AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Mar 14 Mar - 21:31
Une terrible tension se faisait ressentir, à chaque fois que je faisais un pas de plus. J'avais l'impression d'entendre une petite voix dans ma tête qui me criait en boucle un seul et unique mot : "Fuis". Qu'est-ce que c'était que ça, au juste ? Je savais que j'allais avoir à faire à des ennemis de ce genre, mais je suis resté impuissant face à elle. Un puissant sentiment de peur s'était fait ressentir, avant que je ne prenne la fuite.

Fuis... oui, c'était bien ce mot qui résonnait dans ma tête. Haha, mais de quoi j'avais l'air ? Je jouais au grand, et une fois arrivé là je me défilais ? J'étais vraiment pitoyable. Et pourtant... j'avais peur d'avancer encore. J'avais besoin de trouver un lieu sécurisé, où je pourrais calmement reprendre mes esprits. Est-ce qu'un tel lieu existait ? Je ne savais pas trop, tout ce que je savais c'est que je me dirigeais instinctivement vers la sortie.

En courant, j'observais le ciel. Je repensais à la première fois où je l'ai vu, en sortant de ma prison. Jamais je n'ai ressenti un tel bonheur. Je pouvais ressentir le vent effleurer ma peau, et mes yeux contempler la lueur du jour. C'est ce jour-là que je me suis dit que plus jamais je n'y retournerai. Plus jamais je ne laisserais d'autres personnes me priver de ma liberté. Et pour ça, je me suis alors promis de devenir fort et capable d'affronter n'importe quel obstacle. De quoi avais-je l'air... ? Si le Ryûji d'il y a deux ans me verrait ainsi, il se moquerait bien.

Je n'étais pas encore assez fort pour pouvoir me débrouiller tout seul. Bien que j'ai toujours détesté le reconnaître, je...

- Au secours, quelqu'un...

Des larmes coulaient. J'avais besoin d'aide.

PAF. Je n'avais pas fait attention, mais je venais de rentrer dans quelque chose. Ou plutôt, quelqu'un. Quelques gémissements suite au choc, et je relevais la tête vers elle.

- Sa-Sakura-sensei !

J'étais soulagé. J'ignorais ce qu'elle faisait là, mais la voir ici était un pur bonheur, je ne pouvais pas espérer mieux comme soutien. On avait répondu à mon appel à l'aide. Je sentais peu à peu la peur s'effacer. Seulement, plus pour longtemps. D'autres zombies arrivaient. Ils me suivaient depuis tout ce temps ? Sans doute. Et j'avais bien trop la tête ailleurs pour remarquer leur présence. Instinctivement, je me cachais derrière elle, qui était accompagnée d'ailleurs d'un inconnu que je n'avais presque pas remarqué. Je sentais cette peur poignante reprendre le dessus, et je me crispais.

Sans aucune hésitation, elle utilisa ses ombres afin d'éliminer la menace en un clin d’œil. Sur le coup, je ne pouvais m'empêcher d'être admiratif. Et en même temps, un peu déçu de moi-même. C'était la deuxième fois que je devais m'en remettre complètement à elle, après l'une de mes erreurs. Encore une fois, je venais de perdre mon calme dans un moment crucial. J'avais du mal à l'accepter, moi qui pensais avoir progressé depuis tout ce temps. Au final, ce n'était qu'une illusion ?

La Jônin de Konoha remarqua ma blessure, et s'en occupa à l'aide de ses techniques médicales. Je me grattais la tête, gêné.

- Oh, ne vous en faites pas ce n'est qu'une petite égratignure...

"Menteur". C'est ce que j'entendais comme petite voix, désormais.

Petit à petit, cette nouvelle frayeur commençait à se dissiper. La présence de Sakura était plus que rassurante. Bien qu'elle commença à me parler, en me faisant la morale. Elle n'était pas contente que je sois rentré ici tout seul, sans ne demander aucune aide. Il est clair que pour moi, venir ici était le meilleur choix à faire, si je voulais trouver l'origine de l'infection et m'en débarrasser. Et je voulais réussir ça tout seul. Je voulais leur montrer que j'étais moi aussi capable d'accomplir mon devoir, sans aide. Seulement, j'avais mal évalué le danger. Ou alors, je me suis un peu trop surestimé. J'acquiesçais la tête, sans ne rien dire. De toute façon, qu'aurais-je pu lui répondre ? Que je voulais leur prouver que je pouvais réussir, mais qu'au final je n'étais qu'un incapable ? Jamais je n'assumerai de dire ça à haute voix.

Elle me demanda ensuite comment je me suis blessé au bras, en me rappelant que c'était dangereux de se déplacer avec une plaie ouverte dans une zone comme celle-ci. Je le savais très bien, mais ce n'était pas comme si j'avais eu le choix. Puis, j'avais fait en sorte de protéger ma blessure en dessous de mes vêtements. Certes, ce n'était pas le plus efficace, mais je n'avais rien eu d'autre sous la main.

- C'est moi qui me suis blessé avec l'un de mes kunais. J'ai... j'ai eu très peur tout à coup, j'étais complètement paralysé... alors je me suis blessé pour reprendre mes esprits...

Ce n'était pas glorieux. Mais je n'étais définitivement pas à l'aise ici. Ces zombies étaient des humains avant. Et maintenant, ils n'étaient plus que des monstres...je ne saurais dire ce que voulait dire le hurlement de cette femme, lorsqu'elle m'a couru dessus. Un simple hurlement bestial ? Ou bien quelque chose de plus profond, comme de la rage ou de la tristesse ? Je ne savais pas, mais c'était horrible.

Elle m'expliqua ensuite que Okita a du rentrer à Suna, et me présenta l'homme à côté d'elle, un médecin à priori et qui n'avait, selon ses dires, rien à voir avec Tatsura. Encore heureux. Si Tatsura me verrait dans cet état, je n'aurais pas d'autre choix que de le tuer pour qu'il se la ferme à tout jamais. Cette andouille me couvrirait de honte sinon.

Alors que j'étais perdu dans mes pensées, Sakura me prit dans ses bras, pour essayer de me réconforter. Sur le coup, j'ai été assez surpris. Qu'est-ce qu'ils avaient tous à vouloir me câliner aujourd'hui ?

- Excusez-moi de vous avoir inquiété Sakura-sensei. Oh, et vous aussi Miharu-san.

À croire que la pression m'avait rendu docile et poli. C'est en réalisant ça que je me suis mis à rougir, avant de leur tourner le dos.

- Je-Je... euh... puis c'est de votre faute de toute façon, vous n'aviez qu'à arriver un peu plus tôt ! Grr !

Me voilà maintenant en train de grogner. Cela ne dura que quelques secondes, avant que je me retourne vers eux avec mon air grognon habituel. La Nara me posa ensuite une question sur ce que j'avais vu en venant ici, tout en m'expliquant la situation un peu plus en détail. J'y réfléchissais.

- Pas vraiment, je ne suis pas ici depuis longtemps. J'ai juste croisé une infectée en train de manger un... *gloups* un corps. C'était dégueulasse ! Comment ils font pour vouloir manger ça ! Gahhh... j'ai envie de vomir.

Ce n'était pas vraiment le moment. Je respirais sous mon masque, afin de me faire passer cette image de la tête. Je ne voulais plus y penser du tout.

Les deux médecins discutaient ensuite entre eux, suite à une question de la Nara. Pendant ce temps, j'observais le scientifique. Il était donc, d'après ses dires, notre allié. Pas comme Tatsura, hein ? En y repensant, je riais légèrement. Sans doute qu'elle ne tenait pas à ce qu'il se repasse la même chose que la dernière fois. Néanmoins, de ce point de vue là, la situation me semblait familière. Nous deux qui partons en mission sur une terre inconnue, avec un médecin à nos côtés. J'espérais juste que le courant allait passer un minimum, afin d'éviter de lancer les hostilités en territoire ennemi. Encore une fois.

On commençait à se déplacer, et je me retournais. Je pouvais voir les corps de ces infectés qui gisaient au sol. Ils avaient été abattus. Je me mordais la lèvre. Ils étaient devenus des monstres, mais étaient humains avant tout, non ? Au fond, je ne me sentais pas si différent d'eux. Avant que Miharu ne réponde à Sakura, j'avais une autre question aussi.

- M'sieur ? Quand on aura l'antidote, tous ces gens vont redevenir normaux, n'est-ce pas ? Ils ne méritent ni d'être tués, ni de rester infectés... on doit les aider !

Un mal nous habitait, à eux et à moi. Un cadeau d'Iwa dans les deux cas. Sauf que chez eux, ils n'ont plus aucun contrôle sur ce qu'ils sont réellement, c'est... vraiment horrible.

Mais j'y pense. La question de Sakura plus ça venait de me faire penser à quelque chose.

- Euh, je m'y connais pas trop moi vous savez, vous dites plein de truc que je comprends pas, mais... si c'est possible de retirer ce virus, bah... on pourrait peut-être essayé avec leurs corps à eux ?

Je disais ça, tout en montrant du doigt les corps des infectés éliminés derrière nous, que Sakura avait fait s'empaler dans ses ombres.

Spoiler:
 

_________________


Nyahahahaha:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Sam 18 Mar - 21:18


Sokusei Miharu

Les zombies arrivaient au niveau des trois ninjas au pas de course. Happé par la peur, la Jônin de Konoha fut la première à se sortir de cette torpeur, usant d’une de ses ombres pour se gifler. Après quoi, tout fut extrêmement rapide. Ses ombres formant un arc de cercle, les Zombies se plantèrent littéralement dessus, poussant un râle de douleur haineuse, avant de s’éteindre.

Le danger écarté, le groupe avait quelques minutes de répit devant eux. Sakura en profita pour faire la morale à Ryûji, puis s’intéressa de plus près aux expériences déjà effectuées par les scientifiques. Miharu réfléchit un instant, avant d’offrir sa réponse.

