AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
[Mission C] Etwhal, où es-tu ? Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Ven 10 Mar - 0:52

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Seizième Post


Etwhal était réellement une jolie fille. Mon visage prouvait en tout cas qu'elle était réellement attirante... Elle portait ce jour-là une robe d'été blanche un simple gilet bleu en laine. Elle était jolie, pure, douce, pourtant en bousculant ce garde, je voyais bien de la colère en elle... Elle n'était pas heureuse d'être ici, mais ne semblait spécialement en prison puisqu'elle pouvait sortir et rentrer à sa guise visiblement. J'avais repris mon sac en main, me demandant ce que j'allais bien pouvoir faire... La tête baissée, je me rappelais tout à coup ce que je pouvais bien faire ici, en tant que ninja, mais aussi en tant que héros. Je relevais la tête, les yeux brillants d'espoir, d'épicness. Je laissais alors un petit sourire, déterminé à rentrer à l'hôtel, mettant au point un plan parfait. Je me mettais alors à courir dans la rue en direction de l'auberge où j'avais dormi avec Katsuko la veille, résonnant dans ma tête les mots que j'avais dit à ce père...

"Hey, Katsuko et moi, on fait partie de l'élite de ce village ! On vous ramènera Etwhal, je vous le promets. Parole de héros."

Je souriais, m'imaginant déjà rapporter Etwhal à son père, ressortir de cette boutique l'air glorieux et... Repartir à nos affaires respectives. J'entrais alors dans le bar, le chef au comptoir me demanda d'avancer, me laissant un mot de la part de Katsuko qui une fois de plus aujourd'hui, me faisais rougir... En très gros, elle me disait de me retrouver au concert de ce soir... Elle m'avait invitée au concert d'Etwhal ? Le barman me tapait alors sur l'épaule, fier de lui.

"Ahah... Hier c'était pas le grand soir ? T'en fais pas, la gamine va t'arranger le coup avec ta gonze."

Il me souriait, j'avais l'impression de mourir. Mais ce n'était pas de l'humiliation, plus une sorte de taquinerie qu'avait fait à mon égard cet homme. Alors sa femme sortait de l'arrière s'excusant auprès de moi et l'engueulant d'une façon quelque peu comique. On aurait dit un très vieux couple. Je souriais tout de même, voyant même la femme sortir de cette arrière-boutique qui servait de maison à ce vieux couple, un costume. C'était une sorte de tenue de soirée avec une chemise blanche, un pantalon noir et une veste de la même couleur.

"Je pense que tu as besoin de ça. C'est ce que portait Eddie quand il a réussi à me charmer."

Je regardais la taille éventuelle que pouvait avoir cette tenue et l'homme en question qui était bien plus épais à mon époque.

"Hey! Me regarde pas comme ça, j'ai pas toujours été un si gros sac à bière. À vrai dire, j'étais plus dans ton genre, sportif et ayant un ticket avec une fille. Bon ok, la tienne a les cheveux roses et alors ? Tente ta chance p'tit. Et plonge toi dans l'alcool quand l'élue viendra t'embêter avec le linge."

L'homme se prenait un coup de chaussette sur la tête pour plaisanter. Il répliquait alors avec un baiser. Je souriais, presque trop content pour eux, prenant la tenue dans mes bras... Et puis finalement, pourquoi pas ? Même si je ne devais rien attendre de cette fille, je devais jouer le jeu. J'acceptais d'enfiler cette tenue de soirée, allant m'habiller dans ma chambre à toute vitesse. Après quelques minutes, je redescendais, cette tenue m'allait comme un gant. J'étais assez surpris, mais tant mieux. J'espérais même faire un peu effet, mais c'était Katsuko... Elle avait pas de cœur limite. Je soupirais, un peu gavé de la soirée alors qu'elle n'avait pas commencé. La femme du barman me fit alors un clin d'oeil.

"Aller, bonne chance gamin. Ramène-la dans la chambre ce soir, il n'y aura pas grand monde avant trois heures du matin. Il y a une fête après le concert. Ah, n'oublie pas le parapluie !"

Je rougissais encore plus, quittant l'établissement sous les rires du barman et des clients. J'avais déposé alors mes courses avant de quitter le bar, sous la surveillance du gérant. J'allais passer la soirée avec Katsuko et au fond de moi, je voulais m'attendre à quelque chose, mais... quoi ? C'était juste Katsuko, rien qu'elle et ce qu'elle était au fond d'elle. Je n'avais rien à espérer, même si malgré tout, mon coeur battait, cherchant un battement qui lui répondrait. Je mettais les mains dans les poches, me dirigeant alors vers le bar. Ma promenade dans la ville avait été longue et je connaissais maintenant un peu mieux les lieux, au point de pouvoir m'en sortir en cas de coup dur cette nuit. Je traversais cette ville, le jour commençant petit à petit à se coucher. Je baissais la tête, entendant déjà les premières partie du concert d'Etwhal, j'avais mis du temps à arriver, étant quelque peu gêné...

Sur le trajet, je repensais à cette chance en or qu'on allait avoir. Il y avait une fête après le concert... C'était le meilleur moyen de prendre Etwhal et de s'en aller le plus vite possible d'ici. Je regardais alors l'horizon, m'offrant un spectacle unique. Elle était là, Katsuko, les faisceaux rose, blanc et bleu s'envolait dans le ciel derrière elle, sa silhouette m'aveuglant presque. Je souriais, elle était réellement venue.

"Hey. Désolé du retard... Oh."

Rain and Love

Je sentais quelques gouttes nous tomber dessus. Je déployais le parapluie qui remplaçait ma clé ordinaire ce soir. J'avais tout planqué dans ma chambre, rien ne serait perdu. Je plaçais alors le parapluie au-dessus de nos têtes, rougissant en me rapprochant d'elle pour partager cet abri. Ce moment était bizarrement cool... Je sentais mon cœur battre fort dans ma poitrine, mais je rougissais pas autant. J'avais presque envie de prendre le dessus sur cette nature qui faisait que je rougissais à n'importe quelle fille. Je ne savais pas si c'était réellement le manque affectif, le manque amoureux, la température qui se rafraîchissait, mais j'avais envie d'être proche d'elle, maintenant, peut-être demain aussi ? J'en savais trop rien. Je grattais alors ma tête, souriant, un peu gêné et les joues rouges. C'était une manie gestuelle... Dès que j'étais un peu gêné, je me laissais aller et je grattais ma tête, passant une main dans mes cheveux pour me détendre.

"Du coup, le concert ? C'est un chouette endroit et... ouais, c'est cool d'y aller tous les deux."

Je fixais alors de mon regard bleu, celui de Katsuko rouge... Tout semblait nous séparer. Son talent vis-à-vis du mien, mon humour... Vis-à-vis de ce qu'il en reste du sien et ma combativité vis-à-vis du sien... J'avais envie de me rapprocher d'elle comme elle l'avait fait la veille après m'avoir soigné. Avoir l'illusion de passer ma soirée en compagnie de quelqu'un. Pour de vrai. Comme dans les mangas. Je déglutissais, mes yeux ne pouvant couper ce lien si fort qu'il y avait, ce lien relié à elle. Je me mordais légèrement la lèvre, embêté, ne prêtant plus attention au reste, les gouttes de pluies tombant lentement sur le sol au lieu de s'abattre comme des missiles. Les bruits s'arrêtaient, j'entendais seulement cette pluie s'abattre, formant des petites vibrations que je ressentais plus que tout... Je suppliais mes sens de me faire ressentir le cœur de Katsuko et tout ce qu'il y avait à faire, c'était de me coller à elle, sentir son odeur plus intensément, observer la beauté de ses cheveux de plus près, sentir sa peau en fusion avec la mienne, écouter sa voix si froide me réchauffer et... Peut-être finalement goûter ses lèvres ?

Mon cœur battait. Quel était ce sentiment...?
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Ven 10 Mar - 12:25


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

          Kazuo arriva finalement, après une bon quart d'heure d'attente. Il avait prit son temps pour se promener en ville on dirait, il avait totalement changé d'habits, comme s'il s'était mit sur son trente-et-un. Il portait une veste noire sur une chemise blanche et un pantalon de costume. Le tout formait un ensemble plutôt classe. Elle soupira légèrement. Une telle tenue pour un concert ? Il se ferait remarquer, et c'était bien la dernière chose nécessaire... Surtout s'il avait déjà été repéré.

         Mais bon, au moins avait-il l'air adulte pour une fois. Il faisait moins cet enfant capricieux et boudeur, qui n'en faisait qu'à sa tête. Il était son ainé et son senpai, pour une fois il semblait vraiment prendre son rôle à coeur. C'était déjà ça, et cela arracha un sourire à la demoiselle aux longues canines, laissant l'une d'entre elles passer au dessus de sa lèvre basse.

    « Hey. Désolé du retard... Oh. »


           Il s'excusait, tant mieux pour lui. Sinon il aurait probablement prit une claque. Le concert allait bientôt commencer et on leur avait beaucoup vanté les talents de musicienne de la petite qu'ils étaient venus récupérer, elle comptait bien en profiter au moins une fois, histoire de ne pas avoir fait cette mission pour rien. Une petite récompense pour un tel travail était tout à fait légitime, non ?

    « Dépéchez-vous Meito-senpai, on va rater le début. J'ai déjà prit nos tickets, mais il va falloir réussir à se faufiler jusqu'à l'intérieur maintenant. Ils sont tous fous à l'idée de rentrer qu'ils se sont tassés. Ça va être compliqué de rentrer ! »


            Elle gardait son petit sourir amusé, l'excitation générale commençant à la gagner. Il sortit un parapluie pour les protéger des premières gouttes qui commençaient à tomber avant de se coller à elle en rougissant. Encore une fois, il était gêné par si peu... Katsu' ne s'en formalisa pas, il était tout de même bien plus motivé que la veille. C'était un bon point. Il semblait également laisser couler la question des manches, ce qui était des plus appréciables.

    « Je vois que vous vous êtes fait beau, j'aurais peut être du prendre le temps d'acheter une tenue un peu plus huppée. Vous ressemblez plus à un adulte ainsi, si je puis me permettre... »


           La vampirette remarqua qu'il était gêné, il passa sa mains dans ses cheveux. L'avait-il entendue ? Peu probable, mais bon, elle l'avait dit au moins.

    « Du coup, le concert ? C'est un chouette endroit et... ouais, c'est cool d'y aller tous les deux. »


          Elle hocha la tête, glissant sa main dans celle du garçon qui l'accompagnait, prenant les devants. Avec sa petite taille, elle arrivait bien à se faufiler, tant qu'il lui tiendrait la main, elle pourrait le guider jusqu'à leurs places à l'intérieur.

    « Oui, c'est cool. Allons-y. Ne me lâchez pas sinon nous allons nous perdre. Je n'ai pas spécialement envie de louper la moitié du concert, déjà que ce sera compliqué de rentrer. »


          Elle l'entraîna avec une certaine force, se glissa et poussant légèrement les badauds qui se pressaient dans l'entrée. Elle parvint à traverser cette foule compacte, entraînant avec elle Kazuo. Une fois à l'intérieur, elle le guida directement jusqu'à leur place attitrée, un peu sur le côté de la scène. Effectivement, Etwhal était déjà là, mais elle n'avait pas encore commencé. Des centaines de personnes semblaient attendre le premier son, une acclamation générale demandait à l'artiste de se lancer, impatientes.

        Neiko analysa alors immédiatement la situation. Six gardes visibles, quatre devant, deux derrière. Il y aurait une séance d'autographes après le concert puis une fête. Peu probable que la jeune fille qui se tenait sur la scène et qui venait de lever la main sur son instrument y participerait, elle serait surement épuisée de sa journée et du concert, sans compter son incapacité à parler. La séance d'autographes et de rencontres serait surement suffisante. Il faudrait alors attendre un moment le temps que la plupart des gardes retournent à la fête, mais ce serait le moment idéal pour frapper et récupérer Etwhal. Cependant, son camarade n'avait pas sa clef... Ce serait gênant, comment allaient-ils pouvoir se débrouiller pour fuir tout en repassant à la chambre ? Qu'allaient dire les tenanciers s'ils les voyaient dans leur auberge avec Etwhal ? Ils comprendraient certainement...

        Elle se rendit alors compte qu'elle n'avait toujours pas lâché la main de son coéquipier, elle rougit et arrêta de la serrer. Enfin bon. Il savait ce qu'il faisait après tout, il était grand, c'était un Chûnin, il avait surement une raison ou une idée derrière la tête. C'est à ce moment qu'elle fut arrêtée dans ses pensées par les premières notes d'une sublime mélodie qui sembla emporter toute l'immense salle de concert, les bruits cessant complètement. Tout le monde était absorbé par la magie de la musique d'Etwhal.


        On ne leur avait pas menti décidément...


_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Ven 10 Mar - 17:59

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Dix septième Post


Ça y est... La soirée pouvait enfin commencer et grâce à cette tenue, j'espérais vraiment pouvoir... Séduire Katusko. Ok, il fallait maintenant que je l'assume, Katsuko m'avait totalement rendu dingue. Son comportement, ses cheveux, son sourire bien qu'inquiétant parfois me faisait craquer. Je baissais la tête, les yeux dans les yeux avant de redescendre quelque peu sur terre...

