AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
XP : 423
Messages : 89
avatarKirijin
Ken Osou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 11 Avr - 20:20




"Occupe toi du mur, Hayate." Autrement dit? Je ne possède absolument pas ce qu'il faut pour réduire cette prison à néant. Pourtant... Son regard azuré se porta sur ses adversaires; rien ne transparaît de ses yeux, si ce n'est cette envie naissante de plonger dans le combat. En tuer sept? Dans ses cordes? Une attaque par adversaire. Disparaître, transparaître; les deux dernières pouvaient attendre? Ou non? N'était-il pas un danger pour le plan en cours?

Au pire, il restera ici; permettant ainsi à la mission de se conclure. C'était bien ce qu'il avait conclut avec ses coéquipiers, plus tôt? La discussion semblait s'envenimer, plus haut, le gamin est touché, le groupe est sous tension. Comme l'impression de... Perdre l'avantage. Ces gamins l'avaient emmenés bien loin de ses terrains, il se retrouvait tout bonnement dans l'inconnu. Le devoir? S'adapter, trouver une nouvelle façon d'utiliser ses techniques normalement basées sur l'invisibilité; la traque. Le chasseur n'était absolument pas fait pour ça; jeune... Moins puissant que ses aînés, il jouissait néanmoins d'une vitesse et d'une rapidité à toute épreuve.

Pourtant, il se défit en premier des deux adversaires dans son dos, profitant de leurs charges et petit nombre pour mettre ses coéquipiers à couvert. Pour ça, il contra rapidement leurs épées, les deux lames entrechoquèrent la sienne, glissant jusqu'à toucher son aine; pourtant, il profita de son expérience et de la surprise pour enfoncer sa lame dans leurs armures, chacun leurs tours. "Baransu." Murmura-t-il, d'un air macabre.

L'adrénaline l'emplissait, ses sept derniers adversaires fonçaient à toute allure. Osou remercia le bon dieu de leurs faibles niveaux. S'amocher pour finir le combat rapidement, voilà bien l'une des dernières options qu'il lui restait. Il chargea, esquivant le tas ennemi en bondissant sur le mur de la ruelle pour se retrouver rapidement derrière eux; le combat continuait. "Hatsuin." Déclara l'épéiste de la brume, le visage déjà tâché du sang de ses adversaires. L'épée se superposa avec son fourreau, contrant la lame de l'adversaire le plus à droite, et celui à ses côtés. L'attaque de rang A profita d'un coup large pour défaire les deux adversaires d'une attaque puissante.

L'entaille était profonde, Osou avait frappé avec une précision chirurgicale; la gorge... Profitant de la taille similaire des deux gardes pour qu'un coup horizontale achève l'un et rende le dernier H.S. Bon dieu, il se faisait encore des ennemis. "3." Constata-t-il rapidement. Son regard s'écarquilla. L'enfant avait tué, utilisé une technique de Ninjutsu pour tuer un garde; il bénéficiait donc de l'enseignement du chakra. Un simple Kunai n'allait pas l'emmener à la morgue. Il valait mieux finir la mission et l'emmener en lieu sûr. Du point de vue du Kirijin néanmoins.

Osou composa un rapide signe et fermit les yeux l'espace de quelques instants. "Détection." Afin de vérifier que les renforts étaient encore loin et qu'il n'y avait rien sur la route que se préparait à prendre les enfants.

Osou lâcha une goutte de transpiration. Se tenant à présent entre la porte de sortie de ses compagnons et ses adversaires. "T'as intérêt à trouver la princesse et t'enfuir, on se débrouille. Takumi, je compte sur vous!" L'espoir? Peut-être bien. Tout ne pouvait pas se passer toujours mal, pas vrai? Une nouvelle fois, sa technique de rang B lui permit de contrer une attaque, l'épée de son adversaire tranchant légèrement son poitrail, tant dis que la sienne s'abattait en plein centre de l'armure. Osou l'arracha vers la droite, éclaboussant le visage d'un de ses compagnons pour rendre son coup imparable et, "chargé de chakra", l'enfonça directement dans une partie faible de l'armure. De 3, ils étaient passés à 1. L'état d'Osou était directement impacté par la rapidité avec laquelle il avait voulu finir le combat..

Le finir... Voilà bien les dernières choses auxquels il pensait. Vite, rapidement. Cela, avant l'arrivée de quelconque renfort. Mût d'une volonté nouvelle; Osou subit une nouvelle blessure, évita les jambes afin de pouvoir se déplacer à ses aises et laissa le sabre de son adversaire presque empaler son biceps. Son épaule fut transpercée. Osou n'hésita pas et se retourna, faisant attention à l'adversaire d'Eishiro. L'aider? Fuir? Un indice?