    « Malheureusement, ce virus possède une configuration pour la moins inédite. Il semblerait que le virus se nourrit du chakra des êtres vivant qu’il infecte. Le soin par des techniques médicales ninjas devient alors inefficace. Pire : il accélère et stimule la propagation infectieuse… De plus, le virus à une sévère tendance à la mutation, c’est pourquoi nous avons besoin du patient 0. En analysant la primo-souche virale, on sera en mesure d’élaborer un remède. Enfin, je l’espère… »


Il se retourna vers Ryûji… Se mettant à son niveau, et posant une main sur son épaule.

    « J’aimerais te répondre oui… Mais je n’en sais rien. On a déjà essayé d’isoler le virus avec d’autres patients, sans succès. La plupart des techniques pour les soigner à l’heure d’aujourd’hui ont échoué. Mais il ne faut pas perdre espoir, tout est encore possible ! »


Continuant d’avancer prudemment dans la zone, les Shinobis faisaient le moins de bruit possible, afin d’éviter d’attirer l’attention. Après une dizaine de minutes de marche, et une trentaine de zombies esquivés, ils arrivèrent sur une place, un adolescent aux long cheveux blonds assis sur un banc, une sorte de fourrure autour du cou, attendais tranquillement au milieu de cet endroit dévasté. Plusieurs zombies étaient autour de lui, mais tous ne semblaient absolument pas captés son attention.


????

    « Ohayo… Ohayo… Sakura-chan, Ryû-chan, Miharu-san. Je dois vous féliciter d’être arrivé jusqu’ici tous les trois… Bien que j’avoue ne pas y être étranger. L’accueil vous a plus ? Après tout, qui ne pourrais pas être admiratif devant ce travail, que dis-je, ce chef d’œuvre ! Ces bêtes font effectivement de bons chiens de garde. Et je voulais voir qui le grand manitou de la forêt allait envoyer défier notre juste intervention. »


Il souriait.

    « Un gamin, une pacifiste, et l’apprenti sorcier. Avec ça, me voilà bien loti. Ma Sensei est très déçue d’apprendre votre retournement de veste, Miharu-san. Votre Maître était quelqu’un de bien plus loyal et brillant que vous. Sinon comment vous sentez-vous, hmm ? Est-ce que cet endroit vous plaît ? Vous devriez. Après tout, n’est-ce pas vous le responsable ? »


L’homme se leva, puis sortit une fiole de sa poche. Miharu lui, recula, figé par les annonces du blondinet.

    « Nous n’avons que peu de temps, mes amis Konohajin. Voilà, ce que je vous propose : l’antidote contre sa tête. Qu’en pensez-vous ? Des milliers de vies contre celle d’un traître incapable. Ça vaut le coup, non ? »


Son épée frappa le sol une fois, les Zombies aux alentours grognèrent à l’unisson.

    « L’heure tourne, Konohajin. »


Spoiler:
 
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Dim 19 Mar - 16:44
... Gné ? C'était typiquement pour des raisons comme cela que je n'aimais pas vraiment discuter avec des gens comme ça. Tout simplement, car je n'y comprenais rien ! J'en ai marre moi. Je vais partir, et les laisser tous les deux discuter en paix sans que je ne les gêne. Nan mais oh. Sérieux quoi, ils ne peuvent pas parler normalement, au moins une fois dans leur vie ? Je t'en foutrais moi des pruneaux souche en virage moi, vraiment quoi. J'essayais de les comprendre, je faisais des efforts d'attention surhumains, mais... rien à faire. Tout ce que j'ai compris, c'est que ce n'était visiblement pas possible ! Boarf, on avait qu'à taper des gens alors, et tout se réglera par soi-même. Haha.

Ou pas. Je repensais alors que nos adversaires étaient aussi des victimes de ce virus, et ça me refroidissait dans mes ardeurs. J'étais désolé pour eux, et je vivais très mal le fait de devoir les éliminer un par un, afin d'avancer. J'étais triste. Soudain, je sentais une main se poser sur mes épaules, ce qui me fit me crisper. Ce n'était que Miharu, mais... oh non. Ne me dîtes pas que j'ai encore à faire à un médecin ultra tactile, et pervers comme Tatsura ? Mais elle m'avait promis qu'il n'était pas comme lui ! C'est une plaisanterie ou quoi ?

Il répondait à mes questions, alors que je secouais les épaules pour qu'il me lâche, tout en affichant une mine grognon. À priori, il n'en savait rien bien qu'il aurait voulu que sa réponse soit positive. Apparemment, toutes leurs tentatives se sont soldés sur des échecs, cependant il ne voulait pas perdre espoir. Tout était encore possible selon lui. Je l'espérais. Je m'en voudrais si je ne parviens pas à sauver tous ces pauvres gens...

- D'accord...

On continuait donc d'avancer prudemment. On recherchait toujours ce patient 0. À quoi pourrait-il bien ressembler ? Je ne savais pas trop à quoi m'attendre. S'il est vraiment le premier infecté, alors il devait sans doute avoir pas mal morflé. Ce n'était peut-être plus qu'un gros monstre sanguinaire, avec de la chair en décomposition. Buh... je n'espérais pas. Je n'étais pas du tout tranquille ici, et encore moins avec des monstres pareils. Toutes ces abominations me rappelaient ce que j'ai vécu avec les Yamanaka durant mon enfance. Toutes les expériences qu'ils menaient, et les esprits démoniaques qu'ils utilisaient. Je n'étais pas à l'aise du tout, vraiment... de très mauvais souvenirs me revenaient. Des cauchemars d'enfant, qui sont souvent devenus réalité à leurs côtés.

Au milieu d'une grande place, se trouvaient de nombreux infectés. Et au milieu, l'un d'eux attirait plus particulièrement l'attention. Il n'était pas comme eux. Son teint semblait normal, et il semblait tout à fait... en bonne santé. Il se rapprochait bien plus de nous que d'eux. Pourtant, les infectés à ses côtés ne bronchaient pas. Qu'est-ce que cela signifiait ? Ils nous attaquaient à vue depuis toute à l'heure, ils ne cherchent qu'à se nourrir de chair humaine. Comment cela se faisait-il ?

Bien assez vite, il remarqua notre arrivée et s'adressa à nous. Et ses paroles ne me rassuraient pas du tout. Il connaissait... nos noms ? Comment pouvait-il savoir qui nous étions ? C'est comme cette dernière fois, à Hana no Kuni, où cette femme semblait tout savoir de nous. Qui était-il... ? Et puis surtout... de quel droit se permettait-il de considérer ça comme un chef d'oeuvre ? Il considérait les victimes de l'infection comme des chiens de garde ? Je me mordais la lèvre. J'ignorais qui il était, mais j'avais déjà une sacrée envie de lui casser la gueule.

Je n'aimais pas du tout l'air qu'il prenait. Néanmoins, la suite de son discours me paraissait... étrange. Il s'adressait directement à Miharu, et il parlait d'un retournement de veste. Qu'est-ce qu'il entendait par là ? Ils se connaissaient ? Il le considérait même comme étant responsable de ce qu'il se passait ici, et il parlait même d'un maître plus loyal que lui. Je ne comprenais pas grand-chose à ce qu'ils se racontaient. Qui était exactement Miharu... ?

L'homme aux cheveux blonds nous proposa ensuite un marché. Il acceptait de nous donner l'antidote, en échange de la tête du Sokusei. Je restais silencieux un moment, puis je me retournais vers Miharu. Je le regardais droit dans les yeux. Était-il vraiment ce qu'il nous disait ? Pourtant, il n'avait pas l'air d'un mauvais bougre, et était impliqué dans la recherche de l'antidote. Pouvait-il réellement être la cause de l'infection... ?

Je ne savais pas trop. Par contre, ce que je savais, c'est que je n'aimais pas du tout ce personnage inconnu. Je serrais les poings... et je sentais ma rage monter de plus en plus. Il allait me le payer.

- De quel droit... ?

Je relevais mon visage vers lui, d'un regard haineux. Puis je hurlais.

- Comment osez-vous jouer avec la vie des gens comme ça ?! Ce ne sont ni des bêtes, ni des chiens de garde ! Ils ne sont pas des monstres, se sont des humains avant tout, et nous devons les aider ! Jamais je n'admirerai quelque chose comme ça. Vous êtes écœurant !

Je le haïssais. Comment un être humain pouvait penser ainsi de ces pauvres victimes. Suite à ça, je pointais du doigt Miharu qui nous accompagnait.

- Lui ! J'ignore tout de ce qui vous unit, et ce qu'il a fait exactement. Mais au moins, il met tout en oeuvre pour soigner chaque personne infectée, et ainsi mettre fin à ce virus ! Et s'il vous a trahi, c'est sans doute la meilleure décision qu'il ait prise dans sa vie, espèce de monstre !

Je tapais mon poing droit dans mon autre main, littéralement enragé.

- On ne vous livrera pas sa tête. Cet homme est un espoir pour toutes ces victimes. Et si vraiment il est la cause de tout ça, il se repentira en leur venant en aide, et on s'en assurera personnellement ! Alors si vous tenez vraiment à avoir sa tête, vous devrez me passer sur le corps, compris ?

Mon regard se posait un moment sur la fiole qu'il tenait en main. Il disait que celle-ci contenait l'antidote. Je soupirais d'agacement.

- Et puis, à quoi bon négocier si on peut récupérer l'antidote en vous lattant la tronche ?! C'est tout ce que vous méritez pour avoir craché sur ces pauvres gens.

Je voyais rouge. Je sentais mes poings trembler d'énervement. Les gens comme lui, qui se foutait des pauvres victimes de ce virus, et qui les considérait comme des bêtes ne méritaient que de croupir en enfer. D'autant plus qu'il n'était, lui de même, sans doute pas étranger à tout cela.

