AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Une quête perdue d'avance ? [PV. Jûro Kisame & Yuki Kay Daijirô] {Mission rang B}Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une quête perdue d'avance ? [PV. Jûro Kisame & Yuki Kay Daijirô] {Mission rang B}   Ven 17 Fév - 21:24

Quête 1

Kiri
Suna

 



 
"Je suis inutile..."


 
Dixième Post

La journée avait été longue, beaucoup trop longue au point où j'en étais tout simplement dégoûté de la race humaine... Dégoûté de la race shinobi qui ne faisait que faire plus ou moins le bien par le mal. Kiri n'était pas une île paradisiaque et je m'en rendrais compte que maintenant. J'étais un idiot, le pire de tous. Kisame était dans mon dos, transportant la pierre qui nous servirait la cause du Prince de ce palais si gigantesque. Je fixais le sol, laissant Kisame me guider au rythme de ses pas, au toucher de sa main sur mon épaule. J'étais qu'un gosse, c'était clair et net... En plus de ça, j'étais un abruti d'avoir pu croire que Kisame allait avoir besoin de moi. Au final, j'étais partie de Kiri, emportant avec moi ma fierté et le peu de virilité que j'avais, pour voir ces deux choses mourir dans cette cellule.

Tout se passa rapidement. Les gardes nous donnèrent une audience auprès du Prince qui semblait perturbé par ma mine affreuse. Kisame s'est chargé lui-même du dialogue, mais je n'écoutais même pas. Tout se passa rapidement, je vous dis. Après cette petite séance avec le Prince, je pouvais être sûr, l'avenir de cette ville était assurée, mais à quel prix...? Je découvrais en moi cette part sombre que j'essayais de voiler depuis des semaines... Je n'étais qu'un pion de la Mizukage et si elle le souhaitait, elle pouvait m'envoyer à la guerre comme chair à canon. Je serrais les dents, la colère progressant dans mon corps. Je m'arrêtais à ma chambre, Kisame m'ordonnant d'aller me coucher histoire de me reposer avant le départ de demain. Je m'exécutais sans un bruit, juste avec un hochement de tête.

C'était le moment de tenter de dormir. La nuit était déjà bien entamée, il ne me restait guère du temps pour me reposer. Je laissais mon corps tomber sur le matelas, ma tête heurtant l'oreiller pour enfoncer mon visage dans celui-ci. Je sortais de ma poche mon bandeau frontal du village caché de la Brume, le fixant d'une façon étrange... Comme si j'avais un réel dégoût. Je le posais alors contre mon torse, comme pour le garder précieusement, comme si j'acceptais ce cancer... Je repensais à la mission, passant la couette sur moi, encore habillé. Je fermais les yeux, passant en revue chaque scène dans ma tête jusqu'à en être écoeuré... J'avais merdé et Kisame avait fait tout le travail. J'avais merdé et cette fille m'avait sauvée et me voyait comme une sombre merde, elle l'avait presque dit.

Je mordais ma main à la base de mon pouce pour étouffer les pleurs... Je n'avais plus aucun contrôle émotionnel... J'étais brisé, seul et abandonné. La nuit commençait a pour moi, le sommeil venait enfin après une heure ou deux. Je me sentais seul, je rêvais éveiller, laissant mon imagination tout faire... Alors j'ai visualisé un endroit que j'adorais. Un champ de fleur jaune. Dans ce champ, il y avait quelqu'un près de moi. J'étais assis sous un arbre, la tête sur les genoux de quelqu'un... C'était une jeune fille. Elle avait plus ou moins mon âge et semblait me sourire. Ses cheveux d'or m'éblouissaient, mais alors elle se pencha sur moi, passant ses lèvres sur mon front, l'arête de mon nez et enfin la joue. Je me sentais bien. Apaisé, je me laissais guider par cette douceur... Elle me prit la main et lança quelques mots.

"Tu ne peux pas les détester. Tu sais très bien que tu ferrais tout pour eux, pour les aider. Je te connais Daijirô et toi, tu ne te connais même pas. Alors réveille-toi."

J'écarquillais les yeux, me réveillant au petit matin, l'ambiance du marché de la ville de Kaminari No Kuni reprenant son train-train quotidien. J'observais le soleil briller aussi fort que les cheveux de cette fille... Était-elle réelle ? Peu importe. Je me levais, prenant la direction de l'entrée de la ville. Kisame pouvait facilement me retrouver. Je l'attendais, prêt au départ, les yeux aussi vide que la veille.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________

Spoiler:
 
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une quête perdue d'avance ? [PV. Jûro Kisame & Yuki Kay Daijirô] {Mission rang B}   Ven 17 Fév - 23:34
Une quête perdue d'avance ?
Featuring
Daijiro & Kisame







© A-Lice

La demoiselle avait passé une première nuit tranquille après qu'un Eisennin soit venu lui faire les premiers soins pour fermer les plus grosses de ses blessures, elle avait cependant besoin de beaucoup de repos. Bien qu'il ait ressoudé les deux côtes brisées par l'épée du Yaoya-san, des douleurs résiduelles demeuraient. Elle dormit donc d'une traite jusqu'au milieu de la matinée du lendemain. Ce sommeil continu l'avait suffisament restaurée pour qu'elle puisse se lever seule et marcher à peu près correctement dans sa chambre. Elle n'était pas du genre à aimer trainasser, aussi allait-elle à l'efficace.

