AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Sora Tsubasa - Kirijin [terminé]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 0
Messages : 3
avatarKirijin
Sora Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sora Tsubasa - Kirijin [terminé]   Sam 11 Fév - 18:36
Sora Tsubasa


Présentation




Origine de l'avatar : Megurine Luca - Vocaloid
Identité : Sora Tsubasa
Surnom : Tsu / Tsutsu
Sexe : Féminin
Âge : 22 automne
Date de naissance : -21, née en automne.
---
Clan : Sora.
Grade : Chuunin.
Rang : C
Kekkei Genkai : Aucun.


Physique




Lorsqu'elle s'observe dans un miroir, sans arrière pensé, Tsubasa voit une petite femme de 156 centimètres à peine. Elle voit une longue chevelure rose et brillante tomber de ses épaules jusqu'à ses fesses, voir même jusqu'à mi-cuisse. Une chevelure très peu, voir pas du tout entretenue qui brille pourtant sous la lumière artificielle de sa salle de bain.
De grand yeux bleu l'observe sous une trop longue frange. Des yeux pétillant, en amandes, fins et acérés. Elle les maquille souvent de couleur sombres, créant une ligne au-dessus de sa paupière qui affine encore son œil, lui donnant presque un regard de chat. Elle peut voir aussi un nez fin dont l'arrête semble n'avoir jamais été cassé, dont la pointe remonte légèrement en trompette. Sa bouche fine et pincée lui donne des airs d'ange, sauf peut-être lorsqu'elle se sourit où elle prend des allures plus féminine et plus espiègle.

Son corps se laisse regarder, voir admirer suivant les goûts. Non sans forme il n'est pas pour autant tout en courbe puisque la jeune femme passe beaucoup de temps à s'entraîner et ne prend que très peu de gras. Même pour sa pauvre poitrine. Qui n'est pas pour autant petite ! Mais … Elle ne fait pas partie non plus des temps admirés grosse poitrine de Kiri.

On peut donc s'arrêter sur ses hanches fines s'ouvrant sur les courbes de ses fesses et de ses cuisses, ou l'on semble deviner les muscles sous sa peau fine et blanche.

Tsubasa pousse un soupire, aucun changement : tant mieux, elle passe alors un doigt sur la ride expression qui c'est formé sur son front, juste entre ses deux yeux, là où l'on peut lire la concentration de ses longues heures de chasses.

Lorsqu'elle ouvre la porte de cette pièce qui lui sert de penderie, Tsubasa sait qu'elle pourrait rendre verte de jalousie la majorité des femmes du village. Mais, ce n'est pas par coquetterie que Tsubasa a autant de vêtements. Elle porte même presque toujours la même chose lorsqu'elle est dans le village : une tenu body qui lui fait un petit short serré et remonte en moulant ses hanches et sa poitrine. Elle porte aussi un cache cou, longue écharpe dont les extrémités sont cousues pour ne former qu'un grand tube. Celui-ci lui sert parfois à se dissimuler lorsqu'elle remonte le tissu de sa nuque sur sa tête, camouflant aussi à l'intérieur sa longue chevelure rosé et retombant sur sa frange pour la napper de ténèbres. Elle porte aussi des manchettes noires sur chaque bras qui sont serrées aux niveaux des bras et retombent jusqu'à ses doigts. Il lui arrive parfois de porter une jupe au-dessus de son body pour paraître plus « présentable ». Jupe rose ou rouge qui lui tombe au-dessus des genoux. Elle porte aussi toujours des collants sombres et denier très serrés avec des botes noires à talon de cinq centimètre remontant en dessous du genoux, à mi-mollet.
Les vêtements exposés soigneusement dans cette pièce lui servent donc à autre chose...


Caractère




«  Cette fille est complément obsédée. Elle est sympa mais, elle fait quand même un peu peur à tout noter... »
Citation d'un partenaire de mission.

