AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mer 1 Fév - 21:22
Guerre pour Ame no Kuni



Contexte


Ame no Kuni a souvent été victime des guerres claniques qui avaient eut dans le passé, cependant, contrairement à certains d'autres petits pays, le pays de de la pluie a réussi à se sortir de la crise grâce aux commerces et aux échanges entre le pays du vent et du feu. En effet, leurs ressources technologiques sont très rentables pour les Konohajin, tandis que leurs ressources naturelles sont essentielles pour Suna qui vit dans un lieu désertique. Au niveau de l'économie, le Daimyô d'Ame a réussi à stabiliser la population. Néanmoins, peut-être que se replacer d'une telle façon n'était point la meilleure des idées.

En effet, recevant des informations sur les ressources de ce pays, le Daimyô de la terre a essayé, à plusieurs reprises, de s'emparer du territoire d'Ame et ce, d'une façon plus ou moins pacifique, mais en vain. Shinokawa, le Daimyô actuel d'Ame no Kuni, ayant des différents avec l'empire d'Iwa, a toujours refusé catégoriquement les propositions de ce dernier. D'ailleurs, la dernière rencontre entre les deux Daimyô se termina sur cette phrase ''Tu le regretteras d'avoir refusé mes propositions.''

Ayant peur que son pays se fasse attaquer, vu qu'ils ont très peu de ninjas compétents pour protéger la capitale, Shinokawa a demandé du renfort des grands villages pour renforcer les défenses du pays de la Pluie.

Hoshi Rin, vous êtes envoyé à Ame no Kuni pour protéger la capitale de ce pays d'une possible attaque. Nous vous avons disposez aussi certains shinobi pour sauver la capitale des griffes de Tsuchi no Kuni, cependant, une question se pose... est-il déjà trop tard pour sauver Ame no Kuni?


Ordre de mission : This is war




Les défenses étaient là, prêtes à recevoir quiconque qui viendrait envahir les portes de la capitale. Les civils des petits villages se sont même réfugiés dans la capitale par la demande de leur Daimyô et ce, jusqu'à ce que les menaces de Tsuchi no Kuni ne soit que du vent. Tout était parfaitement mise à place. Tout? Non. Personne n'avait prévu la suite des événements.

En fait, alors que le ninja éclaireur arriva à l'entré de la capitale, ensanglanté, il fut aussitôt amener à l'intérieur de la ville. Malheureusement pour lui, les blessures étaient trop profondes et graves pour qu'il puisse survivre. Il laissa une dernière parole qui perturba ses collègues : ''C'est un piège'' disait-il, avant de rejoindre les cieux.

Soudain, une explosion se fit entendre, suivit des cries de détresse. La situation est critique: des personnes habillées en civil attaquaient des innocents tandis que d'autres, ornés d'un bandeau d'Ame, attaqua leurs confrères en criant ''Gloire à Iwa!!''

Votre mission consiste a aidé les Shinobi d'Ame pour repousser les Iwajin infiltrés avant qu'ils n'atteignent le palais du Daimyô et de mettre les civils en sécurité. Selon les informations de nos senseurs, les traîtres seraient de niveau rang C maximum et ils sont environs une vingtaine qui envahissent le côté ouest, est et au centre de la capitale. Mise à part votre groupe, vous disposez aussi de 10 amejin assez compétent qui sont prêts à se battre, donc 2 senseur et 2 eisenin.

Informations complémentaires :

La mission sera considérée comme réussite si:
-Vous avez neutralisé tous les ninjas infiltrés, avant qu'ils n'atteignent le palais;
-Vous avez réussi à protéger le maximum de civil;
-Vous avez trouvé un lieu sécuritaire pour les civils.

La mission sera considérée comme échouée si:
-Votre équipe est hors combat;
-Les ninjas infiltrés se rendre aux Palais du Daimyô (vous avez 10 tours maximum avant qu'ils n'atteignent le palais)


©Never Utopia
XP : 0
Messages : 191
avatarSunajin
Hoshi Rin
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Sam 4 Fév - 19:21
Ainsi, c’était l’heure. Iwa avait brisé le silence, déclarant officiellement la guerre aux pays limitrophes, pour des raisons plus ou moins obscures. Peu après la déclaration, les différents pays mineurs avaient fait appel à un renouveau de l’alliance ayant réussi, par le passé, à mettre en échec la menace Impériale : le mouvement Rikudô.

La sensation après l’annonce du début de la guerre me cloua littéralement sur place. Je pouvais sentir s’éveiller au fond de mes tripes une désagréable sensation de peur permanente, parcourant le moindre de mes capillaires sanguins. En un rien de temps, les souvenirs de la grande guerre surgissaient de l’ombre de ma mémoire.

Sans surprise, les trois villages ayant un jour composé le mouvement répondirent présent à l’appel. Si ce mouvement d’Iwa avait un peu de bon dans le fond, c’était bien pour avoir mis officiellement fin à la guerre froide entre Kiri et les villages de Konoha et de Suna. Officiellement, c’était certain. Officieusement, j’en étais moins sûr. Pourtant, contre un ennemi pareil… Il n’y pouvait y avoir que l’unité.

Et en un rien de temps, je me retrouvais propulsé par le village de Suna, qui me nomma Officier d’Escouade du Mouvement Rikudô, avant de me placer en poste au pays de la pluie. J’étais désormais officiellement une des têtes dirigeantes d’une armée ayant pour responsabilité la sécurité de la capitale. Et lorsque l’alerte fut donnée, je n’avais que d’autres choix que de mener la contre-offensive. Malgré la peur, malgré l’angoisse, il fallait faire quelque chose.

    « Boucler le secteur Sud de la capitale, ne laisser qu’un seul passage possible pour y accéder, et bloquer-le jusqu’à l’arrivée d’une de mes escouades. Faites effondrer le réseau d’égouts permettant d’accéder à ce secteur, et dites aux ninjas senseurs déjà sur place de faire un relevé en détails des personnes présentes dans le secteur Sud. Préparer une annonce générale de repli des civils vers le secteur Sud, en veillant de passer par les points de contrôle. »


Nous étions donc en position de défense, et surtout en infériorité numérique… Il fallait donc choisir méthodiquement les moyens de défense. La chose était plus délicate que l’on pouvait le croire, et l’étau se resserrait chaque minute passant sur la place-forte de commandement. Il fallait réagir le plus rapidement possible, en prenant en compte deux objectifs : neutraliser les traîtres, et placer en sécurité un maximum de civil.

Il fallait donc déployer mon escouade personnelle composée d’une quinzaine de Shinobi… Avec 3 ninjas médecins, et 3 senseurs, contre une vingtaine d’adversaires dans le secteur. Mais la variable la plus importante était la présence de traîtres ninjas dans nos rangs.

Me déplaçant jusqu’à la réserve où mon escouade patientait, je reprenais.

    « Bien, ne perdons pas de temps. Mon nom est Hoshi Rin, je serais votre chef d’escouade. Voici la situation : nous avons une vingtaine de terroristes, de rang C apparemment, infiltré dans la capitale, du côté OUEST, EST et CENTRE. On va se diviser en 4 équipes d’intervention, afin de placer les civils en lieu sûr dans le secteur SUD de la capitale, annexe au secteur du Palais.

    Nous formerons 3 équipes de 3, et agirons en totale indépendance vis-à-vis des autres. Les ninjas restant agiront en tant que renfort potentiel à une menace dépassant un des groupes, et patienteront ici. Les teams seront composés d’un Ninja combattant, d’un Senseur et d’un ninja médecin pour la plupart.

    La Team Alpha sera postée au point de contrôle CENTRE. Hyûga Kanon chef d'équipe, …, …, et Daijirô, vous êtes désormais membre de la team Alpha. La Team Delta sera à l’est, la Team Gamma à l’Ouest. Les autres seront mis en réserve Epsilon. Le centre de commandement sera l’Oméga. L’équipe du centre étant la plus nombreuse pour des raisons simples : c’est aussi l’endroit le plus peuplé.

    Votre mission et d’agir en tant que filtre, afin de sécuriser le secteur Sud, qui servira de refuge pour les civils uniquement. Ainsi, les Shinobi Senseur auront pour mission d’analyser et de fouiller chaque personne se présentant à un poste de contrôle afin de rejoindre le secteur « Refuge ». Ne négligez rien : techniques de camouflages, les sceaux empêchant les émanations de chakra, armes dissimulées par des êtres non-ninjas. Aucun détail ne doit être négligé.

    Vous avez l’autorisation de recourir aux attaques létales et d’ôter la vie. La neutralisation des traîtres doit être votre priorité absolue. Si vous pouvez effectuer une capture, faites-le, mais dans le cas contraire, n’hésitez pas. Car eux, ils n’hésiteront pas. Inutile de préciser qu’en temps de guerre, la loi martiale prime sur les libertés et droits individuels.

    Je reste joignable par radio. La destruction des passages hors des points de contrôle doit être maintenant effective. L’annonce de repli des civils vers le Secteur Sud ne va pas tarder. Votre mission : neutraliser les terroristes, et mettre un maximum de civil en sûreté. Bonne chance. »


Car il nous en faudra, de la chance.

Instructions:
 

_________________

OST:
 


XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Dim 5 Fév - 19:09
Quelques minutes sont passées depuis le début de l’attaque des Iwajin, et on est capable de sentir la panique envahir la cité. Rapidement, l’officier donne les ordres, avant d’être exécuté. De là où Kanon se situe, il est seulement capable d’entendre des brides des ordres données par l’officier. Sa silhouette, son apparence… Il est probable qu’il l’ait déjà vu quelque part, sans doute lors d’une de ses escapades. Mais cela n’a pas vraiment d’importance, au vu de ce qui se passe.

Suna, Kiri, et Konoha, voulant lutter une nouvelle fois contre la menace d’Iwa, ont décidé d’agir ensemble contre cette dernière, mélangeant les troupes avec des ninjas de tous les villages cachés. Ainsi, dans la réserve où je patiente, il n’y a guère que Newee-oneechan qu’il connaisse, faisant elle aussi partie des ninjas de Konoha. L’ambiance est lourde et pesante, et bien que des shinobis s’agitent et parlent autour de lui, exécutant les ordres, il ne perçoit aucun son. Le temps s’arrête.

C’est lorsqu’enfin, l’officier se présente à eux, comme étant Hoshi Rin, que Kanon retrouve l’usage de l’ouïe. Désigné comme chef d’équipe, il devra avec Daijirô, un ninja médecin, ainsi qu’un autre shinobi dont il a oublié le nom, se rendre au point de contrôle centre pour filtrer chaque personne s’y rendant, afin d’assurer la sécurité des civils du secteur sud et de neutraliser les terroristes. L’officier Hoshi Rin donne le droit à l’utilisation de techniques mortels pour « neutraliser les traitres », à la capture des terroristes, mais de ne pas hésiter à les tuer, car ils ne feront pas cette erreur.

« C’est compris, officier Hoshi Rin, répond Kanon, avant de s’incliner légèrement, on y va. »

Le Hyûga décide alors d’ouvrir la marche jusqu’au point de contrôle centre. Il observe méticuleusement ce qui l’entoure, les maisons qui ornent la cité, ainsi que les magasins qu’ils croisent sur leur chemin. Il y a quelques heures encore, le jeune ninja aurait juré que le paysage était différent. La ville est bien en état de siège, et il a encore du mal à le réaliser.
Kanon soupire.

