AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   Lun 12 Déc - 6:37
Une fois de plus, j'étais invité à rejoindre le bureau de la Shodaime Mizukage. Cette routine commençait à être usuelle, je pouvais même affirmer connaître les rues de Kiri ainsi que le chemin le plus court pour se rendre à sa résidence par cœur. Toutefois, chaque fois que j'étais convié à la rejoindre, je redoutais ce moment aucours duquel elle m'expliquait mes missions.

Jusqu'alors, toutes les missions pour Kiri ont été assignées sous le thème de la traque, de l'espionnage ou l'assassinat ce qui n'est pas mon fort. Si ce n'est une représentation faite quelques semaines plus tôt, je ne pouvais affirmer que le village cherchait à se faire connaître pour son atmosphère, si ce n'est la crainte qu'il dégageait à quiconque s'en approchait de trop près.

C'était d'ailleurs le cas d'un homme que je devais mettre hors d'état de nuire aujourd'hui. Un Sunajin du clan Jiken dont j'avais entendu parler lors de mon enfance. Confirmé par les dires de la Shodaime Mizukage, l'homme en question est un adepte du fuînjutsu et du ninjutsu, le tout en étant un fin senseur, capable de mêler ses sceaux à des glyphes et des trappes afin de créer de véritables champs minés impénétrables. Cependant, s'il a été ignoré si longtemps, c'est aujourd'hui en véritable menace qu'il est désigné, ayant mené ses pièges à bien jusqu'à ce que ceux-ci empiètent sur Kiri.

Mon but était de le prendre en chasse en faisant attention aux innombrables pièges qu'il aurait pu discerner tout autour des zones dans lesquelles il se réfugie. D'ailleurs, afin de narguer le village, ce cinglé a décidé de donner sa localisation afin de mener les Kirijin à se jeter dans ses pièges. Situé dans les marais à proximité de la forêt brumeuse, il fallait se rendre compte que la vue d'ores-et-déjà limitée par la brume ne permettait pas aux ninjas de bas rang de se défaire de ses glyphes. De plus, il s'agit d'un adversaire coriace et fin stratège : je ne comprenais pas pourquoi la Mizukage m'avait assigné à cette mission.

Tout en élaborant de farfelues stratégies que, me connaissant, je ne réussirai de toute façon pas à appliquer au combat, je m'élançai en direction des marais. Une odeur nauséabonde emplit mes narines. Je connaissais bien cette odeur, ayant eu l'occasion à plusieurs reprises d'en visiter les recoins, mais je n'avais jamais été aussi dérangé par ces parfums. Habituellement, les notes d'herbes grasses se rapprochaient de la tourbe, alors qu'aujourd'hui flottait dans l'air une terrible odeur de gaz, d'algues, de brûlé et sa texture était si épaisse que j'avais l'impression de me retrouver englué sous de la salive. C'était désagréable et écœurant, voire même dérangeant. À tel point que je ne focalisais pas mon attention sur le danger qui menaçait ces marais, déclenchant un premier piège. Celui-ci n'était qu'un avertissement, me projetant toutefois en arrière à plusieurs mètres. Cette technique me remit les idées en place. J'entrais dans l'arène piégée d'un tricheur souhaitant jouer contre un amateur qui ne connaissait pas les règles.
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   Lun 12 Déc - 6:51


JIKEN Kadu :

Hahaha ! Alors comme ça, le village caché de la brume n'accepte pas les avances d'un maniaque de la mort capable d'aider leur village ? Ils vont payer pour ça !

Je suis un habitant de Suna, mais ce pays est immonde. Atroce ! Il y a de la vie de partout, des gens qui s'aiment et se ressemblent, des habitants qui se sourient en se regardant et se disent bonjour le matin... bahaha ! Pitoyable ! Je refuse de rester une minute de plus dans ce village, mais tant qu'à en trahir un, pourquoi ne pas en aider un autre qui me corresponde plus ?

C'est d'ailleurs la raison qui me poussa à contacter Kiri afin de trahir les miens. Ce ne sont que des voisins, ils ne sont pas mes proches ni mes amis, je n'ai aucun remord quant à ce que j'ai proposé. Toutefois, la réponse de cette petite conne de Mizukage se permettant de me remettre à ma place m'a chauffé... véritablement ! À tel point que toute ma rancœur se dirige cette fois en direction de son pays.

