AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng HooVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 25
Messages : 9
avatarNukenin
Inuzuka Chiaki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Lun 5 Déc - 1:33
Fiou. Cette journée était plus qu’épuisante, malgré tout. Il y avait beaucoup à faire, ici, à Mizu no Kuni... pour mon plus grand bonheur, dans un certain sens. Oui, depuis peu, j’ai voyagé en direction du Pays de l’Eau, afin de découvrir de toutes nouvelles contrées, ainsi que de toutes nouvelles personnes. En même temps, c’était bien ça le but de mon périple, après tout. Voyager, et aider les personnes dans le besoin, tel était mon objectif. Et pour ça, je m’y prêtais à cœur joie.

Mais alors, en quoi cette journée était épuisante ? Eh bien, Fubuki et moi nous nous sommes arrêté dans une grande ville. La grande ville était assez grande, et il semblerait que ce soit un jour particulier, comme une grande fête. En quel honneur ? Je ne vous cache pas que je n’en sais pas grand-chose. J’ai été bien occupé ailleurs, car qui dit fête, dit aussi... de nombreux problèmes. C’était assez intense aujourd’hui. Entre des blessés accidentellement, des enfants perdus, et tout un autre tas de choses.

- Et voilà. Veillez à faire attention à l’avenir, monsieur.

Un blessé, que je venais de soigner. D’ailleurs, j’ignore pourquoi je lui ai dit ça, alors qu’il était ivre mort. Ma journée n’a donc pas été de tout repos ; j’ai du donner du meilleur de moi-même pour répondre aux besoins de tout le monde et c’était plus ça, que la fête en elle-même qui m’avait épuisée. À vrai dire, je n’en avais presque pas profité.

Presque pas, oui. En effet, j’ai eu un petit moment de répit en fin de journée, chose que je ne refusais pas pour le moins du monde. Je ne comprenais pas comment c’était possible qu’une simple fête attire autant d’ennuis, en si peu de temps. C’était assez incroyable, en effet. Mais bon, c’était bien derrière moi maintenant, et je pouvais profiter à mon tour de cette fête. Je passais dans plusieurs stands histoire de prendre un peu de nourriture, et trouver de quoi donner à manger à Fubuki, puis j’avançais dans la ville, regardant toutes les festivités qui s’y passaient. Et ça, il y en avait beaucoup. Néanmoins, mon regard se tourna très vite sur une scène qui accueillait un danseur.

- Oh, regarde ça, Fubuki.

Cette personne était en pleine danse, assez technique et spectaculaire. Je le regardais un moment faire, et il y avait comme une certaine... admiration dans mon regard. C’était vraiment beau et bien exécuté, et ce n’était pas tout le temps que je croisais quelqu’un de son niveau. Non pour le coup, vraiment pas. C’était même une première je disais. Bon après, il est vrai que je ne suis pas un habitué des grandes villes, privilégiant bien assez souvent les petits villages, ou tout simplement les forêts et montagnes. Mais les grandes villes, un peu moins en effet. C’était juste cette fête qui avait attiré ma curiosité, et pour le coup je ne le regrettais pas du tout.

La danse était maintenant terminée, et le danseur quitta la scène. On se regarda dans les yeux avec Fubuki, et on ne perdit pas un instant. Je voulais lui parler. Pourquoi ? À vrai dire, je ne savais pas vraiment quoi lui dire, je pouvais improviser de toute manière. Mes pas me menèrent rapidement jusqu’à lui, comme à chaque foi. Je n’aimais pas tout le temps réfléchir à chacune de mes actions… je me laissais guider par mon instinct, et c’est comme ça que je suis arrivé là aujourd’hui. Dans un sens, ça marchait plutôt bien alors.

Je m’approchais alors de l’homme, et lui adressait la parole.

- Bonjour. Je vous ai vu tout à l’heure sur scène, c’était spectaculaire, félicitations !

D’ailleurs, une petite idée me vint à l’esprit. Il me restait encore quelques yakitori en brochette que j’avais gardé pour un peu plus tard, mais... je pouvais très bien m’en passer, après tout.

- Vous en voulez ? Il m’en reste quelques uns, tenez, vous pouvez vous servir.

Je ne sais d’ailleurs pas pourquoi je le vouvoyais. Il devait avoir mon âge environ, peut-être un peu plus ? Sans doute pour la politesse.