« Dépéchez-vous Meito-senpai, on va rater le début. J'ai déjà prit nos tickets, mais il va falloir réussir à se faufiler jusqu'à l'intérieur maintenant. Ils sont tous fous à l'idée de rentrer qu'ils se sont tassés. Ça va être compliqué de rentrer ! »

Elle était pressée d'y aller..! C'était un bon point non ? Non, pas vraiment. Je n'arrivais pas lui faire profiter des bons moments comme ceux-là. Que ce soit le bruit de la pluie ou même de son odeur, je ne pouvais que me délecter de tout ça, admiratif et patient en attendant le bon moment pour agir. Elle était froide, parfois trop calculatrice, mais je n'arrivais pas à me lasser de ces regards, de ces petits sourires, de ces yeux rouges me fixant et de cette voix me transperçant jusqu'au cœur. Je tirais une petite moue boudeuse pour finalement voir ma main attrapée par la sienne. Je rougissais, me laissant totalement guidé, mon parapluie se fermant une fois à l'intérieur de la salle dans laquelle j'avais combattu le ninja qui m'avait mis une raclée hier...

Je passais entre les différentes personnes dans l'assemblée, déjà prêt à écouter la si belle musique d'Etwhal... J'avais pu en avoir un avant-goût pendant mon combat avec ce mercenaire que j'avais vaincu celons-moi. J'avais même presque entendu une petite voix dans ma tête me chanter une douce mélodie me permettant de me soigner, de me redonner le moral et de me détendre le plus possible pour malaxer mon chakra aisément. Je mettais sentis bien pendant ce combat, même si mon adversaire était coriace et m'avait presque tué pour le coup... Néanmoins, je ne pouvais pas penser à ça. Je ne faisais que fixer la main de Kitkat qui me tenait pour m'emporter avec une telle force dans la foule. Soit elle n'avait pas envie de me perdre, soit elle avait juste envie d'assister au concert dans son intégralité avec moi. L'un comme l'autre, je ne pouvais m'empêcher de rougir d'avantage, mon visage devant ressortir encore plus vis-à-vis de ma tenue assez sombre.

Je fixais alors la scène, Etwhal se préparant le mieux possible alors que la plupart des spectateurs discutaient entre eux, excités d'entendre la douce mélodie d'Etwhal. Je baissais les yeux, regardant la main de Katsuko toujours attachée à la mienne... Qu'est-ce que ça voulait dire ? Je devais jouer le jeu et être son petit copain ce soir...? Soit. Je devais l'être pour la mission et surtout pour moi. Je fermais les yeux deux secondes, puis la main de Kitkat se sépara de la mienne. J'eus un moment de panique, pour au final voir ses joues rougir. Je souriais en coin, amusé de la situation... Elle aussi pouvait éprouver ça alors hein ? Je tournais la tête, sentant un regard sur moi, mais... rien. Il y avait quelque chose de bizarre, je pouvais sentir comme mon cœur vibré... Je regardais alors mon pendentif qui pendait sur mon torse, le sentant vibrer aussi. Cette sensation était réellement étrange, j'avançais, me collant sans faire vraiment exprès à Katsuko. Je rougissais et j'oubliais rapidement ces soucis de vibration...

Dans le feu de l'action, je perdais le contrôle de mon corps en quelques sortes. C'était peut-être à cause de ces derniers jours pourris que j'avais vécu, peut-être à cause du fait que je ne voyais plus beaucoup Akio ni même Kenzô, que Natsuki m'avait complètement volé Anna et qu'elle-même m'avait abandonnée que je me sentais aussi seul... Mais quand Kitkat était dans le coin, je me sentais renforcé. Comme réparé. C'était idiot, je sais... Je l'avais rencontré, il y avait déjà à peine deux-trois jours, mais j'avais envie d'être plus proche d'elle, tout de suite. La voyant rougir, je prenais ça comme un signe de me rapprocher d'elle encore.


Je passais alors dans son dos, imitant le comportement d'un petit ami en plaçant les mains sur son ventre, l'enlaçant contre moi.


Alors les premières notes s'envolèrent dans la gigantesque pièce de concert. Le rideau dans le dos d'Etwhal se souleva et alors tout un orchestre dirigé par la jeune femme formait en harmonie un thème qui me revenait en tête et qui me surprit alors tout de suite. Ces notes, chaque petites notes, chaque petite chose que faisait cette chanson me faisait sourire, mes yeux profitant du spectacle. Une fois de plus, je pouvais entendre une voix dans ma tête, puissante, robuste, juste et maîtrisée faisant envoler en éclat mes problèmes, mes maux de cœur, ma timidité, mes mains s'aggripant avec douceur contre Katsuko. Je sentais même mon pendentif vibrer plus intensément, mais je n'en faisais rien... Les larmes montaient, je sentais ces notes que je connaissais depuis tout petit me donner envie de relâcher mes sentiments, la pression et de pleurer de joie. Jamais de ma vie, je ne mettais sentis aussi bien dans ma peau.

Je me rappelais alors de tout... De ces notes que me chantait ma grand-mère alors que je commençais à voyager dans un berceau à travers le monde, ma mère combattant déjà le mal avec mon père et tout le clan... Je me rappelle de ces mots qu'elle pouvait poser dans les airs pour me bercer, me calmer, me soigner...! Ces mots qui me faisaient vibrer à cette époque recommençaient maintenant ! Je sentais de nouveau mon cœur vibrer, me donnant le courage de poser mon front contre la tête de ma coéquipière les larmes perlant sous mes yeux pour s'abattre sur le sol. J'en avais même fait tomber mon parapluie, profitant de la magique que m'offrait ce spectacle si intense pour moi. J'espérais secrètement que quelque chose se passe. Que Kitkat se retourne et qu'elle comprenne là où je voulais en venir, là où ce week-end me menait. Je me trouvais ridicule, idiot. Ce n'était que Katsuko, elle ne voyait rien de tout ça et préférait juste travailler.

Je désespérais, écoutant les notes se succéder, créant en moi une joie immense me chamboulant complètement. Quelques secondes après la fin de la chanson, j'avais les yeux rivés sur ma partenaire, espérant réellement qu'elle se retourne, sachant exactement quoi faire après ça. Je relâchais petit à petit la pression que j'avais posée sur son ventre, ses hanches pour presque rattraper ses mains, mais je n'en avais pas la force, je me sentais trop intimidé par Kitkat et je voulais surtout sentir une nouvelle fois cette sensation d'être attrapé par celle-ci. Alors les derniers coups de batterie tombaient, les trompettes s'arrêtaient, la harpe de la jeune femme délivrant ces dernières notes. Je m'approchais alors de la tête rose de mademoiselle, voulant poser un baiser contre toute attente, en revanche, dans le coin, plus haut j'apercevais quelque chose qui me fit alors reprendre conscience de la situation...

Je voyais une silhouette sombre au loin, un long manteau noir, une capuche dissimulant un visage encore plus terrifiant que le mien quand je n'ai pas pu manger de pizza depuis une semaine et encore plus terrifiant que celui de Kitkat quand elle n'a pas dégusté de la chair depuis plus de trente minutes. Je me détâchais alors de ma partenaire, m'approchant de son oreille...

"Tu te prépares, on a des ennuis."


Au même moment, deux ninjas portant des bandeaux attaquèrent les quatre gardes à l'avant de la scène, découpant leur nuque en un éclair. Je prenais appui sur la rambarde devant moi pour sauter sur la scène, déjà prêt à contrer ce qui allait me tomber dessus. Les deux ninjas aux couleurs d'Iwa surpris devoir quelqu'un faire ça. Je courrais alors sur cette gigantesque scène, les deux ninjas à mes trousses. Je sautais dans les airs, effectuant quelques signes pour créer deux kunais dans mes mains et les balancer sur les deux enfoirés qui visiblement voulait perturber cette magnifique soirée... Les deux ninjas esquivaient alors mes attaques, je faisais réapparaitre deux kunais dans mes mains. Je pouvais me défendre et défendre Etwhal ! Néanmoins, comme je le pensais, un autre était descendu dans son long manteau noir en cuir. Je le regardais, celui-ci planant jusqu'au sol, maîtrisant le fuuton. Je serrais les dents, me retournant vers lui en position de défense.

"Je peux savoir ce qu'un type comme toi fait ici et avec les pires alliés possibles ?"

"Viens, ouvre ton cœur aux ténèbres..."


Alors ce type a sorti une clé, lui aussi... Elle ne ressemblait en rien à la mienne, elle semblait plus... Maléfique. Colorée en noir, la clé, alors, s'abattait sur moi à plusieurs reprises, les musiciens et Etwhal commençant à prendre peur, la jeune femme aux cheveux bleus se retrouvait seule sur la scène, moi, seul occupant ce type, les deux ninjas commençant a marcher doucement vers elle. J'élevais la voix.

"Je m'occupe de lui !"

Ce type s'acharnait sur moi avec sa clé, le publique commençant à prendre peur et surtout évacuant la salle de concert. La soirée était terminée, il fallait maintenant qu'on se batte pour notre mission, pour sauver cette ville de ce genre de type. À vrai dire, ce n'était pas la première fois que j'avais pu rencontrer ces types aux manteaux noirs. Ils se faisaient appeler Les Inconnus. Treize d'entre eux parcouraient le monde à la recherche des Porteurs de Clé, mais je ne les pensais pas aussi en avance. Pour cette génération, j'avais été le premier choisi par ma mère quand je suis arrivé à Suna, ils ne pouvaient pas déjà venir me chercher, pas maintenant... Alors j'ai tout compris, voyant les ninjas d'Iwa voulant s'emparer d'Etwhal et un bandeau d'Iwa attaché à la jambe de ce mercenaire qui je combattais. Ce type était en mission, tout comme Katsuko et moi...

Un énorme coup de clé vint alors bloquer mes mouvements, mes kunais retenant difficilement le coup. Alors je tombais un genou à terre, résistant tout de même à l'assaut de ce type.

"Mais qu'est-ce que tu espères...? Admets que tu as peur."

Il avait raison, j'avais peur... Lui n'était là que pour une mission de routine, moi, j'avais pris un risque en partant du village. J'étais bien plus faible que lui et j'espérais sincèrement que Katsuko s'en sorte avec les deux autres. Je repoussais mon assaillant qui prenait une pose de combat que mon clan avait créé. Je prenais moi aussi une pose de combat plus académique, venant de Suna. J'étais prêt à combattre, alors il envoya très rapidement une petite boule de feu avec un jutsu, j'en faisais de même, en voyant une lame de vent avec mon souffle, les deux attaques s'entrechoquant, formant un nuage d'explosion. Il fonça alors hors de l'explosion, me frappant en ventre avec un coup de genou, me faisant planer en l'air, sautant puis me donnant un coup de clé dans le sol pour me faire mordre la poussière... Mes kunais se plantaient alors autour de moi. C'était mal barré... Je devais me défendre... Je me redressais, du sang coulant de ma bouche. Je regardais Etwhal pendant ce temps courir dans la salle de concert, se dirigeant vers la sortie, malheureusement, l'un des ninjas que combattait Katsuko la suivait. Je n'avais même pas vu leur combat.

Je serrais les dents, voyant la clé de mon adversaire griffer le sol, sa prochaine destination ? Mon coeur. Je me remettais en position de défense, kunais levés contre ce type. Il me fallait une stratégie.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Meito Kazuo le Sam 11 Mar - 14:16, édité 1 fois
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 11 Mar - 14:01


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo

          Les premières notes filèrent dans les airs, résonnant dans toute la salle. Le rideau derrière la jeune musicienne s'était levé, c'était désormais la guide de l'orchestre complet qui s'y tenait caché. Alors qu'elle venait de lâcher la main de son senpai, elle le sentit se glisser dans son dos et l'attraper dans ses bras. Mais à quoi pensait-il ?! Elle était collée à lui, elle sentait son coeur battre. Il allait vite, très vite. C'était un véritable excitant pour la jeune fille qui se prit à saliver à l'idée d'un bon repas... C'était totalement proscrit. Elle se mordit la lèvre pour se raisonner, se laissant donc faire. Elle respira profondément afin de ne pas se retrouver en train de dévorer le bras ou le cou du Meito.

         Au bout d'un moment, il posa même son front contre l'arrière de la tête de la vampirette. Ah, il avait besoin de réconfort ? Elle avait déjà vu des mères ou femmes poser leur front contre celui d'un de leur enfant ou ami... C'était en général pour vérifier la fièvre, ou lorsqu'elles n'allaient pas bien. Elle posa donc délicatement sa main sur celle du garçon avec douceur pour lui montrer qu'elle était là pour le soutenir, qu'il ne risquait rien. Au final, c'était plutôt elle qui faisait le rôle dui babysitter que l'inverse, comme l'aurait souhaité Emichi...

           Son camarade recula à la fin de la musique et sembla vouloir se rapprocher de côté, mais il s'arrêta soudainement. Ses yeux étaient fixés de biais, il avait repéré quelque chose. Tournant la tête dans la direction indiquée indirectement, Katsuko découvrit quelques silouhettes proche de la scène. Cela n'envisageait rien de bon...

    « Tu te prépares, on a des ennuis. »


           La fille aux cheveux roses dissimula un sourire de plaisir. La voilà leur chance de reprendre Etwhal sans être poités du doigt comme coupables. Et en prime, un bon repas se profilait. Rapidement, les gardes furent allongés au sol, gorge béante. Son camarade fonça alors pour aller protéger Etwhal. Voilà un moyen bien peu discret d'y parvenir... Tant pis. Elle le suivit l'instant d'après. Elle remarqua alors qu'il parlait avec l'un des shinobis qui se révélaient être d'Iwa d'après leur bandeau. Il le connaissait ? Qu'importe. Il serait donc contre lui, et elle se chargerait des deux autres proies.

