AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang CVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 86
Messages : 35
avatarSunajin
Chinoike Yutaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C   Lun 20 Mar - 21:40

 

 

 

  Une liberté illusoire
 Feat Meito Kazuo

 Du haut d'un balcon sur l'un des tours de la demeure de Chinoike, notre homme était assis, les jambes croiser. L'esprit reposer, le regard vers l'horizon, ses cheveux de sangs virevoltant dans le airs, Yutaka admira le paysage qui lui faisait face. Certes, un désert de sable, ça ne payait pas de mine. Mais un sous certains angles, la nature montre toujours une part de beauté caché.
Mais quelques instants après un bruit sourd vinrent déranger la tranquillité du jeune homme. La porte située derrière lui coulissa et laissa entrée une silhouette dans la pièce.

? – C’est donc bien ici que tu te trouves…

Yutaka pencha la tête sur le coter et lança un regard en direction de l’inconnu.

Yu’ – Bonjour, père…

La personne n’était donc autre que son paternelle. Celui-ci s’avança vers son fils, silencieusement et sans un mot, lui tend un parchemin à coter du visage du jeune homme. Yu’ récupéra délicatement le rouleau et l’entrouvrit légèrement.

Emichi - Tâche de ne pas la louper, fait un peu honneur au nom que tu portes...

Lança-t-il sèchement, avant de se retourner et de repartir par là où il était entré. Yutaka ne fit aucune remarque, restant silencieux et ne daignant même pas le regarder partir. Une fois son père partie, il ouvra en grand le parchemin et constata que celui-ci était un ordre de mission…

Une certaine angoisse apparue sur son visage. En parcourant les lignes, on lui demandait d’enquêté sur l’étrange disparition dans un petit village du pays, d’une Kunoichie de talents. Il ne sera pas seul pour cette mission, car il y a un certain risque à celle-ci. Devoir se battre ? Voilà une bien mauvaise nouvelle pour notre homme qui n’apprécie guère le combat. Malheureusement pour lui, il ne pouvait pas se défaire de son devoir de Shinobie. De plus, il savait bien que ce n’est pas en contournant les problèmes que cela est une solution en soit.

C’est avec un goût amère à la bouche que notre homme se prépara pour la mission. Il partit de son lieu de repos pour prendre la direction de sa chambre. Il enfila une tenue plus adapter, pris son arc et son fourreau remplis de flèches. Attacha son bandeau frontal sur l’épaule et installa une petite sacoche avec une gourde remplit d’eau et quelques barres de céréales. Il était prévoyant, il ne savait pas pour combien de jours il était partie et un minimum de préparations est nécessaires.

Il inscrit l’endroit du rendez-vous avec l’autre Shinobi du village sur un petit calpin et partie de l’immense demeures en saluant deux, trois personnes au passage. Même si l’envie d’y aller n’était pas au rendez-vous, il pressa tout de même le pas. Question de ne pas trop faire attendre son compagnon d’arme.

Cela prit plusieurs grosses heures de voyages et fini par atteindre le dit village en début de soirée. Les braseros du village étaient tous allumés. Kabari est un village de taille moyenne, l’un des passages obligés des marchands ambulants pour atteindre la ville principale. Ce qui en fait l’un des villages les plus animés du pays, avec son marcher dans un grand bâtiment ovale au centre du village.

Mais à l’heure ou Yutaka arriva, l’ambiance y était plutôt calme. Serait-ce dû à l’heure tardive de la journée ou par la présente raison de sa venue et de celle de son collègue. Probablement les deux, il faut dire que peu de gens s’aventure dans un lieu où les chances de mourir sont présentes.

Notre s’avança alors vers le lieu de rendez-vous, une tente marchande qui se trouvait près de l’oasis qui collait le village. La silhouette peu visible d’un homme était déjà sur place. Le marchant en question ? Non, en s’avançant Yutaka distingua une jeune personne portant lui aussi le bandeau du village. Il n’avait guère de doute que c’était l’homme que celui-ci devait contacter. Il s’avança d’un pas incertains et lança à voix haute en direction de celui-ci :

Yu’ – Bon… Bonsoir ?!
Yu’ – Est-ce vous avec qui je fais équipe pour la mission ?



