AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Nara sensei! [feat Nara Sakura]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 86
Messages : 36
avatarKonohajin
Kunikika Toshirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Sam 17 Déc - 15:50
*Drinnng ! …. Driiiinnnnng !..............Driiiiiiiinnnnnng ! ZBAF !…….*

« AWwwwwwww… AAWwwwww. Awww… » (bâillement interminable)

7h du Mat’ ! La vache 7h ! Depuis son arrivé à Konoha, Toshirô ne s’était jamais levé aussi tôt. Il venait de passer 4 mois de formation à l’Académie et jusque là tout avait plutôt roulé… Les journées commençaient à 9h30, des petits courts pépères, un peu de pratique et le tour était joué. Une fois évalué il sortait avec un grade Chûnin tranquillement glané grâce à ses études pré-académiques et s’attendait à enfin pouvoir mener ses aventures de shinobis à la cool. Or la réalité de l’Académie était tout autre et ça, il l’apprît dès son diplôme en poche.

On l’informa qu’il allait être placé sous la tutelle d’un ninja d’un rang plus élevé. Il allait l’accompagner en mission et tandis que son tuteur veillerait à sa progression. Jonin…C’était le nom du grade de son futur senseï. Toutes ces histoires de grades n’avaient pas trop de sens pour le jeune garçon. Pour lui la valeur d’un grade shinobi se limitait surtout à un pin’s qu’on accroche à sa combi’. Il avait vécu en tant que civil l’assaut d’Iwa sur Honô. Depuis, une seule chose était déterminante à ses yeux, à savoir le comportement sur le champ de bataille. Le reste n’était que poudre aux yeux.

Autant dire que l’idée d’une tutelle ne ravissait pas Toshirô…. Mais pour devenir l’égal de ses idoles il devait se résigner à en passer par là… Les minutes commençant à filer alors qu’il flânait au lit, il bondit d’un coup or de son lit. Deux-trois boulettes de riz se trouvaient dans un bol sur une petite table. Il les goba d’une traite, puis sauta sous la douche. Le réveil affichait 7h30 quand il ferma la porte de son appartement à clef, le rendez-vous lui était à 8h dans le hall de l’académie.

Cette petite demi-heure de trajet suffisait amplement pour se rendre à l’académie sans se presser, étant donné qu’il habitait à moins d’un kilomètre de là. Peinant toujours légèrement à émerger de son sommeil, les pensées du jeune garçon se concentraient à imaginer son futur senseï. Première chose qu’il espérait ? Que ce ne soit pas un maniaque du Taïjutsu ! Les pompes et les abdos…. Ok faut en faire un peu hein ! Mais la baston pour la baston, c’est vraiment pas son truc ! Ouais, ce qu’il voulait à tout prix éviter, c’était un gars type « musclor » qui ne pense qu’à rentrer dans le tas. Dans l’idéal un maître du fuinjutsu aurait été parfait pour lui, mais vue la rareté des écrits qu’il avait trouvé sur le sujet à la bibliothèque de l’Académie, il ne se faisait pas trop d’illusion.


« Non je sais ! Une nana ! Ouais une instructrice ! Rhoo ça serait trop cool d’avoir une senpaï canon ! »

Bercé par ses fantasmes, il arriva en avance aux portes de l’Académie. La cours d’entrée était déserte. Il poussa les portes du hall pour constater qu’il n’y a là non plus pas âme qui vive.

« Tss pas étonnant à 7h45 ».

Le jeune homme s’adossa à une des poutres en bois qui soutenaient le toit du bâtiment, attendant l’arrivée de son professeur mystère. Une minute à peine s’écoula.

*ZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz*

Ouaip… Toshirô venait de s’endormir debout contre sa poutre.

XP : 541
Messages : 159
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Sam 17 Déc - 19:20


 
Nara Sensei !   ft. Kunikika Tôshiro

 
        Ce matin là, Sakura s'était levée très tôt. Le soleil n'était pas encore dans le ciel, les rues et ruelles de Konoha étaient nimbées de légers halos provenant des lampadaires clairesemés au travers de la ville. Elle aimait se promener dans cette atmosphère, avec une légère brume qui donnait un aspect féérique à la ville cachée de la Feuille. Nara Sakura se dirigeait vers les murailles de la cité, sachant qu'elle y trouverait quelques plantes jugées comme étant de la mauvaise herbe mais possédant des propriétés qui apaisent la douleur lorsqu'elles sont appliquées en pansements et bandages.

        Elle en récolta ainsi en quantité suffisante avant de retourner à l'échoppe Senjû pour les mettre à sécher entre des bandes de papier, dans l'arrière-boutique. Le vieux n'était pas encore levé, aussi en profita-t-elle pour aller préparer à manger. Lorsqu'il se leva, alors que le soleil apparaissait à l'horizon, projetant une miriade de couleurs dans le ciel, allant du jaune orangé jusqu'au violet en passant par le rouge sang, il alla directement ouvrir la boutique. Alors que le premier client entrait pour demander une décoction afin de faire passer un mal de tête persistant, la jeune femme, apporta un plateau de petit-déjeuner au vieil homme qui la remercia tout en finissant de faire la préparation du client. Elle lui indiqua ensuite devoir partir pour rencontrer son nouvel élève qui arriverait bientôt à l'Académie.  Il l'encouragea, lui souhaitant bon courage et la rassura, disant qu'il n'y aurait aucun problème pour qu'il se débrouille seul même si son aide était très précieuse.

        Repassant rapidement par chez elle, la Jônin de Konoha prit les affaires qu'elle jugeait nécessaire pour pouvoir accueillir correctement son nouveau kouhai et quelques plantes médicinales si jamais il se blessait. Les nouveaux shinobis étaient bien souvent imprudents et peu précautionneux. Se demandant quel genre d'élève serait ce garçon, s'il serait plus calme que Ryûji ou s'il serait aussi excité, la jeune femme se mit en route pour l'Académie, parcourant les rues qui s'éveillaient à son passage. Elle prit le temps de saluer les personnes qu'elle connaissait et s'arrêta même pour vérifier l'état de l'un de ses derniers patients, puis arriva finalement dans la cour d'entrée de l'Académie. Elle était encore calme, et un jeune garçon y dormait. Il était un peu plus grand qu'elle malgré son jeune âge, des cheveux rougeoyants, une tenue d'entraînement assez simple. Probablement un jeune élève arrivé un peu trop tôt ici, personne ne venait si tôt ici pratiquement.

