AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Papy Zeeeeeeen, raconte moi une histoire !Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 86
Messages : 8
avatarSunajin
Tsunashiko S. Zen'ichirō
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Papy Zeeeeeeen, raconte moi une histoire !   Jeu 22 Déc - 6:39
Tsunashiko S. Zen'ichirō


Présentation




Origine de l'avatar : Zilean (League of Legends).
Identité : Tsunashiko S. Zen'ichirō.
Surnom : Papy Zeeeeeeen.
Sexe : J'suis un Papy j't'ai dit !
Âge : 77 ans.
Date de naissance : An -76 (Hiver).
---
Clan : Sokusei.
Grade : Genin (même s’il se croit Jônin).
Rang : D.
Kekkei Genkai : Kôgaku.


Physique



Oh oh. Vous voilà, vous ! Vous êtes ici pour admirer le grand et puissant Zen’ichirō ! Plus connu sous le nom de Papy Zeeeeeeen ! Je suis un beau jeune homme, que dis-je... un magnifique jeune homme ! Un Dieu vivant à la chevelure soyeuse, et… bref, je m’arrête là.

Ceci est ce qu’il dirait, s’il était là. Je me présente, Aoki sa femme. Je suis venue à vous pour vous expliquer un peu plus en détail qui est mon mari. Il était autrefois si beau, et fort, mais les choses ont changé. Le temps a fait son effet, et le voilà aujourd’hui vieux. La peau ridée, les cheveux longs, secs et blancs, et une longue barbe dans le même état que ses cheveux. C’est comme ça qu’on le reconnaît le plus souvent. Cependant, je vous déconseille de lui rappeler son état de vieillesse devant lui, il le prendrait très mal. Oh ça, oui.

Vous le verrez également très souvent équipé de gagdets en tout genre. Tous ont une utilité différente, alors on ne sait jamais vraiment à quoi s’attendre. Dans tous les cas, on le remarque très facilement dans la rue, bien qu’il n’aime généralement pas sortir de son laboratoire. Cela lui arrive bien entendu de sortir, et généralement il n’en revient pas après avoir testé ses expériences, et constaté les dégâts de ces dernières.

Ah, et accessoirement, il a de sérieux problèmes de flatulence. Ne lui en voulez pas. Tout comme il a quelques problèmes d'audition, d'ailleurs... mais bon, c'est l'âge que voulez-vous.


Caractère



Qu’on se le dise, Zen’ n’est plus la même personne qu’autrefois. Il est devenu un peu... comment dire... hm... fou ? C’est un peu le mot, en effet. Oui. Il est devenu obsédé par ses expériences et ses créations, à un tel point qu’il a presque tout abandonné pour ne se consacrer qu’à cette passion. Il est la parfaite définition d’un scientifique fou. Il n’est néanmoins pas méchant, il est juste... spécial. Bon oui j’avoue, ça lui arrive parfois de voler une sucette à un bébé pour tester des expériences à partir de la salive du petit, ou d’autres trucs dans ce genre, mais il a un bon fond, je vous l’assure.

Il n’aime pas vieillir, c’est indéniable. Du haut de ses 77 ans, il aime prétendre qu’il en a toujours la vingtaine, et n’hésite pas à péter un câble si on l’insulte de vieux. Il préfère garder à l’idée qu’il a toute sa vie devant lui. C’est d’ailleurs pour cela qu’il se pratique parfois à des activités de jeunes, jusqu’au moment où son dos lui rappelle la triste réalité de son âge. Néanmoins, ironiquement, il aime se faire appeler Papy Zeeeeeeen. Ne cherchez pas à comprendre sa logique, vous n’y parviendrez jamais. Moi-même je ne comprends parfois pas le tier de ce qu’il me raconte, alors qu’il m’a lui-même tout appris. Ah, et pendant qu’on y est... attention à comment vous prononcez son surnom. Ce n’est pas Papy Zen. Ce n’est pas Papy Zeeeeeeeeeeeeeeen. C’est Papy Zeeeeeeen. Vous devez tenir le "e" pendant sept secondes, et il sera content. N’essayez pas plus ou moins, il ne le tolérera pas.