Tsubasa a une obsession qui l'a faite passer pour une obsédée, voir une perverse à certain moment. Elle est le genre de personne à prendre des notes sur tous et n'importe quoi. Gribouillant dans ses petits carnets bien ranger dans sa sacoche à son flanc, elle passe des heures à se renseigner sur un individu en le traquant dans tout le village, voir plus loin. Elle a diverses catégories tel que : thé préféré, fleur préférée, cauchemar, lubie, bref … Elle passe sans doute pour une folle pour cela mais c'est sans doute grâce à cela qu'elle parvient à réunir de très bonne information lorsqu'elle est en missions et que l'on veut apprendre des vices sur quelqu'un.


« Loyauté ? Autant on parle de la fille de « l'équipe de 'nuit' » là ? Ah Ah, sans doute à celui qui a la plus grosse ! »
Citation d'un pauvre con.

La Loyauté est quelque chose d'extrêmement important pour Tsubasa. Pas forcement vis-à-vis de son village ou de son clan mais, plutôt vis-à-vis des gens qui l'ont aidé d'une manière ou d'une autre, de ses amis, de ses partenaires de missions. Elle peut même finir par devenir loyal avec l'une de ses proies si celle-ci lui plaid particulièrement. Mais cette remarque vient sans doute du fait que Tsubasa ne rechigne jamais à aller en mission avec l'équipe de nuit. Cette équipe ne part pas en mission que la nuit, vous vous en serez douté, mais on va dire qu'il est plus intéressant de les appeler ainsi en vue de leurs priorités et de la façon dont ils récupèrent les informations dont ils ont besoin. « L'équipe de nuit » un joli nom pour ceux que l'on nome aussi les "catins", ou pire suivant les jargons. Et qui est pourtant indispensable a l'information ou a la désinformation.


« Son sourire est très rafraîchissant. Elle semble toujours heureuse. Envers et contre tout. »
Citation de l'un de ses mentors.

Tsu arbore le plus souvent un jolie petit sourire fin, c'est son expression 'statique' lorsqu'elle ne fait rien, qu'elle ne pense pas et qu'elle n'est sur aucune mission. Elle a un petit sourire avec un regard perdu dans le lointain.  Mais lorsque son visage s'anime de joie, son sourire s'agrandit et son rire s'envole au grès du vent. Elle ferme doucement les yeux, relève la tête et s'amuse d'un rien avec ces coéquipiers et les gens dont elle a choisie de s'entourer.


« J'adore cette petite ride qu'elle a entre les deux yeux. On voit que c'est une femme qui peut se concentrer sur n'importe quoi et n'importe quand. »
Citation du même mentors.

Oui, cette ride qui l'a fait soupirer tous les matins et celle créer par ces deux sourcils qui se fronce, pile entre ses deux yeux. La Ride du lion, celle la même qui ce forme lorsque Tsubasa est trop concentré sur l'une des proies qu'elle chasse tout en discrétions et en finesse, réunissant tout un tas d'informations désordonnés, insignifiantes et devinant petit à petit les projets et les trajets du sujet. Tsubasa est devenue extrêmement attentive aux moindres détails qu'elle pourra noter. Ce qui la rend très douée pour son métier.


« Parfois, on dirait une autre personne et … Franchement, elle me ferait presque peur. »
Citation d'une partenaire.

Tsubasa à la faculté, grâce à de nombreuses heures d'entraînements personnelle et professionnel, à changer d'apparence, de timbre de voix, de vocabulaire en quelque instant. Elle peut devenir une tout autre personne pour ses missions lorsqu'elle en a besoin pour ses infiltrations. Elle a même appris à chanter, à danser, à jouer d'un instrument et même à faire semblant d'aimer. Faculté indispensable à son travail.


Histoire




« Mon ange, grandit vite et soit forte. »

Tsubasa est née à l'année -22. Elle s'étonne toujours de voir sa date de naissance ainsi nommé, comme s'il n'avait que ça à faire que de savoir exactement quel âge elle a. Comme si c'était important de dire que l'année zéro est l'année de création de Konoha, Suna, Iwa mais aussi Kiri.

