AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
when everything wrong ▬ nodopet Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: when everything wrong ▬ nodopet    Mar 6 Déc - 23:20


L'Argenté laissa ses yeux glisser sur le front palot de son frère de cœur. Il laissa ses cheveux plonger dans ses paumes, n'appréciant que peu l'humidité qu'il en retira. Il referma sa poigne autours de sa chevelure, comme pour sentir que lui, était vivant. Comme éprouvant une colère sourde, dont il ne pouvait parler à personne; laquelle le rongeait profondément. Où Yuuri avait-il pu perdre ainsi sa joie de vivre, au point de renoncer même à leurs devises? Où fonçait-il quand il dormait ainsi toute la nuit, respectant des principes et commençant à perdre les valeurs qui les avaient regroupés puis emmenés jusqu'ici.

Osou inspira une légère bouffée de Nicotine, le tube de tabac dépassant d'entre ses avants-bras. « Fonçons. » Qu'avait-il dit à l'époque. Un sourire narquois habilla son visage d'une sombre colère. Mais l'espace d'un instant, l'Argenté se demanda s'il ne déversait pas, tel un serpent, sa colère envers la seule personne qui pouvait la subir.
Il se leva mollement, laissant ses bras traîner le long de son corps. Dépassant la pièce d'un petit pas, sa cigarette brûlant au rythme de ses pensées. La main du jeune Gennin ouvrit un tiroir qu'il referma sans plus de cérémonie; une bouteille contenant un liquide ambré profondément enfoncée contre sa poitrine. Le claquement de la porte d'entrée retentira longtemps dans le manoir des sans(cent)-noms.

Le Ken se rendit immédiatement aux portes du villages, attendant patiemment que son heure vienne. L'heure était venu de retourner aux sources, qu'importe le temps que cela durait. Ses nerfs devaient se détendre, son entrainement devait lui avoir profondément obscurcit l'esprit, au point même qu'il s'en prenne à son meilleur ami qui enfin trouvait une vie qui lui convenait. « Assez jeune pour être tué... » Murmura-t-il, prenant une première gorgée de son liquide ambré. Lequel réchauffa son intérieur fictivement.  L'argenté accompagna cela d'une première bouffée de Nicotine avant de se laisser tomber. Ses sens veillant à sa sécurité.

Ses pieds balançaient dans le vide au grès de son énervement passager. Il fixait profondément et en même temps tellement lascivement cette étendue infinie qui s'étendait de par et d'autres du village. Habité d'une certaine nostalgie du temps où seul un foyer chaud réchauffait leurs mains la nuit; où il vivait des expériences chaque jour, où rien ne se ressemblait. Mais où la vie était aussi tellement plus dangereuse.
Il cherchait parfois à s'imaginer plus tard; à quoi ressemblera-t-il? A ce vieil homme aigri qu'était Kisame? Laissant des cheveux blancs réunit en une natte s'échapper au vent, ne se lavant que rarement... Ses pensées furent coupées courtes par l'arrivée d'une demoiselle aux cheveux bleu-verts.

XP : 75
Messages : 9
avatarKirijin
Jûro Nodoka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when everything wrong ▬ nodopet    Mer 14 Déc - 18:08
Parfois. Parfois. La vie ne va que dans un sens, et pas forcément le notre.

Y'a des jours comme ça. Où ton plaisir c'est de torturer des gens, mais partout où tu regardes, y'a des gardes qui te scrutent d'un regard mauvais. Quand t'as envie de manger un bentô avec à peu près 20% de saumon en plus, et que du saumon il y en a plus. Quand tu joues au bras de fer avec un pote rat et que sur un malentendu il te bat parce que t'as glissé sur le sol humide de tu veux pas savoir quoi. Oui, c'est ce qu'on appellerait, communément, une putain de journée de merde.

C'est pour ça que j'ai tracé, tracé pour dehors. J'en avais marre de ce village de merde avec ces petits humains de merde. Quel intérêt de réunir autant de petites choses dans une même place si on ne pouvait pas y toucher ?! Sérieux, ça me dépassait !

Mais ça allait changer. Tout allait changer, une fois qu'on aura ce qui nous revient de plein droit.

En attendant, j'allais retourner auprès du clan. Dans les marécages. Où il n'y aurait personne pour me faire chier. Et surtout pas un gamin aux cheveux blancs, que je croise alors que je m'apprête à traverser les portes. Il fume, ce qui est d'une stupidité sans nom pour un guerrier. L'odeur du tabac s'imprégnait en nous, on ne pouvait le chasser. Et comment être discret, alors que tant et plus de gens sont dotés d'un odorat plus que fin ?

Stupide, ces humains sont tous stupides.

