AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
XP : 76
Messages : 24
avatarNukenin
Nakagawa Shinobu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mer 1 Mar - 12:48
Je respirais un grand coup, bien conscient que la jeune femme se foutait éperdument de comment je devais m’y prendre pour lui ramener les fillettes qu’elle veut maintenir sous sa croupe. Je devais bel et bien me démerder seul, et ce, jusqu’au bout. Enfin, c’est la conclusion que j’avais tiré de ses réponses. Sa question initialement, en réalité ne visait qu’à savoir quel moyen j’allais utiliser et probablement essayer de vérifier s’il était convenable à ses yeux. Pour le reste, elle ignora ou douta de la pertinence de mes questions jusqu’à celle portant sur son identité. Alors certes, je n’avais guère besoin de savoir dans l’immédiat qui elle était, mais ce qui me troublait quelque peu, c’est qu’elle savait qui j’étais. J’eus un mouvement de recul lorsqu’elle prononça mon nom tout juste avant de disparaître comme par magie. Je marquais le pas, et m’arrêtais pour réfléchir à ma situation. Que devais-je faire, ce contrat en valait-il finalement la peine ? Surtout lorsque j’en savais si peu sur son commanditaire alors que lui, ou plutôt elle en savait tant ? Si malgré mes tours de passe-passe elle était parvenue à deviner mon identité, alors, j’étais dans de beaux draps. Cette mission puait l’arnaque à dix kilomètres à la ronde.

Un regard au-devant, je serrais les poings et les dents. Je courrais au suicide. Cela me semblait évident. Pourtant, une autre chose m’apparaissait évidente. Si les soldats environnants ne s’étaient toujours pas jetés sur moi, c’est que quelque part, mon informateur n’avait pas vendu la mèche. J’étais donc toujours Nakagawa Ly. Un soldat loyaliste d’Iwa. Toujours sous henge, les cheveux sombres, coupés courts, visage et allure des Nakagawa…

*Si l’autre idiote était parvenue à faire le lien entre ma couverture d’iwajin loyaliste et la nécessité pour moi de savoir qui est mon supérieur hiérarchique en cette zone, j’aurais pu avancer au grand jour, sans craindre les contrôles… Pfffff. Quelle idiote !*

Je regardais tout autour de moi. Des habitations à perte de vue, des ruelles quasiment vides, hormis la présence de soldats de l’Empire. Les gens étaient encore dans leurs demeures, consignés à l’intérieur. Ils n’avaient pas tous eu le temps de fuir et désormais ils étaient pris au piège. Je pouvais remarquer certains visages par moment apparaître à une fenêtre, regard inquiet, scrutant les ruelles.

*Essayons de commencer par le palais*

Ces gosses pouvaient être n’importe où. Mais avant de sillonner les coins communs de la capitale, je misais une pièce sur le palais en lui-même. Avec un peu de chance, j’y trouverais âme charitable qui saurait m’informer ? Comment m’y prendrais-je ? C’est fou ! C’est pourtant résolument que je me dirigeais vers le palais. Je n’empruntais guère les voies principales, préférant la discrétion de voies annexes moins surveillées et moins exposées. J’avais pris l’identité d’un iwajin au grade intermédiaire. De sorte que je pouvais me promener librement sans que cela ne paraisse suspect. Le véritable Nakagawa Ly, je l’avais vaincu la veille et isolé dans la salle de bain d’une auberge où j’avais élu domicile. Verser le sang des miens me répugnait et j’étais résolu d’aller le cueillir par après, une fois que ces fillettes seraient en ma possession.

Un mur apparut devant moi au détour d’une ruelle étroite. Il était imposant. Un pan du mur du palais. En l’escaladant, je pus me trouver à l’intérieur de l’énorme cours du palais sans trop de soucis. J’espérais ne pas être vu. J’avais fait assez vite dans ma manœuvre et maintenant, j’avançais à travers les bois du jardin magnifique où je me trouvais, à la recherche d’âme qui vive…


Spoiler:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Ven 3 Mar - 21:03


> Les gosses qui vous abordent


Le petit groupe s’était donc mis en route, prenant le chemin les menant au passage. Sous terre, ils prirent le temps de discuter, échanger, se poser des questions. Les bonnes questions ? Peut-être que oui, peut-être que non. La question d’une couverture pour le prince Eishiro semble être une bonne idée, surtout que dans ce pays, la famille Haruna est particulièrement proche du peuple, et chaque citoyen connaît au moins le nom et le visage de leurs souverains.

En sortant de la caverne leur ayant permit de rejoindre l'arrondissement Nord, le plus important de la capitale du pays de l’herbe, ils atterrirent dans un petit jardin au fond d’une propriété à l'abri des regards. Par sécurité, ils prirent quand même soin d'effacer leurs traces, avant de quitter le terrain pour accéder à un quartier commerçant de la ville. Contrairement aux quartiers résidentiels complètement bouclés et désert, ce quartier gardait un minimum de vie, bien que la plupart des clients étaient des commerçants professionnels, ayant accepté de se plier à Iwa pour leur fournir du matériel, en échange de pouvoir continuer leurs activités.

Au détour d'une ruelle, un petit garçon s’approche du groupe de ninja et les regarde bizarrement avant de s'adresser à ses camarades.

“Eh, c'est le prince Eishiro, les gars, venez voir !”

Le brouhaha produit créait un amas de personnes autour de l'escouade, venant vérifier les dires du garçon.
Spoiler:
 
---


> L'homme qui t'aborde


Shinobu, de son côté semblait s’exaspérer du comportement de la commanditaire de sa mission. Celle-ci refusait de lui donner bon nombre d'information, puisqu'elle ne souhaitait pas qu'il ne connaisse son identité. Elle ne lui faisait pas complètement confiance encore, et puis, ça l’amusait de voire l'incompréhension de ce garçon qui lui servait de jouet.

Shinobu pénétra dans le palais, côté jardin. Le jardin était immense puisqu'il contenait des plants fleuris, un petit bois, et une ferme servant à cultiver les fruits et légumes consommés au palais, ainsi que la viande. Cependant, après quelques pas, c'est un tout autre spectacle qui se montrait à lui. Le palais avait été la scène d'un combat entre plusieurs ninjas de haut rang, et avait été en grande partie détruit par le combat. Des bâtiments étaient calcinés et réduits en centre, tandis que d'autres étaient sur le point de s'écrouler. Le dojo, le temple spirituel et des silos avaient complètement brûlé. Les résidences seigneuriales avaient été particulièrement abîmées, mais tenaient le coup. L'accès au sous-sol du bâtiment administratif menant aux réserves de nourriture avait été complètement détruit, tandis que le premier étage et le rez-de-chaussée étaient en ruine. Seuls les seconds et troisièmes étages tenaient, encore fallait-il y accéder. Par endroit, les corps sans vies de plusieurs serviteurs du palais étaient couchés dans les décombres.

Devant ce désolant et mortuaire spectacle, un homme s'approche de Shinobu, avec son râteau à la main, s’en servant comme canne pour se déplacer.

