprendre mon souffle, après une telle tirade dont je n'étais pas habitué. Ainsi, je me devais d'être autoritaire pour calmer la fougue stratégique du plus jeune du groupe, mais suffisamment ambitieux pour répondre aux envies impulsives du plus âgé. Quelle tâche coriace.

"Voici comment nous allons procéder. En nous rendant dans les lieux des répétitions des artistes, nous allons pouvoir obtenir quelques informations quant au groupuscule des danseurs. Si eux se connaissent par cœur, rien ne contredit le fait que les autres membres de l'événement savent à quoi ils ressemblent. Ainsi, tentez de vous faire passer pour des membres du groupe auprès des civils et organisateurs sans jamais dire au premier abord que vous en faites partie. Si vous tombez sur l'un des danseurs de l'organisation, notre plan tombe à l'eau. Trouvez des solutions pour ne pas vous précipiter. Dites-vous que plus vite nous les trouverons, plus vite nous pourrons agir; et n'oubliez pas qu'à la tombée de la nuit, nous n'aurons plus accès à leurs loges. Allez ! En avant !"

Cette fois, sachant que mon plan avait des faiblesses, je ne désirais pas avoir la moindre modification sur ce dernier. Je savais que beaucoup de réclamations auraient lieu et qu'elles nous retarderaient davantage. Ainsi, je préférais me lancer le premier sur les lieux, questionnant les personnes au physique le moins élégant que j'affirmais comme incapables de danser.

"Bonsoir, je me suis perdu ! Dites-moi, vous auriez entendu parler d'un groupe de danseurs qui auraient dû arriver ici avant moi ? Vous sauriez où je peux les trouver ?"

Bonne nouvelle, ils étaient bien sur les lieux. Cependant, personne ne réussit à me renseigner quant à leur position. J'espérais que la recherche de mes partenaires serait plus fructueuse, comptant aussi sur les talents de sensorialité du petit pour démasquer les mensonges qui pourraient se faire. Après tout, rien ne nous dit que tous les employés de l'événement ne les couvent pas...
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Mer 7 Déc - 23:37
Même pas le temps de l'ouvrir que notre chef d'équipe est déjà en train de nous guider vers les lieux de notre mission, pas mal, il prend les décisions rapidement, c'est bien... Mieux que de nous laisser débattre sur les conneries et perdre notre temps comme on sait si bien le faire, Osou et moi.

"Allez, en chasse gamin." Je fais un petit signe de tête à Ken, et je me glisse dans la foule, la traque commence, je ne suis ni un diplomate, ni un manipulateur, la seule méthode que je connais, c'est la brutale, l'intimidation, je vais arracher les réponses de la bouche des passant, de gré ou de force cela m'est égal.

Mais il faut rester discret même avec de telles méthode, c'est subtil, d'être fin et brut à la fois, certains Jûro en sont capable... Je m'avance en bousculant plusieurs personne, la foule me rend malade, alors mieux vaut ne pas rester trop longtemps ainsi, je me déplace sur les rebords de l’événement, à l'affût de quiconque s'éloignant seul dans les ruelles alentours, il y en à toujours qui prennent ce risque inconsidéré que d'aller pisser contre un poteau plus loin, ils pensent que proche des foules, rien ne peut leur arriver, le contraire est vrai, le bruit émanant d'un regroupement d'humain est le couvert parfait.

Je me glisse dans une ruelle, après avoir repéré un homme avec un verre à la main, souriant, l'air d’apprécier sa petite fête, trop tôt pour être ivre, il n'est que légèrement pompette, ce qui ne change pas grand chose au final, si je l'ai choisit lui, c'est parce que ses habits me donnent l'impression qu'il n'est pas un villageois lambda, mais peut être que je me trompe, une seule façon de savoir ce genre de choses, j'approche l'homme discrètement, et lui passe une lame sous la gorge en lui mettant ma main sur la bouche, il lâche un cri, du moins il tente, puis se calme immédiatement lorsque je lui souffle une menace à l'oreille et le traîne là où rien ni personne ne pourra nous déranger, proche d'une trappe d'égout.

"Tu vas me dire tout ce que tu sais sur la troupe des Majoudori, je veux savoir où ils sont, et je veux des descriptions physiques, sinon crois moi, personne te trouvera avant que les rats n'aient eu raison de ton cadavre."