Elle fit donc quelques tests sur ses capacités au moment de son réveil, puis réfléchit un moment, assise sur le bord de son lit. Elle ferait mieux de continuer à dormir pour se rétablir au maximum avant son départ. Son père la battrait surement si fort qu'elle manquerait d'y laisser la vie, autant faire en sorte qu'elle soit suffisament résistante pour y survivre, car il ne se soucierait probablement pas de son état premier. Il ne se souciait que très rarement d'elle pour ne pas dire jamais, alors pourquoi ferait-il une exception dans un moment pareil. Elle soupira donc et se rallongea, sombrant rapidement dans un sommeil sans rêves.

Un léger tintement répétitif accompagné de vibrations au travers du lit finirent par réveiller la jeune Chinoike. Ouvrant les yeux et regardant vers l'origine de son ennui, elle remarqua que Kisame était venu lui rendre visite. Il était venu pour la narguer ? Ou souhaitait-il l'achever ? Ou encore était-il prit de remord à l'idée d'avoir récolté toute la gloire alors qu'elle avait failli mourir en les aidant ?

    « Tu sais petite, j'aurai jamais penser que ce gros porc au bras métallique t'aurait amoché à ce point là, la grande Chinoike Katsuko, presque morte à cause d'un homme dont le nom ne sera jamais reconnu... Un ancien marchand de légumes... »


Il se moquait d'elle maintenant. Non elle n'était pas grande, dans aucun sens imaginable, et elle allait devenir encore moins que rien dans quelques jours, sous les coups de son père. Son visage demeura totalement impénétrable, masquant toute émotion qui aurait pu venir troubler son expression d'une parfaite neutralité. Elle savait ce qui l'attendait, elle l'avait accepté, elle ne voyait pas ce qu'il venait faire là pour lui tenir un tel discours.

Elle fut finalement surprise lorsqu'il enchaîna sur un sujet tout autre. Il parlait maintenant de désertion, de survie, de peur, de chaînes. Il pensait à quitter Kiri donc, et il pensait qu'elle voulait faire de même avec Suna ? Certes, il y avait son père qui était une gêne majeure et qui l'utilisait comme bon lui semblait, mais c'était le seul lieu où elle pouvait apprendre pleinement l'art du Kerryûgan. Tant grâce à la bibliothèque qu'à tous les Chinoike présents dans l'enceinte de la ville, dont certains étaient de grands maîtres dans l'art de la manipulation du sang.

Leur situation, si elle était très similaire en de nombreux points, différait grandement sur cet aspect. Elle avait un vrai intérêt à rester à Suna en tant qu'apprentie dans le domaine du Kerryûgan, alors que lui ne faisait que servir la Mizukage plus ou moins contre son gré. Il lui indiqua cependant que si elle souhaitait tout de même quitter son village, elle pourrait entrer en contact avec lui, que ce serait plus facile à deux. Elle hocha la tête, elle avait bien confiance que ce serait plus dur si elle était seule.
    « Et n'en veut pas trop à Daijiro, ce n'est qu'un humain, il est très différent de nous, sa pitié n'est pas aussi négative que tu ne le pense... Et parfois ce n'est pas si mal d'essayer de se faire des amis, parce que je pense... Vu dans la direction où va le monde en ce moment, on va avoir besoin de se serrer les coudes.
    - Je ne lui en veux pas, mais la pitié ne fait pas parti de mon monde, et je ne veux de la pitié de personne, qu'elle soit positive ou négative, je m'en moque. Je fais mes choix pour moi. Je comprends mais je n'en veux pas. C'est seulement cela. »

Il semblait avoir terminé, il lui fit alors un simple signe de tête en tant qu'aurevoir.
    « Bonne continuation, et j'espère pouvoir te revoir bientôt Kisame. J'espère que je serai encore vivante au moment que le destin choisira pour nous faire nous rencontrer de nouveau. »

Alors qu'il quittait la pièce, elle soupira. Elle se laissa retomber sur le dos, repensant à toute cette mission. Elle avait fait le bon choix. Deux contre un, tant pour ses chances de réussite que pour la survie du plus grand nombre, le résultat ne laissait aucun doute possible. Il était naturel, et il était advenu ce qu'il devait arriver, elle le savait depuis son départ de Suna. Au moins avait-elle survécu jusque là. Elle passa le reste de sa journée à ruminer, jusqu'à ce qu'on lui apporte un repas fade qu'elle mangea sans appétit avant de se rendormir pour la nuit.