  © Jawilsia sur Never Utopia

 


Hrp : Voilà @Meito Kazuo désoler pour le temps que j'ai mis à poster ^_^'
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C   Mer 22 Mar - 12:15

Mission 3

Kazuo
Yutaka

 


 
"Une petite boule ?"


 
Premier Post


Ce n'était pas un hasard si je me retrouvais a manger des karabool dans un hamac et avec les écouteurs dans les oreilles. Il n'était que deux heures de l'après-midi et j'avais déjà envie de dormir... Ces derniers temps, je n'avais fait que travailler au village et cette mission avec Katsuko me travaillait encore. Il s'était passé quelque chose entre nous... Du moins, c'est ce que j'avais pensé. Il fallait que je passe à autre chose, que je puisse esquiver une perte de moral pour reprendre ma vie comme d'habitude et puis aussi, Katsuko s'était quoi ? Juste une fille de plus hein ? Pffeh. Je me levais de mon hamac, les marques visibles dans mon dos nu. Je m'étirais, observant la ville dans laquelle je me trouvais : Kabari.

J'y étais depuis quelque temps à vrai dire et j'attendais à présent un équipier. J'espérais réellement qu'on m'apporte Akio ou même Kenzô, mais il fallait pas trop rêver. C'était une mission dangereuse et je voyais mal Kenzô parvenir à nous couvrir contre une tarée à deux haches géantes. On m'avait envoyé à Kabari pour une bonne raison à vrai dire, une ancienne sunajin était présente dans ce petit village et était devenue une criminelle. Vols, assassinats... Elle avait complètement perdue la tête ou du moins, c'était ma première théorie. J'observais la ville, la nuit était si belle, seulement voilà, je suis toujours le genre de mec à s'en prendre plein la gueule... Un poing arriva droit dans ma mâchoire, me faisant tomber le paquet de bonbons, malgré tout, une personne a tout ramassé en une seconde, littéralement.

J'écarquillais les yeux, à terre, choqué.

"WUT?!"

Mes..MES... MES BONBONS ?! Qui avait osé ?! C'est alors qu'une jeune femme s'est présentée devant moi. J'haussais un sourcil, prêt à me moquer d'elle, pouffant de rire ! Mais alors... Elle se présenta.

"Hola misérable paysan. Je suis Captain McFood je te prive de ces délicieux Karabool pour... pour... pour... eh.. POUR LES MANGER! Désormais, tu ne mangeras plus de Karabool. Adios amigos."

QUOI?!????!!! Je rageais intérieurement... Il me fallait ces bonbons, il me les fallait à tout prix. Elle allait pour partir, mais je lui sautais directement dessus pour attraper mes précieuses boules au caramel ! J'attrapais le paquet, me rendant compte qu'on était actuellement en train de tomber du toit de l'hôtel où j'avais séjourné en attendant mon coéquipier. Je criais en même temps que cette fille, peur de la chute jusqu'à former quelques signes pour faire apparaitre mon nuage de fer.

"Ok je te tiens!"

Je déposais plus ou moins délicatement la gamine sur le sable au sol en lui faisant un signe de main pour narguer cette petite tête.

"Not today, Captain MalNutrition!"

"C'EST MCFOOD ABRUTI DE GARÇON!"


Je m'envolais à mon hôtel, me barricadant dedans pour finir mes karabools. C'était MES bonbons. Le monde était vraiment étrange en ce moment... Je m'endormais donc, profitant de la nuit pour cogiter à propos de Kitkat... Mine de rien, sa compagnie me manquait réellement.


Je me réveillais, la tête encore dans le brouillard jusqu'à apercevoir de nouveau Captain MalNutrition sur mon lit à quatre pattes. Je le fixais, elle me fixait et... Mes joues devenant rouge, je criais dans ma chambre !

"MAIS QUEST TU FOUS ICI LACHE MOII"

"Mais... les bonbons..."