_________________
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Lun 5 Déc - 1:50
La Shodaime Mizukage m'avait offert un privilège en ce jour : attirer les regards de toute la ville qui se rassemblait pour un marché hebdomadaire qui accueillait tous les plus petits vendeurs et les plus petits producteurs de fruits et de légumes afin de me présenter sur scène.

Cette dernière avait un tempérament de feu ardent, je l'avais déjà vue sourire en parlant de mes danses, comme s'il s'agissait d'un sujet qui la détendait : et aujourd'hui, je disputais ma première représentation. Une série de centaines de mouvements techniques appuyant notamment ma capacité à créer des danses et des enchaînements impossibles à reproduire plutôt que des gestuelles classiques et élégantes : Je ne voulais pas plaire, je voulais impressionner.

Les élans et les mouvements étaient de plus en plus vifs tout au long du spectacle. Je me remémore même une vrille aérienne que je délivrais avec beaucoup de mal mais dont la réception s'avérait parfaite. Un succès, puisqu'au final, plus de cinq-cent paires d'yeux dévisageaient mon corps en sueur, dont le rythme cardiaque faisait gonfler ma poitrine à un rythme frénétique. Alors, je quittais la scène en plaçant ma veste sur mon épaule, sans même prendre le temps de l'enfiler de nouveau : j'avais chaud.

Je m'éloignais petit à petit de la foule avant d'être interpellé par une personne, mais surtout par une odeur. Avant d'entendre sa voix, je pouvais flairer l'odeur sucrée d'une sauce yakitori, qu'il présentait presque sous mon visage en me complimentant de mes acrobaties. Flatteur, plaisant, j'appréciais son audace de venir me saluer. Mais je me posais une question, n'ayant pas véritablement entendu le ton de sa voix à cause de la foule.

Était-ce une audace masculine, ou féminine ?

Sa voix était encore assez aiguë, il m'était difficile de me faire une idée aux quatre mots que j'avais réussi à ouïr, mais qu'importe : son intention était bienveillante et je m'empressai de saisir l'une de ses brochettes en l'enfournant directement sous mes dents, saisissant la viande avec plaisir tout en le remerciant. Tout en mâchouillant les vivres de fortune qui m'avaient été offertes, je décidai de ne pas l'interroger quant à son genre afin de ne pas le gêner, tout en entamant une marche à ses côtés, remarquant un magnifique regard au pelage albinos dans l'ombre de ses pas.

"Merci pour tous ces compliments, rares sont les gens qui prennent le temps de communiquer leur plaisir pour l'art du spectacle, notamment de la danse. Ils se contentent majoritairement de regarder, d'applaudir, puis repartir aussitôt. À moi de te complimenter, compte tenu du fait que tu sois son maître : il n'est pas courant de voir une créature au pelage si éclatant, ce renard t'appartient ?", annonçai-je d'une voix bienveillante, tentant de sur-accentuer les syllabes afin de ne pas faire entendre que ma bouche était pleine de nourriture. À y penser en profondeur, cela faisait au moins une journée entière que je n'avais pas mangé quoi que ce soit, mon statut de jeune vagabond uniquement payé de ses quelques missions organisées par son village. Je n'avais jusqu'alors pas de logement et mes vêtements commençaient à prendre une teinte grise de poussière à ne pas être changés. J'avais heureusement l'avantage de ne pas avoir une transpiration aux odeurs fortes, étant donné la quantité de sueur que je pouvais évacuer lors de journées de représentations.

"Je me nomme Feng Hoo. Tu as peut-être lu mon nom sur les affichettes qui ornent la place, mais je préférai te le dire de vive voix même si je ne t'en aurai pas voulu d'écorcher mon prénom à haute voix. Quant à toi, tu t'appelles ?", lui demandai-je en prenant le temps d'écouter sa réponse, avant d'enchaîner d'une nouvelle interrogation. "Tu viens régulièrement ici ?"
XP : 25
Messages : 9
avatarNukenin
Inuzuka Chiaki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Lun 5 Déc - 20:35
C’était une fin de journée bien plus calme, que toute la journée en elle-même. Maintenant que je n’avais plus à me couper en quatre pour répondre aux attentes de tout le monde, je pouvais profiter d’avoir un petit moment de pause. Et c’est pour ça que j’étais allé voir cet homme, après qu’il soit descendu de la piste de danse. Je me devais de le féliciter pour ce numéro spectaculaire. Il le méritait après tout, c’était tout à fait normal.