Prenez garde aussi à ses monologues. Il lui arrive parfois... souvent de se mettre à parler tout seul, et seul lui est en mesure de décrypter toutes les inepties qu’il raconte. Essayez de l’écouter un minimum cependant, il déteste qu’on ne l’écoute pas lorsqu’il raconte quelque chose. Pire, il pourrait vous demander de lui expliquer ce qu’il venait de dire. Et qu’importe la chose que vous lui répondrez il sera mécontent, car il aura déjà lui-même oublié ce qu’il venait de dire.

Revenons à sa passion, à savoir la science. Il a toujours aimé créer et inventer de nouvelles choses, mais cela s’est aggravé avec le temps. Il ne vit que pour ça maintenant. Il ressent un besoin constant d’inventer tout ce qui est possible et imaginable, et a sorti un nombre colossal d’inventions les plus rocambolesques qui ait existé sur cette terre. Et très souvent... de nombreux dysfonctionnements viennent perturber le tout. Il est connu pour ses inventions incroyables, mais... potentiellement dangereuses. Alors oui, même si le résultat attendu est présent, il n’en reste pas moins qu’il y a toujours un défaut technique caché quelque part.

Aussi sur un point important... c’est un vieux pervers. Ah ça, oui, et il ne s’en cache pas. Je vous jure. Il lui arrive même de mater parfois sa propre petite-fille, c’est dire ! Ah, et pas distinction d’âge ni de sexe, tout est bon à prendre. Pour être tout à fait franche avec vous, vous êtes libre de le frapper s’il vient vous toucher de ses mains, ou tout simplement vous regarder de loin à l’aide de l’une de ses inventions. Vous avez ma permission.

Autre chose... il n’aime pas être sous-évalué. C’était d’ailleurs un triste jour, lorsque le Triumvirat de Suna a décrété qu’il n’avait pas le niveau pour être un ninja de rang supérieur, et est resté cloîtré au même niveau que tous ces enfants de l’Académie. "Quelle honte !" s’est-il insurgé. Il ne l’a jamais digéré à vrai dire, et il a réussi à se convaincre lui-même qu’il était bel et bien un Jônin de Suna. Il s’est tellement enfoncé dans ce mensonge qu’il en est aujourd’hui lui-même persuadé. Il se prétend donc ninja de rang supérieur, alors que ce n’est pas le cas. Et personne ne lui dit rien, parce que de toute façon... il n’écoutera jamais.

Et enfin, pour finir... il est têtu comme une mule, et a un langage très grossier. Et encore, je pèse mes mots. Même lorsqu’il est calme (si on peut considérer qu’il l’est un jour), il peut se mettre à lancer des insultes à tout va contre un pauvre petit oiseau qui passait par là. Il lui arrive même de parler dans son sommeil, et ce n’est pas forcément beau à entendre.

Mais bon, après tout... c’est comme ça que je l’aime mon mari. C’est ce qu’il m’a appris, j’ai été conçue pour l’aimer après tout.


Histoire



L’histoire de Zen’ichirō commence il y a soixante dix-sept ans en arrière, lorsqu’il est venu au monde. Il venait d’une famille dont les parents étaient passionnés de science. Ils ont construit de nombreuses inventions afin de subvenir aux besoins et envies de leur fils unique. Très jeune, il a donc jouer avec de nombreux gadgets mécaniques les plus farfelus les uns que les autres. Cela n’avait rien de semblable avec tout ce que l’on pouvait trouver sur le Yuukan. Il grandissait avec sa famille, qui était tenue éloignée de toutes les batailles. Même à cette triste époque, le monde était plongé dans de tristes guerres, une véritable anarchie. Chacun se battait pour soi, pour son clan, et de nombreuses victimes étaient à déplorer. La famille Tsunashiko ne s’y intéressait guère, et se contentait de mener une vie simple, mais heureuse.

Cette famille vivait à Kaze no Kuni, tout au sud du pays. Installée à l’orée de l’oasis, ils se contentent de vivre une vie paisible, à l’écart des batailles.

L’enfant de la famille avait grandi, et avait maintenant atteint l’âge de quatorze ans. Très jeune, il a suivi les traces de ses parents afin de devenir un ingénieur hors pair. Cette petite famille appartenait au clan Sokusei, de la branche qui partageait cette même passion. Néanmoins, ils n’avaient que très peu de contact avec ces autres membres du clan, si ce n’est aucun.