Spoiler:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 18 Avr - 3:03
@Kaguya Hayate dispose de 36h pour répondre à l'évent. Faut de quoi, il s'expose à une exclusion !
XP : 264
Messages : 60
avatarNukenin
Kaguya Hayate
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Sam 22 Avr - 16:13

Kusa no Kuni : Les sœurs Yakoshi

Feat Ken Osou & Eishiro



Priorités

Le seul garde restant de mon côté à fait l'erreur de me charger en retour, et vu nos vitesses, il va passer un sale moment s'il ne change pas d'avis. C'est au moment ou j’agrandis mes os déjà sortis, et que je l’empale, bras droit et épaule devant que j'ai ma réponse. Sans aucune pitié je continue ma charge dans un cri avant de l'écraser contre le mur, puis me décrochant de lui d'un bref mouvement, je frappe sa tête sur le côté du revers du poing, l'homme s'écroulant à terre.

Alors que j'allais me retourner vers Osou pour lui prêter main forte, j'entend un bruit ,quelque chose d'aiguisé se plantant dans quelqu'un, suivit d'un cri de douleur et de sanglots. Et c'est en regardant vers les enfants que je vois Takumi avec un kunai enfoncé dans l'épaule. " Merde ! " Je n'avais pas l'habitude de jurer, mais là c'était spontané. Je me rue vers les enfants, qui n'étaient plus bloqués par l'autre haut gradé là-haut, et regarde dans la direction d'Osou, voyant une bonne poignée de cadavres. Bien joué, mais on a encore plus important maintenant.

En arrivant je rentre mes os, les ennemis gênants étant morts, et j'entend déjà les murs de pierre qui nous retenaient s'effondrer, on va pouvoir partir. D'un air affolé je regarde les enfants, tant de choses à penser ... Je m'agenouille devant Takumi en sanglot et lui dit de me regarder. Après l'avoir fixé du regard et lui avoir dit que ça irait, je regarde de plus près l'arme enfoncée dans son épaule ... Hémorragie, c'est le premier mot qui m'est venue à l'esprit mais je ne voulait pas le dire à haute voix.
Regardant l'orientation du kunai je vois qu'il vient du type en haut, qui lui n'a pas de blessures ... non, aurait-il renvoyé le mien ?! Je serre les dents pour contrôler ma colère, c'est ma faute ... et cette pourriture à encore attaqué les gamins plutôt que moi.

Je contient mon idée d'aller le défigurer jusqu'à ce qu'il en meure, déjà car j'avais plus important, et car je n'avais surement pas le niveau ce qui m'enrage encore plus. Prenant une grande inspiration pour me calmer, j'arrache mon débardeur déjà ensanglanté pour le mettre autour de la blessure, ne retirant pas l'arme de l'épaule pour ne pas devoir m'occuper d'une fontaine de sang. Faisant signe à l'enfant tenant mon manteau de me le donner, je parle ensuite aux trois en le remettant sur mon dos.

" Takumi s'en sortira, mais il faut que je l'emmène MAINTENANT à un hôpital. Louang, tu viens avec moi, tu dois connaître la ville, et je ne pourrai plus me battre en portant ton ami. Naoki, les gardes sont morts, rejoins Osou et aide le à trouver les sœurs. Vous aviez dit qu'elles ne quittaient jamais l'enceinte du palais,
c'est notre meilleure piste, mène-y Osou, et cherchez-y les Yakoshi, lui connait des possibles emplacements, et toi tu connais la ville, la direction du palais et tu saura reconnaître les sœurs, je compte sur toi, tu peux le faire. Maintenant va !
lui dit-je en arrachant les quelques kunai au mur et en lui donnant.

Je soulève Takumi pour le prendre sous le dos et sous les genoux, dans une position la plus confortable possible, la blessure à l'opposé de moi pour ne pas y toucher, mon débardeur fait déjà office de nœud et d'éponge. En le soulevant, mon bandeau au front tombe lentement sur l'enfant, je n'ai plus de couverture de toute manière, et le manteau sert à cacher mon buste et mes bras couverts de sang. Faisant signe à Louang de me guider vers l'hôpital, je me retourne une dernière fois pour parler à Osou, rejoint par Naoki.

