AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
[Mission C] Etwhal, où es-tu ? Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Ven 3 Mar - 18:25


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

        Katsuko s'approcha du jeune homme dans la chambre, il était tremblant, effrayé... Elle avait du le terrifier... Elle devrait y aller de manière plus élégante la prochaine fois que certains viendraient les attaquer. Alors qu'elle lui tapotait l'épaule en tentant de le rassurer, parlant d'une voix plutôt faible mais douce, il sursauta. Elle baissait les yeux légèrement, un peu timide lors de sa demande qui, si elle était refusée, lui vaudrait une nouvelle punition des plus sévères. Il fallait qu'il accepte de ne pas trop parler de cet épisode ou elle était foutue.

      Le Chûnin à la clef avait alors répondu un peu gêné, il souligna le fait qu'elle avait mangé sans trop de préavis et sans se retenir. Elle était affamée après tout... Il semblait énervé contre elle, il la fixait dans les yeux, arrêtant de trembler un moment. Après quelques secondes, il s'agenouilla devant elle pour lui présenter des excuses. Elle se sentait très gênée, elle ne s'attendait pas du tout à cela. C'était elle qui avait agit sans retenue. Il sembla ensuite réfléchir puis reformula ses excuses de manière plus solennelle.

      La vampirette détourna les yeux et rougit, totalement gênée. Elle n'avait jamais reçu d'excuses aussi sincères, c'était toujours sous la peur, et là, il semblait vraiment désolé. Même si elle ignorait totalement de quoi.

    « Je croyais avoir peur de toi oui. Mais on est amis. Je sais que tu ne me ferras pas de mal, j'ai confiance en toi. J'ai surtout eu peur que tu sois blessée, tu es sous ma responsabilité et j'ai promis à ton père de veiller sur toi en quelques sortes. Tu es un ninja de Suna, tout comme moi. On est allié, amis et je compte bien me rattraper en ramenant Etwhal au village avec toi. »


     Elle était totalement prise de court par ce retournement de situation. Elle venait pour s'excuser et le supplier d'oublier cette scène, et voilà qu'il s'excusait et les déclarait amis... Elle qui ne savait même pas vraiment ce que c'était. Certes, elle appréciait Kisame, mais elle l'avait vu deux fois seulement... Et il était de Kiri. Jusqu'à lors, à Suna, personne n'appréciait sa personnalité parfois un peu versatile, il est vrai...

   Il parla alors du fait qu'il ne pouvait pas se permettre d'occulter ce qu'elle venait de faire. Elle se jeta alors littéralement à ses pieds, n'écoutant même plus la suite sur le moment. Elle tremblait, plume face à un ouragan, se sentant totalement impuissante. La mort pouvait même éventuellement venir la trouver si ceci parvenait aux oreilles de son père.

    « Je vous en supplie ne lui dites pas que je me suis laissée aller ! Pitié je vous en prie !
    - ...me sauvant, tu as aussi soulagé les mots d'un père de famille qui n'attend que le retour de sa princesse. Tu es incroyable Katsuko, réellement alors ne t'en fais pas. Je ne manquerais pas de vanter tes talents à ton père. »


  Elle se redressa lentement, releva ses yeux embués, incertaine. Avait-elle bien compris ? Il parlait d'un sauvetage ? Vanter ses talents ? Elle s'était une nouvelle fois laissée emporter dans une furie meurtrière, elle n'était même plus certaine de combien de bandits elle avait tuer et cela ne faisait pourtant qu'une dizaine d'heures à peine... Elle était horrible, comment pouvait-il dire ce genre de chose ? Était-il du genre sournois ? Ou alors l'amadouait-il pour pouvoir s'en sortir vivant et laisser Emichi la tuer sans prendre de risques ?

   Meito lui fit alors un clin d'oeil, souriant désormais. Il se voulait désormais rassurant, aussi se redressa-t-elle lentement, revenant dans une position à genoux, face au garçon. Elle essuya ses yeux avec ses poings à moitié fermés, comme des pattes de chat, tandis que quelques larmes coulaient sur ses joues nacrées. Elle passa finalement son poignet couvert par sa manche sur ses deux yeux afin de sécher une fois pour toutes ses yeux, la tête baissée. Elle était un peu peunaude, ne sachant que faire désormais. Il acceptait de ne pas en parler donc ? Ou n'était-ce qu'un leurre ? Tout était si indécis...

    « Vous... Vous n'allez pas dire que je me suis laissée aller une nouvelle fois ?.. Je dois réussir à me retenir... Mon père sera... déçu, s'il le sait... Je ferai tout ce que vous voudrez si vous acceptez de ne pas le dire... Je pourrais travailler pour vous comme vous le souhaiterez... Juste... N'en parlez pas je vous en prie... »


   Peut être que les bons sentiments ou la corruption marcheraient, elle verrait cela bien assez tôt. S'il était trop gourmant, elle serait obligée de l'éliminer, elle ne pouvait pas se permettre de se mettre des mois à son service, mais s'il souhaitait qu'elle fasse une mission ou autre chose du même genre, ça irait. Elle avait l'habitude de travailler pour presque rien, alors pour sa survie... C'était peu cher payé.

Neiko gardait la tête baissée, montrant sa soumission et son acceptation des demandes futures du jeune homme. Elle avait encore des choses à faire, elle ne pouvait se retrouver en mauvaise position si bêtement. Et son frère comptait sur elle. C'était aussi pour lui qu'elle devait les débarasser de cette menace permanente...


_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 4 Mar - 10:36

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Neuvième Post


C'était vraiment elle... ? Elle était clairement si différente du démon que j'avais pu apercevoir sur le champ de bataille...! Je clignais les yeux, m'apercevant qu'elle était descendue à ma hauteur. Nous étions tous les deux à genoux, elle semblait ultra inquiète. J'avais envie de la rassurer plus que ça, elle se frottait les yeux... Katsuko n'était pas une mauvaise personne, loin de là. Elle était juste perdue et devait contrôler son don le mieux possible. Je fronçais les sourcils, continuant de l'écouter, un petit sourire compréhensif dessiné sur mes lèvres.

« Vous... Vous n'allez pas dire que je me suis laissé aller une nouvelle fois ?.. Je dois réussir à me retenir... Mon père sera... déçu, s'il le sait... Je ferai tout ce que vous voudrez si vous acceptez de ne pas le dire... Je pourrais travailler pour vous comme vous le souhaiterez... Juste... N'en parlez pas je vous en prie... »

Une nouvelle fois...? Mh. Ce n'était donc pas la première fois qu'elle utilisait ses dons et peut-être de la mauvaise façon ! Peu importe, je devais m'en tenir à ce que j'avais décidé. Elle avait l'air réellement à l'ouest, il fallait que je l'aide du mieux possible et... J'allais tenter quelque chose !

"Non. Je vais lui raconter ce qui s'est passé. Il y a avait simplement six bandits qui nous ont attaqués. J'ai été débordé, tu m'as défendu et tu nous as sauvés d'une morte certaine. Pour ce qui est de la tâche que je pourrais te demander..."

Je baissais la tête, mon visage redevenant rouge à son maximum cette fois-ci. Je devais avoir l'air le plus sérieux du monde, mais avec cette couleur tomate du bout de mon nez à mes oreilles, je ne pouvais espérer qu'elle se dise que c'est une habitude maintenant. Je me rapprochais d'elle, l'enlaçant légèrement dans mes bras, contre mon torse, ma tête touchant la sienne. De là, elle pourrait facilement entendre mon cœur résonner. J'y étais...! J'étais en train de créer ce lien, je pouvais le sentir passer en moi !

"Je veux juste que tu me promettes de gérer ces problèmes. Tu sembles être quelqu'un de bien et de forte, je veux que tu t'en sortes, car visiblement, ton père est la pire personne pour t'aider. Je ne sais pas bien quoi faire, mais je serais là maintenant, tu n'es pas seule. D'abord, on doit terminer cette mission, mais après je veux que tu te charges de ce problème Katsuko."

Je laissais le silence se poursuivre, détachant mon corps et mes mains de la jeune fille quelques secondes après, son parfum restant sur moi. Je détournais le regard, les yeux fermés, toujours à genoux devant elle... J'étais vraiment gêné, je ne savais pas bien où me mettre, mais soit ! Je devais me concentrer à présent sur la mission, malgré l'affection dont j'avais pu faire preuve à une femme... Je me sentais assez mal à l'aise, même si l'action était agréable. Je soupirais, posant mon dos contre le lit, toujours assis à côté d'elle, dans le noir, les rayons de la lune, seuls témoins de ce qui venait de se passer.

J'ouvrais un œil, l'observant en coin. Je devais m'assurer de ne pas l'avoir choquée, blessée ou même vexée...

"Désolé pour ça, je... je sais pas exactement ce qui m'a pris. En tout cas, tout ce que j'ai dit étais vrai. C'est la seule chose que je veux te demander... Je veux que tu t'occupes de toi sur ce point, c'est mon désir le plus cher te concernant."

Je fermais les yeux, balançant ma tête sur le côté gauche, face à la fenêtre...
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 4 Mar - 12:33


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

        Le jeune adulte qui lui faisait face était très gêné visiblement. La situation était des plus étranges, les deux se retrouvant à présenter leurs excuses à l'autre, elle pour sa survie, lui par embarras. Il l'écoutait avec un léger sourire mais son visage qui virait peu à peu à la couleur d'un paquet de pâtes Pzananiii ? trahissait sa confusion.

      Il la rassura quant à ses intentions, il allait simplement dire qu'elle l'avait sauvé. Elle espérait de tout son coeur qu'il ne parle pas trop de la manière qu'elle avait choisit pour le faire, peut être un peu trop cavalière...

    « Je veux juste que tu me promettes de gérer ces problèmes. Tu sembles être quelqu'un de bien et de forte, je veux que tu t'en sortes, car visiblement, ton père est la pire personne pour t'aider. Je ne sais pas bien quoi faire, mais je serais là maintenant, tu n'es pas seule. D'abord, on doit terminer cette mission, mais après je veux que tu te charges de ce problème Katsuko. »


     Elle se contenta de hocher la tête, regardant le sol. Elle ne pouvait pas vraiment lui expliquer que plus qu'un problème, c'était sa vraie nature, celle qu'elle contraignait le reste du temps pour paraître normale, celle qui ne ressortait que lorsqu'elle commençait à avoir le goût du sang en plein combat... C'était ça, la vraie Katsuko. C'était cet... animal prédateur, guidé par sa soif, sa faim. Son envie de mort.

   Meito la prenait légèrement dans ses bras comme pour la rassurer, la calmer. Elle respirait profondément, écoutant le coeur du jeune homme battre. Il était assez rapide et sembla accélérer après une petite seconde, alors qu'il venait juste de la rapprocher de lui. Ce n'était pas de la peur, c'était certain, mais quoi alors ? De l'excitation probablement, mais pourquoi. Il n'y avait personne à combattre, pas de situation qui donnait de l'adrénaline... Elle n'arrivait pas à en déterminer la raison.