-Jeune homme, ne restez pas devant un tableau si morbide, suivez-moi.

En chemin, il expliqua à Shinobu à quel point les choux et les patates du palais étaient les meilleures du pays, tentant par tous les moyens de le convaincre de l'aider à les ramasser, son dos lui faisant un peu mal.
Spoiler:
 
---
Spoiler:
 
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Lun 6 Mar - 22:57
J’avais donné mes explications, mais le ninja Ken Osou de kiri s’exprima, je devais l’écouter attentivement. Même si inconsciemment je m’attendais au pire venant des Kirijins …

« Eishiro, trouve une solution rapidement sur deux points. Je veux que tu sois apte à agir pour le bien de la mission et non celui de ton pays. Si nous devons faire des choses, même inhumaine, pour sauver les sœurs et que cela n'est pas en la faveur de ton pays, cela devra être fait. Les sœurs sont notre objectif. De plus, tu dois être une personnalité ici, du fait de ton statut de prince, ou dans le coin, non? »


Mon visage s’était assombri avec de si belle parole, mais la question sur mon statut me décocha un sourire narquois et un rire nerveux qu’il avait retenus au plus profond de lui pour ne point le vexer.

« Nous verrons bien ce qui se passe, mais choisis bien tes mots à l'avenir, car entre blesser un citoyen de Kyôshi et un acte inhumain il y a une sacré différence. Le terme inhumain est souvent relié à la torture ou le génocide ou un attentat… Mais j'ai compris où tu voulais en venir globalement …

Pour répondre  à ta deuxième question je sais juste qu'ils ont été capable d'envahir rapidement les quartiers Nord de Kusa donc ils sont  surement une bonne armée…»


Je ne rajoutai rien de plus pour le moment laissant mes deux autres compagnons s’exprimaient entre eux, mais je me disais qu’il valait mieux qu’on camoufle tous symbole laissant penser qu’on pourrait être des ninjas. Je regardais de près mes compagnons, mais ils n’avaient visiblement aucun symbole  ou d’armes visibles sur eux…

Ken Osou s’exprima sur l’entrée de la grotte, mais je fus pris de vitesse par le ninja mystérieux.


" Nous sommes une équipe de 3, nous restons à 3. D'après ce que m'a raconté le jeune prince il y a peu, seuls les alliés ont connaissance de ce passage, donc nous pouvons le laisser, je l'ai bien couvert.
Sur ce, trêve de bavardages, nous avons deux sœurs à sauver. "


Il avait raison sur ce point, mais avant qu’on se mette en marche j’interpellai le groupe rapidement.

« A première vous avez déjà camouflé toute trace de symbole ninja ou armes qui pourraient nous nuire en pleine ville, mais je précise au cas où qu’il faut vraiment tous camouflé ! »


Quelques minutes plus tard on était en marche vers les quartiers commerçants, mes deux compagnons s'assuraient de notre discrétion et de notre sécurité pendants que je les guidais à destination.

Les quartiers commerçants étaient animés, ce qui est normal vu que ce n'est pas la première fois qu'on était envahi par Iwa. Kusa reste un pays basé sur le commerce et gardera même en tant guerre cette logique profitant des gardes pour s'enrichir, même si les habitants ne les portent pas dans leurs cœurs.

Les habitants de Kusa ont toujours préservé le secret de la reine, même durant l'invasion et tout ce passa bien avec les Iwajins, mais je me demande si avec le temps si Iwa n'est pas mieux que ces Kirijins qui ne pensent qu'avec leurs soifs de sang et leurs histoires du plus fort…

Kusa no Kuni comporte les simples marchands  qui sont globalement constitués de marchand situé dans les marchés et des petites boutiques communes, il y a ensuite les princes marchands qui animent les rues et fond de la publicité pour les maîtres marchand qui sont souvent de grands artisans ou des marchands qui ont bien réussis leurs vies.


Mais en marchand tranquillement dans les rues du quartier proche d'une ruelle commune, un petit garçon s'approcha de notre groupe et me regarde bizarrement avant de s'adresser à ses camarades.

“Eh, c'est le prince Eishiro, les gars, venez voir !”

Le brouhaha produit créait un amas de personnes autour de nous, venant vérifier les dires du garçon.


J'avais peut-être enfin trouvé une bonne couverture que les habitants pourraient tenir, même si en général je n'attire pas autant de foule d'habitude… Je décidai de parler suffisamment fort pour le groupe m'entende, mais sans que les autres rues m'entendent.

« Chers concitoyens de Kyôshi durant cette guerre je serais le prince marchand Shiro ! Retenais les bien et faite passer le message aux autres habitants s’il vous plaît ! »

Je me décidai à augmenter le volume de ma voix et je pris une posture marchande sortant une de mes boîtes à musiques, mais pas n’importe laquelle la dernière du maître marchand Hanzo et cette mélodie était symbolique pour Kusa et tout le monde se tut en entendant cette mélodie nostalgique, mais le message était visiblement passé dans l’ensemble on dirait.




«Venez chers concitoyens de Kyôshi écoutaient la dernière fabrication du maître marchand Hanzo sama, cet article est récemment disponible en boutique dans la boutique principale d’Hanzo en face de la fontaine ! »


Je laissais la musique se finir en étant le plus attrayant possible imitant toutes les postures et code des princes marchands, même en tant de guerre il n'est pas rare de voir des princes marchands la preuve il y en avait un autre qui valorisait les ventes de meuble de luxe de Dame Erina.

Une fois la mélodie finit je saluai le public en les remerciant de leurs attentions, la foule s'en alla petit à petit comme pour chaque prestation des plus ordinaires…


Je pense que j'ai dû surprendre mes deux autres compagnons à jouer le marchand sans prévenir, mais au moins il n'y a pas eu d'accrochage et rien d'illogique et je suis loin d'être le prince marchand le plus jeune, car certains enfants commencent dès leurs sept ans.

Je m'étais mis en route en direction du marché couvert qui était, selon moi la piste idéale pour se cacher pour des filles de douze ans, mais le manque d'information pourrait peut-être m'induire en erreur…

De nombreux gardes vérifiaient que les shows encore présents se passaient bien, mais je ne m'inquiétais pas les Iwajins étaient même des fois les premiers clients des maîtres marchands.

Avant de continuer plus loin je commandai une boisson avant de m'asseoir sur un banc public pour leur annoncer ma théorie.

Une fois les trois ninjas rassemblais non loin des autres et tout en vérifiant qu'il n'y avait personne d'autre avant de parler.


« A proximité de la zone où on est-il y a l'auberge “Aubepine”, le marché couvert, la boutique d'antiquités et le club de sport sont des zones souvent fréquentées par les servants.
Mais il y a aussi une agence immobilière, une banque, des commerces de luxe et il y a aussi une école, mais elles sont trop vieilles pour une école primaire…
Selon moi le marché couvert semble le plus logique, mais on ne sait pas à quoi elle ressemble et on pourrait passer cinquante fois sans les voir…

Si seulement j'avais le nom des parents ou simplement des informations sur leurs habitudes et budgets… »


J'attendis juste leurs opinions, mais il était certain que le marché couvert était la meilleure option, selon moi, néanmoins pour une raison qui m'échappe je me sentais dans l'obligation d'en parler aux autres.