J'élabore ce plan depuis plus de trois mois maintenant, vadrouillant dans la forêt brumeuse afin de sécuriser tout périmètre à proximité de ma position. Plus le temps passe, plus je me rapproche, évitant tout garde éclaireur, assassinant tout villageois passant trop près de mes pièges car, après tout, je préfère les conserver pour de véritables ninjas... mais aujourd'hui, l'heure est au glas sonnant ! Je peux enfin prétendre être en mesure de détruire un village à moi seul, uniquement en me basant de mes pièges. Je ne chercherai pas à avancer davantage, cependant, condamnant les portes de Kiri aux villageois, je serais suffisamment menaçant pour nécessiter l'intervention de ninjas, et à ce moment... oui, à ce moment, tous exploseront sous mes pièges ! Je verrais leurs corps s'éparpiller en morceaux de chair brûlée et de sang, partout !

En voilà déjà un... Cet idiot a le regard vide, les yeux sur ses pompes... il ne voit même pas ce piège et pouf ! Le voilà propulsé contre une roche. Que c'est triste, il est déjà mor-... ah non, il reprend conscience. Bien, voyons voir ce que tu comptes faire... les prochains pièges seront plus amusants à déclencher, tu vas voir !

J'ai mis en place une petite série de trappes et de glyphes sur lesquelles j'ai hâte que tu poses le pied. Du haut de ton jeune âge, je peux te faire une promesse petit soldat brumeux : Si tu as peur de perdre la tête au combat, je te rassure ! Elle ne sera qu'à quelques mètres de ton corps réduit en charpie et je m'assurerai de présenter fièrement tous tes morceaux à ta chère et tendre Mizukage ! HAHAHA !


TECHNIQUE UTILISÉE (Rang D) : Glyphe de Répulsion [Futon + Fuînjutsu]
Une glyphe invisible posée repousse la cible à cinq mètres dans la direction opposée au centre de la glyphe.
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   Lun 12 Déc - 7:10
Je n'étais plus en confiance. Alors que je regardais le sol, je ne remarquais absolument rien de suspect et ne savait pas encore où se trouvait précisément mon adversaire. Je savais que théoriquement, par les dires de la Mizukage, si j'arrivais à atteindre le corps à corps de mon adversaire, je pourrais mener la danse, cependant c'était un chemin semé d'embûches que je ne pouvais pas me contenter d'ignorer. Cette première glyphe ne m'avait que très brièvement sonné, mais les capacités d'un adversaire inconnu et rusé sont toujours à redouter.

Je m'avançais prudemment. Mon but était cette fois de regarder où je mettais les pieds dans le but de remarquer le dispositif de déclenchement des glyphes. Dans le meilleur des cas, j'aurais une petite fenêtre d'action me permettant de me mettre hors de portée de son piège, quant au pire des cas... eh bien je recevrais l'assaut de plein fouet mais pourrais mettre en place d'autres stratagèmes de combat afin de me frayer un parcours jusqu'à cette cible que je ne pouvais encore situer. Bon sang, mon cœur bat à cent à l'heure.

Quelques pas supplémentaires me firent déclencher un nouveau glyphe. Cette fois-ci, je le sentais ! Une fine brise d'air vint me frôler la cheville alors que mon pied posait le sol. Instantanément, je m'expulsai dans la direction que je prenais afin de ne pas être repoussé en arrière, reposant le pied à terre derrière la glyphe que je voyais cette fois retentir derrière moi. Cependant, le sol se mit à bouger à mon atterrissage, m'engouffrant progressivement dans la terre comme des sables mouvants. Je n'arrivais pas à m'en défaire avant d'arriver à mi-hauteur, la terre avalant mon torse. In-extremis, je réussis à saisir une roche fermement ancrée sur la terre alentour me permettant de sortir de ce guêpier, non sans mal. Cette terre m'avait complètement ralenti et si elle n'était pas offensive, elle avait réussi à m'épuiser. Afin de ne pas déclencher d'autres pièges, je restais immobiles, à quelques pas de cette glyphe que je venais d'actionner par erreur.

"Pff... hff... Ce type a déjà profité de trop de temps, arriver jusqu'à lui sera une peine dont j'aurai aimé me défaire", expliquai-je à voix basse pour me redonner confiance. Ces marais étaient un parcours du combattant terrible dans lequel je n'osais même plus faire un pas.

