AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Une gouvernante pour l'enfant-louve ? Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 176
Messages : 28
avatarKonohajin
Ahoou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une gouvernante pour l'enfant-louve ?    Ven 24 Mar - 0:55


@Inuzuka Koharu

Les séances avec Yamanaka Rei avaient finalement porté leurs fruits. L’enfant-louve s’habituait aux humains, mais on ne pouvait la libérer sans que quelqu’un ne l’encadre, la dresse, s’occupe d’elle et surtout, la surveille. A juste titre, le clan Inuzuka avait été désigné pour leur réputation d’éleveur. Leurs proximités et complicités avec les animaux était une force du clan pour gérer le sujet si délicat d’Ahoou. On avait demandé à Koharu Inuzuka de se rendre à la sortie de la prison de Konoha. Là-bas, un colis des plus originaux l’attendait. Sa convocation était obligatoire et elle en connaissait d’avance le motif. Elle était cependant libre d’accepter ou non de prendre en charge l’enfant sauvage. Ainsi son rôle consistait à escorter Ahoou jusqu’aux quartiers Inuzuka et à l’intégrer dans le contexte si particulier de ce clan.

Des gardes de la prison attendaient dehors en maintenant la sauvageonne à leurs côtés par le biais de différentes attaches. Ils attendaient la demoiselle pour lui expliquer plus en détail la situation. En vérité, des loups étaient également enfermés entre les murs de cellule aux allures de chenil. À terme c’était toute une petite meute à accueillir. Les instances de Konoha avaient reconnu un lien fort entre les bêtes et l’humaine, et avaient supposés qu’il serait mieux de le préserver pour l’équilibre de l’enfant. Et puis, le village de la feuille avait détecté un potentiel shinobi non négligeable provenant de cette famille atypique.

L’humaine indomptée était ravie de respirer l’air de l’extérieur, de sentir les caresses du vent et les rayons du soleil réchauffer sa peau. Si elle avait une queue, elle l’agiterait frénétiquement comme ses sœurs et ses frères l’auraient fait. Mais son visage était suffisant pour comprendre à la fois son contentement, son excitation mais aussi son appréhension face à l’absence de sa fratrie. Alors, elle commençait à hurler en dirigeant sa gueule vers le bâtiment, qui à son tour laissait en échapper plusieurs.

_________________
XP : 243
Messages : 25
avatarKonohajin
Inuzuka Koharu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une gouvernante pour l'enfant-louve ?    Lun 27 Mar - 10:09
Si le clan Inuzuka semblait prendre la situation avec l'enfant-louve complètement au sérieux pour le reste du village, leur attitude était bien plus cavalière à l'interne comme le signalait le choix de Koharu pour servir d'ambassadrice de l'humanité au lieu d'un membre plus vétéran. Il y avait bien sûr du mérite à choisir une jeune femme elle même rattachée au clan que depuis quelques temps, bien que le sang des maîtres des bêtes coulait sans aucun doute possible dans ses veines, car celle-ci pouvait l'accoutumer lentement dans les pratiques qui, pour quelqu'un y ayant été élevé, semblait trop basique pour valoir la peine d'être expliquée. Cependant, l'épéiste n'était pas complètement versée dans les us et coutumes des Inuzuka, du village ou même des shinobis en général, ce qui pourrait très bien lui causer des difficultés pour cette mission particulière, sans parler du fait que son animal totem était pratiquement l'antithèse même de la femme-animal, les léopards étant des prédateurs solitaires ne se regroupant jamais en meute. Il ne fallait pas croire pour autant que le clan ne s'intéressait pas au destin de la sauvageonne, les anciens avaient simplement décidé d'en faire un test pour leur plus jeune recrue, quitte à devoir s'y prendre à deux fois si la citadine échouait.