Il savait que cette histoire tournerait mal, mais jamais il n’aurait pu deviner que cela se passerait comme ça. Et même alors, une étrange sensation naît en lui. La peur, l’angoisse, l’avenir incertain… Au fond de lui, il aurait voulu que tout cela soit une mauvaise blague, qu’Iwa n’ait jamais à intervenir. Mais ce n’est pas le cas, ce serait bien trop beau. Trop idéaliste.

« Je suis Hyûga Kanon, et à ce qui semblerait, le ninja senseur du groupe. Pour qu’on puisse plus facilement interagir ensemble, j’aimerais qu’on se présente tous, au moins qu’on connaisse les noms de tout le monde. C’est plus pratique ainsi. »

Les présentations finis, on arrive au point de contrôle centre, et l’annonce du repli des civils est donnée.

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Dim 5 Fév - 22:30
Amour fraternel
"Rendez-moi fière mes garçons."
Event 1

   
Premier Post

La nuit dernière, ma mère avait reçu un courrier en urgence venant des locaux de la Mizukage Uchiha Irina. Elle demandait à un maximum de ninja du village caché de la Brume de se rendre au point de rendez-vous habituel pour un départ en mission spécial. Ritsu y était convié, moi aussi... Je me souviens être rentré avec mon frère de l'entraînement. Nous étions heureux, nous étions ensemble... Sauf qu'après cette nuit, il y avait de grandes chances qu'on ne le soient plus. Toute la nuit, j'avais laissé vagabondé mon esprit ici et là. Repensant au peu d'amis que je mettais fais tout au long de ma vie, au peu de chose que j'avais pu accomplir... J'entendais Ritsu et ma mère parler dans le salon. Mon frère se battait pour convaincre ma mère que tout allait bien se passer, mais comment pouvait-il le savoir ?

J'avais pensé à Rei toute la nuit. Ce petit garçon que j'avais connu grâce à cette petite pierre blanche fendue en deux. Je l'avais observé toute la nuit, la retournant dans tous les sens pour trouver une solution dans laquelle je pourrais me réfugier... J'avais pas envie de combattre, de faire la guerre, mais ça, ce n'était pas à moi d'en décider. Iwa avait encore frappé et comme lors de la dernière guerre, une nouvelle alliance se formait entre les villages de Suna et de Konoha... Bizarrement, Kiri aussi y était convié, j'allais donc me retrouver avec des inconnus...? C'est là que j'ai commencé cette lettre, expliquant, je remettais certaine de mes affaires à ma mère, à mon frère et cette pierre à Rei. À la fin de cette lettre, j'entendais ma mère pleurer dans la cuisine. J'ai alors patienté avec elle, que sa passe, que le soleil se lève, la chaleur avec.

Au petit matin, Ritsu et moi avions décidé de ne pas déranger ma mère. J'avais passé quelques minutes avec Dan, pour le rendormir, observant les deux billes bleues qui lui servaient d'yeux. Il était mignon ce gosse et il allait certainement me manquer... J'avais tout préparé la veille. Kunais, shurikens, cookies... Tout était là. J'étais inquiet pour ma mère et je savais que j'allais passer un sale quart d'heure avec mon frère, une fois rentrés. Peu importe... Dans la famille, on détestait les au revoir. On est alors sortie de la maison, sac sur le dos et sans le moindre courage. Malheureusement pour nous, notre règle allait devoir sauter aujourd'hui. Dan, c'était mit à pleurer et ma mère s'était réveillée. Ritsu s'était mis à avancer plus vite, mais notre était déjà là, dehors. Les larmes aux yeux. Elle avait Dan dans les bras et... J'ai été faible, j'ai pas pu m'en empêcher. Je laissais tomber mon sac par terre, courant vers ma mère et mon petit frère pour les enlacer au moins une dernière fois avant de partir.

Ritsu s'est joint à nous, nous prenant dans les bras, tous. Nous étions une famille, la famille Kay, descendant du clan Yuki, et même si nous devions être moins nombreux à la nuit tombée, nous vivrons pleinement jusqu'au dernier. Après quelques secondes, Ritsu me détacha de ma mère, mes yeux dégoulinant de tristesse. J'avais mal au fond de moi... Je sentais cette boule au fond de mon cœur remonter à ma gorge. Malgré tout, nous avions à présent tout ce qu'il fallait pour vaincre. Honneur, Force et Courage. Ritsu et moi allions vaincre Iwa et rentrer tous les deux à la maison.

"Tu veilles sur ton petit frère et toi, Daijirô tu veilles sur ton grand frère. N'arrivez pas trop tard, il n'y aura plus assez de cookies pour vous."

Ma mère marqua une pause, avant de baisser la tête, émue.

"Rendez-moi fière mes garçons."

"Tu t'inquiètes encore pour ça...?"


Ritsu plaisantait. Il était à présent détendu. Nous devions rejoindre le point de rendez-vous.

On y était... Malgré tout, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir mal pour ma mère. Je l'imaginais déjà à la maison, terrorisée à l'idée de voir l'un de nous ne pas revenir. Je regardais de temps en temps du coin de l'œil Ritsu. Malgré la panique visible sur son visage, il continuait d'affûter son épée. Je sortais alors de mon sac deux cookies, lui en tendant un. Surpris, il me fixa quelques secondes avant d'en croquer un morceau, je faisais de même.

"Hey Ritsu..."

"Mh ?"

"On rentrera à la maison hein ?"

"Je t'y ramènerais par la peau du cul s'il le faut."

"Quoi...? Hey tu en as pas marre d'être dure avec moi ?"

"Je t'en prie, ramène-moi, moi aussi."


Ritsu était tout aussi terrifié que moi. Il faisait le gros dur, mais la plupart du temps, il était vraiment soucieux. Me prenant en exemple, il était souvent dur, allant jusqu'à se moquer de moi, mais c'était pour m'endurcir. Ce jour-là, je l'avais compris. Nous étions encore dans le bateau, avec d'autres ninjas de Kiri et nous allions à Awe No Kuni, un village assez ressemblant à notre village. Il ne faisait que pleuvoir là-bas, ça n'allait pas être très simple d'y voir grand chose. Quelques heures plus tard, le bateau s'arrêta, moi et les autres ninjas de Kiri étaient convoqués sur le pont sur lequel je faisais l'horrifiante découverte que nous allions être séparés en plusieurs groupes. Tout à coup, je fixais Ritsu, lui aussi... Il y avait donc une chance de ne pas être ensemble. Je déglutissais, regardant devant moi, descendant le bateau, la peur au ventre. Je serrais les poings pour ne pas perdre la tête, fermant les yeux pour ne pas laisser la peur me faire verser une seule larme.

"Euhhh... et puis Yuki Kay Daijirô vont rejoindre ce groupe."

Un type, au vu de son visage passif, ayant déjà goûté à la guerre donnait les groupes et... j'étais dans le premier. Malheureusement, je n'étais pas avec Ritsu ? J'écarquillais les yeux, les larmes montant. Je restais en place pendant que le dirigeant des troupes s'impatientait. Tout le monde me fixait, y compris Ritsu.

"Dai, vas-y !"

"Non...non..."


Tout le monde se moquait encore une fois. La pluie tombait sur ma tête, sur mon bandeau, sur l'épée de Ritsu... Je ne pouvais pas bouger. Ma.. Ma mère m'avait dit de veiller sur lui ! Si je n'étais pas dans la même escouade, je ne pourrais pas veiller sur lui ! Je devais rester ! Je DEVAIS rester ! Ritsu me poussait, encore et encore, mais je ne voulais pas, je me retournais vers lui, j'avais perdu les pédales !

"Non.. Maman.. Maman a dit que je devais..."

"Daijirô !"



Je me stoppais net. Un blanc s'installant, même la pluie n'avait pas pu percer cette sensation. Ritsu m'avait crié dessus...? Les larmes coulaient parmi les tracés de la pluie sur mon visage. Je fixais mon grand frère qui s'écroulait à genoux devant moi pour être à ma hauteur. Il me fixait pour de vrai... avec son vrai regard.

"Dai, j'ai peur, j'ai vraiment peur que je suis sûr que je vais être incapable de t'en foutre une. Alors il faut que tu te réveilles tout seul...!"

"Mais je..."


Sans y croire, Ritsu m'avait pourtant enfourné un cookie dans la bouche pour que je me taise.

"Il faut que tu partes avec eux. Tu vas être fort mon pote, tu me le dois bien. Je me tue à la tâche pour que tu sois au moins aussi fort que moi quand je me bats à une main. Peu importe ce qui nous sépare. Un champ de bataille, un enfoiré d'Iwa, je serais toujours là ok ?"

Je pleurais, avalant avec difficulté mon biscuit... Je me laissais aller. Finalement, la peur m'avait rattrapé et j'y laisserais quelques larmes. Ritsu me prenait alors dans ses bras, pleurant à chaudes larmes lui aussi. Il me serra fort, j'en faisais autant... Qu'est-ce qu'il se passait... ? Pourquoi je me sentais aussi faible ? Encore plus que d'habitude. Je me sentais désemparé... Je n'avais plus aucune force dans mes jambes, dans mes bras, dans ma tête...? Est-ce que c'était vrai ? J'étais donc devenu faible à ce point-là ?

"Il faut y aller... Il faut qu'on y aille, sinon on va être en retard pour manger les cookies de maman. Je t'aime p'tit frère."

Ritsu se relevait. Neutre. Il devait contenir ses émotions... Il me poussa alors vers le groupe partant pour rejoindre son chef... Ces derniers mots... Ils m'avaient redonné du courage. Je voulais rentrer à temps pour manger les cookies de maman avec elle, Dan et Ritsu... Peu importe ce qui me séparait de ce plat de cookies, un champ de bataille, un enfoiré d'Iwa, j'y serais à temps et avec eux. Ouais. Je traînais les pieds dans la pluie, rejoignant avec plusieurs membres de différents villages une pièce à l'écart du groupe. Je ne mettais pas retourné... Ritsu me manquait déjà. Alors on a tous attendu dans le silence le plus complet avant de voir débarquer un visage familier. C'était Rin... Il m'avait sauvé, il y avait quelques semaines de ça et il était de nouveau devant moi. J'haussais un sourcil, un peu choqué de le voir aux commandes... Mais peu importe, au moins, maintenant, je me sentais un peu moins seul.

Après un discours nous expliquant la situation, je reprenais un peu le contrôle de moi-même, frottant mes yeux rouges à cause des larmes. Je ne devais pas me laisser abattre... Je devais me ressaisir. Il y avait des vies en jeu, pas juste celle de Ritsu et de moi. Alors, j'ai été choisi en dernier. Je faisais équipe avec un membre de Konoha... Un Hyûga ? En regardant autour de moi, j'ai tout de suite reconnu un autre visage... Newee ? C'était bien elle ! Elle avait finalement trouvé un village et ne semblait pas être la seule Hyûga. Je faisais équipe avec un garçon s'appelant Kanon ? Mh... Tout à coup, je me sentais de plus en plus en sécurité entre Rin et ses stratagèmes, et les Hyûga et leurs aptitudes de survie. Je sortais alors, lança un petit regard à Rin, un léger sourire me venant, comme pour lui faire signe de compter sur moi.