        Après une petite hésitation, Sakura alla le réveiller, pensant qu'il avait peut être un horaire précis à respecter et qu'il lui fallait éviter d'être en retard. Elle alla donc le réveiller gentiment en lui donnant de petites tapes sur l'épaule.

    « Allez courage ! Réveille toi ! Tu vas être en retard si tu te laisses aller, je me trompe ? »


        La nouvelle sensei lui sourit, se voulant rassurante. Elle devait cependant également retrouver son propre élève dans l'Académie, lui ayant donné rendez-vous dans l'une des salles libres pour pouvoir parler un peu plus tranquillement, voir qui il était et ce qu'il pensait. Elle espérait simplement que celui-ci n'aurait pas oublié le lieu ou en tous cas que le message était bien passé par l'administration, et qu'il serait à l'heure.

    « Je te laisse, je dois aller retrouver mon nouvel élève. Si tu ne sais pas où aller, va voir le bureau là-bas, ils te diront où chercher la personne que tu veux. »


        Sakura alla donc dans la salle qu'elle avait réservé et s'installa sur une des tables, voyant que son jeune ami n'était pas encore là. Elle avait laissé un petit papier sur la porte indiquant que la salle était réservée à son nom. Elle prépara une infusion à l'aide de deux plantes qui rassemblées avaient un effet boostant, comme un café mais qui agit plus rapidement sur l'organisme, tant pour elle que pour son jeune kouhai qui serait probablement endormi à cette heure si matinale.


_________________


Dernière édition par Nara Sakura le Dim 18 Déc - 19:29, édité 1 fois
XP : 86
Messages : 36
avatarKonohajin
Kunikika Toshirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Dim 18 Déc - 15:55
Tandis que Toshirô traversait des champs de fleurs géantes parlantes avec un fort accent suédois, lancé au galop sur le dos d'un chat géant qui fumant une drôle de cigarette à l'odeur peu recommandable. Le son d'une voix féminine se fit entendre au loin, comme porté par le vent, puis il sentit tout à coup une pression sur son épaule.

« Allez courage ! Réveille toi ! Tu vas être en retard si tu te laisses aller, je me trompe ? » (je t'ai mis ça comme couleur, dis moi si ça te va?)

"ZZZZZZZZZZZZZz fantooÔoome zZZZZZZZZZZZZZz"


Déstabilisé par cette soudaine présence, le jeune garçon perdit le contrôle de son véhicule félin et dévia de sa trajectoire pour tout à coup se diriger vers un tournesol moustachu géant qui se passait de la crème solaire sur les pétales non loin de là. L'impact était imminent! Les freins du gros chat ne répondaient plus et il se dirigeait inexorablement en direction de cette innocente plante adepte de chlorophylle au teint halé. 3....2....1

"Gnaaaarrrrête toi le chaaaaaaaat!"

Les yeux de Toshirô étaient à présent grands ouverts. Il avait instinctivement monté ses mains à hauteur de son visage, espérant échapper à la fin tragique que lui destinait ce rêve chelou. Son regard commença à s'éclaircir peu à peu. Il distingua les contours d'un visage se dessiner entre ses mains. C'était une jeune femme, et plutôt mignonne en plus! Deux beaux yeux violents, une petite teinture grise, un joli petit sourire! Y'a pas à dire, elle avait du style dans sa tenue de shinobi c'te femme! Elle avait beau être un peu plus petite que Toshirô, elle lui paraissait quand même un plus âgée que lui. Rien de surprenant à cela, il était plutôt grand pour un garçon de 14 ans. Elle le regardait avec un sourire bienveillant. Elle changea aussi rapidement de sujet:

« Je te laisse, je dois aller retrouver mon nouvel élève. Si tu ne sais pas où aller, va voir le bureau là-bas, ils te diront où chercher la personne que tu veux. »

"Hein?"

Après un dernier sourire ravageur (en vrai il n'avait rien de ravageur, il était juste amical mais bon Toshirô est du genre "sur-interprétatif") à son adresse, elle s'éloigna rapidement pour retourner à ses occupations. Resté bêtement planté sans dire un mot durant tout ce temps, Toshirô dû faire face à un sacré cas de conscience. Il se souvenait s'être adossé à la poutre qui se trouvait dans son dos puis, plus rien...

"Raaahhhhhhh non! Je me suis endormi!"

Il se précipita alors dans la cours de l'Académie pour consulter l'heure de sa grande horloge. Il était 8h05, ce n'était qu'un tout petit retard mais il fallait quand même qu'il se grouille. Il repensa rapidement à cette jeune femme. Elle venait de lui indiquer un truc, mais quoi?! Il était persuadé qu'elle lui avait donné un renseignement mais légèrement perturbé par cette vision matinale enchanteresse, il avait transformé cette info' en une invitation à la rejoindre dans son bureau. Bien que cette hypothèse excitait la libido du petit puceau qu'il était, il gardait assez de sang froid pour se rendre compte que son imagination mal placée lui faisait faire fausse route. Bingo! Le bureau! Ça lui revenait. Elle lui avait indiqué la direction d'un bureau d'accueil où il pouvait être renseigné.

Ni une ni deux, le gamin s'élança dans les couloirs de l'Académie et ne tarda pas à le trouver ce bureau. Une vieille dame s'y trouvait et feuilletait des dossiers. Après une explication brève de sa situation. La femme lui indiqua qu'il avait normalement reçu une lettre à propos du rendez-vous où figurait l'heure, le lieu et l'identité de son senseï.


"Ouais mais je ne lis pas mon courrier moi... Je lis d'autres trucs quoi."
"Vous êtes un ninjà qui ne consulte pas son courrier?"
"Ouais, je lis plutôt des parchemins et des bouquins, des trucs de shinobis quoi....
"Comment allez-vous savoir si vous êtes convoqué en mission?"
"Hein?"
"Comment saurez-vous que vous êtes convoqué en mission si vous ne lisez pas votre courrier?"
"Bon du coup, il est où ce rendez-vous?"
"...."
"...."
"Deuxième étage, couloir de gauche, salle C avec la senseï Nara Sakura."
"Merci bien!"


