AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Chapitre 1.III : Une fleur parmi les fleurs ! feat. NeweeVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Chapitre 1.III : Une fleur parmi les fleurs ! feat. Newee   Mer 18 Jan - 2:22
Dai et Newee
"Une fleur parmi les fleurs"
Chapitre 1.III

   
Premier Post


Ca faisait une bonne semaine que j'étais rentré de ma mission avec Salazar... J'avais passé un sale moment dans un bateau pour apporter un présent à un village allié de Kiri et malheureusement, le sort s'était acharné sur moi... Je rentrais alors, beaucoup trop tard, posant mon dos "cassé" par les combats, la fatigue et surtout le stresse enduré... Évidemment, Ritsu s'était fait un sang d'ancre et je passais, pour ma mère, pour un idiot de m'être fait attraper si facilement. Posant ma tête sur mon oreiller, je réfléchissais alors à ce que j'étais, où j'étais... ? Pourquoi j'avais emprunté la voie de ninja comme Ritsu. À l'évidence, il était bien meilleur que moi, malgré toutes mes tentatives pour le rattraper et accomplir notre devoir : neutraliser toute personne ressemblant à notre père, Yuki Daisuke.

Malgré tout, je repensais à ma venue à Kiri... À l'époque, j'étais bien plus jeune dans ma tête et à la simple vue d'une femme, j'avais tout de suite compris que je n'étais qu'un gosse intrigué. C'était il y a maintenant quelque temps, Ritsu aidait encore ma mère à s'installer au village pendant que moi, je prenais la décision de rentrer à l'académie. Malheureusement pour moi, ce soir-là, j'étais en retenue avec mon professeur de l'époque. Le Professeur Shikayu m'avait donné une heure de colle en sa compagnie pour aller chercher des herbes médicinales dans une forêt non-loin d'ici. J'avais accepté à contre cœur malgré que ce Professeur ait toujours été sympa avec moi... Il faisait ça pour mon bien, j'en étais sûr.

Je l'avais suivi assez tard dans cette forêt à la recherche de précieuses herbes servant à guérir les plaies. À l'époque, je pensais déjà me diriger vers une voie de Médecin Ninja pour être là en cas de besoin... Je ne pensais pas me retrouver en première ligne dans un combat ou maîtrisant les différents arts du ninjutsu, mais les choses ont fait que j'ai préféré combattre mon frère que de le soigner, lui et ses hommes.

"Pourquoi tu es toujours agité en classe ?"

"C'est pas pour ça qu'on y va ? Mon frère m'a toujours dit qu'il fallait que je me dépense."

"Pas en classe !"


Le Pr. Shikayu était comme une sorte père pour tous les enfants de l'académie. Il était sympa, mais les autres professeurs n'étaient pas vraiment de cet avis... La plupart des professeurs en fait avaient des méthodes plutôt cruelles pour détecter le potentiel chez certains et certaines. Moi, j'avais le professeur le plus simple au monde.

"Daijirô, va dans ce coin-là, rapporte-moi ces baies dont je t'ai parlé et dépêche-toi. Ne traîne pas, tu es en colle, je te rappelle."

Tirant la moue, je passais sous quelques buissons, un panier à la main, cueillant des baies par-ci, par-là. C'est drôle la vie parfois, car tout peut séparer des individus et malgré tout, ils se rencontrent quand même. En me relevant difficilement à cause des orties, je cueillais quelques baies quand mon regard se posa sur une plante plus qu'inconnue... Une fille ? J'observais alors une jeune femme. Elle avait de longs et beaux cheveux bruns, une grâce que je ne pourrais décrire... J'en rougissais. Mais c'est à ce moment, quand elle se retourna que j'apercevais l'une des plus belles choses que j'avais jamais vu jusqu'ici... Ses yeux. Je gonflais les joues pour ne pas faire de bruit, photographiant dans ma mémoire cette vision. Elle était vraiment belle. J'étais plus qu'intrigué...