- « Ah ! Si ca c'est important. » Prit-elle note dans son carnet

Donc, remplissant le petit formulaire devant elle, elle nota soigneusement 'Automne de l'année -22'. Y avait-il des gens de son âge qui savent exactement la date ? Elle avait un doute, mais qu'importe, elle se fichait pas mal de tout cela. Devait-elle s'inventer une date ? Il parait que maintenant on peut offrir un cadeau à une personne le jour où elle vieillit d'un an ! N'est-ce pas une chose merveilleuse de féliciter quelqu'un d'être née et surtout d'exister ? L'idée lui plut et elle décida d'en choisir une. Mais plus tard, pour le moment elle n'avait pas vraiment le temps il fallait qu'elle explique sur ce petit bout de papier une partie de sa vie.

La vérité ? Il n'y avait pas assez de place pour tout dire là-dessus et elle soupira, pensant que faire des dossiers sur les gens étaient une bonne idée mais … Tellement laborieux, en plus : Tout le monde ment. Alors, comment savoir ?

Allait-elle mentir ?

Elle allait sans doute 'oublier' des parties trop personnelles ou sans intérêt mais … Par ou commencer ?

Ah oui.

Tsubasa est née à l'année -22 de notre ère. Elle est née dans un petit clan du pays de l'eau qui n'a jamais voulu s'intéresser aux guerres, ne faisant que protéger leurs terres et leurs villages. Et cela leur avait sans doute bien réussi pendant plusieurs générations. Sans doute jusqu'à la dernière guerre qui fit se teindre les eaux de Kiri d'un rouge cramoisi et poisseux. Une guerre comme semblait n'en avoir jamais connu les anciens du petit village côtier de Tsu. Il n'avait fait que répéter que nous allions devoir y faire face. D'autres les avaient bien sûr traité avec mépris en leurs rappelant que jamais la guerre n'avait été aussi profondément sur les terres de l'eau. Mais cette fois, même la dernière génération de Shinobi sentait que l'air été malsain et que le vent apportait l'odeur du sang.

Mais à nouveau, à part repousser les envahisseurs de leurs terres et de leurs champs, le clan Sora des Terres de l'Eau ne prit pas partit dans la guerre. Du moins pas officiellement. Certain de ses membres, bon et moins bon, avaient tout de même décidés de rejoindre une armée ou l'autre. Les shinobi de Sora n'était tout de même pas des Ninjas exceptionnels. Il était bon, voir très bon pour certain individu qui s'était entraîné toute leurs vies. Mais il n'y avait pas de sang à pouvoir dans leurs veines. Il n'y courait qu'une envie de gloire et de chasse freinés par la raison et la prudence. Un jour, le grand-frère de Tsubasa prit sa décision : il avait décidé de partir et ses derniers mots furent pour sa jeune sœur de 8 ans :

- « Tien Tsu, je te donne mon carnet préféré. Il n'y a rien dedans, se sera à toi de le remplir avec tout ce que tu vois et tout ce que tu sais. Je suis sûr que tu en prendras soin. Ne m'oublie pas. »

Et il était parti. Sans se rendre compte que ses propos eurent un effet boule de neige sur l'enfant qui se mit à collecter de petits carnets un peu partout et surtout à les remplir de mot et de symboles, se créant un registre de tout ce qu'elle savait et apprenait. Rapidement elle se mit a noter bien plus sur les gens que sur les choses et la curiosité la poussant, elle fit plus attention aux individus autour d'elle, notant leurs allées et venus, notant leurs goûts en matière de thé, une cuillère de sucre ou deux, du lait.

Les anciens du village prenait leurs rôles de sage très à cœur, réunissant les jeunes enfants pour leur compter l'histoire du monde, leur apprendre à compter, leur apprendre à lire et surtout leur faire peur pour les inciter à rester au village toute leurs petites vies.

