AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Dim 19 Mar - 21:14

Mission 2

Daijirô
Laos

 



 
"PLUS DE TOMATES!"


Premier Post

Dans quelques jours arrivait une journée particulièrement spéciale pour deux personnes. C'est assez peu commun en ce moment de croiser ce genre de personne. Ce sont des gens assez classiques, rien à redire, ils sont assez peu connus au village, mais ils ont ce petit quelque chose que je n'ai jamais bien compris. Je n'avais jamais reçu ce genre de petite attention venant de quelqu'un, allant de ma main, prise par une autre ou d'un baiser volé à la sortie d'une salle de classe. À vrai dire, je n'avais que les livres pour m'éduquer sur côté là... Bien entendu, je n'étais pas si naïf et innocent, j'avais pu croiser quelques livres assez osés sur le sujet, mais je n'avais jamais eu l'exemple de cette pratique. Ma mère était malheureuse avec notre père, Ritsu n'était jamais très doué avec les filles et s'en fichait bien quant à mon petit frère... Disons qu'il était encore à l'âge de se faire changer les couches.

J'avais décidé de bouquiner sur le sujet dans les jardins du village caché de la brume. J'avais passé de sales moments ces derniers temps et j'avais pu me réconcilier avec la joie de vivre à travers la rencontre d'une vieille connaissance hier. Ai. Ce garçon était un Yuki, tout comme moi et pourtant, on était si différent. Là où moi, j'aimais être au contact des autres, ce type était plutôt froid et m'avait étrangement rappelé Rei pour le coup, ce qui m'avait plus ou moins déprimé et rendu nostalgique sur la fin de journée. Il fallait dire que Rei avait été si important pour moi quand j'étais enfant. Ça avait été mon premier et seul ami. À Kiri, il n'y avait pas beaucoup de monde a connaitre celons moi, j'avais presque l'impression que nous étions en pénurie de genin et de ninja en général...

Je continuais de me questionner sur le sujet de l'amour, une mission m'avait été confiée à moi et à un autre garçon de Kiri. Qu'est-ce que sa fait au cœur exactement ? Qu'est-ce que ça fait de se faire embrasser concrètement ? Qu'est-ce que je dois comprendre quand une fille se colle à moi...? Il y avait trop de questions et étudier cette science me paraissait impossible... Pas sans un prof. Je basculais le dos de mon livre sur mes genoux, fixant mon frère s'entraînant encore avec cette épée, frappant plusieurs cibles en bois et... glissant comme un idiot sur des feuilles. Je grimaçais, dégoûté de voir que le stade plus évolué de ma famille était ce type. Je souriais faiblement, me disant que je ne trouverais pas mes réponses avec Ritsu, loin de là. Je soupirais, me levant pour rejoindre mon frangin pour un entraînement intensif au Taijutsu comme il me l'avait promis.

Lors de ma dernière mission qui était bien trop élevée pour moi, Kisame avait pu découvrir à quel point j'étais faible et fragile... Mon frère avait compris que ça s'était vraiment mal passé. Le soir où j'étais rentré, je mettais barricadé dans ma chambre après avoir pris une très longue douche. Toutes les images me revenaient en tête... Du blocage, de cette cage, de ce mur, de cet homme. J'en aurais presque pleuré, mais aujourd'hui mon frère me confiait de nouvelles techniques qu'il utilisait lui-même. Je n'étais pas très bon en taijutsu pour le moment, il fallait donc me former et mon entraînement commençait dès ce jour ! Demain, il y avait la rencontre avec mon partenaire et Amaterasu, la jeune future mariée. Je me suis alors défoncé à l'entraînement jusqu'à tomber de fatiguer dans mon lit le soir même.

Dans ce même lit, je me suis encore posé ces questions jusqu'à somnoler, me retrouvant dans un lieu identique à ma chambre. Un lieu qui m'était pourtant totalement étrangé au point de me sentir entre la réalité et le rêve... Je m'asseyais, fixant une jeune fille aux cheveux blonds, encore...? Je rougissais, celle-ci posant ses mains sur mes joues jusqu'à poser un baiser sur mon front, me faisant tomber violemment en arrière, dans le vide pour me voir tomber, encore et encore. Elle tombait avec moi, les nuages nous traversant sur un fond bleu... Je tombais, me sentais aussi bien que possible jusqu'à réatterrir violemment sur mon lit, réveillé ! Il était déjà l'heure de se réveiller et ce rêve avait été si intense que je n'avais pas pu profiter de ma nuit pour me réparer. Je descendais alors dans la cuisine, mangeant rapidement les cookies que ma mère avait préparée pour partir à la mission qui m'était donnée


Le soleil brillait. C'était forcément une bonne journée qui s'annonçait. Je souriais, pris d'un élan de bon humeur. Je ne savais pas vraiment si c'était à cause de ce rêve, mais quoi qu'il en soit, j'étais relativement en forme pour casser des méchants. Je marchais alors dans les rues, grignotant mon cookies au beurre de cacahuète, saluant les passants que je connaissais, souriant. J'avais presque envie d'aller embêter Ai, histoire d'avoir quelqu'un à qui parler sur la route, mais il était quand même tôt et je n'avais pas envie de découvrir son côté grognon dès le matin. Je passais néanmoins devant chez lui. Et puis la flemme de marcher, j'utilisais mon tapis de glace pour patiner. Il n'y avait presque personne encore dans la rue ce matin, c'était le moment pour se la jouer comme Ai.