Toshirô repartit le cœur soulevé par de nombreuses promesses. Elle avait bien dit "la" senseï! Comme quoi l'espoir ça avait du bon! Exit le gros machos musclor, bonjour la prof' sexy! Il ne tarda pas à arriver en face de la porte du bureau en question. Il frappa trois légers coups et entra dans le bureau avec un air légèrement gèné. Après tout il venait bien de perdre au moins dix minutes au bureau d'accueil. Or il ne tarda pas à quitter cet air de gros bêta pour adopter une mine pleine de surprises lorsqu'il se rendit compte que la tutrice qui lui était destinée n'était autre que la jeune femme qui l'avait gentiment réveillée un peu plus tôt dans le hall.

"Mais?! T'es la fille de t'alleurs!"

Se rendant compte qu'il était tout d'un coup un peu trop familier avec elle, il adopta un air un peu plus calme. Il se grattait la tignasse rougeâtre qui lui servait de cheveux, gèné par ce qui s'était passé un peu plus tôt dans le hall. Il reprît alors sur un ton plus mesuré:

"Je veux dire, c’est vous qui m'avez réveillé dans la cours tout à l'heure. Je suis désolé, à cause de cette sieste je suis en retard... Vous êtes bien Sakura Nara? Je m'appelle Kinikika Toshirô, mais les gens qui m'ont côtoyé me surnommaient Niki."
Il se courba légèrement en avant, en signe de politesse.

"Je suis votre nouvel élève, Nara senseï!"
XP : 541
Messages : 159
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Dim 18 Déc - 19:28


 
Nara Sensei !   ft. Kunikika Tôshiro

 
        Sakura venait de finir de préparer l'infusion qu'elle faisait lorsque la porte s'ouvrit timidement. Sans doute était-ce là son élève qui faisait son entrée. Aussi fut-elle surprise en reconnaissant la tignasse rousse qui dormait contre une poutre dans le hall quelques minutes plus tôt. Heureusement qu'elle était allé le réveiller alors. Il serait arrivé bien plus tard, vu le temps qu'il lui avait fallu pour arriver jusqu'ici. Cela amusa un peu Sakura qui sourit intérieurement.

        La nouvelle sensei fallit éclater de rire quelques secondes plus tard et ne put s'empêcher de rire quand il la reconnu à son tour.

    "Mais?! T'es la fille de t'alleurs!"


        Sa réaction si naturelle amusa énormément Sakura, car elle était dénudée de toute forme de politiquement correct. La sincérité était une belle qualité, mais il faudrait qu'elle lui apprenne qu'il ne devait cependant pas oublier le respect dû aux personnes plus âgées que lui et celui dû aux personnes plus haut gradées. Il se reprit cependant assez rapidement, rectifiant ses paroles et se présentant, vérifiant l'identitée de Sakura en même temps.

    "Je veux dire, c’est vous qui m'avez réveillé dans la cours tout à l'heure. Je suis désolé, à cause de cette sieste je suis en retard... Vous êtes bien Sakura Nara? Je m'appelle Kinikika Toshirô, mais les gens qui m'ont côtoyé me surnommaient Niki."


        Après avoir salué sa nouvelle sensei, il confirma être le nouvel élève de Sakura, ce qui la fit sourire encore une fois. Cet enfant serait des plus divertissants, et elle sentait en lui un bon potentiel. Elle jeta un oeil à ses petits papiers administratifs, Kinikika Toshirô, 14 ans, roux, les yeux noisette. C'était bien lui. Il était décidément bien grand pour son âge, mais qu'importe. La taille ne faisait pas tout, et elle comptait bien lui prouver en se faisant respecter.

    « Oui, c'est bien moi Sakura Nara. Je suis ta nouvelle professeur. Je crois que j'aurais du demander une horaire un peu plus tardive, ce n'est pas toujours facile à ton âge. Approche-toi et assis-toi là, qu'on puisse parler tranquillement. J'aimerais que tu m'en dises un peu plus sur toi, vu que je vais devoir t'apprendre un maximum sur notre art. Je n'aime pas me lancer sans connaître mon élève, je suppose que tu penses la même chose. Je vais te demander de me redire ton nom, ton prénom, ton âge et ta spécialité ou ton domaine de techniques préféré pour commencer, puis de me dire un peu ce que tu as fait avant d'arriver ici. Je veux dire par là ce que tu as fait comme études, mais aussi les différents sports que tu as pu pratiquer et les autres activités que tu apprécies. Je voudrais aussi avoir ton avis sur la vie en général, puis sur celle des shinobis. Que penses-tu de notre existence, penses-tu que nous sommes vraiment nécessaires, et si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi également bien sûr. »


        La nouvelle sensei lui proposa donc du thé pour faire une petite pause dans son discours et lui laisser assimiler sa demande avant de continuer.

    « Évidemment, je vais en faire de même. Donc je m'appelle Sakura, je suis du clan Nara, les manipulateurs des Ombres. On m'appelle parfois l'Ombre Colorée d'ailleurs, car j'ai tendance à changer régulièrement de couleurs de cheveux. Jusqu'à il y a peu, ils étaient verts d'ailleurs. J'ai vingt-neuf ans, j'en aurais trente cet été. Je suis une Eisennin, je préfère sauver des vies plutôt qu'en prendre. Pour mon passé, en résumé, j'ai participé aux guerres claniques puis au mouvement Rikudô, restant la plupart du temps en arrière pour soigner les blessés. J'ai aidé à la construction de Konoha avec ma famille et on m'a donné le titre de Jônin tout en me proposant de rejoindre l'Académie en tant que Sensei suite à ma participation au sauvetage d'Hi no Kuni. Je respecte la vie plus que tout, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver chaque personne en difficulté. La vie est un bien précieux, bien trop précieux pour le gâcher en apportant uniquement la mort. Pour moi, les shinobis en tant que tel ne sont pas une entité obligatoire et irréfutable, elle pourrait très bien être amenée à disparaître au cours des siècles, mais elle n'en est pas moins utile. Avant qu'elle ne soit remplacée par quoi que ce soit, je pense que nous devons faire de notre mieux pour que celle-ci soit la meilleure possible. À toi de me donner ton avis maintenant. »


        Sakura prit sa tasse et but un peu la boisson revigorante qui lui permit d'être le plus attentif possible aux propos de son kouhai à cette heure matinale.



