AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBREVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE   Jeu 12 Jan - 21:35
Une journée bien chargée, tandis que le sommeil me gagna une fois installé confortablement dans mon lit. Le quotidien de ma vie ninja s'arrêta donc, et laissa place à un monde bien plus fantastique : celui des rêves.




- Sa Sucrerie ! Sa Sucrerie ! C'est une catastrophe !

Ici, je suis à la tête d'un pays tout entier. Ce pays, Candy no Kuni, était mon terrain de jeu. Ici, les bâtiments, les objets, les routes, les animaux ainsi que tout le reste étaient des sucreries. Que ce soit des bonbons, du chocolat ou autre, tout était mangeable. Sauf les humains, mis à part pour les Candynoike. Mon trône était fait de caramel, tandis que mon équipement étaient en Tagada. Un monde parfait... Ou presque.

Ce monde avait beau être fantastique, il n'en restait pas moins en guerre. Aucun monde ne saurait vivre dans la paix la plus totale. Et il en était de même pour celui-ci... Candy no Kuni a toujours été en conflit avec Ratatouille no Kuni, le pays de la... Ratatouille. Un horrible pays où tout ce qui est en bonbon ici l'était en légumes là-bas. C'est horrible, n'est-ce pas ? Rien qu'à y penser, je ressens une terrible envie de vomir un liquide arc-en-ciel non identifié.

- Sa Sucrerie !!
- Hein oui qu... HMHM... Qui y a t-il, soldat d'épice ?

Un soldat en pain d'épice. Tout simplement.

- Sa Sucrerie c'est terrible ! Nos troupes envoyées en reconnaissance à Ratatouille no Kuni ont été dévorées... !

Mes soldats dévorés ? Ils se sont donc fait prendre par les légumes. Triste nouvelle... Nos deux pays étaient en guerre froide depuis de longues années, mais aucune réelle attaque n'avait été porté à l'autre. Cependant, cette dévoration était très certainement le lancement de la guerre. Petits pains d'épice, reposez en paix.

- Je ne peux tolérer que des êtres aussi abjects que ces satanés légumes puissent se nourrir de mes délicieux soldats d'épices ! On va leur faire payer, la guerre est lancée !

Ce qui est cool, c'est qu'un roi impulsif c'est pas trop trop dangereux en général.

- Mais avant ça, convoquez les habitants de la capitale. Un gigantesque buffet terriblement sucré va être organisé en la mémoire des soldats d'épices, et du début de la guerre.

Cela devrait se passer tout le temps comme ça. Une guerre, et des morts, ça se fête en mangeant. Impulsif et gourmand... Hourra, vive le roi.

Les soldats d'épices encore en vie se dispersèrent alors. Ils partaient annoncer à tous la tenue de ce buffet exquis au sein même de mon château en chocolat. Lors de cette soirée, tout le monde allait pouvoir manger de façon illimitée, gratuitement, et vu que c'est un rêve, personne ne prendra ne serait-ce qu'un seul et petit kilo. Rien, nada. Alors, dites que je ne suis pas gentil ? Personne ne le peut. Je suis bon avec mon peuple.

Durant les festivités, je m'adresserai à mon peuple, afin de les tenir au courant des événements à venir.

Spoiler:
 

_________________


Nyahahahaha:
 
XP : 80
Messages : 36
avatarKonohajin
Hyûga Newee
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE   Ven 13 Jan - 14:33
Newee s’étira en baillant à s’en décrocher la mâchoire. La journée avait été riche en émotion pour la jeune femme, elle avait fait de nouvelles rencontres et appris beaucoup de chose sur ce monde qui lui était inconnu. Avec un sourire aux lèvres, elle s’avança vers ce qui devait lui servir de lit et s’assit dessus. La jeune femme s’enfonça en poussant un couinement surprit avant de se relever presque d’un bond. Elle regarda le matelas, pourtant pas bien épais, avec une mine curieuse. Oh elle savait ce qu’était un matelas, mais jamais elle n’en avait eut de si... confortable. Après un regard vers Aquene, la jeune sauvage prit place sur son lit, appréciant avec une surprise non feinte le confort de celui-ci. Il n’y a rien à dire, la vie en ville avait ses bons côtés. La jaguar rejoignit sa sœur sur le lit, se collant à elle. Les deux s’endormirent presque aussitôt, épuisée. Ainsi, le monde onirique les accueillit...