Je traînais alors quelques minutes, profitant de la merveilleuse odeur des chocolats chauds devant les cafés... Mh. Si j'avais pu effectuer plus de missions, j'en aurais certainement pris un, mais ça aurait complètement gâché la journée et mis à mal ma mission. Une fois arrivé à la salle des fêtes censée accueillir tout le monde après le mariage, j'entendais déjà les cris de femme en colère dans la salle. Je déglutissais, finissant d'engloutir mon cookie pour m'approcher de la salle, cette fois-ci en marchant le plus calmement possible, frappant à la porte...

"Eheh... désolé pour le retard, toctoc."

"......... VOUS. Ça fait trente minutes que je vous attends ! Stupide ninja, vous avez réellement rien de mieux à faire ?"


J'écarquillais les yeux, la future mariée semblait assez contrariée et son fiancé la retenait pour ne pas que je me fasse massacrer. Je souriais malgré tout, un peu embarrassé d'avoir pris mon temps ce matin...

"Euh... Je suis désolé, je... euh vous voulez que je me fasse remplacer...?"

"Mais bien sûr que non, vous serez très bien. Vous êtes Daijirô n'est-ce pas ? On a besoin de vous pour un travail qui est réellement fait pour vous."


J'haussais un sourcil, la fiancée du Uchiha blotti contre lui et semblant calmée. Un travail fait uniquement pour moi ? Ils faisaient des missions sur-mesure à présent hein...? Je baissais la tête, un peu saoulé qu'on me prenne de haut chez l'administration. C'était sans doute Kisame, il avait dû leur parler et leur dire que j'étais vraiment nul...

"Du coup, la cuisine est par là-bas. On m'a dit que vous adoriez cuisiner alors... Je vous en prie, aidez-nous. À vrai dire, nous avions déjà un cuisinier, mais celui-ci a été attaqué pendant une de ses préparations et est à l'hôpital. Je crois que quelqu'un essaie d'annuler ce mariage. Quand je vous regarde, j'ai réellement l'impression que vous êtes la personne qu'il me faut."

Je relevais la tête, joyeux ! Je pouvais cuisiner ?! Enfin ?!! J'étais le meilleur dans ce domaine ! En un rien de temps, j'enlevais ma veste et ma tenue de ninja pour me transformer en ce que je suis réellement... Dai, le cuisinier du village caché de la Brume. On pouvait voir dans mes yeux tout le sérieux et en même temps, l'excitation que me procurait cette mission, j'attrapais ma spatule comme un kunai, ayant déjà plusieurs idées de plat.

"Ok les gars, je suis un pro, je m'occupe absolument de tout. Let's go."

Je fonçais alors dans les cuisines examinant ce qu'ils avaient acheté, n'ayant toujours pas aperçu mon assistant. J'espérais vraiment ne pas voir une sorte d'illuminé...

 

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________

Spoiler:
 
XP : 101
Messages : 32
avatarKirijin
Nikkari Laos
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Sam 25 Mar - 15:05
NIKKARI Laos & YUKI KAY DaijirôUn Mariage illuminé !
Le plus beau jour


      Pareil à lui-même, Laos se réveilla en baillant d'une manière assez exagérée. Il s'étira lentement, il avait juste envie de dormir. Depuis de nombreux mois désormais, le Chûnin vivait dans ce village caché de la Brume. De la Brume oui, il n'en pouvait plus. Chaque mission qui l'emmenait loin de cette humidité omniprésente était des plus agréables.

      Cependant aujourd'hui il ne quitterait pas le village. C'était bien au centre-ville que sa mission du jour, dont on l'avait prévenu hier dans la soirée alors qu'il lisait tranquillement chez lui, avait lieu. Il devait donc aller aider à la préparation d'un mariage puis faire en sorte que celui-ci se passe bien tout en jouant les projecteurs... Un travail assez ingrat qui paierait moyennement bien, mais bon, il n'avait pas le luxe de pouvoir faire le difficile sur ses missions. Quoi que son apparence puisse laisser transparaître, il n'était pas riche. Il n'avait plus de famille, pas vraiment d'amis. À peine quelques connaissances. Les deux personnes qui lui étaient les plus proches étaient sa nouvelle sensei, Ken Yokai, et la Mizukage. Tout du moins c'était les personnes qu'il voyait le plus et connaissait le mieux. C'était assez exaspérant lorsqu'on savait qu'il ne connaissait la première que depuis une semaine et que la seconde ne lui avait parlé que pour lui donner des ordres de missions et entendre ses rapports.

      Et pourtant, cela faisait bien plusieurs mois qu'il était là. Il était peut être associal après tout... Ou alors était-ce tout simplement qu'il devait trop travailler pour pouvoir rester ici sous un toit. Il se leva et s'habilla alors avec une certaine lenteur. Cette mission le passionnait si peu qu'il en avait même oublié l'heure du rendez-vous. C'était pourtant lui qui était sensé la diriger, du moins en terme hiérarchique puisqu'il était Chûnin et que son coéquipier devait être un Genin, mais les mariages ne lui plaisaient pas vraiment. C'était toujours une fille de moins avec qui flirter. Enfin, il pensait cela mais depuis son arrivée à Kiri, il n'avait pas prit le temps de le faire. Il ne l'avait pas, ce temps, après tout.

      Se dirigeant donc d'une manière assez lasse vers le lieu de rendez-vous qui était probablement la seule chose qu'il avait retenu lorsqu'on était venu le déranger, il y arriva vers le milieu de la matinée. Probablement un peu trop tard. Il toqua à la porte et fut accueillie par la mariée qui avait l'air des plus agaçées.