Là-bas, dehors après quelques minutes de marche, je pouvais constater l'étendue des dégâts. Iwa avait bel et bien meurtri cette ville. Awe No Kuni ne serait plus jamais la même après cette triste époque. Je fronçais les sourcils, restant attentif aux environs. J'avais pas réellement envie d'être attaqué et mourir dès le début. Alors, Kanon, notre chef prit la parole.

« Je suis Hyûga Kanon, et à ce qui semblerait, le ninja senseur du groupe. Pour qu’on puisse plus facilement interagir ensemble, j’aimerais qu’on se présente tous, au moins qu’on connaisse les noms de tout le monde. C’est plus pratique ainsi. »

Je prenais un air un peur surpris. Ce garçon semblait avoir mon âge et il était déjà chef de mon escouade... ? J'y voyais alors deux raisons... Soit notre équipe était tellement faible qu'un gamin de mon âge pouvait largement diriger, soit il était extrêmement fort et je me sentais tout à coup vexé... D'un autre côté, je ne voyais pas vraiment Rin me choisir pour être chef de l'escouade. Je devais coopérer et m'assurer que j'étais avec des gens assez sain d'esprit.

"Moi c'est Daijirô. Je fais partis d'un clan du village caché de Kiri ! Et a vrai dire, j'ai plutôt envie que tout ça se termine rapidement."

Je tentais de me faire voir pour un dur, mais je n'en avais pas du tout l'étoffe... La pluie tombait encore. Je me demandais si Ritsu allait bien, s'il était dans une bonne équipe et s'il avait un aussi bon commandant que Rin. Je lui faisais confiance d'ailleurs... Il avait déjà prouvé sa valeur à mes yeux en me sauvant la vie sur cette plage. Salazar m'avait perdu de vue et pourtant, Rin, faisant partie d'un autre village m'avait sauvé, moi, un Kirijin. C'était quelqu'un de bien et je savais qu'il pouvait sortir Awe No Kuni de la galère dans laquelle elle était actuellement. Je fixais toujours l'horizon, à l'affut du moindre indice.
FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________

Spoiler:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mar 7 Fév - 5:57
Pnj du groupes:
 


Aussitôt que les ordres furent données, l'équipe Oméga sécurisa rapidement le sud de la capitale d'Ame non Kuni. Aucune issus était possible. Personne ne pouvait sortir et ni entrer par surprise. Seule une route menait à cet abris et celle-ci était gardé par l'équipe Oméga. Tout était en place pour accueillir les civils des griffes des traîtres.

Alors que Kanon demanda une brève présentation pour, sûrement, connaître la capacité de chacun, les deux Amejin suivirent le mouvement du jeune Daijirô. La première personne qui se présentation fut Camellia Teratsu, eisenin d'Ame et du groupe Alpha. Elle faisait part de ses talents en médecines et aussi dans les repérages avec son Kuchiyose. En effet, en plus de soigner les blessures et de disperser les poisons, cette femme à chevelure brune pouvait aussi invoquer des chiens ninjas doués dans le repérage. Ils pouvaient amener des blessés qui seraient incapables de marcher librement. Psychologiquement, Camellia semblait être une kunoichi joyeuse, douce et calme, vu de son petit sourire remplit de douceur.

Le deuxième qui se présenta fut Kasuma Yonasha. C'était un homme qui n'attendait que deux choses: ramener ses enfants en sécurité et péter la tronche de ces satanés ninja d'Iwa. Avec son ninjutsu avancé et sa maîtrise du cristal, il était un parfait allié pour attaquer un ennemi et même de l'éliminer. Cependant, on pouvait remarquer que Kasuma était beaucoup plus sec et dur que Camellia et qu'il ne pouvait retenir sa rage contre, je cite, ces connards de traîtres.

Voilà, les présentations sont faites. Maintenant, vous remarquez la situation dans le centre de la capitale. *soupir* Équipe Alpha, j'ai une mauvaise nouvelle... il faut réagir vite! Les traîtres avaient déjà causé plusieurs victimes tandis que plusieurs bâtiments commencèrent à prendre feu. Oui, la pluie semblait attendrir les flammes, mais elles étaient très persistantes. La panique envahissaient les civils qui courraient de gauches à droites et essayaient tant bien que mal d'éviter les jutsu qui leurs tombaient dessus. D'ailleurs, devant vous, vous voyez trois Shinobis qui étaient responsables de cette panique. Il faudra sûrement les affronter pour pouvoir reprendre contrôle de la situation et calmer les civils apeurés. Qu'est-ce que vous allez faire, équipe Alpha?

Précision:
 
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mer 8 Fév - 11:34

Un à un, les ninjas de la team Alpha se présentent. En premier, il y a Camellia Teratsu, la ninja médecin, puis Kasuma Yonasha, et enfin Daijirô. Kanon hoche la tête et sourit. Finalement, peut être que cette mission ne sera pas si catastrophique que ça. La gaité de Camellia, l’humeur tapante de Kasuma et Daijrô. Daijirô, un garçon sans doute pas plus âgé que moi, qui a dû avoir une enfance un peu plus normale que la mienne. Daijirô, lui qui est capable de voir les couleurs. Daijirô, tout comme Kasume et Camellia. Le jeune Hyûga porte alors une main sur ses lunettes noires situé sur son nez et les serre dans sa main, avant de les relâcher.

Puis, alors que l’annonce du replis et donné, que la team Alpha arrive au point de contrôle centre, des flammes gigantesques s’emparent des habitations, brulant tout sur leurs passages. Des jutsus s’attaque aux civils sans défense, qui essaye, sans grand succès, de les éviter. Des cris, des blessés, des civils courant dans tous les sens…au point de contrôle sens, il n’y semble avoir qu’un seul mot d’ordre : le chaos. Qui peut-il pouvoir faire ça ? La question est inutile, ce sont les ninjas d’Iwa. Comment peuvent-ils se dénommer eux même ninjas ? Ils n’en n’ont pas le comportement, ni même l’âme.

Kanon se tend, voyant l’horrible scène se jouer devant lui. Il ferme ses poings, et une grimace se forme sur son visage où demeure des traits enfantins. Il ne peut déjà pas supporter ces Iwajin, et il commence à comprendre l’envie de Kasuma de « péter la tronche » de ces derniers. Le jeune shinobi ferme les yeux, essaye de se calmer, en vain. Les pleurs des enfants, les hurlements de terreur, les morts prochaines…Il les ré-ouvre précipitamment, croisant du regard les trois Iwajin responsable du chaos ambiant.  

« Camellia Teratsu, peux-tu t’occupé des civils blessés s’il te plait ? Emmène quelqu’un avec toi si tu en ressens le besoin, je n’ai pas envie que tu sois blessé : tu es très importante pour le groupe dû à ta fonction de ninja médecin. » dit-il précipitamment, avant d’activer son Byakugan.

Puis, sans rien dire d’autre, le jeune Hyûga s’élance vers les trois Iwajin, le visage empli de colère. À quoi ça sert de s’attaquer à des civils innocents ? Pourquoi s’en prendre à eux alors que les ninjas sont censés les protéger ? Concentrant son chakra sur le bout de ses doigts, arrivant suffisamment près de ses adversaires, Kanon donne 64 coups, répartie équitablement entre ces derniers.

Spoiler:
 

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mer 8 Fév - 20:31

Event 1

Daijirô
Kanon

 


 
"Je les protégerais."


 

Second Post


Plus on approchait du point de contrôle centre, plus la tension montait. Je sentais une étrange sensation parcourir mon dos, remontant à ma nuque, s'attaquant à ma tête... C'était le stress. Mes jambes semblaient subir la fatigue du voyage, le mal du pays, mon inquiétude à propos de Ritsu... Je me sentais horriblement mal. Néanmoins, je devais suivre mon groupe, faire honneur au nom de ma mère et faire honneur à mon village. Kiri avait été un véritable refuge pour nous. Avant tout ça, je n'étais qu'un enfant sans défense pouvant à peine patiner sur la glace, depuis, j'étais devenu un garçon capable de tout un tas de choses incroyables. Mes coéquipiers semblaient être de bons éléments. Camellia était une jeune femme assez débrouillarde et surtout notre ninja médecin... Quant à Kasuma, il semblait être un adversaire assez redoutable.

Perdu dans mes pensées, j'en oubliais que le monde était en guerre... Tout à coup, des jutsus sortie de nul part envahissait les bâtisses ! Les flammes d'Iwa envahissaient ma vision du monde, provoquant un choc. Dans toute ma vie, je n'avais jamais été confronté à quelque chose d'aussi puissant, d'aussi impressionnant... Mes peurs devenaient ridicules, mon stress s'accentuait et je me sentais de plus en plus paralysé. Je déglutissais et sans avoir le temps de réfléchir à une stratégie, Kanon donna ses ordres.

« Camellia Teratsu, peux-tu t’occupé des civils blessés s’il te plait ? Emmène quelqu’un avec toi si tu en ressens le besoin, je n’ai pas envie que tu sois blessé : tu es très importante pour le groupe dû à ta fonction de ninja médecin. »

J'écarquillais les yeux, grimaçant, surpris de voir Kanon s'en sortir aussi bien. Il avait perdu la tête...? Non, il semblait juste énervé. Il fonça alors sur les trois ninjas d'Iwa en face de nous, provoquant la mort et le chaos... Il n'avait pas eu peur ? Kasuma quant à lui me dépassait, courant à toute vitesse, me bousculant presque pour rejoindre Kanon qui était déjà en train de combattre... Et moi ?

"Daijirô ? C'est bien ça ?! On a pas le temps de rêvasser, on doit partir."

Mes.. mes jambes. Elles ne pouvaient plus bouger. Camellia semblait déjà paniquer à me voir complètement bloqué sur place. Les cris... Les enfants, les mères, les grands-parents... J'avais sous les yeux la mort, le chaos et je n'y avais jamais été confronté. À l'école, on nous avait enseigné ces termes dans les moindres détails. En théorie, j'étais censé être un ninja, mais dans les faits, je n'étais qu'un gamin inutile... Je repensais à mes missions, toutes de rang D... Kisame... Je l'avais déçu durant notre mission. Rei...? Il était fait pour ça, pas moi finalement, je ne pouvais pas. Je n'y arrivais pas ! Ritsu...?! Lui aussi, il était fort, mais pas moi ! Je serrais les dents, totalement horrifié de la vision du monde que j'avais devant moi. Je ne pouvais plus bouger. Camellia se mettait alors à courir devant moi, rejoignant les bâtiments... Qu'est-ce que je foutais là ? Je baissais la tête, assommé par les cris des hommes et des femmes d'Ame No Kuni...

Camellia avait le courage d'avancer, Kasuma celui de combattre, Kanon celui de diriger et moi...? Je n'avais même pas le pouvoir de lever le petit doigt. J'étais pitoyable... La pire personne dans cet univers. Les larmes montaient... Je n'étais qu'un gosse. Je ne faisais pas le poids face à une guerre... Mon esprit se perdait. Je repensais à ma mère. Je voulais être avec ma mère...! Et...?

"Avance !"