Le lendemain, elle se sentait finalement en suffisamment bon état pour pouvoir rentrer à Suna, bien que certaines de ses blessures soient encore au stade des cicatrices, elle qui avait l'habitude de guérir à une vitesse plutôt surprenante. Elle régla donc le prix de son séjour à l'aide de quelques pièces aux reflets dorés issues de sa bourse, puis se rhabilla normalement. Elle alla récupérer son cheval qu'elle avait laissé dans une des écuries à l'entrée de la ville puis reparti vers Suna à bride abattue.

Son trajet de retour se passa sans incidents, mais lorsqu'elle rendit le cheval à l'écurie, elle sentit la peur l'envahir. Elle avait raté une mission pour la première fois de sa vie de kunoichi, et son père avait d'autant plus précisé l'importance de réussir celle-ci. Elle serra dans sa main le bandeau de Kisame et avança jusqu'à chez elle. Aux portes du manoir, alors que la terreur glaçait son corps et son coeur, elle frappa par accoups à la porte qui lui fût ouverte par leur serviteur.

    « Le maître vous attend dans son salon privé, mademoiselle Katsuko. »






HRP:
 

_________________
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une quête perdue d'avance ? [PV. Jûro Kisame & Yuki Kay Daijirô] {Mission rang B}   Ven 24 Fév - 19:08
C'était enfin l'heure de rentrer... Ma petite visite dans l'hôpital était une perte de temps, ma conversation avec Katsuko n'a rien apporté de positif, j'allais donc continuer de servir la Mizukage jusqu'à ce qu'une solution s'offre à moi, peut être que j'allais m'y faire à cette situation, après tout cela ne fait pas si longtemps que je travaille à son service, l'arrière goût amer de la chose passera sans doute avec le temps.

Je récupère mes affaires, et je rejoins Daijiro, pendant mon léger séjour à l'hôpital, j'en aurai profiter pour arranger un peu mes deux côtes brisée, les faire replacer et me procurer quelques pilules pour la douleur, rien d'incroyablement efficace, mais pour la longue marche qui m'attend je préfère ne pas grogner toute les cinq secondes, l'ambiance sera déjà macabre au vu de l'état de Daijiro.

Je le rejoins donc à l'extérieur de la capitale... Irina sera sans doute contente, les relations entre Kiri et le pays de la foudre vont aller à merveille lorsque le Prince prendra la place de son père à la tête du pays, encore un succès à ajouter à ma petite liste, qui commence à devenir plutôt conséquente... S'il y à une chose dont je tire de la satisfaction, c'est bien ma capacité à mener à bien toute les missions que l'on me donne, pour l'instant je n'ai jamais échoué, pas une seule fois... La peur est un bon moteur de réussite, et la Mizukage, un bon distributeur. Katsuko ira bien, je ne me fais aucun soucis, sa faible stature cache une bien forte jeune femme... Quiconque trop faible aurait déjà craqué bien assez tôt, le fait qu'elle est toujours de ce monde prouve qu'elle est au dessus de tout cela.

Le voyage se passe sans encombre, le silence est presque complet, comme je l'aime, je ne suis pas du genre à faire la conversation de toute façon... Une fois arrivé à Kiri, j'annonce à mon coéquipier que je me chargerai de faire le rapport, qu'il peut aller se reposer...

    Et aussi gamin... Lève un peu la tête, c'est que l'début de ta peine.


Rien qui ne puisse le rassurer, mais il va devoir arrêter d'agir comme une tarlouze, à Kiri, ça ne lui apportera rien de bon....

Je me dirige donc vers le bureau de la Mizukage, et j'apprend une fois agenouillé en face d'elle, que les nouvelles lui sont déjà parvenue, que le Prince est ravi, et qu'elle aussi... Son regard froid est fixé sur moi, il me transperce brutalement, je me lèverai bien pour la défier, mais la simple pensée de ce qu'elle pourrait me faire me cloue au sol... Pathétique, pour un type comme moi qui ne voit les humains que comme des insectes, elle me considère sans doute comme pire...

Je lui épargne la condition de Daijiro dans mon rapport, et je ment sur ce qui lui est arrivé, sa capture... Je mens également sur Katsuko, je n'ai pas combattu avec elle, je ne l'ai que brièvement croisée et rien de plus... Elle ne verra pas la différence, elle se fiche sans doute éperdument de ses détails là, mais un bon rapport doit être complet, et je n'ai pas envie qu'elle se décide à me poser des questions...

Elle me remercie froidement pour mes bons services, mon visage se crispe et je prend donc congé... Une fois dehors, j'essuie la transpiration qui perle de mon front, une fois de plus je ressort entier de l'antre du diable, plus qu'à espérer que cela dure.
 

Une quête perdue d'avance ? [PV. Jûro Kisame & Yuki Kay Daijirô] {Mission rang B}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Pour le sourire d'une fillette, à la recherche de la peluche perdue ! - Mission rang D
» Mission rang B - Solo - Une marionnette perdue...ou pas ?
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Reste du Monde :: Pays Neutres :: Kaminari no Kuni-