AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Elle est le Miracle [Ft. Jun qui aime son papi !]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 44
Messages : 6
avatarSunajin
Tsunashiko Jun
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Elle est le Miracle [Ft. Jun qui aime son papi !]   Jeu 22 Déc - 12:12

Miracle Jun


Présentation




Origine de l'avatar : Arcade Ahri - League of Legends
Identité : Tsunashiko Jun
Surnom : Miracle Jun
Sexe : Féminin
Âge : 18 ans
Date de naissance : -18 / Printemps
Clan : Sokusei
Grade : Chûnin
Rang : B
Kekkei Genkai : The Miracle


Physique



Elle est loin de passer inaperçue.

Déjà, on remarque son teint pâle. Peut-être parce qu'elle se balade, tout le temps, avec une ombrelle en bambou. Elle contraste des Sunajin avec leurs teints halés. Ensuite, on remarquera sa jeunesse. Une énergie qui irradie d'elle, qui s'exprime dans sa démarche assurée et dans sa voix puissante ! Elle bouge tout le temps, elle court partout, elle saute, elle danse, elle chante ! Elle a une certaine grâce, il faut dire ! Pas dans les tâches du quotidien - elle est plutôt maladroite - mais dans sa façon de se déplacer et d'agir, on y voit une certaine harmonie.

On regardera son visage, ensuite. Un visage agréable à regarder, de traits fins. On remarquera, aussi, ses yeux bleus comme un lagon. Des boucles mauves coupées courtes, pour aucunement gêner sa vision, et qui ont tendance à partir un peu dans tous les sens. On remarquera des lèvres rosées, qui se teintent parfois de couleurs extravagantes bleues ou violettes.

Son habillement est extravagant, mais un regard critique y verra une tenue pratique pour l'affrontement. Des manches courtes, que ce soit au niveau des bras et des jambes. Une veste pour le haut, qui se défait facilement et qui révèle un débardeur, occultant des attributs féminins pas aussi prononcés que le voudrait le goût général. Pour le bas, des bottes longues et un short, révélant un peu de peau ivoire.

Dans sa bouche, on remarquera souvent quelque chose qui se mâche : une sucette, une paille, un brin d'herbe, voire une cuillère en argent. Il lui arrive parfois, lorsqu'elle vous écoute, d'essayer de jouer avec ses cheveux, sans succès, ses gestes se remarquent plus adaptés à une longueur de mèches bien plus importante. On sentira sur son sillage un léger parfum de fraise, venant de son shampoing affermissant.

Enfin, ce n'est pas du physique ou des manies de la demoiselle que nous parlerons, mais de la troupe qui l'accompagne bien souvent lors de ses déplacements, au pays ou à l'étranger. Groupe hétéroclite d'hommes et femmes, d'enfants et de vieillards, qui encouragent et soutiennent Jun dans ses combats. Un fan club, d'après eux. Une nuisance, pour les autorités de Suna. Une source d'interrogation perpétuelle pour la demoiselle, sauf quand elle est saoule.

Quand Jun est saoule, elle ne pose pas trop de questions, il faut dire.


Caractère



Jun a deux passions dans sa vie : boire de l'alcool et casser la gueule des gens; la première lui servant à être meilleure dans la seconde.

Voilà si on devait résumer la personnalité de la jeune Chûnin, mais ce n'est pas tout. Jun, avant tout, c'est le désir d'être meilleure. De dépasser ses limites. D'être une fille connue, reconnue, et qui marquera son temps. Ce n'est pas le genre de filles qui cherchent le pouvoir - être Kazekage doit être tellement prise de tête ! - mais plutôt le genre à vouloir faire ce qui lui plait, et advienne que pourra !

C'est une fille qui fait et dit ce qu'elle veut, quitte à être blessante et insultante. C'est une femme faite de feu, qui s'excite rapidement et en vient aux mains facilement. Il en faut peu pour la faire bouder. C'est une fille susceptible et, peut-être, avec un manque de confiance en elle. Mais c'est une fille qui, l'air de rien, est attachante, avec qui le quotidien est une aventure et qui donne le sourire - parfois, souvent, à ses dépends.