Un cri résonna autour d’elle. Une mente plainte d’agonie. Un mort. Elle ne chercha pas d’où venait ce bruit, préférant donner un coup de talon dans les flans de sa monture saucisse et partit au triple galop. Elle devait prévenir sa sucrerie que Meat no Kuni était tombé aux mains de Sa Betterave. Elle avait vu ses plus braves subalternes succomber à l’assaut des végétaux, se noyer entre les branchages vertes de leurs adversaires... La jeune femme essuya les larmes de ratés qui coulèrent sur ses joues. Elle vengerait ses camarades !!!!

Les sabots de sa monture claquaient la route de beacon, au loin le paysage changeait. Elle arrivait à la frontière de Candy no kuni. Si les deux pays ne se détestaient pas, il y avait de temps en temps des conflits. Surtout pour ceux qui s’amusaient à tremper leurs saucissons dans mes lac de chocolat... à croire que ce monde devenait fou !!! La jeune femme arrêta son fidèle destrier à la frontière et regarda en arrière. L’odeur de barbecue lui arrivait aux narines. Le château de Son Beafteak était tombé. Elle était la dernière chance de sa petite patrie. Après une grande inspiration elle s’élança sur les terres du sucre, faisant fit des mises en gardes. Elle devait rencontrer Sa Sucrerie. Sinon tout était fini.

L’odeur sucrée qui se repensait dans l’air lui tira une grimace mais elle continua sa route jusqu’a ce que le palais de Sa Sucrerie apparaisse. Elle déglutit un peu, jamais elle n’avait rencontré ce roi mais on disait eau oui de chose sur lui... il paraîtrait même que c’est un énorme pervers qui mange la viande de jeune fille au petit déjeuner !!! Oh, on disait des choses dans son petit pays, mais vrai ou pas, elle allait lui demander de sauver sa nation ! Néanmoins, avant les portes, elle descendit de sa monture et inspira grandement en lissant sa robe jambon sec. Puis elle avança.

Mais elle ne pu aller j'en loin car à peine l’eut-on repérée que les gardes de pain d’epice la plaquèrent au sol, comme une vulgaire criminelle. Elle se débattit comme une furie mais ils étaient trop nombreux et on lui mit des chaînes en canne à sucre avant de la traîner au pied du roi. Elle n’osa pas redresser la tête.

-Sa Sucrerie... je m’appelle Newee et je viens de Meat no Kuni... je suis venue pour vous demander de sauver mon pays !!! Sa Betterave a emprisonné Son Beafteack !!! Elle met le pays à feu et à cuisson ! Je vous en conjure... ne les laissez pas réduire les miens en chair à saucisses !!!!

Alors seulement elle releva la tête, offrant un visage plein de désespoir et de supplication. Elle ne pouvait rien faire seule... du fond du coeur, elle souhaitait qu’il sauve les siens. Elle le voyait sans le voir, sans doute à cause du soleil qui se trouvait juste derrière lui, le plongeant dans sa lumière et lui donnant l’air d’un dieu salvateur...

_________________
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE   Ven 13 Jan - 16:53


   
Candy

   
~ Rp Libre ~

   

« Moi j'aime le chocolat ! »


            Sakura était assez épuisée de sa dure journée, la mission qu'elle venait de terminer s'était une fois de plus révélée éreintante. Elle s'allongea sur les tatamis du dojo, ce qu'elle faisait à chaque fois qu'elle rentrait trop tard, pour éviter de monter les marches de l'escalier de vieux bois qui grinçait affreusement à chaque pas effectué. Elle rejoingit alors cet autre monde, bien plus calme, sucré, apaisant, comme il lui arrivait parfois de le faire. Lorsqu'elle avait la chance d'atteindre cet autre monde, elle s'y sentait calme, en paix, capable de se reposer réellement.

