AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Lun 27 Fév - 22:25
Les derniers jours avaient été très remplis pour Katsuko. Elle enchaînait les missions pour rétablir l'honneur de son père bafoué par son échec à Kaminari no Kuni, selon lui. C'est donc tout naturellement qu'une personne de plus vint à son encontre, redirigée vers elle alors qu'elle était en plein entraînement intensif, pour requérir son aide. Cette fois-ci, il s'agissait d'un homme plutôt jeune, à peine trente ans, qui était patron d'une importante entreprise, Lady Eliza.

Le voyant arriver, la demoiselle arrêta sa série de pompes claquées pour se relever et aller vers lui. Elle attrapa au passage une serviette pour essuyer la sueur qui coulait sur sa peau, plus à cause du soleil qui écrasait toute vie que par son entraînement qui était pourtant bien éreintant. Après avoir remis sa robe correctement et l'avoir époussetée, Katsuko salua l'homme qui se présentait à elle avant de décliner sa propre identité. Ces banalités faites, le patron lui expliqua la mission qu'il avait à lui confier.

Il souhaitait avoir une sécurité pour la soirée d'anniversaire des 95 ans de la fondatrice de son entreprise, Madame Eliza, comme elle aimait qu'on l'appelle. Il souhaitait donc que la jeune femme vienne pour protéger cette fête folle et débordante de richesses amassées pendant toute une vie. Katsuko écouta ainsi toutes les informations qu'on lui offrait en hochant la tête. Elle serait donc une gardienne cette fois. L'homme lui indiqua qu'elle avait un vigile et deux gardes à l'intérieur à sa disposition, les gardes habituels de la maisonnée.

    « Bien, pouvez-vous me guider sur place afin que j'inspecte les lieux avant le début de la soirée ? Histoire de connaître l'endroit où je devrai évoluer et parer à toute éventuelle prémonition. Si je pouvais aussi rencontrer mes trois collègues pour la soirée, ce serait bien pratique pour mettre en place la sécurité. »


L'homme souriat et acquiesça, probablement heureux d'avoir à faire à quelqu'un qui s'occupait vraiment de son rôle et ne le prenait pas par dessus la jambe. Il avait bien été conseillé. Il guida alors la demoiselle qui le suivit, serviette sur les épaules dans sa tenue qui lui donnait un air de poupée très particulier. Ils traversèrent ainsi le centre-ville pour arriver au quartier le plus riche -avec le quartier Chinoike- de la ville. L'homme la guida jusqu'à l'immense manoir qui se démarquait des autres qui l'entouraient et qui pourtant auraient été très remarquables s'ils n'avaient été dans l'ombre de celui-ci.

Ils frappèrent et un homme solide leur ouvrit. Il devait avoir environ vingt-cinq ans et était étrangement torse nu. Une ambiance bien particulière qui fit hausser un sourcil. Le patron, l'homme qui la guidait, la fit avancer dans la salle suivante. C'est alors qu'il toussota, pour expliquer la situation.

    « Je n'ai pas encore eu le temps de vous en faire part, mais il se trouve que Madame Eliza a des goûts prononcés pour les jeunes hommes. C'est donc la tenue souhaitée pour ceux qui la servent. Malgré ses quatre-vingt-quinze ans, elle est encore en pleine forme comme vous pouvez le comprendre... Ne vous en faites-pas, elle n'a aucune attirance pour les jeunes filles comme vous. »


Neiko hocha la tête sans le moindre commentaire, ce n'était pas à elle de juger les comportements de ses clients, elle l'avait compris il y a bien longtemps. Elle commença alors un tour du manoir, vérifiant les zones suspectes de cacher déjà une arme bien que la soirée ne débuterait que dans longtemps. Cette vérification serait à refaire juste après l'arrivée des invités, dans la plus grande discrétion, mais la faire une première fois permettait aussi à la demoiselle directrice de la sécurité pour une soirée de faire son premier repérage de son lieu de travail du jour.

Une fois le check terminé, Katsuko demanda à voir ses collègues. Elle rencontra donc les trois hommes qui la dominaient tous d'au moins cinquante centimètres. Elle avait un sourire carnassier, une aura de puissance se dégageant d'elle, une aura peu rassurante. Les gardiens comprirent facilement qu'une erreur n'était pas envisageable cette fois-ci.

    « Bonjour messieurs. J'ai été appelée ici pour que la sécurité soit maintenue pendant toute la soirée. Vos amusements ont assez duré, il est désormais temps de faire régner la sécurité ici. Vous êtes le vigile c'est ça ? Je compte sur vous pour me signaler absolument tout comportement suspect ou entrée qui aurait été modifiée en dernière minute. Je garderai ces personnes à l'oeil. Vous deux, idem, mais à l'intérieur. Surveillez, au moindre mouvement suspect, vous me prévenez dans l'instant ou vous agissez si quelqu'un est en danger. Pensez également à bien vérifier tous les lieux que je vous signalerai juste après. Faites le régulièrement, c'est les endroits les plus faciles pour cacher une arme ou poser une bombe. Je ne veux aucun mort, pas même le dernier des enfants du plongeur de la soirée. Par plongeur j'entends évidemment celui qui lavera les plats, mais passons. »


La demoiselle avait l'air d'une véritable enfant face aux trois hommes de grande stature, et pourtant ceux-ci courbaient le dos et baissaient les yeux, plus bas que ceux de la jeune femme. Elle leur avait fait clairement comprendre l'idée du déroulement de la soirée, aussi se contentèrent-ils d'un hochement de tête. Eux qui pensaient avoir accepté un job facile qui payait bien avec pour seule condition d'enlever son haut...