PS:
 

_________________
XP : 86
Messages : 36
avatarKonohajin
Kunikika Toshirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Dim 18 Déc - 21:14
« Oui, c'est bien moi Sakura Nara. Je suis ta nouvelle professeur. Je crois que j'aurais du demander une horaire un peu plus tardive, ce n'est pas toujours facile à ton âge.

Visiblement, sa nouvelle senseï prenait son retard dû à cette sieste de dernière minute avec humour, ce qui rassura Toshirô. Il était content de ne pas se manger un savon dès le premiers jours. Cette jeune femme avait l'air d'être quelqu'un de bien. Non seulement elle était canon (Huhu) et une profonde gentillesse se dégageait de son visage. Alors qu'il la regardait jeter un œil à ses dossiers, Toshiro se disait à ce moment là qu'il était plutôt verni!

"Approche-toi et assis-toi là, qu'on puisse parler tranquillement. J'aimerais que tu m'en dises un peu plus sur toi, vu que je vais devoir t'apprendre un maximum sur notre art. Je n'aime pas me lancer sans connaître mon élève, je suppose que tu penses la même chose. Je vais te demander de me redire ton nom, ton prénom, ton âge et ta spécialité ou ton domaine de techniques préféré pour commencer, puis de me dire un peu ce que tu as fait avant d'arriver ici. Je veux dire par là ce que tu as fait comme études, mais aussi les différents sports que tu as pu pratiquer et les autres activités que tu apprécies. Je voudrais aussi avoir ton avis sur la vie en général, puis sur celle des shinobis. Que penses-tu de notre existence, penses-tu que nous sommes vraiment nécessaires, et si oui, pourquoi ? Si non, pourquoi également bien sûr. »

Wow pour un entretient, c'était un entretient béton. Toshirô se sentait un peu pris de court par cette avalanche de question. Certes il n'y avait rien de bien surprenant parmi ses demandes, mais pour une raison quelconque cela le rendait légèrement nerveux. Le gamin avait l'habitude d'être un solitaire, il aimait particulièrement la douceur de l'anonymat. Il avait donc toujours eu un peu de mal à se raconter aux autres. Heureusement sa senseï lui montra rapidement la voie en appliquant ses directives à elle même pendant qu'elle lui servait gentiment une tasse de thé.

« Évidemment, je vais en faire de même. Donc je m'appelle Sakura, je suis du clan Nara, les manipulateurs des Ombres. On m'appelle parfois l'Ombre Colorée d'ailleurs, car j'ai tendance à changer régulièrement de couleurs de cheveux. Jusqu'à il y a peu, ils étaient verts d'ailleurs. J'ai vingt-neuf ans, j'en aurais trente cet été. Je suis une Eisennin, je préfère sauver des vies plutôt qu'en prendre. Pour mon passé, en résumé, j'ai participé aux guerres claniques puis au mouvement Rikudô, restant la plupart du temps en arrière pour soigner les blessés. J'ai aidé à la construction de Konoha avec ma famille et on m'a donné le titre de Jônin tout en me proposant de rejoindre l'Académie en tant que Sensei suite à ma participation au sauvetage d'Hi no Kuni. Je respecte la vie plus que tout, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver chaque personne en difficulté. La vie est un bien précieux, bien trop précieux pour le gâcher en apportant uniquement la mort. Pour moi, les shinobis en tant que tel ne sont pas une entité obligatoire et irréfutable, elle pourrait très bien être amenée à disparaître au cours des siècles, mais elle n'en est pas moins utile. Avant qu'elle ne soit remplacée par quoi que ce soit, je pense que nous devons faire de notre mieux pour que celle-ci soit la meilleure possible. À toi de me donner ton avis maintenant. »

Toshirô avait tout écouté sans broncher, luttant contre son éternelle inattention. Il savait qu'à tous moments il pouvait faire une gaffe ou dire une connerie. Il souhaitait à tout prix ne pas donner une mauvaise impression à Sakura. Cependant un truc vint faire mouche à son esprit. Nara?! Elle avait bien dit Nara?! Cela voulait donc dire que sa senseï appartenait au clan du Hokage! L'homme qu'il avait pu observer plus jeune lors de la bataille de Honô. L'un des héros qui lui avait donné l'envie de devenir shinobi. Devant cette révélation, le gamin ne put contenir son entrain et se laissa emporter:

"Hey! Mais ça veut dire que vous êtes du clan du Hokage? Nara Horiquequ'chose! (Toshirô a une très mauvaise mémoire des noms) Woaw c'est trop cool!"

Et voilà, une fois de plus il avait fallu qu'il l'ouvre un peu trop. Se rendant qu'il fallait baisser d'un ton il se reconcentra rapidement sur ce que venait lui demander sa senseï.

"Héhé pardon, c'est juste que je le trouve trop cool notre Hokage, ahah... Hum hum, je m'appelle Kunikika Toshirô et j'ai ans quatorze ans. Je suis née dans un village au nord du pays. Mes parents sont morts à cause de la guerre quand j'avais à peu près trois ans. Je ne me souvins pas d'eux donc j'en souffre pas beaucoup. J'ai ensuite été élevé dans un orphelinat de Honô. L'orphelinat avait sa propre école et son Dojô. On y a apprit les bases de l'art de la guerre. A l'époque vu que tout le pays était en alerte, le gouvernement voulait que tout le monde apprenne à se battre dans la capitale. Et puis Iwa a attaqué. Je suis resté coincé dans le centre ville avec d'autres enfants de l'orphelinat. J'ai vu de près les combats et tous ces individus tous plus forts les uns que les autres. Je me suis mis à imaginer la vie incroyable qu'ils devaient avoir, alors quand Konoha à ouvert son académie j'ai décidé de m'y inscrire pour marcher dans leurs traces quoi..."