"CEST LES MIENS TIRE TOI"


Elle attrapa le paquet que j'avais dissimulé dans mon lit, un paquet d'urgences justement et elle l'avait pris, sautant par la fenêtre... Comment j'étais censé gérer les urgences dans mon paquet d'urgences ?! Je m'habillais en quatrième vitesse, sautant par la fenêtre avec ma clé et le nuage de fer pour poursuivre avec difficulté la jeune fille. Elle courrait réellement vite, si vite que j'avais du mal à la suivre à l'œil nu. Je fronçais les sourcils, continuant ma route à toute vitesse entre les bâtiments de Kabari, la traquant ! C'était mes bonbons ! C'était à moi ! Ma petite course poursuite me propulsa directement à l'extérieur de la ville, près d'un oasis. Il y avait une gigantesque tente marchande où Captain MalNutrition s'était réfugiée. Je souriais, descendant de ma plaque en métal volante pour marcher jusqu'à celle-ci.

"Eheh... Jamais plus tu ne me voleras mes bon..."

"Quoi ?! Tu as encore volé ?! On ne vole pas Ema !"


Je penchais ma tête dans la tente, observant un homme plutôt vieux gueuler sur la petite Captain. J'haussais les sourcils, m'avançant dans celle-ci, l'homme comprenant tout de suite ce que j'étais venu cherché.

"Je vous pris de m'excuser sir, ma petite Ema..."

"C'est Captain pour les imbé-"


Avant de terminer son insulte, ce qui semblait être au moins son tuteur lui boucla la bouche avec la main.

"... elle vole tout le temps. Ne vous plaignez pas à l'exécutrice, je vous en prie..."

Je fronçais les sourcils, reprenant mon paquet en m'inclinant par signe de respect. L'exécutrice hein ? Ce nom était souvent revenu pendant mon début d'enquête. La plupart des criminels de cette ville avaient peur d'un mercenaire appelée l'Exécutrice, car elle ne laissait aucune chance à sa cible de s'en sortir. Il me fallait rassembler un paquet de preuve pour avancer qu'il s'agissait bien de Talycia, mais c'était clair et net, une shinobi se faisant appeler Exécutrice, ça devait être elle. J'avais lu son dossier avant de partir me fourrer dans une aventure me coûtant ma crédibilité, combattre une fille allait être compliqué pour moi et ma gêne... Je soupirais, rien qu'en y pensant. Je sortais donc de la tente, pensant que ma journée allait pouvoir se dérouler tranquillement, mais un homme vint jusqu'à moi.

Yu’ – Bon… Bonsoir ?! Est-ce vous avec qui je fais équipe pour la mission ?

Je fixais alors ses yeux... Rouges. Encore une Chinoike ? Bordel, j'étais abonné...

"Ouaip ! Je crois bien l'ami. J'espère que tu es plutôt combattif comme mec, on va avoir du pain sur la planche. Aller viens, on va retourner à Kabari déjà, histoire qu'on fasse le point."

Dans mon dos, j'avais senti comme une sueur froide se propager. Un Chinoike... De plus, j'imaginais ce type être le frère de Katsuko, ahah... Je me serais senti tellement mal. C'est pas son frère hein ?! Bref. Je me mettais en marche, détaillant ce type qui portait un arc. C'était assez original pour un ninja d'utiliser une telle arme. À vrai dire, je voyais toujours les ninjas comme des combattants au corps-à-corps. D'un autre côté, je souriais, imaginant ce type frapper quelqu'un avec son arc sur la tête. Eheh... Je suis débile. Je marchais alors à reculons, fixant ce type qui me donnait plus en plus l'impression de l'avoir déjà vu quelque part.

"Alors ? Le trajet c'est bien passé ? Moi ça fait quelques jours que j'attends ici... L'administration de Suna doit pas être au point encore ! Bref, on a un petit problème avec une nana de chez nous. Elle a disparu depuis un moment et des témoins décrivent un criminel assez bourrin dans cette ville qui ressemble à Talycia. Encore une fois, j'espère que t'es prêt, on va passer un sale moment sinon. Meh."

J'attendais sa réponse, écoutant tout ce qu'il avait à dire en ouvrant le paquet de Karabool, lui tendant le paquet.