" Tant pis pour la séparation de l'équipe ! Je dois sauver le gamin, et l'autre là-haut fait je ne sais quoi, le gamin va te mener vers la meilleure piste, fonce et finit le boulot, je compte sur vous ! " criai-je au Kirijin, en lui faisant un hochement de tête, puis en me retournant et en suivant mon guide, aussi vite mais faisant attention au blessé.

Quel foutu chaos cette mission ... cet Eishiro à intérêt à avoir une raison solide de n'avoir absolument pas réagi à tout ce qui se passait, sinon il va entendre parler de moi, et pas en temps que compagnon cette fois. Continuant mon chemin, j'alternai mon regard entre Takumi pour le réconforter comme je pouvais, n'étant pas spécialement doué sentimentalement, entre Louang pour garder la bonne direction, et entre les alentours pour m'assurer qu'on ne se fasse pas attaquer.

On court, traversant la ville pendant un moment mais nous arrivons enfin à l'hôpital, dont j'ouvre la porte d'un grand coup de pied. " Cet enfant a besoin de soins, maintenant ! ", c'est la seul chose que je dis, presque en criant, mais c'était clair et court. Maintenant j'espère qu'ils vont s'occuper de lui à temps sinon je ne sais pas ce que je ferrai ...

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA



Sorry:
 
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Lun 24 Avr - 3:22
Cet Iwajin est rusé il tente de me faire douter sur mes alliés, mais être ambiguë sans aucune réponse concrète n'est point une méthode selon moi.

Il est vrai que je n'aime pas cette alliance remplie de Kirijin, mais j'aime bien les autres pays de cette alliance comme Hi no Kuni par exemple, mais visiblement l'alliance se moque complètement du sort de Kusa no Kuni en y envoyant des Kirijins qui ne cherchent qu'à massacrer des Iwajins en se moquant des pertes civils.

Mais Iwa semble s'être assombrie depuis leur défaite contre l'alliance, mais à Kusa je n'ai reçue aucune nouvelle positive depuis le début de cette guerre absurde.

Le Seizen continua son discours en affirmant que mon pays serait plus sure entre leurs mains, mais j'avais un doute à ce sujet vu leurs méthodes sur le palais, mais négocier ce genre de choses serait plus logique avec la Reine actuelle de Kusa, même si mon père est le Daimyô de Kusa tout le monde sait que mère est la meilleure négociatrice du pays avec l'ambassadrice.

Mais il ne répondait pas à mes questions au final à aucune de mes demandes je n'avais ni information, ni garantie pour le futur de ma famille.
Ce qui rendit mon visage plus sombre envers le Seizen, la gravité se déforma un court instant puis redevenait normal quand je repris mes esprits.



« Mère avait raison on aurait du mieux se préparer militairement, même si on est un pays principalement marchand pff… »



Le Seizen m’énonça dans la suite de son discours comme Daimyô Haruna Eishirô, mes yeux s’écarquillaient de stupeur  mon expression resta figeait un court instant, car cette phrase pouvait vouloir tant de possibilité sur les évènements actuels ou futur.


«  Mon père est l’actuel Daimyô de Kusa et même en tant que gouverneur je ne peux prendre ce genre de décision et je ne peux hériter du titre que de deux façons et l’une d’entre elle serait que le roi et la reine soient tous deux morts, mais ce n’est point le cas n’est-ce pas ? »



Mon regard ne lâcha pas celui de cet homme, cette simple pensée m’effraie que ferais-je sans mère ? Tout le pays repose sur elle, même mon père n’est rien contrairement à elle pour les habitants.  Mais l’Iwajin pouvait très bien parler du mode de gouvernance à travers mon image, une poupée au service d’Iwa.



« Ou est-ce que cette phrase veut dire que vous voulez gouverner à travers mon image en faisant de moi une simple marionnette ? Une méthode efficace pour la stabilité quand l’image de la personne est adorée du peuple et facilite le règne de l’intermédiaire, mais cela implique que ma vie et mes relations futurs seront votre, non ? C’est… »


Je ne pus finir ma phrase, mais si c'était bien cela je serais bien traité, mais je ne pourrais même pas choisir celle que j'aime et cela lancerait un mariage arranger…
Mais je me chassai cette pensée de la tête en espérant ne point lui avoir insufflé l'idée à l'instant…



« Néanmoins, vous ne m'avez toujours affirmé aucune garantie sur le statut avenir de ma famille et vous avez ignoré la plupart de mes requêtes comment vous faire confiance sans aucune garantie au moins pour moi et ma famille ? »



...:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mar 25 Avr - 14:44



L’homme du clan Seizen s’amusait de voir le jeune Eishirô ne pas comprendre réellement sa position, et encore moins celle de ses parents. L’enfant demanda confirmation que ses parents étaient toujours en vie, information que Genji se gardait bien de lui réveler. Le reste de ses supposition allait bien loin, pensant, peut-être non sans une pointe d’espoir que l’homme voulait gouverner en utilisant Eishirô comme un pantin. Ce n’était pas le cas.