Le lieu était calme et reposant et aucun garde ne semblait être dans le coin, mais de toute façon ils n'avaient aucune raison de venir ici, néanmoins il fallait que je laisse la population faire circuler mon nouveau nom, mais où je devrais faire mon prochain show ?
J'espère que personne ne me demandera de vendre l'un de mes prototype je serais royalement dépité, mais dans l'obligation de le faire…

« Je me demande ou devrais faire mon prochain spectacle pour maître Hanzo tien ! Il faut que j’en fasse un dernier pour mon rôle de prince marchand…  »

Disais-je à voix basse, mais je devais le faire, car maître Hanzo me couvrira ces certains, mais il faut que je trouve un second lieu pour mon dernier show du jour.
Les princes marchands changent régulièrement les plus connus reste, mais dans l’ensemble ils n’ont pas de lieux pré définie ils font cela au feeling et je trouve ça compliquer d’attirer les foules avec des boites à musiques …

Ils ne se font pas concurrence entre eux, mais ils font toujours deux show ou trois par jour et se partage le terrain de façon amicale, mais les meilleurs endroits sont souvent pris pendant les horaires de pointes et peut-être que ce rôle fera venir les jumelles à moi qui sait… Ou pas… Et de toute façon je ne les reconnaîtrais pas…

info:
 
XP : 607
Messages : 175
avatarMaître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-origin.forumactif.org
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 14 Mar - 11:19
Le délai de réponse est écoulé.

@Kaguya Hayate dispose d'un délai supplémentaire et a jusqu'au 14/03 à minuit pour répondre.
XP : 264
Messages : 60
avatarNukenin
Kaguya Hayate
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 14 Mar - 18:36

Kusa no Kuni : Les sœurs Yakoshi

Feat Ken Osou & Eishiro



Prince marchand, et groupe d'enfants

La sortie du tunnel menait à un quartier de la zone Nord, nos capacités de Ninjas sensoriels allaient donc nous servir surtout à remarquer des sources de chakra plus importantes que la normale. Mes paroles et mon idée de " dispersion " tout en restant à portée de regard semblait avoir plu à Eishiro, qui nous rappela d'ailleurs une énième fois de ne rien commettre d'inhumain aux habitants. S'il continue ainsi je vais commencer à avoir des doutes si nous sommes vraiment ceux qui veulent sauver le pays et non pas le réduire à cendres ... Je trouve ça normal de s'inquiéter pour son pays, mais nous sommes deux personnes suffisamment intelligentes pour comprendre une demande ...

Quoi qu'il en soit, nous avançons au pas dans ce quartier, assez animé, ce qui perturbe ma détection de chakra, pas encore bien affûtée. J'ai encore du mal à percevoir chaque source et deux personnes collées peuvent m’apparaître comme un seul flux de chakra parfois. Alors certes ils sont petits, mais les ajouts deviennent conséquents, vivement qu'on aille dans un endroit plus tranquille, je n'arrive pas à me concentrer ... Mais la population de ce quartier n'avait pas finie de me jouer des tours, pas directement à moi, mais au Prince surtout, car trois enfants viennent de remarquer sa présence et connaissent visiblement son identité.

A ce moment, deux pensées apparaissent dans mon esprit, la première concernant la foule s'amassant autour du Prince, et les gardes qui allaient donc surement venir, mais aussi ces trois enfants. Ils sont les seuls pour le moment à avoir reconnu le Prince, donc ils ont l’œil, ainsi qu'une connaissance aussi faible soit-elle des personnes de haut rang. Voyant que Eishiro commence à se faire passer pour un marchand en sortant une boîte à musique, je me rapproche pour le garder en vue et me fait passer pour un villageois intrigué. Il joue de sa boite à musique, qui semble être connue des habitants, une tradition ou autre ? Quoi qu'il en soit il me donne un peu de temps pour réfléchir à la situation ce qui est parfait.

Le gardant à portée de vue, je remarque aussi les enfants non loin de lui, il fallait que je les atteigne, mais pas maintenant. Nous n'avons AUCUNE information outre le nom, l'age et les possibles positions de ces jumelles, et les personnes étant le plus probable de nous donner des informations sont ces enfants. C'était un pari risqué, mais nous sommes dans la gueule du loup, et le plus vite nous en serons partis, le mieux cela sera. J'avais donc besoin d'atteindre les enfants après dissipation de la foule, et de me faire passer pour un petit curieux, un des leurs donc. Mon imitation devrait être correcte, mon âge restant le soucis, mais je ne suis pas si vieux que ça, juste grand, ça devrait le faire.

La foule commence à se dissiper après le spectacle, et surveillant le Prince je m'approche des enfants et une fois qu'ils me regardent, je m'accroupis et leur fait signe de venir près, faisant comme si j’œillais Eishiro indiscrètement.

" Hey les gars, vous avez l’œil ! J'avais pas reconnu le Prince ! Il a l'air sympa ... mais y a ces gars qui ont l'air d'en vouloir au village, palais détruit, otages et tout, vous avez du en entendre parler... Mais vous avez entendu parler des deux jumelles qui auraient réussi à s'enfuir, on raconte qu'elles sont encore là ! Elles s'appellent comment déjà ... Ya..koshi, c'est ça, vous les avez vu elles ? Ou vous savez quelque chose, genre leur tête, habits, endroit possible ? C'est trop intéressant ces secrets, j'adore ~ " chuchotait-je, quand les 3 enfants furent réunis autour de moi.

Après avoir écouté avec attention tout ce qu'ils auraient pu me dire, utile ou non, je leur fait un clin d'oeil discret, puis me relève, leur fait un petit signe en disant qu'on se reverra un de ces jours, et part dans la direction qu'à pris Eishiro. Ce n'était vraiment pas moi à l'instant, j'ai du complètement changer ma personnalité, heureusement que je sais camoufler mes vrais sentiments, comme quoi ça peut être utile même pacifiquement, et puis ... c'était plutôt amusant cette fois-ci. Je continue ma route un moment m'approchant des marchés couverts et trouve mes deux compagnons sur un banc. A peine arrivé, le jeune Prince nous briefe sur les endroits possibles où trouver les sœurs, et après nous avoir donné son avis sur les marchés couverts, j'acquiesce en disant que cela serait une bonne idée et en venant compléter avec les informations que j'ai eu des enfants ( Ou je viens rien compléter si j'ai rien eu qui sait e.e ). Après ensuite avoir écouté ce que Osou avait rajouté, nous nous remontons en position, recommençant notre " Convoi de l'extrême ", qui avait plutôt bien marché jusque là ... en espérant que cela continue ...

