AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Jiken Sayuri - She's such a misfit, always ready to brawl !Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 44
Messages : 6
avatarSunajin
Tsunashiko Jun
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Jiken Sayuri - She's such a misfit, always ready to brawl !   Mar 6 Déc - 18:07
Jiken Sayuri


Présentation




Origine de l'avatar : Academy Ahri - League of Legends
Identité : Jiken Sayuri
Surnom : La Conteuse
Sexe : Féminin
Âge : 19 ans
Date de naissance : -18 / été
---
Clan : Jiken
Grade : Jônin
Rang : B
Kekkei Genkai : Maîtrise des cinq affinités primaires


Physique



Elle s'habille et ressemble à un ado' un peu attardée.

Sayuri, c'est cette fille qu'on confondrait avec une écolière, si ça existait dans cet univers. Elle a sa petite chemise, parfaitement repassée. Sa jupe qu'elle remonte un peu, histoire de faire genre que c'est une fille avec des charmes. Des charmes ? Elle en a, comme toutes les femmes j'imagine. Pas plus qu'une autre, mais pas moins. La Jiken arrive bien à les mettre en avant, après tout elle a sa fierté féminine ! De son physique ? Elle est un peu ronde. Pas très musclée. On ne voit aucun signe de travail physique sur sa peau, halée par le soleil du désert. On devine qu'elle préfère manger des petits gâteaux sur un canapé que travailler à l'air libre. Pourtant, sur ses mains, on surprendra parfois des tâches d'encre. Une éraflure, provoquée par quelque chose de difficilement discernable.

Passons. Sayuri est une fille particulièrement ... bruyante. Sa voix porte plus que pourrait le laisser deviner son petit gabarit - un petit mètre soixante ! - et elle prend un malin plaisir à la faire résonner partout où elle passe ! Sûrement parce qu'elle aime bien s'entendre parler. Et rire. Et chanter. Et danser. Elle inspire une confiance certaine, sûrement par son look d'enfant totalement assumé. Ses boucles roses participent à cet effet, voltigeant joyeusement autour de son visage. Son visage ? Parlons-en donc ! On y décèle de l'innocence, un brin de malice, et beaucoup d'honnêteté. C'est pas le genre de filles à vous mentir ! Pourquoi le serait-elle ? Elle est transparente, ses yeux opales reflètent toutes les émotions traversant son esprit.

Elle est intrigante, à sa façon. Moitié femme assumée, moitié gamine. Jouant des deux, sans trop le vouloir. Insinuant le doute. Une envie. Mais n'allons-nous donc pas un peu trop loin ?


Caractère



Jiken est une fille qui est loin d'être prise de tête. Au contraire. Mais si il l'est, c'est bien malgré elle.

C'est pas forcément le genre de filles généreuses et qui pensent à vous. En vrai, elle s'en fout un peu, beaucoup de vous. Elle vit sa vie, et si vous avez la chance de vous glisser, tant mieux ! Elle vous acceptera sur ce chemin de route que vous partagez à ses cotés ! Elle fait ce qu'elle veut, quand elle veut, et où elle le veut. Parfois à vos dépends, mais pas souvent. Et si elle le fait, c'est par taquinerie et malice. De la malveillance ? On en trouvera pas, très peu en elle.

C'est une fille qui se vexe difficilement. Elle a tendance à tout laisser passer. La colère, la tristesse, la frustration et la rancune ? Des émotions sales, des émotions mauvaises. Elles vous rongent et vous détruisent. Non, Sayuri est au-dessus de tout ça ! Vous l'insultez ? Elle vous insultera de plus belle ! Vous la frappez ? Elle rigolera. Et vous cassera la gueule. Mais sans animosité aucune. Juste parce que ça se fait pas, d'être malpoli comme ça ! Bon, d'accord, il se peut qu'elle s'emporte ! Mais c'est juste sur l'instant ! L'excitation du moment ! Promis, si vous pleurez et implorez pour qu'elle arrête et qu'elle ne s'exécute pas, c'est juste parce qu'elle vous entend pas ! Je crois. Peut-être pas. Quelle importance ? C'est pas elle qui a commencé ! Quoi ? Comment ça ?! Non, traiter quelqu'un d'homosexuel qui foutrait la honte à ses parents et au vieux clochard du coin n'est pas une provocation, c'est de la taquinerie ! Non ? Bah, whatever.