« Ah bah vous aussi vous êtes en retard ! Vous n'êtes pas sensé être adulte ?! Votre collègue est déjà là depuis dix minutes, qu'attendez-vous pour aller le rejoindre ? Allez allez ! Il est aux cuisines ! »"

      Laos cligna des yeux, comme pour se sortir d'un rêve avant de faire un sourire enjoué, bien ironique.

« Bonjour belle dame, c'est un plaisir de vous voir de si bonne humeur ce matin ! Mon collègue est aux cuisines ? Je vais le rejoindre de ce pas ! Merci pour votre chaleureux accueil ! »

      Il laissa ainsi la mariée bouche bée, n'ayant absolument pas compris la réaction du Chûnin. Il rejoignit alors le jeune garçon déjà attelé à ses plats, l'air passioné.

« Hello ! Tu es Daijirô je présume ? Moi c'est Laos. Désolé pour le retard, les mariages et moi, ce n'est pas le grand amour. Tu sembles expert dans ton domaine. Je ne suis pas un pro mais je sais faire quelques trucs, tu peux prendre les rennes pour cette partie de la mission et m'indiquer ce que je peux faire pour t'aider ? »

     Cet adolescent qui faisait face au jeune adule aux yeux ambrés semblait être un véritable poisson dans l'eau, ses gestes étaient précis et rapides. Il ne fallait pas qu'il le perturbe. S'il pouvait compléter ses talents grâce à son Katon ou à son Suiton, ou ne serait-ce que dans la préparation de plats supplémentaires assez simples, ils pourraient s'occuper de cette partie assez rapidement avant de pouvoir passer au reste. Il s'occuperait plus tard de voir avec les mariés les éclairages qu'ils souhaitaient et quel genre de musique ils avaient prévu pour qu'il puisse compléter et améliorer l'ensemble grâce à ses pouvoirs.




Ordre de Mission



Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think?



Jurô Amaterasu et Uchiha Naoki sont amoureux depuis quelques années maintenant. Malgré les tensions entre leur famille, ils ont toujours partagé un bonheur infinie ensemble et un amour pur. Leur relation resta secret pendant longtemps. Cependant, Naoki, qui avait pris son courage a deux mains, a demandé la main de la demoiselle aux oreilles de renard. La réponse fut positive et ils se marient dans quelques jours.

Votre mission sera d'aider les jeunes mariés dans l'organisation du mariage avec vos talents que vous posséder (par exemple Daijiro pourrait très bien faire le gâteau de mariage, Laos pour l'éclairage et tout). De plus, il se peut que certains membres de leur famille respective ne respectent aucunement le choix des futurs mariés et essayeront peut-être faire un mauvais coup pour ruiner cette journée. Soyez sur vos garde!






(c) Kira pour Never Utopia


_________________


Dernière édition par Nikkari Laos le Sam 1 Avr - 17:51, édité 1 fois
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Dim 26 Mar - 15:21

Mission 2

Daijirô
Laos

 



 
"PLUS DE TOMATES!"


Second Post


Tout me paraissait assez faisable... J'avais la pression de la future mariée qui n'allait pas tarder à me bouffer et ça, littéralement à savoir que celle-ci faisait partie du clan Jûro, comme Kisame. À ce moment, j'ai commencé à imaginer Kisame en femme avec une perruque ridiculement fluo et une poitrine en coussin... J'ai alors pouffé de rire, espérant que celui-ci n'apprenne jamais tout ce que j'avais pu imaginer dans ma tête. Je souriais, la tête baisse, commençant déjà à me laver les mains, entendant quelqu'un débarquer dans la cuisine. Je fronçais les sourcils, les yeux plissés... Quelqu'un voulait le secret caché du pâté de crabe ?! Je me retournais, une poêle à la main et... À vrai dire, c'était mon coéquipier.

« Hello ! Tu es Daijirô je présume ? Moi c'est Laos. Désolé pour le retard, les mariages et moi, ce n'est pas le grand amour. Tu sembles expert dans ton domaine. Je ne suis pas un pro mais je sais faire quelques trucs, tu peux prendre les rennes pour cette partie de la mission et m'indiquer ce que je peux faire pour t'aider ? »

Je me rapprochais alors de lui, d'assez près, le fixant, ma poêle toujours à la main. Il était blanc, trop blanc... Je veux dire. On aurait dit que c'était une lumière, littéralement. Je me détendais, lui lançant un sourire pour lui tendre la poêle dans un premier temps, puis me rendant compte de mon erreur, je lui tendais à présent la main.

"Oui, je suis Daijirô, enchanté Laos ! Pour la cuisine... Ouaiiiis... Laisse moi faire. À vrai dire, les gens m'appellent Daijirô, mais au fond..."

Je prenais une pause victorieuse, ma poêle levée en l'air comme une épée, un décor fantastique se dessinant dans ma tête.

"...Je suis Daijirô, le cuisinier du village caché de la Brume et rien ne pourra m'arrêter pour faire ce plat pour quelques personnes !"

"À vrai dire, nous sommes près de deux cents..."


J'ai alors tourné la tête vers la porte de la cuisine, le Uchiha, souriant était posé contre celle-ci, visiblement amusé de ma réaction. Je grimaçais, la panique grimpant petit à petit dans mon dos pour atteindre mon crâne...

"Deux cents... deu..deux cents... AU BOULOT !"