Il accepta le petit cadeau que je lui avais fait, en guise de félicitations. Cela me fit sourire, c’était toujours aussi plaisant de faire plaisir à une personne, qu’elle quel soit. Il me remercia ensuite du compliment. Ce qu’il disait n’était pas faux, j’avais beau avoir vu le public apprécier le spectacle, j’étais bien le seul à être venu le voir. J’ose espérer que ce n’était pas tous les jours comme ça. Il doit bien y en avoir d’autres, ce serait... étonnant, sinon. Beaucoup de personnes semblent avoir perdu de vue l’essentiel, dans ce monde. C’est malheureusement un constat que je me suis fait au fil de mes voyages. Mais ce n’était pas très grave, qui étais-je pour espérer changer quoique ce soit ?

Il continua, tout en remarquant la présence de mon renard. Il complimenta son pelage, et c’est en effet un détail qui faisait toute sa fierté. Fubuki n’aimait pas se salir, contrairement à bien d’autres animaux. Je l’avais peut-être habitué à une vie un peu trop calme et pacifique, qu’il en était devenu ainsi, qui sait. En tout cas, j’en prenais grand soin, et il aimait ça. Je le pris un instant dans mes bras, lui caressant le haut du crâne. Il lâcha un petit cri, comme s’il s’adressait directement à lui.

- Merci, ça me fait plaisir. J’en prends soin, même un peu trop parfois. Et oui, il s’agit bien de mon renard. Il s’appelle Fubuki, et je crois qu’il veut vous remercier.

Il semblerait bien que ce soit ça, en effet.

On marchait donc un peu, tout en mangeant. Il se présenta sous le nom de Feng Hoo. Il avait raison, j’avais bien vu son nom d’affiché, mais je n’y avais pas tant fait attention que ça, étant arrivé en pleine démonstration. Il me demandait ensuite mon nom à moi.

- Enchanté Feng Hoo, moi c’est Chiaki.

Il enchaîna, en me demandant si je venais souvent ici.

- C’est la première fois que je viens à Mizu no Kuni, et je suis tombé sur cette ville par hasard. Cette fête a attiré mes pas jusqu’ici. Et vous, vous dansez souvent dans le coin ?

Nom. Une nouvelle bouchée. Ce mets était vraiment délicieux, qu’importe l’endroit sur le Yuukan. Même si je n’avais pas encore goûté à une spécialité culinaire du pays, de simples poulets yakitori pouvaient me ravir de joie. Dans tous les cas, j’étais curieux d’en savoir un peu plus sur lui, et sur ses danses. Cela n’était pas la première fois qu’il devait monter sur scène, et offrir ce spectacle à un public, c’en était presque une certitude.

- Je n’y connais pas grand-chose dans l’art de la danse, ni en art, je vous avoue, mais j’ai trouvé votre prestation vraiment unique. Moi, je me contente juste de jouer un peu du shamisen, chaque soir, pour bercer Fubuki, et me détendre par la même occasion.

Il est vrai que mon renard appréciait tout particulièrement s’endormir après m’avoir écouté jouer un petit moment. J’étais bien loin de jouer comme un professionnel, bien entendu. C’était juste pour moi-même, et cela me suffisait amplement.

- Dites, j’y pense. Si vous avez un peu de temps devant vous, pourriez-vous m’enseigner quelques pas, s’il vous plaît ? Oh, juste quelques bases. Ce serait un bon souvenir que je pourrais garder de Mizu no Kuni.

C’était sorti tout seul, sous l’impulsion du moment. Il n’y avait rien de planifié dans tout ça, j’ai juste été tenté dans le feu de l’action.

Spoiler:
 

_________________
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Lun 5 Déc - 21:18
Je cessais de me déplacer au moment où il me parla de son renard au pelage blanc qui souhaitait me remercier. Qu'avais-je fait, je ne l'avais pourtant que complimenté... avait-il une conscience différente des autres animaux ?

J'avais déjà entendu parler d'un clan lointain dont la particularité était leur lien très étroit avec une espèce animale. Principalement des chiens, de mémoire, mais peut-être avait-il noué une relation avec un canidé comme un renard. C'était surprenant, suffisamment pour m'interrompre dans ma marche, mais assez pour m'intriguer. Toutefois, sa question suivante me fit avancer de nouveau, comme si je n'avais pas perdu le fil de mes pensées.