Les parents de Zen’ lui avait promis une surprise incroyable le jour de ses quatorze ans. C’est pourquoi, quelques jours avant, ils sont partis à la recherche de ce qu’ils convoitaient. L’enfant a été déposé chez une amie, qui vivait dans un village à proximité. Ils devaient rentrer le jour de son anniversaire, seulement cela n’est jamais arrivé.

Pourquoi Papa et Maman ne sont pas encore là ? Ils m’ont promis de rentrer avant que la nuit ne tombe.

La nuit était effectivement en train de tomber. Les étoiles brillaient dans le ciel, la lune était à son apogée, et les parents du garçon n’étaient toujours pas rentrés. C’est avec le coeur lourd que ce dernier s’allongea, et trouva le sommeil au bout de plusieurs heures, et quelques larmes. Il s’agissait du premier anniversaire qu’il a passé sans ses parents.

Les jours passaient, et rien de nouveau. Ses parents ne sont jamais revenus. L’avaient-ils abandonnés ? Étaient-ils retenus captifs quelque part ? Ou bien, étaient-ils... morts ? L’enfant n’en savait rien, et n’en saura jamais rien. Puisque jamais il ne revit ses parents.

Cinq ans passèrent, et le garçon n’eut toujours plus aucune nouvelle d’eux. Avec le temps, il s’était fait une raison. Il était resté vivre dans ce petit village, hébergé par l’ami des parents. Il fit alors une rencontre qui allait bouleverser sa vie. Une jeune femme, nouvelle au village. Elle a été hébergée par cette femme qui lui offrait l’hospitalité en même temps. Avec le temps, les deux avaient appris à se connaître, à s’apprécier... et à s’aimer. Oui, entre eux deux, ce fut une histoire d’amour passionnelle. Ils n’avaient de yeux que pour l’autre.

Ils ont fait le tour de tout le Yuukan ensemble, malgré les guerres incessantes. Ils ont visité chaque recoin de ce monde. En quinze ans, ils ne se sont jamais séparés. Un amour fou, vous dis-je. Ils eurent même un enfant, une fille. Ils la chérissaient comme un trésor inestimable. Oui pour eux, ils menaient la plus belle des vies. Cependant, personne n’aurait pu prévoir la suite des événements. Toutes les bonnes choses ont une fin, et ce fut leur cas pour leur vie idyllique.

La réalité de la guerre les ont rattrapé. Ils étaient au mauvais endroit, au mauvais moment, et sa femme fut blessée d’une blessure mortelle. Rien ne pouvait la sauver. C’est depuis ce jour que le cœur de Zen’ fut meurtri à tout jamais, et sa raison altérée. Il se mit en tête de recréer, à partir de ces innombrables connaissances, sa femme qu’il venait de perdre. Un projet fou, certes, mais dans lequel il consacra de très longues années de sa vie. Il finit même par délaisser sa propre fille pour ne se consacrer que sur son projet. Il fit construire un petit laboratoire de fortune, et commençait sa folle ambition, en se rappelant tout ceux que ses parents lui avait appris dans son enfance.

Pendant vingt ans, il plancha jour et nuit sur son projet. Chaque jour fut un progrès en soi. Il était parvenu à reconstituer un corps de métal, ressemblant comme deux gouttes d’eau à celle qu’il avait connu. Il se rappelait qu’elle n’aimait pas vieillir, alors il a repris pour modèle comment elle était le jour de leur toute première rencontre. Une sorte d’hommage envers elle.

Les jours passèrent, et il finit tout d’abord à créer un prototype à l’effigie de sa femme défunte. Celle-ci pouvait se mouvoir, et était même indépendante. Néanmoins, ce n’était pas encore complet. Elle était sa femme d’apparence, mais pas de l’intérieur. C’est pourquoi pendant un très long moment, il se mit en tête de lui faire remémorer et intégrer chacun de ses souvenirs, chacun de ses traits de caractère, chacune de ses habitudes, même les plus désagréables.

Ce n’est qu’au bout de vingt ans que sa création était achevée.

Mon chéri.
Ma petite Ao’...