_________________


Nyahahahaha:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Dim 19 Mar - 17:51
Lorsqu'ils rattrapèrent Ryûji, celui-ci s'excusa devant Sakura pour lui avoir fait peur. Il était gentil même s'il était un peu tête en l'air. Il expliqua alors ce qu'il avait vu, mais cela restait limité. Il ne put donc pas leur apprendre d'information importante. Lorsqu'elle questionna ensuite Miharu, celui-ci leur expliqua que le virus se nourrissait de chakra, il était alors très compliqué de l'isoler ainsi. Il mutait également à grande vitesse, s'adaptant probablement à ses hôtes et aux défenses qu'ils utilisaient contre lui. Il devenait alors rapidement plus résistant et dangereux. Il faudrait le contrer sous peu avant cela soit inarrêtable avec de trop fortes mutations.

Plus vite auraient-ils en leur possession les informations nécessaires pour faire l'antitode, mieux ce serait. Ils avancèrent donc assez rapidement au travers de la zone de primo-infection, cherchant le moindre indice qui leur permettrait de trouver le patient 0. Ils demeuraient cependant très prudents, surveillant qu'aucun infecté ne se jette sur eux pendant leurs recherches. La dernière des choses souhaitables était bien qu'ils les attaquent dans le dos et les mordent. S'ils étaient mordus, c'était fini d'après ce qu'avait dit Miharu. Evidemment, elle devrait tenter sur elle-même sa technique d'isolation et de suppression qui n'était pas à proprement parlé un soin. Mais ses chances de succès n'étaient évidemment absolument pas certaines.

Après une bonne avancée, ils virent un jeune homme blond intact au milieu de quelques créatures qui ne lui prêtaient aucune attention. C'était pour le moins étrange comme vision, mais elle ne laissait que deux choix. Il était la cause de ceci ou quelque chose l'en immunisait, le rendait inattractif pour le virus. Il avait une épée à la main et les regarda d'un air amusé, assis sur un banc de la petite place sur laquelle ils venaient d'arriver.

Il se leva, les accueillant comme de bons vieux amis. Il connaissait leur nom et savait ce qu'il faisait. C'était donc le responsable, la cause de tout ceci. Sakura gardait la tête haute et inexpressive, mais elle commençait à bouillir intérieurement en entendant le discours du jeune homme aux cheveux dorés. Sans parler de sa manière de parler d'Hiroshi avec si peu de respect qui révolta la Jônin. Il comprendrait bien vite qu'il se trompait et que ce manque de considération lui coûterait cher.

Il se mit alors à faire un chantage, demandant Miharu contre l'antidote et tâchant de le discréditer après des deux Konohajins. Il était désormais debout et les narguait presque avec sa fiole qu'il leur tendait presque sous le nez. Ryûji semblait bien énervé également par cette proposition grotesque, mais Sakura gardait son calme. Si elle était décidément très échauffée, elle savait se contrôler. Elle laissa donc le jeune garçon parler avant de lui poser une main sur l'épaule.

Elle semblait hésitante alors que le blondinet répétait son avertissement. Bien sûr, Ryûji avait soulevé un point assez basique et véridique, s'ils abbattaient leur provocateur, ils pourraient récupérer l'antidote. Mais il ne se laisserait pas faire. Elle se mordit la lèvre, comme si elle était perdue. Elle prit alors la main de Ryûji dans la sienne et la serra.

    « Reste près de moi, Ryûji. Je te l'ai déjà dit, il faut parfois faire des choix difficiles pendant des missions. Si jamais il ne tient pas parole, on se chargera de lui. »


Elle se tourna alors vers Miharu qui la regardait, ne semblant pas comprendre le déroulement des choses.

    « Comprenez bien que j'en suis désolée, mais je chercherai toujours à sauver le plus de vies possible. Avancez vers lui ou je vous ferais avancer de force. À la moindre tentative aggressive ou de fuite, je vous mettrais en pièces. Allez. »


Elle s'avança alors vers l'Iwajin, toujours mordant sa lèvre. Son action était risquée, et elle devait avoir l'obéissance totale de ses deux camarades. Ils pourraient très bien tout faire planter ou se mettre eux-même en danger. Lorsqu'elle fut à la portée nécessaire, continuant d'intimer à Miharu d'avancer, elle envoya directement ses ombres sur celui qui leur faisait face, debout avec son épée et une fiole, peut être l'antidote ou simplement un énorme bluff. Utilisant également les ombres à proximité pour être certaine que le jeune homme ne puisse simplement fuir en reculant, elle fit les mudras nécessaires pour que son ombre file directement sur l'homme, se divise en pics et le transperce de toutes parts, l'immobilisant ainsi.

    « Miharu, Ryûji, quoi qu'il arrive désormais restez près de moi. »


Elle leva dans la suite un repart tout autour d'eux qui neutraliserait tous les zombies qui tenteraient de les attaquer, avant de s'en prendre réellement au blondinet. Elle envoya une nouvelle technique, l'une de ses plus redoutables en tant que directrice des ombres. Après ses mudras, une partie jusqu'alors immobile de son ombre se divisa en pics elle aussi pour foncer sur celui qui leur faisait face, filant directement vers l'épaule de son bras porteur d'épée. S'il ne parvenait pas à se dégager de l'immobilisation avant que cette attaque ne l'atteigne, il ne pourrait plus utiliser ce bras pendant quelques heures. L'avantage de cette technique était qu'elle ciblait directement les nerfs de la victime, créant une atroce souffrance et pouvant aller jusqu'à les neutraliser temporairement si l'attaque était suffisamment précise grâce à une immobilisation.

    « J'ai deux ordres pour vous, Iwajin. Le premier sera de nous donner sur le champ l'antidote en nous prouvant son efficacité et de nous dire comment le faire en masse. Le second sera de me dévoiler si, comme je le pense, votre sensei est Yui Yamanaka. Si vous respectez ces deux ordres, vous vivrez. Sinon je ne peux vous promettre que votre tête restera longtemps sur vos épaules. Une vie pour des milliers, quand on y pense, ce n'est pas grand chose, non ? »


Elle était totalement furieuse contre cet homme qui donnait si peu d'importance à la vie. Il avait le même type de comportement que cette Yui qu'elle avait rencontré à Hana no Kuni, ce genre de personne immonde qui pensait trouver des prétextes valables pour se cacher des horreurs qu'ils produisaient. Elle était tendue, prête à réagir de nouveau selon sa réaction ou sa capacité à se défaire de ses attaques. S'il brisait le flacon, ce ne serait en soit pas un si gros problème. Lui en moins, ils auraient tout le loisir de trouver ensuite le patient 0 comme c'était initialement prévu. Lui n'était qu'un pion au service d'Iwa, il ne serait donc pas gênant de l'écarter. Encore moins avec le manque de respect qu'il avait démontré envers le Hokage. C'était probablement ce qui avait le plus énervé Sakura par ailleurs...

HRP:
 

_________________
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Dim 19 Mar - 18:59


OST d'ambiance:
 

La réaction du jeune Konohajin semblait rassurer Miharu, qui pointa son arbalète vers l’Homme. L’inconnu laissa simplement entendre un second coup de son épée frappant le sol, faisant retourner les zombies vers le groupe. Assuré, le scientifique se préparait à combattre… Avant que Sakura ne lui face l’injonction de se rendre. Se mordant la lèvre inférieure, Miharu se résigna, baissant son arbalète.

    « Je comprends… Je dois… Payer pour mon erreur… Je suis désolé… »


Il regarda Sakura, d’un air résigné.

    « Je… J’espère que vous réussirez, Sakura-San. »


Avant de s’avancer vers ce qui semblait être un Iwajin. L’Iwajin ne bougea pas de sa position, faisant fi des protestations du sale gosse devant lui. Il n’était qu’une expérience ratée, après tout. Mais lorsque les ombres se plantèrent en lui, et firent un barrage protecteur avant même que les zombies n’agissent, le blondinet se figea complètement, libérant un râle de douleur sous les coups de la Nara. Puis, après quoi, il libéra une suite successive de ricanement inquiétant.

    « Bingo, Sakura-chan ! Yui-sensei n’a pas démenti quand elle m’a parlé de toi, et de ton clan, les Nara. Vous êtes vraiment perspicace… Malheureusement… »


Il regarda l’Ombre Colorée, affichant son air provocateur.

    « Me sous-estimer est une grave erreur. »


Sortant de nul part, une sorte de monstre lumineux apparut dans les airs. La lumière omniprésente qu’il dégageait effaça les ombres du membre du clan Nara. Le blondinet éclata ensuite dans un nuage de fumée, se transformant en une sorte de petite poupée qui tomba immédiatement sur le sol. Ce ne fut pas le cas de sa fourrure, qui s’éveilla soudainement avant de se transformer en une sorte nuages noirs emplis de Raiton en forme de tigre.

La bête libéra un puissant arc électrique, difficilement visible avec la lumière du second monstre. Puis, il frappa les trois protagonistes avec sa patte pour les séparer, les envoyant chacun dans un groupe de zombie différent. Une voix s’éleva dans les airs.

    « Je crois que je vais prendre une troisième option : Je vis, et vous mourrez ! »


La bête se rapprocha de Sakura.

    « Bye ! Bye ! »


Et un troisième coup se fit entendre, lâchant les bêtes sur les trois ninjas, désormais isolés.