Complètement consciente de ce qui se cachait derrière cette demande particulière, Koharu avait décidé d'y aller avec sérieux et professionnalisme. Outre quelques préparations plus terre-à-terre, la jeune femme à la chevelure d'ébène avait passé la matinée avec Hyô à méditer sous une cascade cachée au sein des larges terres des Inuzuka, méditant et se préparant spirituellement à la rencontre avec la femme-louve en chassant tout doute de son esprit. Elle s'était ensuite mise en route, toujours accompagnée de son compagnon félin, mais avait troqué ses vêtements plus moderne pour un keikogi noir laissant ses épaules et ses hanches nues, contrairement à son habitude. Elle portait également son protecteur frontale autour du front pour tenir sa frange hors de son visage, sachant qu'un manque d'inattention même fugace pouvait se révéler fatale face à une louve, même si cette dernière se tenait sur deux jambes et ne possédait pas de croc. Elle-même avait une longue griffe sous la forme du sabre dans son fourreau battant son flanc gauche, bien qu'elle espérait n'avoir besoin de rien d'autre que le sac attaché à sa ceinture du côté opposé d'où s'échappait une odeur de viande fraîche et éventuellement le sifflet à chien qui pendait entre ses seins.

Alors qu'elle approchait de la prison où l'attendait sa charge, le cri d'un humain imitant le hurlement d'un loup retentit aux oreilles de Koharu, rapidement rejoint par son modèle ainsi que les aboiements distants des chiens des Inuzuka, bien que seule son audition fine puisse les détecter à cette distance. Restant d'un calme de marbre alors même qu'Hyô grimpait nerveusement jusqu'à ses épaules, la jeune femme continua d'avancer jusqu'à destination, jaugeant rapidement l'adolescente entre les deux ninjas. Fronçant rapidement du nez, elle décida que la première chose à faire une fois arrivées à l'enceinte du clan était de forcer la sauvageonne dans le bain puis repris son expression émanant la confiance de soi en franchissant les derniers pas.

« Inuzuka Koharu, au rapport. » salua simplement la jeune femme à l'intention des deux gardes. Ceci fait, elle tira un morceau de viande de son sac et le tendit en direction de leur charge pour attirer son attention, le gardant néanmoins tout juste hors de porté de cette dernière. sur son épaule, Hyô observait la femme-loup d'un regard mauvais, prêt à user de son élévation pour lui sauter à la gorge si il le fallait. « Inutile de crier, reste calme et le reste de ta meute pourra rapidement te rejoindre. Je m'appelle Koharu, Ko-ha-ru et toi ? »

_________________
XP : 176
Messages : 28
avatarKonohajin
Ahoou
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une gouvernante pour l'enfant-louve ?    Jeu 30 Mar - 2:43

Une jeune femme approchait, Ahoou était méfiante face à cette silhouette nouvelle. Des différences notables comparés aux gardes, à Yamanaka Rei et Ryuji sautaient aux yeux et aux sens de la sauvageonne. A commencer par sa démarche, son odeur féminine, mais également la présence d’un grand félin svelte sur son épaule. Ce dernier la regardait d’un air mauvais, qui agitait Ahouu. La viande que gigotait l’Inuzuka déviait son attention mais le sang dont elle était gorgée réveillait la chasseuse.

L’épéiste après avoir salué les gardes, essayait de communiquer avec l’humaine sauvage. Malgré qu’elle en soit consciente, rapidement l’incompréhension apparente figeait la scène dans un moment gênant. Ahoou ne pouvait que dévisager son interlocutrice, impuissante face à ce langage si complexe et différent du sien. Cependant, grâce aux efforts de Yamanaka Rei, l’ignorante comprenait que les bipèdes lui répétaient régulièrement leur identité. Ainsi, de tout cet échange, le seul mot qui ressortait était « Koharu ». La femme à l’épée et au félin. Ko-ha-ru. La sauvageonne mémorisait ce parfum paradoxalement primaire et moderne ainsi que la consonance de son nom.