"Tu devrais te charger des fleurs Laos, il y a près d'une centaine de bouquets à aller chercher et a aller mettre en eau. J'espère que tu connais le suiton, il va te falloir les mettre dans ce gigantesque vase là-bas."

Le Uchiha avait parlé pour moi et je commençais déjà a sortir plusieurs casseroles, il était temps de commencer la préparation de cette sauce de grand-maman-Daiji.... Je laissais alors bouillir de l'eau, fouillant dans les placards et... Il n'y avait plus de carottes. PLUS DE CAROTTES ?! Je sortais de la cuisine, esquivant la fiancée de peu qui discutait avec ses amies.

"Pardonnez moi ! IL N'Y A PLUS DE CAROTTES ! C'est la fin !"

Je me mettais à courir à toute vitesse dans la rue, essayant de trouver un marchand au plus vite, je suis alors tombée sur une jeune femme, rousse. Elle vendait absolument toute sorte de fruits et légume. J'ai alors acheté tout ce qu'il me fallait pour cette soupe délicieuse et ultra réchauffante. Ma grand-mère en faisait tout le temps à Yuki No Kuni. Il y faisait tellement froid qu'un bon coup de soupe et ça allait déjà mieux. Il fallait que j'en fasse encore et encore pour...........deux cents personnes. Je pleurais intérieurement en rentrant, manquant de bousculer encore la fiancée du Uchiha.

"PARDONNEZ MOI ! IL N'Y A PLUS BEAUCOUP DE TEMPS ! C'est la fin..!"

Je découpais alors à toute vitesse les carottes... Il me fallait préparer ça tout de suite, quitte à terminer ce que j'avais en tête pour le dessert dans la nuit ! Je coupais alors les rondelles de carottes dans tous les sens, criant "chop" à chaque coup de couteau dans une carotte ! L'eau était déjà en train de bouillir, c'était donc le meilleur moment pour moi d'appliquer les conseils de ma mère et de préparer dans ma tête le prochain aliment... Non. J'avais oublié courgette. Je ne voyais pas Laos... Je tentais quand même de l'appeler.

"LAOS ! COURGETTES !"
 

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________

Spoiler:
 
XP : 101
Messages : 32
avatarKirijin
Nikkari Laos
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Sam 1 Avr - 18:31
NIKKARI Laos & YUKI KAY DaijirôUn Mariage illuminé !
Le plus beau jour


      Laos venait d'arriver et de saluer son jeune collègue, lui expliquant la situation. Il pouvait l'aider mais certainement pas prendre les rennes en cuisine. Ça tombait bien, le jeune garçon souhaitait les garder. Il semblait tout content d'être la, roi dans son domaine, poêle à la main. Le Chûnin souria de voir le jeune Genin si enthousiaste, mais celui-ci fut vite refroidit par le marié qui arriva, souriant lui aussi, en profitant pour indiquer le nombre d'invité au chef cuistot en herbe.

      Celui-ci baffouilla un peu. Les deux autres s'amusèrent gentiment de sa surprise, un nombre similaire étant assez banal pour une telle occasion. Une fois calmés, l'Uchiha indiqua au jeune homme aux yeux ambrés qu'il pouvait s'occuper des fleurs comme le garçon semblait savoir quoi faire pour préparer le repas.

« J'espère que tu connais le suiton, il va te falloir les mettre dans ce gigantesque vase là-bas.
- Pas de problèmes pour ça, c'est mon domaine ! »


      Le Nikkari fit apparaître une petite boule d'eau avec laquelle il jongla quelques instants avant de se diriger vers la salle où étaient rangés les vases. Il fallait d'abord préparer tout pour n'avoir plus qu'à aller chercher les fleurs et les glisser dans les contenants déjà prêts sinon elles auraient le temps de s'affaiblir. Mieux vallait avoir pensé à tout auparavant pour ne pas les abîmer.

      Il plaça donc rapidement et avec soin tous les vases qui seraient nécessaires pour accueillir les bouquets puis les remplit tous les uns après les autres avec de l'eau bien claire, vidant et remplissant à nouveau ceux qui avaient accumulé de la poussière et rendaient l'eau peu agréable à voir. Il put ainsi vérifier que tous les conteneurs étaienten bon état, que l'eau ne fuyait de nul part.

      Les préparatifs terminés, le jeune homme fila jusqu'à la boutique du fleuriste qu'on lui avait indiqué pour récupérer les premiers bouquets à installer. Il en prit ainsi une dizaine, ne voulant pas trop se précipiter et risquer de tout détruire. La dernière chose qu'il voulait était bien de devoir courir partout pour en trouver d'autres similaires.

     De retour sur place, le jeune homme posa tout les bouquets sur une table, n'en prenant que deux qu'il prépara avant d'aller les glisser dans le premier vase. C'est avec surprise qu'il remarqua qu'il n'y avait absolument pas d'eau dans le récipient. Aurait-il oublié de faire celui-ci ? Ou l'aurait-il vidé en oubliant de le remplir à nouveau ? Il remit alors de l'eau, mais celle-ci tourna rapidement au noir.

     Laos vida le contenu puis le remplis à nouveau, patientant quelques secondes avant de mettre les fleurs. Même résultat. Il vérifia alors l'intérieur du vase directement et y trouva un morceau de charbon effrité. Quelqu'un avait dû le placer là sciemment, il n'y avait d'autres explications. Nettoyant le contenant une nouvelle fois avant de le remplir à nouveau, le Chûnin pu finalement y mettre les roses blanches et rouges.