  Au bout d'un petit moment, lorsque son coeur fut de nouveau un peu plus calme, il se recula un peu, reprennant une distance plus habituelle, convenable dirait-on. Il n'avait qu'un oeil ouvert, comme s'il craignait quelque chose. Il s'excusa alors une nouvelle fois, lui répétant ce qu'il attendait d'elle, à savoir qu'elle contrôle la bête qui sommeillait en elle, la créature qui recherchait une liberté, non seulement de mouvements, de pensées et de vie, mais aussi de tuer. La demoiselle se contenta de soupirer doucement.

    « Je ferai de mon mieux, Meito-senpai. Ça ira maintenant ? Je vais vous laisser dormir... »


   La demoiselle se releva avec la grâce qui avait amené son frère à l'appeler Neiko, salua le jeune homme en lui souhaitant une bonne nuit puis retourna dans sa chambre. Avant de sortir, en poussant la porte légèrement, elle parla une dernière fois à Kazuo.

    « Si toutefois vous aviez encore besoin de parler, vous pouvez venir, je laisserai ma porte ouverte. Ce n'est pas comme si quiconque dans cette auberge ou dans les environs pouvait quelque chose contre moi... Et dans tous les cas, vous serez le seul à savoir qu'elle est ouverte. Reposez-vous bien que l'on puisse faire cette mission tranquillement demain. »


  La jeune fille retourna dans sa petite chambre située à côté de celle du Meito, ne fermant que le battant de la porte, laissant le loquet ouvert. Elle rangea ensuite la nuisette dans son sac, pensant que le garçon ne viendrait pas même si elle lui en avait laissé la possibilité. Il semblait fatigué et un peu timide, il dormirait surement. Elle ne l'avait gardé que pour ne pas le choquer après tout. Puis qu'il semblait ne pas apprécier qu'elle soit nue ou en serviette bien qu'elle s'en moqua personnellement. Elle se trouvait tout au plus mignone, mais certainement pas attrayante. C'était là où elle avait le moins de confiance en elle, ou simplement que les traitements infligés par son père avaient détruit la notion de pudeur chez la fillette.

Elle s'allongea alors sous les draps usés par le temps et, regardant le ciel par la petite lucarne qui donnait sur les autres toits du village, se laissa bercer par le léger courant d'air qui passait par une ardoise mal ajustée du toit. Il faisait bon en cette soirée de début d'automne.


_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 4 Mar - 13:17

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Dixième Post


Je me sentais bien mieux, la couleur de mon visage redevenait peu à peu normal et je sentais mon cœur soulagé... À vrai dire, je commençais a bien aimer Katsuko. Au final, je la trouvais douce, investie et très professionnelle. Ce soir, j'avais réussi à faire un grand pas vers elle et de même de son côté. 'Fin, c'est ce que je pouvais supposer... J'étais pas réellement doué pour piger les sentiments des autres, on me qualifiait souvent d'aveugle dans ce genre de situation, c'est pour ça que j'étais plus du genre a traîner avec des enfants ou même qu'avec mon père, aucun d'entre eux étaient si compliqués. Je gonflais les joues, regardant Kitkat se lever pour me souhaiter bonne nuit, en m'appelant "Meito-senpai" ce qui a eu l'effet de me faire redevenir rouge ! Je grimaçais, complètement paumé, tombant à la renverse de façon comique, comme pour me cacher......

En revanche, Kitkat s'arrêta à ma porte avant de la fermer, la jeune fille en tenue légère me disant quelques mots...

« Si toutefois vous aviez encore besoin de parler, vous pouvez venir, je laisserai ma porte ouverte. Ce n'est pas comme si quiconque dans cette auberge ou dans les environs pouvait quelque chose contre moi... Et dans tous les cas, vous serez le seul à savoir qu'elle est ouverte. Reposez-vous bien que l'on puisse faire cette mission tranquillement demain. »

Je me redressais, me mettant en tailleur pour la fixer et hocher la tête en souriant. Et en me redressant, je me demandais... C'était une invitation ?! Mon cerveau bugguait et je n'ai pas pu tout de suite comprendre ce qu'elle voulait dire... J'ouvrais mes yeux en grand, la porte se refermant, une grimace se dessinant de nouveau sur mon visage devenant rouge. Encore. Je grimpais sur mon lit, encore gêné et usé de la situation, fixant le ciel et ses étoiles. Étoiles... Etwhal. Je comprenais tout à coup le sens de ce prénom, j'éclatais alors de rire dans mon lit, seul, comme un imbécile.

La nuit fut tout de même assez courte... J'avais pas arrêté de me réveiller, m'endormir, me réveiller. C'était un jour assez cool qui se profilait. J'avais pas voulu perdre de temps, je mettais levé assez tôt, le soleil brillant, déjà présent dans ma chambre. J'allais alors à la rencontre de Kitkat qui devait peut-être, être encore en train de dormir. Je me ramenais, traînant mon oreiller dans les couloirs, pour frapper trois fois doucement à sa porte, allant pour la réveiller.

"Ehhh... Kitkat, on doit y alLELLLER...!!"

Je sursautais, m'apercevant qu'elle était encore une fois nue, la couette n'était pas restée à sa place durant la nuit. J'en tombais, refermant la porte le plus vite possible, espérant qu'elle s'était réveillée... Je serrais les dents, tout rouge. ENCORE. Il me fallait me préparer... C'était donc l'heure de dire au revoir au pays du fer pour dire bonjour au pays du Printemps ! Je prenais nos chevaux, accueillant Katsuko avec un grand sourire. Mon attitude était bien différente de celle d'hier soir, néanmoins, je devais surveiller Kitkat pour ne pas qu'elle se transforme en Draculette. Je soupirais, soulagé de la voir debout. J'espérais vraiment la nuit avait été aussi bonne que possible, heureux de m'être rapproché de cette file.

Je partais donc en compagnie de la vampirette, la journée était si belle, on pouvait sentir l'odeur de l'automne dans les champs près de nous, Pile-poil semblait en forme, sans vraiment le vouloir il trottinait autour du cheval de Kitkat, devenant presque insupportable, mais peu importe, je riais ! On s'est pas arrêtés, traversant le reste de Tetsu No Kuni, dépassant assez simplement Ta No Kuni. Nous étions donc bientôt à Yu No Kuni. Sur le chemin, je tournais simplement la tête vers ma coéquipière, essayant d'engager un petit quelque chose...

"Hey. Je me disais. Après cette mission, tu penses qu'on pourrait coopérer de nouveau ? Je trouve qu'on fait plutôt une bonne équipe, 'fin... Stoppe-moi si je me trompe, mais... euh ouais. Ce petit voyage était sympa jusqu'ici nan ?"

J'avais l'air un peu débile, le dos allongé sur Pile-poil, observant Katsuko à l'envers, ma clé traînant à terre, je la tenais de toutes mes forces, nerveux de sa réponse. J'avais vraiment envie de rester avec Kitkat, apprendre a la connaitre encore plus, essayer de l'aider avec ses excès d'envie de viande humaine. Je gonflais les joues en essayant de paraitre ridicule à mon habitude, le sérieux c'était clairement pas pour moi.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 4 Mar - 14:08


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

        La jeune fille avait fini par s'endormir, constatant qu'effectivement, son supérieur avait réussi à se calmer. Il serait maintenant plus à même de continuer la mission. Elle fut réveillée le lendemain par le claquement de sa porte et la brise matinale qui passait encore par l'ouverture d'usure de la lucarne. Elle s'étira, constatant que la couette était tombée sur le côté du lit pendant la nuit. Il faisait tellement plus chaud qu'à Kaze durant les heures où la lune était reine qu'elle avait dû chercher un peu de fraîcheur pendant son sommeil.

      Elle se redressa alors puis se leva calmement avant d'aller enfiler sa robe, rangeant la nuisette dans son sac. Une fois prête, elle alla déjeuner dans la salle principale, saluant son coéquipier. Il avait l'air extrèmement gêné, bien plus que la veille, comme perturbé par quelque chose. Qu'importe, elle mangea tranquillement puis sortir avec lui pour chercher leurs chevaux.

      Le duo prit donc la route en direction de sa destination, quittant assez rapidement le pays du Fer. Ils passèrent ainsi à Ta no Kuni, le pays des rizières. Katsuko n'avait jamais été ici, elle appréciait ces grands champs de riz, ces miroirs d'eau parsemés de brins d'herbe verte. Ils s'étalaient à perte de vue, dans cette région à deux saisons. En effet, de par le relief prononcé du pays, les nuages avaient tendance à rester très longtemps au dessus des cultures, les abondant d'eau, de vraies moussons.

      Katsuko, légèrement derrière Kazuo, observait avec un sourire ce nouveau paysage, le découvrant calmement sur ces sentiers rocailleux qui parsèment les massifs jalonnant le pays. Ils devaient aller un peu plus lentement que sur les autres pays plus plats, mais la vue valait cette légère perte de temps pour Neiko. Finalement, ce n'était pas si grave s'ils n'avaient pas coupé au plus court pour atteindre leur objectif.

    « Hey. Je me disais. Après cette mission, tu penses qu'on pourrait coopérer de nouveau ? Je trouve qu'on fait plutôt une bonne équipe, 'fin... Stoppe-moi si je me trompe, mais... euh ouais. Ce petit voyage était sympa jusqu'ici nan ? »


     Le jeune porteur de clef s'était retourné, souriant, vers la demoiselle. Il semblait espérer de tout coeur une réponse positive. Il était tant marqué que ça par un simple voyage de trois jours ? Et bien... Elle ne put retenir un léger sourire d'amusement, elle qui, avant son aventure à Kaminari no Kuni, se serait probablement moquée avant de le massacrer et d'en faire un repas. Il était assez mignon, tentant de faire le pitre devant elle, comme une méthode pour la séduire.

    « Si vous le souhaitez, Meito-senpai. Mon père me donne cependant pas mal de travail, il faudra voir quand je serai disponible, mais c'est envisageable si vous le désirez. Un entraînement restera toujours du domaine du possible dans tous les cas. Il vous faudra lui en faire la demande. »


     La Chinoike n'y voyait pas d'inconvénient, son partenaire n'était pas dérangeant bien qu'il n'ait pas montré grand chose de ses pouvoirs pour le moment, il s'était peut être un peu laissé faire par ces bandits d'hier, souhaitant éviter de les tuer. Un surplus de gentillesse pouvait parfois coûter très cher, elle le savait parfaitement.

      Ils atteignirent finalement Yu no Kuni qu'ils traversèrent assez rapidement, la vampirette se faisant toute petite pour éviter de se faire de nouveau remarquer dans ce pays où elle devait toujours être recherchée. En fin d'après midi, les deux jeunes ninjas avaient atteind leur but, et c'est au crépuscule qu'ils arrivèrent au village.