"Je ne danse pas fréquemment devant des gens non, habituellement je me contente de me mouvoir pour moi-même, afin de me détendre, m'inspirer et me relaxer. Tu sais, affirmai-je tout en insistant sur le tutoiement pour lui faire savoir qu'il pouvait me le retourner, la danse est au final comme les musiques que tu joues à ton camarade pour le détendre. C'est un moyen comme un autre de me relaxer sans avoir à faire attention à ce qui m'entoure, et ce serait en effet un plaisir de partager cette passion avec toi. Tu permets ?"

Je m'avançai de nouveau en m'échappant légèrement de la foule tout en trouvant un lieu légèrement isolé dans lequel je pourrais lui apprendre quelques mouvements de danse sans qu'il... ou elle ne soit gêné par la présence d'autrui. Je venais de réaliser que je ne savais toujours pas s'il était un homme ou une femme, j'espérais trouver quelques indices par la suite car je ne souhaitais véritablement pas le déranger sur ce point.

Alors, je me contentais de placer mon pied droit vers l'avant tout en reculant mon pied gauche et me laissai tomber en arrière. Si cette chute était prévisible, c'était le premier mouvement que je désirais lui faire comprendre : changer son axe d'équilibre pour pouvoir proférer des mouvements qui changeaient et n'étaient pas usuels. C'était d'ailleurs là le fleuron de mes enchaînements, qui étaient spectaculaires par leur attrait technique. Peu de gens pouvaient les imiter et je devais avouer que je ne savais pas danser différemment.

"Essaye de garder un équilibre à partir de cette nouvelle position. Ta main gauche devient ton pied gauche et tu peux te permettre de nouveaux mouvements. Tu vois ce que je veux dire ?" annonçai-je d'une voix douce et pédagogue, tout en regardant mon partenaire. J'avais presque envie de lui faire croire que sa veste le gênerait dans ses mouvements pour voir par le biais de ses formes s'il était de sexe masculin ou féminin.


Dernière édition par Kaguya Feng Hoo le Mer 7 Déc - 2:52, édité 1 fois
XP : 25
Messages : 9
avatarNukenin
Inuzuka Chiaki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Mer 7 Déc - 2:49
Le jeune garçon souriait, tout en discutant avec son interlocuteur. Il appréciait cette conversation, qui lui permettait de faire un peu plus ample connaissance avec le danseur. C’était un agréable moyen de terminer cette journée en douceur, sans qu’aucun autre problème ne vienne se mettre sur le chemin de Chiaki. Des problèmes, il y en avait assez eu pour aujourd’hui. Il est vrai que l’errant prenait plaisir à venir en aide aux gens, mais il était tout aussi content lorsque tout se passait pour le mieux.

Les danses qu’il menait serait, pour lui, comme les musiques que le Inuzuka jouait pour Fubuki. Un parfait moyen de se détendre, c’était donc comme ça qu’il voyait la chose. Le garçon sourit une nouvelle fois, lorsqu’il accepta sa demande. Il était d’accord pour lui apprendre quelques pas de danse. Chiaki n’a jamais été reconnu pour sa souplesse et son agilité, mais il était tout de même dans la moyenne. Bien qu’il ne semblait pas prédestiné à danser, il n’était pas contre apprendre quelques bases... au contraire, même.

Les deux se déplacèrent alors. Sans doute cherchait-il un endroit où ils seraient les plus à l’aise pour danser. Et, au vu du lieu choisi, cela semblait être ça en effet. Un lieu avec assez d’espace, et que très peu de monde. Il est vrai que la plupart profitaient des dernières festivités de la journée, et ne passaient donc que très peu dans des endroits comme celui-ci. Ce n’était pas plus mal, pour les deux hommes.

Chiaki était impatient, il avait hâte de commencer cette séance d’entraînement. Il observait alors avec attention les mouvements de son professeur particulier de ce jour. Il fit un mouvement gracieux, mais qui lui semblait assez complexe au premier abord. Il fit passer son pied droit en avant, puis recula son pied gauche avant de se laisser tomber en arrière. Le danseur avait donc un nouvel appui, sur sa main gauche, détail qu’il expliqua à son élève, avec d’autres explications.

- D’accord, je vais essayer ! Fubuki, tu restes sage, ok ?

C’était un drôle d’ordre qu’il lui donnait, alors qu’il était toujours sage. Rares étaient les fois où Chiaki avait quelque chose à redire sur son comportement.

Le moment de s’essayer à la danse était donc arrivé, pour le jeune garçon. Il prit une profonde inspiration, signe de concentration, et s’essaya au mouvement qui lui a été enseigné un peu plus tôt. Seulement, au moment de se laisser tomber en arrière... il était réellement tombé en arrière. Une petite chute, il en fallait bien une.

