AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Chasse au Piaf. [Mission de rang B]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 177
Messages : 36
avatarNukenin
Jûro Pyû
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Chasse au Piaf. [Mission de rang B]   Jeu 22 Déc - 4:21



Chasse au Piaf : JOUR 1.


CHASSE AU PIAF : JOUR 1.
"C'était pas un ennemi bon sang !"

Afin de ne pas commettre plusieurs fois les mêmes erreurs au cours de cette chasse au Choboco, je décidais de marquer sur un carnet les plusieurs étapes de ma traque afin de pouvoir me rendre compte des lacunes des stratégies afin de pouvoir progresser.

(... la première page semble déchirée et poinçonnée de coups de stylo, comme si Pyû s'était énervé contre son carnet.)

PUTAIN DE POUSSIN DE MERDE, SI TU REVIENS JE T'ÉBORGNE !!

... Premier jour de mission. Je revenais tout juste d'une requête d'un malfrat ayant pour but de causer des torts à la Mizukage et ses liaisons avec Yuki no Kuni, mais cette dernière ayant été éreintante, je décidais de retourner en direction du pays du thé, les alentours m'ayant particulièrement plu. Cependant, l'impression de ne rien faire ne me plaisait pas et j'acceptais avec plaisir la première demande faite par un civil. Celle-ci était une mission compliquée, hardie, mais loin d'être dangereuse.

Il me fallait chasser le Choboco, animal ressemblant à un oiseau jaune immense dont la vitesse de déplacement était si grande qu'il était reconnu mondialement pour aider les cultivateurs et agriculteurs à se mouvoir dans leurs terres : c'était d'ailleurs la principale volonté du client d'aujourd'hui qui faisait appel à moi pour en capturer un.

Si la notoriété de l'oiseau était grande et qu'il se trouvait potentiellement au nord du pays du thé, à proximité des forêts luxuriantes de Konoha, je n'en avais jamais vu ni chevauché. La façon de capturer une de ces créatures m'était inconnue et, à en juger par les dires du vieil agriculteur, l'oiseau était une teigne peureuse qui serait complexe à attirer.

Après plusieurs jours de marche, j'avais comme espoir de trouver du premier coup cet oiseau rare, mais bien évidemment, ce n'était pas le cas. Pour m'aider dans ma traque, je décidais d'entailler ma paume que je déposais sur le sol, invoquant le Roi Pioupiou qui rejoint instantanément mon épaule en grimpant le long de mon bras. Ses yeux seraient les miens au cours de cette mission... du moins, en espérant qu'il tente réellement de trouver cette créature mythique.

Nous passions plus de six heures à naviguer dans les forêts vigoureuses du pays du thé, frontalières de deux kilomètres du village caché le plus proche. Six heures longues, résumées par des échecs successifs : pas la moindre créature aux alentours. Cependant, un "piou ?" interrogatif provenant de mon comparse attira mon attention et me fit retourner. Mes cheveux volèrent en vent contraire, alors qu'un éclair jaune venait tout juste de me frôler à une vitesse qui dépassait l'imaginable. J'ouvrais de grands yeux, me rendant compte que j'allais devoir courir après cette créature... impensable.

Plutôt que de vouloir la prendre de vitesse, je décidais de suivre ses empreintes de pas qui étaient bel et bien marquées sur le sol, que le temps que cette route me prendrait ne sera de toute façon pas la plus longue : au moins, s'il était hors de mon champ de vision, je me dirigeais naturellement en sa direction.

Après presque trois heures de marche, nous arrivions après une périlleuse ascension des cimes rocheuses du pays du thé sur des pics démunis de toute forêt luxurieuse. Nous étions au-dessus des arbres et cette roche géante était la source d'une petite cascade d'eau dans laquelle le Choboco s'abreuvait. Il était immobile, paisible, mais ses mouvements de tête répétés indiquaient qu'il restait sur ses gardes. Je devais agir doucement, avec prudence...