    « Je suppose que nous ferions mieux d'aller dans une auberge pour la nuit, nous nous occuperons d'Etwhal et de ses parents demain ? Je doute que ce soit aisé pour le moment. Je vous conseille cependant d'enlever votre bandeau Shinobi pour la nuit, cela nous évitera de nous faire attaquer par surprise dans notre sommeil. Quelle est votre décision ? Commençons-nous dès à présent ou pensez-vous qu'il est plus sage d'attendre le lendemain, sans nos bandeaux nous ne sommes que deux voyageurs après tout. Ils pourraient même éventuellement nous prendre pour un couple, ce qui diminuerait la suspicion qu'ils pourraient avoir. Enfin c'est vous le dirigeant de la mission, Meito-senpai. »



_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 4 Mar - 18:35

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Onzième Post

Le soleil commençait déjà à se coucher, je ne voyais absolument pas les journées passer avec Katsuko, même si ces derniers temps, c'était plus effrayant qu'autre chose. Néanmoins, elle semblait motivée pour qu'on se revoie une fois de plus. C'était pas un rencard hein ! 'fin ouais... C'est juste que j'avais envie de veiller sur elle. Elle était quelque peu perdue celons moi avec cette façon de faire, d'agir, de tuer. Je voulais la prendre sous mon aile, même si je n'étais pas réellement un cadeau en tant que professeur. Moi ce que j'aimais faire, c'était m'amuser, rien de plus. De toute manière, je n'avais plus le temps d'y penser, nous étions alors devant les portes du village où avait été emmenée Etwhal... Ce nom commençait tout juste a me perturber. Je secouais la tête de droite à gauche, me reprenant, écoutant les dires de ma coéquipière.

« Je suppose que nous ferions mieux d'aller dans une auberge pour la nuit, nous nous occuperons d'Etwhal et de ses parents demain ? Je doute que ce soit aisé pour le moment. Je vous conseille cependant d'enlever votre bandeau Shinobi pour la nuit, cela nous évitera de nous faire attaquer par surprise dans notre sommeil. Quelle est votre décision ? Commençons-nous dès à présent ou pensez-vous qu'il est plus sage d'attendre le lendemain, sans nos bandeaux, nous ne sommes que deux voyageurs après tout. Ils pourraient même éventuellement nous prendre pour un couple, ce qui diminuerait la suspicion qu'ils pourraient avoir. Enfin c'est vous le dirigeant de la mission, Meito-senpai. »

Je souriais alors à Kitkat. Elle était très maligne et j'allais suivre ce résonnement. Je comprenais maintenant pourquoi elle me paraissait si impressionnante au début.

"C'est une bonne idée. On va aller se reposer un peu, histoire de voir où on en est et comment on va faire. Je te propose de t'occuper de l'auberge, fait du repérage et essaie d'avoir des informations sur une jeune fille arrivée en ville récemment. Tu auras peut-être de meilleures chances que moi. Pendant ce temps, je vais aller fouiller le village et trouver la maison d'Etwhal pour voir si je peux trouver une faille. On se retrouve aux portes pour le débrief, ok ?"

Je tendais mon poing vers Kitkat, comme pour un "brofist". Je lui souriais sincèrement une fois de plus, ayant confiance en ses capacités pour avoir des informations, même si j'espérais intérieurement qu'elle ne tue personne... Mais c'était comme ça, je devais lui faire confiance, c'était ma coéquipière et je devais agir en tant que collègue. Je l'aidais pour ce... "brofist", retirant mon bandeau de mon épaule pour le cacher dans ma pochette ninja, ma clé toujours aussi visiblement dans mon dos. Je laissais mon cheval à l'écurie située à l'entrée du village, faisant confiance à l'éleveur qui me le prenait, le remerciant de quelques pièces pour me séparer de Katsuko, lui laissant un dernier signe de tête avant de m'engouffrer dans ce petit village qui était en fait un village commerçant.

Il y avait de tout. Du troc, du marché noir, des marchés plus honnêtes pour des légumes... Il y avait presque trop de gens, comme si tout Suna s'était rejoint dans cette ville. Je passais entre les gens, les couples, les vieux pour tenter de rejoindre un point en hauteur pour observer cette grande communauté qu'abritait le village. On me l'avait vendu comme une destination presque désertique, mais c'était réellement pas le cas. Je serrais les dents, agacé de devoir me faufiler autour de tous ces gens. Je tentais alors de repérer Katsuko dans la foule, mais je l'avais déjà perdue, j'espérais réellement qu'il ne lui arrive rien de si terrible, mais peu importe, c'était une grande fille aussi. Je sautais de mon point pour redescendre parmi le peuple. Tout ici était si vivant. Un client criait sa commande aux serveurs dans un café, les bruits de pas sur la terre étaient bruyants et j'avais du mal à me concentrer. Tout ce que je faisais, c'était avancer encore et encore, espérant tomber par miracle sur Etwhal, m'échapper en retrouvant Katsuko et terminer la mission le plus vite possible pour retourner roupiller au soleil.

Tout à coup, une gamine s'excita dans la foule, criant sur ce qui semblait être son grand frère que la nouvelle Diva déchirait un max... Il y avait une affiche devant eux. "Une étoile descendue pour scintiller." C'était Etwhal, sa photo était sur cette affiche. Elle devait donner un concert le lendemain. Ça me laissait donc juste le temps de voir si jamais ça allait être si compliqué pour la délivrer. Je souriais en coin, prenant l'adresse de la scène sur l'affiche. C'était un grand bâtiment ressemblant à une sorte de monument... Sauf que ma culture était tellement pourrie que je ne savais rien sur lui. Si Katsuko le savait ? Il aurait fallu que je la garde avec moi...

Je soupirais, gonflant les joues et me dirigeant difficilement à cause de la foule vers ce grand truc à concert. Il y avait deux gardes devant l'entrée, l'un d'eux me stoppa, posant une main avec une force incroyable sur mon torse. Je fronçais les sourcils, surpris et un sourire se posa sur mes lèvres.

"Eh beh mec, c'est ultra fort, tu pousses à la salle ? Je devrais y aller aussi, mais bon, pas le temps. J'ai un concert."

"C'est moi qui décide qui qui passe et qui qui passe pas."


J'haussais un sourcil, étant sûr que ce type tirait cette phrase d'une sorte de dessin animé parodié... Mh. Je devais rêver. Je gonflais les joues, reculant, ne voulant pas me faire enfermer en prison dans une grotte non plus. Je levais les yeux au ciel, plus exactement vers le toit du bâtiment... Il y avait une fenêtre ouverte au troisième étage, je pouvais donc facilement rentrer dans cette salle. Je souriais alors en coin, me dirigeant vers l'arrière du bâtiment pour commencer a grimper grâce à mon chakra fixé à mes pieds, le soleil me tapant déjà sur la tête, mais je tenais bon ! Je devais tenir pour Etwhal... Enfin arrivé sur la fenêtre du troisième étage, j'entrais, l'air se faisant déjà plus froid. Je pouvais déjà entendre en fond sonore de la musique... Une guitare, une femme qui chante. Je fronce les sourcils et m'approche de ce qui s'apparente à un balcon.


Je pouvais voir plus bas une fille, cheveux bleus, commençant a chanter... C'était Etwhal ! J'écarquillais les yeux, content de toucher à mon but. Je remarquais alors derrière la scène, facilement quatre gardes très bien habillés, costard. Malheureusement, pensant que j'étais totalement sain et sauf, je me faisais propulser en arrière, ma tête tapant le mur. Je tombais à terre, ma clé glissant sur le sol. J'entendais toujours Etwhal chanter et un homme, un shinobi était là. Il m'avait grillé et j'allais devoir fuir.

"C'est pas bien de rentrer par effraction."

Heureusement, j'avais pu repérer qu'elle serait forcément accompagnée de minimum quatre garde, elle serait seule sur scène. C'était le moment de combattre pour moi. Le shinobi semblant être un mercenaire plus qu'autre chose, n'ayant aucun bandeau sur le front. Il m'envoya quelques shurikens. J'activais alors une technique, criant son nom "Iki" renvoyant alors ses shurikens grâce à la force du vent. À ce même moment, il esquiva, dégainant un kunai, fonçant une nouvelle fois sur moi. Alors j'activais une autre technique, portant celle-ci le nom de "Shinkuuha", envoyant une larme de vent dans la tronche de mon adversaire, malheureusement, celui-ci arma son kunai de chakra, déviant ma lame... J'écarquillais les yeux, ne pouvant que me protéger contre son attaque. Il balançait alors sa main, armée de son kunai vers ma jambe, je ne pouvais que me prendre le coup, me faisant gémisser de douleur.

Il tenta une nouvelle attaque, mais je prenais appui sur lui, me projetant par la fenêtre, le traînant avec moi dans les airs... À cette hauteur, il n'allait plus être un problème. Je formais alors quelques gestes avec mes mains pour me sauver la vie ou au moins ma colonne vertébrale.

"Tetsu ni narimasu!"

Alors une plaque en fer se forma sous mes pieds, me faisant réattérir sur celle-ci. Le nuage de fer était donc formé et je regardais chuter dans la foule l'homme qui m'avait attaqué. Tout de même blessé, j'utilisais alors mon nuage pour me déplacer à toute vitesse vers le sol, commençant a boîter parmi la foule, ne voulant pas savoir si j'avais réussi à éliminer ce sale type... Il allait falloir que je me cache un moment pour pouvoir me soigner. Je me suis alors trouvé un endroit au calme à la porte est du village, celle où je devais retrouver Katsuko beaucoup trop loin. Je devais attendre le soir, me traîner jusqu'à la porte sud pour raconter tout ce que j'avais vu à Katsuko en espérant que la vue de ma blessure ne lui donne pas l'idée de me bouffer... Je secouais la tête, repensant à la Kitkat que je connaissais et qui sembait si douce hier soir...
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Dim 5 Mar - 14:35


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

        Kazuo semblait adhérer à la proposition de la vampirette, il lui souria avant d'acquiécer. Il lui demanda d'aller trouver une auberge pour la nuit et de chercher quelques infos, surement de manière plutôt discrète, pendant que lui irait chercher ce qu'il trouvait sur Etwhal directement en ville. Il lui demanda donc de le retrouver aux portes plus tard pour mettre en commun cette première recherche. Il n'avait pas vraiment compris mais bon, tant pis. Elle espérait simplement que la fatigue du voyage ne le ralentirai pas trop et ne le ferait pas tomber dans un piège ou une bétise de ce genre.

      Le garçon, toujours souriant, tendit ensuite son poing vers elle. Fronçant les sourcils, elle recula d'un pas. Qu'est ce qu'il voulait maintenant ? La frapper ?! C'était étrange, il avait le bras tendu vers elle, poing serré et en avant. Il s'attendait à quoi au juste ? Le regardant toujours bizarrement, elle lui indiqua simplement qu'elle allait déposer son cheval avec lui, enlevant au passage son bandeau de Sunajin qui enserrait son bras gauche, juste sous l'épaule, comme toujours, puis partit sans plus de cérémonies. Une fois les chevaux posés, elle lui dit de faire attention puis disparu agilement dans la foule, se frayant un chemin sans aucun problème grâce à sa petite taille. Se repérer était cependant une toute autre épreuve, aussi se prit elle des murs à plusieurs reprises avec une certaine vitesse.