C'est pendant l'un de ses cours qu'un autre enfant vola l'un des carnets de Tsu, hurlant ce qu'il y avait noté dessus. Des détails parfois personnels sur des gens, où il rencontrait leurs amant et où il pouvait se la couler douce quelques heures sans que leurs femmes ne le sachent … Rapidement les deux enfants furent attraper et gronder. Surtout Tsu qui avait noté tout cela. Ses carnets lui furent confisqué. Mais la petite ne prit pas la leçon de la manière dont les adultes l'aurai voulu et c'est à l'âge de 11 ans qu'elle créa son premier code. Très simple à comprendre pour l'enfant et qui devait empêcher les autres de comprendre ce qu'elle avait écris. Elle pouvait donc continuer de suivre les gens un peu partout, noter ses trouvailles sans que cette fois, aucun petit malin ne lui subtilise ses écris.

Avec le temps Tsubasa améliora ses propos et ses critères de recherche. Le temps passant et surtout les hormones travaillant, elle put même vendre quelque une de ses trouvaille au jeune gens de son âge. Au début elle trouvait ça étrange mais ... Après tout, elle avait longuement travaillé pour tout ça, alors pourquoi pas ?

Comme tous les jeunes gens de son clan, Tsubasa avait commencer très tôt l'apprentissage du taijutsu. Pour sa survie et la protection de leur petit village. D'autre aurait pu être ravis, mais ce n'était pas forcement le cas de Tsubasa qui n'était pas vraiment très doué. Elle apprit durement les bases et prit presque deux fois plus de temps qu'un enfant lambda à apprendre les coups ou à simplement maîtriser son chakra. Elle n'était pas stupide, loin de là, elle n'avait juste pas la bonne maîtrise. Mais cela ne découragea pas son clan, après tout, il y avait eu bien pire qu'elle dans leurs longues ligné et elle ne serait simplement pas une grande ninja comme son frère. C'est avec l'âge qu'on lui apprit d'autre leçon et que les adultes comprirent où se situer la vrai force de la fillette.

Tsubasa était une spécialiste en infiltration et en traçage depuis toujours. Elle n'avait certes pas toujours les bonnes techniques mais elle bougeait de la bonne manière pour ce faire la plus discrète possible sur les tuiles d'argiles des toits du village. Elle avait un tallent d'observation impressionnant et ils purent enfin définir quel genre de ninja elle serait. Même si ce tallent n'était pas très utile au petit village de paysan.

Ce que les adultes shinobi ne comprirent pas c'est qu'il ne s'agissait nullement de tallent, mais plutôt d'entraînement. Rappelez vous de ses carnets qu'elle gribouille ? Depuis combien d'année elle observe et suit les gens partout ?

Mais là n'était pas la question et Tsubasa n'eut pas la présence d'esprit de leur expliquer, pour une fois qu'ils la félicitaient pour quelques choses au lieu de lui reprocher sa lenteur d'apprentissage…

Elle resta donc dans son petit village, repoussant les envahisseurs et ne pensant même pas à fuir ou à rejoindre son frère dont elle n'avait plus eu de nouvelle depuis qu'il lui avait donné son carnet. Elle avait passé beaucoup de temps à s'entraîner dans son village, à passer à tabac quelque maraudeur et à expulser des voleurs un peu trop proche.

Jusqu'à l'année de ses 21 ans, l'année Zéro où la guerre s'arrêta à l'autre bout du continent et que les forces se dispersèrent. Le Reishin s'installa sur les terres de l'eau et cela fit l'effet d'un tsunami sur l'archipel. Une vague de force et de sang venait de s'abattre sur les côtes, envahissant petite à petite les terres, rasant certain clan peux enclin à les suivre, frappant les forces armée du Daïmyo de l'eau pour s'abriter sous une brume sanglante.