Elle leur fit alors une explication détaillée des points à risques et des comportements suspects, de ce qui pourrait conduire à une quelconque mise en danger de qui que ce soit. Une fois la présentation terminée, elle alla voir à nouveau le patron pour demander si elle devait venir en tant qu'infiltrée, habillée comme une invitée ou se montrer discrète. La seconde option parut plus adaptée au patron de Lady Eliza, qui lui se souciait du confort des invités, et la rassurant quant au fait qu'aucune menace n'avait été proférée, qu'il s'agissait plus là d'une mesure de sécurité.

Hochant une nouvelle fois la tête, Katsuko indiqua que cela lui permettrait d'être plus efficace pour ce qui concernait les risques de vol dans le reste du manoir et qu'elle pourrait plus facilement s'éclipser sans avoir à se trouver une excuse, ni ne serait embêtée par un quelconque invité. Cela la rassura, car elle savait que les attentes des clients n'étaient pas toujours les mêmes et qu'elle avait parfois vu chez les Chinoike des gardes du corps camouflés en invités. Cette idée la répugnait. Elle, échanger avec ce genre de personne ? Non. Pas même dans la pire des missions qu'elle pouvait imaginer.

Elle se prépara donc pour la soirée, et se mit en place après avoir rêvetit une tenue plus appropriée, sombre et qui libérait ses mouvements. Elle refit un tour des places à risques et testa les radios qu'elle avait fourni à ses trois subalternes pour la nuit. Les premiers invités étaient là, la sécurité était en place. La première étape, peut être la plus importante et celle comprennant les plus hauts risques, débutait maintenant.



Ordre de Mission


Shake it, daddy!


   Vous avez déjà été des danseurs pour les enterrements de jeunes filles ou même de garçon? Avez-vous déjà fait un strip-tease pour faire de l'argent? Non? Voilà votre chance!

   En fait, deux danseurs n'ont pas répondu à l'appel du patron, peut-être trop fatigué par leur soirée dans le manoir Chinoike et il doit envoyer certains employés chez Lady Eliza. Eliza est une personne importante pour l'entreprise, vu qu'elle en ait la fondatrice du groupe et, aujourd'hui, la vieille femme fête ses 95 ans. Perverse de nature, le nouveau patron sait comment faire plaisir à la dame, cependant, les deux employés qu'il avait envoyer ne sont pas revenu et ce dernier commence à panique.

   Votre rôle Katsuko sera de surveiller le party d'anniversaire d'Eliza pour ne pas que des criminels ou même, des intrus qui ne sont pas inviter au party s'incrustent (oui, étant quand même assez riche, certains essayent de prendre la fortune de la veuve) tandis que vous, Fumihiro, sera de remplacer les danseurs. N'oublier pas de "Shake it, break it and make it bounce" mon cher Fumihiro. Amusez-vous bien, i guess!

   Précision: pour les ennemis et même les intrus, Katsuko peut très bien les inventer, voir diriger l'évolution de la mission. Wink







(c) Kira pour Never Utopia



HRP:
 

_________________
XP : 15
Messages : 9
avatarSunajin
Yamamoto Fumihiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Mar 28 Fév - 18:37
Les derniers jours avaient été un véritable calvaire pour moi, entre les séances de rééducation à l'hôpital et mes entraînements personnels, j'avais pousser mon corps à la limite du raisonnable plus d'une fois, les courbatures qui me parcouraient n'étaient que secondaire face à la douleur qui me tiraillait, mes vieilles blessures de guerre étaient toujours présente, plus que jamais, mais je commençait à reprendre mes capacité d'antan, certes à une lenteur désespérante, mais je ne pouvais me considérer que chanceux d'avoir survécu, alors je ne me plaignais pas.

J'ai donc décider de prendre une journée de repos dans la semaine, et c'est ce jour là qu'un homme vint frapper à la porte de mon humble domicile, c'était un homme de l'administration, son front en sueur, il semblait avoir pas mal vadrouiller dans la ville avant de venir ici, de la poussière collait à ses vêtements ainsi que sa peau, je le faisais entrer, lui servait un rafraîchissement et écoutait donc ce qu'il avait à me dire.