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Sorry:
 
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Dim 19 Mar - 16:15

Repéré. C'était bien le seul mot qui vint à l'esprit de l'épéiste en l'instant. Les cheveux flamboyants du jeune prince de Kusa l'avaient alertés, plus tôt, mais il avait fait confiance à celui-ci pour se camoufler. En plus de ses nombreux dires qui semblaient dépourvus de respect envers Osou, celui-ci se retenait, pour ne pas donner à Kiri une raison de plus de l'émincer, de faire comprendre au Rubis de Kusa d'arrêter de lui marcher ainsi sur les pieds.

C'est pourquoi, le jeune homme se tenait éloigné de l'agitation, se préparant à agir seul en cas de capture ou de situation compliqué suite à la venue des gardes. Ce qui en soit ne devait pas mettre longtemps, face à cette situation. Une fois que le marchand de tapis eut cessé ses manigances, Osou se mit en tête de suivre ses deux compagnons, lesquels semblaient faire leurs rapports. Le Chammadaï n'avait rien trouvé, mais activa ses dons sensoriels afin de connaître l'éventuel position de ses ennemis.
« Une liasse de billets défait même la bouche du meilleur citoyen, faisons attention à ton nom de scène. Je doute que toutes ta population ne te veuille que du bien, sait-on jamais jusqu'où va aller la rumeur. »
En effet, si ce nom de scène et l'éventuel description du Rubis allait peut-être permettre aux jumelles de se joindre à nous, si jamais elle n'était pas déjà capturé par l'adversaire, du moins... Cela donnait surtout la possibilité à d'éventuels ennemis ou des personnes n'appréciant pas ce prince qui semblait, à première vue, imbu de se venger sur sa personne.
« Lors de la prochaine manifestation, je me chargerai de détecter une éventuelle présence de garde se dirigeant dans notre direction. Au moindre signal, on déguerpit. Enfin; je te laisse donc choisir notre prochaine destination, Rubis. »
Osou se contentait donc de suivre le plan de ses collègues. Amasser de grands groupes de personnes afin de soutirer des informations, par Hayate, ou bien d'amener les jumelles à eux, Eishiro. Quand à lui, le Chammadaï se devait simplement de prévenir une éventuelle présence ennemi.
« Dairokkan no Jutsu »
Énonça-t-il pour lui même.
« Je tiens tout de même à vous prévenir, j'arriverai à prévoir l'arriver d'ennemis puissants. Les petites pointures ne seront pas détectés par mon Jutsu. Je ne peux pas encore me concentrer sur un si grand diamètre et avoir la précision qui va avec! »

Spoiler:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Sam 25 Mar - 14:26


Les enfants | L'homme sur le toit

Le jeune Eishirô choisit alors de se faire passer pour un prince marchand, au nom proche de sa véritable identité. Il tentait de persuader ceux-ci de ne pas le vendre, comme ils l’avaient fait avec la reine lorsque celle-ci avait fui Tsuchi no Kuni. Ce qui décocha un petit sourire à un homme dans la foule. “Le prince marchant Shiro ? Il est rigolo, ce jeune prince” songea celui-ci.

De son côté, Hayate, lui, décide d’aller discuter avec les trois garçons. Leur demandant s’ils connaissaient les sœurs Yakoshi. Provoquant le rougissement sur les joues de l’un des trois.

- Eh, Tak’kun, dépêche toi si tu ne veux pas te la faire voler ta princesse.
- Naokiiiiii euuuuh. Arrête de m’embêter avec çaaaaa.
- M’sieur, demandez à Takumi, il est amoureux de Naomi !
- Chuuuuuuuuuuteuuuuuuuuuuuuuuuuuh !

Le troisième s’approcha d’Hayate

- Vous avez dit que le palais est détruit ?
- Quoi… Le palais…. Elles quittent jamais le palais… S’il est détruit…. Elles sont mortes ?..  
- Maiiiis non, elles ont dû s’enfuir avant.  
- Mais elles ont toujours vécu au palais, elles sont jamais sorties de l’enceinte du palais, en ville, elles risquent d’être perdues, il peut tout leur arriver.

Le jeune garçon qui quelques secondes plus tôt rougissait se mettait à sangloter.

- Na…. Naomii. J’veux pas qu’elle meure..
- Tak’kun, Naa-chan, venez, on va les chercher. M’sieur, vous voulez nous aider ?

Une fois le petit groupe réunit, ils rejoignirent Eishirô, installé sur son banc, dans une petite rue. Osou utilisa un jutsu, lui permettant de se rendre compte que bon nombre de gardes se rendaient dans leurs directions. Tous possédaient un chakra peu puissant, excepté une personne sur le toit. Ils pouvaient d’ailleurs être visibles à vos yeux. Derrière eux, des barrières de terre se dressaient, vous bloquant dans la ruelle, tandis que par une force inconnue, le banc de Eishirô se souleva aussitôt, se retrouvant sur le toit. Toit où un homme l’attendait.

- Bonjour, Haruna Eishirô. Ou plutôt, Nakagawa Eishirô, si je peux me permettre.
Spoiler:
 

---


L’homme regardait Shinobu, qui ne semblait pas répondre. Il pencha la tête, avant de lui faire coucou avec sa main devant le visage du garçon.

- YOOOO Y’a quelqu’uuuuun ?

Spoiler:
 

---
Ordre de passage :
@Eishiro
@Kaguya Hayate
@Ken Osou
@Nakagawa Shinobu
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 28 Mar - 1:42
Tout le monde semblait pour une fois d'accord avec les ma proposition, mais la présence d'enfants de mon pays était triste, car leurs présences à mes côtés étaient des plus risquer.

« N’est-ce pas risqué d’avoir des enfants avec nous ? Même si je comprends l’intérêt informationnel qu’ils pourraient nous apporter, ils pourraient se blesser… »

J’étais inquiet et triste à la fois mon peuple était déjà pris en otage par Iwa et entrainer dans une guerre en pleine ville, ce qui était pour moi honteux d’établir un combat dans la capitale d’un pays selon moi…
Mais je sortis de mes esprits  pour écouter la suite des explications d’Osou…


« Je tiens tout de même à vous prévenir, j'arriverai à prévoir l'arriver d'ennemis puissants. Les petites pointures ne seront pas détectés par mon Jutsu. Je ne peux pas encore me concentrer sur un si grand diamètre et avoir la précision qui va avec! »



Mais visiblement on s’y était pris trop tard et des soldats arrivaient dans notre direction.  Mais comme si cela ne suffisait pas un mur de terre surgit derrière nous, sans doute l’œuvre de cet homme.

Cependant je fis pris de court, quand je m’aperçus que mon banc léviter en direction de cet homme vue la hauteur  j’avais une vue d’ensemble sur la zone, mais il fallait que je me méfis de ce Nakagawa.

La loyauté du clan Nakagawa envers leur seigneur est touchante, mais pas quand on sait qu’on  a un membre du clan des meilleurs stratèges d’Iwa en face de soi….
Celui-ci s’apprêta à commencer la conversation avec moi visiblement, alors on se tient comme il se doit le dos bien droit et une posture correct il ne faudrait pas commencer l’échange avec un point négatif…

- Bonjour, Haruna Eishirô. Ou plutôt, Nakagawa Eishirô, si je peux me permettre.