           La petite fille aux cheveux roses s'étira. La dernière fois, elle s'était endormie dans son bain de chocolat chaud. C'était définitivement l'une des meilleures sensations qui existait, entre l'odeur légèrement vanillée du chocolat qui lui montait au visage, la sensation lactée sur sa peau de pêche, qui lui caressait les joues comme du velour, et la chaleur parfaite du liquide qui avait la bonne idée de toujours garder la température idéale. Un bon bain bien reposant ! L'autre avantage d'ici, c'est que quoi qu'elle fasse, elle était toujours propre. La saleté comme la sueur étaient remplacés par du sucre et du jus de fruit, ils étaient parfaitement consommables. Les bains et autres méthodes d'hygiène ne demeuraient ici que pour le plaisir de leurs pratiquants. D'ailleurs, elle souhaitait depuis quelque temps aller tester les nouveaux onsen à la capitale de Candy no Kuni.

           Chieri, une de ses copines, lui en avait dit beaucoup de bien. D'après elle, il y avait là-bas des bains tonifiants, qui redonnaient plein d'énergie. Ces bains étaient fait de différents liquides pétillants sucrés, comme du coca, de l'orangina, du fanta ou encore de la limonade. Et ça collait même pas ! Il paraît qu'après un petit séjour dans ces eaux, on se sentait plein d'énergie pour passer une super journée ! Sakura était bien pressée de pouvoir les essayer, aussi fit-elle ses affaires, enfilant son costume de lionne pour le voyage. Ce costume tout mignon était en fait en pain d'épice, mais elle n'osait pas le manger, de peur d'avoir froid, vu que c'était son seul habit vraiment chaud et qu'elle était un peu frileuse.

           L'autre avantage du bain au chocolat chaud était que lorsqu'on en sortait, on était directement sec. Le liquide lacté parfumé ne restait absolument pas sur la peau, mais il donnait pour toute la journée une délicieuse odeur de vanille qui avait bien souvent donné à la petite fille aux yeux violets l'envie de se croquer un doigt pour se goûter.

           Sakura se mit donc en chemin. La mignonne petite lionne partit donc à dos de lapin de Pâques en chocolat. Celui-ci courait très vite, et comme il avait bien appris à courir avec ses parents, ses hôtes ne sentaient presque pas le déplacement. Il était donc possible de faire toutes sortes d'activités, comme des jeux de cartes, sans être déranger par la vitesse folle du bolide. Ainsi, pendant ses voyages avec son copain lapin, Sakura aimait à faire des gâteaux au chocolat. « Moi j'aime le chocolat ! » répondait-elle lorsqu'on la questionnait sur ses passions ou ses occupations.

           Elle commençait donc par faire chauffer le chocolat dans le lapin. Oui, on pouvait rentrer dans les lapins de Pâques grâce à une petite porte située au milieu de leur dos. À l'intérieur se trouvaient toutes sortes d'objets, selon les désirs de la personne transportée. Pour Sakura-chan, il y avait toujours pleins de trucs pour faire la cuisine, et son copain lapin savait qu'il aurait toujours sa part aussi. La kunoichi fit donc fondre son chocolat avant de l'ajouter au mélange qu'elle avait préparé à côté, de sucre, de farine et d'oeufs. Elle aimait à rajouter un peu de chocolat avec des noisettes dans cette recette de brownie de sa maman. Une fois la préparation finie, elle glissait ça une minute dans le super four qui cuisait tout en une minute du lapin. Elle avait donc juste le temps de préparer un petit thé avec ce qu'elle avait appris à Cha no Kuni lorsqu'elle avait rencontré Pyû, le gentil poussin jaune.

           Une fois le super goûter prêt, elle sortait et en proposait au lapin, puis à tout ceux qu'elle croisait. Son super moule et sa super théière faisait qu'il y avait toujours une part pour ceux qui en voulaient, quelque soit la quantité initiale faite. Et comme ce monde était bien fait, lorsqu'elle sortit du dos du lapin, ils venaient d'arriver à la capitale. Elle donna donc sa part au lapin pour le remercier de l'avoir accueillie et transportée, puis elle lui fit un bisou sur la truffe ~Chuu !~ et lui souhaita une bonne journée.