            Les deux shinobis qui la virent arriver pouffèrent de rire à sa vue, comme si la taille serait un défaut pour les neutraliser. Ils ne savaient pas qui ils affrontaient, les pauvres. Aussi faut-il dire qu'une lolita gothique sans la moindre arme pouvait prêter à confusion. Elle se contenta d'un sourire mélangeant folie et haine à leur encontre. L'un d'eux signala à l'autre qu'il se chargeait de la "poupée", lui indiquant d'aller rattraper Etwhal.

    « Désolé mon choux, je n'ai pas de temps pour toi. Je vais devoir rattraper la petite musicienne et me charger de ton camarade. Je te propose de fuir tant que tu es en vie. »


           Le rire de l'Iwajin était cette fois beaucoup plus clair, il n'abandonnerait pas. Tant mieux ! Elle comptait bien se le faire le mignon ! Passant sa langue sur ses lèvres comme un prédateur devant une proie appétissante, elle ouvrit les mains, paumes vers le haut, et deux épées y apparurent. Elle se jeta alors sur l'ennemi. Elle l'attaqua d'un coup simple, ne souhaitant pas trop dépenser d'énergie pour lui, mais elle l'avait visiblement sous-estimé. Il esquiva rapidement puis l'attaqua avec précision, son kunai visant le coeur de la demoiselle. D'un nouveau sourire farouche, elle contra l'attaque en frappant directement l'arme de son adversaire. Totalement inattendu, ce coup eut le don d'ouvrir la garde de son adversaire. Elle en profita pour planter sa seconde lame dans le ventre de celui-ci. Il cria de douleur, rabattant alors son arme vers la jeune fille, mais le peu de force qu'il lui restait ne lui permit que de lui faire une égratignure à l'épaule.

          Elle retira alors sa lame puis utilisa la garde de sa seconde épée pour frapper puissamment la tempe de son adversaire, l'envoyant directement dans les vappes. Elle se retourna alors vers son collègue qui était désarmé face au dernier des shinobis.

    « Meito-san ! »


          Elle avait crié son nom suffisamment fort pour traverser les cris de la foule en panique devant la tournure des évènements, puis lui envoya une de ses épées, paumeau en avant. Elle leva sa seconde main dans laquelle elle avait toujours une épée, puis murmura quelques mots, créant trois billes de sang qui allèrent directement vers l'adversaire de son senpai. Celui-ci les esquiva habillement, mais il ne comprit que juste après avoir ressenti une forte douleur dans le dos que les projectiles n'étaient pas à trajectoire unique. Les billes de sang coagulé lui firent lâcher un cri, et la demoiselle lâcha un clin à Kazuo avant de filer pour rattraper le dernier Iwajin ainsi que la musicienne.

        Elle couru ainsi jusqu'à arriver dans les loges d'où venait des rires cruels et vicieux. Sa prochaine victime était cachée là, probablement là où Etwhal avait espéré pouvoir être en sécurité. L'Iwajin l'avait attrapée par le bras, et était en train de la tirer de sous les tables qui supportaient les maquillages et autres accessoirs pour se préparer avant la scène. Il ricannait pendant qu'elle se débattait tout en se tenant solidement à une des barres au fond.

    « Allez ma jolie ! On doit y aller, il y a des gens qui t'attendent à Iwa ! Allez viens par là qu'on te ramène à ton nouveau propriétaire !
    - Il y a des gens qui t'attendent dans les enfers. »


        Katsuko qui s'était rapprochée sans un bruit abbattit avec une violence sans nom sa lame sur l'épaule de l'Iwajin qui vit son bras se détacher de son corps dans un hurlement de souffrance, sa main toujours accrochée à la cheville de la musicienne qui semblait chercher de l'air, la bouche grande ouverte, les yeux écarquillés devant cette scène d'horreur.

        Katsuko envoya ensuite son poing dans la figure de l'Iwajin qui s'était partiellement retourné le visage haineux, son nez se cassa sous le coup qui ne lui fit que peu de dommages réels bien que la douleur soit présente. Il eut le temps de voir le sourire sadique de la petite demoiselle qui s'asseya à califourchon sur son ventre, bloquant son seul bras avec son genoux droit. Elle se pencha sur lui, lécha son oreille puis se redressa pour lui laisser apercevoir son sourire maléfique.

    « Adieu mon mignon. Tu n'aurais pas dû te moquer de moi je crois ! »


       La vampirette planta violemment son épée dans la gorge de l'homme qui tressauta, cherchant de l'air malgré sa trachée bloquée par l'épée sanguine. La dernière image qu'il vit avant que ses yeux ne se voilent de noir fut la demoiselle qui descendait vers son cou, les yeux rouges vif, les pupilles rectilignes, les canines dehors prêtes à mordre. Une Chinoike...

       Après avoir bu suffisamment pour étancher sa soif et s'être essuyé le visage d'un revers de manche, Neiko se retourna vers Etwhal qui était blottie sous les tables, la regardant, terrifiée.

    « Bouh ! »


HRP:
 


_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 11 Mar - 16:31

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Dix huitième post


Le combat s'annonçait mal, mais je pouvais déjà entendre Katsuko se débrouiller aussi bien que possible. Je souriais alors, fier d'elle, de ce qu'elle faisait, même si c'était légèrement répugnant. Alors que j'apercevais légèrement les lèvres de mon adversaire ne former aucune émotion, je reprenais mon sérieux. L'inconnu fonça alors vers moi, clé en l'air prêt à me terminer, ici et maintenant...! Il était sérieux, il n'avait pas l'intention de me laisser en vie ! Je bloquais un coup, voulant frapper avec mon kunai, mais celui-ci vola dans les airs à cause d'un coup de pied. Je reculais, allant frapper avec mon kunai, lui avec sa clé, mais au moment de l'impact, mon kunai se brisa sous la puissance de son arme... Je tombais à terre, mon bras en ayant prit un coup. Je gémissais au sol, complètement dépassé par les évènements...

Alors l'inconnu marchait, s'approchant de moi, se baissant jusqu'à mon oreille...

"Ton monde a été connecté... Relié aux ténèbres, il sera bientôt anéanti."

"De.. de quoi ?!"


J'allais pour le frapper, mais il sauta dans les airs, planant pour reposer ses pieds à terre.

"Il y a tellement à apprendre. Et toi, tu ne comprends rien."

Il dégaina une fois de plus son épée, fonçant presque sur moi, mais alors à la dernière minute, le temps se figea presque, un cri retentit et des gouttes de sang suivirent, l'inconnu les esquivant d'une façon impressionnante. Malgré tout, il lâcha un cri, l'attaque de Kitkat ayant marché. J'attrapais alors une de ses épées en sang, prêt à me défendre une bonne fois pour toute... Je fronçais les sourcils, l'inconnu semblait réellement en colère. Je souriais en coin, observant cette clé plus performante que la mienne, espérant que l'épée de Katsuko tienne plus que mes kunais. Je me moquais par la suite de ce type.

"Alors... Blessé par une petite fille aux cheveux roses, ça fout un coup au moral hein ?"

"La ferme... SOUMET-TOI!"


Il fonça sur moi comme prévu ! Je devais utiliser ce que j'avais de mieux en réserve. Même si je ne maniais pas ma clé actuellement, je pouvais y arriver ! Je formais un signe en parallèle de l'épée de Kitkat, formant un arc de cercle et fonçant à toute vitesse, répétant l'attaque deux fois...

"Aquilon !"

La lame se heurta une première fois contre la clé de l'homme, le deuxième coup le touchant à la jambe ! Je me retournais, ce n'était pas terminé...!

"Diskobolooos!"

Je lançais l'épée vers cet homme, ramenant celle-ci à moi grâce à ma technique. Le coup le toucha de pleins fouets ! J'en profitais alors pour sauter dans les airs pour préparer mon coup de grâce...

"Take this!"

Je fonçais sur ma cible, tournant sur moi-même pour frapper la tête de mon adversaire, mais celui-ci bloqua. Malheureusement pour lui, ce n'était que le début... L'épée changea de main grâce à mon maniement des armes avancées, jusqu'à provoquer un uppercut avec la lame le faisant légèrement décoller, sa défense détruite... C'était donc le moment !

"Ouvre ton coeur !"

J'enfonçais alors mon épée dans le torse de la cible, celle-ci criait alors de douleur, l'épée de Kitkat était finalement très utile pour moi qui ne maniais que ma clé depuis mon plus jeune âge. Je reculais, vidant la lame du sang de ma victime sur le sol. Je gardais toujours ma position de défense au cas où, mais il était clair que le combat était terminé. La clé de mon adversaire disparaissait dans une ombre épaisse et noire, la capuche de l'inconnu déclinant son identité quand celui-ci tombait en arrière... Le manteau lui aussi disparaissait dans une ombre du même genre. Je fronçais les sourcils, reconnaissant alors tout à coup le ninja qui m'avait attaqué dans la journée. J'allais à sa rencontre alors, passant mes doigts sur son cou pour détecter un signe de vie, mais rien... J'avais gagné. Au-dessus de moi était perché le véritable coupable... Il s'en alla dans une fumée noire. J'avais gagné la bataille, mais certainement pas la guerre.

Je me retournais, entendant un cri d'homme... Je fixais alors Katsuko de loin, se donnant à un petit digestif... Je me regardais, moi dans ma tenue, dégoûté. La soirée avait si bien commencé. J'avais même senti la main de Katsuko sur la mienne. Tout était parfait, si bien et alors ces gars sont venus, cherchant la même chose que nous, mais ne faisant clairement pas le bien. Je baissais la tête, soupirant et me dépêchant de retrouver Kitkat et Etwhal qui était sous une table, choquée par le spectacle. Je posais ma main sur l'épaule de Katsuko, l'épée tombant en sang sur le sol, ma main noyée de ce liquide rogue. Je m'accroupissais, tentant de m'approcher d'Etwhal, mais elle paniquait ! Je pouvais entendre un son très aigu s'infiltrer dans ma tête, me faisant tenir celle-ci. Je gémissais de douleur jusqu'à l'attraper de force pour la serrer dans mes bras.

"On ne te veut pas de mal ! On est là pour t'aider, on va te ramener à la maison !"


Les cris ont alors cessés, je me détachais un peu d'elle... Elle pleurait. Voir Katsuko se nourir n'avait pas aidé en plus de cette attaque terroriste. Je prenais un air désolé, ayant du mal a piger pourquoi je trouvais toujours aussi attirante Katsuko alors qu'elle venait de vider le sang d'un type pour en boire comme si c'était un soda. Je soupirais enlevant la veste de ma tenue pour la mettre sur ses épaules. Je tournais la tête vers ma coéquipière, essayant de la rassurer sur son efficacité.

"Bien joué, KitKat, on va devoir y aller, mais elle est en état de choc."

En même temps de parler, je pouvais voir débarquer une quantité folle de gardes dans la salle de concert. Je plaçais alors Etwhal dans mon dos, fixant le dirigeant de cette ville débarquer. Je déglutissais, effrayé par les réactions que pouvait avoir Kitkat.

"Pas de trucs stupides."

Je rappelais d'une voix ferme à celle dont j'étais manifestement charmé qu'il ne fallait rien faire... Il fallait que je discute et que j'arrange la situation.

"Lâchez Etwhal tout de suite ! C'est... c'est ma nièce. S'il vous plait..."

"Je... Je peux pas vous la rendre. Elle a besoin de ses vrais parents."


Visiblement, j'avais vraiment du bol aujourd'hui. Un taré qui manque de me buter, un autre qui tente aussi de me buter avec un clé géante et maintenant, ça ? Je fronçais les sourcils, commençant à sentir les mains d'Etwhal s'attacher a moi.

"Elle... Vous l'avez enlevé !"

"Parce que je suis sa seule famille !"

"Et regardez comment vous la protégez ! Elle... On s'est occupés d'elle toute sa vie, il y a son père, son père qui l'a élevé, qui lui a apprit à marcher ! Je... je suis désolé monsieur, je dois la ramener à son père qui pleure son absence !"


Etwhal se détacha, marchant entre le sang, les décombres et l'odeur de mort vers le dirigeant du village qui n'était autre que son oncle. J'allais pour la suivre, la rattraper et la garder, mais dans ma tête, une voix me demanda simplement d'attendre... Je me rapprochais de même de Katsuko, posant une main sur son épaule, profitant d'un petit moment de calme pour lui sourire légèrement...

"Merci pour la soirée Katsuko, c'était magnifique."

J'étais sincère. La soirée avait été parfaite jusqu'à cette attaque et j'avais réellement envie de reprendre là où on s'était arrêtés... Malheureusement, j'étais bien trop timide pour ça. Je rougissais, fixant alors Etwhal embrasser la joue de son père, se redirigeant vers nous, un sourire sur les lèvres. La garde autour de nous commençait à se retirer, évacuant le bâtiment pour certains et relevant les identités des coupables. C'était bel et bien Iwa. Tout le monde nous fixait et je voyais bien que le dirigeant du village semblait vexé, mais Etwhal allait bien et souhaitait nous suivre. C'était donc un bon point pour ressortir de cette ville. Je passais alors mes mains derrière la tête, les joues toujours aussi rouge. Etwhal vint alors me donner un câlin, si reconnaissante qu'on l'ai sauvée.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Sam 11 Mar - 20:08


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo


    « Bouh ! »

          La chanteuse avait sursauté, cachée sous les bureaux des loges. Elle avait aussi repoussé du pied le bras coupé de l'homme qui la tenait encore, se blotissant contre le mur comme pour y disparaître. Elle sentit soudain une main se poser sur son épaule, ce qui la fit sursauter. Elle regarda alors vers le haut pour reconnaître Kazuo, qui n'avait pas l'air trop blessé. Il avait vaincu son ennemi. Un son très aigu vrilla alors la tête de la vampirette, son qui s'arrêta lorsque son supérieur parvint à rassurer Etwhal sur leurs intentions.