Au final, la patience était peut-être mère de sûreté, mais il me fallait voir la réalité en face : Si je n'arrivais pas à avancer maintenant, il placerait autour de lui bien plus de pièges si ce n'est déjà le cas. Je ne pourrais plus accéder à ce type sans y risquer ma vie...

"Ben alors, t'avances plus ? T'as peur ?!", entendais-je de l'autre côté du marais.

C'était lui. Ce fourbe de Jiken me narguait à quelques centaines de mètres, alors que je ne pouvais que distinguer un point noir au loin. Mon souffle était revenu, cette fois, je m'apprêtais à braver ses pièges jusqu'à ce que mort s'en suive, que ce soit la sienne ou la mienne.
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   Lun 12 Déc - 7:26


JIKEN Kadu :

Quoi... déjà ?

Il venait à peine de reprendre conscience que je le voyais s'engouffrer dans mon piège mouvant en tentant d'en éviter un autre. C'était pitoyable, la Mizukage m'envoyait-elle un éclaireur incapable d'user de dons de sensorialité pour me débusquer ? N'avait-elle pas peur de m'envoyer une pièce de viande qui ne servirait qu'à être dévorée toute crue ?

Mais qu'importait ! Je me délectai de ce spectacle, voir un type persévérant face aux embûches me faisait plaisir, non pas dans le sens littéral du terme, mais satisfaisait mes envies de carnage. D'ailleurs, le voir se tirer indemne de ce sarcophage souterrain me fit perdre mon rictus. Sans compter qu'il restait immobile l'enfoiré, il avait besoin d'être secoué.

"Ben alors, t'avances plus ? T'as peur ?!", lui envoyai-je directement dans la face. Il postait son regard en ma direction, me faisant reprendre le sourire. Allez, approche... approche...

... toujours pas. Il restait planté là, entre mines et pièges, dans le but de n'actionner aucun engrenage sciemment posé. Dans le but de le réveiller un peu, je joignais mes mains en enchaînant quelques mundras rapides qui me permettaient de soulever deux glyphes, cette fois activées par mon chakra. La première, de couleur bleue, se situait sous ses pieds alors que la seconde, jaune, était au-dessus de lui. Si de la première se dégageait un flot aquatique semblable à un geyser dans le but de le projeter dans les airs, de la seconde s'extirpait une épée de Damoclès foudroyante. Je ne voulais lui laisser aucune chance.

De toute façon, le terrain était miné de parts et d'autres. Il pouvait se ramener jusqu'à moi, mais son corps fragile déclencherait de nouveaux pièges et s'il espérait que seul le sol soit une menace, il devait aussi se méfier des obstacles et des airs qui lui réserveraient quelques surprises douloureuses...

Préparant une nouvelle offensive, je décidais cette fois-ci de reculer afin d'augmenter la distance entre lui et moi. Plus le terrain sera long, plus il devra se rapprocher, déclencher des pièges, subir mes glyphes, marcher dans mes trappes, recevoir le courroux des éléments... un spectacle grandiose que je ne souhaitais en aucun cas rater ! Je jubilais, glissant ma langue contre mes lèvres tout en reprenant le cours de mes pensées en offrant un regard amusé face à mon adversaire. Cette fois, il ne s'était pas laissé avoir.

Je n'avais même pas pris la peine de regarder ce qu'il devenait, l'estimant condamné par les séries de glyphes jusqu'alors canalisées, mais l'avais-je sous-estimé ? Il était là, se déplaçant entre sol et airs. Cette fois, compte tenu du fait que tu n'es pas encore mort, jeune garçon, je ne te laisserai pas t'en tirer sans une blessure si profonde que tu supplieras ta petite peste de Mizukage de venir t'aider en personne. Amène-la moi ! Je veux voir son visage lorsqu'elle verra ses proches actionner chacun de mes mécanismes et causer leurs propres morts !

Amène-la moi !

TECHNIQUE UTILISÉE : (Rang C) Terrain Mouvant [Doton + Fuînjutsu]
Une glyphe invisible posée remue la terre sous les pieds de l'utilisateur pour le ralentir ou l'engouffrer sous terre.