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________

Spoiler:
 
XP : 80
Messages : 36
avatarKonohajin
Hyûga Newee
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chapitre 1.III : Une fleur parmi les fleurs ! feat. Newee   Ven 20 Jan - 21:10
Rencontre du troisième type ~


La mort de ses parents pesait encore sur la jeune femme sans pour autant qu’elle n’est pleurée. En fait, elle ne se souvenait plus vraiment comment elle leur avait rendu les honneurs. Ni si elle les avait enterrés ou incinérés. Poussant un soupire, la sauvageonne se releva, essuyant son visage encore dégoulinant d’eau après qu’elle est mis la tête dans le ruisseau pour se laver le visage. Aujourd’hui, elle ne portait pas le masque de peinture rouge, mais simplement une ligne traversant son visage d’une oreille à l’autre, passant juste sous les yeux et sur le nez. Elle avait fait simple et préférait ça. Après tout, ses peintures variaient selon ses envies non ? Un feulement paresseux lui parvint et lui tira un sourire malgré tout. Aquene, prenant un bain de soleil, ne voulait pas se lever et partir. Ce ne serait pas la première fois que le jaguar lui faisait un tel coup et en général, Newee la laissait. Mais elle n’était pas d’humeur à rester seule, ainsi soupira-t-elle et prit-elle place à ses côtés, profitant de la lourdeur du soleil sur sa peau basanée.

Le temps c’était beaucoup rafraîchit, mais pas assez pour donner vraiment froid à la jeune femme, sans compter que collée à Aquene, et sa fourrure, elle avait chaud. Somnolant doucement, bercée par le bruissement des feuilles l’entourant, la jeune femme ne tint pas compte du temps passant, elle était juste bien, là, oubliant tout du monde, y compris la mort de ses parents. Elle ne voulait pas vraiment quitter son terrain mais avait-elle le choix ? Que deviendrait-elle ici, en forêt, perdue loin de tous ? Rien. Elle ne pouvait vivre ici. De plus, son père lui avait une fois parlé des voleurs de dons. Elle serait bien incapable de s’en sortir s’ils étaient aussi puissants qu’il le disait. Il faut bien avouer qu’au fond d’elle-même, elle avait peur de quitter ce lieu qui lui était pourtant si familier. Elle n’avait jamais croisé la route d’autres humains que ses parents ou Nashoba…

Ce n’est que bien plus tard dans la journée qu’elle rouvrit les yeux, ceci la piquant un peu tant le sommeil était difficile à chasser de là. La jeune sauvage s’étira de tout son long en poussant un gémissement d’extase et bailla à s’en décrocher la mâchoire. Rien de très féminin là, mais qui cela pouvait-il gêner ? Aquene, qui ronflait encore ? Les fleurs qui se refermaient lentement en même temps que le soleil s’éclipsait ? Ou encore ce jeune garçon qui la regardait comme subjugué ? Elle ne trouva ici rien d’anorma… Elle se redressa d’un coup en feulant, plus par mise en garde que par réelle menace. Devant elle se tenant un garçon. Un Garçon Humain. Son cœur s’accélérait dans sa poitrine, son souffle devint plus rauque. Elle sentait la peur monter en elle, se frayant un chemin à travers sa raison, sa conscience. Elle était en danger. Elle recula, butant contre le jaguar dormant derrière elle, réveillant celle-ci par la même occasion qui comprit la détresse de sa sœur, et l’ de la situation, bien plus rapidement qu’elle. Si elle avait pu parler, sans doute se serait-elle moquée d’elle. Pourtant, la peur se formant en terreur dans le cœur de la jeune Hyuga était presque palpable. A tel point que le félin se mit entre les deux, plantant son regard mordoré dans celui de l’enfant. Enfin, l’adolescent. Elle le mettait en garde, montrant subtilement les crocs. Aux moindres faux mouvements, elle attaquerait.