L'homme tremble de tout son corps, il ne comprend pas, il semble tout bonnement incapable de reflechir correctement, il articule quelques mots saccadés, suppliant pour sa vie comme jamais, comme ils le font tous l'instant avant que les crocs ne pénètrent leur chair... Celui ci a de la chance néanmoins, ce n'est pas comme si j'avais le droit de le tuer, écoutant à son charabia quelques secondes, je finis par simplement l'assommer, et le glisser dans les égouts inconscient, je remonte, retire mon masque après avoir vérifier que personne n'a rien vu, les sens en alertes comme toujours, les fluctuations de chakra en ville sont certes nombreuses, mais malgré la difficulté de la tâche, il n'est pas impossible de repérer un observateur indiscret d'une scène qu'il vaut mieux conserver intime.

Je monte sur un toit, agacé par cette mission, tant pis pour les informations, si je répète cette méthode trop souvent, je risque gros... Alors on va faire simple, je vais suivre de loin mes camarades, et attendre qu'ils passent à l'acte, si quelque chose tourne mal alors je le verrais, et je pourrais agir... Et j'en profiterais pour garder un oeil sur toute activité suspecte dans la foule, la vente aura peut être lieu ce soir, peut être là où l'on ne regardera jamais, après tout les marchés noir sont la solution la plus simple, mais si les gens sont malin, alors ils auront recourt à d'autres moyens...
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Jeu 8 Déc - 18:14


« Entendu. » Murmura-t-il. Presque déçu que son idée ne prenne pas en compte quelques éléments pourtant important de la mission. Bien entendu que cette poupée ne pourra attendre que mon plan se mette correctement en place; question de timing.. « En plus j'ai les deux meilleurs. » Gueula-t-il presque, coupant la parole à son chef d'équipe tout en se farcissant une petite pause victorieuse, effectuant un "V" victorieux. Bien entendu, que ce jeune homme argenté d'une quinzaine d'année, encore perturbé par sa famille assassine n'avait pas encore les compétences pour diriger une équipe.
Qu'il commence par diriger sa vie, dira Yuuri, qui pense que jusqu'à maintenant Osou n'a jamais rien fait d'autre que survivre. Celui-ci lui répète de vivre, de foncer...

Les lieux étaient bombés, plein de mondes, d'enfant désireux de voir ces fameux danseurs-voleurs; de fans certainement, désirant peut-être avoir une visite privilégiée des coulisses. Le murmure de son compagnon chasseur, porté par le vent, qui semblait s'être légèrement adouci suite à leurs doucereux repas partagés lors de la précédente mission fit sourire le jeune Argenté. « Que la chance soit avec toi, tu sembles en avoir bien besoin, Vieil Homme. » Ses compagnons se mouvèrent, au grès d'un destin déjà tracé, l'azur de ses yeux suivirent leurs progressions. Ses yeux suivirent son cousin chasseur, ses sens suivirent son chef.

L'argenté se sentait d'un seul coup un peu moins bien. Animé d'un il-ne-savait-quoi qui le mettait mal à l'aise. L'enfant ferma ses yeux, se concentrant sur ses sens. Si effectivement Ninja il y avait, alors groupe aussi et il n'estimait pas qu'actuellement il y avait en cette place énormément de Ninja. L'apprenti Ken progressa dans la foule; jouant sur sa fine taille et ses cheveux étrangement commun dans le pays de l'eau. Se concentrant sur les groupes, les classant selon des groupes en fonction des nombres, celui-ci choisit de s'asseoir, prenant son temps afin de se concentrer tel qu'il le fallait. Cette recherche ne l'amena pas loin, l'important quantité de personne présente en ce lieu faussa ses recherches. Cela contrastait tellement avec la solitude dont il était habitué. Les petits chakras de civils certainement peu puissant s'additionner, se multiplier entre eux et fausser les dons chakratiques du petit nouveau.

Son chakra s'effaça de lui même, au cas où. La perception ne nécessitait pas réellement une grande dose de celle-ci et puisqu'il n'avait pas besoin de l'étendre plus loin que quelques mètres devant lui, il choisit de jouer un rôle. Commençant à chercher autours de lui, innocemment, comme s'il cherchait quelqu'un. Ses iris se figèrent sur un toit plus loin; petit sourire. Le chasseur avait déjà abandonné; pourtant, qui avait-il de plus passionnant que de chasser l'hyper-prédateur de ce monde? Sans se camoufler, il n'avait l'air ainsi de rien d'autres que quelqu'un d'assez paniqué. Son regard s'attarda particulièrement sur la bâtisse, commençant à planifier le fait de se rapprocher au maximum. Ainsi, en dirigeant son chakra, peut-être que sa sensorialité pourra...