TECHNIQUE UTILISÉE : (Rang D) Glyphe de Répulsion [Fûton + Fuînjutsu]
Une glyphe invisible posée repousse la cible à cinq mètres dans la direction opposée au centre de la glyphe.

TECHNIQUE UTILISÉE : (Rang D) Glyphe Geyser [Suiton + Ninjutsu]
L'utilisateur déclenche une rune projetant l'ennemi dans les airs et le mouillant.

TECHNIQUE UTILISÉE : (Rang C) Rune Foudroyante [Raiton + Ninjutsu]
L'utilisateur déclenche une rune dans les airs qui, après deux secondes, fait tomber un éclair sur l'opposant. Inflige des dégâts de rang B sur une cible mouillée.


Dernière édition par Kaguya Feng Hoo le Lun 12 Déc - 7:45, édité 1 fois
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   Lun 12 Déc - 7:44
Cette fois, une grande claque me réveillait de la torpeur que je m'étais moi-même infligée en tentant de mettre en place des plans et des stratégies. Persuadé que ce ninja était un véritable spécialiste en pièges, j'en oubliais qu'il était aussi un ancien haut gradé de son village capable d'user de grandes techniques de Ninjutsu ne demandant pas à être déclenchées et j'en faisais les frais. Observant le sol, je remarquais une nouvelle glyphe cette fois bleutée. Cependant, usant de mon agilité comme d'un réflexe, je réussis à concentrer mon chakra sur mes pieds afin de ne pas perdre l'équilibre face à ce geyser qui s'échappait sous mes pieds.

Je levais les yeux au ciel, forcé tout du moins de l'observer à en juger par ma position, remarquant cette effroyable rune. Chaque fois que je repérais une glyphe, je savais que son effet serait à proximité de sa zone de création, ce qui m'offrait une petite fenêtre d'action. Je changeais mon appui pour m'expulser du geyser au loin, bien que trempé jusqu'aux os, laissant la foudre s'abattre derrière moi. Retentissante, je sentais les secousses électriques percuter le sol alors que je continuais ma route en sa direction. Cette fois, je le captais du regard, il était hors de question qu'il s'échappe.

J'arrivais à me rapprocher grandement de lui, une distance de moins de vingt mètres nous séparait désormais. Dans le but de l'assassiner à la hâte, je levais ma main droite afin de copier la forme d'un revolver de mes doigts, plaçant la phalange de mon index en sa direction. Toutefois, cette agréable chaleur qui touchait mes chevilles se transformait progressivement en une dévorante brûlure qui me fit tomber à terre tant la douleur était élevée. Cet enfoiré m'avait eu en plein mouvement, alors que je m'empressai de me déchausser de mes chaussures qui prenaient littéralement feu. Au final, mes pieds étaient endommagés mais je devais m'y faire. Ainsi, je changeais ma position en restant en équilibre sur mon genou droit et ma main droite, décidant de ne plus toucher le sol.

Mes danses me permettaient des équilibres pouvant porter à confusion mes ennemis. S'ils étaient persuadés que ma vitesse en serait diminuée, ce n'était au final qu'un simple contretemps que je m'imposais par des danses elles-mêmes nommées "contretemps". Soulevant mon corps entier du plat de ma paume, je m'élançais en direction de mon adversaire en contractant les muscles de tout mon bras, posant à chaque fois mon genou à terre au lieu de mon pied. Déclenchant une nouvelle rune en y posant la main, je sentais cette brise qui m'indiquait qu'elle allait me projeter. Inspiré, je décidais de faire basculer mon corps vers l'avant pour me retrouver propulsé en direction de mon adversaire, que je réussis enfin à coller. Un coup de poing porté à hauteur de son buste l'envoya dans les airs alors que je le suivais à la trace, décidant de me blesser en plaçant le pied au sol, ce qui me permettait de sauter en sa direction.

Cette fois, deux coups de poing droit rapides furent jumelés à deux coups de mon poing gauche, livrant une salve d'impacts dans son torse en me concentrant sur cette zone de son corps pour intensifier les dégâts. Dans un dernier temps, j'expulsai mon coude au même endroit pour l'envoyer plus haut dans les airs. Je refusais qu'il s'échappe et ne le laisserai pas faire cette fois-ci.