      Elle arriva assez rapidement jusqu'à la porte d'une auberge, grimaçant un peu à cause des chocs à répétition, et s'y faufila à travers deux gros sacs à bière qui bouchaient plus ou moins volontairement l'entrée, discutant sans trop faire attention à ce qui se passait autour. Toute souriante, elle alla voir l'aubergiste et lui commanda une bière. Voyant que si la salle était pleine, tout le monde semblait déjà bien attablé, le barman était donc tout à elle. Elle sirotait tranquillement sa bière pendant que l'homme au comptoir lavait les verres à bonne vitesse, probablement pour la prochaine tournée.

    « Dites, on vient d'arriver en ville avec mon copain, on cherche de la bonne musique, vous savez où on peut voir un concert cool dans le coin ?
    - Hmmm... Y'a bien la p'tite Etwhal, elle vient d'rev'nir ici avec sa famille, elle avait été enl'vée quand elle était p'tite d'après eux. Semblerait qu'ils aient enfin eu les thunes pour monter une expédition et aller la chercher.
    - Et elle fait quoi cette Etwhal comme musique ?
    - D'la pop j'crois... Enfin elle a une jolie voix, j'suis allé l'écouter l'aut' jour. Et elle a un instrument à cordes, elle s'débrouille vach'ment bien la p'tiote. M'étonne pas qu'sa famille ait voulu r'tourner la chercher. Tout l'blé qui doivent s'faire avec elle !
    - Elle joue où ? Vous m'avez trop donné envie d'aller la voir avec tout ça ! Elle joue toute seule d'ailleurs ou elle est accompagnée ?
    - Elle joue toute seule, mais ça envoie p'tain, elle dépote la p'tiote, y'a pas à dire. Et sinon elle joue tous les jours ou presque dans la grande salle, un espèce d'bâtiment immense, vous pouvez pas l'rater. C'est vers le nord de la ville. Le lendemain d'son arrivée, la ville était déjà dans cet état, c'pour dire à quel point les gens l'aiment bien. Vous r'grettrez pas vot' séjour en amoureux avec vot' tourtereau !
    - Oh j'y compte bien ! D'ailleurs, il vous reste une chambre pour deux ? On vient d'arriver de Cha no Kuni, on est un peu crevés. On ira la voir demain je pense ! »


      Le barman fit un clin d'oeil plein de sous-entendus à la jeune fille qui était toute souriante, habituée à faire l'actrice pour obtenir ce qu'elle souhaitait. Un des rares enseignements utiles venant de son père. Finissant sa bière et payant pour la chambre en échange de la clef, elle remercia l'homme avant de ressortir, repérant au passage le nom de l'auberge qu'elle n'avait pas pu repérer en rentrant. Bière toujours allait donc les abriter pour la nuit.

     Elle retourna ensuite tant bien que mal jusqu'aux portes par où ils étaient arrivés, ce petit job assez facile rempli en seulement une petite demi-heure, puis attendit patiemment son collègue. La nuit tombait progressivement, il n'était toujours pas là. Elle commençait à s'impatienter, et un peu à s'inquiéter, mais plus pour le fait qu'il les ait fait repérer que pour sa propre personne bien sûr. Ce n'était qu'un supérieur pas très doué aux premiers abords. Elle soupira, et ce n'est qu'au bout d'un long moment qu'elle le vit arriver, boitant avec une grimace sur le visage. Il avait réussi à se faire blesser... Elle soupira une nouvelle fois puis le fit s'assoir.

    « Ne bougez plus, Meito-senpai, vous allez aggraver votre blessure. Laissez-moi m'en occuper. »


     La Chinoike apposa ses deux mains sur la taillade qui traçait une ligne rouge sur le mollet de son supérieur, s'étant assise à côté de lui et ayant prit sa jambe sur ses genoux. Elle murmura quelques phrase, et la blessure se referma petit à petit. Lorsqu'elle fut totalement refermée, Katsuko se releva, indiquant à son camarade qu'elle avait eut quelques informations et qu'ils avaient une chambre pour la nuit.

    « Pour limiter les suspicions possibles, j'ai prit une chambre pour deux et je nous ai fais passé pour un couple. Si ça vous dérange de dormir dans le même lit que moi, je dormirais par terre. J'ai l'habitude de toutes façons, mes voyages ne sont pas toujours aussi luxueux que celui-ci. Donc si vous pouviez juste éviter de rougir, Meito-senpai, ce serait parfait. »


      Elle le prit par le bras, lui fit un sourire joyeux et motivant totalement faux, puis l'entraîna vers l'auberge qu'elle avait repéré. Bière toujours était toujours aussi pleine, peu étonnant au vu du nombre de personnes qui étaient dans les rues un peu plus tôt encore, elle salua de la main le barman en entrant qui lui fit un petit sourire plein de sous-entendus, auquel elle répondit par un clin d'oeil avant d'embarquer son supérieur à l'étage, toujours collée à lui jusqu'à ce qu'ils referment la porte derrière eux. Elle soupira alors, s'écartant de lui sans plus lui prêter attention, et investit la chambre immédiatement. Comme elle l'avait soupçonné, ces chambres à deux étaient toujours un peu plus grandes. Elle n'en comprennait pas spécialement la raison, mais c'était plus confortable, alors autant ne pas se priver. Une fois ses affaires posées du côté de la fenêtre qui donnait sur la rue principale et le ciel, elle parla à son camarade à voix basse.

    « Je vais chercher à manger, reposez-vous, on échangera nos informations ensuite. A voix basse évidemment, ce genre d'établissement n'est pas sûr, en particulier niveau isolation sonore, et certains ne se gênent pas pour écouter. Je ne tiens pas à ce que tout le monde sache que nous sommes là pour récupérer Etwhal. Visiblement, c'est grâce à elle qu'il y a cette foule, c'est donc grâce à elle qu'ils doivent tous se remplir les poches actuellement. Je serais très étonnée s'ils nous laissaient l'embarquer tranquillement. Je reviens. »


     Elle alla donc en bas, retournant voir le barman et lui demandant avec un sourire malicieux s'il n'avait pas quelque chose d'asser léger comme repas pour être en forme toute la nuit. Il lui conseilla donc un plat à base de salade et de légumes qui serait parfait pour ce genre d'occasion. Elle attendit donc, manifestant une impatience certaine, non pas pour la raison qu'imaginait le barman mais bien parce qu'elle avait une faim de loup. Encore une fois, elle devrait se retenir de croquer dans son partenaire pour éviter de se mettre dans de sales draps. Et ce serait plus compliqué d'achever la mission seule.

     Dès qu'il lui rapporta le plateau sur lequel il avait glissé quelques carrés qui étaient inconnus à la demoiselle, celle-ci fila à l'étage, reposant le plateau sur la petite table dans le coin et s'attablant directement. Elle prit tout de même le temps de manger calmement, ne se précipitant pas trop pour éviter d'avoir l'impression de ne rien avoir avaler. Une fois le repas terminé, elle s'étira et alla s'assoir sur le lit, fixant Kazuo avant de se lancer.

    « Alors ? Qu'est ce qui s'est passé pour que vous vous retrouviez blessé et que vous mettiez tant de temps à traverser une ville si petite ? »



_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Dim 5 Mar - 17:46

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Douzième Post


La lune se profilait déjà dans le ciel, les lumières des étoiles s'abattant sur ma peau pâle et sur ma blessure... En arrivant aux portes, je me faisais asseoir par Katsuko, elle me prenait en charge...? Je la laissais faire, elle prenait ma jambe sur ses genoux me soignant et me libérant de la douleur. J'en restais sans voix, elle enchaînait tellement les bons mouvements, les paroles, les actions... Qu'est-ce que j'étais à côté d'elle ? Je baissais la tête, prenant un air un peu déprimé pour le coup. Je ne valais rien vis-à-vis d'elle. C'était une superbe guerrière, une superbe stratège et une superbe actrice, me le démontrant juste après. Je me relevais donc à ses côtés, elle m'expliqua la marche à suivre...

« Pour limiter les suspicions possibles, j'ai prit une chambre pour deux et je nous ai fais passé pour un couple. Si ça vous dérange de dormir dans le même lit que moi, je dormirais par terre. J'ai l'habitude de toutes façons, mes voyages ne sont pas toujours aussi luxueux que celui-ci. Donc si vous pouviez juste éviter de rougir, Meito-senpai, ce serait parfait. »

Je grimaçais, ne suivant pas ses conseils, les joues déjà rouges. Elle... elle avait vraiment dit ça à l'aubergiste ? Mais pourquoi ? Elle aurait pu simplement dire qu'elle était en voyage avec n'importe qui et qu'il lui fallait deux chambres. Elle attrapa mon bras, mon coeur s'emballant et résonnant dans tout mon corps une fois de plus. Je fermais les yeux, son odeur envahissant les environs, mon odorat réjouit étrangement... Je me posais beaucoup de questions sur Katsuko, je me sentais comme lié à elle, mais pas forcément dans le bon sens... Je me sentais admiratif et parfois si jaloux de la voir si forte... Si elle n'avait pas été là, cette mission aurait été un échec. Bien entendu, tout n'est pas encore gagné, mais j'avais failli mourir déjà une fois en moins de deux jours... J'étais une catastrophe. Je ne méritais presque pas mon titre de chûnin...

Elle entra, transformée dans cette auberge. Mes joues étaient toujours aussi rouges... Je n'arrivais pas à me calmer. Un regard complice s'échangea avec le barman et moi, je ne comprenais toujours pas ce qui était en train de se passer... Katsuko paraissait différente, comme amoureuse ? J'écarquillais les yeux, complètement choqué et surpris de son comportement, mais alors, quand elle me poussa dans la chambre, la porte de celle-ci claquant légèrement, le visage de la jeune fille changea, son air d'amoureuse partant dans une autre galaxie certainement... J'avais un air déçu, mais les joues toujours rouges.

« Je vais chercher à manger, reposez-vous, on échangera nos informations ensuite. A voix basse évidemment, ce genre d'établissement n'est pas sûr, en particulier niveau isolation sonore, et certains ne se gênent pas pour écouter. Je ne tiens pas à ce que tout le monde sache que nous sommes là pour récupérer Etwhal. Visiblement, c'est grâce à elle qu'il y a cette foule, c'est donc grâce à elle qu'ils doivent tous se remplir les poches actuellement. Je serais très étonnée s'ils nous laissaient l'embarquer tranquillement. Je reviens. »

J'appliquais alors ce qu'elle me disait, mettant quelques secondes avant de me décaler du passage, observant son visage. Je la laissais partir, elle cherchant donc a manger, me mettant à la table qui était dans la chambre... J'étais fatigué, ce ninja mercenaire m'avait fait utiliser le kinton, un art de ninjutsu empruntant l'élément de fer pour combattre... Même si Kitkat m'avait soigné physiquement, je me sentais blessé mentalement. Elle avait géré la situation bien mieux que moi dans toutes mes missions. Soupirais, je prenais ma tête dans l'une de mes mains pour la soutenir au-dessus de la table. Kitkat arriva assez rapidement, deux assiettes de légumes. Je fronçais les sourcils, la regardant limite manger si calmement... Sans doute pour pas me bouffer moi. Je tirais une moue, mangeant tranquillement mon plat, imaginant qu'elle devait tout de même avoir très faim. Elle avait passé toute la journée sans manger de bras de criminel.