     Il se mit alors à vérifier tout les vases, et chacun avait son problème. C'était définitivement du sabotage. Il purifia l'eau quand c'était nécessaire, en rajouta lorsque le vase avait été vidé, remit de l'eau lorsque le liquide avait été remplacé ou modifié. Il fit sa manoeuvre le plus vite possible pour installer les premiers bouquets afin d'être certain que ceux-ci ne fâneraient pas puis repartit chercher des fleurs. Lorsqu'il fut revenu à la salle à fleurir, il vérifia une nouvelle fois les vases, c'était bon cette fois. Il soupira en installant les bouquets et alors qu'il allait partir pour faire son troisième aller-retour, il entendit son camarade crier.

« LAOS ! COURGETTES ! »

      Le jeune Nikkari fronça les yeux un instant. Courgette ? Qu'est ce que ça pouvait bien vouloir dire ? Un code secret ? À moins que... Ah non ! Il voulait surement dire qu'il n'avait plus de courgettes ! Souriant légèrement, le Chûnin courut en acheter en grande quantité dans l'épicerie la plus proche. Elle était tenue par une très jolie jeune femme aux cheveux flamboyants.

« Bonjour mademoiselle ! Je souhaiterai acheter toutes vos courgettes ! C'est pour le mariage ! »

     Il souria chaleureusement à la jeune demoiselle qui lui avait indégnablement tapé dans l'oeil. Ah, si seulement il n'y avait pas cette fichue mission, il serait bien resté près d'elle, elle qui semblait si brûlante avec sa chevelure magnifique. Il serait bien resté pour se réchauffer, cette ville lui glaçant peu à peu, le rouillant de par son humidité constante. C'est à se demander comment une telle déesse des flammes pouvait bien tenir ici.

Sa commande comblée accompagnée d'un sourire, le Chûnin fila en se retournant de temps en temps avec de doux sourires. Ah, si elle était toujours là ce soir, il lui proposerait volontier une danse.

Se concentrant de nouveau, il accouru dans la cuisine pour aller donner à Daijirô son bonheur en lui souhaitant bon courage au passage avant de retourner checker les pots. C'était encore bon, il repartit donc récupérer une nouvelle salve de fleurs. Décidément, ces aller-retours étaient des plus ennuyeux. Il repensa alors aux yeux verts de la Flame qui avait conquit son coeur en un instant.

Si seulement il pouvait retourner se rapprocher de cette chaleur qui l'avait embrasé, il l'aurait sans aucun doute embrassée.


_________________
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Jeu 6 Avr - 23:36

Mission 2

Daijirô
Laos

 



 
"PLUS DE TOMATES!"


Troisième Post


J'étais encore en train de cuisiner à fond ! Comme jamais ! J'étais complètement dans mon élément pour la première fois depuis des semaines... Content de pouvoir littéralement mettre la main à la pâte, je lançais des ordres à mon coéquipier avec qui je n'avais même pas pu faire connaissance. Il semblait assez à l'aise et calme, c'était le principal, car moi, je n'étais pas du tout dans ce genre d'ambiance ! Je grimaçais à droite et à gauche pour ne rien faire cramer, comme mes tomates farcis que je plaçais déjà dans le four pour les chauffer, préparant déjà une farce de viande avec ce que j'avais sous la main... Poulet, viande hachée... Je soupirais, attendant mes courgettes, quand tout à coup, le Kirijin revenait à toute vitesse. Il était aussi rapide que la lumière ce type, réellement. Je lui souriais, commençant à reprendre mon travail...

"Merci, enchanté d'ailleurs, j'ai pas pu me présenter encore, la fiancée à l'air assez pri..."

Avant de pouvoir finir ma phrase et de serrer la main de mon coéquipier, la future mariée est arrivée, demandant encore un service.

"Hey, le gamin ! J'ai besoin que tu ailles chercher mon gâteau pour que Daiji-truc le termine. C'est à l'épicerie en face là."

C'était exactement la même épicerie d'où venaient les courgettes. Je soupirais. Cette femme était réellement à cran, il fallait réellement faire quelque chose pour elle et c'est alors que le Uchiha débarqua. Il était souriant. C'est clair que ça l'amusait beaucoup de voir sa peine d'avoir une femme beaucoup trop exigeante partagé avec d'autres. Ils me regardaient faire, les deux s'enlaçant, je remarquais alors que le Uchiha posa sa main sur le ventre de sa fiancée, je suspectais alors un enfant... Et j'ai eu la maladresse...

"Alors, c'est pour quand le bébé ?"

"QUOI ?!"

Je m'étais planté et la jeune femme me gueulait dessus dans toute la cuisine ! J'espérais réellement que Laos s'amuse bien plus que moi au point où le Uchiha fit sortir la Jûro avant qu'elle ne m'étrangle alors que je tentais de me faire pardonner en... Demandant pardon. Je soupirais la fiancée une fois dehors de ma cuisine pour revoir l'Uchiha s'excuser une nouvelle fois. Je posais alors une question plus directe à cet homme...

"Pourquoi se marier ? Elle a l'air réellement prenant cette fille. Je veux dire, je respecte votre choix, mais... j'ai jamais connu ça. Pourquoi se marier donc ?"

L'homme baissa la tête, le teint rouge, légèrement gêné. On aurait dit moi quand on pouvait me proposer un cookie ou deux.

"Car c'est la bonne. C'est elle que je veux. Tu sais gamin, peu importe quand ça t'arrivera, mais toi aussi, tu te retrouveras coincé avec une emmerdeuse pareille, mais peu importe. Ce sera la meilleure emmerdeuse du monde et tu l'aimeras au point de voir te marier avec elle."