Je me faisais bousculer, mes jambes avançant presque toute seule sous la pression. Pourtant, personne n'était là, je ne savais pas qui m'avait poussé, à qui appartenait cette voix, mais j'avançais ! Je criais de toutes mes forces, commençant à courir le plus vite possible, rattrapant de plus en plus le ninja médecin. Faisant quelques signes avec mes mains, je stoppais mon cri, créant avec ma main de la glace au sol, commençant a glisser dessus à toute vitesse, attrapant la jeune femme au passage pour se déplacer bien plus vite et nous donner de l'élan ! Il était temps que je me reprenne ! Je n'étais pas un raté ! Je n'avais pas le droit à ce privilège ! Je devais être le ninja de devant, celui qui pouvait même guider les autres ! Je devais inspirer la crainte à mes ennemis et l'espoir à mes alliés. Camellia semblait plus souriante. Malheureusement pour nous, un des ninjas que combattait Kanon et Kasuma s'échappait de la bataille.

Nous étions un peu plus loin à l'Est de ce type, vers les ruines en feu de la ville. J'entendais déjà quelques personnes crier, demandant à l'aide.

"Ne bougez pas, on arrive et..."

Pendant que je posais à terre Camellia, ce ninja fonça sur moi, m'emportant avec lui dans les ruines enflammées du batiment où était retenue une mère et ses enfants. Je tombais alors à terre, contre un mur en flamme... La mère tenta de s'échapper, mais l'Iwajin ne l'entendait pas de cette façon. Il allait les tuer... Je devais faire quelque chose. Je relevais, furieux de voir mon ennemie être aussi lâche.

"Hey connard, attrape ça ! Reitô Ken !"

Mon poing se recouvrait de glace sous une forme de boule à pic. Je donnais alors une droite à l'Iwajin pour tenter de le faire passer à travers les ruines une nouvelle fois ! La famille semblait être déjà sortie, j'avais au moins réussi a en sauver... Même si je devais y rester cette fois, je voulais en sauver un paquet ! Au moment de frapper ma cible, je voyais déjà Camellia prendre soin d'eux ! Parfait... Mon poing s'enfonçait alors dans la tête de cet Iwajin ! Il traversa comme prévu le mur en ruine pour s'écraser sur le sol à quelques mètres de Camellia. Je sortais alors à toute vitesse, en position de défense contre cet enfoiré.

"Camellia ! Dégage avec eux ! Je le tiens! Je... je peux le faire."

Sans avoir le temps de penser à une stratégie, l'Iwajin fit quelques signes avec ses mains pour balancer plusieurs petites boules de feu ! Je devais réagir ! A mon tour, je fis quelques signes à toute vitesse, créant un énorme bouclier de glace, repoussant parfaitement les attaques de l'Iwajin !

"Ah ouais gamin...?! PREND CA !!"

Il semblait réellement en colère ! Je serrais les dents, prêtes à prendre dans la tronche une plus grosse technique... C'était le cas ! L'Iwajin lança une boule de feu bien plus grosse que mon bouclier, le faisant fondre sans problème, me percutant. Grâce à l'explosion, je fus simplement projeté plus loin, quelques brûlures que mes bras. C'était rien ! J'étais prêt à faire mordre la poussière à ce type. Camellia était déjà assez loin. J'avais réussi à les mettre à l'abri... Cependant, je me demandais bien pourquoi ces types faisaient le mal... Je fermais un œil, la chaleur de la technique Katon en plus des bâtiments en flamme m'aveuglant presque. Il me fallait une idée, une technique...!
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Dim 12 Fév - 10:40
Les Iwajins étaient en route pour détruire le mieux ce pays et même, peut-être, rejoindre le point de rencontre. Chaque maison ne passa guère inaperçu pour les trois shinobis qui prenaient plaisir à tuer les pauvres civils. Cependant, ils n'avaient guère prévu que l'alliance allait répliquer aussi vite. Ils n'avaient guère prévu que l'équipe Alpha réagirait aussi vite à leurs attaques.

Donc, étant dans leurs plus gros délires, ils avaient remarqué, un peu trop tard, que le jeune Hyûga leur fonça dessus et utilisa ses doigts de fer pour percer leur flux de chakra. Voulant protéger son leader d'équipe, le petit Iwajin qui maîtrisait le vent se mit devant ses confrères et fut aussitôt la cible de la capacité à Kanon. Il essaya tant bien que mal de résister aux coups de Kanon qui étaient puissants. Vraiment trop puissant pour lui. Puis, prenant ensuite la lance de Kasuma dans en plein milieu du coeur, le maître du vent tomba au sol, dégoulinant de sang.

Les deux autres Iwajins qui l'accompagnaient, affichèrent une mine énervée, voir de la rage sur leur visage. Ces satanés shinobis, pensaient-ils, ils allaient le regretter pour cette mort. Voir que les gens de l'alliance prenaient plaisir à tuer des êtres humains? Les antagonistes diront même que c'était ironique. Cependant, les terroristes n'avaient guère le temps de faire hommage à leur confrère. Ils devaient accomplir leurs missions en tant que pion dans échiquier.

Voyant la situation, celui avec un grade plus haut que le dernier demanda au maître du feu de poursuivre la jeune femme à chevelure brune. Elle semblait précieuse pour l'équipe, disait-il. Il voulait avoir sa peau. Le shinobi, qui avait écouté son chef, fit un signe de la tête et partit rapidement.

L'Iwajin, qui n'avait presque plus de chakra, dû à ses nombreuses explosions magistrales, observa les deux hommes devant lui. Ils étaient prêts à le découdre. Par contre, le chef, lui, n'avait point la même idée en tête. Non, il savait très bien qu'il ne pouvait guère gagner contre les deux shinobis de l'alliance. Il allait faire ce qu'il aimait, jsuqu'au bout; offrir un spectacle explosif.

D'un sourire dérangé, le ninja de la terre envoya quelques petits insectes d'argiles, remplient de chakra explosifs, vers ses deux adversaires, puis, voyant que cela les occuperaient un peu pour sa technique, il créa rapidement un clone d'argile. Son sourire représentait bien son état d'esprit; il était fou. Il laissa passer un ''Gloire à Iwa'' entre ses lèvres, avant de courir vers la direction opposée de son clone. Le shinobi, qui était rendu maintenant une bombe humaine, se dirigeait vers une orphelinat. Le bâtiment était encore remplis d'enfant qui ne pouvaient guère sortir, vu qu'un Iwajin maîtrisait la porte, tandis que le clone, lui, fonçai vers une hôpital où que les blessés, ceux en réadaptation et les femmes enceintes proches de leur terme étaient. Son but précis? Il voulait se faire exploser pour anéantir les innocents. Remarquant la vitesse du déplacement du ninja, vous ne pouvez qu'interférer à un endroit pour empêcher de lourd dommage, à moins que vous sacrifiez votre propre vie pour sauver les deux bâtisses. Qu'allez-vous faire, cher ninja?

De ton côté mon petit Daijirô, t'affrontes le maître du Katon. D'ailleurs, celui, étant énervé de voir que tu t'interfères dans ses plans pyromanes, décide de lancer des boules de feu en ta direction. Il espérait vraiment que tu succombes à tes flammes. Cependant, comme c'est un stormtrooper vu que sa colère était beaucoup trop grande et l'aveuglait, il ne vise guère à la perfection et brûlait peu à peu le bâtiment. Il n'y avait pas de doute; La maison va s’effondre dans les flammes et tu risque ta peau si tu restes plus longtemps. Par contre, alors que t'allais abandonner les lieux, t'entends, dans l'étage au-dessus, une voix enfantine qui criait de toutes ses forces le mot ''papa!''. Aller chercher l'enfant serait très risqué, surtout avec ce fou furieux devant toi qui continue à spammer ses boules de feu. Serais-tu prêt à prendre un tel risque, Daijirô?

Dehors, vraiment plus loin de la maison des flammes, Camellia soigna les blessures des deux civils, sauvés par le jeune kirijin, puis, rapidement, elle invoqua deux chiens. La première fut Francine, une belle Foxhound qui semblait calme et sérieux. Ensuite, elle invoqua aussi le sublime Nathan qui se mit aussitôt en position défensive. La jeune femme leur sourit doucement, avant de donner ses ordres.

-Francine, pars vers le nord et ramène les blessés et les civils pris dans la bataille. Nathan, quant à toi, guide les civils vers le sud de la capitale, là où le campement est. Nous devons faire vite!

Les deux chiens hochèrent la tête et exécutèrent automatiquement les ordres de leur maîtresse. Camellia, quant à elle, se dirigea vers la maison qui prenait feu. Elle espérait de venir à temps pour pouvoir les sauver..

Résumé des actions:
 
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Dim 12 Fév - 16:44
Un mort, un corps sans vie.

Alors que Kanon effectue une des techniques de son clan, un Iwajin s’interpose, causant sa mort. Le sang a coulé, sous la lance de Kasuma qui l’a achevé. C’est la première fois qu’il doit tuer ainsi, de sang-froid, et le jeune Hyûga a du mal à le réaliser. En toute réalité, le jeune shinobi n’en a même pas conscience. Ce qu’il a fait est bien ? Mal ? Il n’en n’a que faire. Ces saletés d’Iwajin s’amusent à terroriser et à tuer des innocents, ils doivent en payer le prix : c’est ainsi que le jeune Kanon pense, alors il ne prend pas le temps de réfléchir. Il agit. Peut-être qu’après, il regrettera, mais il n’a pas le temps pur ça. Il ne veut pas prendre le temps d’analyser la situation. Il ne veut pas douter de lui-même, de ses convictions, de sa volonté, de ce qu’il fait.

Le combat n’est pas fini.

Précipitamment, des insectes d’argiles se dirigent vers Kanon, puis par extension vers Kasuma qui se trouve dans le dos du Hyûga. Le jeune shinobi regarde arriver ces petites bêtes fort gênantes, se demandant quelle technique utiliser pour les neutraliser. Et, alors qu’il vient de trouver une solution, certains insectes explosent dans les airs, sous l’effet d’une attaque de Kasuma. Qu’est-ce qu’il a utilisé ? Se demande Kanon, plissant les yeux pour réduire la luminosité des explosions. D’autres insectes continuent cependant leur route, mais tombent au sol en explosant. Cette maudite lumière s’intensifie alors, faisant grimacer le Hyûga qui cache ses yeux avec son bras.

Lorsque Kanon voit de nouveau correctement, il constate avec horreur que le chef des Iwajin se dirige vers l’orphelinat dans l’intention de faire une attaque suicide. Sans hésiter, Kanon se précipite en direction de l’orphelinat, ne voulant pas voir mourir des enfants plus jeunes que lui ou ayant son âge. S’interposant entre le bâtiment et l’Iwajin juste à temps, il concentre du chakra dans sa main et donne un coup au niveau du thorax.

Seulement, dans sa hâte, Kanon n’a pas remarqué que l’hôpital est, lui aussi, en danger. Au ralenti, il aperçoit un clone explosif se diriger vers ce dernier pour, sans doute, le faire exploser. Le jeune shinobi écarquille les yeux de stupeur, avant de murmurer un « non », catastrophé. Trop obnubilé par l’orphelinat, il n’a pas fait attention à ce qui se passait autour de lui. Il esquisse une grimace.
Spoiler:
 

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Lun 13 Fév - 1:58

Event 1

Daijirô
Kanon

 


 
"Je les protégerais."