Après ses explications, je ne pouvais pas m'empêcher d'éclater de rire, c'était peut être une blague de mes supérieurs hiérarchique, envoyer un grand héros de la guerre sur le dance floor d'une vieille de 95 ans, j'étais libre de refuser, mais la pensée de cette pauvre vieille qui fêtait sans doute l'un de ses dernier anniversaire me pinçait légèrement le coeur, la dance faisait partie de mes domaine de prédilection, doté d'une agilité et d'un physique peu commun ça avait été très simple pour moi d'apprendre, et de toute façon il fallait se rendre à l'évidence, je n'était pas en mesure de faire quoi que ce soit d'autre que d'aider des vieilles ou sauver des chatons perdus dans des arbres, c'était triste, mais véridique, ma réputation avait beau me précéder, tout le monde dans le village qui était au courant de mon existance, l'était aussi de mon état, certains avaient beau en rire, je n'allais pas laisser les gens ruiner mon moral, mon physique s'en chargeait déjà suffisamment.

Alors j'acceptais, tout bêtement, j'avais une journée entière de repos avant la soirée, et j'était persuader que j'aurai un effet plus que positif sur le moral de la vieille dame, et honnêtement, mon sens du second degré et de l'auto dérision était grandement suffisant pour une tâche pareille, j'allais me donner à fond, et repartir avec le sourire, le mien et celui de la Lady en tête.

Je me couchais donc ce bonne humeur, après avoir passer une journée entière à me reposer, et le lendemain j'entamais la journée avec une fraîcheur renouvelée, la soirée allait débuter dans les environs de 19 heures, alors j'allais sur place deux heures plus tôt, de sorte à me renseigner, et faire connaissance avec l'établissement, et peut être avec un peu de chance je pouvais converser un peu avec la dame de la soirée.

Je n'était jamais beaucoup allé dans ces quartiers de Suna, j'avais de l'argent, malgré le fait que mes revenus étaient devenu presque inexistant depuis ma nouvelle condition, j'avais beaucoup mis de côté durant la guerre, mais je n'était pas un grand fan des immenses bâtiment, je vivais seul, l'extravagance n'était pas dans mes hobbys alors j'était resté ébahi devant l'immense manoir qui se présentais devant moi, j'avais tout de même pris avec moi mes deux lances, avec un peu de chance je n'aurai pas besoin de me présenter, ces deux lances étaient plutôt emblématique de ma légende, je les avait toujours eu avec moi pendant mes batailles, alors on me reconnaissait plus facilement lorsque je les portais que l'inverse.

Arrivé à l'entrée, je me présentais comme un des danseurs de secours, le vigile à la porte eut des yeux ébahis, n'y croyant pas sur le moment, mais avec un peu d'insistance il finit par me laisser passer, appelant un domestique pour qu'il me guide jusqu'au lieux de la représentation, et c'est un passant dans un couloir que j'eut la chance d'apercevoir Madame Eliza, comme on l'appelais ici, une vieille dame minuscule, se déplaçant d'elle même avec une canne à une vitesse incroyable, dans le mauvais sens du terme, elle semblait prendre son temps pour chacun de ses mouvements, des cheveux blancs éparpillés sur son crane, une peau sèché, comme une momie, un domestique torse nu passa juste à côté d'elle, et d'une rapidité fulgurante, comme si elle reprenait ses attributs de la jeunesse l'espace d'une seconde, elle lui mis la main au fessier, l'homme ne réagit pas, sans doute habité à ce genre de traitement, ou alors il n'avait simplement pas senti la main, avec un ricanement satisfait, Eliza continua son trajet, et moi le miens, m'empêchant d'éclater de rire.

La situation avait beau être dérisoire, je n'était pas du genre à me prendre au sérieux, surtout dans ma condition, je n'avais aucune réelle valeur, et il serait stupide de continuer à m'accrocher à mes gloires du passé, autant me refaire une vie en repartant du début, j'avais pu grimper à des altitudes incroyable une fois en partant de rien, je saurais le faire une seconde fois.

Après une petite discussion avec le domestique qui m'accompagne, ce dernier finit par accepter de placer mes deux lances quelque part dans la salle de bal, tandis que je me prépare, mon corps est certes très bien fait, il s'avère que j'arbore une collection de cicatrice plutôt impressionnante, j'hésite à maquiller tout cela, mais avec la sueur qui dégoulinera sans doute sur mes abdominaux saillants dans quelque heure, le maquillage aura un effet plus que négatif sur mon charisme, alors je décide d'opter pour le naturel, avant de découvrir mon "costume" pour la soirée.

Un pantalon de cuir noir moulant, et une cravate, rien de plus, parfait, à vrai dire je m'attendais à moins de surface couverte, mais j'aurai sans doute le temps de me changer si madame Eliza souhaite un show plus privé, heureusement je ne suis pas le seul danseur, il y en à 4 autres, et un relais sera effectué, danser toute une nuit n'est sans doute pas possible, surtout pour moi, et même s'il manque un danseur à l'appel nous parviendrons sans aucun doute à relever le défis.