Il laissait son regard basculer dans le vague alors qu'il se concentrait pour se remémorer ses premiers mois à l'Académie avec précision, le tout en continuant son récit.

"Cela fait quatres mois que je suis entré en tant que Genin à l'Académie. Je viens tout juste d'être promu Chûnin, et si j'ai bien compris ça veut dire qu'on peut m'envoyer au front. Je trouve que je suis un peu jeune mais apparemment j'ai le niveau pour... En fait, j'avoue que je ne suis pas du genre grand bagarreur. Vous me demandiez quel sport je pratique... Et bien je fais de la course à pied et de la muscu, mais surtout parce qu'on ne peut pas devenir un bon ninja sans cultiver son corps. En réalité mon truc à moi c'est l'étude des sceaux shinobi. Je suis spécialisé en Fuinjutsu. N'étant pas un roi du Taijutsu ou du Genjutsu, je préfère couper l'énergie à sa source en appliquant des sceaux sur mon adversaire. On m'a dit à l'académie que ce genre de technique était peu commun mais il se trouve que je suis doué dans ce domaine. Sinon en règle général je maîtrise les bases du Ninjutsu traditionnel et mon affinité est de type Katôn."

Il sortit alors de cette léthargie dans laquelle il s'était de lui même immergé au travers de son discours pour venir tout d'un coup porter un regard fixe et plus sérieux sur le visage de Sakura.

"Quant à la dernière partie de vos questions. Je ne sais pas si les shinobis seront toujours nécessaires. Mais après avoir assisté aux combats à Honô, je sais désormais que l'on n'affronte pas des loups avec des moutons. Il faut être soi même un chin de garde pour protéger ses moutons."
Sentant qu'il avait peut être jeter un froid, Toshiro se gratta la tête en prenant tout à coup un air un peu plus joyeux, bien que gèné:
"Enfin je pense aussi qu'être shinobi, c'est aussi l'occasion de vivre une vie bien remplie et poétique! De voir tout un tas d'endroits et de rencontrer tout un tas de gens quoi! Ah j'aime bien chanter et les romans d'aventures aussi héhé..."
XP : 541
Messages : 159
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Lun 19 Déc - 22:05


 
Nara Sensei !   ft. Kunikika Tôshiro

 
        La nouvelle sensei expliqua ce qu'elle attendait de son élève, celui-ci semblait l'écouter de son mieux, avec apparemment un problème pour ce qui concernait l'attention, mais il faisait des efforts visibles pour tout suivre. Elle vit un sourire de joie se dessiner sur son visage quand elle lui servit la tisane qui l'aiderait à rester éveillé en cette heure matinale, puis continua son discours, amusée. Quelques secondes après qu'elle ait fini, il prit un temps de réflexion avant d'ouvrir la bouche.

    "Hey! Mais ça veut dire que vous êtes du clan du Hokage? Nara Horiquequ'chose!


        Sakura ne put s'empêcher de rire à cette déclaration une fois de plus des plus spontanées. Il venait de comprendre qu'elle était du même clan que le Hokage de Konoha, ce qui pouvait être vu comme un honneur en soit. Elle appréciait l'homme qui ne cherchait pas toujours seulement à tuer, qui était intelligent et savait être pratique et non seulement théorique. Elle répondit donc à son élève avec un sourire amusé.

    "Oui, je suis bien du clan de notre cher Hokage, Nara Hiroshi pour son nom. C'est vrai qu'il est plutôt cool oui."


        Elle écouta ensuite le gamin raconter son histoire, il était plus sérieux d'un coup, comme rattrapé par une réalité qu'il tentait de fuir le reste du temps, ce qui était assez triste mais qu'il devrait continuer à porter toute sa vie. Bien qu'il ait été du côté des civils, lui aussi avait vu la guerre et ce qu'elle engendrait. Il ne semblait heureusement ni traumatisé ni indifférent à ce qu'elle avait fait. Il répondit donc à toutes les questions de Sakura sans rechigner, plutôt sérieux dans sa tache. Il expliqua donc être intéressé par le Fuinjutsu. Sakura devait bien admettre son manque de qualification pour le domaine, il lui faudrait demander de l'aide. Elle avait sa petite idée pour cela, un professeur de l'Académie plutôt expérimenté dans l'art du Fuinjutsu, du clan Aburame.

       Lorsqu'il lui répondit pour la question concernant les shinobis, il avait l'air conscient que cette entité n'était pas une vérité inconditionnelle et intemporelle, mais qu'un équivalent était nécessaire pour pouvoir se défendre. Il reprit cependant bien vite son côté enfantin en parlant d'une existence "bien remplie et poétique"... Il se berçait un peu d'illusions sur le second côté, mais qu'importe, il était encore jeune. Il comprendrait certaines vérités bien assez tôt. Continuant sur sa lancée, il lui indiqua apprécier les romans d'aventure et le chant, ce qui amusa une fois de plus la Nara. Si le chant pouvait avoir un aspect intéressant et valuable pour le moral de manière générale, les romans n'étaient pas des plus utiles. Certes, on pouvait y retrouver quelques morales et de belles histoires, mais qui étaient souvent très loin de la réalité. S'il pouvait rêver un peu, il ne fallait pas qu'il en oublie d'être sur ses gardes.

    Bien, c'est plutôt intéressant tout ça. Tu es passionné par le Fuinjutsu donc ? Je connais un bon professeur à cette académie. Je dois t'avouer ne pas connaître grand chose là dessus, tu pourras lui demander de l'aide. Je le préviendrais et lui demanderai s'il peut t'accorder du temps. Si jamais il ne peut pas, je lui demanderai qui voir d'autre. C'est aussi bien de garder un certain entrainement physique. Si tu ne tiens pas debout, tu ne pourras pas appliquer tes techniques, alors n'oublie jamais d'y accorder une certaine importance. Personnellement je m'entraine trois fois par semaine pour ne pas m'épuiser mais garder une forme correcte pour pouvoir m'occuper de mes patients et de mes missions dans les meilleures conditions, même si je n'aime pas me battre. Il faut demeurer lucide. Un monde de paix, sans combat, sans haine, n'est pas le notre actuellement. Aussi faut-il être préparé à tout pour agir au mieux dans tous les cas.