    « Bien joué, KitKat, on va devoir y aller, mais elle est en état de choc. »

         Neiko hocha la tête. Ils devaient en profiter pour y aller dès maintenant et ne pas attendre la nuit. Ils venaient de la sauver, c'était encore la cohue, personne ne serait en état pour les arrêter. Elle soupira lorsqu'elle se rendit compte qu'elle s'était trompée. Visiblement, tous les gardes qui étaient à l'extérieur avait bien prit leur temps et n'arrivaient que maintenant, ce n'était pas les Iwajins qui les avaient mis hors d'état de nuire ni qui les avaient distrait. Ils étaient juste lents. Elle préféra rester accroupit lorsqu'elle entendit l'injonction de son partenaire, elle lui obéit donc et demeura immobile, attendant de savoir si la scène allait devenir un bain de sang ou s'ils pourraient partir en paix.

           Etwhal se leva et s'approcha de Kazuo, comme si elle cherchait son soutient, sa défense. Le garçon devait être bien heureux, vu ses réactions lorsqu'elle acceptait de rester simplement proche de lui, chose qu'elle avait du mal à comprendre par ailleurs. Il argumenta alors avec celui qui se déclarait être l'oncle de la jeune musicienne, c'était plutôt son maître en l'occurence, et elle lui servait de rentrée d'argent majeure en ces temps-ci. Elle ne semblait pas vraiment l'apprécier et souhaitait même surement partir, au vu de son envie à rester avec Kazuo.

          La muette retourna ensuite vers son oncle, l'embrassa avant de revenir vers les deux ninjas de Suna, cette mission était un succès, personne ne pouvait désormais plus se mettre en travers de leur chemin. Pendant ce court temps, le garçon se pencha vers elle, heureux, lui remettant une main sur l'épaule. Il se sentait mieux, il serait efficace jusqu'au retour, c'était un soulagement pour la vampirette.

    « Merci pour la soirée Katsuko, c'était magnifique. »

           S'il en était heureux, tant mieux. Katsu' était un peu déçu pour ce qui la concernait, elle aurait bien aimé pouvoir profiter d'un peu plus de musique, mais bon. Tout ne pouvait pas toujours être parfait. Elle devrait se contenter de cela alors qu'ils se relevaient et qu'Etwhal les rejoignait. Ils traversèrent alors les gardes qui les laissèrent passer, bien que les fusillant du regard. Les habitants comme l'oncle de la musicienne les regardaient avec une certaine haine, voyant là partir la raison de leur soudaine richesse. Une richesse qui avait été éphémère, bien qu'ils ne perdraient en aucun cas tout ces biens accumulés en si peu de temps.

            La poule aux oeufs d'or reprenait déjà son envol entourée des deux Sunajins, ils traversèrent ainsi les rues, fixés par tout ceux qui étaient à l'extérieur ou en vue de la rue. C'était comme un défilé funéraire royal, tout le monde regardait mais personne n'en était heureux. Ils étaient tous partagés entre tristesse et rage d'être impuissants. Alors qu'ils arrivaient aux alentours de Bière Toujours, Katsuko se reçu une bouteille de verre en pleine tête, celle-ci s'éclatant contre son crâne et les fragments la blessant en plusieurs endroits. Elle lâcha un faible gémissement de douleur puis tourna les yeux autour d'elle, le regard mauvais. Visiblement, le lanceur n'avait pas envie de recommencer son exploit, pendant que la Chinoike s'enlevait les quelques éclats qui étaient restés plantés dans sa peau. Elle était un peu sonnée mais elle avait une grande résistance à ce genre de pratiques "grâce" aux tortures paternelles. Elle posa ensuite sa main contre les petites blessures qui faisait couler du sang sur son visage et murmura quelques mots, les plaies se refermant progressivement.

          Devant l'auberge, on leur bloqua le passage. Le barman, si gentil la journée précédente, les regardait désormais avec mépris. Ils récupérèrent donc leurs affaires dans la chambre, le sac de la jeune fille ayant été ouvert et rempli de fruits moisis. Ils n'avaient pas perdu de temps. Elle le prit sans un mot, attendant que son supérieur ramasse ses affaires, puis ils sortirent toujours dans un silence pesant. La jeune fille laissa la moitié de sa bourse au passage, histoire d'augmenter leurs chances d'être tranquilles pendant le retour. Elle ne tenait pas à avoir des poursuivants. Cette atmosphère oppressante continua ainsi jusqu'à ce qu'ils quittent la ville, surveillés de loin par les derniers habitants qui était sans aucun doute enragés d'être impuissants face au départ de leur mine d'or.

    « Je vous propose de s'éloigner pendant un moment, je ne tiens pas à recevoir leur visite pendant la nuit. Ils ne sont décidément pas très heureux de la situation même s'ils l'acceptent pour le moment. Cela vous va, Meito-senpai ? »



_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Dim 12 Mar - 20:01

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Dix neuvième post


Il était temps de partir. Nous avions enfin la fille, il ne restait plus qu'à rentrer, fêter ça avec une bonne pizza et surtout voir les yeux heureux de ce père pendant qu'il prendrait sa fille dans les bras. Je me sentais fier de cette mission et du fait que Katsuko pourrait ramener une merveilleuse note à son père. J'étais très content d'elle. Au final, elle était très obéissante et s'en était presque déconcertant... Je me posais justement la question de savoir si je faisais bien de rendre Kitkat à son père. Elle était effectivement très obéissante, bien trop pour une jeune de son âge. Je fronçais les sourcils, me laissant traîner entre les décombres de la salle de concert, des flaques de sang pour rejoindre l'air frais du village.

J'observais alors la pluie tombante sur nos têtes, dégainant un parapluie pour Etwhal, histoire qu'elle ne soit pas mouillée, ma mission étant de la protéger et de l'escorter jusqu'à Suna. Je prenais un air surpris, observant son regard qui n'avait rien de joyeux. Je fronçais les sourcils, apercevant dans le son des gouttes d'eau qui tombait sur le sol sablé de la ville, des regards nous transperçant. Je comprenais tout de suite en quoi Etwhal était si importante pour cette ville... Elle était le cœur même des habitants et elle le savait aussi bien... Elle allait devenir une véritable attraction ici, mais à quel prix ? Au final, je me reprenais, ne voulant pas perdre mon sérieux, ne voulant pas craquer rien que parce qu'Etwhal voulait rentrer, bien qu'elle n'était pas si malheureuse ici à mon avis. Je me reprenais en me disant que toute manière, elle pourrait bien y revenir ici, être une attraction le temps d'une journée. Le chef du village, son oncle l'avait volée à Suna, à son père. Elle devait donc retourner à son véritable père.

Je fixais alors l'horizon, sans avoir pu faire grand chose quant à cette bouteille lancée dans notre direction, s'écrasant sur le visage de Katsuko. J'écarquillais les yeux, tout de suite prêts à bondir sur elle si elle perdait le contrôle d'elle-même. Je serrais les dents, stressé à l'idée de voir Katsuko trancher absolument tous les villageois sur son passage, mais... Non. Elle a juste enlevée les bouts de verre, mais ensuite, j'ai vu le sang couler... Mes yeux s'écarquillaient, Etwhal relativement paniquée encore une fois. Mes yeux commençaient a devenir plus sombre, puis ambré... Je baissais la tête, avançant dans le plus grand calme écrasant les bouts de verre que Katsuko s'était enlevée la jeune fille. Je serrais les dents, le stresse disparaissant, laissant place à la haine, à la rage, à la soif de cœur. On continuait à passer dans la foule, venant le moment douloureux arriver. L'auberge où on avait pu dormir pendant une nuit ou deux.

Je rentrais alors avec les deux filles, le barman nous regardant avec dégoût. Je ne supportais pas de le voir, lui qui avait été si gentil avec nous à notre arrivée, nous fusiller du regard de cette façon. Dans l'arrière-boutique, je pouvais voir la femme de cet homme, l'air désolée et triste. J'avais blessé du monde ici... Néanmoins, je gardais mes yeux à terre, me déshabillant dans la chambre, remettant la tenue de soirée sur le lit, m'habillant de ma tenue de ninja. Je regardais, clé dans le dos et à l'odeur sortant du sac de Katsuko, je n'imaginais pas ce qu'il y avait dedans... Pourquoi j'avais cette impression d'avoir fait le bien, mais mal ? Nous avions sauvé la fille, nous allions rendre heureux un père, et même le chef du village était d'accord au final. Les hommes d'ici étaient si avides d'argent ? Je sortais du bar, Katsuko élevant la voix, brisant ce silence bien trop pesant pour nous trois.

« Je vous propose de s'éloigner pendant un moment, je ne tiens pas à recevoir leur visite pendant la nuit. Ils ne sont décidément pas très heureux de la situation même s'ils l'acceptent pour le moment. Cela vous va, Meito-senpai ? »

Je m'approchais alors d'elle, prêt à lui répondre. Mais une bouteille vola encore jusqu'à elle, d'un coup sec, je la protégeais en frappant la bouteille, tuant du regard celui qui avait balancé de nouveau quelque chose sur elle, élevant ma voix aussi, histoire que tout le monde m'entende. Ma voix avait changé, elle était plus bestiale, violente et surtout effrayante.

"Que celui qui tente de balancer de nouveau quelque chose sur cette fille se prenne ma clé dans les dents. J'espère que c'est bien compris !"




Bizarrement, les villageois du coin d'où venait la bouteille se mirent à se calmer, d'un coup. Je tremblais de la main tenant la clé, puis tout à coup, je me suis rendu compte que je claquais des dents... Mais de rage. Je passais devant Katsuko, plantant ma clé au bout plat dans le sol d'une violence incroyable, croyant que j'avais même presque pété ma main avec ce geste. Etwhal tenait le parapluie, les yeux rivés au sol, les miens à présent doré. Je fixais Katsuko effaçant le plus délicatement possible avec mon pouce, le sang qu'elle avait encore sur le visage malgré qu'elle s'était soignée. Un air sévère sur le visage, causé par les villageois idiots.

"Bonne idée. On part."

Je faisais passer Katsuko devant, le sourire ayant quitté mes programmes si j'avais été un ordinateur. Etwhal passerait après Katsuko et j'assurerais les arrières jusqu'aux portes du village, le peuple nous voyant partir. Je prenais mon cheval, laissant Katsuko s'occuper du sien et aidant alors Etwhal a monter devant moi, la tennant presque dans mes bras. J'avais toujours ce regard bizarre, mon humeur était changée et j'avais envie de tuer, de faire taire ces enfoirés une bonne fois pour toute. Comme si une petite partie au fond de moi était en train de cogner dans mon cœur, voulant l'exploser et sortir d'ici, malgré tout, je me retenais, faisant marcher le cheval, sentant bien la peur d'Etwhal en quelques mots que je n'écoutais pas dans ma tête.

La route allait être assez longue jusqu'à Suna où je pourrais enfin me libérer et me reposer. Malgré tout, la blessure que m'avait infligé cet inconnu me brûlait. Ma mâchoire me brûlait, je perdais encore un peu de sang, comme pendant le combat, mais celui-ci était plus violet que rouge. Je fronçais les sourcils, me maintenant la tête, un énorme mal de crâne arrivait. C'était bien le moment... Tout à coup, Etwhal posant son dos contre mon torse, comme pour me maintenir. Je plissais légèrement les yeux, fatigué de la route. Je serrais les dents, laissant presque les reines à Etwhal.

"Katsuko... On prend le chemin que tu m'as indiqué. On s'arrêtera en ville dès que possible, la nuit est déjà bien tombée et je voudrais qu'on soit en forme pendant la journée. Tu as consommé beaucoup de ton talent aujourd'hui, tu as le droit à une pause toi aussi."

Qu'est-ce qui m'arrivait...? Mon cœur battait bizarrement. Mais d'une façon totalement différente qu'une fois en compagnie d'une fille ou pire, de Katsuko. Je fermais un œil, mon cœur me faisant réellement souffrir. Mon pendentif vibrait à son tour, ma clé ne me semblait plus particulièrement à moi, pourtant, c'était bel et bien l'originale. J'espérais ne pas tomber sur qui que ce soit pendant la route, bien que ça faisait déjà une bonne demie-heure que nos chevaux marchaient.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Dim 12 Mar - 21:46


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo


              La jeune vampirette venait de finir de parler que son senpai se jeta presque sur elle. Elle allait lui demander ce qu'il se passait lorsqu'elle entendit une nouvelle bouteille se briser. Visiblement, il venait de l'en protéger. Elle ne dit rien mais leva les yeux vers le garçon, le remerciant d'un hochement de tête. Il cherchait visiblement le coupable et semblait énervé, bien différent de ce qu'il avait montré jusque là. Il perdait le contrôle ? Il avait une sorte de bête enfouie en lui, lui aussi ? C'était étrange. Il avait drastiquement changé, même le bruit de son coeur était différent. Elle l'entendait facilement, elle, qui prêtait toujours si attention aux bruits des coeurs vivants qui l'entouraient.