"Une petite boule ?"
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 86
Messages : 35
avatarSunajin
Chinoike Yutaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C   Jeu 23 Mar - 22:33

 

 

 

 Une liberté illusoire
Feat Meito Kazuo



? - Ouaip ! Je crois bien l'ami. J'espère que tu es plutôt combattif comme mec, on va avoir du pain sur la planche. Aller viens, on va retourner à Kabari déjà, histoire qu'on fasse le point.

Yu' ne savait comment réagir, se contentant d'écarquiller les yeux et le fixer sans dire un mot. Ce qui est sûr, c'est que son interlocuteur n'avait visiblement aucune difficulté à communiquer. Chose non déplaisante pour le jeune homme, qui préférais à ça qu’un personnage froid et sans émotion. Ce qui ne manque pas à l’appel dans ce métier.

Durant quelques petites minutes, le silence se fît. Yutaka constata que son interlocuteur était dans la même tranche d’âge que lui. Loin de se douter des talents de celui-ci, il se demanda intérieurement si c’était bien prudent d’envoyer deux personnes de s’y bas âges affronter une experte en armes blanches. Affronter, c’est un bien grand mot, sachant le peu d’information que nous avons sur la demoiselle en question.

Quelques instants  après, le compagnon d’arme de Yutaka se retourna pour marcher en reculant et du coup faire face à celui-ci et repris le fil de la discussion :

? - Alors ? Le trajet c'est bien passé ? Moi ça fait quelques jours que j'attends ici... L'administration de Suna doit pas être au point encore ! Bref, on a un petit problème avec une nana de chez nous. Elle a disparu depuis un moment et des témoins décrivent un criminel assez bourrin dans cette ville qui ressemble à Talycia. Encore une fois, j'espère que t'es prêt, on va passer un sale moment sinon. Meh.


Alors que Yu’ s’apprêtait à répondre, son interlocuteur lui tendis un paquet de sucrerie et lui proposa d’en prendre un. Chose que notre homme accepta avec une certaine hésitation. Il est peu habituel pour lui de manger de quelque chose de ce genre-là. Faute d’être dans un famille de la haute, qui ne se permettent que des repas raffiner, en générale. Du coup, les gâteaux, tous cela, c’est fait par des professionnels du métiers. Ce fût donc une première pour lui et inséra donc la petite boule blanche dans la bouche. Laissant apparaitre un doux goûts de chocolats et en croquant dedans, laissa couler un coulis de caramels.

Yu’ – Merchi !
Yu’ – Donch perchonne ne chais si c’est biench elle qui attaquche les villachoix ?


Remarquant que ça phrase n’avait peu de sens à cause de la confiserie qu’il avait coincé dans un coin de la bouche pour parler. Il l’avala tout rond et repris :

Yu’ – Mes excuses, cela est fort impolie de ma part.
Yu’ – Je demandais donc, si personne n’était vraiment sûr de l’identité de la Shinobie ?
Yu’ – Une usurpation d’identité, peut-être ? Elle est connue pour ses talents aux armes blanches, je crois… Du coup, une personne jalouse qui cherche à discrédité sa réputation ? Je n’émets qu’une hypothèse.
Yu’ – Ha ! D’ailleurs encore une fois désoler, je me présente Yutaka. Yutaka de la famille Chinoike, enchanté.


Finit-il sa phrase avec un sourire gracieux sur son visage.


 © Jawilsia sur Never Utopia

 


Citation :
HRP : Alors les Karabool, je ne savais pas du tout c'était quoi. Je me suis fier à une explication sur Google, j'espere donc ne pas avoir foiré sa présentation en bouche dans mon Rp xD
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C   Ven 24 Mar - 14:20

Mission 3

Kazuo
Yutaka

 


 
"Une petite boule ?"


 
Second Post


Ce garçon avait l'air sympa, mais je n'arrivais toujours pas a savoir d'où j'avais pu le connaitre. Je fronçais les sourcils, espérant y trouver un morfal et bingo ! Il prenait entre ses doigts une boule de sucre pour l'engloutir. Eheh... Un point commun ! C'était un pas de plus vers l'amitié. Je souriais en coin, écoutant ce qu'il avait à me dire, mais... Je penchais la tête sur le côté, n'ayant pas réellement compris quoi que ce soit à part "crounch crounch crounch". Il me rappelait un peu mon comportement quand je pouvais manger des pizzas. Je souriais encore plus, ce type commençait réellement à me plaire. La mission allait être grandiose !