... cependant, c'est le Roi Pioupiou qui me devança, faisant apparaître un petit poussin mignon face à lui. Le tout petit, tout droit sorti d'un sceau de scellement, secoua ses plumes et entama une marche en direction de l'oiseau rare pour se dégourdir les pattes. J'étais sûr que c'était une mauvaise idée, qu'une présence aussi timide et inoffensive qu'un poussin serait malgré tout insupportable pour ce volatile qui nous échappait depuis des heures : surpris de constater que je me trompais.

Le petit oisillon venait de se frotter au plus grand qui ne semblait pas dérangé. Plus intriguant encore, le Choboco frottait sa tête en signe d'affection pour mon poussin, comme s'ils faisaient partie de la même famille. C'était une scène émouvante qui fit réagir mon petit protégé, qui tourna son regard en ma direction. Ses yeux étaient remplis d'étoiles, il semblait fier de son acte.

"Oui !", indiquai-je au petit pioupiou pour le féliciter et l'encourager à continuer de la sorte pour toujours. Heureux, je remarquais le bec de l'oisillon s'ouvrir et ses yeux s'élargir encore plus. Je connaissais ce regard. Non !

"Non ! Non non non, pas bien ! Pas bien !" balbutiai-je, paniqué, sachant pertinemment ce que l'oiseau avait en tête. Nous avions mis trop de temps à trouver ce Choboco, je n'avais plus qu'à prier pour que le poussin ne dise surtout pa-...

"Piou !"

Spoiler:
 

Le petit poussin venait de se faire exploser à bout portant, soufflant une énorme partie de roche sur laquelle il se trouvait et bien évidemment, propulsait le pauvre Choboco qui n'eut le temps de prononcer qu'un "kwêê ?" interrogatif avant de se prendre une roche en pleine tronche. Alors qu'une poignée de plumes jaunes me tombait sur le nez, je maudissais ce foutu poussin tout en lorgnant le pauvre oiseau qui s'envolait en direction de Konoha.

"Proûûû."

Cet empaffé de Roi Pioupiou se cajolait contre mon cou comme s'il était satisfait de ce qu'il venait de faire. Il ne comprenait définitivement rien ! Merde, merde, merde !

Tentative n°1 : Échec.






Liens pratiques

← SUJET PRÉCÉDENT





PARTENAIRES


JÛRO Pyû
Nukenin de rang B
MPProfil






© Halloween



_________________


Dernière édition par Jûro Pyû le Lun 2 Jan - 21:58, édité 1 fois
XP : 177
Messages : 36
avatarNukenin
Jûro Pyû
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chasse au Piaf. [Mission de rang B]   Mar 27 Déc - 1:50



Chasse au Piaf : JOUR 2.


CHASSE AU PIAF : JOUR 2.
"Il avait l'air bon pourtant, ce sandwich..."

Cette fois, j'avais conscience de quelques points supplémentaires à mon premier essai qui m'informaient de la marche à suivre pour capturer un Choboco : Premièrement, ils sont peureux et évitent un maximum le contact humain. Secondement, ils prennent des pauses dans les sources afin de pouvoir s'abreuver. Troisièmement, ils apprécient la compagnie animale : notamment celle de mes poussins... à partir du moment où ces derniers ne se font pas exploser.

Ainsi, je décidais d'élaborer un plan différent en mettant en œuvre des poussins sortant de mes œufs de chakra qui serviraient d'appâts afin de me permettre de réduire la distance et la garde des bestioles avant de les attraper. De ce fait, je longeais une fois de plus l'orée de la forêt de Konoha afin de ne pouvoir être vu que de face, cachant mon dos d'arbres et de buissons en tout genre, avant de placer ma main au sol et la soulever doucement, créant un œuf de chakra.

J'attendais l'éclosion de ce dernier pour pouvoir passer à l'acte, même si ce dernier prenait son temps. Je souhaitais cependant qu'il se sente à l'aise afin qu'il ne s'échappe pas, comme ça avait pu m'arriver dans le passé. Plus de quinze minutes passèrent, alors que mes bâillements synonymes de mon manque de sommeil vinrent à s'échapper de ma bouche. Je cachais mes lèvres afin de ne pas faire de bruit et ne pas me faire remarquer, alors que la coquille de chakra se cassait pour faire apparaître un petit poussin adorable au plumage tout blanc, encore fragile et frêle.