Gonflant mes joues après avoir avalé un si léger repas, agacé de la situation, je regardais la petite tête rose se poser sur le lit, me fixant. Je ne savais pas quoi dire, j'étais bien trop perturbé... Mon cœur était comme rayé. Je ne savais pas bien comment discuter avec elle. Il y avait quelques minutes, cette fille était à mon bras, paraissant être la petite amie idéale, adorable et gentille et la voilà, sur le lit, déterminée et redevenant une sorte de robot. Je soupirais, l'écoutant du mieux possible, car elle parlait à voix basse.

« Alors ? Qu'est ce qui s'est passé pour que vous vous retrouviez blessé et que vous mettiez tant de temps à traverser une ville si petite ? »

Je n'avais pas d'autre choix que de répondre, me levant, m'approchant d'elle, baissant le regard pour toucher le sien.

"Disons... Que je suis pas si doué que ça apparemment. Il y avait un mercenaire, maîtrisant l'art ninja. Je pense à un déserteur pour le fait qu'il n'avait pas de bandeau, mais maîtrisait les armes ninjas. Je pense aussi à un mercenaire, car il avait le visage particulièrement foncé. Il doit venir de Kaze No Kuni celons-moi."

Je m'appuyais alors sur les barrières aux pieds du lit, plongeant mon regard plus intensément dans le sien.

"Il y avait quatre gardes derrière la scène, il y en aura certainement deux devant la scène. En gros, il va nous falloir une diversion, pendant qu'on récupère la fille. Il va falloir que tu me supportes un jour de plus demain pour attraper Etwhal et la ramener, après ça..."

Je me redressais, lui tournant le dos... J'étais toujours aussi dégoûté de la voir si forte et moi si faible et ridicule. S'il y avait bien un truc que je ne supportais pas, c'était bel et bien la compétition, j'étais nul dans ce genre de truc. Je soupirais, reprenant la parole.

"Après ça, on ira ramener Etwhal chez ses vrais parents et je pense qu'on aura le droit de prendre une petite pause toi et moi."

J'étais réellement écoeuré de voir que je n'avais rien de spécial. En y repensant, toutes mes missions jusqu'ici s'étaient déroulé de la même façon. Un moment ou un autre, mon coéquipier reprenait le flambeau du héros, jusqu'à ce que je devienne un personnage totalement secondaire. Je déposais ma clé dans le coin de la pièce, ouvrant la fenêtre pour profiter de la légère brise de la nuit. Je me penchais aux barreaux, observant la lune, les étoiles. La journée était terminée, pourtant, je ne mettais pas du tout sentis utile. Bien au contraire. Ils auraient dû envoyer quelqu'un d'autre pour cette mission, après... Il était peut-être temps pour moi d'abandonner la voie du ninja ? J'étais un raté, rien de plus. Je posais alors ma joue contre mon bras, totalement déprimé.

De toute manière, tout se terminerait demain. J'allais en finir avec cette mission et aussi avec cette idée de carrière de ninja. C'était ridicule, je n'étais même pas capable de suivre mon clan autour du monde pour être un vrai héros. Eh... Chienne, la vie d'un ninja aussi naze que moi.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Dim 5 Mar - 22:00


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

        Katsuko venait de questionner son camarade qui semblait peu sûr de lui, peut être à cause de la fatigue du voyage et de la fin de journée. Il lui expliqua d'abord être tombé sur un ninja sans affiliation connue à un village qui protégeait le lieu. Ce ne serait par ailleurs peut être pas le seul. Il s'avança vers elle, la fixant dans les yeux, pour continuer sa tirade, parlant alors du nombre de garde qui entourait la demoiselle. Il y en avait beaucoup, l'enlever ainsi serait probablement risqué. Il parla alors d'une potentielle diversion, mais en plein concert, une attaque ou n'importe quelle diversion à laquelle Neiko pouvait penser en cet instant reviendrait surement à une mise à l'abris immédiate de la musicienne muette.

    « Il va falloir que tu me supportes un jour de plus demain pour attraper Etwhal et la ramener, après ça... »


      La demoiselle soupira. Dans quel état d'esprit s'était-il mit encore ? Cela l'insupportait. Elle le fixa dans les yeux, le laissant terminer son monologue avant de rattaquer immédiatement.

    « Ainsi, je dois vous supporter donc ? Avec un raisonnement pareil, je suppose que c'est le terme. Je ne sais quelle idée vous vous êtes fourrés dans la tête, mais j'apprécierais que vous soyiez plus professionnel. Vous vous êtes fait remarqué par un autre shinobi ? Qu'importe. Il pensera à un rôdeur ou même s'il comprend que vous cherchiez des informations sur Etwhal, il ne saura pas que vous m'êtes lié. Au contraire, cela pourrait nous permettre de faire une diversion. Vous les occupez pendant que j'agis. Bien que je ne pense pas que ce soit la meilleure solution de la dérober à cette ville dont elle est actuellement le moteur économique. Il vaudrait mieux la jouer en finesse et préparer le terrain pour aller la chercher en pleine nuit et disparaître avant le lever du jour. On pourrait laisser un mot qui ferait croire à un enlèvement venant d'Iwa qui est plus proche que ce que certains peuvent penser, il n'y à qu'à voir le climat trouble des pays frontaliers à Tsuchi no Kuni. Tout le monde y avait l'air tendu, sur le qui-vive. L'ombre malsaine de ce pays est déjà là-bas, et il se peut que bientôt, des attaques soient envoyées contre ces pays. Ce ne serait donc qu'une pièce supplémentaire dans le puzzle et personne n'irait penser que ce bon vieux gérant du Summoner's Wish a demandé à quelqu'un de la retrouver pour lui. »


      Elle soupira après cette tirade infiniment longue. Elle espérait avoir rafraîchit l'esprit de son supérieur qui semblait un peu tendu et fatigué par le trajet jusque là, déçu également d'avoir été repéré.

    « Vous savez, je suis certaine que vous êtes doués. Vous ne seriez pas Chûnin sans cela. Le Triumvirat ne fait pas beaucoup d'erreurs, ils sont expérimentés et réfléchissent sur leurs choix ensemble. De nombreux shinobis bien plus âgés que nous ont pu les aider. Ne vous en faîtes pas. Ce n'est pas parce que vous avez été prit une fois par surprise que vous êtes incompétents, même si vous pouvez en avoir l'impression avec la frustration sur l'instant. »


      Katsuko lui posa la main sur l'épaule en souriant, elle voulait le rassurer. S'il était ne serais-ce qu'un peu troublé par un fait si banal, qu'adviendrait-il le lendemain si quelque chose ne se passait pas comme prévu ? Elle allait se retrouver seule ? Comment ferait-elle contre six gardes ?.. Elle avait besoin de lui, tout comme lui avait surement besoin d'elle. Il devait se reprendre.

    « Vous devriez aller vous doucher, l'eau vous aidera à penser la tête reposée et à vous détendre. Je n'ai personnellement pas encore d'idée précise sur la manière dont on pourrait procéder. Allez-y, j'irais après. »


     Elle avait besoin de lui. Il fallait qu'il soit à fond. Lorsqu'il disparut dans la salle d'eau, elle se laissa retomber sur le lit. Elle avait faim. Elle se mordilla la lèvre en regardant le plafond et sortit la nuisette de son sac. Encore une fois, elle ne voulait pas le gêner et le laisser se reposer totalement pour qu'il soit le plus efficace possible dès le réveil. S'il pouvait avoir une bonne idée sur la méthode à employer pour rappatrier Etwhal le plus discrètement possible, ce serait tout de même un point très positif, d'autant plus si cela pouvait être avant leur coucher.

    Il sortit après un certain moment de la salle d'eau et la demoiselle s'empressa de prendre le relai, se douchant rapidement et se séchant en vitesse afin de remettre sa nuisette et de retourner le voir avant qu'il ne s'endorme sur le lit. Elle le secoua ensuite légèrement d'une main sur l'épaule pour vérifier qu'il était bien éveillé avant de le réinterroger.

    « Alors ? L'eau vous a porté conseil ? »


     La vampirette lui souriait gentiment dans sa nuisette blanche, encore un peu mouillée à cause de son séchage rapide. Elle avait bien remit ses manches de robe afin d'éviter une nouvelle fois de lui dévoiler ses bras cicatrisés, pour ne pas à avoir à en parler.


_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Lun 6 Mar - 22:48

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Treizième Post


Manifestement, je n'étais pas en présence d'une personne totalement idiote... Je souriais malgré la mélancolie qui s'emparait petit à petit de moi. Katsuko, elle tentait de me remonter le moral en me disant qu'ils ne donnaient pas le titre de chûnin à n'importe qui, d'un autre côté quand je me regardais, on pouvait s'apperçevoir que leur système n'était pas sans failles... Je ne vallais rien. Qu'est-ce que je pouvais bien foutre ici ? Malgré tout, quelque chose me faisait tilter. Elle voulait faire porter le chapeau à Iwa...? Ce n'était pas du tout dans mes projets. Je n'avais pas envie de mettre ce petit pays qu'était celui du Printemps contre le Pays d'Iwa. Je fronçais les sourcils, réfléchissant à tout ce qu'elle m'avait dit jusqu'ici... Malgré tout ce dont qu'elle m'avait parlé jusqu'ici, j'étais convaincu que je n'avais rien à faire ici. Je n'étais même pas un héros, donc à quoi bon...?

Kitkat était adorable au final. J'avais passé trois jours absolument cool en sa compagnie, pourtant, je n'arrivais pas a me reconstruire. Plus le temps avançait, plus je pensais à Anna qui était sans doute dans les bras de Natsuko à cette heure-là. Je soupirais, complètement gavé de cette mission. Je semblais blessé, mais à l'intérieur. Tout à coup, une main me sortait de mes pensées. C'était bien évidemment celle de Kitkat. Je me retournais, un faible sourire aux lèvres.

« Vous devriez aller vous doucher, l'eau vous aidera à penser la tête reposée et à vous détendre. Je n'ai personnellement pas encore d'idée précise sur la manière dont on pourrait procéder. Allez-y, j'irais après. »

J'hochais la tête, m'exécutant. De toute façon, j'avais pas l'impression d'avoir le choix. Je me traînais alors vers la douche, fermant la porte et me déshabillant pour coller mon dos contre le mur de la douche, l'eau coulant sur mon corps nu bien entendu. Je soupirais, appréciant en effet une bonne douche après une journée assez nul. Je jouais alors avec mon pendentif, repensant à tout ça, cette mission entre autre et surtout à Katsuko. Pourquoi elle s'intéressait à ce point à mon bien-être ? Je me faisais des idées sans doute, meh. Je secouais la tête de gauche à droite, sortant finalement de cette douche pour rejoindre ma coéquipière, ma veste sur l'épaule, profitant de l'air frais s'installant depuis la fenêtre jusqu'au lit. Sans vraiment me regarder, Kitkat se jeta alors dans la salle de bains. Elle en avait peut-être autant besoin que moi.