Yu’ – Une usurpation d’identité, peut-être ? Elle est connue pour ses talents aux armes blanches, je crois… Du coup, une personne jalouse qui cherche à discrédité sa réputation ? Je n’émets qu’une hypothèse.

Il levait là un point assez intéressant... C'est vrai que je voyais mal une Sunajin se mettre à attaquer un village sans raison. C'était sans doute quelqu'un ressemblant ou au pire se faisant passer pour Talycia... Ça me rassurait, car je n'avais pas réellement envie de m'en prendre plein la tronche aujourd'hui... Je baissais la tête, réfléchissant à ses propos, quand tout à coup, la journée allait prendre une tournure relativement différente...

Yu’ – Ha ! D’ailleurs encore une fois désoler, je me présente Yutaka. Yutaka de la famille Chinoike, enchanté.

J'écarquillais les yeux, c'était donc bien un Chinoike hein...? Je soupirais, me retournant pour éviter de m'enfoncer d'avantage. Mine de rien, Katsuko avait ouvert une plaie que je n'avais réellement pas réussie a refermer. Mon père l'avait vu et m'avait même demandé de prendre un peu de repos, mais vous savez ce que c'est d'être un gosse... On n'écoute jamais ses parents.

"Oh... Enchanté Yutaka... Je... Euh, je suis Kazuo. Mais appelle moi Kaz, c'est plus rapide."

Je tentais de me reprendre en évitant d'être encore plus sec, cherchant une solution à ce mission. Talycia, bien que sous l'emprise de qui que ce soit était une redoutable combattante. Je devais donc trouver une stratégie et la meilleure me paraissait la vitesse. Je jetais un petit coup d'œil à mon coéquipier. Il semblait être assez fort à l'arc, alors je pouvais au moins tenter de discuter avec la criminelle et si jamais ça marche mal... Pouf, une flèche pour la neutraliser. Il n'était pas la question de la tuer, loin de là. Mon but était de ramener tout le monde sain et sauf. D'un autre côté, le parchemin faisait mention de meurtres...? Pourquoi une fille comme elle ferrait ça ? Je ne l'avais pas beaucoup côtoyer, mais j'espérais y retrouver quelqu'un d'autre que la sunajin.

Malgré tout mes efforts pour oublier Katsuko, je retombais encore dans ce genre de penser, me repassant la soirée que j'avais passée avec elle tête. Le moment était parfait, ça me troublait énormément et je n'allais pas être très concentré sur cette mission. J'avais fait une erreur de venir, je le sentais. Je déglutissais, prêt à retomber dans le silence, essayant de ne pas trop m'occuper du Chinoike dans mon dos. C'était pas contre lui, mais je commençais à piger pourquoi il me rappelait quelqu'un... Ce n'était pas quelqu'un qui me rappelait, mais un clan entier. Les Chinoike. Quand j'étais arrivé à Suna, je ne pensais pas être entouré d'autant de type dans ce genre et quand j'avais vu ce que pouvait faire Katsuko, j'espérais ne jamais voir Akio dans ce genre de truc... Malgré tout, il fallait que je me prépare. Que je me prépare à lui botter le cul si jamais il comptait devenir ce genre de ninja. Après mettre engouffré dans mes pensées, je devais faire un peu connaissance avec Yutaka. D'une part, car je voulais pas finir en sandwich et d'une autre part, car je voulais réellement le mettre à l'aise... Le pauvre, j'allais presque tout rejeter sur lui à cause de Natsuki et de l'appréhension que j'avais.

"Alors Yutaka, question banale pour faire connaissance. Pourquoi devenir ninja ?"