Il la prit dans ses bras. Il avait réussi. Sa femme était de nouveau à ses côtés. Il continuait néanmoins toutes ses expériences, afin de créer toujours de nouvelles machines en tout genre. Il était devenu fou, avec toutes ces années, en plus du poids de l’âge qui commençait à se faire sentir.

Durant la même année, il eut une petite-fille, qui était donc la fille de celle qu’il avait abandonné. Cette dernière ne lui avait néanmoins jamais pardonné. Il n’en restait pas moins qu’il avait souvent la garde de la petite, avec sa douce femme. Ses parents n’avaient que très peu de temps à lui consacrer. C’est pourquoi Zen’ s’en chargeait, et lui construisait tout un tas de jouets les plus innovants les uns que les autres. Bon ok, ils ne marchaient pas tous... mais elle était quand même contente. Enfin, c’est ce qu’il pensait du moins.

Mine de rien, il passait bien plus de temps enfermé dans son laboratoire qu’à s’occuper de sa petite-fille, bien qu’il ne le reconnaissait pas. Il était persuadé de tout faire bien, jusqu’au bout.

Avec sa petite famille, il rejoint alors Suna. Il vit sa petite-fille devenir un ninja de Suna, et il fit avec elle un pari stupide. Il voulait lui prouver qu’il pouvait faire mieux qu’elle. C’était peut-être, au fond de lui, une tentative de se rapprocher un peu d’elle.

Le résultat fut sans appel.

- QUOOOOOOOOOOOOOOOI ? Moi ? Le grand Papy Zeeeeeeen, le plus grand scientifique de tous les temps, l’homme le plus puissant de ce monde... Genin ?! Vous vous foutez de moi, c’est ça ? Vous avez envie que j’vous fusille tous avec mon nouveau fusil à patate bionique en or massif couleur cuivre et violet qui envoie des... patates j’vous ai dit mais vous écoutez pas en plus bordel. Non mais, quelle honte ! Genin ?! Vous vous foutez de moi, c’est ça ? Vous avez envie que... comment ça je me répète ? COMMENT ? MOI GÂTEUX ? Incompétents ! Vous ne savez pas lire vos fiches, regardez plus précisément ICI !!!! ... y a écrit... JÔNIN DE SUNA. VOILÀ. ALLEZ SALUT.

Et c’est comme ça que Zen’ est devenu Jônin de Suna. Enfin, c’est ce qu’il croit.


Derrière l'écran



Pseudo : Gaga.
Âge : 8 ans 20 ans.
Comment avec-vous connu le forum ? Changement de personnage d'Inuzuka Chiaki !
Que pensez-vous du forum ? C'est le meilleur forum du monde entier bwahaha !
Quelle est votre disponibilité ? Oh vous savez... quand je ne dors pas ?
Autre chose ? Ça me gratte le c... le cou.
Code de validation: J'suis une pute, mais je valide le code quand même parce que je ne veuxpas que tu me boudes :C Nao qui fangirl..
© Ju de Never-Utopia
XP : 86
Messages : 8
avatarSunajin
Tsunashiko S. Zen'ichirō
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Papy Zeeeeeeen, raconte moi une histoire !   Jeu 22 Déc - 22:23
Aight ! Présentation terminée. o/
XP : 283
Messages : 171
avatarNukenin
Tsukiriko Misa
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Papy Zeeeeeeen, raconte moi une histoire !   Jeu 22 Déc - 22:52
Hello mon petit papy adoré (héhé, vient me voir si tu oses <3)
C'est nickel! Je crois que tu vas bien t'amuser avec ce personnage (malgré qu'il soit bien inutile 8D)

Sur ce je te valide JÔNIN genin de rang D de Suna.

Tu pourras commencer ta fiche technique quand le maître des combats l'aura créée.

Bisou!
Nao qui fangirl..
 

Papy Zeeeeeeen, raconte moi une histoire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Père Castor, Raconte-moi une histoire !
» Père Castor, raconte-nous une histoire
» Raconte-moi ton histoire. Je te dirais quelle est ta voie et qui tu deviendras. [Terminé]
» Père Castor, raconte nous une histoire! - Neal
» [Libre] Raconte moi une histoire s'il te plaît

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-