Détails des actions:
 
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Dim 19 Mar - 23:52
J'avais bien du mal à me retenir de venir lui enfoncer mon poing dans sa gueule. Je bouillonnais. Cependant, il était au milieu de toutes ces victimes du virus, et c'était bien compliqué de l'atteindre de cette manière-là. Déjà, il y avait un danger de trop s'en approcher ainsi, et de deux je ne voulais pas vraiment les affronter. Je ne pouvais m'empêcher de ressentir un profond malaise en leur présence. Ils restaient des humains avant tout, et c'était quelque chose que je n'arrivais pas à digérer. Seulement, il allait bien me falloir à me résoudre à devoir en blesser plusieurs d'entre eux, sans doute...

Je m'en allais lui hurler dessus encore une fois, mais Sakura m'en empêcha. Elle prit ma main dans la sienne, et prit la parole. Elle voulait que je reste près d'elle, et me rappela qu'en mission on devait parfois faire des choix difficiles. Que... quoi ? Attends, mais qu'est-ce qu'elle me chanter là ?

- Sakura-sensei, ne me dites pas que... ?

Et c'était bien ça. Elle annonça qu'elle allait accepter la proposition de cet enfoiré, et d'offrir ainsi la tête de Miharu en échange de l'antidote. Mais où avait-elle la tête ? Je ne la savais pas comme ça, mais j'étais déçu. Terriblement déçu.

- Mais ça va pas ou quoi ?! On ne peut pas accepter ça !

Il n'y avait pas à dire, je n'étais pas du tout content. Mais alors, pas du tout. Et ce fut encore pire quand Miharu accepta de lui-même de se rendre. Je... je n'en revenais pas.

- Miharu-san, ne l'écoutez pas ! Fuyez, je la retiens le temps de lui remettre les idées en place ! On a des comptes à régler elle et moi.

Je la regardais méchamment, mais c'était à peine si elle me calculait. Miharu lui ne semblait pas vouloir, et continuait d'avancer. C'est pas vrai, je n'en revenais pas. Ils sont tous devenus fous ou quoi ? Sakura me tenait toujours la main, et j'étais paniqué. Je ne savais plus où était ma place. Elle aussi, de quel droit se permettait-elle de nous trahir ainsi ?

- Vous me décevez, espèce de traître ! Lâchez-moi, je ne veux pas être vendu aussi !

Et puis tout à coup, l'atmosphère changea du tout au tout. Sakura se mit à utiliser ses ombres pour attaquer... le blond. Kwé ? Mais attends, elle va retourner sa veste combien de fois elle ? Je ne la comprenais plus... à moins que... c'était prévu depuis le départ ? Elle cherchait à le feinter ? Sérieusement, elle aurait pu me prévenir, ou je sais pas moi ! Je passe pour quoi moi maintenant ?

J'observais la Jônin qui avait l'air elle aussi assez remontée, ce qui me fit froid dans le dos. Ses capacités étaient bien supérieures aux miennes. Elle était presque terrifiante.

- Sa-... Sakura-sensei, j'ai jamais douté une seule seconde de vous, haha...

Menteur que je suis.

Elle voulait que l'on reste près d'elle, et utilisa ses ombres pour couper le passage aux infectés. Elle s'adressa ensuite au potentiel ninja d'Iwa, et elle semblait en être convaincue. Elle voulait l'antidote, et qu'il nous prouve que celui-ci était efficace, en plus de vouloir confirmer un soupçon. Elle pensait que cet homme soit l'élève de Yamanaka Yui. En entendant ce nom, je me figeais un instant. Elle... ? Elle pourrait réellement être la supérieure de notre adversaire ? Dites moi que je rêve...

Un rire tout à fait pas rassurant se fit ensuite entendre, et provenait de l'homme aux cheveux blancs qui s'était pris l'attaque de Sakura de plein fouet. "Yui-sensei"... c'était donc bien vrai. Mon envie de massacrer cet homme s'était transformé en une envie de le tuer, et de l'envoyer en Enfer pour le restant de ses jours. Cette femme ne m'inspirait rien de bien, au contraire. Lors de notre précédente rencontre, j'ai été incapable de faire quoique ce soit, tant j'étais paralysé par la peur. Je pourrais peut-être l'atteindre en éliminant son très cher élève de cette planète. J'étais motivé ce coup-ci.

Cependant, il ne se laissa pas faire par les coups de Sakura, et le terrain tout au complet fut entièrement illuminé par une lumière surpuissante. Qu'est-ce que c'était que ça ? Les ombres de Sakura se dissipèrent complètement, et Sakura m'expliqua qu'elle ne pouvait plus utiliser son pouvoir dans ses conditions. Ugh... les choses allaient se compliquer. Je n'y voyais quasiment rien, tant cette lumière était aveuglante. Je pouvais voir Sakura qui me tenait toujours la main, mais je ne pouvais pas distinguer Miharu. Eh merde, j'espère que ça va aller pour lui.

Je me sentais trembler. Je n'avais pas encore beaucoup combattu, mine de rien, étant très souvent cantonné à des missions de bas niveau. Cette mission était, sans aucun doute, la plus compliquée que j'avais menée jusqu'à maintenant. J'ai beaucoup insisté pour pouvoir y participer, alors je me devais d'assurer maintenant.

Soudain, dans cette lumière éclatante. On pouvait discerner une sorte de créature ayant l'apparence d'un tigre noir, que je ne saurais identifier. Par réflexe, je passais devant Sakura, en me collant à elle avant de faire quelques mudras. Il fallait qu'on se protège avant tout.

- Fûton, Shirizokeru !

Le vent s'intensifia tout autour de moi, afin de former une véritable tornade. Nous étions tous les deux au cœur de cette tornade, qui avait pour but de nous protéger. Et en effet, l'attaque a eu lieu : il s'agissait d'une attaque électrique qu'avait utilisé cette bête, suivi d'une attaque au corps-à-corps avec celle-ci. La tornade défensive encaissa pour nous les dégâts, avant de disparaître comme elle était venue. J'ignorais complètement si Miharu s'en était sorti de son côté.

- Miharu-san, tout va bien de votre côté ?

Je n'étais pas tranquille. On n'y voyait pas grand chose, et ce n'était pas agréable. Je plissais les yeux. Il me fallait quelque chose pour riposter en cas d'attaque. Sous cette lumière aveuglante, nous étions complètement désavantagés. Soudain, une idée me vint à l'esprit. Je sortais plusieurs makibishi de ma poche ninja, et les soufflais avec un jutsu Fûton. Une multitude de makibishi s'éparpillaient autour de nous, limitant grandement les déplacements autour de nous dans cette zone.

- Ne bougez surtout pas Sakura-sensei, et faites exactement ce que je vous dis. Je vais essayer de tenir jusqu'à qu'on trouve une solution pour votre pouvoir.

Je restais concentré. Ma vue était très limitée, mais avec mes makibishi je pourrais sans doute entendre et repérer si des ennemis arrivent. Et c'est en effet ce qui arriva bien assez vite, puisque des zombies s'approchaient de nous. Ils marchaient sur les makibishi s'infligeant quelques dégâts, bien que négligeables, mais surtout on a pu les entendre arriver grâce aux râles de douleurs qu'ils poussaient. Je fis un nouveau mudra afin d'invoquer une nouvelle arme : il s'agissait d'un shuriken bien tranchant, rattaché à un fil ninja.

- Baissez-vous Sakura-sensei !

Je ravalai ma salive, n'aimant pas du tout ce que je m'apprêtais à faire. Agitant mon fil, je faisais tourner le shuriken tout autour de moi, dans le sens des aiguilles d'une montre. Le shuriken était rapide, et tranchait tout ce qui s'en approchait d'un peu trop près... c'est à dire, des infectés. Je les entendais encore crier de douleur, et je prenais sur moi. Je ne voulais pas leur faire subir ça, en plus de leur maladie, mais... je n'avais pas le choix. Tant qu'on restait bloqué dans cette position-là, je ne pouvais pas faire autrement. Une larme coulait, alors que j'entendais leur corps tomber.

- Pardonnez-moi...

J'avais une boule dans la gorge. Je n'aimais pas du tout la tournure que prenait les événements. Il fallait que l'on fasse quelque chose pour nous sortir de là, et mettre fin à cette lueur aveuglante. Celle-ci semblait provenir de quelque chose dans le ciel, qui semblait être comme un tout nouveau soleil. C'était sans doute ça qui était à l'origine de cette lumière. Mais comment l'atteindre... ? Je lançais un simple kunai sur cette chose, et celui-ci ricocha à terre, sans ne laisser aucune trace.

- Miharu-san, vous m'entendez ? Avez-vous un moyen de détruire ce... cette chose dans les airs ?

Spoiler:
 

_________________


Nyahahahaha:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Lun 20 Mar - 0:48
Ils avaient tout prévu. Les renseignements de ce pays étaient décidément très efficaces. Ils devaient savoir qu'elle serait là pour employer une telle méthode. Une créature qui la rendait totalement impuissante, elle se retrouvait ainsi à avoir dépenser une certaine quantité de chakra pour une illusion, ce qui avait déclanché les deux invocations qui les mettaient désormais en mauvaise position. Elle préféra indiquer à Ryûji de faire très attention, qu'elle ne pouvait plus utiliser ses pouvoirs liés aux ombres tant que la créature lumineuse, cette boule qui flottait dans le ciel, était présente.

Elle était aussi faible qu'une débutante, n'ayant que ses petites capacités en Bukijutsu. En plus de la créature lumineuse et du tigre noir de Raiton, plusieurs zombies qui auraient été balayés sans problèmes par sa technique de rempart avaient maintenant la possibilité de leur foncer dessus sans danger, et la lumière de la créature volante était gênante pour le moins, rendant notamment les attaques du tigre imprévisibles.