- Je n’ai point l’intention de gouverner à travers un autre. Je suis le futur Daimyô de Kusa, et je le serais aux yeux de tous.

Le jeune garçon continuait d’essayer de maintenir le statut de sa famille. En réalité, il ne comprenait toujours pas sa position. Genji ne pouvait que constater que le garçon était en réalité plus intéressé par l’argent et le statut que par son peuple.

- Ta famille aura son rôle à jouer.

Un petit pan de terre se décrocha du toit, avant de se mettre à voler à quelques centimètres du sol. En tendant une main au garçon, il s’adressa une nouvelle fois à lui.

- Montes-tu avec moi, ou accordes-tu ta confiance à ces membres de l’alliance, qui ne voient en Kusa qu’un rempart pour protéger leur oligarchie du protectorat que l’Empire tente de mettre en place ?



Spoiler:
 
--


Une fois les derniers gardes éliminés, les murs de terre tombèrent.  Coopérant avec Hayate, Takumi essayé de se positionner de la manière permettant à Hayate de se déplacer de la manière la plus aisée possible. Suivant les ordres du Kaguya, Louang à son tour les suivait, prêt à parer la moindre attaque si besoin. Mais fort heureusement, aucun garde ne virent compromettre leur progression.

Ils arrivèrent donc à l’hôpital, où une jeune femme les accueillait. Elle commença par regarde Hayate d’une air fachée.

- Nous somme dans un hôpital, veuillez vous faire plus discret je vous prie.

Elle demanda à un de ses collègue d’aller chercher un brancard, avant d’y installer le garçon, puis de l’envoyer dans une salle d’opération. Quelques minutes plus tard, elle rejoignit Hayate.

- Il est pris en charge, il saigne abondamment, les médecins font de leur mieux. Mais plus important, que fait un membre du clan Kaguya à Kusa ?

Disait-elle, en tendant un verre d'eau au garçon.

Spoiler:
 
--


Pendant ce temps, une fois les soldats tués et murs tombés, ne reste plus dans la ruelle que Osou ainsi que Naoki. Celui-ci même qui tire un peu sur ta manche.

- Bon, on y va ?


Spoiler:
 



Ordre de post :

@”Ken Osou”
@”Kaguya Hayate”
@”Eishiro”
@”Narrateur”

XP : 264
Messages : 60
avatarNukenin
Kaguya Hayate
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Sam 29 Avr - 0:57

Kusa no Kuni : Les sœurs Yakoshi

Feat Ken Osou & Eishiro



Incapacité

Ce qui semble être une infirmière vient m'accueillir avec un regard peu charmant quant à mon entrée en scène brutale mais nécessaire. Le but était d'attirer l'attention, c'est fait, soignez le gosse maintenant.
Elle me demande d'être plus discret ... Y a autre chose à faire pour l'instant, j'avais envie de vider ma rage sur elle mais cela n'aurait pas été acceptable.

" Occupez-vous de cet enfant au lieu de me reprocher du bruit.
"
répondit-je à la femme, d'un ton sec.

Aussitôt dit, aussitôt fait, elle appelle un brancard sur lequel je dépose l'enfant, le regardant une dernière fois puis reprenant mon bandeau alors qu'il se fait amener surement en salle d'opération. L'envie de les suivre me prenait mais j'avais déjà fait assez en entrant de cette façon, et puis je ne suis pas Eisenin, je les gêneraient plus qu'autre chose.