DEUX.
PUTAIN.
D'HEURES.

Il a fallu attendre deux heures avant qu'un de ces foutus piafs jaunes décide de se ramener pour faire des câlins à mon poussin et je n'avais rien à faire pendant ce temps. De ce fait, je fis l'erreur de sortir de ma veste un petit présent que j'avais acheté à mon retour d'une mission aux alentours de Kiri, un sandwich au saumon et aux oignons nouveaux. Une recette odorante et parfumée qui me fit saliver et me permettait de m'occuper le temps que cet oiseau de malheur apparai-...

... plus de sandwich. Seulement, derrière moi, une créature courait à une vitesse inimaginable en tenant mon quatre-heures dans son bec dont il s'empiffrait en s'éloignant de moi. Ni une ni deux, j'attrapais mon poussin à pleine main, le réduisant au silence en plaçant mon pouce sous sa gorge, sans faire attention à sa respiration.

"Pioufffrt ?"

Remarquant que le petiot essayait de battre des ailes, mais cependant trop embêté par le Choboco voleur de repas, je décidais de prendre une décision hâtive afin de mêler l'existence du poussin à mon plan. Effectivement, ce dernier était plus un handicap qu'autre chose puisque l'oiseau rare n'avait même pas pris le temps de saluer mon invocation. Alors, dans la panique, je regardais mon poussin avec un sourire. Si le Choboco ne s'y attendait pas, mon invocation elle, savait pertinemment ce que j'avais en tête, hochant frénétiquement la tête de gauche à droite.

Spoiler:
 

Si ! Immédiatement, je lançais mon poussin en direction du grand oiseau afin de le heurter, visant précisément sa tête. Le petit oisillon frappait des ailes pour ralentir sa vitesse mais en vain, alors que son corps approchait du Choboco. Je voyais cette scène au ralenti, tant ma fierté et mon adrénaline étaient hautes, remarquant mon projectile frapper l'air de ses petites ailes alors que sa cible était proche...

... mais c'était sans compter sur un virage du Choboco, qui se mettait bien loin de l'axe de tir de mon poussin, emportant avec lui mon sandwich. Quant à mon invocation, elle terminait sa route contre un arbre, le bec en premier, alors qu'une petite vague de sang et de plumes s'échappait dans les airs. Je devais trouver une autre solution, qui cette fois ne me coûterait pas un sandwich. Désolé pioupiou.

Tentative n°2 : Échec.






Liens pratiques

← SUJET PRÉCÉDENT





PARTENAIRES


JÛRO Pyû
Nukenin de rang B
MPProfil






© Halloween



_________________


Dernière édition par Jûro Pyû le Lun 2 Jan - 22:00, édité 3 fois
XP : 177
Messages : 36
avatarNukenin
Jûro Pyû
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chasse au Piaf. [Mission de rang B]   Mar 27 Déc - 4:49



Chasse au Piaf : JOUR 3.


CHASSE AU PIAF : JOUR 3.
"Maître des Poussins vs. Énorme Poussin !"

Il fallait que je m'adapte à un style de chasse beaucoup plus agressif. Le premier, basé sur la furtivité et la discrétion, était un échec cuisant (surtout pour le Choboco). Le second était pour le coup une autre tentative ratée m'ayant coûté un sandwich savoureux. Sans attendre, je me préparais en sachant ce qui adviendrait.

J'avais passé la nuit dans les forêts chaudes de Konoha. Celles-ci m'étaient bien différentes des marais de Kiri qui avaient cette température constamment basse, frigorifiant mes os et mes muscles, gelant ma peau et givrant mes orteils. Cette nuit avait été agréable, passée sous une lune brûlante et un vent délicat. Cependant, de toute la nuit, aucune trace de ce foutu oiseau jaune que je cherchais depuis si longtemps : j'en venais même à me demander si cette mission avait un sens.