Cette fois, Adulte, Tsubasa savait que ce n'était qu'une question de temps avant que ses nouveaux envahisseurs ne viennent jusqu'à eux. Quelques mois à peine. Mais personne ne l'écouta et chacun fit sa vie, comme si rien ne pouvait troubler les vagues tranquilles de leur village. Et en effet : Tsubasa avait tort. Il n'avait pas fallut quelques mois au Reishin pour les trouver mais quelques semaines à peines.
Tsubasa ne fut pas la première au courant, elle entendit des cris d'alarme dans la demeure Shinobi et sut immédiatement de quoi il s'agissait. S'habillant et s'armant rapidement la jeune femme sortie de chez elle en courant, passant par les toits, sautant d'une demeure à l'autre tel un chat poursuivant une souris. Lorsqu'elle parvint à la limite de son village, elle put voir les troupes ennemies approcher à grande vitesse. Ils n'étaient pas là simplement pour les saluer, ils n'étaient pas là pour leur proposer quoi que ce soit, ils étaient là pour leur imposer leurs présences. Leurs lois.
Lorsque le premier contact fut fait, a quelque dizaine de mettre de Tsu, la jeune femme put constater de leurs puissances. Mais elle se jeta tout de même dans la bataille, happé par la feu de l'action et par la protection des siens et de ses terres.
Elle fit face. Frappant de ses courts katanas les prédateurs qui s'imposaient à elle. S'acharnant presque, reculant souvent, frappant et esquivant du mieux qu'elle pouvait les Jutsu de ses ennemies.

Bientôt elle se retrouva presque en face à face avec un unique 'monstre' aux cheveux gris en bataille et aux yeux vert dévorant. Elle soupira, fronçant les sourcils, observant l'individu. Il ne semblait pas tout jeune, mais il ne devait pas avoir plus de 35 ans. Il semblait être un shinobi de terrain et son corps musclé se dévoilait sous quelques coupures sanglantes. Son sourire et son assurance firent frémir la jeune femme qui ne recula pas.
Leur duel fit teinter leurs armes et des éclats de métal volèrent dans de belle étincelle colorée. Tsubasa ne recula pas, mais elle put constater qu'autour d'elle les combats qui faisaient rage commencer à s'éteindre un à un. Le feu qui brûlait dans le clan Sora avait été submergé par la vague et les trop nombreux shinobis.
- « Kriss, arrête de jouer.
Se fut les premiers mots qu'elle entendit de 'sa' bouche. Ne détournant pas le regard elle fut surprise de constater que le 'Kriss' contre lequel elle se battait venait de disparaître. Un choque violent dans son dos la fit tomber à genoux et son regard se troubla quelques instants.
- Ah désolé. Mais .. Tu sais, elle est tellement mignonne. On peut la prendre ?
- Tss .. Tu sais bien que oui.
Une main se resserra sur la nuque de Tsubasa. Elle poussa un léger gémissement de douleur lorsqu'elle fut redressée de force et collée sur un torse humide de sang. Kriss lui dit doucement à l'oreille, en lui glissant l'un de ses propres petit katana sur la gorge.
- Ne bouge pas. Je ne voudrais pas te blesser inutilement.
Tsubasa ne pouvait plus bouger. Elle avait perdu. Un regard rapide autour d'elle la renseigna sur la situation : il y avait beaucoup de blesser mais il ne semblait pas y avoir de mort. Les rumeurs sur les Reishin ne devaient donc pas être tout à fait vrai après tout.