            Replaçant son petit ruban à son cou, Saku-chan partit en trottinant à travers la ville. Elle aimait à batifoler dans les rues pavées de chocolat au lait, longées de trottoirs en chocolat blanc. Elle se dirigea donc vers le palais pour saluer Sa Sucrerie, comme le voulait la coûtume pour les voyageurs. Sautillant, la petite aux cheveux roses arriva au palais, lorsqu'un soldat la bouscula, l'envoyant sur les fesses. Elle fit la moue, mais le soldat pain d'épice s'excusa et l'aida à se relever, lui disant qu'il avait une annonce de Sa Sucrerie à faire partout. Saku-chan lui fit un bisou sur la joue pour lui dire qu'elle le pardonnait ~Chuu !~ et reprit sa marche rebondissante, entrant au palais pour saluer le dirigeant du pays dans une petite révérence souriante. Elle se présenta brièvement, en tant que sujette de son royaume.


            Celui-ci lui indiqua qu'elle devait rester un moment. Ce n'était pas grave, elle irait aux Onsen après, et elle irait aussi racheter des fêves de cacao. Et elle irait acheter du sucre roux, il n'y avait que du blanc chez elle. Et elle irait goûter la nouvelle récolte de Tagadas, pour voir si elle en achèterait pour la maison. Et elle irait prendre quelques sucres d'orge pour redécorer son entrée. Et elle chercherait des fruits pour sa fondue de chocolat avec ses copines pour demain. Et...

             Et il était déjà six heures. Sakura se leva en s'étirant. Elle avait une fois de plus une journée bien chargée, elle continuerait son aventure sucrée une autre nuit.
   

_________________
| Sakura's Theme |
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE   Ven 13 Jan - 23:00

Konoha, 23h30, Rei rentrait enfin de chez lui après une longue journée d'entraînement. Alors qu’il n’avait qu’une envie, se coucher, eh ben non, il ne pouvait pas. Il devait préparer l’entraînement du lendemain, et surtout s’entraîner au fuinjutsu. En quelque minutes, il ne restait plus que son bureau dans sa chambre, tandis que le reste du mobilier se trouvait entièrement dans des sceaux. Tristesse et désespoir, les croissants se trouvaient eux aussi dans un sceau, et il avait la flemme de tout desceller pour les retrouver. Il posa la tête sur son bureau, avant de s’endormir dans un long râle.

- Croissaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaants blblblblblbl dodo !

___

Spoiler:
 

Mes petits nyeux se réveillent dans une voiture à cheval venant de la région de Gato, région indépendante mais pas indépendante selon papa, sous l’autorité de Candy no Kuni. On allait à la capitale du pays. Parait que les habitants de la capitale ont été tous appelés pour un graaaaaaaaand banquet, et comme ma maman fait partie du gouvernement, elle y habite donc on est venu la rejoindre. Mon papa, lui, est le Daimyô de la province de Gato : Sa Viennoiserie Croissant Premier.

Oh, Sorry, j’vous ai même pas dit mon nom, moi, c’est Chouquette, j’ai 8 ans et demi, et je suis le prince de Gato ! Je vous aurais bien présenté ma petite soeur, Biscotte, mais elle n’est pas là, elle est resté avec Meringue, notre nounou. On est venu à la capitale pasque j’ai dis à Papa que je voulais participer au banquet, et comme mon papa c’est les meilleur, il a dit oui ! Trop bien !

Quand on est arrivé au banquet, il y avait de la nourriture partout. Toute la ville était en bonbon, j’avais qu’une envie, manger les maisons. Il y avait tout pleins de nourriture sur les tables, mais c’était trop haut pour moi alors je n’arrivais pas à atteindre je devais à chaque fois demander à mon papa de me porter pour prendre à manger, c’était trop pas bien ça. Ils pourraient quand même faire des tables à hauteur d’enfant, c’pas juste. Ils sont nuls à la capitale. Du coup, je ne pouvais manger que ce qui était à ma hauteur. Jusqu’à ce que je trouve un gentil monsieur qui voulait bien remplir mon assiette. Il me suivait tout le long comme un toutou, je trouvais ça drôle.