Je lui donnais tout de même un sourire pour me rendre plus sympathique.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia


Spoiler:
 

_________________
XP : 86
Messages : 35
avatarSunajin
Chinoike Yutaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C   Mer 29 Mar - 22:51

 

 

 

 Une liberté illusoire
Feat Meito Kazuo

Kaz' - Oh... Enchanté Yutaka... Je... Euh, je suis Kazuo. Mais appelle moi Kaz, c'est plus rapide

Dans les paroles de son interlocuteur, Yu’ sentit un malaise. Serait-il lié au fait d’avoir dévoilé son nom ? Il est vrai que sa famille à une certaine notoriété dans le pays. Mais serait-ce motif de malaise ? Yutaka, d’un air interrogateur, ce pose mille et une question. De ce fait, un silence gênant s’installa entre nos deux compères, ce qui mit mal-à-l’aise notre homme aux cheveux de sangs. Ne sachant plus vraiment ou se mettre et se pensent responsable de ce trouble, il n’osa plus vraiment dire quoi se soit.

Il marchait donc avec un certain retrait, fixant de façon gênante son interlocuteur qui semblait être dans ses pensées. Quand soudain, avec un certain soulagement accompagner d’un très léger sursaut de surprise, celui-ci se remit à parler à notre homme :

Kaz' - Alors Yutaka, question banale pour faire connaissance. Pourquoi devenir ninja ?
Yu' - Bwaha heu... Hé hé hé...
Yu' - C'est que...


Yutaka fût surpris d’une telle question et se douta que son interlocuteur n’allait pas se contenter d’un simple « Pour protéger mon pays, voyons… » Du coup, il se mit à passer ses doigts dans sa longue chevelure de feux et se gratta le sommet du crâne, affichant un air penseur mélanger à une grimace de maladresse. Il avala, par la suite, bruyamment un gorgé de salive et s’arrêta. Affichant subitement un air sérieux au visage pour répondre à son compagnon :

Yu’ – Nous vivons dans des temps troubler…
Yu’ – Même si la grande guerre clanique à fini son histoire sur une paix, je me dit, malheureusement, que cette « paix » justement n’est qu’une façade a d’autre malheurs.
Yu’ – Certes, nous sommes des shinobis qui visent à défendre notre nation, mais…
Yu’ – Je souhaite avant tout à sauver le plus de vies possibles. J’estime que toutes personnes n'est ni trop bonne, ni trop mauvaise. Nous avons juste des histoires et des chemins différents.


Il se mit alors à fixer vers le ciel, laissant ses cheveux flotter en l’air par une brise fraiche qui passait par là. Il afficha un visage si sûr de lui, mais ses paroles ne sont-elles pas de belles utopies ? Sauver autant de monde que possible, certes possible, mais à quel détriment ? Celui de tuer d’autres pour justement en sauver certaines ? Un paradoxe en somme, tuer pour vivre et vivre pour tuer…

Yu’- Tu sais « Kaz ‘ », j’ose espérer, qu’un jour tout ça sera fini.
Yu’ – Que les gens arrêteront de se haïr et s’entraiderons.
Yu’- Pfff… Tu dois penser que je suis tapé, hein ? Que je vie d’illusion.
Yu’ – Mais j’sais pas, je me dis qu’un jour, un type y arrivera. Je ne sais pas pourquoi et pour quand.
Yu’ – En attendant, je ferais mon possible. Jusqu’à ce que je disparaisse à mon tour.


Il lâcha un petit rire à la fin de sa phrase, comme pour se moquer de lui-même puis baissa son regard vers son interlocuteur, affichant un grand sourire et lui retourna la même question :

Yu’ – Et toi ? Pourquoi l’être devenu à ton tour ?



 © Jawilsia sur Never Utopia

 
XP : 285
Messages : 75
avatarSunajin
Meito Kazuo
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C   Lun 3 Avr - 18:56

Mission 3

Kazuo
Yutaka

 


 
"Une petite boule ?"


 
Troisième Post

Je semblais tendu. Normal. Les deux derniers Chinoike que j'avais croisés m'avaient soit volé une fille, soit terrorisé en bouffant des membres humains... J'avais passé mes mains derrière la tête, le fixant en attendant sa réponse et je fus totalement surpris. Bizarrement et j'aurais dû m'en rendre compte plus tôt, c'est que les Hommes sont différents, même au sein d'une même famille. Natsuki semblait être un bon diplomate, Katsuko une excellente guerrière gastronome et quant à Yutaka... Une sorte d'utopiste. Je souriais aux premières phrases, pas par moquerie, par espoir plutôt. Yutaka m'expliqua alors qu'il désirait la paix. Il savait qu'il y avait bien quelqu'un pour sauver le monde des différentes guerres et c'est ce que je pensais aussi. Au final, ce type était exactement comme moi... Je baissais la tête, songeur et réfléchissant à ma réponse.