Un homme s'avança devant elle. Plutôt grand, des cheveux et des yeux couleurs corbeaux, brillant sur la lumière du soleil couchant. Un sourire carnassier s'étirant sur son visage à l'ossature fine et droite. Il attrapa l'une des mèches de Tsubasa, laissant glisser entre ses doigts ses magnifiques cheveux d'un rose cerisier. Il se retourna ensuite pointant un nouveau kunai sous la gorge de la fille déjà désarmé et immobilisé.
- Membre du clan Sora, vous avez résisté presque une journée entière, je suis impressionné.
Quelques feux s'élevaient un peu plus loin sur la côte, mais le village ne s'embrasser pas. Quelqu'un essayait peut être de sauver les quelques maisons de bois et les champs.
- Nous tenons l'héritière alors prosternez vous.
Son sourire carnassier s'élargit. Les Shinobi de Sora qui était encore armer lâchèrent leurs armes : de toute façon, il n'y avait plus rien à faire. Les Sora avaient perdu. Purement et simplement. Toutefois… Tsubasa se racla la gorge, réclament l'intention du beau brun devant elle.
- Mm Excusez-moi ..
Il se tourna donc vers elle la menaçant toujours de son arme et l'observant de ses yeux noirs encres dévorant
- Je ne suis pas l'héritière du clan. Une membre, tout au plus.
- Quoi ? Mais … On m'avait dit que l'héritière était une femme magnifique…
- Chef …
Alors l'homme était le chef ? Tsubasa ne put retenir un sourire en coin
- Merci mais non.
La remarque sembla piquer l'homme devant elle qui retira sa lame. Il attrapa Tsu par son écharpe enroulé et s'approcha d'elle. Un peu trop près.
- Où est elle?
Comme si Tsubasa allait révéler l'emplacement d'une des siennes. Était il fou ? Elle pinça donc les lèvres lui faisant ainsi comprendre qu'elle ne dira rien. Après un moment de silence, un peu gênant, un peu pesant, le Chef recula d'un pas, pointa son Kunai sur la poitrine de Tsubasa, murmura
- Très bien, je vais te faire parler moi.
- NOOON !
Cette fois, c'était la bonne voix, la bonne héritière qui débarqua comme une fleur, essouflé et semblant avoir des traces de combats sur son kimono. Elle vint avec son père et son oncle, le père de Tsubasa. Elle était donc la cousine de Tsubasa. Qui ne lui ressemblait absolument pas. Certes magnifique elle était doté d'une longue chevelure ébène et de grand yeux noisette. Son visage était un peu plus fin, un peu plus ovale. Elle avait de grand cils noir qui s'ouvraient sur des yeux brillant et presque larmoyant.
- Mouais… Fit simplement le Chef, semblant un peu déçu par ce qu'il voyait.
Il retira donc sa lame du corps de Tsubasa qui sentit sa tension baisser d'un cran.
- Très bien, alors ouvrait grand vos oreilles Sora, je viens du nouveau village caché de la brume, Kiri no Kuni. Ma Mizukage réclame en tribu de tous les villages. Elle veut vos Ninja.
Il jeta un regard derrière lui, posant ses yeux noir, s'enflammant soudain d'une braise ardente, prenant une teinte rouge sang dont les virgules tournoyaient dans son iris.
- Je prendrais déjà celle là.
- Non attendait, vous avez déjà pris mon fils et …
Tsubasa bougea, elle fit un pas, suivi de près par Kriss qui avait gardé son arme sur sa gorge, tranchant, d'une petite ligne, la peau fine et pale de la fille. Elle dit, d'une voix qui résonna dans la plaine sanguinolente. Son sang perla sur sa gorge, s'engouffrant dans le tissu sombre qu'elle portait.
- Vous ne pouvez pas prendre tous les ninjas, sinon le village se retrouvera sans défense face au pillard que vous avez déloger en prenant possession des terres de l'eau.
- Tu sembles un peu maligne Petite. C'est pour ça que nous ne prenons que les meilleurs.
Et ainsi il s'assure aussi de l'obéissance des autres. Elle semblait lire sur les lèvres de cet homme « Si l'un des groupes bouges, nous massacrons l'autre. » Cruelle.
- Je viendrais.
Le sourire du Chef sembla s'agrandir sur ses lèvres fines. Comme s'il pouvait montrer bien plus de dent et bien plus de cruauté. Mais la situation semblait surtout l'amuser.

C'est ainsi que Tsubasa fut recruter, elle et une dizaine de Sora, pour le village de l'eau où elle put avoir une nouvelle formation bien plus difficile. Tsubasa put en apprendre aussi bien plus sur le monde qui l'entourait, elle qui connaissait la géographie des terres de l'eau, elle n'avait jamais pu aller plus loin et elle n'avait qu'une connaissance abstraite d'où se situaient les autres régions du monde. On lui apprit donc ou se situer l'ennemie et contre qui elle devait luter, comment les reconnaître. Elle fut donc rapidement formé au monde et passa ensuite du temps au village pour faire des missions plutôt bas de gamme qui lui prenait tout son temps, comme si l'on ne voulait pas qu'elle se mette à réfléchir et a pensé.
Et entonnement, Tsubasa respira comme une bouffée d'air frai dans le village de l'eau. Elle avait certes une nouvelle cage, mais cette fois, elle savait qu'un jour elle pourrait partir et voir du pays, même si c'était toujours sous les ordres de la Mizukage. Qu'importe, elle voulait en voir plus et plus loin.