Attiré par une tête un peu plus soigné, et des cheveux particulièrement bien coiffé, même camouflé par cette petites capuches. Ses azurs remarquèrent aussi quelques soupçons de maquillage affinant des traits censés être plus carré. Ses yeux se figèrent. Continuant à secouer la tête un peu partout, prenant un peur air plus apeuré, chakra camouflé depuis un moment. Osou commença à s'approcher, prenant de la vitesse, bousculant plus ou moins les personnes qui se trouvaient à ses côtés jusqu'à taper fortement la dites personne bien habillé. Posant sa main sur l'épaule d'une petite fille situé un peu plus loin dans la foule. « Alluk!... Mes excuses. » Puis, se retournant déçu, son corps mima la surprise, se bloquant l'espace d'un instant. « Oh, excusez moi! Mais vous êtes un mem... »
« Non! »

Variation chakratique, aucune réaction sur les traits du jeune garçon. Réponse trop hâtive. Kisame se situait derrière lui, il fit mime de se gratter sobrement l'arrière de la tête. « Bon... C'est tellement dommage... » Murmura-t-il simplement, visage baissé. « ALLUKA! » Cria-t-il un peu plus fort en s'éloignant.
Spoiler:
 
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Jeu 8 Déc - 18:28
Nous avions passé plus de vingt minutes non fructueuses à interroger tous les citoyens s'étant rassemblés dans la bâtisse, en vain. Beaucoup n'avaient rien à dire, d'autres disaient même n'importe quoi, quant aux derniers, l'alcool avait eu raison de leur raison. J'avais beau marcher entre les gens tout en les consultant un à un, je pouvais me rendre compte qu'il ne me restait quasiment personne à interroger. À en juger par le visage de mes partenaires, notamment celui de Kisame qui restait sobrement à l'écart, ils n'avaient pas trouvé de renseignements non plus.

Toutefois, après presque une demi-heure, je remarquais ce petit gars aux allures d'éphèbe qui se trouvait au loin. Je ne l'avais pas questionné et pourtant, son visage me disait quelque chose. J'avais déjà aperçu ses traits au début de la soirée et je pouvais de ce fait parier qu'il tentait de rester à distance d'Osou, Kisame et moi. Dans le but de confirmer ma supposition, je me déplaçais naturellement de l'autre côté de la salle, apercevant à mon arrivée qu'il avait bougé de l'autre. Il restait bel et bien loin de moi.

Je fis un signe de tête à Kisame afin de lui indiquer de sortir, tout en appuyant mon regard sur la personne que je comptais traquer; comptant sur Osou pour rester à l'intérieur sans s'immiscer dans les enchevêtrements qui nous attendaient. Si les choses tournaient mal, il aurait au moins la possibilité de conserver sa couverture. Alors, je me mis en marche vers l'efféminé que je maintenais dans ma ligne de mire. Il s'était coincé seul entre le fond de la salle et le buffet, alors qu'une porte de secours que venait d'emprunter Kisame était sa seule chance de sortir. Nous devenions de plus en plus proches, à tel point que comme je l'espérais, il prit la fuite en pressant le pas.

Ni une, ni deux, je me propulsai en sa direction tout en le rattrapant en course, allant faucher ses jambes d'un coup de pied puissant dans le but de lui faire perdre l'équilibre. De plus, remarquant mon partenaire sur ma droite, je percutais sa hanche d'un puissant coup de pied gauche en l'envoyant sur lui, comme une passe, tout en lui ordonnant de suivre mon mouvement.

"Chope-le Kisame, pas besoin de le questionner, celui-là va parler !" annonçai-je pendant la projection du garçon, qui trouvait toutefois le moyen de se remettre sur pied par le biais d'une acrobatie très bien réalisée. Aucun doute, il avait l'allégresse et l'agilité d'un danseur : c'était l'un de ceux que nous recherchions. Qu'importe la manière, nous aurons des informations sortant de sa bouche.