Pourquoi est-ce que j'étais devenu un ninja ? Globalement pour les mêmes idées que lui. Je souriais, fermant les yeux.

"Je crois qu'on est sur la même longueur d'onde. Je viens du clan Meito, c'est un clan relativement vieux et de générations, les membres de ma famille se sont affirmés en obtenant le titre de héros celons nos coutumes. En ce moment, on peut dire que je suis en examen pour le titre de héros au sein de mon clan."

J'ouvrais les yeux, fixant le ciel à mon tour, me rapprochant de Yutaka pour marcher à côté de lui, l'ambiance était plus détendue de mon côté.

"Je suis devenu shinobi pour devenir un héros. C'est tout ce qui compte dans ma vie. Être un héros."

Je baissais la tête, un peu gêné de mes paroles. J'en grimaçais même... C'était beaucoup trop niais ce que je disais ! Il fallait remédier à tout ça ! Je... VITE, une diversion !

"Ah ouais, ça et aussi le fait que j'ai des bons de réductions pour manger des pizzas. Disons que ça aide beaucoup pour avoir envie de bosser pour le Kazekage !"

Je riais légèrement à la fin de ma phrase. A présent, la ville où a été vu Talycia, à Kabari. J'entrais donc dans cette ville assez étrange... Il y avait une salle ambiance. Je proposais alors à Yutaka d'entrer dans cette sorte de bar appelé "Saloon", les portes étaient rigolotes, elle ne faisait qu'aller et revenir à l'intérieur et à l'extérieur. J'aurais pu jouer avec pendant des heures. Mais je reprenais mon sérieux, observant plusieurs vieux types nous regarder avec un salle coup d'oeil.

"Hey ! Salut la compagnie ! On est des... euh.. HUM. Des marchands. On pourrait avoir un soda siouplait !"


Je m'approchais alors du comptoir entre un gros bonhomme avec un œil de verre et un plus maigre, une longue barbe descendant à ses genoux et du saké encore sur sa moustache. Il y avait une ambiance assez... Tendue.

"Eh bien, c'est une bonne... Ambiance ici. Vous buvez souvent ici ? Moi pas trop, à vrai dire, j'ai souvent du mal avec la digestion des bonbons. À ce propos, une petite boule ?"

Je tendais le paquet au maigrichon, pensant qu'il lui fallait un peu de graisse, le pauvre. Un autre grand type balança mon paquet de karabool. Je fronçais les sourcils, me retournant, prêt à l'engueuler, mais il était... Réellement grand. Facilement trois ou quatre têtes de plus que moi. Je déglutissais, lui commençant déjà a masser ses poings.

"Pour-parler...?"

Il m'attrapa par le col et me balança contre le mur ! Je retombais sur le ventre, la poussière me faisant tousser... Je plantais alors ma clé dans le plancher pourri, essuyant la bave de ma bouche. Il fonçait d'ores et déjà sur moi.

"Ehhhh partenaire !"

J'espérais réellement voir l'archer m'aider contre ce grand type à la peau de bronze et aux muscles d'acier.
 

 
(c) Yogi pour Never Utopia

_________________
XP : 86
Messages : 35
avatarSunajin
Chinoike Yutaka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C   Ven 7 Avr - 19:56





Une liberté illusoire
Feat Meito Kazuo

 

Un héros, c'est à quoi aspirait son interlocuteur. Ça sonnait bien, ceci dit. Mais les « héros » dans le monde ou ils vivent, sont souvent des gens qui se sont salis les mains. Mais en fin de compte, ce n’était pas une idée plus ridicule que celui de Yutaka. C’est bien d’avoir un objectif et de s’y accrocher.