- Teh teh teh... je vais bien, ce n’est rien.

Malgré tout, le garçon était un peu gêné de s’être raté de la sorte, et aussi rapidement. Il espérait faire bonne figure, mais ce n’était pas encore ça, malheureusement.

Déterminé à réussir, il retenta de tenir cette position à plusieurs reprises, puis de bouger à partir de cette nouvelle posture. Ce n’était pas facile, cela demandait un certain équilibre, mais c’était possible à réaliser. Il suffit de persévérer un petit peu après tout. C’est ce qu’il se disait, et c’est pour cela qu’il réessaya quelques fois à choper le coup.

Une nouvelle tentative, et il semblerait qu’il ait pris le coup. Bien entendu, c’était encore très loin d’être parfait, mais... l’idée était là.

- Hm... qu’en pensez-vous, sensei ? Est-ce que c’est bien, comme ça ?

Après avoir posé cette question, Chiaki se redressa un instant sur ses pieds, tout souriant. Il transpirait néanmoins légèrement.

- J’ai chaud...

Il levait son écharpe, que Fubuki venait récupérer. Il était prêt à continuer la séance, maintenant.

Spoiler:
 

_________________
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Mer 7 Déc - 3:01
Je regardais mon partenaire de danse de fortune se mettre dans une position dans laquelle il ne semblait pas particulièrement à l'aise. Alors qu'il affichait un bon équilibre ainsi qu'une bonne stature, ses muscles se contractaient beaucoup trop pour que son mouvement soit parfait. D'ailleurs, il ne lui fallut que quelques secondes pour trébucher et perdre son appui, le faisant glisser jusqu'au sol, sur le dos.

Un premier échec que je voyais comme une réussite quelques instants plus tard, alors qu'il replaçait sa paume sur le sol pour recommencer. Cette fois, il changeait légèrement sa position en pivotant doucement sa main d'appui. Ses muscles étaient faiblement contractés, c'était très bien, même plus encore. Sans le vouloir, il avait lui-même adapté sa position à son propre équilibre et c'est ce que je souhaitais voir.

"C'est très bien, annonçai-je tout en me relevant doucement et en sortant quelques petites pointes osseuses de quelques centimètres de long, ressemblant à des cailloux. Je faisais cette manipulation derrière mon dos afin qu'il ne remarque pas tout de suite mon utilisation de Kekkai Genkai, mais je souhaitais voir précisément les points d'équilibre du jeunot. Cependant, cette fois nous allons corser la difficulté. Tu vas devoir rester en équilibre alors que ces petits cailloux seront posés sur toi. Il n'est pas nécessaire de te préciser que je les placerai à des endroits très précis qui te forceront à changer de position progressivement pour que tous soient en appui. Compris ?"

Je voulais lui dire "prêt", mais je ne savais toujours pas s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Alors, préférant les actes aux mots, je plaçais un premier ossement sur le haut de son torse, qui ne bougeait pas. Puis un second sur le bas de son ventre, sur ses épaules, ses jambes. Je répéterai la méthode autant de fois qu'il le faudrait, sachant que des échecs en série se produiraient. J'avais cette sensation que le petit était prometteur et en tout cas, dévoué.

Inconsciemment, je déposais mon regard sur le canidé qui était à côté de nous. Il n'avait pas bougé d'un cil depuis le début de l'entraînement, sans le moindre bruit. Fubuki avait respecté littéralement l'ordre de son maître ce qui me surprenait. Bien qu'il soit jeune, Chiaki avait un réel talent de persuasion à l'encontre de son partenaire, à moins que ce ne soit que du respect ?

"C'est incroyable que Fubuki t'obéisse à l'œil comme ça, demandai-je curieux sans pour autant cesser de placer les ossements sur le corps de Chiaki de façon de plus en plus précise et complexe, vous vous connaissez depuis longtemps ? Puis, est-il comme ça uniquement avec toi ou aussi avec ceux à qui tu fais confiance ?"