J'attend ce qui semble une minute, puis deux, faisant les 400 pas, regardant Louang par moment, qu'est ce qu'il m'arrive ? Je ne peux pas tenir en plus, je n'ai qu'une seule envie c'est aller voir ce qu'il se passe ... Mon bandeau, qui est surtout devenu un chiffon de sang que je serre vivement dans ma main m'aide à me canaliser mais revoir un soi-disant prince sur ce toit avec une profonde pourriture qui agresse des enfants, les deux se parlant sans que Eishiro ne réagisse ... S'il arrive quelque chose au gosse, cet inconnu je vais le -

Je me fais couper dans mes pensées par l'infirmière qui revient, " m’apprenant " que Takumi saigne abondamment, ce que j'avais vu moi-même, elle me précise que les médecins font de leur mieux. alors que je prend une grande inspiration, je me stoppe net quand elle demande ce qu'un Kaguya fait à Kusa. C'est en relevant ma main ensanglantée dans laquelle est mon bandeau que je remarque qu'il n'est plus sur mon front. C'est aussi la que je remarque que je n'ai qu'un manteau ouvert sur le dos, qui permet de cacher mes bras recouverts de sang, ainsi que mon corps en étant tacheté. Elle me tend un verre d'eau et je le prend, la remerciant, et alors que j'allais le mettre à mes lèvres, je me rappelle que Louang est avec moi, et lui donne le verre à la place, en ayant surement aussi besoin. Pourquoi ? Je ne sais pas, je sentais que j'avais besoin de faire ça. Reprenant un ton plus posé, je répond à mon interlocutrice :

" Désolé, je ne pense pas pouvoir vous donner cette information.
Mais je pense que sauver un enfant vivant ici est une preuve suffisante que je ne suis pas là contre vous. "
dit-je en voulant bien sûr parler de Kusa en général.

Je demande ensuite ou est-ce que je pourrais me rincer le visage et les mains, et l'infirmière aux cheveux roses m'indique un petit lavabo sur le mur à quelques pas. Je m'en approche et y dépose mon bandeau, commençant par le rincer, enlevant le plus de sang possible, puis je me rince les mains et enfin je m'asperge le visage. Essorant le morceau de tissu maintenant ayant des morceaux bleus d'origine quasi-recouverts de pourpre, je le range dans mon manteau, ma couverture étant fichue.

Je me pose ensuite sur une chaise, dans un grand soupir, posant ma tête contre le mur, et attend que Louang me rejoigne, à nouveau un flot de pensées me traverse l'esprit : ma couverture, les gardes que j'ai tué, ces enfants que j'ai mêlé, la santé de Takumi, les sœurs, le prince et l'autre ... Il fallait que j'arrête de penser ou j'allais devenir fou, je choisis donc de parler avec Louang, cela pourrait lui faire penser à autre chose aussi, peut-être.

" Hé, vous vous connaissez depuis longtemps, toi, Takumi et Naoki ?J'ai l'impression que vous êtes assez proches, c'est touchant ... J'espère qu'il va s'en sortir ... sinon je sais pas ce que je ferai à tu-sais-qui. "dit-je en cachant l'identité du type sur le toit, on ne sait jamais quelles oreilles pourraient traîner.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Lun 1 Mai - 14:59
J’étais rassuré de ne pas devoir jouer les pantins, mais étrangement je ne lui faisais toujours pas confiance, mais honnêtement c’est normal il a ignoré toutes mes demandes du début à la fin…

Il ne semble pas comprendre que les habitants de Kusa sont des marchands et non des militaires, mais ce surement pas lui qui a battu mère, il faut donc que je sache au moins qui sont ces perturbateurs…


« Vous dite que ma famille aura un rôle à jouer, mais lequel ? »


Disais-je en regardant fixement le Seizen, mon regard était celui d’un enfant légèrement impatient,  et inquiet pour son royaume. Mais il ne perdait pas pour autant espoir d’un avenir radieux pour tous !


« Le statut de noble nous apporte automatiquement des terres et des ressources régulières qui nous permettraient de recueillir une partie de la population dans un paradis qui serait ouvert à tous et deviendrez le joyau de tous les maîtres marchands qui voudraient honorer leurs arts comme il se doit ! »


Les habitant ont toujours besoin d'un paradis surtout si le pays devient militaire, mais l'alliance pourrait nous aider et me prouver que j'ai tort de douter d'eux…

Je regardais ce qui traînait dans mon sac, mais je mettais accidentellement coupé la main avec un shuriken caché au milieu de mes boites à musiques. Avec l'aide d'un tissu de soie j'essuyais le sang  de ma coupure.


« Qu’est-ce que ce shuriken faisait avec mes boites à musique bon sang ?! Sa pique ! »

Je m'énervais tout seul, mais ce shuriken n'était point-la avant, car je rangeai tout un compartiment spécifique pour éviter ce genre d'accident futile… J'avais eu une petite idée pour voir si l'alliance tenais vraiment à moi ou non, je glissai un morceau du tissu avec mon odeur et le kunai ensanglanter dans le compartiment secret d'une de mes plus grosse boite à musique à l'abri des regards dans mon sac.