Renouvelant mon mouvement, mon pied droit pulsa contre le sol en me permettant de rejoindre le danseur à portée de corps à corps pour lui montrer lequel de nous deux était touché par la grâce, plaquant ma paume droite contre son buste afin de limiter les dégâts pour ne pas le tuer ─ car ce n'était pas mon intention ─, percutant son torse d'un coup de paume gauche puissant, amorti par ma propre main droite, l'envoyant valser dans les bras de Kisame.

Allez, montre-nous que tu sais mener la danse, sinon je ferais de ce tango le dernier que tu suivras.
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Jeu 8 Déc - 21:17
Dépité de mon propre manque d'originalité, je remarque enfin que j'ai encore beaucoup à apprendre si je souhaite devenir un bon élément pour la Mizukage, je rigole intérieurement, car en effet ce n'est pas le cas, loin de là, avec un grand sourire je continue de suivre la progression de mes deux camarades, le comportement de Ken semble très étrange, il à l'air bien trop troublé et l'esprit ailleurs pour cette mission, ou alors c'est simplement que je ne comprend pas ce qu'il peut bien vouloir faire.

Kaguya Feng Hoo, en revanche, semble à fond dans le jeu que l'on s'est donné, il parcoure la foule et discute rapidement avec chaque personne qu'il croise, retenant parfaitement les visages de chacun et ne passant jamais deux fois par la même personne, en effet il est efficace, au bout d'une vingtaine de minutes, il semble me faire un signe, comme pour me signaler quelque chose, chose que je remarque plutôt rapidement, en effet, on dirait bel et bien que ce jeune éphèbe parfumé l'évite, je descend de mon promontoire pour me faufiler à nouveau dans la foule, et me placer de façon à prendre en sandwich l'homme avec Kaguya, me plaçant dans un couloir derrière une porte de sortie.

Pas besoin d'attendre très longtemps pour que mon chef d'équipe ne ramène le lapin dans le piège, d'une façon des plus originales et amusante, il parvient à propulser l'homme vers moi, le pauvre bougre n'a même pas le temps de se remettre de ses émotions que j'attrape ses cheveux d'une poigne vive et puissante, pour éclater son front contre le mur derrière moi, un coup, simple, sec, et brutal, pas trop non plus, j'aimerai bien conserver la conscience de l'homme, même à moitié, je voulais simplement lui montrer d'emblée que nous, à Kiri, on ne rigole pas avec les fuyards, encore moins les Jûro.

J'attrape l'homme par la gorge et l'emmène un peu plus loin, j'ouvre une porte avec mon pied pour le jeter dans une pièce sans doute réservée à la maintenance, balais et serpillières ainsi que produits ménagers sont éparpillés au sol lorsque l'homme s'écrase contre les rangements, je referme la porte alors que Kaguya y entre à son tour, amusé par sa façon de faire, et heureux de trouver enfin de l'action, je souris à pleine dents, lâchant une petite tape sur l'épaule de mon camarade comme pour le féliciter de son action, je m'approche de notre pauvre proie, le front sanguinolent et le nez brisé, il semble reprendre ses esprits après le choc.

Je m'agenouille juste en face de lui, relevant sa tête en lui agrippant à nouveau les cheveux, j'approche mon visage à quelques centimètres du sien, mon sourire s'agrandis et je passe lentement un Kunaï contre sa gorge exposée, faisant perler quelques goûtes de sang, la peur de l'homme est presque palpable, et son maquillage, son parfum, rien ne peut le dissimuler de ses instincts primaires, il jette un oeil à la porte, fermée, aucune échappatoire, il réalise alors la situation dans laquelle il est et se met à trembler, à la limite du spasme.

"Alors comme ça, on évite des Shinobis envoyés par la Mizukage elle même ? Tu ne sais donc pas ce qui arrive lorsque l'on fait ce genre de choses ? Ta situation aurait été tellement plus agréable si tu avais gentiment répondu à nos questions, mais maintenant, c'est trop tard, alors je te conseille de pas trop résister si tu ne veux rien empirer, entre la cage et la mort, l'un est toujours mieux que l'autre, surtout si c'est moi qui exécute la seconde sentence..."


Je jette un coup d'oeil en arrière à Kaguya, je lève la victime, puis l'agenouille en face de mon chef de mission, je continue de passer le Kunaï sur différente partie de son visage, laissant à chaque fois une petite trace, je jubile, ce n'est pas tout les jours que l'on à la possibilité de s'amuser à l'intérieur de Kiri, et ce en toute légitimité, c'est incroyable à quel point la sensation est agréable...