Il leur fallait donc se débarrasser de ces deux monstres avant que de nouveaux zombies arrivent, attirés par le bruit de l'affrontement qui ne manquerait pas d'attiser leur curiosité. Alors que Sakura cherchait une solution pour se tirer de ce mauvais pas, ne voyant plus que Ryûji dont elle tenait encore la main, prête à le protéger, elle remarqua que la bête noire allait attaquer. Alors qu'elle allait dégainer pour tenter de parer au moins partiellement l'attaque, la jeune femme entendit le garçon à côté d'elle crier le nom d'une technique liée au Futon. Une tornade s'éleva alors autour du duo les protégeant des deux tentatives du tigre féroce avant de disparaître. Il utilisa alors une autre technique, éparpillant une myriade de mukibishi autour d'eux.

Ils entendirent des craquements suivis de gémissements, plusieurs zombies s'approchaient d'eux, mais leur nombre exact était difficile à déterminer avec cette lumière omniprésente.

    « Ne bougez surtout pas Sakura-sensei, et faites exactement ce que je vous dis. Je vais essayer de tenir jusqu'à qu'on trouve une solution pour votre pouvoir. »


Sakura hocha la tête, prête à réagir à la demande de son kouhai. Elle était sa supérieure mais actuellement, elle était totalement impuissante, plus un poids dans ce combat qu'une véritable Jônin. C'en était rageant. Elle attendit donc de savoir ce que Ryûji comptait faire pour agir en conséquence, tout en sortant un sachet d'herbe de sa sacoche. Elle allait également dégainer une de ses épées lorsque Ryûji cria.

    « Baissez-vous Sakura-sensei ! »


La trentenaire écouta le jeune garçon sans discuter, s'accroupissant instantannément. Il fit alors tournoyer un shuriken attaché par un filin, les zombies s'écroulèrent ainsi les uns après les autres autour d'eux, incapables de continuer leur attaque, probablement dans un sale état. Elle aurait beaucoup de soins à dispenser lorsqu'ils auraient administré l'antidote, mais ce n'était, au fond, pas grand chose comparé à toutes ses vies sauvées.

Elle attendit alors d'être certaine de ne plus voir de zombies qui les menaçaient directement avant de se relever une fois l'attaque du garçon de Konoha terminée pour envoyer de toutes ses forces le sachet d'herbes sur le tigre, visant directement sa tête tout en embrasant très légèrement le contenant afin d'en faire s'échapper une fumée somnifère. Si cela marchait, il ne leur resterait plus qu'à aider Miharu et à détruire cette boule lumineuse qui rendait le combat si compliqué pour elle, sinon, il leur faudrait peut être se retirer plus loin de la boule lumineuse.

    « Si le tigre est insensible à ça, on retrouve vite Miharu, on l'aide si nécessaire et on se replie pour mettre en place une stratégie pour les battre. Je ne veux pas qu'on reste là sans savoir quoi faire. Si ça marche, il ne restera plus que la boule lumineuse et on pourra la détruire à trois avec notre Eisennin. »


Par précaution, Sakura choisit de sortir un second sachet et de l'envoyer lui aussi directement sur la tête du tigre après l'avoir légèrement embrasé. Si la bête avait eu un réflexe défensif à la première tentative, une seconde ne coûtait au final pas grand chose.

La Jônin aux yeux violets observa avec attention la réaction de la bête, ne pouvant faire autre chose, elle se prépara simplement à partir en courant si sa tentative était inefficace. Elle avait également dégainé une épée pour pouvoir se défendre s'ils étaient attaqués par un zombie.

HRP:
 

_________________
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Lun 20 Mar - 17:31


Alors que la foudre allait s’écrasé sur le groupe, le jeune Ryûji s’interposa en créant une puissante tornade protectrice. Cette tornade dissipa la foudre et repoussa la patte du Tigre géant… Du moins pour eux. Miharu pris de plein fouet la foudre, et fut expulser directement après par la tornade, s’écrasant contre un mur.

La suite fut aussi extrêmement efficace. En déposant des Makibishi au sol, le Genin pu prévoir l’arrivée des zombies. Son Shuriken fit le reste. L’idée d’endormir la bestiole avec un poison soporifique était bonne… Mais semblait clairement inefficace. A deux reprises, la créature ne sourcilla même pas malgré la puissance de la technique. Avec la créature lumineuse empêchant toute utilisation du Kekkei Genkai des Nara, bien que Jônin, Sakura étaient en véritable difficulté.

Enma fixait les deux Konohajin d’un air mauvais. Soudainement, on entendit un virulent coup de feu, suivis d’un hurlement. La lumière brilla bien plus intensément, avant d’éclater en de millier de particules lumineuses. Se tournant, les Ninjas pouvaient voir Miharu, blessé, une sorte de pistolet à la main, dont le canon libérait un peu de fumée. Autour de lui, trois zombies, mort. Cela aurait pu être un moment de joie intense, si la plaie que le scientifique avait à l’épaule ne ressemblait pas étrangement à une morsure.

Souriant au Ninjas, Miharu se laissa tomber par terre, s’appuyant contre le mur avec difficulté. Incapable d’user d’un Ninjutsu médical au risque de stimuler le virus dans son corps, il regarda les Konohajin.

    « Dépêchez-vous de vous débarrassez de cette chose ! On doit retrouver le patient 0 avant lui ! »


Sakura était désormais de nouveau libre d’user de ses techniques, la créature étant désormais plus qu’un mauvais souvenir. Enma n’attendit pas une seconde de plus pour passer à l’action : il poussa un virulent hurlement, suffisamment puissant pour expulser les Konohajin plus loin, leurs faisant faire des rouler bouler sur le sol. Puis, deux guépards noirs sortir de son corps pour foncer sur eux.

Simultanément, ce n’était plus six, mais une dizaine zombies qui arrivaient vers eux.

Spoiler:
 
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Mar 21 Mar - 23:22
Tout se passa bien pour l'instant, on avait réussi à répondre à l'attaque de notre adversaire. Maintenant, un problème persistait : comment se débarrasser de cette créature, et de cette lumière aveuglante ? C'était sans doute là le plus gros du problème, d'autant plus que la tentative de Sakura pour s'en prendre à la créature noire ne semblait pas avoir eu d'effet. Soudain, on entendit comme un bruit sourd, ressemblant à un coup de feu. La lumière devenait de plus en plus puissante, avant de disparaître complètement. Il me fallut quelques secondes pour retrouver une vision à peu près correcte, mais je pouvais voir une silhouette un peu floue, avec une sorte d'arme à feu en main. C'était sans aucun doute Miharu, il avait réussi à nous débarrasser de cette lumière !

- Bien joué Miharu-san !

Seulement, cette joie fut de courte durée. Une fois la vision complètement recouverte, je pouvais voir qu'il avait été blessé. Et tout portait à croire qu'il s'était fait mordre. Non... lui aussi ? Il nous fit un sourire, et tomba à terre.

- Miharu-san !!

Il n'y avait rien que l'on pouvait faire pour lui. Je le savais. Comme il nous l'avait expliqué, Sakura était dans l'incapacité d'utiliser ses techniques médicales sur les infectés, car cela ne faisait qu'aggraver la situation. J'enrageais. J'avais dit que j'allais le protéger, et... et... je l'avais laissé se faire mordre ? Je n'ai pas su tenir mon engagement. Je m'en voulais énormément. Il nous ordonna de nous dépêcher à retrouver le patient 0 avant cet homme blond. Il n'avait pas tort... si il le retrouvait avant nous, il pourrait s'en débarrasser, ce qui ruinerait notre mission. Mais... je ne voulais pas le laisser comme ça. Qu'est-ce que je pouvais faire pour lui... ?

Je m'apprêtais à courir vers lui, alors que la bête noire repassa à l'attaque. Merde, j'ai été déconcentré... dans la précipitation, j'utilisais une nouvelle défense de vent, mais bien moins puissante que la précédente. Le vent soufflait devant nous, et formait comme une barrière de vent qui avait pour but de contenir l'attaque. Je forçais dans chacun de mes muscles pour maintenir l'attaque coûte que coûte, mais ce ne fut pas suffisant. Ma technique céda sous la puissance de la sienne, et le hurlement nous toucha tous les deux. Sakura et moi-même fûmes alors projetés plus loin, roulant à terre jusqu'à un mur derrière nous. Le choc fut violent, et mes propres makibishi avaient légèrement accentués les dégâts que l'on avait pris.

- Teh teh... aie...

Difficilement, je me relevais. J'avais mal, le choc avait été rude, et mes makibishi n'avaient en rien arrangés la situation. Plusieurs s'étaient légèrement plantés sur nous.  Si cette technique avait été efficace un peu plus tôt, elle s'était néanmoins retournée contre nous là. C'était le défaut de cette capacité.Et de plus, je sentais mon corps avoir du mal à se remettre de cet impact. Je n'avais néanmoins pas de temps à perdre, puisque deux attaques se dirigeaient vers nous, de nouveau. Il s'agissait de deux guépards noirs, chargés en électricité. Une nouvelle fois, j'utilisais ma technique défensive de tornade, afin de dissiper les deux attaques. Je sentais l'électricité s'acharner sur ma technique de vent, avant que les deux ne se dissipent. Je commençais clairement à fatiguer, suite à ses blessures et la dépense de chakra que je faisais depuis le début. Et puis, je ne pouvais m'en cesser de m'en vouloir pour Miharu, que je n'avais pas su protéger.

Je serrais les poings, pendant que Sakura m'expliqua qu'elle allait se charger du reste, des zombies et de ce monstre. Je me mordais la lèvre, très irrité. Comment avait-il osé s'en prendre à Miharu... ? Comment pouvait-il songer une seconde que laisser tous ces pauvres infectés dans cet état serait une bonne chose ? Qui gagnait-il ? Je le hais...si je retrouve cet enfoiré de blond, je lui refais le portrait. Rares étaient les fois où j'ai réellement détesté une personne, et vraiment souhaité sa mort...