Mon  visage était perplexe pendant quelques secondes, ne comprenant pas la fin de sa phrase,  est-ce qu’il voulait me recruter dans le clan Nakagawa ou simplement faire référence à ma mère ?  Mais je repris mon air sérieux et noble de façon à être réceptif à la conversation en espérant que lui aussi…

« Salutation , Iwajin du clan Nakagawa »

Je repris ma respiration étant légèrement nerveux et confus suite à sa dernière phrase, mais il fallait à tout prix éviter le combat en pleine ville par pitié…

« Je suis en effet le prince Eishiro Haruna actuellement gouverneur provisoire de Kusa en l’absence de mon père…Mais je n’ai jamais porté le nom de Nakagawa donc je suppose que vous faisiez référence  à ma mère ou est-ce une forme d’invitation à rejoindre votre clan ? Cette phrase me rend perplexe… »


J'étais enfin redevenu calme et posé suite à ce long monologue, mais maintenant que j'y pense je ne savais pas comment il se nommait, car j'avais deviné l'appartenance de son clan quand il m'a fait l'éviter jusqu'au toit…

«  Pourrais-je savoir à qui j'ai affaire ? Et si par hasard vous étiez ouvert à la discussion je suis perplexe sur vos intentions, même si je me doute que vous n'êtes point venu m'annoncer une possible armistice, ce qui limiterait les risques de morts et de destructions de la ville… »


Je regardais en bas en directions de mes alliés en leurs faisant signe de partir sans moi dès qu'ils le pourraient, je ne ferais que les gênés avec mes principes et ses enfants connaissent la ville aussi bien que moi et peut-être même les égouts Erk…

Puis-je regardais mon invité si je puis dire tout en sirotant ma boisson il ne faudrait surtout pas gâcher ceci, mais il fallait rester humble et ouvert à une conversation peut être a chance 40 pour cent  ou beaucoup moins de chance amicale…


'-':
 

XP : 264
Messages : 60
avatarNukenin
Kaguya Hayate
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Dim 2 Avr - 0:12

Kusa no Kuni : Les sœurs Yakoshi

Feat Ken Osou & Eishiro



Le début des ennuis

Les enfants semblaient effectivement connaitre les sœurs Yakoshi, si bien que l'un d'entre eux en étant amoureux. Mais après ce que je lui avait dit il s'était mit à pleurer, et un de ses amis dont le nom m'est inconnu m'a demandé s'ils pouvaient venir avec moi. On a besoin d'eux car c'est notre seule info concernant les sœurs, mais aussi je peux pas laisser un gamin en pleurs comme ça après lui avoir parlé de la possible mort de celle qui habite son cœur.

" Arrête de pleurer, on sait qu'elles sont en vie et qu'elles se sont enfuies. Et c'est là où j'ai aussi besoin de vous les gars ... " dit-je sur un ton plus sérieux que précédemment, balayant la zone d'un regard a la fin de ma phrase.

" La raison pour laquelle je suis là, c'est pour les retrouver et les amener en lui sûr, mais moi et mes deux compagnons ne savons pas à quoi elle ressemblent. Alors vous venez, en me suivant moi, pour pas déranger les deux autres, et si vous les voyez, vous me prévenez discrètement, en me tirant la jambe par exemple. Oh et les gars qui ont détruit le palais patrouillent, alors si je vous dit de vous planquer, vous y allez. Le seul signal pour sortir sera trois sifflements rapides. " ai-je continué tel un chef de troupe parlant à ses unités, sauf que là, c'était surtout des unités de reconnaissance.

Je m'étais ensuite relevé et leur avait fait un signe de main, leur disant de me suivre, et nous étions revenus vers mes deux compagnons. Je leur avait expliqué la situation, et ai présenté Takumi et Naoki, en demandant le nom du troisième pour que l'on soit tous au courant, tout en présentant Osou et moi-même. Je n'ai pas décrit la missions, ils savaient le principal, trouver les soeurs, pour nous combattre les gardes et pour eux se cacher. Ça me dérangeait d'avoir maintenant la vie de deux sœurs et de trois enfants sur mon dos, mais c'était des responsabilités que j'assume, et que j'assumerai.

Osou nous dit qu'il pourra remarquer que les puissants Chakras, mais pas les plus faibles, c'est là que j'entre en jeu, et je dis que je m'en charge, même si je ne pourrais pas les repérer de loin. Je me concentre et relance alors ma faible détection de Chakra, certes ce n'est pas digne d'un expert, mais je verrai des sources de chakra plus grosses que la normale, en comparant à celles de villageois.

Et tandis que j'étais en train de me concentrer sur les environs je sursaute en remarquant une grosse émanation de Chakra venant d'au dessus de nous, et au même moment le banc sur lequel était Eishiro se met à léviter. Je regarde alors en haut, voyant l'homme sur le toit amenant le prince à lui, je fais craquer mes poings en les fermant, prêt à lancer un jet de phalanges, mais je ne pouvais pas me permettre de décision hâtée.

J'observe alors Eishiro qui semble d'abord surpris en parlant à l'homme puis qui recommence à siroter sa boisson ... la conversation semble calme, alors je tache de l'être aussi pour le moment. Il nous fait signe de partir sans lui, et je me contente de secouer la tête. Hors de question, je ne reviendrai pas sur mes propos, on reste ensemble, surtout dans cette situation.

Mais alors que j'observai le banc flottant et le prince toujours dessus, semblant décontracté, je remarque une, deux, trois ... une bonne poignée de sources de Chakra arrivant sur nous, venant un peu de partout. Ils viennent pour nous, leur regroupement autour de cette position n'a rien a voir avec une coïncidence. Je regarde une ruelle en cul-de-sac, et la désigne en disant aux enfants de s'y cacher, leur donnant ma veste et leur rappelant de ce souvenir du signal.

Une fois cachés, je vais me mettre côte à côté avec Osou, faisant craquer mes os, et soufflant un bon coup, on allait être deux contre dix, certes leur Chakra n'était pas impressionnant, mais on avait clairement le désavantage numérique.

" Tu les sens pas vrai ? C'est mince mais quand on compare aux civils, on peux le voir. J'espère que t'es prêt, parce que c'est que nous deux là-dessus, il est un peu occupé là-haut. " dit-je en faisant un mouvement de tête vers le haut pour désigner Eishiro.

J'allais surement devoir utiliser mes os contre de nombreuses cibles ... Tant pis, une couverture est moins importante que 8 vies en tout. J'arrêtai alors ma détection, faisant comprendre à Osou de me prévenir en cas d'attaque ennemie surprise, puisque je ne pense pas que j'aurai le temps de la voir venir. En tout cas, tant que les ennemis n'étaient pas encore là, je me préparait avec ce que j'avais de mieux, une armure d'os moyenne sous ma peau, ça va me protéger de quelques attaques, mais pas toutes ... Oh non, ça recommence, cette sensation, le sang qui commence à bouillir avant un combat imminent, l'adrénaline qui monte ... Reste calme Hayate ...