Par cette question, je souhaitais savoir si je devais me sentir en danger si Chiaki devait partir. Cependant, observant le visage de cette adorable boule de poils blancs, j'avais presque l'impression que ma question était stupide. Je préférais écouter la réponse et les explications de celui qui se contorsionnait dans tous les sens. Peut-être devrais-je par la suite lui montrer comment faire plutôt que de le regarder se plier en quatre à trouver son équilibre.
XP : 25
Messages : 9
avatarNukenin
Inuzuka Chiaki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Ven 9 Déc - 16:19
Une certaine fierté envahissait le jeune garçon, lorsque son professeur de danse lui dit qu’il s’en sortait très bien. L'Inuzuka cherchait à bien faire, et s’appliquait pour réussir du mieux qu’il le pouvait ces quelques exercices. Il aimait beaucoup apprendre de toutes nouvelles choses. Découvrir tout ce que ce monde peut lui apprendre, c’était une ambition qu’il partageait avec son allié de toujours, à savoir son renard. C’est aussi pour cela qu’il s’était lancé dans ce voyage à travers le monde. Il ne poursuivait pas les mêmes objectifs guerriers que d’autres personnes, lui cherchait à profiter de cette vie qui lui avait été offerte. Et Dieu sait à quel point il se plaisait à vivre ainsi.

Une certaine pression se fit sentir néanmoins, lorsqu’on lui annonça que la difficulté allait passer à un stade supérieur. Feng Hoo lui expliqua alors en quoi allait consister la prochaine étape. Lorsqu’il comprit, il n’était pas rassuré quant à ses chances de réussite, mais voulait bien tenter le coup. Il lui fallait maintenir des cailloux à plusieurs points de son corps en équilibre, tandis qu’il maintenait cette position. Il expliquait qu’il serait bien obligé de changer régulièrement sa position afin de maintenir un certain équilibre pour qu’aucun ne tombe.

- Compris. Je vais essayer.

Souriant, Chiaki reprit la position qu’il tenait auparavant. Son professeur du jour plaça donc les premiers cailloux, qui étaient donc le cœur même de l’exercice. L’Inuzuka respirait calmement afin de ne pas s’agiter, et bouger d’être minutieux dans ses mouvements. Il observait les premiers cailloux vaciller, seulement, le quatrième sur l’épaule droite compliqua bien l’affaire. Il se devait de commencer à changer légèrement de position pour stabiliser le nouvel arrivant, mouvement qui n’a pas plu aux trois autres.

Ting ting. Deux d’entre eux tombèrent sur le sol. Chiaki grimaçait, ce n’était pas simple. Et ce coup-ci, il lui faudra sans doute un peu plus de temps afin de prendre le coup. Pendant la séance, le danseur m’adressa la parole pour me parler de Fubuki.

- Ca fait... un peu plus de six... ans hngh... qu’on se connaît.

Ce n’était pas facile, mais il essayait de lui répondre tout en restant concentré sur l’exercice en lui-même. Dans un sens, ce n’était pas une mauvaise chose. Sa concentration était partagée entre les deux tâches, ce qui au long terme pouvait l’aider à adopter un mouvement de plus en plus naturel afin de maîtriser ce mouvement.

- Non non, il... il m’obéit à moi principalement. Mais il est... hm enfin... il est tout aussi adorable avec d’autres personnes. Tant qu’il... hngh... s’il ne me sent pas en danger, tout ira bien.

Ting ting ting ting. Un mouvement un peu brusque de sa part, et ce fut quatre cailloux qui tombèrent sur le sol. Il regarda son renard, et lui fit un signe de tête pour lui indiquer qu’il pouvait s’approcher, tandis qu’il se repositionna pour reprendre l’exercice. Il lui fallait persévérer.

Pendant qu’ils reprenaient l’exercice, Fubuki s’approchait, et se blotissait légèrement contre la jambe de Feng Hoo. Une preuve d’affection, qui pouvait répondre à sa question.

- Je crois qu’il vous aimes bien… !

Et c’était vrai, après tout. Chiaki se concentra un instant lorsqu’un nouveau caillou lui arriva sur le corps. Il commençait petit à petit à prendre le coup, en tentant de bouger son corps doucement afin de stabiliser tous ces cailloux. C’était un exercice assez physique, mais le mental y jouait beaucoup en même temps. C’était un défi intéressant, et une expérience amusante.

- J’appartiens au… tsch... clan Inuzuka de Hi no Kuni. Nous vivons en communion avec la nat...ure, et les animaux. Fubuki, je l’ai recueilli lorsqu’il était tout...  petit. Il était blessé, alors j’ai pris soin de lui. Et depuis... et depuis il reste à mes côtés. On fait tout ensemble, comme si... comme si nous étions la même personne.