* Tu as besoin d'aide, mon enfant... ? Je peux t'offrir la puissance nécessaire... *

Je posais mes mains sur mon crâne.

* Non, non, non... je ne te céderai rien, je l'ai promis... *

Ce n'était pas le moment de céder. Il fallait que je tienne coûte que coûte. Si je restais lucide, on devrait pouvoir trouver une solution, en retrouvant ce patient 0...

Spoiler:
 

_________________


Nyahahahaha:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Mer 22 Mar - 22:54
Alors que Sakura et Ryûji faisaient face à Enma et aux zombies qui les entouraient sans les capacités de la Jônin liées au Kagemane, la boule lumineuse se mit à briller plus intensément avant d'éclater. Libérée de cette contrainte, la Jônin allait se déchaîner lorsqu'elle vit que Miharu était dans un sale état. Elle fut alors prit de l'envie d'aller le soigner pour le sauver, mais aussi pour le remercier et le féliciter, mais remarqua avec effroi qu'il avait été mordu par l'un des zombies avant d'avoir pu les mettre hors d'état de nuire...

C'est à ce moment qu'Enma se relança à leur attaque. Il poussa alors un hurlement surpuissant qui les repoussa au loin, les faisant chûter violemment sur le sol, Ryûji et elle. Heureusement que ce dernier avait eu le temps d'envoyer une nouvelle technique défensive qui avait dû amoindrir la puissance de l'attaque du monstre qui les envoya tout de même valdinguer au milieu des makibishis de l'enfant. Sakura était meurtrie, elle souffrait de plusieurs blessures qui saignaient, tâchant sa robe de combat, la teignant partiellement en rouge. En se relevant, elle remarqua qu'ils étaient entourés de zombies.

    « Ne t'en fais pas pour les zombies, je m'en occupe Ryûji. Ce Tigre monstrueux va aussi disparaître de nos vues. Ne t'en fais pas, on ne risque plus rien d'eux. »


Appliquant les gestes à la parole, Sakura commença ses mudras, préparant ainsi un nouveau rempart de pics acérés autour du duo assailli par tant d'infectés. Alors qu'ils venaient s'empaler dessus les uns après les autres avant de tomber à terre, la Jônin continua ses incantations. Son ombre se jeta sur le tigre de Raiton et le transperça de toutes parts, l'immobilisant ainsi pour lui permettre d'enchaîner avec de nouveaux pics qui virent le transpercer plus violemment encore.

Ces deux techniques assemblées avaient toujours un effet dévastateur sur ses ennemis, ne leur laissant aucune chance. Elle ne l'utilisait qu'en cas de danger réel ou d'énervement extrème, préférant souvent éviter les combats inutiles ou calmer ses adversaires plus en douceur, en les endormant notamment.

Estimant cela suffisant mais surveillant tout de même que leurs attaquants étaient hors d'état de nuire, la Jônin se retourna vers le garçon. Il semblait particulièrement énervé, aussi Sakura essaya de nouveau de le rassurer

    « Ne t'inquiète pas Ryûji, tout va bien maintenant. Si tu as peur pour Miharu, ne t'en fais pas, on va retrouver rapidement ce patient 0, exploser la sale petite tête du blondinet d'Iwa et sauver notre Eisennin préféré, ok ? Je ne l'aime pas cet Iwajin, il est particulièrement détestable je trouve, pas toi ? »


Une fois certaine qu'Enma ne leur ferait plus aucun mal, la Jônin se déplaça précautionneusement à travers les makibishi, elle s'approcha de Miharu. Elle ne pouvait pas le soigner, mais elle avait encore besoin d'indices pour trouver le patient 0 le plus vite possible si elle souhaitait le sauver.

    « Courage Miharu, vous nous avez sauvé, c'est à notre tour de le faire pour vous, mais pour ça j'ai besoin que vous me disiez s'il y a un moyen un peu plus simple de trouver le patient 0 ou tout du moins de le reconnaître. Il serait à un stade plus avancé que les autres ? Ou vous avez une idée un peu plus précise d'où il se trouverait ? Tenez bon jusque là et je vous jure de vous sauver. »


HRP:
 

_________________
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Dim 2 Avr - 17:36


Le plan des Shinobi de Konoha avait fonctionné, bien qu’au prix de quelques douloureuses blessures. En sécurité pour l’instant, le groupe avait rejoint Miharu, qui était réellement mal en point. Néanmoins, suffisamment en état pour répondre aux questions de la Kunoichi.

    « J’ai mieux… »


À l’aide de son bras encore valide, il posa un parchemin au sol qu’il activa. De la fumée s’éleva, faisant apparaître une mallette noire et sobre.

    « Cette mallette contient l’ensemble des recherches que j’ai pu consigner sur le virus H4N1. Il contient aussi l’emplacement du patient 0… Qui n’est personne d’autre que mon ancien maître. »


Il toussota.

    « Je… Je suis désolé… Ce virus avait pour but de prévenir… Les infections… Pas de les propager. Ghh… »


Il gémissait de douleur, affaissé contre le mur.

    « Si vous partez maintenant, vous pouvez… Mh… Y arriver avant lui… Et lui tendre une embuscade… »


Puis, il regarda un peu plus ses amis.

    « Mais vu votre état… Peut-être faudrait-il mieux que je vous soigne… Et que je vous transfère un peu de mon chakra… »


Il tendit son pistolet à Sakura.

    « Prenez ça… Il reste une balle dedans. Elle peut neutraliser la plupart des créatures qu’on a pu combattre, et les êtres humains… Maintenant, qu’est-ce que vous choisissez ? »


Spoiler:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Dim 2 Avr - 21:15
Sous la violence des coups de la Jônin, la créature disparu dans un nuage de fumée. Elle entraîna avec elle le jeune Ryûji pour se diriger vers Miharu qui était gravement blessé. Le questionnant alors sur ses connaissances à propos du patient zéro, celui-ci répondit faiblement.

    « J’ai mieux… »


Sakura fronça les sourcils. Mieux ? Comment cela ? Elle allait le questionner pour avoir plus de détails mais il se livra de lui-même tout en posant un parchemin au sol qui laissa apparaître à sa place une malette sombre.

    « Cette mallette contient l’ensemble des recherches que j’ai pu consigner sur le virus H4N1. Il contient aussi l’emplacement du patient 0… Qui n’est personne d’autre que mon ancien maître.
    - Vous n'auriez pas pu nous la dévoiler auparavant ?.. Cela nous aurait peut être évité de vagabonder sans directions et éventuellement de rencontrer ce généreux homme qui vous a laissé dans cet état... »


Elle soupira, c'était trop tard de toutes façons. Il toussa avant de s'excuser, d'expliquer que le but premier n'était-autre que de prévenir ce genre d'attaque. Il s'était avéré que l'effet avait été inverse.

    « Mais vu votre état… Peut-être faudrait-il mieux que je vous soigne… Et que je vous transfère un peu de mon chakra… »
    - Nous n'attendrons pas. Nous n'avons pas le temps. Plus nous tardons, plus il y a de risques qu'il l'atteigne avant nous et ne le supprime définitivement. Nous ne pouvons le permettre. Ryûji-kun, prépare-toi. Nous allons filer directement sur place et nous allons être très discrets. On ne se fait pas attaquer en chemin ni sur place, on attend sagement ce bandit et on le tue dès qu'on en a l'occasion, d'accord ? On ne prend aucun risque. Plus vite on agira, plus vite on pourra sauver Miharu et tous les autres. Je vais probablement devoir utiliser presque toutes mes réserves restantes de chakra pour m'occuper de lui puis du patient 0. »


Le médecin blessé tendit alors son pistolet à la jeune femme qui le prit en le remerciant.

    « Tenez bon, nous allons faire en sorte de terminer cette mission avec efficacité et de vous sauver ainsi que tous les autres infectés. Ryûji, je compte sur toi pour me protéger des zombies. Tiens, prend aussi ça, si jamais il semble encore être un danger après avoir subi mes attaques, achève le. Si c'est bon, garde la balle. Et ne fais pas de tests je t'en prie, ne l'utilise qu'en cas d'extrème nécessité, nous avons vu tout à l'heure le bruit que cela faisait. Ce ne sera pas le moment d'attirer une trentaine de zombies. »


Elle prit une grande inspiration avant d'expirer longuement. De nouveau calme, Sakura s'adressa de nouveau à Ryûji.

    « Bien, on file, je compte sur toi pour neutraliser les zombies qui nous attaqueront. Mais on fait bien attention, d'accord ? Allons-y. Fais de ton mieux, que je puisse dire à Rei que tu as été parfait sur cette mission, malgré un début un peu trop pressé. »


Se tournant une dernière fois vers Miharu, la femme aux yeux violets conclu la discussion en s'adressant à l'Eisennin.

    « Merci pour ces informations bien qu'elles soient un peu tardives. Nous allons faire en sorte de sauver ce pays et vous avec. »


La dame aux cheveux blancs prit donc les devants et fila vers le point indiqué par le Sokusei, prenant toujours garde à ne pas alerter de zombies. le centre de soins était immense, mais l'entrée principale était unique et immanquable. Si leur adversaire n'était pas déjà à l'intérieur, ce qui était très peu probable puisqu'il ignorait pour le moment que le patient 0 s'y trouvait, ils n'auraient qu'à se positionner et tout préparer pour l'accueillir par surprise. Ils devaient aussi neutraliser les éventuels zombies qui seraient dans le coin.