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Yop:
 

Compétences utilisées:
 


Dernière édition par Kaguya Hayate le Lun 3 Avr - 21:08, édité 2 fois
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Lun 3 Avr - 19:54
Osou ramena ses doigts sur ses tempes, expirant un grand coup tout en gardant les yeux rivés sur les enfants. Que voyait-il? La solution. Les problèmes. Les deux à la fois, se mélangeant dans un tissu viable, mais déjà terriblement atteint. Encerclé, reclus contre des murs de terre; la réussite de la mission avant tout? Pas vrai? Si ce combat durait, les renforts allaient arriver, les visages connus des assaillants, c'est à dire eux, allaient rapidement être transmis aux chefs supérieurs et l'adversaire le plus puissant n'allait certainement pas être de son niveau.

Passant ses mains derrière lui, le jeune ninja aux cheveux d'argents en sortie une lame; chef d'oeuvre de son clan qui allait aujourd'hui connaître sa première virée, dans le sang, dira-t-on. Ses compétences? Le camouflage et l'attaque surprise. La situation actuelle? Totalement à découvert. Choix le plus logique? Que celui qui ait le plus de chance de réussir la mission en passant inaperçu s'en aille. Malheureusement inhumain. Osou ne pouvait pas se résoudre à se barrer avec les gamins parce qu'il avait la meilleur capacité de camouflage.

Protéger Hayate contre un grand nombre d'adversaire à son niveau et éventuellement protéger Eishiro s'il en venait à une situation où il risque sa vie. Tout ça en bouclant rapidement le combat afin d'éviter qu'il ne se prolonge et en protégeant un trio de bambin incapable de se servir de Kunai.
« Un adversaire puissant, rang B, c'est celui qu'affronte Eishiro. Et une grande quantité d'adversaire un peu moins puissant, je dirai de ton niveau Hayate. » Balança-t-il de façon à ce qu'Eishiro l'entende. « Tu possèdes une technique de clonage, consistant? Technique de zone ou une affinité quelconque? On a besoin de zone, je peux à la rigueur tenter de les regrouper tout en m'interposant entre eux et Eishiro pour qu'il ne se prenne pas une attaque malvenue. » Grimaça-t-il. « On joue contre le temps, si t'as une tech secrète, c'est le moment gamin. » Le railla-t-il avec un sourire tordu.
La ruelle était étroite, face au niveau de ses adversaires et sa vitesse plus son Kenjutsu, il devrait s'en sortir aisément. Néanmoins, dans cette configuration, si l'un ou l'autre côté commençait à supposer leurs manques de technique de défense contre le Ninjutsu élémentaire, une technique combinée suicide aura surement raison d'eux.
« Hayate, j'ai pas le choix, je dois te demander ça. Je fonce dans le tas; toi fait ce que tu peux pour qu'aucun ne compose le moindre mudra. S'ils sont du genre suicidaire, une technique de zone et on est bon pour la casse. » Lui murmura-t-il, prenant les rennes. « Les gamins, ça c'est pour le plus courageux, au cas-où. Trouvez un endroit pour éviter les tirs perdus, mais ne fuyez pas... On va retrouver Naomi, hein, Takumi? » Leurs souffla-t-il, la main sur les cheveux du dit Takumi, tant dis qu'il leur laissait un Kunai. Au cas-où, sait-on jamais.
Osou se chargea du groupe le plus imposant, celui qui était composé du plus grand nombre et du plus de chakra. Les récents événements Kirijin ayant légèrement fait bouillir le sang du Chammadaï, celui-ci décida presque de se laisser aller.

Son fourreau dans la main gauche, son épée dans l'autre; celle-ci bleuit à vue d’œil, se chargeant assez rapidement de chakra. Le ménage, n'était-ce pas ce qu'il devait faire? Mieux, il devait trouver le chef du petit groupe, celui qui gérait en quelque sorte. La grande gueule, une fois celle-ci au sol, la partie se terminera en confusion pour les petites frappes restantes.
« Qui y passe en premier? » Tacha-t-il d'un air désintéressé, tentant de leur induire une peur certaine, c'était comme ça que ça fonctionnait non? Et puis, il déterminera peut-être le dit chef?
Osou y pensait clairement, toucher plusieurs ennemis en une attaque serait l'idéale!



Spoiler:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Lun 3 Avr - 23:23



Alors que le prince s’inquiéta de la présence des enfants, l’un d’eux manqua de s’énerver, se contentant de lui rappeler qu’à dix ans, il n’était pas forcément bien placé pour considérer cela.

- Eh, j’suis plus grand que toi d’abord !

- Takumi, calme toi.

Une fois son banc atterrit sur le toit, le jeune prince du pays de l’herbe s’adressa à celui-ci, en partant du principe qu’il était du clan Nakagawa. Ce qui fit sourire l’homme. La suite du discours du jeune prince lui donna presque envie de rire.

- Rejoindre mon clan ? Quelle idée saugrenue. Tu ne le pourrais point.

Le garçon lui demanda de décliner son identité, pendant que l’homme voyait les trois enfants entrer dans une minie impasse, afin de s’y cacher à l’aide de la veste d’un des membres de l’alliance. Il bougea les lèvres, légèrement, alors que deux de ses doigts se frôlèrent.

- Je vais donc me présenter, puisque tu me le demandes. Mon nom est Seizen Genji. Daimyô de Kusa no Kuni. Enfin, très bientôt.

Il se pencha, venant caresser une joue du garçon.

- J’ai un marché à te proposer. Je libère ta famille, et en échange, je prends le pouvoir dans ton pays. C’est un marché alléchant, non ?

--



Pendant ce temps, en bas, un difficile combat se préparait. Comme demandé par Hayate, les trois garçons partirent se réfugier dans la toute petite impasse qui séparait deux immeubles, tandis que l’un prenait le kunai du ninja de Kiri. Une légère brise passait, malgré les murs de terre bloquant la ruelle. Pendant ce temps, les soldats arrivent jusqu’à vous. Du côté où se trouve Osou se trouvent 9 soldats. Deux se jettent sur le chammadai dirigeant leurs épées vers le garçon.

Au même moment, cinq soldats arrivent, du côté de Hayate. Trois de la même manièrent dirigent leur épée vers lui tandis que deux d’entre eux bifurquent en se dirigeant dans l’impasse.

C’est à ce moment-là que le plus mature des trois garçons, comprenant qu’ils étaient repérés choisit de sortir de sa cachette, brandissant le kunai d’Osou.

- Hikari natte.

Le kunai se mit à briller devenant presque aveuglant. Et en moins d’une microseconde, il se planta dans le crâne d’un des deux gardes qui se dirigeait vers eux.

- Mon nom est Louang, du clan Nikkari. Le premier qu’approche, je le tue.

- Du calme petit.