KAIHI ─ Dérobade | TAI (Rang C)

Feng Hoo use d'une acrobatie pour esquiver une technique ciblée de rang C ou inférieur dans un premier temps, puis se rapproche de son adversaire. (Cette technique peut être lancée en anticipation ou instantanément)


KUMIFUSERU SHOU ICHI ─ Valse Aérienne (partie 1) | TAI (Rang D)

Feng Hoo percute son ennemi d'un coup ascendant et le projette brièvement dans les airs afin d'entamer un combo aérien.



KUMIFUSERU SHOU NI ─ Valse Aérienne (partie 2) | TAI (Rang C)

Feng Hoo enchaîne deux coups rapides puis termine d'un nouveau coup ascendant plus puissant, projetant son ennemi plus loin dans les airs.

SECOND TEMPS : Cette technique doit être utilisée après une technique décrite (partie 1) .
PARTITION RÉÉCRITE : Si cette technique est utilisée contre une cible sur terre, Feng Hoo renvoie l'ennemi dans les airs mais le dernier coup ne lui inflige que peu de dégâts.
DANS LES TEMPS Si cette technique est utilisée après KUMIFUSERU SHOU ICHI et à une cible dans les airs, Feng Hoo frappe quatre fois avant le coup final.



Dernière édition par Kaguya Feng Hoo le Lun 12 Déc - 17:56, édité 1 fois
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   Lun 12 Déc - 7:58


JIKEN Kadu :
Boum ! Ahaha ! La rune venait d'exploser aux pieds de cet insouciant pantin du village de la brume; je sentais l'odeur du cuir et des tissus de ses vêtements brûler et ça me remplissait de joie. De plus, voir ce pauvre type se déchausser en plein combat me faisait finement sourire, notamment en apercevant ses pieds blessés.

Une rune Katon avait au moins cet effet redoutable de pouvoir blesser plutôt qu'avertir et à en juger par la persévérance de ce type, il fallait le mettre hors combat plutôt que lui lancer quelques avertissements. Cependant, je fus surpris de le voir se relever dans une position étrange : ses capacités étaient du pur Taijutsu, une forme de danse. Bizarre.

D'ailleurs, il trouvait le moyen de se déplacer en ne touchant plus le sol de ses pieds, suffisamment pour me heurter de plein fouet d'un coup de poing. Je n'appréciai pas sa fougue et décidais de lui rendre coups pour coups, cette fois en déposant mes mains jointes, avant de le voir à ma portée. Une nouvelle série de coups m'envoyait plus haut dans les airs alors qu'il me suivait.

Composant finalement mes mundras, je décidais de lui faire payer son insolence en levant quatre runes autour de lui. Cette fois, chaque runes formait un mur avec la rune la plus proche, créant autour du ninja un dôme infranchissable qui ne demandait qu'à conserver son corps. Je composais une autre série de signes afin de créer des vents opposés à l'intérieur de ce cube duquel il était prisonnier, reprenant enfin goût au combat.

Je ne pouvais malheureusement maintenir cette redoutable technique que peu longtemps, notamment à cause de la chute qui me forçait à concentrer mon chakra dans mes pieds pour ne pas me blesser lors de la chute, plutôt que dans mes runes; ce qui laissa le garçon retomber à terre. Une fois au sol, je déclenchais une nouvelle rune face à moi, cette fois mêlée au Doton, libérant un énorme pilier du sol afin de le forcer à faire un détour pour me contourner. Tout ce que je désirais, c'était gagner du temps afin de pouvoir reculer et l'opposer à de nouveaux pièges.

Malheureusement, c'était là mon défaut. Ce genre de petit enfoiré capable de tracer en ligne droite tout en évitant tous les pièges collatéraux me tapaient sur les nerfs. Ne savaient-ils donc pas respecter l'art que j'appliquais à chacune des créations de mes glyphes ? Ne savaient-ils pas apprécier le spectacle magnifique d'un carnage à sens unique que je me devais de leur imposer ?

Apparemment, celui-ci était un têtu, un cas à part décidé à s'acharner jusqu'à ce que je lui inflige une leçon si violente que ses proches seront conviés à assister à ses funérailles que l'on ne pourra présenter que par son nom, son corps sera bien trop meurtri pour être reconnu.