Dans son coin, Newee tremblait. Comme assaillit par mille et un souvenirs malheureux. Alors que ce n’était que les histoires contées par ses parents qui remontaient. Mais ses contes là l’avaient toujours effrayée au plus haut point. L’Homme était un monstre. Le pire de la création. Elle savait pourtant que ce n’était là que des fables pour lui faire peur enfant et l’empêcher de s’éloigner trop. Alors pourquoi se retrouvait-elle incapable de bouger en cet instant qui aurait pu être son premier véritable contacte avec un autre humain. Elle n’était pourtant pas si pétocharde d’ordinaire. Sans doute faisait-elle le lien entre le massacre de ses parents et les humains. Car elle savait que ce n’était pas des animaux qui les avaient ainsi mis en pièce. Alors survint une chose aussi stupide que bienvenue. Aquene fonça sur Newee et lui lécha le visage, sans délicatesse aucune. Au début, la sauvage ne sut pas comment réagir, sans doute choquée. Puis, prenant conscience de la stupidité de sa réaction, elle rit. Un rire nerveux, certes, mais cela lui permis de se détendre. Et le rire hachuré devint un véritable rire venant du fond des tripes.

Lorsqu’enfin elle se calme, elle se relava, sans remarquer qu’en plus de plumes ornant ses cheveux, elle avait désormais brindilles et fleurs. Elle baissa un peu la tête, cherchant quoi dire, se sentant un peu minable… Elle soupira et releva la tête, plantant son regard incolore dans les yeux du jeune homme qui… Rougissait ? Cela perturba un peu la jeune femme mais elle ne s’y attarda pas. Inspirant profondément, et cachant ses mains légèrement tremblantes, Newee ouvrit enfin la bouche.

-Excuse-moi… Je… Enfin, tu m’as surprise au réveil de la sieste et j’ai cru un instant que tu étais un démon venu me manger…

Mensonge bancale, peu crédible, mais elle ne voulait pas qu’il lui pose de question sur sa frayeur. Comme elle savait qu’elle ne devait pas donner son nom de famille, quand bien même ses yeux la trahissaient de toute façon. Elle priait pour qu’il ne le sache pas. Elle-même ne sachant pas trop où elle était, pays du feu ou non, elle préféra s’abstenir. Dans tous les cas, qui qu’il soit, ce n’était qu’un enfant, et sans doute devrait-il bientôt rentrer avec le soir couchant. Enfin, l’espérait-elle… Ouvrant la main, vers le sol, elle se sentit rassurée quand le jaguar vint chercher caresse, sans pour autant  garder cet air menaçant à l’encontre de l’adolescent. Allait-elle se présenter ?  Ce n’était sans doute pas la meilleure chose à faire. Peut-être devait-elle donner un faux nom ? Mais ses yeux la tromperaient dans tous les cas non ? La pauvre femme ne savait définitivement pas comment agir face à un humain et elle sentit une légère panique monter en elle. Ne sachant que faire, elle se pencha pour récupérer sa sacoche et allait faire demi-tour quand elle aperçut le panier qu’il tenait. Mû par sa curiosité sans borne, elle s’approcha de lui et regarda sa récolte avant de froncer les sourcils. Il y avait beaucoup de plantes à usage médicinal mais… Elle prit entre ses doigts une baie noire et la regarda de plus près. Son regard avait changé. Elle jeta le fruit au loin et entreprit de toutes les retirer de son panier en s’expliquant.

-Je doute que tu veuille de belladone dans tout ça. Sauf si tu comptes empoisonner et tuer quelqu’un. Et je doute que tu sois un médecin assez expérimenté pour réussir à trouver le dosage parfait de ce poisson pour en faire un anesthésiant. Cette plante est à la fois mortel et pourtant, elle peut sauver des vies. Je te conseille de venir te laver les mains dans le ruisseau. On y lavera aussi les autres plantes. Comme tu le vois, j’ai les doigts bleuté, une d’elles a sans doute était abimée dans tout se bric à brac, si on se ne dépêche pas, on risque de finir avec la main engourdis ou encore paralysée pendant un certain temps. Si tu la porte malencontreusement à la bouche, tu risques de t’empoissonner tout seul. Je ne t’oblige pas à me suivre, mais moi, j’y vais.