Après un briefing plutôt bref, le premier danseur part en piste alors que je suis laissé de côté, je n'ai aucunement envie de me prélasser dans les vestiaires, alors je me dirige vers la grande salle, attrapant un plateau plein de verre d'alcool, je décide d'aider les serveurs dans leur travail, en attendant que ce soit mon tour de "Shake it, break it and make it bounce !".
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Jeu 2 Mar - 23:58
    « Votre carrosse est avancé, mon prince. »


Buvant un verre de vin dans une tenue des plus festive, j’observais Akira. En soie avec de nombreux motifs en or brodés, bijoux royaux et autres artifices remplissant parfaitement ce que je souhaitais prouver à cette soirée : ma puissance, ma richesse, ma beauté, et ma supériorité naturelle. Élégante et sensuelle, j’allais, par mon invitation, me faire une place parmi de très nombreux chefs d’entreprises, actionnaires, et autres. Ma tenue séduirait sans pour autant choquer, les femmes de ces messieurs. Après tout, quoi de plus naturel que de voir un Prince Chinoike dans une tenue festive du désert avec de nombreux ornements royaux ?

Quant à ceux qui détiennent le pouvoir dans les entreprises, j’étais certain que la délicate compagnie de deux membres de mon clan dans des longues robes fendues particulièrement habillée, devrais faire l’affaire. Il n’y avait aucun doute que je sois largement supérieur dans tous les domaines face à ces gens-là. Hors, on ne pouvait placer le monde sous sa domination sans avoir quelques appuis. Mieux fallait-il donc commencer à accroître mon influence.

Après un cours voyage, j’arrivais donc à la demeure de mon hôte. Il fallait dire ce qui était, notre entrée fut remarquée. Pendant un instant, la beauté et la prestance que mes deux charmantes accompagnatrices et moi-même dégagions, attirant les regards. D’abords surpris avant d’être charmé, laissant entendre quelques petits commentaires sur nos tenues, mêlant à la fois les atours de la noblesse, et une beauté sensuel dont seuls les Chinoike avait le secret.

Oui, nous étions plutôt connus pour arborer des styles très différents, mais laissant toujours apparaître nos atours. Car notre sang nous offrait des biens précieux : la beauté, la vitalité, la sensualité… J’étais un être capable de porter n’importe quels vêtements, sans m’inquiéter des commentaires. Car tous ne pouvaient que constater l’aura de prestige et séductrice que je pouvais dégager. Ma beauté ne faisait aucun doute, et je savais parfaitement m’en servir.

Alors que j’entrais dans la villa, mon regard se déplaça sur un visage familier : Katsuko. Que faisait-elle ici ? À première vue, elle semblait être relativement à l’écart. De plus, la présence de son bandeau sunajin m’indiquait une présence en tant que Shinobi, et non pas en tant qu’invité. Intéressant, notre hôte se sentait-elle menacée ?

Après qu’un des serveurs m’est annoncé, j’entrais dans le hall avant de laisser voir un sourire. La plupart des serviteurs ici était des hommes, torses nus, pantalon moulant, chaussure de service et simple cravate. Eh bien, notre chère Lady Eliza avait de bons goûts concernant les belles choses. Souriant, je récupérais un verre sur un plateau de serveur avant de me mêler à la foule avec les deux charmantes jeunes femmes à mes côtés. Il était temps pour moi d’accomplir ce pourquoi j’étais venu : acquérir du pouvoir.

_________________

OST:
 
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Ven 3 Mar - 1:37
Katsuko surveillait les entrées avec attention. Tout était calme pour le moment. Les gens commençaient à rentrer, les moins riches d'abord. Les autres savaient se faire attendre, et de toutes façons, ne souhaitaient pas arriver trop tôt pour ne pas connaître ces débuts de fêtes ennuyeux où jamais rien ne se passait.

La demoiselle, perchée sur un meuble et à moitié cachée par un rideau, surveillait dans l'ombre que tout allait bien. Le vigile contrôlait les identités des invités tandis que les gardes les délestaient de leurs armes et autres objets à mettre en vestiaire. Elle vit quelques têtes connues passer, qu'elle avait rencontré avec son père pendant des soirées d'affaire auxquelles elle avait dû assister par principe.

Lorsque les figures les plus riches des invités arrivèrent, c'est avec surprise que Katsu' reconnu Natsuki. Dans un sens, c'était un prince héritier, une personne importante pour Suna. Rien d'étonnant à ce qu'il ne vienne. Il était habillé comme un noble Chinoike, torse à moitié dévoilé, vêtements riches de soie, bijoux et autres ornements à foison. Tout pour montrer et mettre en valeur sa beauté vampiresque.

Son Altesse était accompagnée de deux créatures qui étaient en de nombreux points les opposées de Katsuko. Elles étaient matures, magnifiques, avec des formes proéminentes qui semblaient attirer les yeux de tout ceux qui les entouraient. C'était là leur rôle, comme celui de la vampirette était de surveiller le bon déroulement de la soirée. Elle était donc habillée en conséquence, dans des habits noirs, sobres, ses cheveux tressés puis coiffés en chignon afin d'éviter qu'ils ne prennent de place et risquent de la gêner pendant cette mission.

Elle les vit donc avancer, et alors qu'elle reprenait un air sérieux et attentif, elle remarqua du coin de l'oeil que Natsuki venait de la repérer. Elle le salua donc d'une révérence discrète et respectueuse, restant à l'affut. Elle ne pouvait se permettre de plus, la sécurité passant avant tout, son bandeau placé en brassard sous son épaule gauche était là pour le lui rappeler.

