AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Dans la fleur de l'âge [Pv Natsu kun ~]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la fleur de l'âge [Pv Natsu kun ~]   Jeu 4 Mai - 1:49


Tenue de Natsuki !

Rei acquiesça simplement mes paroles, nerveusement. Je pouvais le percevoir légèrement mal à l’aise, ou plutôt, en position de faiblesse. Je devais l’avouer, cela avait quelque chose de jouissif que de le voir dans un état pareil pour si peu. Où était donc passé le petit rouquin qui m’avait ouvertement fait des avances ? Il était surprenant, et presque fascinant, de voir les multiples facettes du Shinobi de la feuille. Bien que je commençais fortement à m’ennuyer de son indécision.

    « C’est exact, mon très cher Rei. »


Je lui adressais un sourire. En vérité, j’allais effectivement écraser les Tyrans de ce monde, et ensuite je m’attaquerais aux incompétents… Et le reste suivra naturellement, jusqu’à qu’il ne reste que moi, régnant sur le cadeau de mes parents.

    « Ne confonds pas vitesse et précipitation. Le but est de prendre la meilleure décision possible dans un labs de temps le plus court possible, et de s’y tenir, sans pour autant écarter la nécessité d’une réévaluation de la situation. »


Rei se déplaça de nouveau vers moi, assez nerveux pour reprendre là où nous nous étions arrêtés.

    « Peut-être as-tu besoin d’un exemple plus explicite ? »


Je disais cela avec un sourire charmeur, avant de reprendre son verre, lui servant de nouveau une dose de cette boisson exquise.

    « Voici une situation type : un jeune homme se présente à toi. Il est plutôt mignon, et te semble intéressant. En plus de quoi, de toute évidence, tu lui plais certainement, au vu des avances qu’il t’a fait. L’ensemble de ces facteurs font qu’un désir de profiter de lui de façon bien plus intime naît en toi. Tu as l’occasion de le faire, et bien que cela serait, pour lui et pour toi, un excellent moment, il hésite. Que fais-tu ? »


Je buvais de nouveau un peu dans ma coupe, laissant légèrement place à un temps de réflexion, avant de reprendre.

    « Tu peux maintenir ta décision, et succomber à ton désir pour l’assouvir… Ou tu peux prendre le contrôle de ce désir, et remettre en question l’évaluation de la situation. Pour m’a part… »


Je posais ma coupe, avant d’attraper la main de Rei et de le tirer vers moi. Simultanément, j’en profitais pour le lever et me retrouver juste en face de son visage. Mon autre main se déplaça alors sur sa taille pour se faufiler dans son dos.

    « Le manque vient de l’absence d’un désir assouvis. C’est une demande du corps que d’accomplir de nouveau l’acte plaisant. Mais à quoi bon prendre le risque de manquer ? C’est un fléau bien plus pesant et douloureux que la simple frustration. Mon désir de t’obtenir est bien plus grand que celui de te consommer. Il m’est alors difficile de prendre le risque que tu me plaises vraiment sans avoir de garantie. »


Si seulement il pouvait saisir le réel sens de cette phrase venant de la part d’un Chinoike… Je posais ensuite mes lèvres sur son cou, avant de murmurer.

    « Alors dit moi pourquoi, Rei, si ton désir est aussi grand que tu le laisses montrer, pourquoi hésites-tu ? Suis-je simplement un trop noble prédateur pour toi ? As-tu peur ? De quoi ? De moi ou du manque que je te procurerai après coup ? »


Je laissais échapper un léger ricanement.

    « Je te désire. Là, tout de suite. Tu me désires aussi, je peux le sentir. J’entends ton cœur battre bien plus fort. N’est-ce pas là, la simple preuve de notre existence ? De ton existence ? »


Mordillant son cou, je rapprochais de nouveau son visage du mien. Ma main caressa ensuite sa joue, tandis que je continuais.

    « L’heure est-elle encore à l’hésitation ? Je te laisse pourtant un choix plus que véritable : laisser nos faiblesses nous embraser dans un torrent de plaisir. T’abandonner à moi sans peur ni crainte, et je te ferai découvrir un monde bien plus merveilleux que tu ne pourrais l’imaginer. Une simple échappatoire à tes tourments. »


Ma main caressa le bas de son dos, alors que j’attendais sa réponse.

_________________

OST:
 
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dans la fleur de l'âge [Pv Natsu kun ~]   Dim 4 Juin - 18:52


Décidément, j’avais grandement sous-estimé ma capacité à perdre mes moyens lorsque je perdais l’avantage dans une telle situation. Depuis que je n’étais plus avec mon affreuse sensei, et que je l’étais moi-même devenu, dans un premier temps pour les enfants de l’académie, puis ensuite pour mon kouhai, j’avais perdu l’habitude de me retrouver dans une telle position. J’étais passé du gamin docile et soumis qui suivait sa supérieure en priant pour ne pas subir de nouvelles exactions à un adolescent plus extraverti, libre, qui choisissait ce qu’il faisait, et qui avait même un certain nombre de responsabilités au sein de Konoha auprès de Ryûji et de l’académie.

