AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
La recherche du monstrueux cafard déboule sur la somme du nez qui coule et la rencontre avec l'enfant recherché depuis des années aussi longues qu'une simple et pauvre journée de mouchoirs épuisés | PV. Chinoike AkioVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 86
Messages : 8
avatarSunajin
Tsunashiko S. Zen'ichirō
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: La recherche du monstrueux cafard déboule sur la somme du nez qui coule et la rencontre avec l'enfant recherché depuis des années aussi longues qu'une simple et pauvre journée de mouchoirs épuisés | PV. Chinoike Akio   Mar 27 Déc - 18:53
Lalalalala. J’étais content. Grâce à mes capacités incroyables, et à mes facultés étonnantes pour convaincre les gens, j’ai su devenir un Jônin de Suna. Eh ouais, je suis le meilleur. Impressionnant, n’est-ce pas ? Arrêtez, je vais rougir. Tout comme lorsque que mes délicats petits yeux se posent sur le postérieur de certains passants aux formes intéressantes. Hohoho, rien que d’y penser, j’ai les joues toutes rouges bwahaha. M’enfin. Il y avait plus important qu’admirer la compagnie du village pour aujourd’hui. J’avais une tâche qui m’attendait.

Cette tâche était très importante. Et pour une fois, elle ne concernait pas toutes mes superbes inventions révolutionnaires. Non non. Je me devais aujourd’hui de respecter une tradition qui concernait l’ensemble des ninjas de niveau supérieur... comme je l’étais quoi.

- Alors alors... on va passer par... LÀ ! Je sens une préseeeeeeeeence des plus intéressantes.

Je reniflais, tout en avançant. Un bon odorat, moi ? Pas vraiment. Et c’est pourquoi qu’avec le recul, je ne comprends moi-même pas pourquoi que j’ai reniflé tout le long du chemin à la recherche de la personne que je recherchais. Parce que oui, je ne recherche pas quelque chose... mais quelqu’un ! C’est tout à fait différent maintenant comme situation. Qui je recherche ? J’en sais rien ! Toi non plus j’imagine ? Bah non, comme d’habitude tu ne sers à rien, satané lecteur.

Bref. Tout ça pour dire que je me guidais avec mon nez penché en avant, à la recherche d’une odeur alléchante, qui saura attiser ma curiosité. Rien de rien. J’avais le nez bouché. Triste. Je suis sorti dans la nuit, la veille, et j’ai chopé un vilain rhume. Je suivais un insecte rarissime selon moi, que je voulais étudier. Manque de bol, c’était un cafard. Ma tristesse fut grande. Pour la peine, je l’ai quand même disséqué, et j’ai fait un collier avec ses pattes pour ma belle et tendre dulcinée. Elle a apprécié ce cadeau, et m’a offert un mouchoir en retour. Notre amour s’en est retrouvé grandi.

- ATCHOUM.

Au prix d’un rhume, certes.

Je regardais donc autour de moi. Je marchais le long de la grande place, à la recherche de ce quelqu’un. Mes critères ? Tout d’abord, un homme pas trop vieux. L’air un peu crédule et innocent, et qui serait ninja. Si possible mignon, comme ça je pourrais le présenter à ma petite-fille adorée éventuellement, si elle ne le casse pas en deux au bout de quelques secondes. Ce n’est pas gagné ! Et puis s’il est mignon, je pourrais jeter un petit coup d’oeil aussi hohoho. Non arrêtez de me traiter de pervers ! Je me cultive seulement, bande d’ignares.

Au bout de plusieurs minutes de recherche, je trouvais un garçon qui se démarquait du lot. Jeune, l’air bien naïf, pas trop moche au contraire même, et un bandeau de Suna sur lui. PARFAIT. Je marchais vers lui, faisant de grande enjambées pensant être imposant, alors que j’avais plus la démarche d’un clown diront certains.