Je m'arrêtais de travailler, la bouche ouverte, fixant l'homme qui semblait tout de même heureux de partager sa vie avec une "emmerdeuse". Je soupirais, la conversation fut coupée de grandes engueulades dans le salon. Je débarquais alors avec le Uchiha pour découvrir des gens de son clan. Une tension s'installa... Laos, magne-toi s'il te plaît.
 

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
XP : 101
Messages : 32
avatarKirijin
Nikkari Laos
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Ven 7 Avr - 13:20
NIKKARI Laos & YUKI KAY DaijirôUn Mariage illuminé !
Le plus beau jour


      Laos se préparait à repartir, vérifiant une énième fois les pots des fleurs qui étaient encore pleins pour l'instant. Alors qu'il allait se rediriger vers la porte principale pour aller chercher une nouvelle salve de bouquets, il se fit arrêter. C'était, cette fois encore, la mariée.

« Hey, le gamin ! J'ai besoin que tu ailles chercher mon gâteau pour que Daiji-truc le termine. C'est à l'épicerie en face là. »

      Le gamin eut un petit rictus instantané d'ennui. Encore une fois, elle lui parlait avec une agressivité qui venait sans aucun doute possible de l'approche du mariage qui rendait tout les participants de l'organisation tendus. Mais justement. S'il y avait déjà une certaine tension dans l'air, en rajouter était de loin la pire idée qu'elle pouvait avoir.

      Il soupira pour relâcher ses nerfs. Donc il devait retourner voir la belle. Ahlala. Douce torture qu'était celle qui l'attendait. Il eut l'envie dévorante de piquer une fleur pour aller l'offrir à la demoiselle aux cheveux roux légèrement ondulés qui l'attendait non loin. Mais il devait rester concentré.

      Secouant légèrement la tête, il y retourna en courant pour aller y chercher ledit gâteau. Arrivant devant les étals de la divine créature, il ne put que s'arrêter un instant lorsqu'elle entra dans son champ de vision. Une fois encore, c'était une véritable coup qui lui était porté en pleine poitrine. Ah, bonté divine, merci ! Merci d'avoir créé cette femme !

      Essayant à nouveau de retrouver ses esprits, il lui souria avant de se rapprocher. Une véritable torture. Lui, manipulateur du Ranton, se retrouvait aveuglé par cette enfant. Elle devait avoir son âge mais il lui aurait deviné sans hésiter des milliers d'années d'élaboration pour obtenir une telle perfection. Non pas qu'il ne la voit comme un objet, mais la pureté de ses formes, de son visage, de son sourire était si écrasante qu'elle ne pouvait avoir été faite en si peu d'années... si ?

     Arrivant proche du comptoir après une véritable lutte pour éviter de faire n'importe quoi, il parvint après des secondes qui lui parurent interminables à ouvrir la bouche pour parler.

« Ah vous revoilà ! Que puis-je vous servir d'autre pour vous aider à faire de ce mariage une réussite ? »

     Elle avait parlé avant que la voix de Laos ne puisse franchir son palais. Il fût frappé encore en cet instant par la perfection de son timbre, la douceur de la mélodie qui s'échappait des lèvres particulièrement bien dessinées de la belle aux cheveux cuivre.

« La mariée m'a dit que vous aviez préparé le gâteau, puis-je le récupérer pour que le cuisinier puisse en terminer la décoration ?
- Oh mais bien sûr ! Je vais vous le chercher, je reviens de suite ! »


      Il la laissa filer pour aller chercher, la regardant se retourner et disparaître un peu plus loin à la recherche dudit gâteau. Il put ainsi admirer son dos, ses cheveux se balançant, ses boucles ondulant et reflétant les rares rayons de Soleil de Kiri. Ah... Elle était si belle. Après tout, c'était peut être elle le Soleil de Kiri. Pour Laos en tous cas.

    De retour avec lui, elle déposa le gâteau sur le comptoir, il régla avec l'argent qu'on lui avait accordé pour les achats du mariage puis attrapa le paquet. Il faudra qu'il fasse très attention sur le chemin.

« Bon courage pour la suite de vos préparations !
- Merci, à plus tard, bientôt j'espère... »


    Il lui avait répondu, sourire aux lèvres. En dernière réponse, elle se contenta de faire de même.

    Quittant la demoiselle aux origines certainement célestes, le garçon aux yeux ambrés revint avec la construction sucrée dans les bras jusqu'à la salle des fêtes. Un véritable argument s'y déroulait à grands cris. Des Uchiha étaient en train de s'engueuler avec le marié, visiblement contre le mariage. C'était une bassesse que de s'accoupler avec une Jûro, ces animaux à qui ils avaient apporté la civilisation il y a peu.

    Ce genre de discours énervait Laos au plus haut point. Comment pouvaient-ils parler ainsi d'autres êtres humains ? C'était eux les bêtes, les stupides créatures qui se mêlaient à une fête qui ne les regardait pas. En quoi le bonheur d'un couple pouvait les empêcher de vivre ? Quelle bande d'abrutis. Il leur expliquerait sa façon de penser dès que le gâteau serait déposé en sûreté.

   Esquivant avec adresse le danger que représentait ces illuminés qui souhaitaient voir le mariage annulé, il se glissa avec une certaine discrétion malgré la taille de son paquet jusqu'aux cuisines. Déposant là le précieux, il retourna dans le salon d'accueil là où étaient ces singes qui souhaitaient juste détruire une harmonie naissante.