 

Troisième Post


L'odeur du brûlé envahissait mes narines, jusqu'à me faire tousser. Je pouvais apercevoir dehors, par les multiples trous créés par les flammes, la fumée noire s'échapper de la grande maison dans laquelle je combattais. Camellia avait pu s'en sortir avec la famille et j'étais donc la cible de cet Iwajin... Il n'avait pas l'air bien méchant dans un premier temps, mais la maison au-dessus de nous m'inquiétait de plus en plus. Je serrais les dents, relevant mes fesses du sol pour me tenir debout, toujours prêt à en découdre.

"AHAH! Touché ! Tu n'es qu'un gosse au final... Tu as été un idiot de laisser partir la gamine qui était avec toi. Tu aurais pu sauver ta peau et faire plaisir à tout Iwa en laissant mourir cette famille ainsi que cette jeune fille."

Pas de doute, ce type-là était en colère... Je ne savais pas bien pourquoi, ni la raison de la venue concrète d'Iwa à Ame No Kuni... Pourquoi ces gens avaient décidé la mort, la haine et la destruction... Pourquoi j'étais là ?! Je me mettais en position de combat, le voyant arriver directement au corps-à-corps ! Il criait sa rage envers moi et le peuple d'Ame. Il lança un coup-de-poing dans ma direction, je le laissais avec une parade, un coup de balayette, je sautais ! J'étais en pleine forme et je pouvais tenir encore plusieurs minutes. Salazar, Ritsu, Kisame... Ils avaient été tous mes maîtres a penser dans ce genre de situation. Je serrais les dents, réfléchissant à une stratégie, mon adversaire et moi se combattant directement dans les flammes créées par la guerre et le sang.

On se tournait autour, un pied se balançant vers la tête de l'autre, répliquant avec un poing, puis un combo... Ce combat ne semblait pas avoir de fin, même si au final, j'ai réussi à prendre le dessus avec mon Taijutsu ! J'attrapais le pied de l'Iwajin, roulant en arrière pour le projeter contre un mur. Il tomba au sol, aussi fatigué que moi... Je ne pouvais plus tenir. Ma respiration s'accélérait et il n'y avait plus beaucoup d'air. Je devais m'en aller, maintenant ! Je faisais quelques signes avec mes doigts, mais alors...


"Papa!!"

Il restait encore quelqu'un ?! Non...! Non ! Je devais partir ! Je me dirigeais vers la sortie, c'était sans doute une hallucination...

"Ahah... Je l'ai entendu tu sais... Tu n'es qu'un abruti de Kirijin, même pas capable de remplir sa mission."

C'était bien réel ? Il y avait quelqu'un en dessous de nous, dans le sous-sol. Un enfant en plus..? Mon corps se figea. Je repensais tout à coup à moi, plus jeune, enfant. Papa... C'est toujours ce que j'avais voulu au final. Un père. Le mien était absent, le mien était violent parfois, le mien était un abruti sur la fin... Je baissais la tête, reculant de quelques pas. L'Iwajin semblait surpris, mais il avait raison. Je n'étais pas capable de remplir ma mission. Il fallait me voir, moi, une merde dans mon genre sauver quelqu'un ? Il avait raison, Yuki Daijirô ne pouvait pas faire ce genre de choses. Je fermais les yeux, me tenant debout sur le plancher.

"Bien, bien. Je vois que tu as abandonné. Je pensais pas arriver à te faire entendre raison, mais tant mieux, je gagne un temps précieux."

C-C'était la fin...? Je serrais les pieds, je n'avais plus beaucoup de force et la fumée envahissait les lieux. Je voyais l'Iwajin préparer une boule de feu, j'étais bloqué.

"Aidez-moi... PAPA!"

Un nouveau électrochoque débarqua dans mon coeur, me faisant relever la tête, apperçevant la boule de feu venir vers moi. Cet enfant... Je... Je ne pouvais pas le sauver...! Je ne pouvais pas le sauver ! JE NE POUVAIS PAS LE SAUVER !

"Bouge toi baka...!"

Uh? Une voix résonna alors dans ma tête, mais qui...? Peu importe, j'avais de nouveau repris possescion de mes moyens. Je lançais quelques signes, créant un autre bouclier de glace, mais bien trop tard...! Une partie du bouclier avec prit les dégâts, mais la boule de feu m'heurta en pleine tronche...! Je tombais alors sur le sol, le plancher se brisant sous mon poids...! Je tombais de plusieurs mètres sur le sol humide de la cave... J'avais mal. Mon bras droit était brûlé, ma manche avec... Je serrais les dents, ayant prit beaucoup trop de dégât. Je me redressais avec difficulté crachant du sang. En relevant ma tête, me mettant à quatre pattes j'apperçevais devant moi une petite fille dans une couverture. A vrai dire, j'apperçevais que ses deux billes rouge qui lui sevait d'yeux.

Cette gamine était bloquée sous une poutre tombée sur sa jambe. Le spectacle était atroce. Je voyais petit à petit ses deux yeux rouge s'éteindre. Une nouvelle boule au ventre se forma. Je... Je ne pouvais pas la sauver, je ne voulais pas la voir mourir, mais..; J'étais bloqué, à moitié dans l'eau, fatigué de combattre. Yuki Daijirô ne pouvait pas y arriver...

"Alors Kirijin ! On fait trempette ? Fais attention à la chaudière quand même! AHAH...!"

L'Iwajin se recula du bord, s'en allant. Il avait raison, la chaudière était aussi un problème. Il fallait que je me sorte de là... Derrière moi, il y avait une porte en métal à moitié brisée. C'était l'entrée de la cave et je pouvais facilement m'en sortir, mais... Cette gosse. Je ne pouvais pas la laisser. Je me relevais, mon corps bougeait automatiquement... Je ne pouvais pas la sauver, pas moi... Je tentais alors de soulever la poutre, serrant les dents, utilisant mes bras...! Mais rien ! La gamine pleurait, me fixant...

"Monsieur... je vous en supplie..."
Courage.

Je laissais des larmes perler aux coins de mes yeux... Je baissais la tête, toussant. Je n'avais plus de force, je ne pouvais pas faire mieux. La gamine pleurait devant moi. Il était temps de se laisser aller. Je ne comptais pas partir d'ici sans cette gamine. Peut-être qu'au final, le destin m'avait amené ici ? A faire cette bataille pour me laisser mourir par principe et me libérer de cette vie ridicule... La gamine prit alors ma main. Je sentais sa peau si froide à cause de l'eau contre la mienne si chaude à cause de cet Iwajin.. J'avais mal, elle aussi. Qu'est-ce que je pouvais faire..? La voix était revenue dans ma tête, un dialogue s'entamait dans celle-ci.

"Soulève moi ça."

"J'en suis incapable..."

"Baka. Soulève moi ça. Tu en es un ou non ?"

"Qui es-tu...?"

"Personne. Où es-tu Kay Daijirô ?"


Je rouvrais les yeux, fixant la petite fille en panique devant moi.

"Monsieur... t'es yeux."

Je pouvais sentir quelque chose au fond de moi... Qu'est-ce que c'était, cette force...? Ma tête m'indiquait de l'adrénaline, mon coeur quelque chose de plus mystérieux... Au fond de moi brillait quelques choses de rassurant, quelques chose ayant comme un effet de soin sur mes peurs, sur mon stress, sur toutes ces choses qui m'empêchait d'y voir quelque chose. Dans ma tête, j'y voyais quelques choses, je m'y voyais, j'y voyais Rei, j'y voyais ma mère, j'y voyais Ritsu, j'y voyais Kisame, j'y voyais Rin, j'y voyais Katsuko, j'y voyais Newee, j'y voyais Kanon, j'y voyais Camellia, j'y voyais Kasuma, j'y voyais la neige, j'y voyais des cookies, j'y voyais toutes les aventures que j'avais déjà vécu et celle que je vivrais après ça. Je... Je voulais encore patiner avec Rei ! Je voulais manger les cookies de ma mère avec Ritsu, je voulais enfin montrer à Kisame et à Rin que j'étais quelqu'un de fort, comme eux, je voulais revoir Katsuko, Newee et Kanon pour en faire mes amis, je voulais sauver Camellia et Kasuma ainsi qu'Ame No Kuni...! Je voulais revoir de la neige.

Je voyais une fille dans une champ de fleur. Elle avait des cheveux longs, dorés et me souriait. Elle me parlait...

"Même si le sang, les lames et la poudre demeurent, les fleurs renaîtront parmi le froid."

Je lâchais la main de cette petite fille qui semblait sourire. D'un air neutre, comme possédé, j'attrapais la poutre, commençant a concentrer mon énergie du à cette vision, à cette adrénaline parcourant mon corps et mes mains pour lever la poutre. Je laissais alors avec cette preuve de force un cri guerrier, presque barbare pour m'aider a soulever la poutre...! La gamine se tira de là, me voyant en colère, presque en état de transe. Je devais la sortir de là. Je l'attrapais alors dans mes bras, criant mon attaque une fois devant la porte.

"REINTÔ KEN"

Mon poing se recouvra alors de glace en une boule de pic. Je brisais la porte...! Malheureusement derrière nous, la chaudière allait exploser ! Quelques secondes après l'avoir réalisé, l'explosion me projetait dans les airs avec la gamine ! Je criais de douleur, mais je devais encore assurer ! Yuki Daijirô était mort dans cette cave... Ici, il n'y avait plus que KAY Daijirô ! Avant de retomber, je créais alors un tapis de glace pour arriver jusqu'au sol tranquillement... Je me laissais glisser, protégeant la gosse le plus possible du danger pour arriver au sol, voyant arriver Camellia au loin... Je me stabilisais, la gosse dans les bras. A ce même moment, je ne l'avais pas vu venir, mais l'Iwajin était dans mon dos. Je posais rapidement la gamine au sol, le temps de me retourner, le ninja ennemi m'attrappa par le col, me faisant voler à plusieurs mètres, balançant encore un foutu jutsu de feu...! Celui-ci me percuta, assurant ma trajectoire pour m'écraser contre le mur d'une maison... Je tombais à plat ventre, ma veste complètement déchiré par les flammes... J'avais mal, bien trop mal...

Je levais mon regard vers la gamine. Tout allait bien se passer pour elle, Camellia était derrière le ninja d'Iwa qui lui avançait vers moi. Il semblait plus m'en vouloir à moi qu'à ces deux-là... Eheh... Mission accomplie pour Kay Daijirô.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mer 15 Fév - 18:49

Kasuma, accompagné par le leader de l'équipe Alpha, essaya d'éloigner les bestioles d'argiles qui s'approchaient dangereusement de leur position. Le ninja aux longs cheveux rouges fit quelques mudras, avant que des particules de cristal se créent rapidement autour de lui et forment des petites aiguilles fines et pointues. Ensuite, bougeant une seule main, le shinobi arrêta la route de certains insectes qui explosèrent sur l'impact de ses aiguilles. C'était facile de les dégager, cependant, il n'avait point prévu que l'Iwajin avait utilisé cette technique pour gagner du temps. Il ne voulait point s'affronter envers les deux personnes de l'alliance. Non, il cherchait surtout à créer du gros drama. Kanon fonça directement vers le shinobi qui se dirigeait vers l'orphelinat. Il remarqua que le ninja allait beaucoup plus vite que le konohajin et, si personne ne l'arrêtait dans son élan, son coéquipier ne serait guère capable de le rejoindre à temps. Cela ne prit guère de temps avant que Kasuma envoya deux aiguilles de cristal sur l'ennemi. Comme prévu, la technique toucha dans les jambes de l'iwajin et, grâce à sa capacité, la vitesse de ce dernier était grandement abaissée, sûrement dû à la souffrance dans ses jambes. Kanon put rapidement le rattraper et l'anéantir avant qu'il ne touche le bâtiment. Kasuma soupira légèrement. Ils avaient réussi à sauver la génération future qui sortirent du bâtiment, heureux d'être toujours en vie. Cependant, cette monté de joie ne dura guère longtemps.