- Bonjour toi ! Tu es la personne que je recherche depuis des annéeeeeeeeeeeees. Viens dans mes bras mon petit !

Sans aucune gêne, je passais mon bras autour de son cou, tout en tendant l’autre vers le ciel.

- Vois-tu, toi et moi, on va accomplir de grandes choses ensemble ! Tu n’imagines pas tout ce qui t’attend, si tu acceptes ma proposition.

Je crois que j’ai oublié quelque chose... ah oui, j’y suis.

- Ma proposition ? Mais quel sot je fais ! Tu vois petit, le grand Papy Zeeeeeeen t’a désigné pour être son apprenti officiel ! C’est décidé, à partir d’aujourd’hui tu seras mon élève. On est d’accord, hein ?

Une seconde. Deux secondes. Et puis je repris.

- On est donc d’accord ! Le grand Papy Zeeeeeeen est ravi de faire ta connaissance. Et puis un jour... nous gouvernerons le mooooooooooonde.

Ce qui est bien avec moi, c’est que je mets toujours en avant le fait de laisser aux autres faire leur choix, et guider leur propre vie. Je suis vraiment une personne formidable, vraiment.

- ATCHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUM.
XP : 162
Messages : 81
avatarSunajin
Chinoike Akio
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La recherche du monstrueux cafard déboule sur la somme du nez qui coule et la rencontre avec l'enfant recherché depuis des années aussi longues qu'une simple et pauvre journée de mouchoirs épuisés | PV. Chinoike Akio   Sam 14 Jan - 7:32
-AKIOOOOOOO!!!!!

Nani? Un appel de détresse de ma mère? Sans me poser trop de questions, je me levai immédiatement de mon lit, sans oublier non plus de bien mettre mes bottes métalliques, puis, vêtu seulement de mon caleçon noir avec un trait rose, je descendis pour rejoindre ma chère mère dans le salon. Je remarquai qu'elle n'était point toute seule. En effet, un homme était assis à côté de la cheffe de la famille, attaché par des cordes, et, un peu plus loin, je voy..

Oh non, pas elle! Quand je vis ma soeur Orihime debout devant la porte d'entrée, qui était grande ouverte, je savais que quelque chose de grave avait eu lieu. En plus, voyant ce malice sourire de ma grande soeur, je savais qu'elle était derrière une grande catastrophe. Donc, sans trop perdre de temps, je demandais à ma mère la raison de son appel et la stupeur me frappa au visage quand elle me raconta le soucis.

-Ooooh Akio! Aide-moi, s'il-te-plaît! J'ai voulu aidé ta petite soeur a soigné sa phobie des foules et des inconnues, donc, j'ai fait appel à un psychologue-illusionniste. Cependant, au lieu de nous aider, il a hypnotisé Himeko et maintenant, elle se prend pour une Jinjo. Je ne sais guère ce que c'est, un Jinjo, mais je ne crois pas que ça vit à Suna, vu qu'elle vient de partir en course par la porte d'entrée. S'il-te-plaît, mon poussin, rapporte Hineko, saine et sauve, à la maison et réveille-la avec un Kai.

Sans trop attendre, j'hochai la tête, acceptant la demande de ma mère, puis, prenant une veste blanche au hasard, je sortis de la maison et ce, à toute vitesse. Je voulais rattraper ma soeur hypnotisée avant qu'elle se retrouve seule. Malgré tout, j'avais pris un peu de temps pour envoyer un regard noir à Orihime, vu que je savais que c'était de sa faute. De toute façon, s'il arrive un truc mauvais ou bizarre, c'est toujours de sa faute.

-Wow! Votre fils à un beau p'tit cul, hein? dit l'illusionniste, d'une voix semi-perverse.
-... Je voulais attendre l'arrivée de ma fille, mais je crois que je vais préparer notre repas du soir tout de suite. dit Namameku avec un regard de braise, les pupilles maintenant rouges.