Un fois cela dit, la jeune femme tourna les talons et retourna près du ruisseau de plus tôt, s’agenouillant et se lavant activement les mains dans l’eau vive. Il y avait peu de risque d’avec une si faible dose elle finisse avec la main hors service, mais elle préférait de loin se montrer prudente. Du coin de l’œil, elle surveillait ce que comptait faire le jeune garçon. Elle ne savait pas comment il avait pris son intervention, ni même s’il ne lui en voulait pas car il comptait empoissonner quelqu’un mais en tant que fille de médecin, il était inconcevable pour elle qu’un enfant manipule un tel poison.


[/color]

_________________
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Chapitre 1.III : Une fleur parmi les fleurs ! feat. Newee   Sam 21 Jan - 9:13
Dai et Newee
"Une fleur parmi les fleurs"
Chapitre 1.III

   
Second Post


Imaginez-vous ce qu'il pouvait se passer dans ma tête... A part ma mère, je n'avais pas connu d'autres filles et là, devant moi, une jeune femme se montrait... Je me sentais réellement gêné. Je ne savais pas comment réagir du tout. Dans les livres, j'avais appris un tas de choses, mais pas de la façon dont on devait réagir vis-à-vis d'une fille. Malgré tout, je me rappelais de ce livre assez bizarre que lisait l'un des Jonnin de Kiri. D'un autre côté, ce livre était côté pour les adultes... Bref, je m'égarais. Secouant la tête de gauche à droite. Je passais une main dans mes cheveux, assez gêné quand la jeune femme me fit entendre sa voix.

- Excuse-moi… Je… Enfin, tu m’as surprise au réveil de la sieste et j’ai cru un instant que tu étais un démon venu me manger…

Son gros chat m'avait menacé et il semblait toujours aussi sur la défensive... Malgré tout, mon regard se détachait du sien à entendre ce mot "démon". N'ayant pas vraiment le temps de me perdre dans mes pensées, la jeune femme s'était rapprochée. Elle était vraiment à quelques centimètres de moi. J'allais pour fixer son regard, mais le mien ayant croisé ses courbes, je finissais une fois de plus tout rouge. Je décidais alors d'écarter mon regard vers l'horizon, vraiment gêné de sa présence... ! Néanmoins, je sentais une main se diriger vers mon panier. Elle jeta aussitôt quelques baies. J'écarquillais les yeux, assez surpris de sa réaction.

- Je doute que tu veuille de belladone dans tout ça. Sauf si tu comptes empoisonner et tuer quelqu’un. Et je doute que tu sois un médecin assez expérimenté pour réussir à trouver le dosage parfait de ce poisson pour en faire un anesthésiant. Cette plante est à la fois mortel et pourtant, elle peut sauver des vies. Je te conseille de venir te laver les mains dans le ruisseau. On y lavera aussi les autres plantes. Comme tu le vois, j’ai les doigts bleuté, une d’elles a sans doute était abimée dans tout se bric à brac, si on se ne dépêche pas, on risque de finir avec la main engourdis ou encore paralysée pendant un certain temps. Si tu la porte malencontreusement à la bouche, tu risques de t’empoissonner tout seul. Je ne t’oblige pas à me suivre, mais moi, j’y vais.


Elle semblait réellement calée sur le sujet que j'en restais la bouche ouverte devant elle. Son gros chat m'avait menacé et il semblait toujours aussi sur la défensive... Une fois de plus, j'évitais ses courbes prononcées, sa démarche en faisant saigner du nez plus d'un... Je me sentais complètement nul de penser à ce genre de truc. Il fallait que je me reprenne et que j'agisse en tant que ninja ! Je reprenais un peu plus confiance en moi, suivant la jeune femme d'assez loin, son matou me faisant plus que froid dans le dos. J'avais lu des choses sur les félins... Il en existait de toutes sortes et celui-ci était bien différent que ceux vivants près de mon village natal. Je fixais la bête, prenant mon carnet de dessin, observant les dessins de félins que j'avais pu capturer tout au long de mes voyages. Cette femme semblait avoir domestiqué cette bête sauvage depuis si longtemps... Ce gros chat lui obéissait au doigt et à l'œil. D'un autre côté, vu son accoutrement, peut-être était-elle aussi sauvage que le félin...?