C’est que au bout de une heure que je me suis rendu compte que le monsieur n’était autre que mon papa qui s’était caché, il avait mit un chapeau. Il voulait discuter avec sa Sucrerie, et pour une raison que j’arrivais à comprendre, bah il m’a embarqué avec lui. J’voulais manger moi, j’suis trop vénère.

Après que maman nous aie rejoint, on est donc allé au palais. C’était grand et sucré, et mes yeux s'écartaient tellement il y avait de choses à voir. Mon papa s’approcha du trône avant de saluer le monsieur bizarre assis dessus.

- Votre sucrerie, sachez que les armées de Ratatouille no Kuni ont entraîné une rébellion parmi les villages du sud du district de Pinhochocola, les rebelles sont en train de prendre le contrôle de la région, nous ne pouvons plus lutter sans l'aide du pouvoir central.


Ohlala, j’aimais pas quand papa parlait de politique. Ils sont vraiment ennuyeux ces vieux.

- Sachez que les forces de Gato seront vos alliées contre Ratatouille no Kuni, dès que nous aurons réglé ce problème, mais en attendant, nous aurions besoin de votre aide si vous le voulez bien.

Et pendant ce temps, je mangeais un pot de fleur.

- Miam !

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE   Sam 14 Jan - 13:55


   
Candy

   
~ Rp Libre ~

   

« J'suis trop forte, tu peux pas test ! »


            Katsu s'allongea, la punition de son père l'avait une fois de plus épuisée, elle s'endormit instantanément, souhaitant fuir ce monde qui l'effrayait, la traumatisait, la faisait souffrir au plus haut point.

    « Bwaaah ! J'suis trop forte, tu peux pas test ! »


           La folle aux cheveux roses dansait sur son trône. En effet, c'était la Reine. Sa Sanglante qu'on l'appelait. Le seul problème, c'est que son dernier sujet était parti depuis qu'elle avait tenté de le mordre pour manger, chose dont elle n'avait en fait pas vraiment besoin dans ce monde étrange.

           La jeune femme aux seins proéminents dansait donc toute joyeuse dans son petit royaume qui se logeait au coeur d'une montagne de sucre glace, dans le pays de Candy. Jusque là, personne d'autre que ses quelques sujets n'avait connaissance de son petit pays, nommé  Sakki no Kuni. En vérité, ce pays portait plutôt mal son nom parce que Sa Sanglante n'avait jamais tué personne, et elle était au fond trop gentille pour vraiment faire de mal à quelqu'un. Elle tentait donc d'effrayer tout ceux qu'elle voyait, mais elle n'était crédible qu'auprès de ceux qui ne la connaissaient absolument pas.

           Elle commençait cependant à s'ennuyer dans son royaume sucré au nom terrifiant, où elle se retrouvait toute seule dans une grande caverne. Elle n'osait se l'avouer, mais elle commençait même à avoir un peu peur, même si son royaume n'excédait pas le kilomètre carré de surface, et que son château en occupait presque un dizième. Elle enfila donc une robe noire qui faisait bien ressortir ses gros seins dont elle était très fière avant de se mettre en route, boobs devant.

           Elle sortit donc de son immense palais fait de briques de sucre glace extraites de la montagne, et traversa la plaine. Elle prit un radeau fait de paillettes à la framboise et descendit le fleuve de coulis de fraise qui sortait du massif montagneux. Elle longea ainsi le cours d'eau pendant un moment, jusqu'à arriver à une grande forêt de barbes à papa qui l'intriga. Elle n'était jamais aussi loin dans son aventure en dehors de Sakki no Kuni.