             Il alla jusqu'à avertir les villageois d'une voix féroce, leur promettant des tourments si jamais ils attaquaient de nouveau lâchement la fille aux cheveux roses. Elle s'en moquait un peu, cela demeurait bien faible par rapport aux douleurs infligées par Emichi, mais bon. Si pour une fois on lui en épargnait quelques unes, ce n'était pas de refus. Pour une fois que quelqu'un agissait sans attendre qu'elle soit agonisante... Kazuo se pencha alors vers elle, essuyant sa joue encore en sang malgré les premiers soins qu'elle s'était fait elle-même. C'était la première fois qu'il semblait vraiment sérieux. Il était plus affecté qu'elle par ces attaques mesquines.

      « Bonne idée. On part. »

             C'était certain, sa voix avait changé. Mieux valait l'écouter. Neiko se contenta une nouvelle fois d'un simple hochement de tête, ils ne resteraient pas longtemps au milieu de cette foule haineuse qui se retenait de leur sauter dessus, l'accord de l'oncle d'Etwhal ayant été acquis. Il indiqua alors à la demoiselle de prendre le pas, ce qu'elle fit sans hésiter. Elle les guida ainsi au travers des habitants qui se rangeaient sur le côté à leur passage, laissant la voie principale libre de toute entrave.

               Sur leur chemin, ils récupérèrent les chevaux puis continuèrent la route. Le ciel était lourd, l'atmosphère pesante. Katsuko déboursa une certaine somme pour qu'on leur rende leurs montures, cherchant une nouvelle fois à avoir la paix pour leur retour. Ils s'en allèrent donc calmement, s'éloignant progressivement de la ville qui semblait s'être figée dans le temps avec le départ de la musicienne si acclamée. Kazuo reprit alors la parole, indiquant à la vampire la marche à suivre.

      « Katsuko... On prend le chemin que tu m'as indiqué. On s'arrêtera en ville dès que possible, la nuit est déjà bien tombée et je voudrais qu'on soit en forme pendant la journée. Tu as consommé beaucoup de ton talent aujourd'hui, tu as le droit à une pause toi aussi. »

              Ne faisant aucun commentaire, la Chinoike avait cependant tourné la tête pour écouter son senpai. Il était étrange. C'est à ce moment qu'elle remarqua ses blessures d'où coulait du sang. Il tenait sa tête d'une main, il n'était pas bien, c'était une certitude. Elle avait déjà remarqué les battements irréguliers de son coeur, il n'allait pas bien. Son assaillant avait lui aussi une clef, mais elle était noire. Il avait été contaminé par une quelconque maladie ? Ou un maléfice ? Elle regarderait cela de plus près lorsqu'ils seraient posés quelque part, que le campement serait monté.

    « Comme vous voudrez, Meito-senpai. »

           Ils continuèrent ainsi leur chemin jusqu'à atteindre la frontière avec Yu no Kuni, la nuit était avancée, et ce n'est qu'une fois celle-ci dépassée qu'ils s'arrêtèrent proche d'une auberge qui avait l'air encore ouverte, de la lumière s'échappant de la porte. Katsuko descendit de cheval et invita ses deux comparses à faire de même, les laissant à l'écurie sur le côté. Personne n'était présent pour les accueillir, mais elle les attacha avec leurs rennes dans l'étable, proche des mangeoires pour qu'ils puissent boire et manger comme ils le souhaitaient.

            Elle rentra ensuite en premier, guidant toujours Kazuo et Etwhal, et demanda trois chambre à l'aubergiste affalé sur son bar. Visiblement, la soirée était calme, il n'y avait que deux petits vieux encore présents, assis autour d'une table en train de boire une bière et de jouer aux échecs. Il n'y avait pas grand monde du tout même, le tenancier n'hésitant pas pour leur donner les chambres même à cette heure. Probablement étaient-ils tous encore à la ville qui avait accueilli la musicienne pendant un petit temps.

          Une fois les clefs récupérées, elle alla dans sa chambre rapidement pour poser ses affaires puis rejoigna Kazuo dans la sienne. Elle le força alors à s'allonger sur le lit, l'air sévère.

    « Vous êtes blessés, votre sang a une couleur étrange, votre coeur bat anormalement. Laissez-moi y jeter un oeil, je ne tiens pas à vous voir mourir ainsi. »

         Examinant rapidement son supérieur et dégageant les pièces de tissus qui gênaient son oscultation, elle trouva rapidement les quelques coupures. Elle apposa alors ses mains sur les blessures une par une, les refermant tranquillement. Lorsqu'elle fut certaine qu'aucune autre blessure demeurait ouverte, vérifiant les flux grâce à son Kerryûgan, elle se releva en soupirant.

    « Dès que nous arrivons à Suna, vous filez à l'hôpital. Vous verrez après pour ce qui concerne mon père. C'est clair ? Je vais voir si Etwhal va bien, reposez-vous. Allez, bonne nuit, dormez bien. Si ça ne va pas, vous pouvez venir me voir, c'est ouvert. Je suis juste en face et Etwhal est à droite. »


         Saluant une dernière fois son camarade d'un geste, elle quitta sa chambre et alla voir Etwhal. Elle lui montra qu'elle ne lui voulait aucun mal, la musicienne étant sur la défensive, puis lui souhaita une bonne nuit avant de s'en aller une fois certaine que tout allait bien. Katsuko alla donc se coucher, épuisée par sa journée. Elle se deshabilla, jetant les fruits pourris par la fenêtre maintenant certaine que ses camarades ne le verrait pas, puis sortit ses affaires pour les étendre proche de la fenêtre qu'elle laissa ouverte afin de les aérer pour en enlever l'odeur. Elle se glissa dans les draps plutôt frais pour une fois, laissant le loquet de la porte ouvert. Regardant le plafond, elle se laissa emporter dans un sommeil profond par la légère brise qui rentrait dans la chambre et caressait sa peau nue.

_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Lun 13 Mar - 0:54

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Vingtième Post


La journée et la soirée avaient été longues pour tous les trois. C'était plus que clair. La seule chose que j'avais envie, c'était de dormir, de me reposer, de reprendre les vieilles habitudes, mais cette migraine devenait de plus en plus insupportable. Mes yeux... Ils avaient changé. Etwhal était inquiète, mais restait totalement courageuse. Katsuko quant à elle, elle prenait son rôle à cœur et demeurait une merveilleuse coéquipière. J'étais content de l'avoir à mes côtés. Encore sur le cheval, je me nettoyais les lèvres, un sang violet en coulait. Je ne savais pas bien ce que c'était, mais je savais que j'avais peur, c'était plus que clair.

Il ne nous fallut pas bien longtemps avant d'atteindre un pauvre bar paumé en plein milieu du monde, à une frontière que je ne pourrais pas nommer, tant mon mal de crâne était présent et tant je perdais ce liquide d'une étrange couleur. Je laissais rentrer les filles en première, Katsuko encore une fois s'occupant de tout. Trois chambres. Je ne dormirais pas avec elle ce soir. Je baissais la tête, montant dans ma chambre, forcé de prendre soin de moi. Katsuko me regardait, me prenant réellement au sérieux pour la première fois, j'avais l'impression. Je m'allongeais sous ses directives.

« Vous êtes blessés, votre sang a une couleur étrange, votre cœur bat anormalement. Laissez-moi y jeter un œil, je ne tiens pas à vous voir mourir ainsi. »

Je la laissais faire, profitant de sentir sa peau si douce sur la mienne, sur mes blessures. Ses ongles se poser sur mon armure de chair que je voulais briser pour qu'elle puisse atteindre mon cœur. Je ne rougissais pas, je ne faiblissais pas, je fixais son regard rouge avec le mien, devenu doré. Quelle était cette magie qu'elle appliquait sur mon cœur chaque soir, les rayons de la lune caressant ses joues. J'observais chaque détail de sa peau, de son être, de sa chair, de ses lèvres, de ses courbes, de ses bras. Elle s'occupait de moi...? Quelqu'un s'occupait enfin de moi ? Je ne pouvais pas y croire, mais je laissais faire les choses. Mes blessures se soignant grâce à sa magie, grâce à sa bonté, grâce à son existence.

« Dès que nous arrivons à Suna, vous filez à l'hôpital. Vous verrez après pour ce qui concerne mon père. C'est clair ? Je vais voir si Etwhal va bien, reposez-vous. Allez, bonne nuit, dormez bien. Si ça ne va pas, vous pouvez venir me voir, c'est ouvert. Je suis juste en face et Etwhal est à droite. »

Je la regardais alors sortir de ma chambre, le cœur lourd. Elle m'avait soignée, elle s'était occupée de moi et semblait à présent inquiète à mon sujet. Je pouvais donc y croire à cet amour...? Enfin, ce que je voulais dire était plutôt, "ces sentiments". Elle ferma alors la porte, me laissant seul dans le noir, mes iris d'un or inconnu ressortant encore plus dans la nuit aux teintes bleus que nous offrait cette nuit. Je pouvais entendre le vent parcourir le grenier au-dessus de ma tête, pouvant effrayer un enfant. Cet enfant que j'étais. J'avais mal au cœur, j'avais mal à la tête et j'avais envie de retrouver mon père pour me reposer. Cette rencontre avec cet inconnu était peut-être plus violente que je ne le pensais. À vrai dire, ce groupe, j'en avais déjà entendu parler. Ils étaient en effet treize, se faisant appeler Les Inconnus. Ma mère avait renié certains élus des clés à cause de leurs envies de puissances et face à plusieurs échecs dus aux combats faces aux démons.

Certains, au sein du clan Meito affirment qu'ils sont tous des démons, d'autres qu'ils faisaient tous partie du clan Yamanaka, mais ce n'était que des rumeurs. Ma mère m'avait juste affirmée que c'était des hommes comme moi, comme mon père ou comme les Porteurs de Clés à en devenir. Ils se sont juste rebellés et une guerre a éclaté au sein de la communauté Meito. Divisant les Porteurs de Clés, pilier central du clan et les autres, "Les Inconnus". Ma mère leur a donné leur nom au vu du fait que tout ces hommes et femmes qu'elle avait entraîné, elle n'en reconnaissait aucun à présent. Depuis, ces agents de l'ombre travaillent pour le compte d'un paquet de village, d'organisation dans le seul but de libérer les démons des quatre portes des ténèbres placées par ma mère, afin de plonger le monde dans le chaos, héritage de leur ancienne humanité.

Je passais alors les images que j'avais en tête... J'avais aperçu le visage de cet homme. Il avait les yeux d'un... Doré peu commun. Est-ce qu'il m'avait contaminé ou un truc du genre ? J'allais moi aussi devenir comme eu ? Un monstre...? Un démon ? Je me redressais, triste de m'imaginer combattant le bien en faisant le mal. J'avais une boule au ventre, mes yeux faiblissant pour redevenir sombre. Je pleurais alors, me laissant aller. J'avais beaucoup trop prit sur moi ces derniers temps. Tous ces sentiments... L'absence d'Akio. La peine de Kenzô. La perte et le vol d'Anna. L'amour de Katsuko... Je me sentais faible. Peut-être que je l'avais toujours été au fond de moi ? Je n'étais peut-être pas vraiment doué pour manier cette clé et sauver le monde. Encore une fois, un ascenseur émotionnel pointait le bout de son nez. J'avais réellement besoin de repos, mais c'était clairement pas ici que j'allais le trouver.

Je me relevais, torse, à la recherche de mon arme. Elle dormait tranquillement dans un coin de la pièce. Il devait être relativement tard, puisque j'avais passé la moitié de ma nuit a chouiner dans mon coin. Il me fallait de l'air. Je marchais alors vers la porte, la pluie tapant contre ma vitre. Je pouvais entendre le rythme de l'eau contre celle-ci, m'aidant du mur pour avancer et rejoindre la chambre d'Etwhal. Elle dormait paisiblement dans sa chambre. La soirée avait été assez rude, mais le lendemain au soir, nous serions tous chez nous. Elle y comprit. Je fermais la porte délicatement, allant pour ouvrir celle de Katsuko. Malgré tout, j'avais besoin d'elle, de sa chaleur, de sa présence. Malheureusement pour moi, mon courage pour aujourd'hui s'arrêtait là. Je reprenais ma main, ne l'ayant même pas posé sur cette poignée qui me faisait tant envie.

Je retournais dans ma chambre, me regardant dans le miroir. Mes yeux se recoloraient alors en bleu. Je souriais faiblement, me disant que la maladie n'avait pas fait suffisamment effet et alors, à ce même moment, mes forces m'ont abandonné. Je tombais dans les pommes, le destin me forçant a terminer ma nuit, face contre terre. Je me faisais réveiller par quelques rayons du soleil, sur mon visage. La matinée était particulièrement chaude aujourd'hui et on avait de la route à faire. Seulement, je n'avais qu'une envie, dormir. La nuit n'avait pas été réparatrice du tout et je me sentais encore mal d'hier. Coup de bol, mon mal de tête s'était barré et j'allais pouvoir au moins me dire que mon ascension vers le défi de la montagne de pizza était encore en cours. Je me redressais, m'habillant rapidement et fixant ma clé dans mon dos. Il était temps d'aller dire bonjour à Pile-Poil et en attendant les filles. Dans mes souvenirs, Katsuko ne dormait pas très... Habillée. Je n'avais pas envie de rougir devant Etwhal, elle aussi me prendrait pour un boulet sinon !