« Vous n'avez pas honte ? Venir gâcher ainsi un moment d'harmonie et de pureté ? Et pour quoi ? Pour des idées rétractères ? Laissez-les en paix ! En quoi leur amour va vous déranger hein ? Bah allez ! Expliquez-vous un peu ! En quoi ce mariage vous empêche de vivre votre petite vie tranquille ? En quoi leur amour vous empêche de haïr les Jûro ? Si vous êtes trop incultes pour voir le beau là où il se trouve, partez ! On n'a pas besoin de vous ici ! »

   Laos était clairement énervé. Des singes primitifs, voilà ce qu'ils étaient. Ils se jugeaient supérieurs aux Jûro mais ils étaient pire en cet instant, à ne pas être capable de comprendre que cela ne les regardait pas. Il n'avait d'ailleurs même pas remarqué que son collègue était là, au côté du futur mari.


_________________
XP : 387
Messages : 125
avatarKirijin
Yuki Kay Daijirô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Sam 8 Avr - 16:23

Mission 2

Daijirô
Laos

 



 
"PLUS DE TOMATES!"


Quatrième Post


Clairement, l'ambiance avait changé dans cette salle des fêtes. Je pouvais déjà entendre le vent se lever alors que des Uchihas étaient clairement venus ici pour saboter deux ou trois choses. Il y en avait trois devant nous sans compter le fiancer. La Jûro elle était déjà en train d'aboyer sur eux...

"Tirez-vous de là ! Il m'a choisi et il ne vous veut pas ici !"

Le Uchiha sauta alors sur sa partenaire pour l'écarter. C'est ce que je craignais, ces types étaient quand même pas mal dangereux. Je sentais presque une goutte de sueur descendre le long de mon front pour rejoindre mon nez. La cuisine m'avait épuisé et je n'avais pas réellement envie de me battre. Je scrutais alors le regard triste du fiancé qui paraissant si heureux quelques secondes avant... Tout ce qu'il avait, c'était elle et clairement, c'était lui qui faisait le plus d'effort. Le clan Uchiha était réellement un clan étrange. Ils étaient froids, parfois cruels... Comment sont-ils arrivés si facilement à la tête de Kiri ? J'avais entendu dire que les talents d'Irina étaient si grands, mais j'avais comme la sensation qu'Irina était une conséquence de la force brute du clan pour être arrivée au "trône" si facilement.

Je serrais les dents, les poings... Je n'avais pas envie de me battre ! Pas aujourd'hui ! Alors l'un d'eux joua de son doigt sur l'un des vases posés sur la table avec les autres fleurs. J'écarquillais les yeux, espérant qu'il ne casse rien.

"Arrê..."

Avant que je puisse terminer ma phrase, Laos apparu de nul part, à mes côtés, criant sur eux avec un air si énervé... On aurait dit moi si jamais on m'avait volé mes cookies...

« Vous n'avez pas honte ? Venir gâcher ainsi un moment d'harmonie et de pureté ? Et pour quoi ? Pour des idées rétractères ? Laissez-les en paix ! En quoi leur amour va vous déranger hein ? Bah allez ! Expliquez-vous un peu ! En quoi ce mariage vous empêche de vivre votre petite vie tranquille ? En quoi leur amour vous empêche de haïr les Jûro ? Si vous êtes trop incultes pour voir le beau là où il se trouve, partez ! On n'a pas besoin de vous ici ! »

C'était un gros romantique. Rien qu'avec cette réplique qui avait laissé bouchebée tout le monde dans la salle, même moi, je pouvais comprendre qu'il était un adorateur de ce genre d'évènement, je souriais, marquant deux pas en avant, les bras croisés, un regard de tueur dans leur direction.

"Vous avez écouté la future femme de votre frère ? Barrez-vous, on a du travail."

Alors l'un d'eux explosa dans un petit nuage de fumée, atterrissant dans la cuisine, gouttant à ma soupe spéciale. Il avait l'air ravi, mais moi, je n'avais envie que de lui enfoncer mon poing dans la bouche pour avoir goutté sans ma permission ! La rage commençait a grimper petit à petit.

"Oh, mais il y a un gâteau en plus ?"

Il l'attrapa à toute vitesse, passant devant moi et Laos, nous donnant un coup à chacun ! Il était si rapide ! Je tombais à terre pour ma part, ce type partant par l'entrée, les deux Uchihas suivant leur camarade en marchant.

"Annulez ce mariage. Ça sert à rien de se mettre en travers de la route des Uchihas..."

Uchiha... Uchiha... Uchiha... Ils avaient gâché l'ambiance, ils avaient goûté à ma cuisine sans ma permission, ils m'avaient privé d'une journée où j'aurais pu faire des cookies... Je serrais les dents, me relevant à toute vitesse, pour sortir et voir ce type qui avait volé le gâteau. Il allait le goûter ?!

"NON ! C'est notre gâteau, tu vas me le rendre !"

"Ehehhh.... Viens-le chercher !"


Il sauta alors si rapidement sur le toit ! Il n'allait pas s'échapper ! Je partais à sa poursuite alors, les deux autres Uchihas encore dans la salle. J'espérais vraiment que Laos pourrait s'en occuper ou au moins ne pas perdre le contrôle comme moi... Mais il me fallait ce gâteau ! Sans lui le mariage serait foutu ! Tout, mais pas la pâtisserie !
 