Maintenant à l'extérieur, je regardais de tous les côtés pour voir où ma soeur serait, mais en vain. Elle n'était plus aux alentours de la maison. Sans trop perdre de temps, je sortis du quartier des Chinoike et me dirigeai vers la grande place. Si la petite avait l'intention de sortir du village, elle devait absolument passer par la grande place.

En chemin, je demandai à quelques passants s'ils avaient remarqué une petite blonde qui courait. Certains me disaient où ils l'avaient vu, tandis que d'autres se contentèrent seulement de me dévisager et partir loin de moi. Ils me jugeaient sûrement car je n'avais qu'un caleçon et une veste sur le dos, mais bon, je ne pouvais guère leurs en vouloir. Ce n'était point commun de voir cela. Par contre, je n'avais guère le temps d'y penser plus, car, après quelques minutes de courses, je retrouvais enfin ma petite soeur qui était immobile, en plein milieu de la la rue. Souriant, je l'invitai à venir me rejoindre avec ma main droite et je criai son nom à tut-tête. Je me rapprochai aussi tranquillement d'elle, en me faufilant entre les personnes. Soudain, alors que je me rapprochai de ma petite soeur qui criait ''Hello? Help!'' de temps en temps, quelqu'un lui fonça dessus, accrochant son épaule. Je prenais aussitôt un air choqué en voyant cela. Je ne voulais point que ma soeur pète une crise. Ooooh.. s'il-vous-plaît Himeko. Ne pètes pas de crise..

-JINJOOOOOO!!! WIIIIIIIIII!!!

Je la fixai tourner sur elle-même, perdu et confus de sa réaction. C'était vraiment bizarre de la voir ici. En fait, j'en étais tellement choqué par... ceci que je la laissai tourner sur elle-même, pendant un bon moment, puis, Himeko partir en course, à l'opposé de moi. Cela prit un bon moment avant que je me réveille de mon choc et que je la cherchai maintenant du regard. Au moment où je voulais partir à la course de l'hypnotisée, un monsieur, assez âgé, vint à moi et m'adressa la parole. Cependant, je ne l'écoutais guère complètement, vu que mon attention était ailleurs. Je voulais retrouver cette soeur disparue. Néanmoins, je compris facilement, en résumé, le monsieur voulait devenir mon sensei.

Gné? Je crois que ce n'était guère comme ça qu'on précédait, si? Néanmoins, remarquant que ma petite soeur était rendue sur les toits, je laissai un petit cri paniqué passé entre mes lèvres, avant de dire rapidement.

-J'accepte votre proposition si vous m'aidez à rattraper cette petite sur le toit. Elle ne doit surtout pas sortir du village.

Rapidement, je grimpais sur un toit pour essayer de la couper et de rattraper Himeko qui allait tomber. S'il-vous-plaît, faites qu'elle ne tombe pas...
XP : 86
Messages : 8
avatarSunajin
Tsunashiko S. Zen'ichirō
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La recherche du monstrueux cafard déboule sur la somme du nez qui coule et la rencontre avec l'enfant recherché depuis des années aussi longues qu'une simple et pauvre journée de mouchoirs épuisés | PV. Chinoike Akio   Lun 30 Jan - 17:13
Dans la précipitation, je n'avais même pas remarqué le style vestimentaire particulier de l'adolescent. Ce n'était qu'après l'avoir abordé que je me rendis compte qui manquait quelque chose... ah si, des vêtements ? Il ne portait qu'une simple veste, et un petit caleçon. Quel pervers ce garçon. Il va falloir que je reprenne à zéro toute son éducation, sapristi !  Bon après, je dois bien avouer que ce n'est pas comme si ça me dérangeait, hein, entre nous ! Bwahaha, j'ai rien dit c'est pas moi vous n'avez aucune preuve.