En effet, alors que l'amejin se disait qu'il pouvait maintenant souffler un peu, une explosion se fit entendre sur le côté droit du ninja. Sursauta sur le bruit, il tourna brusquement la tête vers cette direction, les yeux écarquillés. La stupeur frappa au visage du jeune père à la vue de ce spectacle. L'hôpital était à moitié détruite et ravagée par des flammes. Il avait la vision de ces femmes qui attendaient leur petit miracle et ses coéquipiers qui étaient encore en réadaptation, dû à une blessure grave. C'était horrible de s'attaquer au plus faible que soie. Par contre, eux, ces putains d'iwajin, avaient adopté cette méthode et ce, depuis longtemps. Tsuchi no Kuni aimait bien s'attaquer aux plus faibles pour mettre de la pression aux plus forts. Ils avaient toujours utilisé ces moyens de pressions, mais rien retenait Kasuma de trouver cette pratique lâche et cruelle pour les innocents dans ce conflit. Néanmoins, malgré que la majorité du bâtiment fut en miette, il y avait peut-être encore de l'espoir pour sauver les survivants de cet attentat, si jamais il y en avait encore.

Donc, sans trop perdre de temps, Kasuma s'approcha rapidement du jeune Kanon, avant de prendre le radio entre ses mains.

-Ici Kasuma de la team Alpha. Nous avons besoin de renfonrt pour éteindre les flammes de l'hôpital Shugo Tenshi et d'aider les possibles survivants à se sortir. Il faudrait faire vite, avant qu'il n'y ait une autre explosion. Est-ce qu'on peut avoir un Back-up?
-Ici Team Gamma. Nous avons réussi à repousser la menace du côté Ouest de la capitale. Je vous envois deux de mes hommes immédiatement pour clairer le bâtiment. Pour ma part, je vais continuer ma patrouille ici pour voir s'il y aurait d'autres ennemis.
-Merci! Over.
-Over.


Pendant sa discussion, alors que Kanon fut choqué de voir cette scène, une petite fille avec de longs cheveux lilas et de grands yeux azur observa le Konohajin, intriguée par son état. Elle le fixa ainsi, le regard inquiet, pendant quelques secondes, puis, combattant sa timidité, elle déposa tranquillement sa main sur le bras de son sauveur pour tirer doucement la manche de celui-ci. Elle n'était aucunement agressive dans ses mouvements, vu que la fillette voulait seulement attirer l'attention du Hyûga. Ensuite, capturant le regard blanc du shinobi, la petite orpheline laissa un doux sourire sur son visage. Un sourire qui pouvait afficher de la compassion et un message. ''Ça va aller'', voilà ce qu'on pouvait lire sur son petit minois, avant qu'elle ne colla sa tête sur le bras du shinobi, comme pour le câliner. Frottant légèrement sa tête, elle chuchota un léger ''merci'' entre ses lèvres et se décolla rapidement de son sauveur pour suivre le groupe d'enfant.

-Inquiètes-toi pas, Kanon. Des renforts vont venir voir s'il y reste toujours des survivants. Nous devrions plutôt rejoindre Camellia et Daijirô pour renvoyer ses fils de pute d'Iwajin en Enfer. Il y a d'autres victimes qui attendent notre venu. dit subitement Kasuma, d'un sourire plus ou moins sympathique, mais confiant.


Pendant ce temps, alors que Camellia s'approcha rapidement de la maison enflammée, la kunoichi espérait qu'il ne soit pas trop tard pour sauver les deux âmes prisonnières de cette prison de flamme. Hélas, à la vue de l'explosion, la demoiselle s'arrêta nette, fiant la maison, paniquée. Non.. il était vraiment trop tard? Pas du tout.

En effet, après quelques secondes, un regard soulagé apparu sur le visage de l'eisenin quand elle vit le kirijin glisser sur une plaque de glace et ce, avec une petite fille dans ses bras. Il avait réussi à la sauver! Dieu soit loué! demoiselle Teratsu afficha un sourire soulagé et euphorique de les voir en vie. Quel miracle, pensa-t-elle.

Soudain, alors qu'elle reprit sa course pour apporter les soins nécessaires aux deux blessés, la demoiselle à chevelure brune cria un ''attention!'' en étirant le bras pour attirer l'attention du kirijin. Malheureusement pour elle, son coéquipier fut quand même touché par la technique de l'Iwajin et fut automatiquement propulsé sur le mur. La kunoichi voulait bien aider ce pauvre allié, cependant, sans ses invocations avec elle, elle était plutôt inutile en combat. De plus, voyant l'état de la petite, l'amejin ne pouvait tout simplement guère aider le jeune homme, vu que cette fille était celle de Kasuma. Donc, d'un regard désolé, quasiment larmoyant, Camellia s'approche de la jeune Himeragi et se retira de la vision du terroriste pour soigner l'enfant qui était toujours paniquée.

L'iwajin, voyant que ce satané de kirijin était à sa merci, éclata d'un rire malsain. Oui, il était heureux d'avoir réussi à mettre une pourriture comme vous, les gens de l'alliance, en pls devant lui, alors qu'il n'était qu'un pion sur l’échiquier. C'était le goût de la vengeance et l'odeur de la victoire. Il profita pleinement de ce moment, voulant le faire durer le plus que possible. Enfin, après un moment, il décida maintenant de passé à l'action. Il descendit lentement sa main dans son étuis droite, puis, prenant un kunai, l'iwajin leva son bras dans les airs, fixant longuement Daijirô d'un regard envieux, voir psychotique. Puis... rien.

En fait, quand tu levas tes yeux, on pouvait remarquer que l'Iwajin ne pouvait plus rien faire, vu que la mort le rôdait. On pouvait voir une lame, assez épaisse et tranchante, qui traversait horizontalement l'homme, la lame plantée dans le mur et traversant de sa bouche. À l'impact de cette attaque, l'Iwajin mourra immédiatement. Le sang de cette blessure fut abondant, dégoulinant sur le visage du kirijin. Qui avait accomplis une telle atrocité?

En regardant un peu plus vers la droite, une jeune fille aux cheveux bruns pâles et courts tenait le manche de cette étrange lame. Ses yeux bleus semblaient perdus, voir en extases de fixer le cadavre du l'Iwajin. Était-ce un ennemi? Oui? Non? Pourquoi avait-elle un bandeau d'ame? Elle n'était pourtant point dans la réunion avec le commandant. Était-elle déjà à l'extérieur quand vous avez organisé les troupes? On ne sait guère, mais cet étrange sourire qu'elle gardait sr son visage n'inspirait point confiance.

Cependant, quand la jeune demoiselle croise le regard de Daijirô, son expression de visage changea automatiquement. Elle était beaucoup plus douce, charmante et joyeuse. Elle semblait attentive et innocente avec ce petit regard kawaii.

-Bonjour senpai!~ ♥ dit-elle avec une voix aussi joyeuse et douce que son regard, avant de reprendre. As-tu besoin d'aide pour te lever senpai?

résumé du post:
 
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mer 15 Fév - 20:29

Event 1

Daijirô
Kanon

 


 
"Je les protégerais."


 

Quatrième Post


La gamine était sortie, ses yeux, sa peau, sa peur, tout m'avaient aidé à réagir finalement. Cette maison dans laquelle je l'avais sortie était maintenant en morceaux, dont plusieurs à mes côtés, de l'autre côté de la rue... J'avais quasiment en miette, j'avais les bras brûlés, j'avais les jambes exténuées... Tout ce que je pouvais faire, c'était voir. Voir le monde à feu et à sang... Malgré tout, malgré le mal qui subsistait dans cette ville, je pouvais avoir cette chance d'observer cette petite fille. Je toussais, observant l'Iwajin avancer lentement vers lui. Il sortit alors un kunai de sa poche... Mais peu importe, c'était pas réellement le problème. Je devais me concentrer sur les meilleures choses que pouvaient m'offrir ce monde.

La petite fille se retourna, les yeux humides. Elle tendait son bras vers moi, mais ma coéquipière l'empêcha de revenir. Elle semblait inquiète, mais je pouvais déjà l'imaginer sourire après cet évènement... Cette sensation qui parcourrait mon corps à ce moment allait rester gravée dans ma mémoire... Cette sensation de puissance, d'efficacité. Dans cette maison qui a explosé, Yuki Daijirô est mort, mais parmi le sang, les lames et la poudre est né Kay Daijirô, shinobi de Kiri et ça, à jamais. J'aimais déjà à me dire que plus tard, dans les parchemins d'écoles, je serais peut-être un exemple...? Même pour mon frère ? Je toussais une nouvelle fois, du sang aux coins des lèvres. C'était la fin. Malgré tout, je ne me sentais pas seule. Je pouvais presque apercevoir cette jeune fille, blonde, étendue à mes côtés, se reposant. Elle souriait et tout à coup, dans ce moment des plus tragiques, un sourire se dessina sur mes lèvres.

Dommage, je n'avais pas pu patiner une dernière fois avec Rei. Je n'avais pas pu voir une dernière fois, mon frère, ma mère et mon village... Dommage, j'aurais voulu que Salazar et Kisame soient fiers de moi. Je souriais à mon exécuteur, ce qui semblait avoir le don de l'énerver.

"Meurs, Kirijin !"

Je fermais les yeux, le sourire l'emportant et le positif demeurant. Malheureusement pour lui, je n'étais pas seul. Une lame découpa alors l'Iwajin sous mes yeux remplis de surprise, d'effrois...! Qui avait pu faire ça ?! La chair se découpant, le sang giclant sur ma peau, je voyais le regard bleu et terrifiant d'une jeune fille. Tout à coup, son regard croisa le mien, la jeune femme blonde à mes côtés disparaissant. C'était pas la fin...? Non ? Je la regardais, un œil se fermant sous la fatigue.

- Bonjour senpai!~ ♥ As-tu besoin d'aide pour te lever senpai?

Elle semblait si joyeuse, heureuse dans une telle situation. Mon sourire revint alors quand j'ai réalisé que cette fille m'avait sauvée. Mes yeux brillaient d'admiration devant elle. À ça façon, elle m'avait rappelée Rin qui m'avait sauvé sur cette plage. Elle s'accroupit alors à côté de moi, prenant mon bras sur ses épaules, m'aidant à me relever, le sourire aux lèvres. Je lui rendais ce sourire. Elle semblait être une alliée...? La petite fille était avec Camellia, elle me souriait. Alors c'est bon ? C'était fini...? Je pouvais m'en aller et la guerre était terminée ? Camellia vint alors à mon autre bras, m'aidant à m'évacuer.