Alors, je montais en direction des hautes cimes dans le but de piéger un nouvel oiseau assoiffé, plaçant mes mains à proximité de l'eau de la source. Je savais qu'à tout moment, dans la journée ou dans la nuit, aujourd'hui ou demain, une de ces raretés allait apparaître dans le but de s'abreuvoir. Instinctivement, dans le but de piéger cette boule de plumes, je déposais un œuf de chakra derrière une roche à proximité de la chute d'eau de source, ainsi qu'un second un peu plus bas, sous l'ascension des cimes. Puis, je me plaçais en tailleur sur l'une des roches, au loin, à une distance suffisante pour voir mais discrètement planqué sous des débris rocheux.

Il fallut à peut près une heure pour qu'un oiseau fasse son apparition. Mes œufs vinrent à éclore, libérant un oisillon qui fixait le Choboco avec passion. Ses yeux étaient brillants, lumineux, plein d'étoiles ! Il décida de courir à sa poursuite, effrayant l'oiseau rare dans un premier temps, qui s'enfuit en passant par les cimes inférieures où se situait mon deuxième œuf, qui fit apparaître un poussin de presque deux mètres qu'heurtait le Choboco de plein fouet. Celui-ci trébucha, s'effondrant sur les fesses en plein sur le sol. Il était sonné, légèrement confus, comme s'il ne comprenait pas ce qui venait de lui arriver alors que ses confrères venaient de le trahir, terminant leur combinaison par l'arrivée de ce petit poussin amoureux qui se glissait sous les jambes du Choboco pour ne pas le lâcher.

Il me fallait patienter cette fois. Je savais que si je partais d'ores-et-déjà en pensant profiter de l'effet de surprise, je me ferais avoir par une idiotie qui ne viendrait pas de moi. Je voyais déjà l'un de mes poussins s'en prendre à leur créateur, le Choboco recommencer à courir ou même se battre. Alors, préparant la suite des événements, je concentrais mon chakra dans mes paumes afin de créer un nouvel œuf de chakra, me relevant doucement de ma position de tailleur pour me mettre debout, sur les roches des cimes, prêt à intervenir. Alors que je déposais mon pied sur les débris rocheux face à moi, j'entendais un tout petit craquement. Rien de grave, me disais-je.

Spoiler:
 

Saloperie de putain de merde de fourrequeue des enfers. Lorsque ce n'étaient pas mes alliés, lorsque ce n'était pas ma cible, c'est mère nature qui décidait de me briser les couilles menu. Je me vautrais comme un moins que rien le ventre à terre, enchaînant les vrilles et les sauts-périlleux (involontaires) avant de toucher le sol. Les roches s'effondraient une à une, m'engouffrant sous les pierres alors qu'un pan énorme de montagne me recouvrait. Immobilisé par la chute et les pierres, je ne pouvais que regarder ma cible reprendre ses esprits avant de venir jusqu'à moi pour me mettre un coup de bec à l'arrière du crâne et repartir en marchant.

Fais chier !

Tentative n°3 : Ratée.






Liens pratiques

← SUJET PRÉCÉDENT





PARTENAIRES


JÛRO Pyû
Nukenin de rang B
MPProfil






© Halloween



_________________
XP : 177
Messages : 36
avatarNukenin
Jûro Pyû
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chasse au Piaf. [Mission de rang B]   Lun 2 Jan - 22:18



Chasse au Piaf : JOUR 3.


CHASSE AU PIAF : JOUR 4.
"Choconope."

Je commençais à ne plus voir le bout de cette quête : isolé dans les forêts de Konoha, en terre quasiment inconnue, je commençais à avoir faim, froid et soif; tout en ne sachant pas comment capturer cette créature jaune. Il me narguait, se moquait de moi en permanence et je ne pouvais même pas m'en prendre à lui car il fallait exclusivement ramener l'oiseau vivant. Ainsi, je préférais mettre fin volontairement à cette mission.