Par chance, l'entrée et les premières salles étaient désertes. Sakura fit donc à nouveau signe à Ryûji de rester silencieux et l'invita à se cacher avec elle au premier détour de la bâtisse. Ils n'avaient désormais plus qu'à attendre leur cible et à l'abattre à l'instant où elle poserait le pied ici. Il ne s'attendrait alors surement pas à les voir déjà là à l'attendre. Elle vérifia auparavant qu'ils n'avaient rien laissé de suspect derrière eux et demanda à Ryûji de faire un très léger courant d'air pour faire disparaître les empreintes de leurs pieds sur le sol entre l'entrée et leur cachette en remuant la poussière que leurs pas avait déplacé. Elle parla de nouveau à Ryûji, à voix basse, lui donnant ses dernières consignes avant l'attente.

    « Rappelle-toi, il faut que l'on soit très discret, respire normalement et sans faire de bruit, ne retient pas trop ta respiration sinon il risque de nous repérer. Il va falloir être patient maintenant et garder notre calme jusqu'à ce qu'il arrive. Je vais le neutraliser le plus rapidement possible, normalement le terrain est à mon avantage ici puisque mes ombres atteingnent quasimment l'entrée. Il faut juste le laisser avancer. Ne bouge pas avant que je n'ai moi-même bougé pour attaquer. C'est très important, tant pour nos vies que pour celles de tout ceux qui ont été infectés. Si nous voulons les sauver, nous n'avons pas le droit à l'erreur, d'accord ? Je te l'ai déjà dit, mais je compte vraiment sur toi. Si on réussit ça, le Hokage sera très fier de nous deux. Maintenant, on se tait et on écoute quand il arrive. N'agis qu'après moi et tout ira bien. »


Elle termina sa dernière phrase dans un sourire, un peu rêveuse. Si seulement... Non, ce n'était pas le moment. Il restait ce kouhai de Yui, elle devait le neutraliser, l'attacher et le ramener à Konoha pour qu'il y soit questionné. Aucune prise de risque, efficacité maximale.

L'attente fut alors très longue, ils devaient rester absolument concentrés, aucune marge d'erreur n'était possible. Ils étaient dans une situation critique qui pouvait les mener à la mort sur un faux-pas. Lorsque finalement, les premiers pas résonnèrent, Sakura commença ses mudras avant de sortir d'un seul coup de sa cachette et d'immobiliser son adversaire qui avait suffisamment avancé pour être dans ses ombres sans que la fuite ne soit possible dans cet espace restreint.

Elle enchaîna avec une autre technique très violente, effectuant les mudras nécessaires avec une vitesse hallucinante, mue par une peur sournoise qui lui indiquait que si elle n'était pas capable de vaincre son adversaire sur cette action, ils étaient dans de sales draps, pour ne pas dire que la mort les attendrait à bras ouverts. Elle envoya donc ses pics sauvages se focaliser sur l'épaule droite du jeune élève de la Yamanaka d'Iwa, neutralisant ainsi son bras.

Elle guêta ensuite la réaction de son ennemi, et s'il n'était pas déjà K.O., refit les mêmes mudras toujours avec cette vitesse de survie une seconde attaque avec laquelle elle visa l'épaule gauche de l'Iwajin. Il ne pourrait ainsi plus invoquer, si toutefois la douleur ne l'avait pas fait perdre connaissance après cette dernière attaque.

    « Ryûji, prépare-toi. S'il encaisse ça, je compte sur toi. »


HRP:
 

_________________
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Lun 3 Avr - 21:45
Je me sentais faible. Je sentais le courage m'abandonner, et la rage monter en moi. C'était un situation désagréable, d'autant plus qu'il en profitait pour se manifester. Qu'allait-il se passer si je perdais le contrôle ? Ce serait grave. Si je me laissais aller, on irait au-delà de graves dangers. Je ne pouvais pas laisser permettre ça. J'avais promis à Rei de le contrôler, et je comptais bien tenir ma promesse. Sakura avait sans doute remarqué que ça n'allait pas, et elle était venue vers moi pour me rassurer. Tout allait bien... mouais. Oui, je m'inquiétais pour Miharu. Peut-être que j'aurais pu le sauver. J'aurais du le sauver, mais j'en étais incapable. Et ce monstre ne perdait rien pour attendre, si je le revois je lui refais le portrait.

Elle semblait partager mon avis à ce sujet. Particulièrement détestable ? C'était bien faible pour exprimer ce que je ressentais.

- Je le déteste ! On va lui faire la peau, pas vrai Sakura-sensei ?

On s'approchait ensuite du médecin, et je restais en retrait, gêné. Ils discutaient entre eux de cette maladie et du patient 0. j'y prêtais une oreille attentive, mais je n'osais rien dire. Je m'en voulais un peu de ne pas avoir su le sauver. Il allait lui aussi devenir un infecté... il fallait que l'on agisse, et vite. Il fallait qu'on le sauve.

Il nous confia alors des informations sur le virus et notre cible, le tout contenu dans une mallette noire. Et parmi tout ça, on avait même des informations sur l'emplacement exact du patient 0 que l'on recherchait. Parfait, c'est exactement ce dont on avait besoin ! Il nous expliquait alors que si on partait maintenant, on pourrait tendre une embuscade au méchant monsieur blond qui nous voulait du mal. Sauf qu'il jugea qu'il serait plus raisonnable de rester un moment pour qu'il puisse nous soigner, et nous offrir un peu de son chakra. Il était vrai que le dernier affrontement avait laissé quelques traces, et que nous n'étions pas du tout au meilleur de notre forme. Seulement, ce n'était pas possible, et Sakura le lui fit bien comprendre avant toute chose. J'acquiesçais.

- Yep, j'suis d'accord ! Miharu-san, vous nous avez déjà sauvé. Mais maintenant reposez-vous, et conservez votre chakra, on s'en sortira très bien à nous deux ne vous en faites pas. On va tellement lui refaire sa gueule d'ange qu'il sera encore plus moche que tous les zombies ici présent !

Il confia à Sakura ce qui semblait être une arme à feu. Était-ce la même que celle qu'il avait utilisé contre la sorte de soleil de lumière ? Si c'était ça, en effet cela pourrait être super utile. Sauf que la Nara décida de me le confier à moi. Euh... j'ai jamais utilisé ça moi. Comment ça marche au fait ? Il faut appuyer sur la gâchette je crois, et ça lance la balle. Hm... je tenais le pistolet entre mes doigts au niveau du canon, en l'observant sous toutes ses coutures. Ça n'avait pas l'air si sorcier, non... ?

Après des au revoir, on se mit en route pour le laboratoire où se trouvait le patient 0, celui qu'on devait retrouver. C'est avec discrétion et avec le moins de bruit possible qu'on marchait vers notre objectif. Je suivais Sakura alors, restant silencieux et acquiesçant d'un mouvement de tête ce qu'elle me disait. Mon objectif était donc de la protéger des zombies, et de la couvrir avec le pistolet. Bien.

On arrivait donc à l'entrée du laboratoire dans lequel se trouvait le patient 0. Il semblait bien que l'on soit arrivé avant notre ennemi. Mais avant tout, une petite inspection des lieux s'imposait. On visitait donc les alentours, à la recherche d'une quelconque information qui pourrait nous être utile. Il s'agissait d'un grand hall, avec quelques meubles par-ci par-là, ainsi qu'un grand comptoir plus loin. Sur les côtés, quelques portes menant à des salles diverses, et des couloirs permettant de s'enfoncer un peu plus loin dans le bâtiment. Il faudra qu'on les explore, mais ce n'était pour l'instant pas notre priorité absolue. Il fallait que l'on attrape ce foutu blond avant toute chose. Je me chargeais d'effacer nos traces avec une technique de vent que je maintenais un moment, afin de souffler la poussière qui dessinait nos pas. Curieux, je grimpais à l'un des deux escaliers qui étaient sur les côtés. Il s'agissait d'un nouveau couloir, menant à de nouvelles portes. Sans doute des chambres. La plateforme était surélevée, et survolée complètement le hall, comme le ferait un balcon. Sauf que y avait pas grand-chose à explorer là.

Je me posais quelques questions. Je regardais dans ma main le pistolet que l'on m'avait confié. Quel était son pouvoir exactement ? Est-ce qu'un simple pistolet comme celui-ci peut-il réellement venir à bout des créatures de notre adversaire ? Ce soleil, ou je ne sais pas quoi, avait tout de même l'air coriace. Puis, s'il nous l'a donné, c'est qu'il y avait une bonne raison derrière tout ça, non ? Il aurait pu nous en dire un peu plus, et nous expliquer son intérêt. Ou alors, je me faisais des films et ce n'était qu'un simple pistolet lambda. Hm... je ne sais pas. Je pense que je n'aurais ma réponse qu'après avoir essayé. Ou alors... un petit sourire se dessina sur mon visage, alors que je malaxais du chakra.

Il était maintenant temps de retrouver Sakura, cachée derrière le comptoir à l'entrée, et de la rejoindre pour se préparer à embusquer notre cible. Elle donnait de nouvelles consignes, ou plutôt rappelait celles qui étaient les plus importantes. La discrétion, avant tout. Sans doute se remémorait-elle l'épisode à Tetsu no Kuni ? Ce n'était pas impossible. Le plan était simple. Elle souhaitait l'anéantir au plus vite, dès qu'il passerait le seuil d'entrée du laboratoire. Il ne devait pas s'attendre à notre présence, et c'est pour cela que notre meilleure chance de frapper était ici. Une nouvelle fois, elle cherchait à me motiver en disant que le Hokage serait fier de nous si on réussissait. Ce n'était pas la première fois qu'elle utilisait cette tactique pour me motiver, que ce soit en utilisant le Hokage ou Rei en exemple. Seulement cette fois-ci, je n'en avais pas besoin. J'étais plus prêt que jamais à l'anéantir. Elle voulait que j'agisse après elle, je la laisserais donc prendre les rênes, tandis que je couvrirai ses arrières.