Petite exclamation de dédain, je continue de tracer. Je connais la route, et nul ne peut m'arrêter. Ne suis-je donc pas Nodoka, la Grande Traqueuse ? Celle qui mène la chasse ? La terreur d'Umi et d'au-delà ? Si, et tellement plus.
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when everything wrong ▬ nodopet    Ven 16 Déc - 1:45
Le Gennin intercepta le dédain, ses sens plus que développés, que très peu altéré par les petites gorgées qu'il avait bu jusqu'à maintenant. Son cerveau était désormais en éveil; prêt à laisser libre court à ses vacations. Et voici l'un des grands défauts des chasseurs, surtout de ceux qui chassait l'homme, comme le jeune Ken. La curiosité. Elle l'avait agrippé de ses bras doux, mais caressait doucement de sa lame aiguisée le cou du jeune homme. Le choix, que choisissait-il?

Les sens peu altéré, mais la perception de l'environnement parfaite, comme à son habitude, et cela contrairement à sa capacité de réflexion. Plus incisive, répondant à des instincts primaires, le jeune garçon fonça. Ses cheveux blancs ne reflettant rien, tant les traits lunaires étaient arrêtés par le voile brumeux. Osou se surpris à remercier la jeune femme et s'en rapprocha au possible, profitant du vent pour camoufler son odeur, son habitude pour ses pas et ses sens pour veiller au grain. Chaque mouvement, qu'il soit chakratique ou non, provoquera le mouvement du jeune homme.

Il pouvait sortir, mais ne pouvait pas la quitter. En effet, le Gennin ne pouvait rentrer seul. La raison de la sortie? Prendre l'air, le mal du pays, se faire un peu de bien. La seule chose pouvant créer le doute chez sa proie? Le bruit de ses pas, aussi fort que les tumultes de ses pensées, ceux-ci pourront certainement alerter l'ouïe fine d'une traqueuse aigrie. Le chat et la souris? Osou sera gentil, comprenait-il que peut-être, il risquait sa vie? Que tous, n'était pas gentil? Mieux que personne, mais sa vie restera sienne. Néanmoins, il était prêt à lui proposer un peu d'alcool.

Assis sur un branchage duquel il interceptait enfin cette magnifique pleine lune, qui le rendait moins efficace, mais qui se reflétait assez purement sur ses cheveux; il ne tenait plus compte de la jeune fille. Mais avait instauré un certain périmètre de sécurité qui provoqueront sa réaction immédiate, en fonction de ses mouvements, au cas où. Rapidement, l'envie de s'allumer une cigarette revint aussi brusquement que ses pensées macabres à l'assaut. Bizarrement, elle allait de paire. Le cône de tabac entre ses lèvres, le jeune garçon s'apprêtait à l'allumer...
XP : 75
Messages : 9
avatarKirijin
Jûro Nodoka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when everything wrong ▬ nodopet    Mar 17 Jan - 18:52
J'étais suivie, et ça m'inspirait pas grand-chose.

J'imagine parce que j'y étais habituée. Les Jûro inspirent un, beaucoup, pas vraiment, la confiance. On sait qui on est, ce qu'on a fait, et on connait nos sentiments contradictoires. Tout le monde ne peut pas être un chien obéissant. Surtout pas moi. Alors, de temps en temps, pour vérifier qu'on se tient à careau, on envoie un pauv' naze nous suivre dans nos activités du quotidien. Parfois, c'était une heure. D'autres, une semaine. Mais à la fin, ça s'arrêtait. A la fin, on arrêtait. Parce qu'il n'y avait pas grand chose à dire. On sentait ces gens, avant de les voir. C'était des amateurs.

Celui qui me suivait pourrait presque être qualifié de bon. Je l'aurai presque pas remarquer, si il n'avait pas baissé sa garde l'espace d'une seconde. Une seconde de trop. Alertant mes sens. Me faisant frissonner. Puis il n'y avait plus rien eu. Suffisant. On ne pouvait pas me tromper. Quelqu'un essayait de se cacher à mes sens, et il y arrivait bien.

Et ça ne me faisait rien, quand même.

Qu'il vienne, qu'il me suivre. Je ne ferai rien pour l'en empêcher. Je le laisserai se dévoiler. Je le laisserai venir à ma rencontre. Il voudra peut-être échanger. Peut-être tentera-t-il de me faire croire à une rencontre fortuite. A moins qu'il ne tente, simplement, de me tuer au moment où je m'y attends le moins, dans le lieu qui lui semblera le plus propice. Tout était possible. Mais le plus probable, est qu'il ne me veuille pas beaucoup de bien. Personne ne faisait autant d'efforts pour suivre quelqu'un si c'était pour son bien.

Je m'engouffre dans la brume, je m'engouffre dans les marécages. Ici, c'est chez moi. Depuis toujours. Je m'enfonce dans les terres du clan. Et si jamais il veut s'amuser, qu'il vienne !

On sera plus d'un, à se joindre à la fête.