TECHNIQUE UTILISÉE : (Rang C) : Glyphe Enflammée [Katon + Fuînjutsu]
Une glyphe invisible posée se déclenche et libère des flammes au niveau des chevilles de celui qui pose le pied dessus.

TECHNIQUE UTILISÉE : (Rang B) : Prison de Runes [Fûton + Ninjutsu]
Quatre glyphes sont créées dans les airs dans le but d'emprisonner une cible. Elles perdurent tant que l'utilisateur maintient son chakra dans cette prison et peuvent être brisées par une technique de Fuînjutsu de rang B.

TECHNIQUE UTILISÉE : (Rang B) : Runes Venteuses [Fûton + Ninjutsu]
Deux runes sont créées et projettent des vents qui s'opposent, compressant une cible en lui infligeant de lourds dégâts, l'empêchant aussi de se déplacer à contre-vent.
XP : 455
Messages : 63
avatarKirijin
Kaguya Feng Hoo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   Lun 12 Déc - 16:20
Je pouvais ressentir l'étreinte de ces murs qui s'étaient dressés autour de moi.

Dans le but de m'en échapper, je percutais le dôme d'une couleur verdoyante, en vain. Quelques secondes suffit à mon opposants pour créer une technique de Fûton qui arrachait ma peau par la puissance et la concentration de sa technique, alors que je faisais face à ses runes qui s'annonçaient mortelles. Je ne pouvais toutefois pas abandonner.

Alors que je retombais à terre, observant mon adversaire chuter de même, je décidais de donner le tout pour le tout en subissant la douleur de la chute et en oubliant les coups que j'avais reçu jusqu'alors. Si la souffrance qu'il m'avait infligée était bien présente, je me devais de rendre coups pour coups dans le but de vaincre ce monstre.

Une fois de plus, je m'éjectai en direction de mon adversaire, oubliant cette fois-ci toute possibilité de mine posée à mes pieds. Si celles-ci se déclenchaient, je les subirais. Si celles-ci me repoussaient, je recommencerai. Si celles-ci me brûlaient, je m'enflammerai ! J'atteins mon adversaire en un laps de temps très court, fauchant ses jambes d'un coup de pied avant de frapper son torse de trois coups de poings jumelés extrêmement vifs. Avant que mon adversaire ne touche le sol, mon pied se relevait, heurtant de plein fouet sa hanche en l'envoyant en ligne droite sur le côté par le biais d'une intense projection, que je m'empressai de suivre à la trace.

Cette fois, il avait déchaîné en moi une fougue et une folie meurtrière en mettant en jeu ma vie bien trop de fois consécutives. Une fine pellicule bleue entourait mon corps, comme une aura de chakra, alors que la dernière danse commençait. Cette fois, le tempo était plus saccadé, macabre, morbide. J'arrivais à sa portée en ouvrant ma paume plutôt qu'en gardant le poing serré. Un premier coup du tranchant de ma main lacérait son torse, alors que mon autre main se fermait pour lui infliger un coup de poing robuste dans le ventre. Deux nouveaux coups tranchants, trois le percutaient, toujours dans une rythme insaisissable. Cette fois, ma main ouverte serrait ses doigts pour la transformer en une lame de chair, me permettant d'un estoc de perforer superficiellement son épaule, recommençant à trois reprises contre sa gorge, son torse et son ventre.

Douze coups venaient d'être appliqués au Jiken qui semblait perdre l'équilibre, ses yeux se fermant progressivement comme s'il tombait dans un profond sommeil. Cependant, plutôt que de le rattraper dans sa chute, je livrais un puissant coup de talon contre son torse afin de le projeter en arrière, en direction d'un rocher non loin, tout en armant l'index de ma main gauche en direction de son crâne.

Heurtant le rocher dans son expulsion, une balle osseuse vint à perforer le crâne du jeune homme qui perdit le souffle dans une mare de sang explosive, tâchant mes vêtements d'un rouge que je ne souhaitais orner. Épuisé, tant physiquement que mentalement, je tombais à terre en regardant le ninja que je venais d'abattre de sang froid par le biais d'une de mes danses, échappant ses derniers mots avec douleur.

"Promets-moi..."

Sa première phrase fut interrompue, le sang s'échappant de sa bouche indiquant qu'il était en train de s'étouffer dans sa propre hémoglobine.