Bien que son collègue semblât gêner par ce qu’il lui avait raconter, Yu’ se contentait d’acquiescé, en souriant. Pas un sourire moqueur, mais un sourire qui veut dire que son compagnon à un objectif noble et que notre homme approuve. Peu après, celui-ci chercha à expliquer que du coup, ça lui faisait gagner des bons pour des « Pizzas ». Notre aux cheveux de sang, n’avait jamais manger de « Pizza ». Toujours au fait, que Riche = Aliment sophistiquer et Pizza = Aliment de la plèbe… Fin vous voyez les genres. Yu’ ne cherchant pas étaler le fait qu’il ne vivait certainement pas dans le besoin, resta silencieux, tout en salivant de faim. Une pizza, il aimerait bien y gouter. Mais la situation ne leur permettrait sans doute pas de le faire.

Après une petite centaine de mètre de marche effectuer, ils arrivèrent au gros du village. Yu’ talonnait le pas de Kazu’, qui semblait mieux connaitre l’endroit que lui. Ce qui était logique vu que cela fait plusieurs jours qu’il y était. Il l’invita à rentrer dans un bâtiment avec une entrée qui semblait attiré toute l’attention de son jeune collègue. Deux petites portes qui faisait des va et vient quand on appuyait dessus. Scène d’autant plus cocasse que celui-ci, s’amusa comme un enfant avec. Pour ensuite réaliser qu’il était ridicule à faire cela. Yu’ lui rigola intérieurement, il ne voulait pas vexer celui-ci.

Kaz’ - Hey ! Salut la compagnie ! On est des... euh.. HUM. Des marchands. On pourrait avoir un soda siouplait !

Lança-t-il lorsque les deux hommes pénétrèrent dans l’établissement, suivit d’un gros malaise ou tous les regards braquaient vers les deux jeunes. Faut dire que ce n’est pas une entrée très discrète qu’il nous fait là. Yutaka, toujours silencieux, se contenta de sourire niaisement en faisant de très légères courbettes maladroites, lançant des regards de droites à gauches.

Une fois arriver au comptoir, notre Chinoike resta un peu en retrait à l’arrière, alors que son compagnon lui s’était faufiler entre deux personnages aux allures assez atypiques. Deux extrêmes, un énorme bonhomme faisant pratiquement le taille de Yutaka et un autre tout rachitique, qui avait un Age avancé.

Kaz’- Eh bien, c'est une bonne... Ambiance ici. Vous buvez souvent ici ? Moi pas trop, à vrai dire, j'ai souvent du mal avec la digestion des bonbons. À ce propos, une petite boule ?

Alors qu’il présenta son paquet au plus maigre des deux voisins de comptoirs, l’autre, le plus… Massif des deux, prit ça pour une provocation et envoya valser le paquet sur le sol. Laissant rouler l’ensemble des bonbec’s en-dessous de toutes les tables voisines. L’ambiance s’envenimait assez vite, au point que plusieurs personnes s’empressaient déjà de quitter la pièce. Rapidement, le gros bonhomme chopa Kaz’ par le col et l’envoya valser a travers la pièce.

Yu’ – HEY ! Mais vous n’êtes pas bien vous !

L’homme ne chercha pas dans un premier lieu la confrontation directe avec Yutaka, cherchant absolument à finir son travail avec Kazu’ qui était toujours au sol, mais visiblement indemne. Alors que celui-ci fonça de toute sa masse sur celui-ci, notre homme aux cheveux de sangs, n’avait d’autre choix que d’agir avant que cela finisse encore plus mal. Il fonça à son tour vers le gros type et tenta un plaquage à la façon catcheur pour couper l’élan de l’agresseur. Vu la Stature de Yutaka, ceci fonctionna, laissant les deux hommes s’écrouler au sol dans un gros fracas. Cassant une table et une chaise au passage.

Yutaka se reprit assez rapidement en tenta une clé de bras, chose assez compliquer car son opposant avait de la force à revendre.

Yu’ – KRRRRR ! IL EST BARGE CELUI-LA !
Yu’ – GRRA ! IL A DE LA FORCE L’ANIMALE…
Yu’ – POURQUOI EST-CE QUE TU NOUS ATTAQUE ?




© Jawilsia sur Never Utopia

 

Une liberté illusoire |FT : Meito Kazuo| Mission Rang C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Désert de Kaze no Kuni :: Villages civils-