Un vent d’une puissance extraordinaire s'abattait sur les trois enfants, les plaquant au sol, empêchant le moindre mouvement aux garçons. Le garde, quant à lui, s’approchait de Louang, près à lui planter son épée dans la gorge.
Spoiler:
 
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 4 Avr - 20:00
Complication. Voilà bien le seul mot qui vint à l'esprit du jeune ninja de Kiri.
« Hayate, la protection des enfants est la priorité actuellement! » Lui hurla l'improvisé plus gradé de la petite équipe.
Son action? Elle résidait dans la peur instaurée et le manque d'attention. Ses mains se glissèrent dans sa sacoche après avoir composé une petite série de signe; laquelle activa une technique lui permettant d'améliorer grandement sa vitesse. Sa main gauche envoya rapidement une petite boule sur la position de ses deux adversaires. Dans un second temps, il profita de cette petite diversion pour se déplacer dans l'angle mort de l'adversaire le plus à gauche. Progressant rapidement en ligne droite dans celui-ci (l'angle mort), disparaissant ainsi de sa vue du garde de gauche, Osou jeta un Kunai, qui semblait être lancé dans le vide, une fois les deux adversaires alignés. Le Kunai lancé, il en profita pour sauter en arrière et se servir de l'appuie du câble accroché au Kunai pour se servir de l'effet gyroscopique appliqué et saucissonner les deux gardes.

Cela fait, son épée finit dans les jambes de ses adversaires, s'enfonçant où il fut possible de le faire facilement tout en déversant son poison dans ses adversaires saucissonné.

Dans un dernier temps, le ninja se saisit de cinq Kunai, les deux premiers premières allèrent se planter dans le mur, près du jeune garçon ayant démontré ses capacités. Quelques secondes à peine plus tard, les derniers Kunais -qui semblaient dans un premier temps se diriger vers le groupe de Hayate- ricochèrent pour que finalement l'un des trois visent clairement le flanc de l'adversaire se rapprochant des garçons.
« Vas y, gamin! » Somma-t-il celui ayant fait preuve de capacité certaine.
Peut-être qu'Osou s'en voulait de demander ça à un gamin, mais... Tuer ou être tué? Pas vrai? Désavantage de cette attaque? Désintérêt complet du combat qui lui faisait face. Pourtant, Osou se préparait à bondir à peine se retournait-il.

Spoiler:
 
XP : 264
Messages : 60
avatarNukenin
Kaguya Hayate
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 4 Avr - 22:13

Kusa no Kuni : Les sœurs Yakoshi

Feat Ken Osou & Eishiro



Danse funèbre

Osou mis peu de temps à répondre mais elle ne fut pas forcément agréable ... Le type sur le toit, c'est un dur à cuire, et tous les autres gars qui approchent sont de mon niveau ... MON niveau ? Il n'as encore rien vu pourtant, peut importe, il en aura l'occasion. Pour sa question sur le clonage, je lui répond rapidement que non, mais pour la zone, je lui dis que je peux me battre en 360°. Mais un détail m'a moi-même surpris, j'ai eu un sourire étrange quant au surnom qu'il me donne : " Gamin ". Ayant autre chose à faire que rétorquer, je le regarde donner un Kunai aux enfants, il m'a dépassé sur le coup, on ne sait jamais.

M'approchant de la ruelle où sont partis les enfants, je vois l'homme sur le toit les regarder ... J'ai un mauvais pré-sentiment, je jette un dernier regard à Osou qui semble préparé aux 5 personnes qu'il va affronter, je te fait confiance. Je regarde en face de moi et vois 5 autres gardes se dirigeant épées brandies vers moi. Prenant une position de combat assez basse, je me prépare à brandir mes armes, ne voulant pas trop utiliser dès le début. C'est alors que deux de ces personnes foncent vers la ruelle, droit sur les enfants.

" NON ! " hurlai-je en me précipitant vers eux, près à charger les deux types si je n'avais pas le temps de m'interposer.

Mais un éclair de lumière venant de la même impasse m'arrête dans ma course alors que je vois la source de cet éclat, un kunai planté dans le crâne d'un des gardes, maintenant mort au sol. L'auteur de cette attaque surprise n'est personne d'autre que le troisième enfant dont le nom m'était inconnu. Louang Nikkari, et il semble avoir du cran, j'en aurai presque soupiré si je ne les voyait pas tous les trois s'écrouler à terre, bloqués, après quelques mots du mystérieux type. Je dois les sauver ... il en reste un.

D'un autre côté il y a Osou qui pourrait se faire avoir par le nombre, et j'ai moi-même trois personnes me chargeant ... Désolé compagnon, je te fais confiance comme j'ai dis. Je lance alors ma Danse du Saule, reprenant une position de combat alors que des pointes d'os sortent de mes poings, coudes, épaules et genoux, perçant mon bas.

" Que la danse ... commence ! " lançai-je en me jetant sur les trois hommes.

Je m'arrête nez à nez avec l'épée du type de gauche, l'envoyant voler d'un revers du poing, tout en me baissant entre lui et un de ses camarades. Mes os sortis me permettent ce type d'action osée, et c'est tant mieux, car maintenant que je suis au milieu d'eux les bras écartés, je fauche leurs deux paires de jambes en ramenant mes bras vers l'avant. Je sens mon adrénaline monter à chaque mouvement, et j'en ai déjà deux à terre mais le troisième essaye de m'asséner un coup d'épée sur ma droite. Je réussis de peu à esquiver par un rapide saut sur ma gauche, mon haut se faisant couper dans la hâte.

Dans un cri de rage je me propulse de nouveau sur lui, enfonçant les os de mon poing gauche dans son visage par un coup de poing gauche l'envoyant à l'opposé des combats, au cas où il se relèverait après ces perforations ma foi gracieusement exécutées, ce qui n'allait pas être le cas des deux à terre ... Je m'agenouille sur le dos es deux rampants, leur plantant chacun un os de genou dans le dos, ne les blessant surement pas à cause de leur armure, mais la suite risquait de piquer en revanche ... Dans un élan de furie plus que de grâce, je commence à tambouriner les deux têtes de coups de poings acharnés alors que mes bras se couvraient de leur sang ...

Commençant à me relever, haletant, je remarque que le 4ème encore intouché est à portée des enfants. Dégainant 3 kunai, j'en envoie deux sur le dernier garde à portée et le dernier vers le type sur le toit.

" Vous avez d'autres adversaires ! " dit-je sur un ton qui montrait le changement entre le calme précédent et la furie de la danse funèbre étant bien entamée.

Une fois relevé, je commence à courir en direction du type vers qui finalement 3 kunai se dirigent, je viens de remarquer le Kunai de Osou vers son flanc. Tiens bon, je peux pas me permettre de les abandonner. Mes os toujours sortis et couverts de sang, je me demandais comment j'allais envoyer cet agresseur d'enfant dans l'autre monde.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Compétences utilisées:
 
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Jeu 6 Avr - 2:42
Manifestement je mettais tromper sur son clan, comme quoi il ne faut jamais tenir de jugement hâtif. Néanmoins  j’aurais préféré un autre type d’adversaire raison de plus pour négocier si possible.