Elle continua de surveiller cette foule, les gardes arrêtèrent quelques personnes, repoussèrent un vieil homme qui criait le nom d'Eliza sous ordre du patron qui déclara qu'elle ne voulait plus le revoir, ni mort ni vif, puis, alors que les portes allaient se fermer, deux ivrognes du coin que Katsuko fit repousser par le vigile. Une fois tranquilles, ils purent refermer tranquillement les portes le temps de la fête. Si le vigile resterait dans les parages, les deux gardes pouvaient maintenant aller se positionner selon les ordres de la demoiselle aux cheveux roses, l'un près du banquet et l'autre légèrement en retrait derrière la scène des danseurs qui avaient déjà commencé leurs activités.

Neiko profita de ce moment pour se glisser avec grâce et discrétion au travers de la foule pour se diriger vers un escalier de service. Elle refit alors son tour des endroits à risques qui heureusement étaient tous dépourvus du moindre signe de danger. Retournant vers la salle principale en restant à l'étage, elle vit un homme à l'air très concentré, habillé en costume noir. Il glissa sa main dans la poche de son veston pour en ressortir une flasque qu'il retourna pour en faire tomber un liquide, de l'eau.

Mais l'eau ne tomba pas au sol, elle resta en suspend avant de se concentrer sur elle même, rétrécissant de volume. Il leva alors la main, fixant intensément Lady Eliza qui était en train de poser joyeusement ses mains sur le corps d'un des serviteurs torses nus. Soudain, l'assassin présumé sentit ses jambes se dérober sous son poids, une lame en travers de la gorge et une main sur la bouche. Son sang coula à flots de sa blessure ouverte, imbibant sa veste et sa chemise. Katsuko se pencha alors à son oreille pour lui murmurer quelques mots.

    « Désolé mon grand, il ne faut pas oublier de vérifier les alentours quand on veut assassiner quelqu'un. Je ne sais pas qui t'envoie et je m'en moque, mais tes financeurs se devront d'attendre un jour où je n'officierai pas en tant que protectrice de la soirée. Je te souhaite une bonne nuit en attendant. »


Empêchant le corps désormais sans vie de chuter totalement au sol et ainsi de repeindre couleur rouge sang le tapis blanc sur lequel ils étaient, la Chinoike entraîna l'homme dans une pièce subsidiaire après avoir bu le sang qui coulait de la plaie béante. Elle le reposa sur le sol en parquet puis retourna à son poste, au dessus de la pièce principale.

Une soirée agitée commençait, elle devrait continuer à être prudente. Qui sait ce que lui réserverait la suite... Si seulement Natsuki pouvait ne pas sentir l'odeur du sang qui imprégnait désormais l'étage... Il n'y avait qu'à espérer qu'il n'ait pas l'utilité de monter. En attendant la suite des évènements, la jeune fille de moins d'un mètre cinquante s'essuya la bouche pour ne pas laisser paraître le sang qui la recouvrait un peu plus tôt.

_________________
XP : 15
Messages : 9
avatarSunajin
Yamamoto Fumihiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Ven 17 Mar - 10:58
La soirée était déjà suffisamment avancée pour que je prenne mon tour sur le Dance Floor, cela dit j'avais demander une légère modification des éclairages, tout le monde ne peut pas apprécier à sa juste valeur un corps comme le mien couvert d'innombrables cicatrices, plus qu'à espérer que la Lady de la soirée ferait partie des gens qui ont du goût.

Alors je montais, accompagné d'un autre danseur je commençait mon show, ce n'était pas la première fois que je dançait, je n'était pas non plus très expérimenté, mais ma souplesse et mon physique de combattant comblaient les faibles que mon manque d'expérience créait, et ainsi faisait de moi un danseur correct, j'agitais mon booty du mieux que je le pouvais pour plaire à la dame, lui offrir de bon souvenirs, et également me détendre, il y à quelque chose de magique dans la danse, même celle là, elle permet d'oublier tout les problèmes de la vie, à condition que l'on soit capable de se décoincer et de faire preuve d'autodérision, après tout mon image auprès de Suna était déjà réduite en miette, je n'avais plus la moindre valeur, je n'était qu'une figure du passé qui n'était plus capable d'empaler qui que ce soit de sa lance, et je le savais, même si les docteurs et tout les Ninjas que je croisaient me toisaient avec une sorte de respect, je sentais la pitié dans leur regard, et chaque fois cela était douloureux, alors je me défoulais ici, sur le dance floor, quitte à perdre un peu de dignité, autant que cela soit agréable.

Malheureusement ma condition physique n'était pas des plus incroyable, ma souplesse et ma force étaient présente, mon cardio également, mais je commençait rapidement à ressentir les douleurs dans mes canaux de chakra, comme à chaque fois que j'effectuais une activité physique, je pourrais pousser mon corps au dela de ses limites mais la douleur m'en empêche, alors je me vois obligé d'écourter, bien que je fasse passer cela comme quelque chose de normal, je sais au fond de moi que j'aurai pu, j'aurai du, tenir plus longtemps que cela, je passe donc le relais à un collègue, et descend de la piste, me dirigeant vers les vestiaires après une bonne heure de danse, pour me laver rapidement et reprendre mon travail auprès des serveurs.