Les secondes s'écoulèrent. Les minutes passèrent, et toujours rien. L'attente semblait éternelle. La pression était à son comble. Tout allait se jouer lors de nos prochaines actions. Entre mes mains, je tenais le pistolet fermement. J'étais prêt à l'abattre dès qu'il m'en laisserait l'occasion, s'il ne mourrait pas des coups de la Nara avant. Il allait payer pour tout ce qu'il a fait subir à ces pauvres victimes, et à Miharu-san. Oui, il allait payer. Même si notre objectif était de le ramener vivant à Konoha, une folle envie de le descendre m'animait. Je ne sais pas si plus tard, je le regretterais, ou si je m'en voudrais. La dernière fois que j'avais tué, c'était dans ce laboratoire Yamanaka, lorsque je me suis enfuis. Et maintenant, est-ce que l'histoire allait se répéter... ? Je n'en savais trop rien.

Au bout de longues minutes d'attente, une silhouette se dessina à l'entrée de la bâtisse. C'était lui. Mon sang ne fit qu'un tour, alors que mon emprise sur la crosse de l'arme à feu. Celle-ci s'humidifiait petit à petit entre mes mains, la transpiration dégagée par la tension ne cessant de s'échapper. J'avais les mains moites, mais je ne m'inquiétais pas vis-à-vis de ça. Si j'avais à tirer, je ne raterai pas ma cible. Depuis toujours, je me suis battu avec des armes blanches. Kunai, shuriken... et j'avais appris à toujours faire mouche lorsque je tirais. Avec une balle de pistolet, c'était certes différent, mais je comptais sur ma précision pour ne pas rater ma cible. J'avais foi en mes capacités, à ce niveau-là.

Sans attendre, la Nara passa à l'offensive, et utilisa ses ombres afin d'anéantir au plus vite ses résistances. Elle voulait s'en débarrasser au plus vite. Ses attaques étaient toujours aussi impressionnantes, mais elles devaient sans doute consommer des quantités folles de chakra. Elle l'avait dit, de toute manière : elle allait miser tout ce qui lui restait dans ses dernières actions. Si jamais ça ne passe pas, elle allait avoir besoin de mon appui. Elle pouvait compter sur moi.

Elle m'ordonna de me préparer. J'étais prêt à tirer. Soudainement debout, l'arme brandie contre lui, la cachette était maintenant dévoilée, mais je n'en avais que faire. Le canon du pistolet était tendu vers lui, alors qu'il pouvait me voir maintenant devant lui.

- Si tu tentes quoique ce soit, je tire. Je ne plaisante pas. Tu ferais mieux d'obéir, si tu ne veux pas finir avec une balle logée dans le crâne.

Les dés étaient jetés. S'il tentait quoique ce soit, le tir allait s'opérer. Je n'avais qu'une balle, alors je ne devais pas la manquer, après tout. Cependant, quelque chose d'autre m'intéresser dans cette opération. Je voulais savoir sa réaction, s'il survivait à ça. Que lui inspirait cette arme à lui ? De la peur ? Ou il n'en aurait rien à faire ? C'est cette réponse que je voulais, avant toute chose. Curieusement, je profitais de la scène afin d'observer plus en détail sa réaction.

Spoiler:
 

_________________


Nyahahahaha:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Mar 4 Avr - 0:04


La journée arrivait à son terme. Le soleil c’était couché, laissant place à une lune sombre et à un ciel sans étoile, comme si le temps s’accordait pour la bataille finale. La suite des évènements allait forger le destin de Miharu, des infectés, et de Taki no Kuni tout entier. Les buts étaient divergents, et l’affrontement inévitable. Le groupe de Shinobi de Konoha avait choisi l’atout de la surprise, à la place des forces supplémentaires proposées par le médecin.

Les minutes passèrent. Avait-il fait le bon choix ? Dans cette immense bâtisse, la stratégie du tout pour le tout avait été sélectionné. Si cela ne fonctionnait pas, l’apprenti de Yui prendrait certainement l’avantage. Si cela fonctionnait, la victoire était assurée pour les Konohajin. La tension était à son comble. Allait-il réussir ? Est-ce qu’une embuscade frontale était la meilleure des choses à faire ?


????

C’était ce que les prochaines secondes allaient décider, le ninja d’Iwa entrant dans la bâtisse. Tout shinobi digne de ce nom entrerait dans ce territoire sur ses gardes… Mais difficile de prévoir l’attaque de la Nara. Sortant derrière le comptoir, l’Iwajin recula mais trop tard. L’ombre menaçant l’avait déjà atteint, et des piques d’ombre le transperçais et l’immobilisait. Hurlant de rage, il cria un nom familier.


????

    « ENMAAAAAAA ! »


La fourrure à son coup s’anima une seconde fois, bien que des lames eurent le temps de lui transpercer un bras, le rendant clairement inutilisable. Crachant une flaque de sang, la bestiole s’anima violemment, ouvrant la gueule et libérant un flash blanc. La lumière dissipa les ombres, aveugla ses adversaires, et le libéra de l’emprise de la Nara. Maintenant, c’était au duo de réceptionner le laser blanc qui fonçait sur eux.

L’élève de Yui leva sa lame, qui s’enflamma.

    « A moi, Phoexia ! »



Un feu ardent de plusieurs centaines de degrés l’entoura soudainement. Ses blessures arrêtèrent de saigner, puis, le feu prit la forme d’une sphère ardente, le camouflant de la vision des Konohajin. Pendant une quinzaine de secondes, on ne pouvait discerner à travers les flammes les agissements de l’Iwajin, malgré le fait que la sphère semblait devenir de plus en plus grosse, jusqu’à absorber l’entré de la bâtisse, arrêtant son expansion à ce niveau. Puis, elle rétracta sur lui et il réapparut, ses blessures ayant légèrement cicatrisé. Les flammes semblaient lui offrir une certaine régénération.

    « Je vais vous réduire en cendres ! »


Le feu l’entourait toujours, mais avait désormais la forme d’un Phénix de feu. Avec Enma, les deux créatures semblaient extrêmement puissantes. Et alors qu’il frappa le sol avec son sabre comme lors de leur rencontre… La bâtisse sembla trembler.

Spoiler:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   Mer 5 Avr - 21:21
Sakura venait d'attaquer férocement leur adversaire Iwajin et celui-ci avait réagit avec une certaine rapidité, invoquant Enma à nouveau qui détruisit ses liens, l'empêchant d'achever leur adversaire. Le tigre les attaqua d'un laser qui les empêcha de voir quoi que ce soit pendant quelques instants. Leur adversaire profita de ce moment pour invoquer une nouvelle créature, un phénix qui le protégea d'une boule de feu, bloquant  toute vision et régénérant son maître.

Effectivement, lorsque celui-ci réapparut, ses blessures ne saignaient plus. Alors que Ryûji les protégeait à l'aide d'une tornade de cette attaque puissante qui les avait tout de même aveuglé, leur adversaire semblait prêt à encaisser de nouvelles attaques. Mais... Quelque chose troublait Sakura. Une technique si puissante avait été utilisée seulement pour le soigner ? Ne recommençait-il pas son jeu d'apparences ?

Ryûji semblait être parvenu à la même conclusion puisqu'il lui dit qu'elle devait aller s'occuper du patient 0, qu'il pourrait tenir l'élève de Yui seul. Sakura n'était décidément pas rassurée à cette idée, mais elle ne pouvait faire autrement que de lui faire confiance. S'ils avaient raison, l'Iwajin était probablement déjà parti et il irait chercher l'hôte principal pendant qu'eux se battraient tout deux face aux invocations de l'homme.

    « Ne prend pas de risques... Retiens-les mais ne risque pas ta vie. Cache toi quand c'est nécessaire, et utilise la balle du pistolet de Miharu, elle pourra te sauver. Dans tous les cas, si tu parviens à te débarasser des créatures, ne te montre pas et fais attention aux infectés. Je veux te retrouver en vie et non infecté tout à l'heure quand j'aurais récupéré le nécessaire. »

Se mordant la lèvre, la Jônin retourna derrière le comptoir pour récupérer la malette et son contenu. Elle faisait face à un cas de conscience qui la blessait extrèmement, mais cette mission l'avait déjà mise à l'épreuve et lui avait montré que Ryûji avait déjà beaucoup appris depuis leur passage à Tetsu no Kuni. Il l'avait sauvée à leur premier affrontement avec le blondinet, il pourrait probablement réussir à l'affronter une nouvelle fois, avec cette arme en plus.

Malette en main, elle fila donc, honteuse, vers l'arrière. C'était la meilleure manière pour elle de sauver Ryûji que de finir cette mission en vitesse afin de débarasser les lieux et de rentrer à Konoha pour y chercher du repos. Elle avança avec prudence dans les couloirs partant vers l'intérieur du bâtiment.

Elle prenait garde à n'attirer aucun zombies et chercha la première salle où elle pourrait se cacher. Elle y neutralisa le zombie qui y vagabondait, l'attaquant à distance avec un fouet d'ombre dès qu'elle entra pour s'installer dans le coin opposé. Avant de pouvoir aller chercher le patient 0, elle devait fouiller cette malette que l'Eisennin Sokusei leur avait donné.

En effet, si elle avait passé sa vie à soigner et qu'elle savait extraire tout ce qui était nécessaire d'un corps pour pouvoir neutraliser n'importe quelle maladie, elle n'avait jamais eu à faire à un virus chakratique. Il lui faudrait donc voir toutes les informations contenues dans la malette pour savoir la marche exacte à suivre. Elle n'avait pas le droit à l'erreur. Elle ne savait même pas si le zombie devait être tué ou s'il devait rester vivant.

S'installant donc dans un coin, elle ouvrit le contenant pour y découvrir ce qu'il renfermait.

HRP:
 

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]   
 

Taki no Kuni : Projet H4N1 [Mission rang 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Acte 1 : L'Empire contre-attaque :: Chap 1 : Expansion-