Malheureusement, j'entendais encore des explosions. Je pouvais sentir la chaleur du monde m'entourant sur mon torse nu. J'avais néanmoins froid... Je perdais du sang. Il me fallait de l'aide, vite. La petite fille marchait juste devant moi, comme si elle voulait me défendre. Je me sentais totalement assisté, mais je laissais ma fierté de côté pour me faire sauver. Néanmoins, je ne perdais pas le Nord, il me fallait un point de la situation... Il me fallait Kanon.

"On doit retrouver Kanon et l'autre ninja pour faire le point. Tu as des nouvelles d'eux Camellia ?"

"Non... Malheureusement, j'ai été pas mal débordée et j'ai entendu une explosion de leur côté. J'espère que Kasuma n'a rien..."


La petite fille tourna la tête vers Camellia. Elle semblait heureuse, pour aucune raison...? A part être en vie. Visiblement, sa jambe semblait aller mieux. Après quelques minutes de marches, je pouvais apercevoir Kanon et Kasuma à quelques mètres. Ils semblaient furieux... Il était arrivé quelque chose de grave visiblement... Malgré tout, je pouvais voir qu'un orphelinat était évacué. Kasuma semblait vraiment furieux, presqu'à l'hystérie. Visiblement, il fallait qu'il passe sa main sur quelque chose et j'espérais ne pas être la cible. Tout à coup, la petite fille se mit à courir. Camellia et l'inconnue qui nous accompagnait maintenant n'avaient pas eu le temps de la rattraper. C'est alors que nos soucis s'en envolé, quand j'ai assisté à l'une des scènes les plus marquantes de ma vie de shinobi.

Cette petite fille... Je savais bien qu'elle me disait quelque chose. Dans son regard, je pouvais y voir la haine, la peur et aussi le courage qu'un père de famille pouvait éprouver. C'était la gamine de Kasuma. Le père courrait lui aussi, criant de joie, d'émotion. Dans tout ce chaos finalement, j'avais pu confirmer la règle de mon clan. "Même si le sang, les lames et la poudre demeurent, la fleur renaîtront parmi le froid." Je pouvais mon œuvre devant moi. Cette petite fille sautant dans les bras de son père à genoux, la serrant, pleurant sur ses cheveux... Il semblait soulagé, infiniment soulagé. Il me jeta un regard doux, rassuré... Comme une bête sauvage que j'avais sauvé. Dans la vie, nous avons quelque chose auquel on tient plus que tout... Et à ce moment, j'étais fier d'avoir cette chose à laquelle Kasuma aurait sa vie. Il me fit un signe de tête, rapportant sur son épaule la petite fille vers l'évacuation des enfants de l'orphelinat. Néanmoins, Kanon semblait troublé...

Les filles s'avancèrent vers lui, moi avec. Je ne savais pas bien comment aborder les choses avec ce type... Il semblait froid, distant et surtout, il restait bien professionnel. J'allais pour prendre la parole, mais je me suis mis à tousser du sang, encore... J'étais salement amoché, et ma veste était complètement déchirée.

"Kanon, Daijirô s'est sacrifié pour la fille de Kasuma. Et... nous avons une nouvelle alliée visiblement. Qui ne s'est pas présentée. En revanche, elle a sauvée Daijirô. Malgré tout, je dois le soigner si tu veux qu'il soit d'attaque."

Kanon semblait toujours aussi perdu dans ses pensées... Je me sentais honteux de dépendre de tout le monde, mais dans mon état actuel, je ne pouvais pas vraiment combattre... Je baissais la tête, souffrant encore.

- Ohhh....! Tout va bien Daiji-sempai ?

J'ouvrais un œil, observant l'inconnue... Elle semblait particulièrement attachée à moi, malgré tout, je ne me souvenais vraiment de rien... Je ne l'avais pas vu pendant l'appel pour rejoindre le bataillon de Rin et surtout, elle me collait vraiment. J'en étais presque gêné, malgré tout, je n'allais pas m'en plaindre, j'étais presque dans le coma... Je regardais alors Kanon, attendant ses directives en silence.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________

Spoiler:
 
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Jeu 16 Fév - 15:57

Un clone s’approche de l’hôpital et on entend une détonation : le bâtiment explose. L’hôpital est en ruine désormais. Kanon n’a pas pu le protéger et il s’en veut : il aurait dû pouvoir sauver les deux bâtiments, l’hôpital et l’orphelinat, et non seulement l’orphelinat. Dans un certain sens, il a échoué à la mission qu’on l’avait confié. Cela ne devrait plus arriver. Il revoit encore, dans sa tête, les images de l’explosion en boucle. Le Hyûga serre les dents et se crispe. Des malades, des blessés, des enfants surement ont perdu la vie en même temps que la destruction de l’hôpital. Des personnes meurent pour laisser la vie à d’autre, c’est ainsi que cela s’est passé.

Dans un état quelque peu apathique, Kanon sort la radio avec lenteur. À ce moment-là, Kasuma s’approche de lui et lui prend la radio des mains brutalement. Il a l’air énervé, et Kanon peut le comprendre. Il y avait sans doute des shinobi en rétablissement dans cet hôpital, des camarades de Kasuma. Inconsciemment, il les avait tués. Il avait peut-être tué des amejins, des ninjas de valeur. Kanon s’en mordrait les doigts s’il était capable de faire un geste.

Il est un mauvais chef d’équipe. Des malades, des blessés, des enfants surement ont perdu la vie en même temps que la destruction de l’hôpital.

Une petite fille de l’orphelinat s’approche alors de lui. Elle tire un peu sur sa manche avant de prendre son bras entre ses mains et de le câliner. Intrigué, il porte son regard vers elle. Elle est jeune, encore moins âgée que lui. Kanon lui sourit faiblement, avant de se pencher pour l’étreindre, comme elle semble le vouloir. Trop tard, elle est déjà partie en courant. Il soupire. Pourquoi part-elle comme ça ? Fait-il vraiment si peur ? Oui, cela doit être ça. Peut-être qu’il fait peur.

« De rien » articule Kanon de ses lèvres, sans esquisser le moindre son.

Puis, Kanon replonge dans son monde de silence et d’angoisse, mais Kasuma prend la parole et l’en ressort aussi tôt. Il dit de ne pas s’inquiéter, que des renforts arrivent. Il ajoute qu’ils doivent en profiter pour rejoindre les autres. Kasuma est en colère, le Hyûga le sent et en frissonne déjà. C’est de sa faute si son co-équipier est dans cet état, si Kasuma est en colère contre lui. Il a mal fait son devoir de shinobi, Kasuma a bien le droit de le détester maintenant. C’est de sa faute, en partie du moins, même s’il laisse sous-entendre que les Iwajins sont responsable de tous le malheur qui arrive.

Kasuma rejoint Daijirô et Camelia, suivit de Kanon, marchant tel un automate quelque pas derrière l’amejin. Soudainement, sans aucune explication, Kasuma se hâte. Que lui arrive-t-il ? Que se passe-t-il ? La réponse se trouve sous ses yeux : le sourire aux lèvres, tout colère disparut, Kanon prend dans ses bras une petite fille lui ressemblant beaucoup. Une personne de sa famille, sans doute. À son tour, Kanon sourit. Au moins, il y a une bonne nouvelle. Une bonne nouvelle qui sera de courte durée.

Daijirô crache du sang.

Kanon fixe le kirijin, presque affolé. La veste déchirée, les multiples blessures, le sang qui coule… Non, cela ne peut être vrai. Il ne peut pas… Non, cela ne peut être vrai. Et Camelia parle, mais Kanon ne l’entend pas. Il ne veut pas l’entendre. Son esprit est obnubilé par ce jeune garçon, blessé. Va-t-il devenir comme son père, incapable de pratiquer les arts ninjas ? Le jeune garçon se précipite sur Daijirô. N’a-t-il pas froid ainsi ? Ne va-t-il pas…mourir ? Kanon vacille légèrement, se reprend, avant de reculer.

« Guéris-le, Camelia. Immédiatement. »

Sur ses joues, quelques larmes ont coulé et il ne l’a pas réalisé.

« Daijirô, tu dois rester en vie d’accord ? Tu ne dois pas mourir, je ne le permettrais pas ! »

Kanon se tourne alors, les sourcils froncés. Puis, comme si Daijirô ne s’était jamais blessé, il se tourne vers les membres de la Team Alpha.

« Il y a encore des Iwajin, pas loin. Il y en a deux. Nous devons les éliminer. »

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mar 21 Fév - 9:36
L'inconnue

Voir son senpai lui sourire ainsi et le regarder avec ses yeux si pétillants de bonheur, elle ne pouvait que fondre devant son jolie minois. Oui, c'était lui. C'était son senpai qu'elle avait attendu depuis tant d'année. Ce fameux senpai que la demoiselle voyait dans ses rêves. Il était enfin devant elle et, maintenant, il demandait que sa main altruiste. Malgré qu'elle allait à l'encontre de ses ordres primaires, la brunette fit tout son possible pour le lever et l'évacuer des lieux. Elle laissait le cadavre de l'Iwajin tombé au sol, reprenant son arme dans sa main droite.

Les deux ninjas arrivèrent vers l'eisenin qui prit le kirijin, aussi, entre ses mains. La demoiselle fixa la kunoichi à longue chevelure brune, faisant une légère grimace de mécontentement sur son petit visage tant mignon. Elle n'aimait point qu'une autre personne touche son senpai. Elle l'avait tant cherché... la petite demoiselle refusait de perdre contre une femme à gros seins. Well, de toute façon, son senpai n'aimait guère les grosses poitrines, hein? Pas vrai?

Après quelques temps, le petit groupe vit d'autres personnes au loin qui s'approchaient d'eux. L'inconnue ne connaissait aucunement les deux hommes, cependant, quand elle jeta un coup d'oeil à son senpai, elle pouvait remarquer un regard aucunement méfiant envers ces shinobis. Ils étaient sûrement des alliés pour cette mission de sauvetage, tout comme la demoiselle. D'ailleurs, alors que l'un s'approchait dangereusement du petit groupe, la demoiselle aux yeux azurs fronça légèrement les sourcils et serra fortement le manche de son arme, prêt à repousser ce fou-furieux qui voulait sûrement dégommer son senpai. Soudain, la petite fille qui accompagnait le groupe partit à la course vers l'homme à longue chevelure rouge, étirant ses bras vers ce dernier. Après quelques minutes de courses, les deux personnes, qui semblaient appartenir à une même lignée, se serrèrent dans leurs bras, montrant une scène très touchante. L'inconnue, à la vue de cet émouvant événement, rougit légèrement et affichait un regard pétillant de bonheur et rêveur. Elle rêvait que son senpai fasse de même; la serrer tellement fort contre lui que la demoiselle aux yeux bleus pourrait sentir le coeur battant de ce dernier. Elle imaginait le corps tremblant par la timidité de son senpai, les yeux affectueux de senpai qui perce dans le regard de la kunoichi, les lèvres humides et tremblantes de senpai qui cherchent timidement celles de la jeune adolescente. Aaah.. Un jour, senpai. Un jour, vous vivrez une telle romance...