« Je m’excuse messire Seizen Genji d’Iwa,  j’avais mal évalué votre pouvoir semblerait-il…  

D’où mon rapprochement au clan Nakagawa… »



Je n'avais point tenue compte de titre futuriste, mais si Iwa gagne quel type de dirigeant serait-il ? Au moins je connaissais peut-être la personne qui prendrais le trône une fois la famille Haruna détruite…

J'étais peut-être défaitiste, mais rien de favorable à cette guerre était annoncée, aucun indice à part des enfants qui connaîtraient potentiellement le visage des jumelles rien en somme à part des ennuis supplémentaires.

La caresse de l'Iwajin me ramena indirectement dans la réalité, mon regard ce dirigea vers le sien afin de mieux cerner le personnage dans ses prochaines paroles.


-J’ai un marché à te proposer. Je libère ta famille, et en échange, je prends le pouvoir dans ton pays. C’est un marché alléchant, non ?


Mon regard se figea dans ses yeux d’ambre puis sur son tatouage, ma main se dirigea instinctivement pour toucher ce tatouage, mais avant même d’atteindre ma cible je secouai la tête afin de rester concentré.

«  Si Iwa était disposé à négocier, pourquoi ne pas l’avoir fait avec la reine Haruna Nakagawa Hikari ?

Le monde entier sait qu’elle préfère négocier au lieu de se battre et la précédente invasion d’Iwa prouve qu’elle est prête à mettre notre statut de Daimyô au second plan et même d’aider Tsuchi no kuni »


Je me suis levé de mon banc pour marcher un peu plus vers le milieu du toit, mais en réalité je faisais les cent pas. Je n’étais pas habitué à être loin de ma mère quand je suis stressé…
J’aperçus un kunai ce dirigeant vers  le seizen, mais je savais d’avance que cela serait inutile contre un corps fait de vent…


« Est-ce l’alliance ou Iwa qui a lancé ce kunai en pleine discussion ? »


Son ton de voix était sombre son regard faisait penser au sang, mais il secoua à nouveau la tête pour reprendre mes esprits, je ne faisais pas encore confiance à l'alliance, mais il ne fallait pas non plus le monter.
Il est vrai que je n'ai prêté aucunement  attention à ce qu'il se passait en bas depuis qu'Osou avait annoncé à haute voix qu'il était de rang B et puis après tout ce kunai ne m'avait point touché.


« Oublions ce passage finalement, Mère n’a rien contre Iwa surtout depuis qu’elle a appris que celle qui avait tenté de la tuer autrefois avait été tuée pour cette action.
Finalement, sans cette femme et Dame Meiko qui l’a soigné à Kusa et la rencontre avec le daimyo de Kusa , elle serait encore à Iwa… »



Finalement, est-ce que mère serait maudite ? Mais passons avec un minimum de chance une négociation possible serait peut-être possible, mais je devais recueillir un maximum d’information pour savoir si une offre serait possible.



« Pour revenir à votre offre, prouver moi que je peux vous faire un minimum confiance en laissant partir mes compagnons en bas et juste par curiosité pourrais-je  savoir qui est là  où le deuxième protagoniste ou peut-être même les deux Iwajins qui ont détruit un château avec autant d'histoire et de vie ?

Je ne suis pas rancunier, vu qu'on est en guerre, mais pourquoi détruire quelques choses qui a une valeur historique et financière ?

Et si on accepte de vous céder le trône est-ce qu'on pourrait rester au moins noble dans Kusa no kuni afin d'aider au mieux le pays et de le remettre en ordre afin qu'il reprenne une valeur marchande et aider au mieux les civils ?»



Au pire s'il s'agissait effectivement d'un piège et qu'il tenait parole l'alliance pourrait poursuivre ses recherche et s'il répond à ma question sur les protagonistes j'aurais effectué le but même de la mission, mais en réalité je m'en fous je veux juste savoir si on peut coexister.

'-':
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Dim 9 Avr - 2:16


Le jeune homme, qui se révélait donc être du clan Seizen se montrait tout à fait amusé de la situation. Il était clair que le garçon devant lui était un prince, à s’empêtrer dans ses formalités, et surtout à toujours chercher à négocier. Peut-être avait-il dû voir ses parents entreprendre des négociations d’affaires pour le bien du pays, supposait-il. De la même manière que le jeune Nakagawa s’était abstenu de réagir concernant le supposé titre de Daimyô de Kusa de l’homme à qui il faisait face, le Seizen ne releva l’allusion à la traitresse d’Iwa qu’à travers un petit sourire en coin, ne prenant pas la peine de lui répondre.

Un kunai venu d’en bas se dirigeait vers le représentant d’Iwa dans les négociations sur le point de s’engager. Cependant, un coup de vent lui fit faire demi-tour, venant se planter directement dans l’épaule du jeune Takumi qui ne put se retenir de crier, avant de de fondre en sanglots, par la douleur, et l’angoisse de la tâche de sang venant envahir le tissus de ses vêtements. Écoutant la question du jeune Nakagawa concernant le kunai, il se contenta d’une réponse ambiguë.

- D’après toi ? Penses-tu Iwa assez idiot pour prendre le risque de blesser ses propres alliés ? Enfin, alliés, le mot est grand. Peut-être leur but était-il de t’éliminer.

Il prit un sourire légèrement plus rassurant, avant de continuer. Ignorant la demande de l’enfant de libérer les membres de l’alliance.

- Kusa serait bien plus prospère sous la protection de notre empire, que sous celle de cette alliance, ne penses-tu pas ? À qui préfères-tu confier le pays, entre à un empire puissant, soucieux de rassembler les peuples sous un même drapeau pour abolir les frontières, et une pseudo-alliance, qui n’agit que pour le bien des trois puissances que sont les pays du Feu et du Vent, et du village de Kiri ?

Il posa ensuite des questions concernant le palais.

- Chaque guerre possède ses dégâts collatéraux. Abdiquer et me confier le trône du pays serait le meilleur moyen que vous avez d’en éviter de nouveaux. Daimyô Haruna Eishirô.

Spoiler:
 

--





Au sol, le combat se prolongeait. Hayate comme Osou transformant leurs assaillants en vulgaire carcasses de boucherie. Le Kaguya choisissant d’aller défendre Louang, il s’interposa entre le soldat et lui, soldat qui contourna sa charge en direction du garçon à l’armure osseuse. Cependant, l’effet indésirable de ce choix était que Osou se retrouvait seul, coincé dans cette ruelle où d’un côté 7 soldats encore vivants commençaient à charger vers lui.

La charge de vent plaquant les trois enfants au sol se calme au bout d’une trentaine de secondes.

Spoiler:
 

Ordre de post :

• Ken Osou
• Kaguya Hayate
• Eishiro
• Narrateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   
 

Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Acte 1 : L'Empire contre-attaque :: Chap 1 : Expansion-