Le prince de Hana no Kuni répondait à mes questions avec un certain calme et un simple sourire, qui paraissait presque rassurant. Presque. Il semblait aussi affirmer de cette manière qu’il était tout à l’aise, et contrastait alors avec mon assurance qui était probablement partie faire du tourisme. Et sa capacité à différencier vitesse et précipitation, qui révélait une rapidité que je n’avais pas à analyser une situation donnée pour y remédier de la meilleure façon possible, me fit bien comprendre que quelle que soit la manière avec laquelle les choses allaient se passer, il ferait tourner la situation en sa faveur.

Son exemple confirmait que cela s’appliquait bien à cette situation. Tout en le détaillant, il s’emparait de ma coupe pour y verser de nouveau un verre d’alcool. Je ne buvais que peu d’alcool en général, parce qu’un verre commençait déjà à légèrement à me donner chaud, alors un second verre me donnait déjà la sensation d’être dans une forme d’euphorie créée par mon imagination. Il était doué. Je ne pouvais me permettre de le refuser, ce serait un affront envers une personne de ce statut social, mais l’accepter revenait aussi à briser ce qu’il pouvait me rester de self-control, et donc laisser mon corps à l’écoute de mes sensations et des pulsions si caractéristiques d’un adolescent de 16 ans.

La réponse à sa question, il venait lui-même d’y répondre en quelque sorte. S’il hésite, qu’aurais-je fait ? Je suppose que j’aurais tenté de le convaincre. Natsuki avait quant à lui trouvé la réponse. Lui retourner le cerveau, et lui servir de l’alcool. Astucieux. Simple, et efficace. Chacun de ses mots semblait savamment choisis, chaque regard, chaque sourire était comme destiné à me faire tomber sous un charme, comme si un sort s’emparait de moi.

- S’il hésite.. Je le séduis.

Des deux propositions qu’il me faisait, il rendait la première option bien plus intéressante. Succomber à mes désirs, assouvir mes envies, passer un bon moment, c’était annoncé d’une manière bien plus attirante que les termes “remettre en question l’évaluation de la situation”, qui sous-entendait plutôt un contexte militaire, c’est à dire quelque chose qui ne m’attirait pas le moins du monde, et il avait bien compris que je me sentais mieux au lit que sur un champ de bataille.

- Dans ce c…

Je n’eus pas le temps de terminer ma phrase, ni même d’entreprendre quoi que ce soit que je me retrouvais tiré à lui, tout proche de son visage, tandis que sa main voulait reprendre possession de mon corps, en se posant sur ma taille puis se rendant dans mon dos. Il entama alors un discours plus… Perturbant, alors que je portais le verre qu’il m’avait servi à portée de lèvres, d’un côté pour perdre ce qu’il me restait de gène, mais aussi pour éloigner pendant quelques secondes mon visage du sien. Et alors que l’alcool coulait le long de ma gorge, le Prince me faisait part non pas d’un désir de me “consommer”, mais de m’obtenir. Me posséder. Qui aurait cru un jour qu’un prince aurait voulu que je lui appartienne.. Je ne savais pas trop comment répondre à cela. Son discours sur le manque le plaçait presque en position de faiblesse, puisque s’il me “consommait” une fois, alors il prendrait le risque d’être en manque. Et en sentant ses lèvres se poser dans mon cou, ma tête se décalait presque machinalement, comme pour lui faciliter le passage.

Le manque n’était pas quelque chose qui me faisait particulièrement peur. Cette situation, cette fois, je savais pertinemment que cela n’aurait rien à voir avec les autres fois, avec les autres garçons avec qui j’avais eu l’occasion de passer une ou plusieurs nuits. Mais je ne me rendais peut-être pas compte de certaines choses. Le manque, lorsque j’en avais, je finissais bien par l’assouvir, même si je m’étais calmé depuis un moment. Et si cette fois-ci allait le relancer complètement ? C’était possible.

- Ce qui me fait peur…

J
e le sentais mordiller mon cou, m’arrachant un gémissement duquel je me serais bien passé.

- Quels peuvent bien être les intentions d’un prince, prenant ces mêmes risques, en le faisant avec un shinobi ? Shinobi dont l’âme et le corps appartiennent et servent son village ?

Je murmurais à son oreille, avant que son visage se rapproche de nouveau du mien.

- Vous savez, l'espérance de vie d’un shinobi est courte. Ce serait dommage que vous soyez accroc, à un ninja qui peut disparaître à tous moment. Vous me désirez, je le sais. Et mon choix, je sais que vous le connaissez déjà.

Une fois mon second verre bu et posé, je m’approchais encore plus de son visage, reprenant alors mon assurance. Je passais mes bras autour de ses épaules pour m’approcher un peu plus, tandis que mon corps se collait au siens. Un monde où mes tourments n’étaient plus, je voulais le connaitre.

- Alors qu’attendez-vous pour m’y emmener, dans ce monde ?

Un sourire, non-innocent se dessinait sur mon visage.

- Ah moins que ce ne soit vous, qui ayez peur de trop manquer, lorsque je devrais le quitter.

Si j’avais su...

_________________
 

Dans la fleur de l'âge [Pv Natsu kun ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Dans le champ de fleur sauvage
» Pansy Parkinson -La fleur qui s’épanouit dans l’adversité est la plus rare et la plus belle de toutes.
» Shaymin la fleur de gracidé
» Une petit fleur qui coule doucement dans les flots argentés...(Privé Fleur de Printemps)
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Reste du Monde :: Pays Neutres :: Hana no Kuni-