J'attendais donc les filles, essayant d'oublier ce qui s'était passé hier, mes yeux étaient redevenus bleus de toute façon. Ca devait être passager, juste une petite infection et j'allais être d'attaque pour ramener la jeune fille chez elle et enfin dormir au soleil comme je l'avais prévu depuis le début. Je regardais alors les deux filles arriver, le soleil embellissant la scène comme jamais. Je me disais que ça n'allait pas être compliqué de tenir, mais rien qu'en regardant Katsuko soleil, j'en rougissais légèrement. Je montais alors sur Pile-Poil, souriant à Etwhal et lui tendant une main pour l'aider à grimper. Elle semblait un peu troublée de me voir de si bonne humeur par rapport à hier, mais bon... Je devais passer outre.

"Bien dormi, KitKat ?"

Je lui lançais mon plus beau sourire, essayant de reprendre les vieilles habitudes sur la route.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Lun 13 Mar - 1:59


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo


              Le Meito s'était laissé faire, il semblait un peu plus calme. Il aurait pourtant besoin de repos. Tout comme elle, ce qui se confirma lorsqu'elle s'allongea dans son lit, s'endormant presque immédiatement. La nuit passa en un battement de cil, une nouvelle nuit sans rêves, une nuit noire, complète. C'était de plus en plus rare pour la jeune fille de se souvenir de son activité cérébrale nocturne, et si elle ne s'en portait pas plus mal, elle aimait à s'échapper en se rappelant ses escapades oniriques.

             Elle se leva bien après le Soleil, elle avait dépensé beaucoup d'énergie dans la nuit précédente. Elle avait bien récupéré, mais elle n'avait pas l'habitude de rester si tard au lit, bien que la plupart des gens trouveraient qu'elle avait fait une nuit normale. Elle se leva donc, s'habillant rapidement et rangeant ses affaires qui avaient perdu cette odeur peu attirante qu'elles avaient prit suite au sale tour des villageois. Ils n'avaient pas été gênés pendant la nuit, ils ne devaient désormais plus risquer grand chose. Ils étaient suffisamment loin et l'oncle n'oserait plus venir récupérer Etwhal à Suna.

             Katsuko alla donc à la salle principale d'accueil de l'auberge, se frottant un peu les yeux de ses poings à moitié fermés tout en baillant. Elle remarqua Kazuo qui était déjà dehors avec Etwhal, il était même sur son cheval. Une fois n'est pas coûtume, elle était la dernière levée. Elle les rejoingnit donc après avoir salué le tenancier et l'avoir remercié, récupérant son propre cheval et le montant.

      « Bien dormi, KitKat ?
      - Oui, merci. Je vois que ça va mieux vous aussi, Meito-senpai. Vous devriez tout de même aller voir quelqu'un à notre arrivée à Suna. Ces symptômes sont trop étranges pour être ignorés. Parlez-en au moins à votre famille. »


               Elle n'aimait pas vraiment ce genre de discussion mais elle devait respecter son supérieur et faire en sorte qu'il soit dans le meilleur état possible, que son père ne lui mette pas sur le dos le fait qu'il ne soit pas en parfaite santé. Il serait bien capable de la battre parce qu'elle avait laisser son coéquipier tomber malade. C'était exaspérant, aussi s'appliquait-elle à le surveiller comme un enfant, plutôt protectrice.

              Son supérieur était souriant, il se forçait surement un peu mais il allait déjà mieux, c'était une certitude. Le trajet de retour devrait bien se passer. Ils reprirent ainsi la route, mangeant leur premier repas de la journée à dos de cheval, ne prennant pas le temps de s'arrêter. Ils longèrent donc la rive, marchant sur les berges là où l'eau passait régulièrement, effaçant leurs traces, pour limiter les chances qu'on les suive. Il restait bien les traces chakratiques, mais elle doutait que quelqu'un de ce niveau ne leur en veuille vraiment au point de les poursuivre jusqu'ici.

             Ils traversèrent ainsi tout Yu no Kuni et continuèrent vers le sud, se décalant peu à peu vers l'ouest.  C'est vers midi qu'ils quittèrent le lit de la rivière, étant finalement à Hi no Kuni. Ils continuèrent ainsi leur route à bonne allure à travers la forêt, utilisant les chemins principaux. Quelques bandits semblèrent avoir envie de leur montrer leurs armes et les délester de leurs bourses mais une lame de sang de trois mètres de large vint les cueillir et les renvoyer dans le fossé, les calmant sur le champ. Katsuko n'avait pas envie de leur accorder plus d'attention, ce n'était que des paysans de toutes façons, ils ne pourraient rien contre eux. Autant ne pas leur donner de faux espoirs. Elle surveillait de manière régulière son collègue pour s'assurer qu'il ne tombait pas de son cheval ni ne recommençait à tourner de l'oeil, faisant des pauses lorsque cela s'avérait nécessaire.

    « Je vous propose de continuer notre route jusqu'à Hôno. Je sais que le Soleil commence à s'approcher de l'horizon, mais nous y serons d'ici deux heures, et là bas nous pourrons avoir de vrais bons lits avec des draps propres. Cela changerait des draps douteux des auberges que nous avons fait jusque là. Qu'en dites-vous, Meito-senpai ? »


           Le voyage continua ainsi calmement, le vent restant calme, l'air se rafraîchissant peu à peu avec les heures qui passaient et leur descente vers le sud, toujours à l'ombre des arbres de cette immense forêt qui recouvrait la quasi-totalité du pays du Feu. Lorsqu'ils arrivèrent finalement à Honô, Katsuko leur proposa un établissement où elle était déjà allée en compagnie de son père, un peu cher mais excellent avec des chambres spacieuses. Ils avaient laissé leurs chevaux à l'écurie de l'entrée est de la ville avant de s'y diriger. Katsuko donna de quoi payer les chambres à Kazuo puis leur indiqua qu'elle souhaitait s'acheter un nouvel habit un peu plus présentable pour faire face à son père le lendemain.

            La jeune fille sortit donc en ville, prenant le temps de choisir comme les boutiques de cette capitale avaient tendance à fermer vraiment tard. Elle se laissa finalement tenter par une robe rouge vif à manches courtes qui lui couvrait jusqu'aux genoux, y ajoutant un corset noir par dessus pour faire ressortir le peu de poitrine qu'elle avait et faire une combinaison avec ses manches longues habituelles. Elle en profita pour s'acheter trois rubans du même rouge, deux pour nouer ses manches sous ses épaules et le dernier qu'elle utilisa pour se faire une queue de cheval, rangeant ses pinces dans son sac. Ses achats réglés, elle rentra finalement à l'auberge qu'elle avait indiqué à Kazuo, espérant le retrouver ainsi qu'Etwhal autour d'une bonne assiète. Elle avait faim.

_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Lun 13 Mar - 19:20

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Vingt et unième Post


Le monde reprenait une allure plus normale. J'avais repris la route avec Kitkat et Etwhal, toujours en direction de Suna. Sur le trajet, il ne s'est rien passé de terrible. Un ou deux bandits et encore, Katsuko s'en était chargée rapidement. Je n'avais même pas eu besoin de lever le petit doigt et aucun arrêt n'avait été fait au point que notre prochaine destination était une ville assez connue d'Hi No Kuni : Hôno.

« Je vous propose de continuer notre route jusqu'à Hôno. Je sais que le Soleil commence à s'approcher de l'horizon, mais nous y serons d'ici deux heures, et là-bas, nous pourrons avoir de vrais bons lits avec des draps propres. Cela changerait des draps douteux des auberges que nous avons fait jusque-là. Qu'en dites-vous, Meito-senpai ? »

J'avais fixé tout le voyage Katsuko, étant toujours plus admiratif envers cette fille. Elle était forte, talentueuse et réellement jolie. J'en rougissais rien que d'y penser. Avoir fait cette mission en sa compagnie était un réel honneur que je n'aurais manqué pour rien au monde. Je me demandais alors ce qu'allait être ma vie après cette mission. Finalement, elle m'avait fait grandir et mûrir. Elle était sans doute la clé qui me permettrait d'accepter le fait que je devais être un adulte à présent. Sans perdre la raison, je cachais mon bandana de Suna dans ma veste, ne voulant pas être mal vu du pays du feu. J'y avais été dans cette ville, il y avait déjà bien trop longtemps. Les gens étaient agréables, malgré le fait que tout le monde ne faisait que travailler encore et encore.

Que ce soir dans le commerce, dans la restauration ou même dans l'art, il y avait toujours du monde à Hôno pour trouver du travail. Je me disais que ce serait une bonne destination pour mes vieux jours et pour en finir tranquillement. Avec une pizza bien entendu. Je me laissais alors guider par la jeune fille aux cheveux bonbons, entrant dans un gigantesque hôtel de luxe. Je ne me sentais d'ailleurs pas du tout à ma place contrairement aux deux filles devant moi. Je laissais alors honteusement Kitkat payer une chambre pendant qu'elle ferrait les boutiques. À cette nouvelle, j'ai simplement haussé un sourcil, ne voyant pas du tout Katsuko faire les soldes... Eh. Moi qui pensais y échapper à l'avenir. Je soupirais, achetant donc une chambre pour nous trois, un énorme lit se présentait à nous. Etwhal n'avait pas pu s'empêcher de sauter sur le lit, profitant de la douceur des draps. Je souriais, la voyant être aussi heureuse que possible.

Avant de laisser sortir l'homme qui semblait être à notre service pendant notre séjour, je commandais à manger et... de la viande. Connaissant Katsuko, elle aimait ce genre de choses. Je pensais bien faire, alors tout sourire, je posais alors mes fesses dans le canapé, ma clé posée dans un coin de la pièce pour profiter de la merveilleuse odeur d'encens qui traversait légèrement la pièce. Tout à coup, j'entendis quelques sons dans ma tête, Etwhal battant un rythme, frappant ses mains sur ses cuisses. J'attrapais ce qui ressemblait le plus à une sorte de guitare, tentant de l'accompagner pour profiter de cette journée si belle.


Après quelques notes, je pouvais entendre des têtes passer à travers l'encadrement de notre porte, toujours ouverte. Je souriais, voyant Etwhal rougir, m'accompagnant au chant et aux rythmes de ses mains. Je me sentais presque pousser des ailes, n'ayant rien perdu de mes modestes talents de guitariste improvisé. Des enfants en venaient à rentrer dans la chambre, se posant à l'entrée de celle-ci. Etwhal était clairement en train de vivre ce qu'elle voulait vraiment pour sa vie. Chanter aux quatre coins du monde, profiter du bonheur des gens se manifestant dans leurs yeux, profitant des moments comme celui-ci où le soleil nous fixait. Je riais presque, si heureux d'accomplir ma mission. Si heureux de la voir heureuse... Alors que je me demandais où était Katsuko, celle-ci arriva, je la fixais alors, ne faisant plus attention aux notes, bercé par la beauté de la jeune fille.

Une robe d'un rouge m'attirant naturellement vers elle, sa poitrine bloquée contre un corset noir. Elle était si belle, ses cheveux aussi avait été embellis aujourd'hui, attachés grâce à un simple ruban. J'avais envie de me lever, pour m'approcher d'elle, toujours être plus proche d'elle... Je baissais la tête, la réalité me rattrapant et la chanson se terminant petit à petit. Quelques personnes applaudissaient doucement pour nous laisser tranquille, restant que Katsuko, Etwhal et moi dans la chambre. Le serveur vint ensuite poser la cerise sur le gâteau, un énorme poulet était servit dans une cloche pour tous les trois. N'étant pas spécialement fan de la viande, je laissais alors les deux jeunes femmes se nourir, je préférais poser cette sorte de guitare allant me mettre à l'aise en me déshabillant.

Je laissais donc ma veste et mes mitaines pour ouvrir la fenêtre et profiter du soleil, pensant déjà à demain. À l'allure à laquelle je me déplaçais avec Kitkat, Etwhal serait chez elle dans la journée. Je rougissais, dos à ces deux filles en imaginant encore Katsuko. Elle était réellement jolie aujourd'hui... J'étais un peu dégoûté de ne pas avoir encore la tenue que je portais hier soir. J'aurais aussi voulu avoir une danse avec elle dans ce genre de tenue, profiter du moment et "laisser la magie opérer" comme mon père me racontait au sujet de ma mère. Je me retournais, soupirant, soulagé.

"Bon, je suppose qu'on reste ici pour le moment. Demain, on sera à Suna et Etwhal sera chez elle."

Celle-ci me souriait encore, déjà posée tranquillement dans le gigantesque lit pouvant encore accueillir quatre comme elle. Je prenais alors un bout de salade qui était accompagné de ce poulet au caramel qui semblait délicieux, croquant dedans et dégustant donc le goût du végétal.

"Je pense que j'irais voir ton père après ça Katsuko. Il doit être assez impatient de savoir à quel point tu as été efficace durant tous ces jours... J'ai aussi l'impression que ça fait une éternité que je ne suis pas retourné au village. Le temps passe réellement trop vite avec toi."

Je souriais, passant une main dans mes cheveux, marquant le fait que ce que je venais de dire était légèrement gênant. Néanmoin, je voulais encore des infos.

"Tu penses que ton père t'enverra dans une autre mission dès notre retour ? Ce serait dommage, j'aurais bien écouté Etwhal chez nous. 'fin si elle est d'accord."

La jeune musicienne semblait si fatiguée qu'elle a juste levé le pouce en l'air, un sourire angélique sur ses lèvres.

"Peut-être qu'on pourrait y aller tous les deux ? 'fin je veux dire ouais, y aller et... euh y être au même moment et puis... Peut-être, je sais pas écouter, tout ça, ce serait cool, je veux dire ouais 'fin, tu vois ?"