Il ne se cachait pas vraiment de décliner de quel clan il venait. À vrai dire, il se sentait plutôt en confiance aux côtés de cet homme, il ne voyait pas le mal. L’adolescent souriait, avant d’entendre un bruit qu’il n’appréciait plus vraiment. Ting. Un caillou était tombé. Il commençait à avoir du mal, et finit par lâcher prise. Pendant un petit moment, il reprit son souffle.

- Ce n’est pas facile... mais je sens que je commence à comprendre un peu.

Toujours souriant, il reprit sa position, mais s’aventura à une nouvelle interrogation, avant que le premier caillou ne soit posé.

- Dites... si ce n’est pas trop indiscret... d’où vous vient cette passion ?

Au niveau de l’exercice, il sentait bien qu’il commençait à prendre le coup. Déjà, le garçon n’entendait plus ce ting désagréable, signifiant qu’un caillou était tombé sur le sol. Du moins, plus aussi souvent... et surtout, il commençait à se sentir à l’aise, et à comprendre comment se mouvoir pour garder tous ces cailloux en équilibre.

- Je crois que je tiens le truc... !

Il lui aura tout de même fallu un bon moment pour être sur la bonne voie.

_________________
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Ven 9 Déc - 17:37
J'avais beau forcer Chiaki à réessayer encore et encore, je remarquais ses efforts et appréciait voir une telle implication pour de la danse. C'est bête à dire, mais beaucoup ne considéraient cet art que comme un passe-temps, un loisir sans grand intérêt. Plus le temps passait, moins mes ossements ne touchaient le sol et c'était à s'y méprendre une croissance en terme d'équilibre impressionnante.

Je répondais après avoir placé mes derniers osselets sur le corps de Chiaki de répondre à sa question, tout en observant Fubuki qui cajolait ma jambe.

"Je suis l'un des descendants du clan Kaguya; qui est connu pour ses traditions barbares et violentes. Je n'ai jamais fait partie de ce groupement de pensées. Lorsque je n'étais qu'un enfant, je préférais m'isoler du reste de mon clan pour réfléchir et éviter tout conflit; prétextant dans un premier temps des entraînements. De fil en aiguille, j'ai fait passer les danses avant mes entraînements, puis mes danses sont devenues mes entraînements."

Je récupérais les osselets avant de les placer différemment, sur des endroits plus stables de son corps. La difficulté venait de diminuer d'un coup, mais la position actuelle de Chiaki, positionnée sur une main et une jambe, se devait de changer. Ainsi, je glissais les osselets vers ses articulations afin qu'il puisse les conserver en mouvement, bien que ça ne demande une maîtrise peut-être trop haute pour lui.

"Nouvelle étape et tu auras compris la façon dont je me déplace lors de mes danses. Ces osselets représentent l'amplitude que tu peux avoir dans tes mouvements pour conserver un équilibre parfait. Tu vas devoir partir de cette position et te redresser sans faire tomber les osselets. Si l'osselet glisse et s'éloigne trop de sa position initiale, tu devras recommencer aussi."

J'offrais un regard curieux à Chiaki. Toujours dans la désinformation concernant son sexe, sa persévérance était masculine bien que son allure et ses mouvements très féminins. Je préférais m'en tenir à son insistance et en déduire qu'il était un jeune éphèbe que je formais à devenir un danseur et, qui sait, un jour révélerai-je chez lui une passion.

L'exercice recommençait de plus belle, devenait cette fois presque insurmontable. Les essais se multipliaient et se décuplaient, sans progrès. Cependant, je remarquais du regard Fubuki qui frémissait et sautillait légèrement comme s'il souhaitait participer. J'étais persuadé que si je m'en étais rendu compte, Chiaki le savait déjà mais n'osait pas le faire intervenir. Alors, je lui offrais mon aval pour voir si leur symbiose pouvait compenser le manque de pratique de l'Inuzuka.

"Peut-être que Fubuki peut t'aider. Trouve une solution." annonçai-je cette fois d'une voix grave, presque solennelle.
XP : 25
Messages : 9
avatarNukenin
Inuzuka Chiaki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo   Jeu 22 Déc - 5:49
L’entraînement à la danse continuait donc. Une certaine fatigue commençait à se faire sentir chez le jeune Inuzuka, mais il souhaitait vraiment continuer. Il s’amusait, et avait envie d’apprendre. Après tout, c’est l’une des raisons principales qui faisait qu’il était parti en voyage à travers tout le Yuukan. Durant la séance d’entraînement, il lui parlait un peu de lui également, tout comme il lui avait parlé de mon clan, et d’eux deux. Il appartenait donc au clan Kaguya. N’étant pas originaire de ce pays, Chiaki ne connaissait ce clan que de nom, en ayant rapidement entendu parler. Il les décrivait comme barbares, mais n’était définitivement pas comme eux. Il avait ensuite fait de ses danses, ses propres entraînements. Le résultat de son dur labeur était là, aujourd’hui.