Je baissais ma tête, repensant à ce qu'elle m'avait dit. Moi un démon...? J'avais l'air si menaçant en tenue de combat ? C'était bon signe en un sens, mais je n'avais pas envie d'inspirer la peur chez les gens, du moins c'est ce que je pensais à cette époque. Il fallait que je me rapproche d'elle ! Peut-être cherchait-elle un abri, et même un village ? Elle n'avait pas l'air spécialement mauvaise, au contraire. J'arrivais alors, observant la scène tel un tableau merveilleusement peint. La jeune femme était à genoux, se lavant les mains dans l'eau. Les quelques derniers rayons de soleil caressant sa tenue et ses cheveux d'un noir profond. Seuls ses yeux demeuraient si brillants. Une fois de plus, je ne pouvais m'empêcher de rougir face à tout ça. Une fois de plus, je me sentais incroyablement ridicule et faible. Je baissais la tête ainsi que ma garde. Je n'avais rien à craindre d'elle pour le moment. Je posais mon panier entre elle et moi, plongeant mes mains dans le ruisseau, me lavant les mains, tout comme elle.

Je n'osais pas la regarder, mes joues toujours aussi rouges. Malgré tout, je devais faire la conversation, de peur qu'un blanc s'installe...

"Hey... Je suis désolé de t'avoir fait peur toute à l'heure. C'était pas du tout mon intention, loin de là. J'étais mh... curieux ? Ehhhh... désolé, je suis un idiot."

Ok, c'était pas ce que j'avais de mieux en réserve, mais sérieusement, j'avais clairement un problème avec elle. Je souriais bêtement, relevant mes mains au-dessus de l'eau, les laissant égoutter. Pour éviter son regard, je déposais le mien dans l'eau pure.

"Dis moi. Je suis désolé, je suis trop curieux encore une fois ! Mais... Tu es toute seule ici ? Euhhh ! Je veux dire, toi et ton gros chat ? Tu sais, je suis d'un village et je suis sûr qu'on pourrait t'aider à vivre ! Enfin... je sais pas? Ehh.. je suis un idiot."

C'était bizarre. Auprès d'elle, je pouvais sentir autant de douceur que de violence. Je ne savais pas bien ce que je devais penser d'elle... Était-elle dangereuse ou au contraire apeurée ? De toute manière, ma présence ne semblait pas tellement la perturber. Tout le contraire de moi... Passant mes mains derrière la tête, fixant la lune qui commençait déjà a pointer le bout de son nez. Le Professeur Shikayu allait être furieux, mais je ne pouvais pas me permettre de rentrer avec les mauvaises baies. Prenant enfin mon courage à deux mains, je dirigeais mon regard vers la jeune femme à mes côtés. Je devais me dépasser, c'était ce qu'il y avait vraiment d'important !

"E-euh au fa-fait je suis Daijirô... Pardon de ne pas mettre présenté plus tôt. Je suis pas encore tout à fait à l'aise avec les gens et... ouais, je suis un idiot... Ehhh... Et toi ? Tu es ?"

J'attrapais par la suite quelques plantes pour les plonger dans le ruisseau et commencer à les nettoyer en essayant de gérer mon stress.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chapitre 1.III : Une fleur parmi les fleurs ! feat. Newee   
 

Chapitre 1.III : Une fleur parmi les fleurs ! feat. Newee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LEAH - une fleur parmi les pierres, ou l'inverse.
» Une fleur parmi les baguettes [Terminée]
» Comment cacher une licorne parmi les moutons (Feat Audrey/Katharina)
» C'est un oiseau dans les fleurs ? (Feat Mimosas) [TERMINER]
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Section OAV :: Flashback-