Durant ce temps, la panthère n’avait cessé d’agiter l’intuition de l’enfant-louve, qui réagit instantanément. La tension entre les deux individus se chargeait immédiatement à un niveau critique, et l’humaine commençait à griffer le sol de ses ongles et à grogner tout en montrant ses canines. L’attitude bestiale d’Ahoou ressortait avec férocité, et si sa posture assise n’avait pas titillé l’instinct de Koharu, sa garde quadrupède avec le train arrière surélevé allait l’alerter. Les deux animaux allaient en découdre.

_________________
XP : 243
Messages : 25
avatarKonohajin
Inuzuka Koharu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une gouvernante pour l'enfant-louve ?    Sam 8 Avr - 6:10
Au vu du visage complètement fermé de la sauvageonne, Koharu n'eut peine à réaliser qu'elle n'avait rien comprit de ce qu'elle venait de raconter, ou du moins suffisamment pour ne pas faire de différence. Légèrement frustrée, bien qu'elle comprenait la nature du test que le reste du clan lui faisait subir, la jeune femme ne pu réprimer un soupire terse, les anciens n'avaient pas un novice sous la main accompagné d'un chien parlant en guise d'interprète ? Enfin, trop tard pour s'en plaindre ou d'abandonner la mission sans entacher sa réputation et par extension celle des Inuzuka en général. Elle avait accepté de servir de nourrice à l'enfant des loups, elle n'avait donc pas le choix de voir la mission jusqu'au bout.

Décidément, l'autre femme n'avait pas l'intention de lui rendre la tâche aisée, aidée en plus par Hyô qui laissait ses instincts naturels prendre le dessus, alors qu'il était normalement bien plus placide face aux meutes adoptés par le clan. Agissant rapidement avant que l'un ou l'autre ne puisse ouvrir les hostilités, Koharu vint porter sa main droite toujours porteuse d'un steak cru à son flanc, prête à lâcher la pièce de viande et attaquer d'un geste souple si les choses dégringolaient autant. Du même mouvement général, elle agrippa son sifflet de l'autre main et vint le porter à ses lèvres, soufflant une note sec et courte à haute fréquence. Pour l'oreille humaine normal, le son émit ne semblait être qu'un léger sifflement, mais Hyô se se figeât sur le coup puis se détendit sur les épaules de sa maîtresse, adoptant un attitude plus calme en apparence, semblant ignorer complètement la femme-louve.

Les Inuzuka étaient souvent sensible à ce genre de son malgré leur nature humaine, surtout ceux qui passait énormément de temps en compagnie de leur compagnon animal, Koharu espérait donc qu'il en soit de même pour la sauvageonne. Même si elle n'avait pas l'oreille assez fine pour se genre de technique de dressage, il y avait des chances qu'elle se calme maintenant que le félin l'ignorait ouvertement depuis son perchoir, sa queue drapant l'épaule de la bretteuse qui restait néanmoins prêt à dresser son arme si l'autre bondissait.

Les canins n'étaient pas de son ressort, mais elle avait au moins vu comment agissait les autres membres du clan envers les chiots ayant nouvellement rejoint la meute, qui devait avoir une structure hiérarchique similaire à celle des loups. Abandonnant le siffle qui retomba sur sa poitrine, elle vint prendre un bout de viande de sa main gauche, le portant à sa bouche pour commencer à le manger, même si la viande crue était loin d'être quelques chose qu'elle aimait manger en temps normal. Ensuite, elle donna une pièce à Hyô sans laisser son regard vaciller d'en direction de l'autre jeune femme puis finalement lança un troisième morceau vers cette dernière, tentant de lui faire comprendre qu'elle était la meneuse entre les trois.

_________________
 

Une gouvernante pour l'enfant-louve ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Combats pour la vie, ou meurt" [Cathane]
» Escapade en bord de mer[PV Lisbeth Blomqvist]
» Rien de mieux qu'un enfant pour rendre le sourire ... Part II [Nahla Maluka]
» Conseil achat slack line pour enfant
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Feu :: Konoha :: Zones résidentielles-