Je déglutissais, reprenant un air totalement idiot... Ahhhhh... J'en avais marre de moi pour le coup. Je m'étirais me posant sur le canapé jouant nerveusement avec mes mitaines. Imbécile...
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Mar 14 Mar - 0:50


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo


              La jeune fille revenait tranquillement avec son nouvel appareillage enfilé directement, en tenue très noble, parfaite pour se présenter le lendemain à son père mais aussi pour être accueillie avec les honneurs dûs à son rang à l'hôtel. Se présentant à l'accueil, on lui indiqua sa chambre avec un doux sourire. L'apparence était tout dans ce genre d'établissement. L'apparence et la bourse, et en l'occurence, elle avait les deux de bon niveau. Remerciant les employés, elle grimpa jusqu'à l'étage d'où s'échappait une douce mélodie.

             Arrivant dans le couloir, elle compris rapidement quelle était leur chambre à l'attroupement qui s'y entassait. Kazuo et Etwhal y jouaient en effet une petite musique qui sonnait très agréablement. Il se débrouillait plutôt bien, peut être avait-il de l'entraînement en tant que musicien même. Elle s'était glissée au travers des spectateurs avec sa félinité habituelle, rentrant finalement dans la chambre et se postant sur le côté pour écouter le duo. Etwhal semblait très heureuse de la situation, c'était surement cela qu'elle cherchait. Se faire plaisir en jouant de la musique, et faire plaisir aux gens ainsi. Quelque chose de simple qui laissa la fille aux cheveux roses songeuse.

             Katsuko, elle, n'avait que rarement connu de tels moments, où elle pouvait être tout simplement elle même. Peut être quelques minutes avec Kisame, quelques instants de solitude également, cela s'arrêtait là. Elle était toujours sous contrôle, soit soumise par des impératifs liés au clan, à une mission quelconque, aux règles de bienséance, soit soumise par son père. Elle n'était que très rarement libre, et ce malgré ce qu'elle avait entrevu chez Natsuki. C'était en place, mais ce n'était pas encore enclanché totalement. Il lui restait une barrière solide qui maintenait le parc clos. Emichi.

               Progressivement, la musique ralentit et s'amoindrit jusqu'à disparaître totalement, les dernières notes flottant encore dans les airs. Les spectateurs, heureux de ce petit moment, applaudirent avec un sourire aimable avant de partir les uns après les autres, libérant la chambre au trio. Katsuko s'étira alors tandis qu'un serveur arrivait avec un plateau bien chargé. Tant mieux, la faim commençait à la tirailler. Alors qu'elle s'attaquait au plat avec Etwhal qui y allait plus timidement, Kazuo se leva pour aller ouvrir la fenêtre et enlever sa veste, restant de dos un moment. Un moment de faiblesse ? La jeune fille aux yeux sanguins tourna son regard vers lui pour vérifier s'il allait bien, constatant ses joues de nouveaux rouges. Il allait mieux.

      « Bon, je suppose qu'on reste ici pour le moment. Demain, on sera à Suna et Etwhal sera chez elle. »


              Elle hocha la tête, confirmant les dires de son senpai. Ils allaient passer une nuit tranquille ici-même, après tout, ils avaient payé pour cela. Bien que le lit soit immense, cela restait un lit pour trois, et donc une proximité indéniable. Elle devrait dormir en nuisette pour éviter de voir le garçon protester toute la nuit. Le garçon se rapprocha alors de la table et du plat que Katsuko avait bien attaqué désormais, se rassasiant pour oublier l'autre faim qui commençait à la titiller. Une faim plus... sanglante.

             Le Chûnin lui dit alors qu'il irait bien voir son père au retour pour la féliciter et lui raconter le travail qu'elle avait fait. Si seulement il pouvait passer sous silence les moments où elle s'était laissée aller. Il semblait content du déroulement de la mission pour ce qui le concernait, et c'était tant mieux. C'est tout ce qui comptait, mis à part le fait qu'ils aient Etwhal en leur compagnie. En ce qui concernait Katsuko, la mission était réussie, le reste comptait peu, bien qu'elle se prit à apprécier la compagnie du jeune garçon qui pourtant lui demandait beaucoup d'attention afin qu'elle soit certaine qu'il ne tombe pas dans un ravin en poursuivant un papillon à chaque instant.

      « Tu penses que ton père t'enverra dans une autre mission dès notre retour ? Ce serait dommage, j'aurais bien écouté Etwhal chez nous. 'fin si elle est d'accord.
      - Je n'en sais rien, cela dépendra de son humeur et de ce qu'il a trouvé pour moi. En général j'ai le droit à la soirée et à la nuit, selon l'heure à laquelle je rentre. Enfin... Si la mission est réussie. »


               Une nouvelle fois, le Meito semblait gêné sans qu'elle ne sache exactement pourquoi. Il se trouvait toujours une raison pour avoir des gestes qui le marquaient quand il ne rougissait pas tout simplement. Il avait peut être du mal avec les relations humaines en fait... Ou alors il était trop sensible. Bien plus qu'elle, c'était certain en tous cas. Etwhal semblait plussoyer cette proposition bien que Neiko demeura septique quant aux chances que cela se produise. Elle ne fit cependant pas plus de remarques.

      « Peut-être qu'on pourrait y aller tous les deux ? 'fin je veux dire ouais, y aller et... euh y être au même moment et puis... Peut-être, je sais pas écouter, tout ça, ce serait cool, je veux dire ouais 'fin, tu vois ? »


                Katsuko soupira. Il tournait autour du pot, baffouillait pendant deux heures pour lui demander d'y aller avec elle. C'était assez navrant, tout cela dans la simple perspective d'aller écouter Etwhal. Il fuyait maintenant son regard, s'éloignant pour aller s'assoir sur le canapé. Il regardait ses gants qu'il avait enlevé, l'air un peu perdu mais surtout très gêné.

               Elle se leva, essuyant sa bouche avec l'une des serviettes mises à leur disposition, puis s'essuya les mains. Elle alla voir le garçon, s'accroupissant devant lui et le forçant à la regarder dans les yeux en tenant son visage des deux mains.

      « Si vous le souhaitez, nous pourrons aller écouter Etwhal ensemble si mon père m'accorde du temps de repos et si cela fait lui fait plaisir, à Etwhal. Vous devrez cependant parler de ce qui vous est arrivé hier au moins à vos parents, qu'ils soient au courant de ce genre de chose. Ils auront peut être une explication liée à votre clan, je ne le connais que très peu je dois vous l'avouer. »


               La vampirette se redressa alors, relâchant le garçon. Elle retourna à la table en compagnie de la musicienne muette pour finir son repas après avoir mit les choses au clair avec le garçon, espérant que cette fois-ci il avait bien imprimé le fait qu'il irait consulter à son arrivée. Rien ne pourrait lui être reproché, pas même une négligence sur l'état de son supérieur. Absolument rien, car chaque détail pouvait amener de nombreux coups de fouets. C'était toujours le cas, mais après ce qui lui avait semblé être le couloir de la mort, lieu de toutes les passions, elle ne souhaitait plus retrouver de pareils tourments. Elle se doutait bien qu'au contraire, après y avoir goûté, son père était impatient qu'elle fasse un faux pas. Il serait probablement même capable de l'envoyer seule dans une nouvelle mission impossible.

               Une fois le repas terminé, elle laissa Etwhal aller se laver en première, celle-ci semblant sur le point de s'endormir. Katsuko prit alors un de ses deux achats livresques et commença à lire, attendant son propre tour. Elle continuait de se documenter sur le Kerryûgan, comme toujours, chaque occasion était bonne pour perfectionner cet art qu'elle aimait tant. Dans ce livre, des techniques de détection basées sur les flux sanguins étaient décrites, d'autres de pistage à partir de l'odeur du sang... Tant de choses qui étaient inconnues pour la jeune chasseresse.

    Etwhal sortit finalement de la salle de bain et Katsuko alla la remplacer, profitant de l'eau brûlante de l'hôtel. C'était bien différent des eaux seulement tièdes disponibles dans les différentes auberges qu'ils avaient fait pendant le voyage, bien plus relaxant. Elle en profita donc allègrement avant de ressortir, vêtue de sa nuisette, pour s'allonger sur le lit à côté de la musicienne. Elle incita également Kazuo à aller se laver, lui indiquant que l'eau lui ferait le plus grand bien et qu'elle le calmerait comme il semblait assez tendu. Elle s'allongea donc sur le flanc gauche, regardant vers l'immense baie qui donnait directement sur la campagne extérieure à la ville et sur un lac proche, bordé par un manoir, dernière bâtisse avant le début de l'immense forêt d'Hi no Kuni. Cette capitale était décidément bien différente de Shio et des vents glacés qui la sillonait.

_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Mar 14 Mar - 20:42

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Vingt deuxième Post


Alors son père était réellement beaucoup trop impliqué dans sa vie, je veux dire... À ce point-là ? Je me disais alors que de prévoir de sortir avec Katsuko allait être bien plus compliqué de prévu. Même si elle était jolie, adorable à sa façon, je me voyais mal la kidnapper pour la voir un peu plus souvent. Je continuais de torturer mes mitaines, réfléchissant à un moyen de toujours avoir au moins un oeil sur elle. Il me fallait une vraie raison, de quoi la coller... Tout à coup, je la sentais se diriger vers moi. Je gardais mon visage dirigé vers le sol, bien trop gêné pour faire quoi que ce soit qui soit en ma faveur... Elle s'accroupissait devant moi, me forçant à l'avoir dans mon champ de vision. Elle semblait inquiète, adorable et absolument incroyable... La nuit, elle pouvait passer son temps à démembrer du monde et le jour m'accorder un peu de temps.

« Si vous le souhaitez, nous pourrons aller écouter Etwhal ensemble si mon père m'accorde du temps de repos et si cela fait lui fait plaisir, à Etwhal. Vous devrez cependant parler de ce qui vous est arrivé hier au moins à vos parents, qu'ils soient au courant de ce genre de chose. Ils auront peut être une explication liée à votre clan, je ne le connais que très peu je dois vous l'avouer. »

Je déglutissais, appréciant la pression de ses mains sur mes joues. J'avais envie de tenir ses mains dans les miennes. À vrai dire, j'allais prendre mon courage pour le faire, mais elle se releva, laissant glisser ses doigts sur moi. Je rougissais, complètement gêné de la situation une fois de plus. Je soupirais, un peu dégoûté que ce moment se termine ici. Puis au final, je réfléchissais... C'est vrai que ce qui s'est passé hier était plutôt étrange. Les Inconnus n'étaient pas censés attaquer à cette époque de l'année. Mon père pouvait potentiellement savoir quelque chose sur ce genre de type. Qui plus est, la clé que tenait cet inconnu m'avait réellement blessé au point d'en saigner violet. Je me massais la tête, réfléchissant à ces évènements plutôt troublant. Je fixais alors ma clé, dans le coin de la pièce, la blessure que j'avais eu hier n'avait rien avoir avec celle que j'utilisais. C'était comme si une part sombre de moi s'était manifestée.

Je regardais alors Etwhal se lever pour prendre sa douche en première, laissant Katsuko se mettre à lire deux ou trois livres sur des techniques dont je ne connaissais pas réellement l'existence. Je me mettais alors à un peu gratter sur la guitare, rien de très complet, rien de très élaboré, jusqu'à regarder avec passion Katsuko prendre sa douche. Alors Etwhal ressortie, habillée, mais extrêmement fatiguée au point qu'elle alla simplement dans le lit pour fermer les yeux, le sourire aux lèvres. J'étais content de voir que la journée se passait réellement bien pour elle. Je me levais, posant mes fesses aux bords de la fenêtre pour observer l'horizon, tentant de chasser de ma tête cette idée que je pouvais potentiellement avoir des ténèbres enfouit en moi. Ce n'était que de la rage pure et rien d'autre. Quand le sang de Katsuko s'était mit à couler, je ne voyais que la haine monter en moi et la destruction suppliant de sortir de mon corps pour mon plus grand bien et pour le plus grand mal des autres.

Kitkat sortait alors de la salle de bains en nuisette. Je manquais alors de tomber pendant qu'elle me proposait de prendre une douche à mon tour, le visage rouge... Je filais alors me réfugier dans la salle de bains à toute vitesse, me déshabillant pour grimper dans la pluie d'eau chaude qui m'attendait. Je me laissais aller, l'eau coulant sur mes muscles fatigués de cette mission... J'espérais que la prochaine soit plus calme et surtout moins loin, ne demandant qu'à me reposer. Mais alors, il y a eu ces flashs dans ma tête... Moi perdant encore du sang d'une couleur plus que surprenante, comme hier. Je me tenais au mur, fermant l'eau pour m'asseoir dans la douche. Gouttant de mes cheveux et de mon menton, l'eau ne faisait qu'accentuer une sorte de sentiment d'insécurité. J'arrêtais alors ici, sortant de la douche et ne m'habillant que de mon short. Je sortais de la salle d'eau, mettant mon tee-shirt et ma veste sur le canapé, fixant les deux filles dans le lit en rougissant.

Mon esprit était sans doute troublé à cause de ces choses dans certains manga, mais je ne pouvais clairement pas dormir entre deux filles dans un lit... Surtout avec Katsuko dans le tas. Je soupirais, la face rouge ENCORE, me dirigeant vers la fenêtre.

"Dormez, vous en avez besoin. Moi, je vais profiter de la vue et des étoiles."