Je soupirais, posant mes fesses sur le lit, m'allongeant sur le côté, dos à la pièce que je venais de quitter. La lune était belle ce soir et j'allais en profiter pour fermer les yeux quelques minutes, me préparant au pire pour demain. Il allait falloir qu'on prenne des risques pour ramener Etwhal vers ses véritables parents. Je jouais encore avec mon pendentif, comprenant que la vie de ninja n'avait rien d'un jeu. Et puis cette idée... Tout mettre sur le dos d'Iwa ? Non. Ma mission en tant que vivant était de favoriser la paix et ça, même entre pays les plus horribles que le Yuukan n'ait jamais porté. Je fronçais les sourcils, m'arrachant de ce demi-sommeil par ma jeune coéquipière. Elle me souriait, moi non... Je me sentais pas à l'aise ce soir, comme s'il allait se passer quelque chose de grave.

Je me tournais alors complètement vers elle, mes joues se recolorant en découvrant une nouvelle fois cette nuisette qui collait littéralement bien à la peau de Katsuko. Elle était encore mouillée ?! Je prenais un air totalement ridicule, ne pouvant réellement pas lutter contre ce genre de jutsu... Je fermais alors un œil, détournant l'autre vers le plafond, j'avais disons... Un point de vue intéressant pour un amoureux des femmes.

« Alors ? L'eau vous a porté conseil ? »

Je mettais mes mains devant mon torse nu, un peu gêné, effleurant les manches de la jeune fille. J'haussais un sourcil, n'ayant jamais remarqué ces manches sur une tenue pareille.

"Uh. Pourquoi est-ce que tu portes ces manches ? Je crois que tu étais avec l'autre soir, non ?"

Timidement, je posais quelques doigts sur ses manches, les effleurant encore une fois, allongé sur le dos, les yeux rivés sur ces fameuses manches, mes joues toujours aussi rouges.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Mar 7 Mar - 0:11


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

    « Alors ? L'eau vous a porté conseil ? »


        Katsuko s'était assise sur le lit à côté de son camarade qui somnolait, peut être perdu dans ses pensées. Lorsqu'il se retourna vers elle, une fois de plus, il rougit. C'était une méthode de fuite ou quoi ? Elle soupira, ne comprenant pas ce qu'il avait avec ça. Alors qu'elle allait le rappeler à l'ordre pour lui demander s'il avait eu des idées sur le déroulé futur de la mission, il prit la parole, presque soudainement.

    « Pourquoi est-ce que tu portes ces manches ? Je crois que tu étais avec l'autre soir, non ? »


      Kazuo effleurait les manches de sa robe, seul rempart entre lui et les membres parsemés de cicatrices plus ou moins récentes de la demoiselle. Elle cligna des yeux, n'étant pas certaine d'avoir bien entendu. Il lui demandait cela ? Il osait lui poser cette question alors qu'ils ne se connaissaient que depuis trois jours ? Il avait compris que quelque chose clochait cependant, il serait certainement difficile de détourner son attention. Inutile donc de lui rappeler qu'il n'avait pas répondu à sa propre question concernant la mission.

    « Pourquoi je... Oui je les avais, je... Je les ai toujours. Je me sens... sans protection si je ne les porte pas. Je me sens faible, ça me... rassure ?.. »


      Si elle avait de très bons talents d'actrice de manière générale, lorsque le sujet des tortures que lui faisaient subir son père était abordé, elle perdait toutes ses capacités. Tant de contrôle émotionnel que de trompeuse professionnelle. Elle se recula alors, prenant ses distances avec le garçon allongé. Elle se releva même pour aller à la fenêtre, regardant vers le ciel. Elle le fuyait pour essayer de rassembler ses esprits, retrouver une sérénité qui était totalement perturbée à chaque fois que quelqu'un abordait ce sujet.

    « Je... C'est surtout une question d'esthétique... Je n'aime pas laisser mes bras nus par... habitude. Il ne faut pas y prêter attention. »


      La demoiselle respirait profondément pour rester calme. Non pas que si elle se laissait aller, elle se mettrait à dévorer son coéquipier sans plus de préoccupations, bien que cela demeure une possibilité si elle perdait totalement les pédales, mais elle risquait surtout de fondre en larmes et ce n'était pas le moment. Elle ne pouvait pas se le permettre. Pas lorsque son supérieur était déjà dans un état assez fragile, ne serais-ce que d'apparence. Il pouvait très bien camoufler une blessure plus profonde sans qu'elle n'en sache rien, qui pourrait le démotiver en pleine opération. Elle devait être prudente, et de son côté, ne laisser aucune faille atteindre son coeur.

    « Nous devrions plutôt parler de la mission plutôt que de mes manches, ce ne sont que des habits, rien de plus. Ça devrait vous arranger au contraire puisque la vue de ma personne vous dérange à chaque fois en soirée alors que de jour tout va bien. »


     Et mince... Elle avait fait exactement ce qu'elle voulait premièrement éviter, ne pas donner l'impression qu'elle essayait de fuir le sujet... C'était toujours délicat, mais là, elle n'y était pas allé dans la plus grande discrétion pour écarter la conversation et la ramener vers le lendemain et le sauvetage d'Etwhal.

    Neiko se mordit la lèvre jusqu'au sang, fixant l'extérieur. Elle avait fait une gaffe qui la mènerait peut être à devoir dévoiler ses bras pour obtenir la paix et pouvoir passer à autre chose. Ou peut être essairait-il de lui détacher ses manches pendant son sommeil pour voir ce qu'elle cachait consciencieusement dessous, poussé par sa curiosité. Elle en avait déjà vu des gens trop curieux, peu de choses les arrêtaient, alors ça...

    « J'ai peut être une idée mais je ne sais pas si elle va vous plaire ou vous convenir, Meito-senpai. Si l'on considère la possibilité de faire porter le chapeau à Iwa pour éviter de redevoir effectuer cette mission la semaine prochaine et de voir Etwhal se faire trimbaler au travers du monde comme une poupée, parce que je doute que ces gens aient les moyens ou l'envie d'aller la chercher jusqu'à Iwa si jamais elle était considérée comme enlevée par eux. Si on considère cette possibilité donc, nous pourrions enlever la fille pendant la nuit en neutralisant le ou les gardes qui la surveillent, il doit y en avoir moins que de jour et encore moins que pendant ses concerts. Je crois avoir compris que vous maîtrisiez le Fûton, je me trompe ? Si c'est bien cela, vous n'auriez pas la capacité de voler, ou de planer, ne serait-ce que sur quelques centaines de mètres ? Si encore une fois, c'est un oui, je pourrais partir à cheval vers Iwa, j'abandonnerai le cheval que je ferai continuer de courir vers Tsuchi no Kuni et nous nous retrouverions à l'auberge de Tetsu no Kuni par exemple, je serai étonnée que quelqu'un connaisse Etwhal là bas, nous serions en sécurité, oubliés par la famille de cette jeune musicienne et nous pourrions retourner tranquillement à Suna. Il nous suffirait juste alors de racheter un ou deux chevaux, mais pour le prix que ça coûte, c'est dérisoire. »


     Katsuko se retourna finalement, rentrant légèrement sa lèvre blessée, comme pour la mordiller, dans le seul but d'éviter de montrer à son camarade qu'elle était allée jusqu'à s'ouvrir la peau pour cette question de manches qui pourrait être écartée s'il l'acceptait ainsi.

    « Donc, votre avis ? Cela vous semble-t-il intéressant ou pensez-vous qu'il faille employer une autre méthode ? »



_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Mar 7 Mar - 11:01

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Quatorzième Post


Je me sentais réellement très diminué vis-à-vis de Katsuko. Définitivement, elle était bien plus forte que moi et je pouvais aisément m'en apercevoir. Ce qui m'embêtait en revanche, c'était justement ce sentiment de jalousie qui se déployait à chaque seconde dans mon corps... Je ne pouvais pas avoir un brin de pensée sans avoir cette haine vis-à-vis d'elle. Elle était plus forte, plus compétente, plus maligne et moi, je mangeais des pizzas et des tacos parfois. Je m'interrogeais en revanche sur ces manches, mais à peine touchée, Katsuko recula, mal à l'aise.

« Pourquoi je... Oui je les avais, je... Je les ai toujours. Je me sens... sans protection si je ne les porte pas. Je me sens faible, ça me... rassure ?.. »

J'haussais un sourcil, presque vexé. Katsuko m'avait menti. Je fronçais à présent les sourcils, comprenant alors toute sa stratégie... Je ne valais pas grand chose pour elle, je pouvais en être sûr. Si elle avait été gentille ces derniers temps, c'était simplement pour mener à bien sa mission. C'était donc ça depuis le début...? Je baissais la tête, complètement vexé. J'écoutais alors mon équipière, qui n'était rien qu'une équipière paniquer, essayer de s'échapper de ce jeu auquel je l'avais piégé. Elle mentait et ses bras m'intriguaient encore plus à présent... Néanmoins, sa dernière remarque me fit alors rougir...

« Nous devrions plutôt parler de la mission plutôt que de mes manches, ce ne sont que des habits, rien de plus. Ça devrait vous arranger au contraire puisque la vue de ma personne vous dérange à chaque fois en soirée alors que de jour tout va bien. »

Je soupirais, gonflant les joues, étant très agacé de la situation. À vrai dire, plus le temps passait, plus je m'ennuyais dans cette mission. Rien n'était si amusant, Katsuko aurait pu être envoyée seule. Il me fallait alors un moyen de me raccrocher rien qu'un peu à cette mission. Quelque chose qui me permet de me dire que j'ai été utile, au moins une fois. Ce moyen était cette idée stupide de faire porter le chapeau à Iwa... Katsuko était intelligente, mais pas assez pour comprendre qu'un jour, si Haru No Kuni pouvait savoir qu'on les avait manipulés, ils deviendraient de potentiels alliés pour Iwa... Non. Je ne voulais rien risquer. J'allais ramener Etwhal sans laisser de traces.

Katsuko se retourna vers moi après avoir expliqué son point de vue. Elle se mordait la lèvre. Elle cachait définitivement quelque chose et j'en finissais par être blessé. Je pensais avoir percé sa carapace et touché ses sentiments, mais elle n'avait fait que me manipuler au final pour le bien de la mission. C'était ce qu'il fallait faire, mais plus le temps passait et plus je détestais ces méthodes ninjas.

« Donc, votre avis ? Cela vous semble-t-il intéressant ou pensez-vous qu'il faille employer une autre méthode ? »

Je me retournais, dos à elle, fermant les yeux.

"Ton idée est bonne. Je peux plus ou moins voler en effet. On ira la chercher la nuit, ils ne devraient pas être autant que le jour en effet. Seulement, on ne laisse aucune trace de Suna ni d'Iwa. C'est tout ce que je te demande. On part avec la fille et tout le monde est heureux."