Jun est aussi une fille un peu volage, s'étant attirés quelques ennuis à force de fréquenter plusieurs personnes à la fois, sans qu'elles ne soient forcément au courant ou d'accord. Elle s'amourache facilement, mais encore plus facilement elle repoussera ses amoureux d'un instant. C'est une fille qui aime se sentir désirée. Un peu égocentrique. Qui prend mal de ne pas être au centre de l'attention. Facilement frustrée qu'une personne qui a attiré son regard ne lui prête aucune attention. Et, dangereusement prête à beaucoup de choses pour finalement la faire craquer. Sûrement, ensuite, pour la jeter à la poubelle comme un vieux kleenex. Et s'attirer beaucoup, beaucoup d'ennuis.

Elle est reconnue, par les autorités, comme une fille à problèmes, mais d'une efficacité frôlant l'indécence. Talentueuse diront ses supérieurs, mais pas assez fiable pour qu'on lui accorde plus de responsabilités. Et des responsabilités, qu'est-ce qu'elle en ferait ? Ça la ferait plus chier qu'autre chose ! Chûnin c'est le meilleur des grades qu'elle vous dira, avec un petit clin d’œil.

Enfin, quand elle saoule ... Elle est saoule. Jun boit pour se battre, et se bat pour oublier qu'elle a bu. Elle est assez implacable, alors. Pas grand-chose ne l'arrête, c'est qu'elle a les idées fixes. Un sadisme certain. Une malveillance latente. Jun a, on peut dire, l'alcool très, très mauvais. Mais lorsqu'elle se bat, c'est à son avantage. Malheureusement, ne sachant pas trop jauger, il lui arrivera de boire plus que son petit corps ne peut supporter et il lui arrivera de vomir sur les gens, voire tout simplement de tomber en coma éthylique. Dans les pires moments.


Histoire



Ma vie n'a pas été aussi glorieuse, simple ou cool qu'elle ne l'est aujourd'hui.

Mes parents, des Jônins du Rikûdo assez reconnus et avec un peu trop d'égo pour être ensemble se sont séparés quand j'étais assez jeune, à mes six ans pour être tout à fait exacte. Du coup, c'est un peu papi et mami qui se sont occupés de moi. Mais bon, Mami est 'achement chelou, et Papi il est toujours dans son labo'. C'est pas que j'étais maltraitée. Ou mal nourrie. Ou mal logée. Ou que j'avais pas de cadeaux - Papi me fabriquait plein de trucs rigolos !

C'est juste que je me sentais un peu seule. C'est peut-être pour ça que je suis comme ça. Peut-être, aussi, parce que Papa et Maman sont toujours occupés et qu'ils ont pas le temps pour moi. Peut-être parce que je sens que je suis un accident. Ou peut-être parce que j'étais un peu moche, grosse, et avec un caractère difficile, du coup aucun gamin m'aimait.

Mais en grandissant, je crois que ça s'est arrangé. Déjà, j'étais plus jolie. J'ai maigri, et je vous dis pas ô combien j'ai souffert avec tous ces desserts que je me suis obligée à jeter à la poubelle quand Mami regardait pas ! J'ai essayé de me donner un style. Genre, un peu garçon manqué. Pour que les garçons m'acceptent un peu plus, parce que les filles, j'arrive pas à les supporter. Je crois que je suis devenue moins prise de tête. J'étais plus du genre à me taper des barres, à faire des conneries. Et aussi, parce que pour une fille, je tiens super bien l'alcool !

Même si des fois je me retrouve à faire des trucs pas très très dignes. Parce que l'alcool. Voilà.

J'ai aussi, à coté, emprunté la voie de mes parents. Parce qu'on m'a pas trop donné le choix, genre, mes parents sont un peu des références parmi les shinobi, si leur fille était pas instruite dans les arts ça ferait un peu tâche. Du coup, je m'en sortie un pas mal. J'étais douée, bien malgré moi. Surtout quand il s'agit d'utiliser une arme. Quand j'ai remporté un premier tournoi, à mes huit ans, Papa m'a offert une fine lame, qu'on peut planquer un peu partout. Que je planque, du coup, dans une ombrelle. Parce que les gens s'y attendent jamais, et que c'est girly. Après tout, c'est important d'être féminine, jolie et classe.