           Neiko de son vrai nom, sa Sanglante commença à se promener tout en sautillant dans cette forêt. La lumière traversait les fins fils qui composaient les arbres immenses, se colorant tantôt en rose, tantôt en bleu, selon la couleur de ces grands végétaux. En s'enfonçant dans la forêt, elle rencontra des barbes à papa rouges, d'autres verts, des jaunes aussi. De plus en plus de couleurs s'additionnaient et formaient de magnifiques arc-en-ciels sur le sol.

           La jeune fille choisit alors d'en suivre un jusqu'à sortir de la forêt, et arriva sur une grande plaine, avec un petit village fermier et une immense ville de l'autre côté. Elle partit donc en courant vers la grande ville, se moquant bien des habitants. Seul le gros bâtiment en carrés de chocolat noir avec des cerises dedans avait su retenir son attention.

            Elle fonça alors sans retenue sur ce grand bâtiment. Alors qu'elle allait l'atteindre pour en dévorer tout un pan, des gardes pain d'épices lui indiquèrent que tout le royaume était convié à un grand banquet. Faisant la moue face à ce plaisir qui lui était refusé, la jeune fille parti comme le lui demandèrent les gardes en espérant trouver là-bas au moins autant de chocolat à la cerise, son pécher mignon secret.


            Elle entra donc dans la grande salle où était organisé le banquet et n'hésita pas à pousser quelques grosses dames avec des jupes en Tagada pour atteindre la table des chocolats. Trouvant son bonheur, la gourmande prit un carré presque aussi gros qu'elle et l'attacha sur son dos. Elle partit donc à travers la foule à la recherche d'autre chose d'intéressant, rentrant dans un peu tout le monde tant son regard était attiré par les multiples tables. Régulièrement, elle cassait un petit bout de l'immense plaque qu'elle portait dans son dos et, le prenant dans ses deux petites mains, elle le grignotait comme un écureil. Elle sautillait ainsi, ses gros seins rebondissant joyeusement à chaque pas, toute contente d'elle, jusqu'à rentrer dans une personne avec une couronne à qui elle tira la langue après lui avoir bousculer la couronne avec ses boobs.

    « Bwaaah ! J'suis la reine d'Sakki no Kuni ! C'toi l'roi d'ici ? J'fais peur hein ? J'suis trop forte t'façon ! Hein ? »


             Elle se réveilla en souriant légèrement. L'autre monde était bien plus facile à vivre. Elle y retournerait dès demain soir, lorsqu'elle s'endormirait.
   

_________________
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE   Mar 17 Jan - 17:56
Dai et Salty-Boy
"Candy no Kuni !"
OAV 1

   
Oav 1
Premier Post

Se rendre compte qu'on ne compte pas réellement ne veut dire qu'une chose, soyez en sûr, comptez sur moi. J'ai vécu assez d'années dans ce dojo avec ce clan qui ne pouvait compter que sur lui, que sur ses pouvoirs, que sur sa magnificence d'antan pour survivre dans ce pays dramatiquement sucré qu'est Candy No Kuni. J'y vivais avec eux, ma famille... À l'écart du monde, à l'écart du temps qui s'écoulait depuis le terrible accident de mon père... Depuis qu'il est devenu comme ça, plus personne n'a jamais voulu avouer qu'on en avait fait plus que quiconque pour ce village. Mon père, ce héros. Ce n'était pas de sa faute si cette tragédie était arrivée ! Ce n'était pas de sa faute si ce monstre... Si ce monstre avait fait ce qu'il avait fait à ce village ! Il y a plusieurs années, tout le monde a oublié que c'était lui le véritable héros...

On raconte qu'il les a dévorés... TOUS. Moi, je suis son héritier, celui qui détient le pouvoir, son arme et l'espoir de tout un clan sur les épaules, mais peu importe. Je compte redorer le blason de cette famille... Notre famille ! Prépare toi Candy No Kuni, un clan renaît de ses miettes ! Le Clan COOKIE !

"Hey mon petit sucre d'orge... Tu voudrais pas venir me faire voir un peu..."

"Non ! Goinfre ! Vous n'avez pas le droit de toucher à ses deux merveilles !"

"Mais ils ont l'air si moelleux... Allez, juste une fois !"