Une fois que j'avais entouré ma coupure d'un bandage je sortis ma boite à musique que j'installai sous ce fameux banc tout en la mettant en marche en guise d'adieu et de repère à cet endroit.



Je me tournai ensuite vers l'iwajin en soupirant, cette guerre n'annonçait visiblement rien de bon pour tout le monde…



« Vous n’avez validé aucune de mes requêtes, mais je vais vous suivre malgré tout, mais je n’ai pas encore accepté votre offre sachez-le !  Je me prononcerai quand j’aurais vu ma famille et l’organisation mise en place par Iwa… »



Une larme coula sur ma joue comme si j'avais un mauvais pressentiment, mais il était trop tard maintenant, mais est-ce qu'iwa tiendra parole ou est-ce qu'il m'emmène juste à la morgue des Haruna ?


« Est-ce  que tout finira bien un jour dans ce monde ? Sans guerre ni peine… Mais surtout est-ce que j’ai bien fait de le suivre ? »


Mes larmes s’accompagnèrent de ma boite à musique qui s’éloigné de nous avec sa triste mélodie…


espoir:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]   Mer 3 Mai - 21:22


Le jeune garçon amusait le Seizen, à force de lui poser des questions. Il avait presque un air de sale gosse, avec son regard impatient et interrogateur. On aurait dit qu’il voulait une glace, et qu’on refusait de lui dire quels parfums il y avait. S’il y a une chose qu’on ne pouvait nier, c’est qu’il avait une certaine éloquence, pour un enfant de dix ans. Genji le voyait traficoter un truc sous le banc, sans vraiment s’intéresser à ce qu’il faisait. Le garçon montait, et c’est tout ce qui l’intéressait.

Leur petite embarcation de terre s’envolait, passant au-dessus du palais. À leur passage, on pouvait voir le bâtiment partiellement détruit. Dont un, très déséquilibré qui finissait par lâcher. Alors qu’on pouvait entendre deux cris. Seuls restaient en bon état que les jardins, et le potager. Puis plus rien. Une main s’abattait sur la tempe du garçon pour l’assommer.

- Bon travail, Gen-chan.

- Merci bien, Momoko sama.

Spoiler:
 
--


L’insolence du Kaguya exaspérait l’infirmière, qui aurait bien voulu expliquer à ce jeune homme pourquoi le silence était important dans un hôpital. Des gifles se perdaient. Cependant, elle n’avait absolument pas le temps de lui faire des réprimandes, et devait se concentrer sur l’état de Takumi. En effet, le garçon avait un kunai planté dans l’épaule, et l'hémorragie empirait à chaque instant.

Dans la salle d’opération, les médecins s’activaient, faisant de leur mieux pour tenter de sauver le garçon. Au bout de deux petites heures, ils avaient réussi à reconstituer à peu près ses vaisseaux sanguins, ainsi que la chair qui avait été molestée. Cependant, les nouvelles n’étaient pas bonnes. Un effondrement avait eu lieu dans un bâtiment du palais, et deux fillettes y avait été retrouvées, mortes. Elles étaient depuis plusieurs jours cachées dans le sous-sol où se trouvaient entrepôts et chambres froides, contenant toute la nourriture nécessaire à leur survie. Mais le combat entre la reine et les envahisseurs de l’Empire avait grandement endommagé le palais.

Alors qu’Hayate discutait avec le jeune Louang, qui lui répondait qu’ils venaient du même orphelinat, et avaient été élevés ensemble depuis leur naissance, un homme entrait en trombe dans l’hôpital.

- Le bâtiment Ouest du palais a cédé. Je ne comprends pas, c’était le plus solide.

L’infirmière l’embarquait dans une petite salle afin de discuter avec lui. Elle revenait un peu plus tard chercher Louang et Hayate, dont elle soignait les blessures avec son eisenjutsu. Avant de poser un index sur le nez de chacun des deux protagonistes.

- Dormez maintenant.

Et instantanément, les corps des deux garçons lâchaient.

Spoiler:
 

--


Vers le palais, Osou et Naoki se dirigeaient vers le palais, au moment où le bâtiment Ouest s’effondrait. Sur leur chemin, un appel radio t’ordonne de rentrer au camp.

- Eishiro a été capturé par l’Empire, avortez la mission et revenez immédiatement.

Spoiler:
 

--
Fin de l’event.
 

Kusa no Kuni : Les soeurs Yakoshi [Mission rang 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Acte 1 : L'Empire contre-attaque :: Chap 1 : Expansion-