C'est donc après avoir changé de tenue, dans le sens, en avoir enfiler une propre, que je retourne au milieu de la foule, souriant et agréable, un plateau à la main, je me rend rapidement compte qu'il y à des figures, des figures qui sont reconnaissable et respectable, contrairement à moi, notamment un qui fait incroyablement effet, un certain Chinoike, un Prince même, si mes souvenirs sont bons, il est venu ici accompagné de deux ravissante créatures, mais j'ai suffisament cotoyer ce clan pour être au courrant qu'il ne faut pas juger aux apparences, le Prince et ses deux dames sont certes incroyablement agréable à l'oeil, je sais qu'il ne faut pas trop s'en approcher, elles peuvent dévorer un homme en moins d'une heure, et ne pas laisser la moindre trace, paraît il.

Au milieu du champ de bataille, les pratiques Chinoike passent inaperçu, et même si cela déplaisait à nombre de soldats, on fermais l'oeil tout de même, après tout un cadavre est un cadavre, dirons certain, mais ce n'est pas tout à fait véridique, tout ne monde n'a pas pu le voir à l'oeuvre, mais j'en ai été témoin de première ligne, un Chinoike ressemble plus à un chat qu'à un homme, il joue avec sa proie, il joue avec son repas, et il ne se lasse jamais, c'est terrible à voir, surtout lorsque l'on est pas habitué à la guerre... Lors de mes premières batailles, j'en avait vomi de terreur, mais à présent, je suis capable d'endurer de telles visions avec facilité.

Perdu dans mes pensées, je manque de me heurter à un homme, le remarquant au dernier moment je fais preuve d'une souplesse et d'une puissance abdominable incroyable pour l'esquiver tout en maintenant mon plateau, je passe à quelques millimètres de l'homme, avant de croiser son regard pour m'excuser brièvement, bien qu'au vu de mon "costume", ce genre de proximité n'a rien de gênant.

Et dire que je voulais éviter le Prince et ses deux beauté, voilà que je viens de manquer de cogner le premier... J'improvise donc, car tel est mon plus grand talent, je ramène mes cheveux en arrière, lui fait un grand sourire, et lui tend mon plateau.

    Un verre ?
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Lun 17 Avr - 20:27

La soirée commençait à peine… Et pourtant, il semblait déjà y avoir beaucoup d’agitation. Alors que je discutais avec un Noble sur une possible installation industrielle en coopération avec le pays des fleurs, une odeur de sang envahissait progressivement la pièce. Normalement imperceptible pour les êtres démunis de cette magnifique pupille qu’est le Kerryûgan, elle semblait pour moi être présent en abondance dans un lieu très proche… À l’étage, devrais-je dire.

Mon regard balaya l’assemblée quelques secondes, à la recherche du membre de mon clan en charge de la sécurité. Absente. Bien que j’évitasse de faire des prévisions douteuses, le peu d’éléments que j’avais me permettais de faire un lien relativement objectif entre sa récente absence, et la présence soudaine d’odeur de sang. Tandis que je m’excusais à mon interlocuteur, je me déplaçai en veillant aux différents mouvements des autres invités. Cette odeur de sang explicitait aussi la présence d’un danger mortel.

Mon corps heurta celui d’un serveur, qui avec des réflexes dignes d’un Shinobi, réussi à ne pas provoquer de catastrophe. Si je n’étais pas Jônin, je n’aurais probablement pas fait la distinction entre cette habile esquive et une chance inouïe. Récupérant un verre sur son plateau, je buvais l’excellent breuvage avant de m’adresser à lui.

    « Dites-moi, quelques invités m’attendent à l’étage. Pourriez-vous venir nous servir de ce succulent breuvage ? »


Je ne savais pas qui j’avais en face de moi. L’objectif de cette manœuvre était justement de le découvrir. Un refus potentiel m’indiquerait une menace. L’acceptation me permettrais de le présenter à Katsuko, qui me confirmerait, ou non, s’il appartenait à Suna. M’avançant à l’étage, je retrouvais Katsuko. Pour ce faire ? Simple : suivez les traces de sang.

Arrivant devant elle, mon Kerryûgan devint vermillon. Des fils de sang sortirent de ma main libre et agrippèrent le serveur derrière moi, tandis qu’un autre se plaça directement sous sa gorge.

    « Katsuko, est-il avec toi ? Au vu des réflexes qu’a fait preuve cet homme, je suis quasiment sûr qu’il s’agisse d’un Shinobi. »


Une fois rassuré sur l’identité du Sunajin, je le libérais de mon étreinte en renvoyant le sang dans mon corps.

    « Maintenant, et je vous le demande en tant que Jônin de Suna, de m’expliquer un peu la situation, et surtout la présence de ce cadavre. »


Dis-je en savourant mon verre à la main.