Encore une fois, le village caché du Bonbon sentait le caramel trop cuit dans les rues affreusement sucrées de mon domaine. Ouvrant un œil, puis l'autre... Je me levais, réveillant en sursaut Salty-Boy, mon pingouin de compagnie, lui seul connaissait le secret du Chocolat Glacé, faisant l'ancienne grande réputation du clan Cookie. Ce soir, j'allais botter des petits lu visiblement... C'était eux, encore le groupe des mauvais biscuits, je vous présente Prince, Granolux et Barquette... Ces trois types étaient recherchés pour crime de pelotage de marshmallow et ce soir, ils remettaient ça ! Je devais m'en occupais. Je descendais dans les ténèbres, mon chapeau de shérif sur la tête, Salty-Boy sur mon épaule, dégainant mon arme la plus puissante, criant son nom en sautant avec grâce dans les airs !

"Par la poigne du Croissant et par la force des pépites chocolatés ! Que ton pouvoir me revienne pour abattre le mal et les ténèbres par la seule puissance de ton nom ! Je t'implore d'abattre..."

"C'est un peu long là."

"...ta justice sur ces monstres ! Je t'invoque Sword of COOKIES!"

J'abaissais la lame de mon épée aux motifs de cookies sur Barquette ! L'assommant d'un coup, son corps coupé en deux, du coulis fruité en sortant ! Je frappais alors Granolux, mais alors le délicieux Prince Biscuit m'envoya en l'air avec un uppercut... Je tombais au sol, désemparé ! C'est alors que Salty-Boy m'envoya une fiole de chantilly ! Je m'empressais de boire cette magnificence de la cuisine avant de voir mon énergie me regagner.

"Tu as peut-être battu Granolux ! Mais tu n'es rien face à moi, Pathétique Cookie... ! Tu n'es RIEN MOUYEHEHEHEHEHEHEHEHEHEHUEIFKKJSFKJE"

Je relevais la tête, jetant un regard noir à Prince Biscuit. Il avait dit quoi là ?! C'était à moi qui parlais ?! C'éta-- ah oui, je devais mieux lui dire directement en fait.

"Quoi ?! C'est à moi que tu parles ?! T'es qui toi ?! T'es qui ?!? J'vais t'défoncer c'pèse de produit qu'on ne trouve qu'en solde !"

Je fonçais sur lui, faisant quelques signes avec les mains, courant encore et encore vers lui !

"A qui crois-tu parler ? Tu ne sais rien de moi ! Et tu ne vois pas à quel point tu es ridicule Prince Biscuit ? Tu as déçu tout le monde ici... Un enfant ne voudrait même pas plonger ses dents dans ta pâte sablée amer, dans ton chocolat artificiel ! Tu n'es rien !"

Je courrais toujours vers ma cible !

"Quant à moi ! Tout le monde m'aide ! Tout le monde ! Que ce soit un gamin devant ses dessins animés ! Que ce soit une grand-mère me préparant avec amour ! Que ce soit une jeune fille pleurant sa rupture, n'ayant que moi et la Reine Neige, cette fabuleuse crème glacée pour la distraire ! Tu n'es rien !"

J'étais encore en train de courrir...

"Tu as provoqué ma grande colère, Prince ! Même dans du chocolat chaud, tu n'es rien ! Tout le monde t'a oublié depuis..."

"Mais comment il fait pour courir autant alors qu'on était qu'à quelques mètres l'un de l'autre... ! C'est incroyable !"


Je courrais... Ouais, 'fin, vous avez compris.

"...depuis que BN est arrivé !"

"Non ! Arrête ! Ne dis plus rien ! Arrête-toi Cookie !"

"Non ! Toi, arrêtes ! Adieu, bon séjour en solde, biscuit périmé !"

"NOOOON COOKIIE ARRREEEETUHGDSWGSW"


Ma lame transperça alors Prince. Je retirais mon épée de suite, un bloc de chocolat s'en détachant. Il n'était ni moelleux, ni fondant, ni liquide... Il n'était rien, comme lui.


"Au fait, pour toi... Ce sera. MAÎTRE COOKIE !"