C'est ainsi qu'elle passa sans doute pour une folle pour les « prisonnier Sora » et qu'elle passa au grade de Chuunin : Elle pouvait sortir. Elle pouvait avoir une réel formation aux armes, elle pouvait même retourner dans son village dans ses congé. Elle se sentait Libre. Libre sous les ordres de la Mizukage…

Après plusieurs semaines de travail à Kiri elle fut remarquée pour sa discipline et ses techniques de dissimulation, de filature et d'infiltration. Elle n'était certes pas la meilleure, loin de là, mais elle avait du potentiel et on la dirigea naturellement vers une section de Ninja qui manquait cruellement de membre et de talent.

Elle entra donc dans la Section de Nuit. Unité de Ninja basé sur l'infiltration et le renseignement. Et rapidement on lui apprit qu'elle devait vendre son corps pour avoir les informations que le village voulait.
Se fut d'abord compliqué, elle qui n'avait jamais prit le temps de connaître un homme n'avait pas grande envie de jouer de son anatomie pour faire parler un homme sans qu'il ne s'en rende compte…

Et pourtant, après une nuit de réflexion, enfin … Plutôt une nuit d'amour avec la personne qu'elle avait choisie, elle accepta, non sans gène, la mission qu'on lui avait confié. Lorsqu'elle sortie du bâtiment des missions elle vit qu'un homme l'attendait. Un Uchiha au visage tendu et à la chevelure corbeau en bataille. C'était celui la même qui avait conquis son village. Celui qui lui avait donné la majorité de ses cours d'armes et qui l'avait mise à terre un bon nombre de fois. Mais … Elle s'était liée d'une espèce d'amitié ou de respect avec lui qui avait pu franchir la barrière de leurs lignés respectives. Tendu, le jeune homme releva la tête lorsqu'elle approcha. Sans doute, de part son statu, il avait entendu parler des missions que l'on voulait lui confier, alors il s'était peut être même inquiété. Il la mena sans un mot vers un jardin dont les arbres retombaient en pleure sur une petite mare de carpe brillante.
- « Tu as accepté ? Lui demanda-t-il enfin.
- Oui.
Il fronça les sourcils. Semblant hésitant. Puis lança, d'une voix qui se voulait sans doute taquine, mais qui reflétait, à l'oreille de Tsubasa, une certaine anxiété.
- Il parait que tu es encore vierge pourtant.
Tsubasa se tourna vers lui pour le regarder, cessant de jouer avec les poissons pour lui faire face.
- Plus maintenant.
- QUOI ? Fit il, ouvrant la bouche, semblait choquer et méduser à la fois.
- Je ne peux pas me permettre de perdre ce genre de choses en mission avec quelqu'un que je ne connais pas et qui n'est rien. Alors j'ai été voir Kriss.
- Kriss?! Mais …
L'Uchiha se mordit la lèvre.
- Pourquoi tu n'es pas venu vers moi ?
Cette fois se fut au tour de Tsubasa de rester choquer quelques secondes. L'Uchiha avait même détourné le regard en disant ses quelques mots. La jeune femme soupira.
- Mais Chef – nom qu'elle lui avait toujours attribué – vous n'êtes pas vraiment réputé pour être quelqu'un de doux et gentils.
Chef ouvrit la bouche, la referma, puis la rouvrit sans toujours ne rien trouver à dire. Il soupira alors et la laissa avec ses poissons, semblant grognon. Kriss allez très certainement passé un sale quart d'heure bientôt…