Sans même que je m'en aperçoive, mon souffle se raccourcit, comme celui d'un prédateur en chasse, mes mouvements deviennent brusque et presque incontrôlés, le combat approche et je le sent, j'espère également que Ken Osou à ressentis les fluctuations de Chakra, et qu'il saura nous trouver, je ne passerai pas inaperçu dans une telle foule à la chercher, et nous n'aurons pas tant de temps que cela pour agir, nous avons déjà fait du bruit, et si cette disparition se remarque, alors les problèmes commenceront, si la poupée est bien là, alors ils la déplaceront aussitôt, il va falloir agir très rapidement une fois l'interrogatoire terminé, et ce temps précieux ne peut être perdu à avertir Osou de la situation.

Je lève les yeux vers Feng Hoo. "A toi de jouer, patron. Joli coup d'ailleurs."
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]   Jeu 8 Déc - 22:56


Le chakra s'agita; Osou commença à jauger sa propre réserve. La perception chakratique était décidément l'une des uniques capacités réellement utile qu'il avait. Progressant dans la foule, ne quittant pas sa cible de vue tout en continuant à faire attention. L'Argenté estima qu'il retournait chez les siens, à en juger par sa réserve et les sentiments que rejetaient celle-ci il ne l'estimait pas particulièrement.

Néanmoins, ses coéquipiers l'alertèrent, d'un point de vue chakra. L'Azur de ses yeux pointa directement dans la direction de Kisame, par réflexe, l'enfant porta immédiatement sa main à son sac. Lequel dissimilait ses quelques armes. Heureusement, l'homme ne sembla pas tenir compte. Se concentrant sur son chakra; l'enfant constata qu'environ sept personnes, susceptible d'avoir un certain potentiel d'attaque, était autours de lui. Avec ses deux coéquipiers et leur cible compris dans le lot.

Une autre était en face de lui; cela voulait dire qu'il en restait toi. Osou commença à identifier cette foulée légère qui semblait être une signature chez ces danseurs. Tatônant légèrement entre l'idée de mettre hors course immédiatement cet homme et l'idée d'identifier la totalité du groupe. Quels avaient été les consignes du chef déjà? Les consignes étaient d'agir avant la tombée de la nuit. Repérant le premier coin avec un peu moins de monde; Osou usa de ses compétences en Shuriken no Jutsu avec toute la surprise dont il pouvait faire preuve. Son chakra ainsi camouflé, seul son talent naturel et son entraînement dans ce domaine pouvait lui permettre de s'en sortir.

Huits Shurikens s'envolèrent vers le plafond, l'étincelle et le bruit camouflé par l'ambiance; ceux-ci s'entrechoquèrent, la moitié finissant dans le plafond, l'autre moitié esquivant les deux-trois personnes qui furent sur le chemin. Deux touchèrent le muscle des épaules, tranchant le Deltoïde sans plus de soucis. Les autres s'enfoncèrent profondément dans le Quadriceps. Sans attendre Osou se retrouva sous les épaules du jeune homme; lâchant un petit sourire alors que celui-ci ne comprit pas immédiatement ce qu'il se passait. De rang C certainement, jeune ninja n'ayant que reçu un enseignement primaire. Je profitais de l'élan du jeune homme qui s'apprêtait à tomber pour franchir la première porte, dont j'avais vu le dernier homme sortir un peu plus tôt.

« J'vais t'ouvrir en deux. » Lui murmura-t-il simplement au creux de l'oreille. Saisissant alors le bras qu'il dénuda de son habit à l'aide du Kunai. Laissant l'imbécile s'écrouler à terre. D'un coup habile, il enfonça son couteau suffisamment, le releva et décrochant légèrement la peau. « Où est votre chef? » Lui glissa-t-il à l'oreille; tirant sur son coutelas improvisé afin de séparé la peau de la chair. Comme on lui avait tant de fois déjà fait. « A l'étage! ...Dans son Bureau! Arrête!! »
Osou sourit légèrement; « Possédez-vous la poupée? Que vous avez volé à notre client. »
« ... »
 

Danse; Poupée et Usurpation [@Jûro Kisame ─ @Ken Osou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays de l'Eau :: Kiri :: Centre-Ville-