Je paraissais un peu sec, mais elle me traitait comme un simple coéquipier. Je devais faire de même. Je semblais pas assez professionnel ? Soit. Katsuko était bien différente de la fille dont je me faisais idée. Quand je l'avais vu la première fois, elle semblait innocente. En fait, c'était déjà un ninja. J'avais été idiot de penser que j'allais pouvoir me rapprocher d'elle. Je pense qu'au final, je cherchais un peu de compagnie. Akio était toujours occupé, Anna m'avait laissée pour Natsuki et moi, je me retrouvais seul. Mon père était là certes, mais j'avais besoin d'amis... Oui, ça faisait de moi quelqu'un de faible, pourtant, je pensais vraiment avoir le courage de ma mère et la force de mon père. Au final, j'étais une déception pour l'une et un simple adolescent pour l'autre... Je serrais les dents, essayant de profiter de la fraîcheur de la nuit le plus possible.


Malgré tout, je pensais encore à elle et à ces manches... Je me demandais vraiment ce qu'elle pouvait cacher de si spécial. Ca et sa façon de faire pour la mission, tout était si mystérieux chez elle...
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Mer 8 Mar - 22:13


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

           Au fur et à mesure de son discours, la demoiselle se rendait bien compte que malgré ses tentatives, elle ne parvenait qu'à déplaire à son supérieur. Il devait parfaitement comprendre qu'elle évitait de lui répondre, et cela semblait l'agacer puisqu'il perdait son air jovial qu'il avait depuis le début... Elle n'avait pas forcément l'attitude la plus ouverte non plus, et cette question des bras avait toujours été un véritable problème... Peut être que si elle les laissait découverts ou faisait comme si de rien n'était, personne ne se poserai de questions... Ce serait juste un fait... Non. C'était stupide, au contraire, les gens comprendraient et son père la tuerait. Elle ne pouvait pas, cela devait rester secret. Tant pis si cela chagrinait un coéquipier qui y voyait un manque de confiance là où il n'y avait qu'une volonté de survie.

      « Ton idée est bonne. Je peux plus ou moins voler en effet. On ira la chercher la nuit, ils ne devraient pas être autant que le jour en effet. Seulement, on ne laisse aucune trace de Suna ni d'Iwa. C'est tout ce que je te demande. On part avec la fille et tout le monde est heureux. »


            La petite fille serra les dents. Kazuo avait choisi, elle ne pouvait pas faire de remarques. C'était son supérieur après tout. Mais reprendre Etwhal sans aucun mot ni marque, en assomant le garde au passage qui saurait parfaitement que ce n'était pas la demoiselle qu'il gardait était le signe clair que "l'attaque" avait été requise par le gérant du Summoner's Wish. Cette mission serait donc probablement à recommencer et les gardes seraient plus préparés...

          Elle garda cependant le silence, il était Chûnin et elle n'était qu'une Genin, il avait raison, que ce soit probablement par expérience, quoi qu'il en dise, ou simplement par hiérarchie. Il avait même soupiré, parler ne servirait plus à rien.

      « Comme vous voudrez, Meito-senpai. Bonne nuit. »


          Katsuko s'allongea sur le lit et se glissa sous les draps, se tournant vers la fenêtre. Elle regarda le ciel calme et étoilé de cette petite ville si agitée ces temps-ci. Elle se demanda alors ce qu'allaient devenir tout ces gens qui étaient devenus probablement bien gras en ces quelques jours. Quand ils verraient qu'Etwhal leur avait été prise, que ferait-ils ? Surtout sans piste, la première chose logique serait de foncer à Suna. C'était de là qu'elle venait après tout... Elle soupira discrètement puis ferma les yeux, se laissant aller pour pouvoir prendre des forces avant de se lancer pour la mission le lendemain. Ils devraient préparer leur action et leur plan pour quitter la ville durant la journée, l'action devrait se dérouler de nuit pour éviter un certain nombre de garde et les habitants qui ne souhaitent probablement pas voir disparaître la source de leur richesse nouvelle.

          La demoiselle ferma les yeux et les rouvra ce qui lui sembla être une seconde plus tard. La douce lumière matinale de l'astre solaire pénétrait dans la chambre et venait carresser son visage. Elle souriat, le jour s'annonçait bien. Elle se leva et s'étira sans bruits, prenant garde à ne pas réveiller son coéquipier visiblement toujours endormi. Peut être avait-il eût du mal à s'endormir, ou simplement avait-il besoin de plus de sommeil à cause de son affrontement de la veille. Il n'avait eut qu'une blessure mais le combat avait été probablement plus corsé.

         Katsuko se changea rapidement, rangeant la nuisette dans son sac, puis écrivit un petit mot expliquant qu'elle allait s'entraîner qu'elle accrocha tant bien que mal à la poignée de la chambre. Elle descendit sans un bruit dans l'auberge encore endormie, son sac posé contre le lit. Un vieil homme était au bar et maugréait sur la jeunesse, probablement le propriétaire. Elle le salua respectueusement dans un sourire avant de sortir. Elle fit donc un tour de la ville en courant, en profitant pour découvrir ainsi les allées principales puis les rues secondaires qui pouvaient leur permettre de disparaître rapidement. Elle devait établir un trajet de départ précis et rapide, mais qui leur éviterait également d'être des cibles trop faciles pour des attaques à distance. La grande allée linéaire centrale ne paraissait donc pas être le chemin le plus sûr si jamais ils étaient poursuivis de près.

            La vampirette aux cheveux roses courut donc dans les différentes rues, réfléchissant à la largeur mais aussi à l'encombrement de la rue. Certaines étaient remplies de cartons qui ne seraient peut être plus là le soir même, d'autres, dans un quartier plus mal fammé, étaient couvertes d'ordures, d'autres encore étaient propres avec des pavés alignés soigneusement tandis que les précédentes étaient en terre battue. Il y avait de vrais écarts de richesse, même dans un bourg de cette taille.

           Elle termina son tour une heure et demi plus tard, la cartographie de la ville en tête. Elle avait dû développer un certain nombre de qualités pour pouvoir vivre sous l'emprise de son père, une très bonne capacité d'orientation avait été l'un des critères majeurs dans les raisons de sa survie jusqu'alors. Une fois ce tour fini, elle rentra tranquillement et alla voir le vieil homme, lui demandant deux petit-déjeuner et un plateau afin de pouvoir le monter dans la chambre.

          La jeune Sunajin remonta donc avec son plateau chargé et le posa sur la table où elle s'installa et commença à manger, invitant son collègue à la rejoindre.

      « Bonjour Meito-senpai. Je suis allée faire un tour de la ville, j'ai trouvé trois chemins différents et rapides pour quitter la ville, selon si on est poursuivis ou non. Les deux premiers mènent à nos chevaux, si on a un temps correct, le dernier peut nous aider à disparaître dans la forêt quelques minutes après avoir quitté les murs de la cité ce qui serait plus aisé si nos poursuivants éventuels nous collaient de trop près. »


           Elle commença à manger calmement les deux tartines qu'elle s'était faite pendant sa tirade avant d'attraper une des deux pommes disposées sur le plateau.

      « Je propose que nous préparions le terrain pendant la journée, que nous achetions peut être de quoi manger pour le retour, personnellement je n'ai plus de rations. Pour disparaître une fois hors de la ville, je sais qu'une longue rivière assez calme et peu profonde sur ses bords traverse Yu no Kuni puis pénètre Hi no Kuni jusqu'à sa source située à l'est du temple du Feu.. Nous pourrions la remonter jusqu'à changer de pays pour éviter toute trace pendant des dizaines de kilomètres, ils ne parviendraient pas à nous suivre ainsi. Qu'en pensez-vous ? »


          Neiko souriait gentiment, espérant qu'il ne pense plus vraiment à ses bras, ou qu'au moins il accepte de ne plus en parler. S'il pouvait éviter de ramener ce sujet là sur la table, elle lui en serait grandement reconnaissante...


_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Jeu 9 Mar - 12:09

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Quinzième Post


J'avais besoin de dormir. De me reposer et de me faire à l'idée que je n'étais qu'un pion qui n'allait certainement jamais devenir un roi. Tout ce que je savais sur moi, c'était que j'étais là, sans raison. Cette clé que je portais était quelque peu un fardeau, un fardeau que je ne méritais pas. Ma tête posée sur l'oreiller, je fixais le sol, le mur, le plafond comme pour y chercher une réponse, mais rien ne m'attendait sur ce plancher usé, sur ce mur autrefois blanc et sur ce plafond qui me maintenait par miracle à l'abri du vent qui soufflait dehors. Katsuko était bien au-dessus de moi et croyez moi, ça fait toujours mal de se rendre compte qu'il y a en effet bien plus de gens, plus fort que vous... Je fermais alors les yeux, espérant y retrouver le sommeil, mais je n'y trouvais que des mauvais rêves, mes espoirs s'évanouissant pour toujours et mes buts beaucoup trop loin pour les atteindre.

Dans ce genre de moment, j'avais toujours l'habitude d'aller vers ma mère. Elle me donnait toujours les solutions à ce genre de problèmes, malheureusement, je devais composer sans elle et qu'avec l'aide de mon père. Pas qu'il était inutile, bien au contraire, mon père était sans doute la personne qui m'avait le plus aidé jusqu'ici, seulement, ma mère savait y faire avec moi... Je commençais à me dire que je n'étais pas spécialement un bon fils, ayant pris le large pour me retrouver à Suna avec une mission différente de celle qu'elle m'avait donnée... Je me sentais seul et perdu en cette nuit à Haru No Kuni. J'avais besoin de terminer cette mission au plus vite pour me poser les vraies questions... Est-ce que je pourrais vraiment être un héros un jour ? Est-ce qu'il ne faudrait pas simplement abandonner et trouver un travail de maçon, comme mon père ? Est-ce que je pourrais au moins défendre qui que ce soit, comme mon clan le suggère...? Tant de questions... et moi, je ne comprends rien.

Finalement, le sommeil vint à moi. La fatigue m'emportant dans les bras de cette "Morphée". La nuit avait été compliquée pour moi, me réveillant, m'endormant, me réveillant, m'endormant encore... Je n'allais certainement pas passer une bonne journée, c'était clair et net. Je sentais même Katsuko se lever du lit... Je rougissais, n'osant pas la regarder se changer, j'avais d'autres soucis ! Je me levais tout de même quelques instants plus tard, ouvrant la fenêtre pour profiter un peu de l'air frais, la brise jouant avec mes mèches situées devant mes yeux. Perdu dans mes pensées, Katsuko rentra dans la chambre, l'air jovial... Elle venait encore avec de quoi manger. J'attrapais simplement une pomme, plongeant mes dents dedans pour essayer de me nourrir un peu, ne voulant pas tomber à cours d'énergie. Elle commença alors la discussion.