Alors, je décidais de récupérer le petit balluchon qui contenait mon carnet et ce qui était sensé être mon sandwich tout en prenant comme direction une autre ville, en direction du pays du thé de nouveau. Alors que je faisais en sorte d'éviter tout regard, bien que ces forêts étaient quasiment désertes, je traînais des pieds. Je me sentais presque sali d'avoir vu cet oiseau à deux reprises, celui-ci qui avait volé mon casse-croûte et piétiné mon visage. Toutefois, j'avais un petit pincement au cœur pour le premier que j'avais propulsé vers Konoha. Je me demande d'ailleurs ce qu'il devient...

Alors, un choc me heurta au niveau des fesses, comme un coup de tête que je n'avais pas vu venir. L'impact était faible mais en me retournant, je distinguais ce petit Choboco qui se frottait à moi, la tête contre ma jambe, comme s'il souhaitait continuer à jouer : je n'étais toutefois pas dans cet état d'esprit. Je préférais le laisser tranquille, lui faisant un signe du plat de la main pour lui indiquer de rester loin, notamment car je ne voulais pas rater une fois de plus mes plans.

Alors, tournant une fois de plus les talons, le Choboco m'heurta d'un nouveau coup de tête en ouvrant grand la bouche et en penchant la tête sur le côté; comme s'il s'interrogeait à l'idée d'avoir ou non un sandwich. J'haussais le sourcil, intrigué par son comportement qui semblait presque enfantin. Après tout, il souhaitait peut-être simplement un partenaire du jeu. Je devais avouer avoir encore plus mal au cœur en ce qui concernait le tout premier Choboco, alors que j'approchais ma main de l'oiseau.

"Kwê?", chanta l'oiseau jaune tout en frottant son front contre ma main. C'était mignon, mais ça ne me permettait pas de remplir les critères de ma mission. Plutôt que de rester et m'éterniser face à lui, j'entamais une course en direction du pays du thé, sans chercher atteindre une vitesse exceptionnelle. Cependant, le Choboco me suivit dans mon déplacement, plaça sa tête sous mes genoux en me rattrapant et souleva le cou pour me mettre sur son dos. Je chevauchais (certes contre mon gré) le piaf que je chassais depuis tout ce temps, qui au final ne cherchait qu'un pote avec qui s'amuser. Sa vitesse était telle que j'étais obligé de m'accrocher à son cou pour ne pas tomber. Alors que mes doigts touchaient sa gorge, sa vitesse de déplacement et son cri particulier le menèrent à prononcer un "kwêbwêbwêbwêkwê" hilarant. Il ne me fallut qu'une heure pour atteindre le pays du thé à dos de Choboco, une course exceptionnellement rapide qui se concluait par l'intervention de l'agriculteur qui m'avait originellement offert la mission.

"Sacré d'boudiou d'boudieu. C'est qu'il chevauche le p'tiot ! Pis c'est l'oiseau d'malheur qu'il a sous les testigrolles ! J'me d'mande si j'peux l'faire c'truc", annonçait-il en me poussant presque pour prendre la place sur l'oiseau rare, tout en me lançant une bourse coquette qui me permettait d'être au point financièrement pour la semaine à venir. Cependant, l'oiseau ne le laissait pas faire, se contentant d'hocher la tête négativement comme s'il ne méritait pas de monter dessus.

Spoiler:
 

Amusé de voir ce pauvre type dans le mal, je me contentais de m'en aller en direction du cœur du pays du thé afin de prendre repos, alors que le Choboco ne se laissait pas dompter par l'agriculteur. Bien fait pour lui, la prochaine fois, il ira se le chercher !

Tentative n°4 : Réussie.






Liens pratiques

← SUJET PRÉCÉDENT





PARTENAIRES


JÛRO Pyû
Nukenin de rang B
MPProfil






© Halloween



_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chasse au Piaf. [Mission de rang B]   
 

Chasse au Piaf. [Mission de rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» La chasse aux serpents [Mission de rang D : Oniri, Yami, Yoshihiro]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Feu :: Forêt de Hi no Kuni-