Avec quelques effets de lame, je plantais celle-ci dans son fourreau, observant la jeune femme devant moi. Elle était en état de choc. Une fois de plus, ce foutu gang voulait la déshabiller et peloter ses marshmallow, heureusement, le Maître des Cookies était là. Heh! J'étais réellement le plus fort dans ce village et personne ne voulait l'admettre... Malgré tout, j'allais faire en sorte que tout le monde voit le clan Cookie comme le meilleur, malgré que mon père était devenu un monstre aux yeux de tous. Salty-Boy sur mon épaule, je repartais dormir, effrayant la jeune femme au passage. D'ailleurs, le matin suivant, la plupart des habitants avaient été conviés à participer à un banquet de notre chef... Sa Sucrerie. C'était sans doute le moment pour moi de me démarquer et de participer à ce banquet pour briller de nouveau. De plus, j'avais entendu que Sa Sucrerie avait eu des problèmes avec un autre village... Ratatouille No Kuni. Le village qui a provoqué la mort de mon père.


Je partais dans l'après-midi, équipé de la lame Cookiesque, de mon chapeau de shérif à travers Candy No Kuni. Salty-Boy sur mon épaule répondait à tous les mauvais regards qu'on me jetait, comme d'habitude...

"Dood, j'en ai marre qu'on se fasse remarquer, fait quelque chose."

"Mais quoi Salty ? Tu veux que je fasse quoi ?"

"Mange-les !"


Salty était un peu la cause des regards de tous... Ma mère, après la mort de mon père avait recueillit ce petit pingouin et je l'avais appelé Salty, car depuis notre plus jeune âge, ce pingouin était tout le temps en colère et on ne pouvait le calmer qu'après avoir mangé quelque chose de salé... Je trouvais ça drôle quand j'étais gosse, mais à présent, le sel devenant petit à petit de l'or blanc à Candy No Kuni, j'avais du mal à le supporter. On passait à côté d'enfants, il leur tirait la langue. On passait alors à côté d'adolescent, il leur faisait des doigts ! C'était pas un animal de compagnie super facile à gérer tous les jours... Un peu gêné, j'accélérais le pas, me faisant presque bousculer par une fille aux cheveux roses. J'avais l'impression qu'elle était complètement folle, mais soit, je vivais bien dans un village fait en sucrerie et où le chef se faisait appeler "Sa Sucrerie".

Je rentrais alors dans une immense salle, où, même Salty-Boy était complètement sur son derrière. Je fixais alors devant moi, d'un air plutôt sérieux la très grande table sur laquelle était posée tout un tas de truc.

« Bwaaah ! J'suis la reine d'Sakki no Kuni ! C'toi l'roi d'ici ? J'fais peur hein ? J'suis trop forte t'façon ! Hein ? »

Je levais un sourcil devant cette gamine aux cheveux rose... Elle était bel et bien folle. Salty-boy me tirait quelques mèches pour que je m'approche du buffet. Visiblement, il avait faim, moi non... Je soupirais, m'approchant de cette table, je le laissais glisser sur son derrière jusqu'à la table. Il tenta alors d'attraper une crêpe au chocolat, mais un chat avait déjà la patte dessus... Le chat cracha sur lui, mais rien à faire, le bec de Salty-Boy était coincé... Je soupirais d'ennuis, observant de loin le chef de Candy No Kuni... Sa Sucrerie. Qu'est-ce qu'il voulait en réalité ce type ? Je tirais un bon coup sur Salty-Boy, lui fourrant une crêpe dans le bec pour ne pas qu'il jacasse pendant que j'allais parler au chef.

Je m'inclinais alors doucement devant lui...

"Sa Sucrerie, le clan Cookie et ses compétences cookiesque sont à votre service pour le restant de la soirée. Au plaisir Sa Sucrerie.."

Je me retirais. Tout était en place, mais il manquait encore du monde celons-moi. Restais à savoir qui j'allais croiser à présent...

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE   
 

Sucre et légumes, une guerre éternelle ! | RP LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Section OAV :: Pixel World-