« Je propose que nous préparions le terrain pendant la journée, que nous achetions peut-être de quoi manger pour le retour, personnellement, je n'ai plus de rations. Pour disparaître une fois hors de la ville, je sais qu'une longue rivière assez calme et peu profonde sur ses bords traverse Yu no Kuni puis pénètre Hi no Kuni jusqu'à sa source située à l'est du temple du Feu.. Nous pourrions la remonter jusqu'à changer de pays pour éviter toute trace pendant des dizaines de kilomètres, ils ne parviendraient pas à nous suivre ainsi. Qu'en pensez-vous ? »

Je fixais ses manches recommençant à me questionner à propos de ses manches et du fait qu'elle me cachait encore bien des choses. Je la regardais dans les yeux, réfléchissant finalement à cette mission, je devenais peut-être un peu plus distant, mais c'était pour ma sécurité. Même si en apparence Katsuko m'apprécier, je ne pouvais pas réellement être sûr de ce qu'elle ressentait vraiment. Elle avait bien menti à tous ces gens sur la route, sur notre situation à ce barman en bas... Je soupirais, plaçant ma clé dans mon dos, l'air déterminé malgré la soirée pourrie que je venais de passer. Je fermais les yeux, continuant de manger ma pomme.

"C'est une bonne idée. Bien joué pour avoir repéré les échappatoires."

Je finissais ma pomme, m'étirant et allant pour sortir de la chambre, je ne me retournais pas, laissant Katsuko seule.

"Merci pour avoir apporté à manger. Je vais aller nous chercher de quoi nous nourrir pendant le trajet vers Suna. J'irais dire au revoir à Pile-Poil ce soir, ça va être triste..."

Je baissais la tête, n'arrivant pas vraiment à me concentrer. J'avais clairement les idées ailleurs aujourd'hui, mais je profitais du village qui se rapprochait un peu de celui de Suna. Les enfants jouaient dans les rues, les rues étaient bondées et on pouvait sentir la bonne odeur des petit-dej' dans les coins de rue. Je souriais malgré la nuit que j'avais passée, je devais avoir une sale tête... Mais il fallait sourire ! Il fallait prendre son courage à deux mains et sortir pour sourire, profiter du soleil et là, je n'avais qu'une petite mission a effectué, acheter à manger. Ça n'allait pas être si compliqué pour le coup, hein...? Je rentrais alors dans une petite épicerie, une fillette avec un air boudeur m'acceuilla, ses parents étaient en train de ranger des affaires dans l'arrière-boutique. Elle avait des petites couettes roses, sans doute une coloration, comme sa mère avait justement. Je prenais quelques articles, des boîtes en conserve, des plats a réchauffer, finalement tout ce qui pouvait se manger vite. Je m'imaginais déjà fuir un repas à cause de bandits...

Je déposais quelques pièces sur le comptoir de la petite fille mignonne et semblant ne s'être absolument pas levé du bon pied. J'avais donc à présent, un sac rempli de provision et la journée était loin d'être terminée... Je n'avais pas envie de rentrer pour le moment, Katsuko m'irritant presque... Elle m'avait blessé en ne me disant pas toute la vérité et je crois qu'au fond de moi, j'avais été déçu. Pas que je voulais absolument de Katsuko, juste que je mettais laissé berné par mes sentiments et qu'à présent, je me sentais humilié... Comme si on agitait un bonbon devant un enfant avant de le lui enlever. J'avançais dans le village qui semblait encore endormi même si l'heure du déjeuner approchait à toute vitesse. Il y avait quelques enfants jouant dans les rues avec un ballon. Je prenais une mine boudeuse... Moi aussi, j'avais envie de jouer. C'est alors qu'en traversant l'une des rues principales du village, je me faisais presque percuter par un garde. Je tombais à terre, mes provisions étaient tombées au sol. J'allais pour les ramasser, me disant qu'il y avait en effet des cons partout, quand une main féminine toucha la mienne. Je relevais la tête, croisant mon regard bleu avec un autre regard bleu. Je rougissais, comprenant que j'étais face à face avec une fille.

"Oh je... c'est... pas grave...."

Je rougissais... C'était Etwhal ! Elle était juste sous mon nez ! Mes yeux brillaient, elle était vraiment jolie, je me sentais comme absorbé, mais la réalité me frappa de nouveau, un garde me bousculant, plus pour protéger la jeune femme. Je serrais des dents, commençant réellement à en avoir marre de me retrouver par terre à cause de tarés dans ce genre.

"Si vous voulez un autographe, ce sera après la représentation de ce soir, reculez !"

La fille se releva, mon sac entre ses mains. Elle prenait alors un air énervé, bousculant son garde pour me redonner mon sac. Je rougissais, la voyant faire. Elle me souriait, me lançant un clin d'œil.

"Euh.. bhabhaaamici."
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Jeu 9 Mar - 18:21


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

           Neiko remarqua que pendant le repas, son supérieur continuait à porter une forte attention à ses manches. Elle se sentait très gênée mais tâcha de ne rien laisser paraître. Elle lui expliqua ce qu'elle avait fait depuis son levé puis attendit sa réaction. Bien qu'il démontra une lassitude certaine, soupirant et fermant les yeux, il la gratifia d'une remarque positive pour avoir pensé à repérer les voies de fuite. Il continua ensuite de parler, lui expliquant comment il souhaitait que la journée se déroule. Elle l'écouta donc avec attention.

      « Merci pour avoir apporté à manger. Je vais aller nous chercher de quoi nous nourrir pendant le trajet vers Suna. J'irais dire au revoir à Pile-Poil ce soir, ça va être triste... »


            La jeune fille aux longs cheveux fronça les sourcils à la dernière des remarques du Chûnin. Pile-poil ? Qui était-ce ? Une connaissance qu'il avait rencontré ici pendant la journée ? Il semblait s'attacher très vite. C'était peut être pour cela qu'il se sentait lésé face à son refus de lui expliquer réellement le pourquoi du port constant de ces manches. Il semblait avoir une véritable gêne à ce sujet, comme s'il ne pouvait plus lui faire confiance. Ce serait problématique pendant l'action nocturne qu'ils allaient mener. Elle avait besoin de sa confiance comme lui avait la sienne, bien qu'elle ne puisse décemment pas lui parler de cela. Elle devrait lui donner l'espoir ou en tous cas lui dire qu'éventuellement, elle pourrait lui en parler plus tard.

          Elle allait l'interpeller mais il sortit de la chambre, la laissant seule sans plus de consignes pour la journée. Elle se retrouvait donc bien embêtée, sans avoir de réelles directives, elle qui n'était que Genin. Lorsqu'elle devait faire une mission en compagnie d'un supérieur, c'était à lui de la diriger. Elle avait donc apparemment quartier libre jusqu'au soir, alors qu'ils n'avaient même pas fixé de rendez-vous. Elle avait cependant vu le barman la veille qui lui avait expliqué qu'un concert se tiendrait le soir même, ce serait une bonne opportunité pour le trouver là-bas. En attendant, elle allait explorer plus en profondeur la ville. Si jamais elle pouvait y trouver quelques livres intéressants, qui sait...

         Katsuko prit donc ses affaires, fermant la chambre derrière elle et laissant un mot au comptoir, qu'elle prit le temps d'écrire soigneusement comme une jeune femme amoureuse, soupirant en tâchant de trouver une formule correcte pour indiquer qu'elle serait au concert le soir et qu'elle allait passer sa journée à traîner dans les librairies tout en gardant la couverture. Le mot terminé, elle donna ce mot au vieil homme toujours derrière le bar en demandant qu'il soit remit à Kazuo lorsqu'il reviendrait. Ainsi, il saurait où elle se trouvait. Elle avait également profité de ce passage pour ramener le plateau encore en parti rempli.

          Quittant alors Bière Toujours, elle laissa un petit billet en pourboire -petit pour elle ce qui s'avérait probablement être un montant égal à un mois de pourboires habituels- à l'intention du barman, indiquant avec un sourire mignon qu'il avait été très gentil la veille au vieux qui semblait ahuri sans qu'elle n'en comprenne la raison. Elle se dirigea vers le centre de la bourgade, rentrant chez quelques libraires. Elle vit passer après un certain moment un cortège, Etwhal entourée d'un nombre certain de gardes. En effet, de jour, il serait compliqué de donner dans la discrétion. Mieux vallait attendre la nuit.

          La demoiselle aux yeux rouge sang acheta un petit livre qui parlait de quelques propriétés de base sur les herbes. Elle pratiquait l'Eisenjutsu à faible niveau pour les soins mineurs, ce qui était toujours agréable et pratique. Si elle avait aussi quelques connaissances en botanique, elle pourrait probablement ralentir les morts ou les blessures graves et espérer sauver quelques uns de ces coéquipiers.

         Elle s'attela ensuite à la recherche de livres sur le Kerryûgan ou sur d'autres arts, ne serait-ce que pour connaître un peu ce que d'autres shinobis seraient capable de faire et pour ainsi commencer à imaginer comment se défendre face à des techniques inconnues pour elle. Cela lui serait certainement d'un grand secours, au vu de la manière avec laquelle Okita l'avait battu. Si elle pouvait prévoir un plus grand nombre de réactions possibles face à ses mouvements à elle, elle pourrait anticiper et ainsi mieux s'adapter pour mieux les vaincre tous, quelles que soient leurs méthodes de combat, y compris pour les fuyards de son genre. Si ses esquives permanentes avaient été des plus irritantes, au moins avaient-elles été formatrices pour la Chinoike qui s'en rendait désormais compte avec le recul.

            Elle tomba ainsi sur un livre parlant de Goganjutsu, ensemble de techniques qui permettaient justement les anticipations dont faisait usage son équipier. Elle était par ailleurs bien heureuse de ne pas avoir eu le temps de le revoir depuis. Il y avait surtout de nombreuses explications sur le camouflage et les moyens de détection qui existaient et qui expliquaient comment contrer tout ces effets. Plutôt poussiéreux, le livre ne valait pas grand chose aussi se permit-elle de l'acheter, son poids étant lui aussi raisonnable. Elle ne peinerait en aucun cas avec ces deux bouquins supplémentaires dans son sac de kunoichi.

           La journée avait bien avancé, elle prit le temps de manger rapidement un sandwich qu'elle avait acheté dans une boulangerie en chemin ainsi qu'une pâtisserie plutôt réussie au citron. Elle refit un tour de la ville en courant, attendant un peu désespéremment le soir, s'ennuyant à mourir. Elle ne savait pas vraiment quoi faire. Elle finit, quelques heures avant le concert, par choisir d'aller repérer ces lieux aussi ainsi que les loges et le bâtiment où dormait Etwhal. Ce n'était pas très compliqué, les bâtiments où elle vivait ici étaient tous cernés par des gardes, mis sous haute protection. Probablement à cause de la foule qui se massait toute la journée dans ce pâtelin bien trop petit pour tant de monde.

          Ces derniers repérages terminés, elle alla acheter deux billets de concert et attendit près de la zone de vente, cherchant du regard l'homme à la clef qui la supervisait pour cette mission. Il prenait son temps en tous cas...


_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    
 

[Mission C] Etwhal, où es-tu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Suna-