Là, tu vois, je suis Chûnin de Suna. C'est le meilleur grade du monde. Qui a besoin d'être plus que Chûnin ? Pas moi. Ça sert à rien, et je dis pas ça parce que je suis dégoûtée de pas être Jônin, oh ça non.

Et là, je sais pas. Tout le monde me dit que je me bats très bien. Avec classe. Comme si je dansais. Il faut dire que gamine, j'adorais ça. Danser sur tout, et sur rien. Sur un air aux fausses notes. Collée à quelqu'un. On m'a demandée comment je faisais, et en vrai, je leur ai dit que je savais pas. Même si en vrai, j'ai pas du tout dit ça. J'ai dit que c'était un style de combat révolutionnaire. Que j'avais inventé tout ça à partir de techniques anciennes voire interdites.

C'était du pipeau. Genre, un truc abusé ! Mais les gens, ils y ont cru ! Ils m'ont demandé de leur apprendre ! Et moi, genre, j'ai accepté ! Parce que c'était trop bien de se sentir aussi admirée, reconnue pour mon talent incommensurable !

Du coup, j'ai monté mon école. Dans un vieux hangar que Papi utilise plus. J'ai demandé à deux-trois potes de me filer un coup de main un aprem', et on a retapé et repeint la façade. Ça avait un peu plus de gueule. Pas trop, faut pas abuser. Mais les premiers curieux sont arrivés. Suivis par des admirateurs de la première heure. Et, l'air de rien, même si je leur apprenais n'importe quoi - et ils étaient vraiment nazes - je me suis faite ma renommée. Le nom de l'école ? C'est le Suiken Utsu, la Frappe Ivre.

Maintenant, quand je me balade, j'ai mon fan club qui me suit. Ils sont bruyants, pas très malins, et vraiment pas doués. Mais ils m'inspirent de grandes choses. Avant, je cassais des gueules pour moi. Maintenant, je le fais pour eux. Parce que je représente un peu un idéal. Tu vois ? Non ? Moi non plus. Je comprends pas ce qu'ils espèrent ces gens, et parfois ça m'oppresse un peu. Mais je sais pas, je t'assure.

J'ai l'impression qu'avec eux, je peux réaliser des miracles. Des vrais. Comme dans les films. Quand je finis le museau dans la boue, ils me donnent envie de continuer. Quand on me casse un bras, ils me donnent la rage de continuer même avec les dents. A moins que ce soit l'alcool.

L'alcool ça fait oublier la douleur, la déception, et l'orgueil. A condition que je vomisse pas partout et me noie dedans.


Derrière l'écran



Pseudo : Chaton '^'
Âge : Le même qu'avant '^'
Comment avec-vous connu le forum ?Reroll de Jiken Sayuri 8D
Que pensez-vous du forum ? Il déchire sa maman '^'
Quelle est votre disponibilité ? Variable '^'
Autre chose ? Je t'aime papi ♥ =D
Code de validation: Rei approuve ce code ♥ '^'
© Ju de Never-Utopia
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Elle est le Miracle [Ft. Jun qui aime son papi !]   Jeu 22 Déc - 17:01
Hey ! o/

Alors, concernant ta fiche tout me paraît bon, c'est du pur chaton, et on aime ça ♥️ Les groupies qui suivent ton personnage, c'est cool, et c'est vrai que malgré ses bêtises, elle a un côté un peu attachant.

Concernant ton Kekkei Genkai, Je te propose de le poster ici : http://shinobi-origin.forumactif.org/t76-6-creation-d-un-kekkei-genkai
Comme ça, nous pourrons en discuter en zone staff. Si tu peux en même temps nous donner des exemples de techniques dans differents rangs, ce serait parfait ! Yay!

Concernant le rang B, puisqu'il s'agit du reroll de ton sunajin déjà rang B, on l'accepte.

Du coup, dès que les délibérations seront faites pour ton pouvoir, je repasserais pour te valider. o/

Edit : Maintenant qu'on a vu pour ton Kekkei Genkai, je peux te valider ! o/

_________________
 

Elle est le Miracle [Ft. Jun qui aime son papi !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Juju305
» Sondage n°1 : votre joueur de la génération des miracles preféré ?
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Elle arrive !!!
» La nudité, on aime ou on aime pas [Dess']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-