        Elle termina son propre brevage, faisant une petite pause pour laisser un temps d'assimilation à son élève et pour remettre ses propres pensées en place. Elle observa son élève et ses réactions en détail, vérifiant qu'il était toujours attentif et regardant s'il prenait une position face aux vérités générales qu'elle déclarait.

    « Pour les romans d'aventure, je suis certaine qu'ils sont passionnants mais tu te doutes que ce n'est pas mon objectif de t'en faire lire. De même pour les chants, même si je ne t'interdirais jamais de chanter bien sûr. Maintenant que tu m'as dit tout ça sur toi, explique-moi pourquoi je devrai te prendre comme élève. Pourquoi toi et pas n'importe quel autre Chûnin ou même Genin. En quoi mérites-tu mon enseignement ? Sois convainquant, je ne prends pas n'importe qui. J'espère que tu comprends que le premier venu ne peut pas devenir un shinobi. Quand tu auras fini de me dire pourquoi tu en vaux la peine, montre-moi deux ou trois de tes techniques actuelles, que je sache où tu en es. Ça jouera aussi dans mon jugement, évidemment. Allez, à toi. Et si tu te débrouille bien, je te montrerai quelque chose. »


        Assez contente de son coup, Sakura attendit la réaction de son jeune élève pour voir comment enchaîner la journée.

    « Petite précision avant que tu te lances, quand tu me montres tes techniques, ne casse rien, sinon c'est toi qui rembourse les frais matériels à l'Académie. Je ne suis pas encore ta professeur attitrée. »




PS:
 

_________________
XP : 86
Messages : 36
avatarKonohajin
Kunikika Toshirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Ven 30 Déc - 2:18
Les mots de sa senseï revigorèrent le jeune Toshirô. Lui qui depuis son arrivée à Konoha n'avait pas eu la chance de pouvoir travailler avec précision ses techniques de Fuinjutsu au sein de l'académie, il voyait enfin ses espérances prendre forme à l'annonce d'un certain spécialiste en la matière que pourrait lui présenter Nara senseï. Bon, il trouvait bizarre qu'on ne lui ait pas directement attribué cet homme comme professeur mais l'académie devait bien avoir ses raisons. Qui plus est, Sakura partageait sa vision concernant la place des shinobis dans ce monde, ce qui n'était pas pour lui déplaire. La volonté de la jeune femme était ferme et sa pensée pragmatique. Elle semblait d'ailleurs exiger de Toshirô le même sérieux qu'elle dégageait. Bien qu'il se savait un peu maladroit et tête en l'air, le discours de sa future prof' ne le laissait pas insensible. Devant la classe de cette femme, il était décidé à tout donner sous ses ordres.

"Vous pouvez compter sur moi! Je ne vous décevrai pas! Je promets de m'entraîner avec attention et de mettre en pratique tous vos conseils senseï! Je suis prêt à travailler mon physique!"

Même si le garçon était encore loin d'être un ninja tout à fait accompli, il était fermement résolu à combler ses faiblesses du mieux qu'il le pourrait en calquant sa volonté sur celle de Sakura. Alors qu'elle terminait son thé, Sakura continua son discours pendant que Toshirô écoutait en buvant lui même quelques gorgées :

« Pour les romans d'aventure, je suis certaine qu'ils sont passionnants mais tu te doutes que ce n'est pas mon objectif de t'en faire lire. De même pour les chants, même si je ne t'interdirais jamais de chanter bien sûr. Maintenant que tu m'as dit tout ça sur toi, explique-moi pourquoi je devrai te prendre comme élève. Pourquoi toi et pas n'importe quel autre Chûnin ou même Genin. En quoi mérites-tu mon enseignement ? Sois convainquant, je ne prends pas n'importe qui. J'espère que tu comprends que le premier venu ne peut pas devenir un shinobi. Quand tu auras fini de me dire pourquoi tu en vaux la peine, montre-moi deux ou trois de tes techniques actuelles, que je sache où tu en es. Ça jouera aussi dans mon jugement, évidemment. Allez, à toi. Et si tu te débrouille bien, je te montrerai quelque chose. »

La jeune femme marqua ensuite un léger temps d'arrêt avant d'avertir le garçon:

« Petite précision avant que tu te lances, quand tu me montres tes techniques, ne casse rien, sinon c'est toi qui rembourse les frais matériels à l'Académie. Je ne suis pas encore ta professeur attitrée. »

Même si ces question semblaient normales pour un entretient, Toshirô les prenait à coeur. Il voyait en ces interrogations son premier vrai test depuis son entrée à l'académie. Il avait effectué quelques missions de rang D pour le compte des autres professeurs durant ces premiers mois, mais il voyait dans ce face à face avec sa senseï son premier vrai défi. Elle avait tout à fait raison. Comme il l'avait lui même observé durant la guerre, n'importe qui ne peut pas devenir un ninja. Pour accomplir cette voie il faut du courage et du travail. Sakura n'en était certainement pas arrivée au grade de Jonin sans sacrifices, et elle semblait tester la volonté de son futur kouhaï. Toshirô plongea alors un regard empli de détermination dans les yeux de la belle jonin et répondit d'une voix grave et maîtrisée:

"Il est vrai que vous ne savez rien de moi... Je pourrais vous mentir, vous dire que je suis le plus doué de ma génération, que rien ne me fait peur... Mais en réalité je sais qu'il me reste énormément de chemin à parcourir.  A mon niveau, si je ne progresse pas, les nombreux ennemis du village du feu ne feront d'une bouchée de moi. C'est bien parce que je suis conscient de ces faiblesses que j'ai besoin de vos leçons. Je rêve de cette vie de shinobi, mais je ne suis pas dupe. Devenir un ninja complet ne se fait pas seul... Pourtant jusqu'ici j'ai toujours travaillé seul dans mon coin. Je ne suis pas manchôt, mais je sais que seul je trouverai mes limites rapidement. Alors que si j'évolue sous vos ordres, je suis convaincu que je peux devenir un grand ninja. Si vous acceptez de me prendre pour élève, je ne vous laisserai pas tomber et je ferai tout pour être un ninja dont vous serez fière senseï!"