 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________

Spoiler:
 
XP : 101
Messages : 32
avatarKirijin
Nikkari Laos
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   Ven 2 Juin - 13:29
NIKKARI LaosUn Mariage illuminé !
Le plus beau jour


      Laos venait d'achever sa tirade assez directe qui sembla bloquer tout le monde le temps d'un instant. Malheureusement, la réaction escomptée n'arriva pas. L'un des Uchiha disparu avant de se retrouver dans la cuisine pour aller goûter la soupe et embarquer le gâteau. Soit. Qu'il perde son temps avec cela. Ils pourraient toujours en faire un nouveau, plus simple mais pas forcément moins bon. Il irait voir la jeune vendeuse, elle saurait certainement quoi faire pour l'aider. Daîjiro ne sembla cependant pas de cet avis, criant après l'homme.

     Avant qu'ils n'aient eu le temps de faire quoi que ce soit, celui-ci passa à l'attaque, tentant de les frapper tous les deux. L'énervement certain de Laos lui permit de bloquer le coup sans difficultés bien qu'il ne soit pas un habitué des combats à mains nues tandis que son camarade tombait sur les fesses pendant que l'homme qui courait les provoquait. Avant que le Chûnin eut le temps d'arrêter son collègue, celui-ci partit à la poursuite du voleur, laissant le garçon aux yeux ambrés face aux deux autres gêneurs. Ceux-ci avaient un air satisfait qui ne plu absolument pas au Nikkari.

« Avec ça, vous êtes finis. Abandonnez ce foutu marriage, le gamin ne rattrapera jamais Koijiro.
- Soit. Il ne le rattrapera pas. Mais un gâteau ça se refait. Votre tête par contre risque d'être plus dure à remplacer. »


      Levant les deux mains, Laos tendit ses indexes et ses majeurs vers les deux hommes, repliant ses deux petits doigts dans ses paumes, pouces vers le haut.

« Baaam... »

      Il rabaissa ses pouces, et si les deux Uchiha avaient esquissé des sourires moqueurs en entendant la phrase puis en voyant le geste du jeune shinobi, les deux traits lumineux qui les atteignirent en pleine tête les envoyèrent directement hors combat. Le Chûnin ne s'était absolument pas retenu et la violence dont il fit preuve sembla estomaquer les deux futurs mariés. Son regard était devenu celui d'un prédateur. Le loup de lumière était en marche, il serait sans pitié avec quiconque se mettait en travers de sa route.

« Je m'occupe de régler tous les problèmes, profitez de votre jour. Je verrais moi-même la Dame de Fer pour ce genre de détails. »

      Il avait montré les deux hommes au sol avant d'aller chercher de la corde pour les attacher et leur mettre un écriteau autour du cou avec une inscription rapide -"Personne ne viendra déranger ce mariage". Il s'adressa alors de nouveau au couple, la mariée semblant s'inquiéter du non-retour du cuisinier avec le gâteau.

« Pour la cuisine et le gâteau, je vais aller chercher une aide extérieure. Je doute qu'il parvienne à rattraper l'homme et s'il y parvient, le gâteau sera certainement foutu. Je vais aller demander à la pâtisserie qu'ils en fassent un nouveau et je m'occuperais personnellement des surcoûts. Nous n'avons pas su le protéger donc c'est à nous de compenser ces frais. Continuez vos autres préparations et ne vous en faites pas. »

     Ia mariée ne semblait toujours pas convaincue, mais elle n'avait d'autre choix que de faire confiance au jeune homme. Il était certain de lui et son regard perçant montrait une détermination sans failles. L'échec était impensable, et il mettrait tout en oeuvre pour que tout se passe bien, que cela gêne ou non. Il fila donc à l'échoppe de la jeune femme, à nouveau tout sourire, heureux de la revoir avec une bonne raison. Il lui expliqua alors brièvement la situation, que leur cuisinier avait disparu et que le gâteau avait été volé.

« Nous avons absolument besoin de votre aide mademoiselle. Serait-il possible que vous veniez avec moi sur place pendant que quelqu'un d'autre fait un nouveau gâteau ? Sans notre cuisinier nous sommes perdus, et je suis certain que vous serez merveilleuse à cela.
- Je... C'est très gentil mais... La boutique...
- Je pourrais venir vous aider ensuite si vous l'acceptez. Fermez la boutique juste le temps de ce mariage, je vous rendrai la pareille lorsque vous aurez besoin d'aide, de quelque manière que ce soit. Je vous jure sur ma vie que je rembourserai cette dette bien qu'elle soit immense si jamais vous acceptiez de nous aider. Si le problème est monétaire, j'ai également assez d'économies pour vous rembourser le temps perdu en plus de vous payer pour votre aide pour ce mariage. Je vous en supplie mademoiselle, ne me dites pas non.
- Je... Bon... Je vais voir avec ma mère mais... Je ne vous promets rien...
- Merci ! C'est déjà vraiment génial de votre part, je vous promets que vous ne le regretterez pas !


     Laos était tout sourire, heureux de pouvoir profiter plus longtemps de la vue de cette véritable déesse enflammée qui rougissait légèrement sous ses yeux. Ah, qu'elle était belle. Elle qui avait volé son coeur si facilement viendrait peut-être le sauver, et qui sait... Peut-être plus encore plus tard... Il pouvait rêver un peu.


_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]   
 

Et ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps.. i think? [Mission C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants... Oupah.
» Et ils vécurent heureux... [PV]
» Meggie ♥ Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants [TERMINER]
» Et ils vécurent heureux... ou pas
» (m) Michael Fassbender ⍢ et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants...mon oeil !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays de l'Eau :: Kiri :: Centre-Ville-