La difficulté de l’exercice allait augmenter.Le garçon ravalait sa salive. Déjà que ce n’était pas facile actuellement... alors l’augmenter encore ? Cela ne le rassurait pas tellement, mais il acceptait.

- D’accord ! Je suis prêt !

L’entraînement reprenait donc. Et c’était bien plus difficile. Il lui fallait des mouvements bien plus fluides et précis pour pouvoir me mouvoir sans faire tomber chacun de ces cailloux. Ce n’était vraiment pas simple, pour le coup. Le jeune Inuzuka avait beau essayer, il n’y arrivait tout bonnement pas. Il voyait que son partenaire frémissait. Sans doute souhaitait-il l’aider ? Le garçon se disait qu’il devait y parvenir tout seul, et non pas avec l’aide de Fubuki.

Il se trompait. Son professeur lui indiqua à ce moment-là que le renard pouvait intervenir, afin de lui venir en aide. Il ne lui donna pas plus d’indication. Fubuki semblait heureux en entendant cela, et s’approchait de l’adolescent. L’animal se mit devant lui, et se mettait dans une position qui ne lui était pas inconnue. Une posture de Taïjutsu du clan Inuzuka, un art dans lequel Chiaki a toujours été mauvais. Le principe de base était de former une vrille en faisant bouger son corps, afin d’atteindre violemment son adversaire. Néanmoins, il fallait des mouvements bien précis pour effectuer ce coup.

Très bien. Mais à quoi cela allait lui servir ? Le garçon aux cheveux noirs y réfléchissait un moment, avant d’avoir une illumination.

- On peut reprendre, j’aimerais essayer quelque chose...

Il recommença une nouvelle fois. Néanmoins, ces mouvements n’étaient plus vraiment les mêmes qu’auparavant. Il pratiquait l’art des Inuzuka dans cet exercice. Fubuki, par simple amusement, faisait la même à côté de lui. Il tournait sur lui-même, sans pour autant y aller trop rapidement, mais assez pour lui permettre de mieux maintenir les cailloux sur son corps. Il se sentait plus à l’aise avec un art qu’il connaissait, bien qu’il n’était pas encore assez doué pour l’utiliser en combat. Là par contre, à cette vitesse, il s’en sortait.

Pendant plusieurs secondes, il s’en sortait et parvenait à garder sur lui l’ensemble des cailloux. Néanmoins, il finit par faire un faux pas, et s’écroula.

- Aie aie... Vous avez vu ? Ca a presque marché !

Je n’avais néanmoins pas réussi. Je sentais qu’il me faudrait encore beaucoup de pratique pour bien réussir cet exercice, et tenir un peu plus longtemps que quelques pauvres petites secondes. Fubuki s’approchait, et lui léchait la joue affectueusement. Il était content de lui. L’adolescent du clan Inuzuka souriait, mais était exténué. Le renard aussi semblait l’être, après cette dure journée. Il pouvait voir ses petits yeux se fermer de temps à autre. La fatigue commençait à le gagner.

- Je pense que je vais vous laisser, Fubuki commence à fatiguer. On devrait aller installer notre campement pour cette nuit. En tout cas, je vous remercie de m’avoir fait partager votre passion ! J’ai passé un super moment en tout cas, merci beaucoup !

Je lui souriais. C’était vraiment très instructif, et j’aimerais bien continuer à m’entraîner les jours qui allaient suivre. Mais pour l’instant, la priorité allait être d’aller se reposer. Demain, nous continuerons d’explorer les terres de Mizu no Kuni, et l’ensemble de ces îles. Peut-être que l’on se recroisera, qui sait.

- Ravi de vous avoir rencontré, j’espère que nos routes se recroiseront. Au revoir !

Sur ces dernières paroles, je pris Fubuki dans mes bras avant de lui adresser un dernier sourire. Il était temps de partir, maintenant.

_________________
 

Une fête, une danse... et un fan | PV. Kaguya Feng Hoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» La danse des sept voiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays de l'Eau :: Archipel de Mizu no Kuni-