Même si Toshirô n'était pas coutumier des grands discours, chaque mot était pesé et affirmé. Il se surprenait d'ailleurs lui même à afficher autant de sérieux. Mais trêve de bavardages oblige, il fallait maintenant en passer à la deuxième partie du test: la démonstration de ces techniques.

"Si cela ne vous dérange pas, je vais vous faire une démonstration d'une technique de ninjutsu dans la cours pour ne rien abîmer dans cette salle."

Le jeune garçon s'approcha alors d'une des fenêtres de la salle de classe, l'ouvrit, puis sauta dans la cours qui se trouvait en contre bas. Il s'assura que sa senseï pourrait bien tout voir de l'endroit ou elle se trouvait puis il commença à concentrer un peu de chackra:

"Comme je vous l'ai dit juste avant, mon affinité est de type katôn."
Il effectua quelques signes d'incantation avec une vitesse honorable pour un garçon de son age.
"Katon! Petite boule de feu!"

Toshiro envoya une boule de feu d'une taille avoisinant les trente centimètres de diamètre dans les airs en direction du ciel. Sa trajectoire était rectiligne et la boule de feu progressa rapidement avant de finir par disparaître au loin derrière les nuages. Pour la présentation de l'affinité c'était fait. En revanche, présenter des technique de fuinjutsu sans cobaye allait se révéler ardue. Il n'avait pas vraiment le choix. Pour que sa senseï se rende compte de l'impact de ses techniques, il n'y avait qu'un seul moyen:

"En revanche, pour vous présenter convenablement une technique de fuinjutsu il faut que je l'applique sur quelqu'un... Si vous êtes d'accords senseï, j'aimerai que vous m'aidiez en acceptant de recevoir l'un de mes sceaux. Je vous promets que c'est indolore. De plus, je ne permettrais jamais de vous faire le moindre mal!"

A la fin de sa phrase, le jeune garçon s'inclina avec respect en direction de la jeune femme qui le dominait depuis la fenêtre de la salle de classe située au deuxième étage. Il savait que sa demande était plutôt mal venue de la part d'un simple élève, mais il ne pourrait pas lui montrer de quoi il était capable sans ça. Il attendait la réponse de sa senseï le visage incliné vers le sol en guise de politesse, espérant du fond du coeur qu'elle accéderait à sa demande.
XP : 541
Messages : 159
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Ven 6 Jan - 23:33


 
Nara Sensei !   ft. Kunikika Tôshiro

 
        La réponse de son kouhai plu à la jeune femme. Il était honnête et humble, avait conscience d'avoir besoin d'aide pour progresser, ce qu'il semblait désirer plutôt ardemment. S'il est définitivement rêveur, il n'en garde pas moins une certaine capacité à garder les pieds sur terre de l'autre côté. De plus, il disait vouloir la rendre fière. C'était en général bon signe, car c'était une preuve de motivation. Lorsqu'un élève se moquait de ce que pensait son professeur de lui, l'enseignement était moins efficace de manière générale, ne serais-ce que parce que l'élève était moins attentif.


    « Si cela ne vous dérange pas, je vais vous faire une démonstration d'une technique de ninjutsu dans la cours pour ne rien abîmer dans cette salle. »


        Il avait compris qu'il fallait prendre soin du matériel, du moins pour l'instant. Un autre bon signe. Sakura se pencha légèrement à la fenêtre à la demande de son kouhai qui venait de l'ouvrir et de sortir en sautant directement par celle-ci dans la cour. Il lui répéta alors avoir une affinité flambante, et exécuta une petite technique. Il avait encore bien besoin de travailler ça, mais c'était sur la bonne voie.

    « En revanche, pour vous présenter convenablement une technique de fuinjutsu il faut que je l'applique sur quelqu'un... Si vous êtes d'accords senseï, j'aimerai que vous m'aidiez en acceptant de recevoir l'un de mes sceaux. Je vous promets que c'est indolore. De plus, je ne permettrais jamais de vous faire le moindre mal ! »


        Elle souria à la demande de son élève. Si elle ne le pratiquait pas à bon niveau, elle connaissait cependant les bases du fuinjutsu. Il était vrai que pour les apprentis, il était compliqué de faire autrement. De plus, il s'était courbé respectueusement et elle savait qu'elle ne risquait pas grand chose, même s'il était mal intentionné, ce dont elle doutait grandement. Il était bien trop dans la lune pour ce genre de chose pour l'instant en tous cas.

       Vérifiant que l'angle du soleil était bon, la jeune femme sortit également par la fenêtre, utilisant son Kekkei Genkai pour se créer des barreaux sur lesquels marcher à partir de sa propre ombre. Elle descendit alors gracieusement jusqu'au sol de la cour par cette échelle iréelle, sans le moindre bruit.

    « Relève toi et montre moi plutôt ce que tu sais faire en Fuinjutsu. C'est ta spécialité après tout. J'espère en voir un peu plus que cette petite boule de feu de débutant. »


        Amusée à l'idée de le taquiner un peu, la professeur jouait de sa position pour titiller Toshirô et voir sa réaction. Un autre test dans cette journée importante pour lui. La jeune femme savait qu'elle devait se montrer un minimum exigente si elle voulait se faire respecter. Elle ne devait pas non plus accepter le premier venu si elle ne voulait pas se retrouver avec tous les pires élèves de Konoha. Ryûji n'avait pas été mauvais en soi non plus après tout, juste tête brûlée. Par ailleurs, elle devrait prendre un peu de temps pour aller parler à son sensei, un certain Yamanaka Rei d'après les dires d'Hiroshi, lorsqu'elle était rentrée avec le petit monstre de Tetsu no Kuni.

        Se reconcentrant sur son élève actuel, Sakura croisa les bras, attendant de savoir ce que son kouhai allait montrer, se laissant faire s'il lui demandait quelque chose pour faire sa démonstration. Elle lui souriat une nouvelle fois avec un air de défi.