Un magnifique sourire fut éclairé par la voûte stellaire. Enfin, quelqu'un à dévorer. Comme dans le bon vieux temps. Avant que Kiri et ses petits hommes arrivent, et changent quelque chose qui n'aurait jamais dû être autrement.

- Bientôt ... chuchotais-je, dans l'espoir qu'il m'entende.
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: when everything wrong ▬ nodopet    Mar 17 Jan - 19:40

La simple ivresse qu'instaurait la liberté, rompre ses chaines et s'enfuir, risquer sa vie pour quelque chose qui n'en vaut pas la peine, selon certain. Mais Osou se déterminait par cette liberté et ne l'avait laissé de côté que pour se permettre d'en profiter plus tard, aux côtés de ceux qui en vaudront le coup.
Sa vie n'avait pas commencé aux côtés de ceux qu'il aurait souhaité, mais qu'importe qui ils étaient... Ils avaient contribué à sa création. La flammèche illumina la nuit, s'éteignant sans plus de cérémonie. L'azur du garnement rompit le contact avec les cieux, sa cigarette se consumant selon des lois physiques qui dépassaient bon nombres de ninja. En effet, le chakra rendait fort, pas intelligent, la plus idiote des brutes est capable de devenir un bon ninja si elle a été doté de la force nécessaire et si elle rencontre les bonnes personnes.

Néanmoins, le ninja est un homme et un homme a des accroches; ces mêmes accroches sont le point faible du Shinobi, qu'elle soit humaine, quotidienne ou bien terriblement bonne bien que nocive. Son regard se déporta de sa cigarette et il observa les alentours. Quel dommage. Pourquoi se soustraire à cette vue qui nous était offerte par la nature, dont nous étions privés par la brume en permanence pour s'enfoncer dans un marécage? La réponse était facile; le faciès d'Osou s'arma d'un doux sourire, nous y arrivions, à ces accroches.

Un mort? Un clan? Une maison, de l'argent? Qu'importait, quelque chose attirait cette demoiselle en cette terre et la démarcation marquée entre l'environnant et le marécage attira les gardes de l'argenté. Le Shinobi se décida à passer par dessus, s'exportant par-dessus même les arbres, gardant cette vue si chère a ses yeux qu'il partageait à l'époque avec son frère de cœur. Celui qu'il avait choisi, son attache, son accroche. La tristesse abattit les traits du garçon qui dégoupilla sans plus de cérémonie sa bouteille ambré. Comme mon père... pensa-t-il sombrement.

Le mélange provoqua immédiatement la formation d'une endorphine aussi bonne que nocive, son attention se déporta. Ce marécage retiendra sa "cible", elle ne pourra aller bien loin, il la retrouvera. Ses mots furent portés par le vent, la créature l'avait remarqué. Osou hoqueta de surprise. Une chasseuse, comme lui était chasseur. Dans ce cas, depuis le début, était-il le chasseur ou le chassé? Méfiance. Il lui fallait se rendre détectable dans ce cas-là, afin de montrer qu'elle n'avait rien à craindre. Après tout, il n'attendait d'elle que le simple fait de pouvoir retourner dans son village.
« Tu n'es qu'un billet retour, pas d'inquiétude. » Laissa-t-il a nouveau aux vents, comme pour répondre. Si la demoiselle captait ses paroles, il se méfierait d'autant plus, mais pouvait espérer qu'elle ne s'occupe pas plus de lui.

Enfin, attention aux chasseurs, ceux-ci ne pense pas naturellement; le plaisir de chasser est incommensurable et si elle était puissance, il se peut qu'elle soit habité par le même complexe de dieu que ceux de son sang. La nicotine habitait son sang, le monoxyde amenuisait ses capacités physiques, sa concentration brouillée par l'éthanol. Il disparaîtra, voila tout. La suivre dans la brume et le marécage? C'était laissé à sa curiosité le loisir d'être comblé. Un pas, puis un autre, et le jeune garçon progressa sur des terres brumes, une bouteille d'alcool quasi-pleine à la main et une cigarette en bouche. Savait-il seulement que la terre Shinobi n'était pas habité que de sa proie et de lui? Pouvait-il l'appeler proie? Pourquoi se procurait-il lui-même des ennuies? Tendre le bâton pour se faire battre, ne pas faire de truc idiot; on lui avait répété que son bonheur de vivre et sa curiosité n'était pas quelque chose de viable... Comme une fausse couche retardée.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: when everything wrong ▬ nodopet    
 

when everything wrong ▬ nodopet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. What's wrong with you ?
» [1616] Right way to do Wrong.
» Keith Graham ~ Love all, Trust a few, do Wrong to none. [FINI]
» lito / i'm weak. and what's wrong, with that?
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays de l'Eau :: Kiri :: Forêt de Brume-