_________________

OST:
 
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Mer 19 Avr - 18:47
De retour à son poste d'observation, la jeune fille regarda l'assemblée, soupirant légèrement. La soirée s'annonçait longue et même si elle était payée pour ça, le job était loin d'être fou. Mais comme elle l'avait redouté, elle vit Natsuki monter les escaliers après quelques minutes à peine. Il était accompagné d'un des danseurs. Elle l'avait vu en train de parler au patron recruteur plus tôt et s'entraîner. Un homme qui avait besoin d'argent visiblement. Il ne semblait pas coutumier de ce genre de podium, mais il s'y était plutôt bien débrouillé. Enfin, d'après ce qu'elle avait entendu des retours. Cela ne l'intéressait pas. Elle préférait les gens comme Kisame. Les gens captivants en somme.

Lorsque sa majesté Seika Chinoike Natsuki arriva proche d'elle, elle vit ses yeux briller d'un rouge sang qui annonçait l'activation de son Kerryûgan. Par réflexe, elle activa également le sien et se retrouva avec une épée en main, en garde, prête à réagir. Elle aurait manqué une attaque extérieure qu'il venait de trouver ? Ou il était lui-même venu saboter la soirée et elle le gênait ? Elle était, dans tous les cas, prête à réagir. Mais cependant, c'est du serveur qu'il s'empara, le menaçant en lui plaçant un fil sous la gorge. La demoiselle se détendit alors, baissant son arme.

    « Katsuko, est-il avec toi ? Au vu des réflexes qu’a fait preuve cet homme, je suis quasiment sûr qu’il s’agisse d’un Shinobi.
    - Il est employé par le patron comme danseur, votre Altesse. Je l'ai vu parler avec lui et je l'ai vaguement vu sur le podium, mais non, je ne le connais pas. Il pourra peut être nous dire son nom, ce serait déjà un premier indice, n'est-ce pas Monsieur ? »


Elle fit disparaître son arme, désactivant son Dôjutsu. Elle n'avait pas besoin d'être armée, Natsuki se fit alors rassurer par les paroles de l'homme qui indiqua être Yamamoto Fumihiro, un homme connu pour son ancienne puissance qui avait été totalement détruit par un combat. Elle ne se souvenait plus des détails, mais il n'était plus une menace pour personne, son chakra ayant été littéralement fracassé de ce qu'elle avait entendu. Voilà qui venait confirmer l'hypothèse de la nécessité financière. Le prince relâcha l'homme et porta de nouveau son attention sur Neiko. Voilà qui était déplaisant. Il était calme, verre de vin en main.

    « Maintenant, et je vous le demande en tant que Jônin de Suna, de m’expliquer un peu la situation, et surtout la présence de ce cadavre. »
    - Et bien... Votre Altesse... J'ai été employé ici pour sécuriser la soirée et veiller à son bon déroulement. Il se trouve qu'il y avait ici il y a quelques minutes un assassin qui visait Dame Eliza, je n'ai pas eu le loisir de le détourner de sa cible, j'ai dû agir vite et donc le tuer pour éviter qu'il ne termine ses mudras. J'ai essayé de ne pas tâcher le tapis mais je suppose que votre odorat est trop développé pour qu'une telle chose vous échappe. Je ne voulais pas vous déranger dans votre divertissement, c'est mon travail après tout. Et si jamais vous avez faim, vous saurez où trouver le mort. »


Elle avait fait un léger sourire pour appuyer sa dernière phrase qui devait probablement trouver la scène pour le moins glauque. Alors qu'elle parlait, un crissement assez ténu se fit entendre d'une des salles derrière le recoin où elle avait abandonné le cadavre.

    « Si vous voulez bien m'excuser, je crois que le travail reprend. Je vous en prie Seika-sama, allez vous détendre, je m'occupe de votre sécurité, de celle de Dame Eliza ainsi que de celle de tous les invités de cette maison. Vous ne craignez rien. »


Réactivant son oeil de sang, la demoiselle fila sans bruits vers la porte. S'en approchant, elle entendit soudain un bris de verre. Un ou des intrus venaient de pénétrer. La surprise serait son meilleur atout.

Entrant d'un seul coup dans la pièce en ouvrant grand la porte, elle se retrouva nez à nez avec un homme d'environ un mètre quatre-vingt. Il avait un complice à l'autre bout de la pièce qui était en train de fouiller une commode proche du lit. Un sourire amusé couvrit la figure de Katsuko. Seulement deux ? Elle allait pouvoir s'amuser un peu. Refermant la porte derrière elle, elle fixa celui qui lui faisait face et qui, après s'être remis de sa surprise, était désormais estomaqué de voir la réaction de celle qu'il considérait comme une fillette. Ce n'est que lorsqu'il remarqua le sourire malsain de la demoiselle qu'il fit un pas en arrière.