Cette première mission très spéciale se passa donc dans la douleur. On n'avait cessé de le lui dire mais … Tsubasa avait quelque peut sous estimé les méfait que ce genre d'acte pouvait causer sur sa conscience et son moral.
Mais elle revint tout de même entière, sans avoir éveillé le moindre soupçons et avec les éléments que l'on lui avait demander. Il lui fallut plusieurs mois pour accepter de nouveau ce genre de missions, mais après tout … Si elle n'était bonne qu'à ça. Infiltration et information.
En une année à peine, Tsubasa avait appris à chanter, à danser et à jouer aussi. Elle avait appris à s'habiller de différente manière, à agir de différente manière. Elle avait appris à être différente personnalité. Elle avait encore beaucoup de choses à apprendre sur bien des plans, mais, elle devenait meilleurs en tout, s'entraînant toujours en compagnie de l'Uchiha au combat et au ninjutsu. Ninjutsu qu'elle a toujours beaucoup de mal à comprendre et à maîtriser.


Tsubasa soupira, attrapant la feuille sous ses yeux et relisant encore les quelques lignes sur son lieu de naissance et sur son âge. Elle reposa la feuille, attrapant son crayon pour simplement écrire dans la partie 'biographie' : Kirijin.  



Derrière l'écran



Pseudo : Pseudo habituel
Âge : Renseigner
Comment avec-vous connu le forum ? top-sites.
Que pensez-vous du forum ? Il est jolie, mais je trouve que le les topics défiles trop vite sur le coté.
Quelle est votre disponibilité ? sa dépend de mes recherches de taff x) mais je dirais au moins 4 fois par semaines voir une fois par jour.
Autre chose ? Mr Bean fait peur. Je suis très nul en orthographe, alors si vous avez l'envie et le temps, hésitez pas a me faire un topos de mes fautes récurrentes pour que je corrige ça :)
Code de validation:Chaton approuve ce code Nao qui fangirl..
©️ Ju de Never-Utopia


Dernière édition par Sora Tsubasa le Lun 13 Fév - 11:50, édité 1 fois
XP : 0
Messages : 3
avatarKirijin
Sora Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sora Tsubasa - Kirijin [terminé]   Dim 12 Fév - 18:38
Voila, c'est fait :') J’espère que mon petit perso vous plaira !
XP : 860
Messages : 437
avatarKonohajin
Ryûji
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sora Tsubasa - Kirijin [terminé]   Lun 13 Fév - 21:06
Coucou, et bienvenue sur le forum !

Alors alors, j'ai beaucoup apprécié ta présentation et le personnage que tu souhaites incarner. L'idée d'un personnage qui prend des notes sur tout ce qu'il voit est vraiment sympa, et je pense que ça sera vraiment cool à lire une fois en RP. Hâte de voir ça ! =)

De plus, l'histoire est très complète et concorde bien avec le background du forum. Tu as su l'intégrer à ta façon dans ton histoire, et le rendu est super. Juste une petite précision au cas où, l'unité que tu as rejoint n'est pas une unité spéciale de Kiri, juste un assemblement de ninjas. Je ne sais pas si c'est ce que tu entendais par là, mais je te le précise juste. Les unités spéciales des villages ne sont pas encore fondées, du coup ça ne serait pas possible.

Ah, et je compatis pour le chef. J'avoue que j'ai bien ri au moment où tu es allée voir Kriss plutôt que lui, le pauvre. xD

Bref, tout est bon du coup ! Je te valide donc Chûnin de Rang C à Kiri ! Ton rang, ta couleur et ta Fiche Technique arriveront prochainement. Lorsque cette dernière arrivera, tu pourras la remplir avec les 10 PC qui te sont offerts, et à côté tu peux commencer à RP avec les autres membres du forum. Wink

Bon RP à toi sur Shinobi Origin, en espérant que tu t'y plaises ! Yay!

_________________


Nyahahahaha:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sora Tsubasa - Kirijin [terminé]   
 

Sora Tsubasa - Kirijin [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toc toc... Me suis-je trompé de porte ? [Libre/Kirijin] [Terminé]
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» [Validée]sora shizen, marine de son état, rêveur persévérant et fouteur de merde [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-