L'adolescent ne se posait pas vraiment de questions,et acceptait de suite à condition que je l'aidais à attraper une petite fille sur le toit. Il ne voulait pas qu'elle sorte du village. Un homme en caleçon qui souhaite rattraper une petite fille qui semblait le fuir ? Ho, mais ne serait-ce pas là... UN PÉDOPHILE. Mais oui, c'est clair. Sans doute il souhaitait faire des choses à cette petite fille. Serait-il aussi pervers ? Boudioudiou, que c'est moche. Pauvre petite fille.

On aura quelques trucs à régler, après ça. Il était hors de question que je laisse passer ça, pas mon propre élève ! Non mais où va le monde, franchement.

- Mon p'tit, tu peux compter sur le grand et magnifique Papy Zeeeeeeen pour rattraper cette petite fille ! On va la faire descendre de là.

Après tout, on ne va pas la laisser toute seule sur ce toit, la pauvre. Et puis, comment est-elle montée là-haut avant tout ?

Je me grattais le crâne, cherchant une solution à ce problème épineux. Comment faire ? Je n'avais pas spécialement envie d'escalader jusqu'au sommet de ce bâtiment, afin de la récupérer. Ce serait mauvais pour mon dos. Je pouvais sans doute trouver quelque chose qui... EURÊKA JE SAIS. Ma toute dernière invention de la nuit dernière allait pouvoir servir. Ce monde est si bien fait. Je crée un truc, et il me sert comme par magie le lendemain. Je suis décidément bien trop fort comparé au commun des mortels.

Je cherchais alors dans mon sac un parchemin en particulier. J'en possédais des tas, et tous se ressemblaient. C'était un peu long.

- Patatozor...WC portatif... Ressort XTRA... Lunettes à rayons X... AH LE VOILA.

Du lot, je sortis un parchemin qui semblait en apparence identique aux autres. Seul son nom différait.

- Le jeune, je vais te présenter ma toute dernière invention RE-VO-LU-TION-NAIRE. J'ai nommé...

Ouvrant le parchemin, j'activais le sceau qu'il contenait afin de libérer ma création magnifique.

Spoiler:
 

- LE BLATZCRUNK. Belle bête, n'est-ce pas ? MAIS À QUOI IL SERT ? Hohoho du calme le p'tit jeune ! Je vais t'expliquer tout en détail. Vois-tu, le Blatzcrunk est une machine révolutionnaire, avec un bras-grappin mécanique qu'il peut propulser très loin ! Et l'avantage de cette machine, c'est qu'il peut même attraper quelque chose qu'il ne touche pas. Incroyable, n'est-ce pas ? J'en suis tellement fier ! C'est ma plus belle création !

Une larme coulait sur ma joue.

- Bref, la théorie c'est bien, mais la pratique, c'est encore mieux ! Démonstration ! Blatzcrunk ! Grab la petite fille !

Le robot doré agitait les bras, et de la vapeur s'en échappait. Il semblait s'exciter. Hoho... un dysfonctionnement ? Sans aucun doute. Le Blatzcrunk tournait dans tous les sens sur lui même, et ses yeux changaient de couleur en boucle. Il se mit à se déplacer tout en tournant sur lui-même, toujours en laissant échapper une grande quantité de vapeur.

Tout à coup, il lança finalement sa main mécanique, pour au final faire mouche. Ou presque. Le grab était réussi, mais pas sur la bonne personne... en effet, le robot venait d'attraper le jeune garçon à un endroit bien précis : au caleçon.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La recherche du monstrueux cafard déboule sur la somme du nez qui coule et la rencontre avec l'enfant recherché depuis des années aussi longues qu'une simple et pauvre journée de mouchoirs épuisés | PV. Chinoike Akio   
 

La recherche du monstrueux cafard déboule sur la somme du nez qui coule et la rencontre avec l'enfant recherché depuis des années aussi longues qu'une simple et pauvre journée de mouchoirs épuisés | PV. Chinoike Akio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La boule kass'krâne : ça ne casse pas des briques ?
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Suna :: Grande Place-