Sayuri s'attirer, peut-être, des ennuis. Quelques uns. Parfois beaucoup. Peut-être à cause de son franc-parler. Qu'elle s'en fout de l'avis des autres. Et que de temps en temps, quand elle se met à fumer, elle boit un peu. Juste un verre. Ou deux. Peut-être une bouteille. Et une rangée de shots. Mais tout le monde tient ça, pas vrai ? C'est pas parce qu'on marche de travers après qu'on est une petite nature, ah ça non. Bon, d'accord, ça pourrait arriver que Sayuri soit soule. Mais avec 5 grammes dans le sang ? C'est un amour. Elle fait des câlins. Des bisous. Il se peut qu'elle finisse dans le lit d'un inconnu, avec aucun souvenir de la veille. Ou alors. Peut-être. Juste peut-être. Genre c'est arrivé qu'une fois. Ou deux. Peut-être plus. Mais de toutes façons on s'en fout, c'était pas grave. Personne s'en souvient. Et si tu t'en souviens, c'est que t'y étais pas de toutes façons. Comment ça, tu as fini à l’hôpital ? Pas possible ! J'te jure ! Non ? Bon bah ...

C'est vrai que, plus souvent que non, Sayuri ait l'alcool mauvais. Très mauvais. Du genre qui la fait tout casser, mobilier comme gens. Et que quand elle se réveille, c'est une avalanche de problèmes qui l'accueille. Mais de façon tout à fait ... Fortuite ? Pas parce qu'elle aurait foutu le feu sans faire exprès à la maison d'une fille avec une gueule tordue parce que "le feu ça résout tout, même la mocheté" ? Peut-être que si ...

Mais en vrai, Sayuri c'est pas que ça. Sayuri, c'est aussi une passion. La passion de la lecture et de l'écriture. Avant d'être une kunoichi, Sayuri écrit. Parce qu'elle trouve de la beauté dans les mots. Il ne faut pas le dire, mais Sayuri s'est engagée dans l'armée dans l'espoir secret de voyager. Découvrir de nouveaux horizons. Être témoin d’événements qui valent le coup d'être contés. Ca la fait vibrer. Pas autant qu'un vibromasseur. Ni qu'un shot de tequila. Ni d'un mec passé à tabac, parce que sérieux, ça se fait pas et c'est méchant même si c'est marrant.

Nan, c'est sa vraie passion, l'écriture.


Histoire




Un jour tu liras mon livre, et tu me demanderas.
Maman, pourquoi il y a tant de sang ?


Ici, c'est le début d'une histoire. Mon histoire. Le titre est éponyme, et c'est Jiken Sayuri. C'est moi, ça. Moi, dans un monde qui bouge à cent à l'heure, ou rien n'est simple, et surtout où il y a toi plus moi plus-

Minute, c'est une chanson pas très très bonne ça ...

Donc je disais ! Ici, je te présente mon histoire. Ca sera un peu le bordel, comme dans ma tête. Y'aura de l'aventure, de la gloire, du drame, du sexe et de l'alcool. Même si en vrai, des deux derniers, je préfères les réserver pour autre chose, genre une soirée récolte de dons pour les enfants malades et les handicapés. Qui n'aime pas le sexe et les enfants ? Hein ! C'est ce qui est le plus vendeur, moi je vous le dis. Entre nous. Mais chut, le dites pas ! On pourrait voler mon idée, et si tout le monde se met à le faire, ça sert plus à rien, non ?

Bref, je m'égare. Je suis là pour raconte un conte. Avec de la magie, du rebondissement, des héros très gentils et des méchants très méchants. Une histoire où un paysan sauve le monde, un clown amuse la galerie et où le vilain complote la fin du monde en expliquant au paysan comment il va s'y prendre, histoire de lui donner le temps de le mettre en échec. Mais, eh ! Imagine ! Et si, à un moment, les rôles s'inversaient. Parce qu'au fond, la vie, c'est une histoire pas très originale. Où tout le monde joue son rôle. Porte un masque. Et quand, malgré nous, on se le fait ôter, on sait plus où on en est. Quoi faire et comment le faire.

Imagine, le clown qui empêche le gentil de sauver tout le monde du méchant qui n'a pas expliqué son plan et qui détruit le monde.

C'est un peu ça, la réalité. Moi ? Je ne suis que spectatrice, de ma vie et de celle de tant d'autres. J'ai vu, loin, très loin, là où il n'y avait pas la violence et la guerre, ces histoires se répétait maintes et maintes fois. Le méchant est différent, le gentil aussi, et le clown n'en parlons pas. Iwa qui menace le monde. Les Uchiha qui trahissent tout le monde. Les gentils qui arrivent, malgré tout, à sauver les gens qui n'ont jamais demandés à être sauvés.