Je souriais, bien que gêné en grimpant sur le toit, juste au-dessus de la chambre. Les étoiles étaient très visibles ce soir et c'était le moment rêvé pour dormir dehors. Les températures étaient réellement idéales ce soir. Je comptais donc dormir là, même si l'idéal pour moi aurait été de me coller toute la nuit à Katsuko, comme pour veiller sur elle, mais de toute évidence, ce genre de sentiments étaient à sens unique. Pas vrai ? Je soupirais, m'allongeant sur le dos, les étoiles scintillaient, la lune était belle, la brise était parfaite. Que demander de mieux ? Peut-être Katsuko... RAAAH. Je ne pouvais pas arrêter de penser à elle. Ça en devenait lassant et troublant. Je ne la connaissais pas depuis si longtemps et pourtant, cette fille me plaisait déjà beaucoup... Je rougissais, fermant les yeux pour essayer de me changer les idées et au mieux, trouver le sommeil.

Demain, je reverrais mon père et Danada. Katsuko reverrait le sien et Etwhal retrouverait sa famille. La mission était accomplie. Il ne manquait plus que le rapport au père de Katsuko et je savais déjà quoi lui dire sur sa fille... Malgré tout. Je me devais de rester professionnel. Je crois que je l'aime.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Mar 14 Mar - 22:16


Etwhal, où es-tu ?   ft. Meito Kazuo


              Meito était allé se doucher pendant que Katsuko se laissait aller à une douce somnolence qui la guidait progressivement vers le sommeil. Elle était encore éveillée lorsqu'il ressortit en short. Il contourna le lit puis les observa, Etwhal et elle, rougissant à nouveau.

      « Dormez, vous en avez besoin. Moi, je vais profiter de la vue et des étoiles. »


             Il s'éloigna vers la fenêtre, la jeune fille au cheveux roses se décala sur le lit, s'installant un peu plus confortablement. Il semblait bien trop peu confiant, fuyant littéralement le lit. Elle souriat légèrement, amusée par cette énième tentative peu discrète. Dans un sens, ça en devenait presque blessant qu'il refuse autant que possible de rester près d'elle, mais bon. Bientôt, ils se sépareraient et ne se reverraient surement plus avant longtemps, ou alors dans un contexte similaire, de simples collègues ninjas sans plus de relations amicales ou autres.

      « Vous devriez également venir dormir, les lits sont très agréables ici. Enfin faites comme vous voulez. Bonne nuit. »


             Elle ferma alors les yeux et se laissa définitivement emporter dans son sommeil, rejoignant un certain pays connu de peu de monde, un certain Sakki no Kuni, caché au creux d'un pays plus vaste, très sucré, répondant au doux nom de Candy no Kuni. Ses aventures rêvées nocturnes la firent divaguer un moment jusqu'à son retour parmi les éveillés, peu avant l'aube. Elle s'étira et constata que la fenêtre était toujours ouverte, et Kazuo absent de la pièce. Il avait parlé d'étoiles... Il était sur le toit ? Encore ?

               Elle soupira et sortit de la chambre pour aller chercher un petit-déjeuner et en faire préparer un pour ses deux camarades. Remontant avec un plateau bien garni, elle le posa sur la table et alla se passer de l'eau sur le visage pour bien se réveiller. Elle s'habilla ensuite de ses nouveaux habits et se coiffa comme la veille avec le ruban rouge sang. Elle sortit alors par la fenêtre et grimpa sur le toit, cherchant son senpai pour le sermoner. S'il n'était pas capable de rentrer et qu'il rallongeait la mission d'un jour... Elle devait pas perdre de temps. Jamais.

              Une fois sur le toit, elle le trouva la tête posée sur les genoux, immobile. En s'approchant de lui et ne voyant aucune réaction, elle comprit rapidement qu'il dormait profondément. Après quelques secondes de réflexion, elle s'approcha de lui et le mordit au bras, là où il n'aurait pas trop mal, pour éviter de le réveiller. Prélevant un peu de son sang, elle put ainsi rassembler suffisamment de forces pour le prendre sur son dos et redescendre dans leur chambre de manière assez périlleuse. Elle manqua de tomber à deux reprises mais parvint finalement à poser le pied sur la puits de la fenêtre. Il était assez lourd et elle fut heureuse lorsqu'elle le reposa finalement sur le lit à côté d'Etwhal.

             Elle l'allongea donc puis le recouvrit des draps qu'elle avait repoussé en se levant avant d'aller manger calmement. Une fois repue, elle alla s'assoir sur le rebord de la baie qui laissait entrer les premiers rayons du Soleil, la chambre étant exposée au sud. Les pieds dans le vide, elle laissa passer le temps, attendant le réveil de ses deux compagnons.

               Après quelques heures, alors que le Soleil commençait à monter un peu au dessus de l'horizon, elle entendit son senpai se lever. Elle lui indiqua la table où il pouvait trouver le plateau repas avant de lui parler. Elle prit soin de ne pas parler trop fort pour laisser Etwhal dormir encore un moment. Elle en avait besoin.

      « Je suis allée chercher de quoi manger, vous pouvez vous restaurer. »


               Elle ne fit aucun commentaire sur le fait qu'elle l'ait descendu ou même qu'il n'aurait pas dû rester sur le toit jusqu'à s'y endormir, qu'il aurait pu en tomber et donc ne plus être en capacité de rendre son rapport à Emichi. Ce genre de vérité ne lui aurait été d'aucune utilité et il n'en aurait probablement pas tenu compte. Il était bien plus libre qu'elle dans un sens, et elle l'enviait. Il pouvait se laisser aller et faire un peu ce qu'il voulait. C'était une chance dont il n'avait probablement pas conscience.

               Elle le laissa donc manger tranquillement avant de se relever et de remarquer qu'Etwhal s'était levée à son tour. Il devait être aux alentours de neuf heures et demi, ils pourraient partir d'ici dix heures donc. En ne trainant pas, ils seraient à Suna dans la soirée, voilà ce qui s'annonçait être une bonne nouvelle. Ils rencontreraient peut être quelques bandits d'ici là, mais rien de bien dangereux. Le plus compliqué était derrière eux.

_________________
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    Mer 15 Mar - 17:47

Mission 2

Kazuo
Katsuko

 


 
"ATCHAAAA..."


 
Vingt troisième Post


La nuit était belle. Je pouvais les étoiles, la lune, tout ce que je voulais finalement. J'étais triste de ne pas avoir emmené Katsuko sur le toit, avec moi, quitte à ce qu'elle s'endorme sur moi, mais malgré tout, j'étais heureux d'être là, d'être envie tout simplement. Le monde m'offrait de si bons spectacles que je ne pouvais que l'aimer. Je repensais à Kitkat à l'étage en dessous, endormie, au calme et souriante. Même si je ne pouvais pas toucher son cœur, j'avais au moins le don de l'amuser. C'était déjà ça, non ? Je baissais la tête, la fatigue se ramenant, m'endormant au point de ne plus ressentir le froid, au point de ne plus ressentir grand chose à part mon amour, grandissant de jour en jour. Je tombais alors dans un sommeil si profond, passant dans le monde des rêves.

Je sursautais quelques secondes plus tard, me retrouvant au chaud, dans un lit. Je fronçais les sourcils avant de me redresser dans le lit, m'étirant et constatant que j'étais arrivé ici. J'avais dormi avec les filles ?! Je rougissais, pivotant timidement la tête vers la droite, apercevant Etwhal, son haut de pyjama remontant légèrement jusqu'à la moitié de son ventre. J'en tombais alors du lit, grimaçant la face encore rouge et tentant de pas crier pour ne pas la réveiller. Je me redressais alors, observant Katsuko un peu plus loin, pointant la table avec un plateau de fruit.

"Mmmmh... Senpai. J'ai été cherché à mangé pour vous. Je me disais que vous sembliez avoir besoin de force après hier soir...Mmmh."

"Oh... je... euh c'est gentil... eh..."


Elle s'approcha de moi, sa belle robe rouge flottant grâce à la brise fraîche de la matinée. Elle posa ses mains sur ma taille dans un premier temps, me coinçant contre elle. Je baissais la tête, la fixant dans les yeux. Qu'est-ce qu'elle foutait bordel ?! Je grimaçais, complètement perdu, me sentant faible à elle. Elle lia ses doigts dans mon dos, se mettant sur la pointe des pieds pour m'enlacer. Je... Je me sentais bien, presque bien.

"Portez moi Senpaii..."

Je m'exécutais, le teint plus que rouge à ce niveau-là... Elle bloqua ses jambes autour de moi, ses bras sur mes épaules pour venir poser délicatement ses lèvres sur les miennes. Un baiser. Je pouvais sentir son cœur vibrer, tout comme le mien. Je répondais à son baiser, en faisant d'autre, encore et encore jusqu'à la voir se détacher de mes lèvres, l'air souriante, heureuse, comblée.

"Je... Kitka-"

Avant de pouvoir terminer ma phrase, la jeune fille m'embrassa de nouveau, d'une façon si forte, si passionnée... Je rougissais, me laissant faire, me laissant border par les doux sons des cloches aux loin, de la chaleur du soleil, des couettes et... Des couettes...? J'ouvrais un oeil, puis l'autre, comprenant que j'étais en train d'embrasser...


MON OREILLER ?!?!!!! EHHHH........... Je me redressais d'un coup, observant Etwhal, endormie, blottie contre son oreiller. Eh... J'avais fait un rêve hein ? Je posais m'asseyais, observant la pièce. Katsuko était là ! La même tenue, le même air que dans mon rêve. C'était peut-être un rêve prémonitoire...?

« Je suis allée chercher de quoi manger, vous pouvez vous restaurer. »

Non. C'était pas prémonitoire, c'était juste un rêve. Je me levais, frottant mes yeux avec mon bras pour me poser à table, le teint aussi rouge que dans mon rêve...

"Ehh.... Merci Kitkat."

Je mangeais alors une banane, une autre, puis encore une autre. J'avais envie de mourir. J'avais mon cœur qui ne faisait qu'appeler celui de Katsuko et je commençais à croire que la vie était en train de se foutre de moi. Je gardais toujours Katsuko dans mon champ de vision, voyant Etwhal débarquer, me faisant un câlin. Elle devait sans doute être heureuse de revenir chez elle ! Je tournais la tête vers elle, essayant de penser à autre.

"Aller! Mange bien, Katsuko a été ultra gentille de nous apporter tout ça. On ne fait pas d'arrêt aujourd'hui donc ouais, profite bien. Eheh."

Je patpatais la tête de la jeune chanteuse qui prit une mine d'enfant en croquant dans sa pomme après avoir souhaité un bon appétit dans ma tête. Eh. Ça me manquait vraiment les gosses. Je me demandais quel sale coup m'attendait à Suna avec Danada... Peut-être une attaque avec des shurikens en carton ou même des kunais en plastique. Je gonflais les joues, m'habillant, prêt à partir pour notre village. J'avais réellement l'impression que ça faisait des millions d'années entre le moment où nous étions partis de Suna et le moment où nous allions revenir. Je prenais ma clé, descendant avec les filles, remerciant l'hôtel de nous avoir accueillis pour enfin reprendre la route, profitant du beau temps d'aujourd'hui.

À ce propos, il y avait d'ailleurs énormément de monde sur la route aujourd'hui, alors pendant le trajet, j'organisais un petit jeu avec Etwhal. À chaque carrosse de la marque Dwingo, le premier qui la remarque peut mettre une tape sur l'épaule. Je prenais alors un coup, puis un autre et encore un autre pour finalement me mettre à bouder. Gonflant les joues. Elle les explosa ensuite et du coup, j'avais plus envie de jouer, alors que je m'apprêtais à demander si Katsuko voulait jouer je... Je me suis dit que c'était pas une bonne idée. Elle aurait même eu l'idée de m'arracher le bras pour s'en faire un sandwich... Je grimaçais, devenant tout blanc, presque malade. Je me demandais encore pourquoi j'étais si dingue d'elle... Et puis en la fixant quelque secondes, ses cheveux, sa peau, son air... Je comprenais pourquoi.

Quelques minutes de cheval plus tard sur la route, je pouvais observer plus loin un accident. Un cheval était coincé sous la charrette qu'il transportait et des hommes tentaient d'aider la pauvre bête. Je m'arrêtais à côté de Katsuko, l'air décidé de filer un coup de main. Je descendais alors de mon cheval.

"Je reviens, il faut l'aider !"

Je partais en courant, laissant Etwhal avec sur mon cheval, bien qu'elle n'était pas très à l'aise avec ces animaux. Je la voyais rougir, pas tranquille avec Pile-Poil qui avait tendance à être joueur... J'arrivais alors près de la charrette. Il y avait quelques hommes en train de soulever la structure mobile en bois, mais sans succès. Je devais utiliser un truc alors. Vous savez là, l'truc qu'on fait avec les mains. Ah ouais, des jutsus. Je demandais aux hommes de s'écarter, formant quelques signes en fronçant les sourcils...

"Iki !"

Je soufflais alors sur la charrette, la remontant complètement debout ! Les hommes me remerciaient alors, content de mon exploit. Je mettais les mains derrière la tête, fier de moi et me sentant comme le héros de cette journée. Je souriais de toutes mes dents, la circulation reprenant son cours. Je voyais alors Pile-Poil se diriger vers moi. Je sautais sur lui, reprenant la route, l'air heureux. En revanche, il ne me restait plus beaucoup de temps avec Katsuko...
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Mission C] Etwhal, où es-tu ?    
 

[Mission C] Etwhal, où es-tu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Suna-