"Promets-moi de faire savoir... à ton pays... que c'était un beau combat." Sa requête était celle d'un artiste repenti, dans laquelle je me reconnaissais. Moi-même, je savais que si je devais m'éteindre, j'aimerai le faire après l'exécution d'une danse parfaite. Alors, m'apprêtant à lui répondre, il me coupait la parole d'une voix douce, mourante.

"J'ai... j'ai froid et... et je n'ai pas envie de mourir seul... J'ai toujours été seul, j'ai... toujours combattu seul, pour... pour défendre... pour ne défendre que moi... J'ai peur d'être seul pour toujours, maintenant..."

Cette nouvelle phrase anéantissait mon cœur en le tiraillant à mains nues. Venais-je vraiment d'assassiner un enfant qui n'était pas mal-intentionné mais... effrayé ? Je ne pouvais oublier qu'il tentait d'abattre un pays entier, mais qui étais-je pour le juger, moi, héritier d'un clan barbare aux coutumes meurtrières.

Je saisis mon courage et mon chakra, du moins le peu qu'il en restait, afin de me mouvoir difficilement jusqu'à lui. Je rampais à terre jusqu'à me mettre à ses côtés, tout en plaçant ma main sur son dos. Je ne parlais pas, je n'en avais inconsciemment pas la force. Cependant, mes actes en disaient plus long que n'importe quelle série de mots.

"Mer... ci...", exprimait-il dans un dernier soupir fragile et apeuré, alors que son âme s'envolait en laissant son corps inerte immobile, à terre, dans un bain de sang. Nous ne tardions pas à être retrouvés par des ninjas de mon village qui vinrent s'occuper de moi, me ramenant au village en me portant sur leurs épaules. En m'éloignant de ce garçon contre mon gré, je ressentais une certaine honte mêlée de tristesse, comme si j'avais abattu une partie de moi d'une balle dans la tête.

KONSAIBIN SHOU SAN ─ Tango au Sol (partie 3) | TAI (Rang B)

Feng Hoo enchaîne quatre coups rapides puis termine d'un nouveau coup plus puissant, repoussant son ennemi de deux mètres vers l'arrière avec un effet de perforation d'armures de rang C ou inférieur.

TROISIÈME TEMPS : Cette technique doit être utilisée après une technique décrite (partie 2).
PARTITION RÉÉCRITE : Si cette technique est utilisée après KUMIFUSERU SHOU NI, Feng Hoo renvoie l'ennemi au sol mais le dernier coup n'a pas d'effet de perforation.
DANS LES TEMPS Si cette technique est utilisée après KONSAIBIN SHOU NI et à une cible sur terre, le dernier impact de Feng Hoo est allongé par son chakra et s'allonge sur trois mètres, pouvant provoquer des dégâts plus intenses à bout portant.


KUMIFUSERU SHOU YON ─ Valse Aérienne (partie 4) | TAI (Rang A)

Feng Hoo entame une valse macabre, infligeant jusqu'à douze coups faibles à son ennemi en moins d'une seconde avec une vitesse d'exécution gigantesque. Après la première salve, il percute une dernière fois son ennemi pour le projeter au sol.

QUATRIÈME TEMPS : Cette technique doit être utilisée après une technique décrite (partie 3).
PARTITION RÉÉCRITE : Si cette technique est utilisée après KONSAIBIN SHOU SAN, Feng Hoo ne projette pas son ennemi au sol et termine son assaut par le douzième coup.
DANS LES TEMPS Si cette technique est utilisée après KUMIFUSERU SHOU SAN et à une cible dans les airs, Feng Hoo peut terminer sa danse parfaite par SHIKEISHIKKOU le temps de la projection au sol.


SHIKEISHIKKOU ─ Interruption | Kekkai Genkai (Rang C)

Feng Hoo met fin au spectacle et projette une phalange contre son ennemi dans le but de l'assassiner. Les dégâts de cette technique sont amplifiés à bout portant, réduits sur une longue distance.

CONTRE-TEMPS : Utiliser cette technique interrompt l'enchaînement des danses.

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]   
 

Jiken Kuda vs. Kaguya Feng Hoo [Mission de Rang A]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» [Mission de rang C] Casino Royal [Pv: Kaguya Shizao]
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays de l'Eau :: Kiri :: Forêt de Brume-