    « Allez, c'est à toi ! Montre moi tes meilleures capacités ! Il en faut beaucoup pour m'impressionner, je te préviens ! »




PS:
 

_________________
XP : 243
Messages : 25
avatarKonohajin
Inuzuka Koharu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   Mar 17 Jan - 10:14

Désireuse de profiter en paix de la petite demeure partagée avec la famille de sa tante, Koharu s'était réveillée dès l'aube bien avant l'heure de son rendez-vous à l'Académie Ninja. Sans faire de bruit pour ne pas réveiller les dormeurs, elle s'était glissée sous la douche pour se laver rapidement puis, vêtue simplement d'un tablier et d'un linge recouvrant ses cheveux, elle était descendue à la cuisine pour préparer la pâte de riz et celle d'haricots rouges qu'elle mélangea ensuite ensemble pour former des boules blanches auquel elle ajouta parfois un peu de thé vert ou d'extrait d'oranger avant de les faire bouillir une dernière fois pour compléter ses manjû. Ce n'était pas par simple passion ou gourmandise que la jeune femme préparait ces délicieuses sucreries alors que les habitants de Konoha dormaient encore paisiblement, mais plutôt afin de faire une bonne première impression à son futur sensei.

Habituellement, tous les diplômés de l'Académie Ninja se voyait attribuer un shinobi expérimenté en guise de Sensei en même temps qu'ils obtenait leur grade de Genin, mais le destin en avait voulu autrement pour Koharu. Avant même qu'elle ne le rencontre, son maître avait reçu une blessure assez grave lors d'une mission de routine, le clouant au lit pendant quelques jours, la forçant à attendre car l'administration du village ne voulait pas la confier à un autre ninja au début. Ce n'était que le début des déboires du Chûnin, car bien loin de se rétablir, il développa plutôt une maladie très rare et contagieuse, se retrouvant confiné à l'hôpital jusqu'à nouvel ordre. Ne pouvant faire autrement, la direction de l'académie avait finalement consentit à envoyer la Inuzuka entre les mains d'un autre élite.

Une fois les manjû bien cuits et enveloppés dans des feuilles de bambous, Koharu troqua son tablier et son linge pour une tenue un peu plus appropriée, enfilant un maillot blanc sans manche qui s'arrêtait sous la poitrine pour exposer son estomac plat jusqu'au shorts de la même couleur qui la couvrait sous la taille. À cela, elle ajouta un gilet noir attaché avec un seul bouton sur le haut de son ventre puis de longues bottes noires également qui s'arrêtaient à la mi-cuisse. Un ruban lui-aussi noir noué en boucle dans ses cheveux et son sabre à la taille vint compléter son accoutrement. Un balluchon plein de pâtisserie dans une main et un manjû à l'orange dans l'autre plus tard, la jeune femme s'empressa de se diriger vers l'académie, du moins aussi vite qu'elle pouvait marcher sans trop devancer Hyô qui trottait paresseusement derrière ses talons. Là, elle se retrouva à discuter avec une femme assez âgée qui avait la charge de lui trouver un sensei parmi les shinobi éligibles du village. Comme l'Inuzuka ne voyait pas d'inconvénient à partager un maître avec un autre jeune ninja, la bureaucrate lui révéla qu'une jounin se trouvait déjà dans une des salles de classe pour rencontrer son disciple et qu'elle pouvait les rejoindre.

Quelques instants plus tard, Koharu eu en main un parchemin scellé par la bureaucrate à l'intention d'une certaine Nara Sakura, la jounin qui lui était attribuée ainsi que le numéro du local réservé par cette dernière. Sans tarder, elle traversa les couloirs d'un pas certain, se fiant sur ses souvenirs encore frais des lieux pour trouver son chemin, arrivant rapidement devant une porte fermée où elle vit une petite note l'assurant qu'elle était au bon endroit. Soudainement un peu nerveuse, elle se racla la gorge puis s'épousseta d'une main, nerveuse que la jounin s'offusque de son arrivée inopinée, de sa tenue ou même du sac de manjû. Il était cependant bien trop tard pour changer quoi que ce soit, elle prit une grande inspiration et cogna trois fois à la porte. Désireux de rapidement briser la glace pour sa compagne humaine dont il pouvait sentir la nervosité, Hyô décida de bondir jusqu'à la poignée de porte qu'il fit rouler entre ses pattes en s'y balançant, ouvrant la porte vers l'intérieur de la salle.

« Hyô ! » s'exclama la jeune femme, soupirant avant de glisser la tête dans l’embrasure de la porte alors que le petit léopard noir pénétrait déjà à l'intérieur de la classe, découvrant la pièce avec la fenêtre grande ouverte. Interdite, elle échangea un regard rapide avec Hyô qui ne semblait détecter aucune présence. Il était possible qu'un jutsu trompe même les sens d'un prédateur alpha comme le petit félin, mais l'une des deux personnes qui devait être dans la classe était un étudiant comme elle normalement. Ses yeux ambrés se posèrent alors sur la fenêtre ouverte, détail incongrue si Nara Sakura et son élève avait simplement changé de lieu, elle s'y dirigea donc et son intuition se retrouva récompensé quand elle vie une flamme s'élever vers les cieux et une femme tranquillement descendre en marchant sur l'ombre, l'identifiant comme membre du clan Nara.

Koharu baissa la tête de dépit, mais elle ne se laissa pas abattre outre mesure, la cours était rapidement accessible même sans sauter par la fenêtre à son tour. Il y avait bien un arbre assez proche pour qu'elle puisse utiliser les capacités de son clan pour descendre les rejoindre, mais pas sans ruiner les manjû et ses efforts matinaux. Elle abaissa la fenêtre derrière elle pour éviter qu'un oiseau ne s'infiltre dans la salle de classe et se blesse en ne retrouvant pas la sortie puis se lança au trot vers la cours, poursuivie par son petit compagnon velu.

« Euh désolée de vous déranger, » annonça Koharu une fois à l'extérieur et pas trop loin des deux ninja, « Je m'appelle Inuzuka Koharu, on m'a dit de venir ici pour devenir l'élève de Nara Sakura et de lui remettre ce parchemin. J'ai des manjû aussi si vous avez faim ? »
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nara sensei! [feat Nara Sakura]   
 

Nara sensei! [feat Nara Sakura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» entraînement de Nara Hyuga
» Le cimetiére de Nara
» Présentation de Shikamaru Nara
» Mahou Tsukai Nara Miso o Kue!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Feu :: Konoha :: Académie Ninja-