    « Je vais vous proposer un marché. Vous rangez tout ce que vous avez pu déjà prendre puis vous vous mettez à genoux devant moi et vous léchez mes bottes en me suppliant de vous épargner. Si vous n'êtes pas assez convainquants, vous finirez en prison, et si vous tentez quoi que ce soit, c'est la tombe. Comme je suis généreuse, si vous vous appliquez, vous pourrez repartir du trou dont vous venez sans séquelles. Alors ? Quel est votre choix ? »

_________________
XP : 15
Messages : 9
avatarSunajin
Yamamoto Fumihiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]   Mar 9 Mai - 22:18
L'esquive était parfaite, élégante, charmante, à la hauteur de ma réputation je dirais. J'ai réussis à éviter une catastrophe, le prince me jauge de son regard inquisiteur, et m'invite à l'accompagner en haut, pour lui servir personnellement à boire, je n'aurai pas pu me pardonner d'avoir ruiner la soirée, sans doute la dernière, de dame Eliza, alors c'est avec un sourire détendu que je l'accompagne en haut, et c'est une fois en face d'une jeune fille, seule à l'étage, que je me rend compte, trop tard, de la supercherie...

C'est une chose parfaitement normale que de voir une trace de sang sur une Chinoike, mais une Chinoike seule à l'étage, pendant une soirée mondaine, c'est souvent signe de désagréable surprise, ce clan à pour tendance à éliminer n'importe quel témoin, ou alors les menacer suffisamment pour qu'ils ne parlent pas, il y à quelques années de cela je n'aurai rien eu à craindre de ces deux Chinoikes, mais mon statut à présent ne vaut plus rien, puisque mon utilité à été réduite à néant, je fais un brusque pas en arrière mais il est bien trop tard pour leur échapper, une fine aiguille rougeâtre se place sous ma gorge, alors que leurs yeux deviennent rouge comme la braise, et quelques fils sanglants s'accrochèrent à mes bras et mes jambes.

Le prince demande une explication à la jeune Chinoike, qui annonce m'avoir vu avec le majordome, ce qui est déjà une bonne avancée, et m'invite à me présenter, ce que je fais avec hâte.

    Comme votre... Collègue, l'a si bien préciser, je travaille ici pour la soirée, je me nomme Yamamoto Fumihiro, j'ose espérer que ce nom sonnera à vos oreilles, et que ma réputation vous est familière... Si c'est le cas il va de soit qu'une personne comme moi ne s'en prendrais jamais à une personne aussi importante pour Suna que dame Eliza... La seule raison de ma présence ici est que je ne supporte pas de rester statique alors que le monde continue de changer, alors j'ai simplement demander à un ami comment je pouvais faire pour aider notre village...


Je lâche un sourire un peu las, comme si la blague avait fait son temps depuis un long moment, mais que l'on continuait de la rabâcher.

    Il m'a bêtement proposé ce travail, comme une invitation à continuer ma rééducation, et à ne pas me préoccuper du reste tant que je ne serais pas remis à mon plein potentiel... Mais j'ai tout de même accepter, il n'en croyais pas ses yeux, et moi non plus à vrai dire, mais malgré cette petite... Altercation, je m'amuse beaucoup ici. Oh ! J'y pense, mon visage n'est pas forcément connu de tous, mon nom également, mais s'il y à une chose avec laquelle j'ai réussis à marquer les esprits, ce sont bien mes armes, et j'ai demander au majordome de les mettre en vitrine dans la salle, regardez, on peut les voir d'ici.


Je pointais du doigt mes deux lances, l'une jaune, l'une rouge, l'une courte, l'une longue, qui étaient derrière un vitrine contre un mur, non loin de dame Eliza, satisfait, les deux Chinoikes me relâchent, et je reprend mon souffle, je l'ai échapper belle, il vaut mieux ne pas jouer au con avec cette engeance.

Il relâche son attention, j'en profite pour frotter légèrement mon cou, là où sa pointe sanglante à failli percer mon épiderme, et prendre un petit pas en arrière, écoutant l'histoire de la Chinoike, qui semble avoir été engagée comme garde, un travail que j'aurai bien apprécier faire également, mais si c'est pour me mettre à rouler au sol et crier de douleur dès que je commence à utiliser mon chakra, ce n'est pas forcément la meilleure des idée...

Peu après leur échange, la jeune femme s'éloigne, son oeil devenant à nouveau vermillon, et repart vers une autre pièce en assurant que le travail recommence, en effet, un son plus que suspect vient de se produire dans cette pièce, mais je suis persuadé qu'elle s'en sortira seule, même si pendant une seconde j'ai été tenter de l'arrêter et de prendre sa place... Les vieilles habitudes ont la peau dure...

Je me tourne à nouveau vers le Prince, et décide de simplement m'excuser pour l'avoir importuné, avant de m'éloigner.

    Toute mes excuses pour le dérangement, mais comprenez que j'ai préférer éviter une catastrophe et... Egalement éviter d'offenser quelqu'un comme vous, j'ai vécu suffisamment longtemps, et côtoyer assez de Chinoike pour savoir qu'il vaut mieux ne pas énerver les gens comme vous, surtout dans mon état actuel.



Je lui lâche un sourire un peu las, avant de m'incliner avec grâce, et de commencer à redescendre.
 

Shake it, daddy ! [PV. Yamamoto Fumihiro] {Mission rang D} [Guest. Seika C. Natsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Suna :: Résidences-