J'ai vu tout ça, mais je l'ai pas vécu. J'étais derrière une fenêtre, dans une grande maison à la porte rouge. J'écrivais et je dessinais, en imaginant comment c'était, sur le front. J'avais la tête plein de rêves, les yeux plein les étoiles. Mais ça, c'est toujours le cas.

Mon adolescence est arrivée bien trop vite, et avec elle les plaisirs des garçons, de l'alcool et des envies de sauver le monde. C'est que je me considère comme une gentille, moi. Le genre à sauver des gens qui sont même pas au courant qu'ils doivent être sauvés, et à casser les genoux de méchants qui me laissent le temps de briser tous leurs os avant de mettre à exécutions leurs plans maléfiques.

Je me suis entraînée, histoire d'être le genre de filles qu'on admirerait. Sur laquelle on pourrait écrire un bouquin. Le genre de bouquin qui sert à endormir les gosses, dans le lit, avec leur nez plein de morve.

En vrai, j'ai foutu le bordel dans quelques bars et on m'a virée. Le truc le plus excitant qui me soit arrivée ? Des brigands en colère parce que j'ai sans faire exprès casser le nez d'un des leurs avec un bisou fait par un plateau en laiton propulsé en toute douceur à à peu près cinquante mètres / seconde. Ils ont tous finis dans la boue, parce que je suis pas le genre de filles qui aiment les gang-bang. Genre, j'ai des principes, tu vois ? Pas sucer le premier soir, même si le mec a une belle b-.

Ahem, je crois qu'une fille que je citerai pas déteint un peu trop sur moi ...

Bref ! Tout ça. Tout ça. Pour dire que ma vie n'avait rien de très héroïque. Même quand j'ai rejoint Suna, ça l'était pas tellement plus. A vrai dire, ça fait pas longtemps que j'y suis. Mes parents ont dit que ça pourrait être bien. Histoire de m'éloigner de mes ennuis dans le Pays du Feu, et de me faire une bonne réput'. Histoire de, je sais pas, devenir une fille bien. COrrecte. Qui fait la cuisine j'imagine. Qui fait pas trop honte au clan. Non, j'ai jamais dit que mes parents pensaient que j'étais une grosse déception, jamais ! Et si eux l'ont dit, c'étais pas pour de vrai. Je crois.

Ah. Qu'importe. Ma famille est reconnue, dans le village. J'ai pas fait grand-chose, mais ils ont réussi à me caler à un bon poste. Le genre où je peux me faire un bon salaire, avoir un appart' plutôt cool. Où je peux donner des ordres, genre, comme faire le café ou des photocopies. J'imagine.

A Suna, il fait franchement chaud, c'est pas bon pour le teint. Mais on s'y fait. Les gens sont sympas, je revois de la famille, et je fais un peu ma princesse. Et parfois. Juste parfois. Je déconne. Mais c'est pas grave. Personne s'en souvient. Je m'en souviens pas.

C'est le plus important, nan ?


Derrière l'écran



Pseudo : '^'
Âge : '^'
Comment avec-vous connu le forum ? '^'
Que pensez-vous du forum ? '^'
Quelle est votre disponibilité ? '^'
Autre chose ? '^'
Code de validation: J'ai sauver le fo' '^'
© Ju de Never-Utopia
XP : 162
Messages : 81
avatarSunajin
Chinoike Akio
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jiken Sayuri - She's such a misfit, always ready to brawl !   Jeu 15 Déc - 23:35
Hello ma Sayu-chan!

J'ai bien aimé ta présentation. Ton personnage à l'air un peu dérangée, et j'ai bien hâte ce que tu vas nous réserver en rp.

Du coup, je te valide rang B et jônin à Suna. Tu pourras poster tes techniques quand le MdC va poster ta fiche technique.

Bisou et bon rp sur S.O

Nao qui fangirl..

ps: je te donne 5 xp de plus parce que t'as mis le thème de my waifu *^* jbhvhjsavhsvas <3
 

Jiken Sayuri - She's such a misfit, always ready to brawl !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» #0187 • are you ready to live with a boy?
» No Monsanto in Haiti
» Haiti getting ready for CSME. Ayiti ap pare pou Mache Karikòm lan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-