La kunoichi sortit de ses pensés quand elle entendit la toux grasse et profonde de son senpai. Inquiète, elle tourna rapidement sa tête pour fixer le kirijin et demanda, d'une voix qui reflétait bien sa peur et son inquiétude, s'il allait bien. Cependant, le shinobi n'eut guère le temps de lui répondre, vu que le jeune adolescent aux yeux étranges ordonna à l'eisenin de le soigner. L'inconnue, qui avait brusquement tourné sa tête vers Kanon, semblait soudainement énervée contre ce dernier. Pourquoi? Aller savoir! Son regard était perçant et vide de bonheur. Elle le fixait, mécontente de voir une telle tapette pleurée pour son senpai. Ensuite, après quelques secondes, la petite demoiselle attrapa le poignet du jeune Hyûga, le fixant toujours de la même façon. Sa main serra fortement le poignet, comme pour le briser et faire du mal à ce dernier. La brunette voulait bien le maudire, néanmoins, elle décida soudainement de sourire doucement, mais gardant toujours cette pression sur le poignet.

-Ne vous inquiétez pas, senpai va bien. Tant que je serais près de lui, personne ne pourra lui faire du mal. Pas vrai, senpai..? ~ ♥

Sa voix était d'une douceur inhumaine et son sourire aussi, mais sa main était toujours aussi agressive sur le poignet du konohajin. Elle incrustait même lentement ses ongles dans la peau de ce dernier. Puis, après ses dires, la demoiselle lâcha son emprise sur Kanon et retourna proche de son senpai. Elle caressait doucement les cheveux bruns de son senpai, essayant de le rassurer du mieux qu'elle le pouvait. Camellia, elle prit quelques temps pour soigner la majorité des blessures de Daijirô. Il avait quand même mit sa vie en danger pour sauver la famille de Kasuma. C'était le devoir de la ninja médecin de lui rendre service et ce, en le soignant.

-Voilà Daijirô-san! Vous pouvez marcher, mais je ne crois point que vous devriez combattre. Ça serait mieux pour vous de retourner à la base, non? Inquiétez-vous pas, on s'occupe des deux autres Iwajin. Merci beaucoup de votre aide!

Sous ses dires, l'Amejin prit doucement le jeune ninja dans ses bras et câlina ce dernier. C'était sa façon de le remercier pour ses efforts. Elle savait bien que la guerre était très difficile pour le moral, surtout pour des jeunes ninjas comme Daijirô. Les guerres pouvaient tellement détruire les personnes seulement en montrant que ce dernier était impuissant face à une situation. Ce câlin pouvait sembler tellement banal et inutile pour ce genre de situation, mais Camellia avait besoin de le faire. Non seulement pour le kirijin, mais aussi pour elle-même. Elle se redonnait du courage pour continuer à avancer.

Après quelques temps qui semblaient une éternité pour l'inconnue, Camellia se décolla enfin du kirijin, laissant un doux sourire sur son visage. La petite brunette, qui avait rejoint le groupe depuis peu, fixa l'eisenin, les yeux écarquillés au maximum. Elle était outrée de cette vision. Elle était outrée de voir comment l'Amejin se comportait avec senpai. C'était SON senpai. D'où elle se permettait de sympathiser ainsi avec lui? Pour qui elle se prenait pour lover dans les bras de senpai? Cette vision lui laissait un goût amer à la bouche. Néanmoins, la brunette savait bien que la vengeance était un plat qui se mangeait froid, hein? Hihi..

Bref, Kasuma vint à nouveau au groupe, proposant de se séparer pour retrouver les deux Iwajins restant.

-Bonne idée! J'aimerais bien être avec Senpai et Camellia pour les aider. C'est une bonne idée... non? dit l'inconnue d'une voix calme.

_____________________________________________

Pendant ce temps, alors que le groupe Alpha se regroupait, les deux renforts de la Team Gamma arrivèrent à l'hôpital et inspectèrent les lieux. L'attaque avait été un massacre, mais, au moins, parmi les morts, certaines personnes avaient réussi à déjouer la mort. Avec l'aide de Natsuki, l'Amejin put évacuer les survivants de cette attaque à tant. Beaucoup de femmes et de shinobi avaient périt sous l'explosions, mais l'amejin ne perdait aucunement espoir. Malgré cette tragédie, il savait que son Daimyô pourra trouver une solution à ce problème.

Bref, l'évacuation avait duré quelques temps, puis, après la tâche, l'Amejin se retourna vers le Sunajin. Il lui sourit doucement avant de lui conseillé de rejoindre l'équipe Alpha pour les aider. Pour sa part, il retournerait à l'ouest du village pour aider son coéquipier à patrouiller les alentours. De plus, voyant la force de ce dernier, Hiroshi Nakagawa, le dirigeant de l'armée d'Ame, décida de changer de commandant et de placer Rin dans la bataille. Il l'envoya dans la Team Delta qui criait à l'aide, vu que les Iwajins qui envahissaient le côté de cette capitale étaient très puissants. Bien plus que la team entière.

Résumé des actions:
 
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mar 21 Fév - 14:01

Event 1

Daijirô
Kanon

 


 
"Je les protégerais."


 

Cinquième Post


Kanon semblait choqué de ce qu'il venait de se passer... C'est vrai, j'étais assez mal en point, on pouvait voir les blessures sur mon torse à l'air libre, mais quelque chose d'autre était arrivé... C'est alors, en tournant la tête vers deux bâtiments plus ou moins debout que j'ai compris... Un hôpital était en train de cramer et ça ne semblait pas être l'un des premiers à être saccagé... Kanon n'avait peut-être pas réussi à sauver autant de monde voulu que moi. Il semblait assez mal. J'avais envie de l'aider, mais je ne le connaissais pas spécialement et il n'était pas le style personne à pouvoir être percé si facilement. Je baissais la tête, mais rapidement, je la relevais à la vue des larmes sur les joues de mon frère d'armes. J'ouvrais la bouche, choqué.

« Daijirô, tu dois rester en vie d’accord ? Tu ne dois pas mourir, je ne le permettrais pas ! »

Qu'est-ce que je pouvais faire...? Camellia semblait aussi surprise que moi, néanmoins, elle et cette inconnue qui nous avait aidée jusqu'ici me déplacèrent près d'une ruine derrière Kanon. C'était une maison toute simple et cette table sur laquelle je m'étais allongé semblait être celle d'une salle à manger. La chaudière qui avait explosé dans mon dos m'avait bel et bien amoché, mais je n'étais pas si inquiet, Camellia était un bon médecin. Camellia prit alors un kunai, ouvrant les derniers vêtements en lambeaux qui traînait sur moi, me retrouvant complètement torse nu.

Après quelques minutes de répit, je pouvais reposer mon esprit, mes yeux et mes membres, écoutant le bruit des combats au loin. Est-ce que pour une fois dans ma vie, j'ai été le héros ? C'est un peu ce que je voulais quand j'était petit, être le héros d'une histoire pour impressionner Ritsu. À ce propos, je me demandais s'il allait bien et aussi, j'étais soulagé de ne pas avoir croisé Rei en tant que ninja d'Iwa comme le supposais Ai quelque temps avant que je parte. Ah... Ce rouquin de toute manière n'aurait pas osé me faire mal, tout comme moi. C'était peut-être temps pour moi de revoir mes priorités, à présent, je me sentais grandi, sur la voie de l'accomplissement. Avoir frôlé la mort, m'a montré les gens les plus importants dans ma vie, tout ce que je voulais à présent, c'était tous les retrouver.

Je jetais un œil à Kanon, l'inconnue et Kasuma. Ils n'avaient pas l'air d'être de bonne humeur, mais en regardant un peu plus Kasuma, j'y voyais l'espoir d'une suite à notre vie à tous. Cette petite fille m'avait transformée, cette petite fille m'avait sauvée. Je sursautais presque, Camellia ayant terminé de me soigner.

- Voilà Daijirô-san! Vous pouvez marcher, mais je ne crois point que vous devriez combattre. Ça serait mieux pour vous de retourner à la base, non? Inquiétez-vous pas, on s'occupe des deux autres Iwajin. Merci beaucoup de votre aide!

Je me redressais, balançant mes jambes dans le vide. Je lui souriais, allant pour lui répondre, mais je n'eus le temps que d'apprécier son parfum se coller à moi. Je rougissais, très peu à l'aise concernant les filles. Néanmoins, je venais l'enlacer aussi... Je crois que j'avais besoin de ce genre de choses, maintenant. Elle se décolla, j'observais alors le regard quelque peu furieux de cette inconnue. Malgré tout, je lui lançais un sourire, puis un signe, Kanon ayant soulevé un point inquiétant... Il restait effectivement deux Iwajin, c'était la phase la plus compliquée celons-moi. Je me relevais, mais je ne pouvais que constater que mon corps ne tenait plus... Il fallait envoyer un remplaçant, j'avais tout donné dans cette maison en flamme. Je m'approchais alors de Kanon, un sourire en coin. Il fallait que je le rassure, que je tente de lui donner ce qui me restait de courage.

"Hey Kanon... Tu fais du bon travail. Très sincèrement, quand j'ai vu que c'était quelqu'un de mon âge qui était choisi pour être chef, j'étais un peu jaloux. Je dois avouer que je me pensais quand même plus fort, mais il est clair que tu es un meilleur chef que moi."

Je posais une main sur son épaule avec difficulté, un grand sourire se dégageant de mon visage plein d'entailles, de brûlures et de plaies...

"Mène à bien cette opération et écrase les. Montre-leur vraiment qui sont les Hyûga et qu'il ne faut pas venir t'emmerder. Je sais que c'est pas grand chose, mais tu nous as nous tous. On n'est peut-être pas amis, on ne fait même pas partie du même village, mais croit moi, je suis admiratif de ce qu'à fait le village de Konoha d'un mec comme toi. Mène Ame No Kuni à la victoire. Ok ? Frère d'arme ?"


Je lui laissais un petit signe de tête, me retournant, me reculant, prêt à m'en aller. Je devais partir, mais avant, je regardais au moins une dernière fois ces ninjas. Ame, Konoha, Kiri... Peu importe le village, la couleur de nos yeux, l'importance de nos rêves, j'étais lié à ces gens. Oh... Je ne dirais pas que c'était mes amis, mais ils étaient importants. J'étais comme... Connecté à eux. Connecté à leurs peurs, leurs espoirs, leur bonheur, leur vie. L'inconnue vint à moi, m'apportant une sorte de couverture.

"Seeeenpaii...! J'ai trouvé ça ! Connecté à eux."

Cette fille aussi, elle avait été si gentille avec moi. Je m'inclinais devant elle, prenant la couverture qui semblait presque neuve, m'enroulant dedans, étant tout de même pudique.

"Je vais pas pouvoir continuer le combat Kanon... Je rentre au QG, ils vont devoir certainement envoyer quelqu'un d'autre."

J'attendais alors la réaction de Kanon, qu'il décroche son talkie-walkie pour me faire sortir de cet Enfer. J'espérais réellement que c'était la fin, mais d'un autre côté, je serais toujours aussi prêt pour défendre les gens avec qui je suis connecté. Même si ce n'était pas réellement le cas pour eux, ces types, ces femmes, ces médecins et... Même ces inconnues. J'y suis connecté. Je les protégerais.

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   
 

Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Mission de rang S à Hoshi no Kuni, fragments d'étoiles!
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Acte 1 : L'Empire contre-attaque :: Chap 1 : Expansion-