AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Mission D - Oni' et le marchand de glaces...Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Mission D - Oni' et le marchand de glaces...   Mar 11 Avr - 22:00
Ordre de mission:
 


Partie 1


C'était d'abord salivante qu'elle avait laissé ses pas la guider. La perspective que la mission qui l'attendait, constituée à manger – gratuitement, des glaces et autres gourmandises, lui paraissait comme une aubaine sans précédent. Plusieurs fois, pour être sûre de ne pas avoir mal compris, c'était qu'elle n'était pas particulièrement douée avec la lecture notre Oni' ; elle l'avait relu, encore et encore et cela bien que déjà son émissaire s'était déjà plié au même exercice pour elle. Une bonne humeur reflétait sur son sourire étiré et rapidement, elle était arrivée à bon port.

Oni' n'était pas du genre à perdre son temps, dans son idéal, chaque seconde serait exploité, aussi, comme sa déception fût grande devant les rideaux de la vitrine toujours fermés. A travers la grille de sécurité, elle tapotait sur la vitre, malheureusement sans succès. Quelques pas en arrière et son menton se relevait, l'enseigne – un cône et des boules de glaces colorées; dansait dans un balancement irrégulier grâce au vent. Un son de chaîne retentissait au grès des courants d'air dans la rue au calme olympien. Il était tôt le matin et rarement, la Nanare s'était arrêté juste pour constater cette scène paisible. Elle n'allait pas durer, le crémier s'était établi dans une zone commerciale bien fréquentée…

Peut-être, dans son excitation s'était-elle présenté trop tôt. Son agacement la faisait croquer dans son incontournable sucette et cette dernière se brisait dans sa bouche. Tout en la mâchouillant avec entrain, la kunoichi avait fait le tour du local en quête d'une issue annexe, une qu'elle ne tardait pas à trouver et comble, cette porte-là était entre ouverte. Elle s'aventurait après avoir toqué sur cette entrée, non pas sans loucher sur l'immense pile de caisses vides jetées, enfin plus ou moins empilées contre le mur de la ruelle arrière. C'était comme si elles lui murmuraient la quantité de sucreries présentent à l'intérieur.


D'ailleurs, une odeur sucrée la prenait au nez immédiatement une fois le pas de porte passé, ce qui laissait échapper un son envieux de ses fines lèvres. Ce petit écho avait attiré l'attention du propriétaire des lieux, un certain Yonasha Orlandu,un vétéran de guerre, avec plutôt une bonne réputation.
Yanasha Orlandu:
 
Ainsi, la future cobaye se présentait peu inquiète. Son interlocutaire, quant à lui, ajustait sa couette tout en la dévisageant un moment, peut-être cherchait-il dans son esprit s'il s'agissait d'une nouvelle tête ou non.  Le choix avait dû se porter sur le non, puisqu'il l’accueillait tout sourire, ravi, de ce qu'il disait de la voir  dans son antre. Oni' l'était davantage et quand il affirmait qu'il était trop tôt pour commencer à goûter ses glaces, cette dernière grimaçait sous le désenchantement.

La scène faisait rire le crémier, de toute façon, ses recettes n'étaient pas encore prêtes, il suggérait néanmoins à son invitée quelques mises en appétit à l'aide de fruits, son ingrédient principal. Et elle ne se faisait pas prier. Entre deux bouchées, mine de rien, il s'était arrangé pour qu'elle mette la main à la pâte, lui déchargeant ainsi les tâches ingrates, comme le pelage et le nettoyage, ou encore ce maudis touillage. Néanmoins, sa future victime, enfin cobaye, trop captivée par son discours, n'avait pas idée de s'en plaindre.

Comme un grand politicien, il vantait les mérites et les bien faits de ses futures créations, loin d'être à son coup d'essai, voilà de nombreuses années qu'il avait entamé son projet, jusque là, sans succès. Mine de rien, la petite leçon historique entamait fortement la matinée, si bien, que le zénith plaquait tout le monde au sol par sa chaleur pesante à l'extérieur. Le meilleur moment pour tester sa marchandise, aussi il lui collait un cône glacé entre les mains, tout en la poussant vers la sortie.

-”Allez va, déguste là au soleil, voir combien de temps elle résistera, si c'est viable et surtout relève les inconvénients.”

Son sourire disparaissait derrière la porte vitrée qu'il venait de refermer, à l'ombre il guettait et la Nanare elle, était trop concentrée- ou excitée, sur la gourmandise entre ses mains. Elle la dégustait tranquillement, avant de s’apercevoir au bout de quelques minutes à peine que cette dernière devenait dégoulinante et immangeable. Cela ne l'empêchait pas de lécher ses doigts poisseux pour ne pas en perdre une goutte, mais il était peu certain que tous ses clients apprécieraient de se plier à cette méthode là. De retour à l'intérieur pour nettoyer ses mains, la soif la tiraillait, peut-être à cause de cet excès de sucre. L'homme quant à lui s'en agaçait fortement.

-”Pourquoi ne pas faire des cônes plus petits, cela serait plus rapide à manger donc on échapperait à cete inconvénient. Non ?”
-”Mais les gens en veulent pour leur argent ma petite ! Ils pourraient se plaindre de leur taille.”

Perplexe la Nanare essuyait ses mains avec un sourcil relevé.

-”Et si la présentation était particulièrement bien soignée, un gros contenant pourrait faire l'illusion ?”

Le crémier retrouvait un sourire en coin, c'était que la gamine n'était pas si bête finalement. Il se frottait les mains devant la rapidité de la question de sa gamme Basic réglée. Si la suite suivait le même courant, il serait un homme riche d'ici la fin de ce mois-ci. Il songeait néanmoins aux proportions de ses potions qu'il rajoutait à ses glaces, est-ce que leur concentré ne gâcherait pas le goût ? A moins d'user de goût fort et à l'effet bien couvrant. Il aurait la main lourde pour le sucre en cas d'échec. Il jetait maintenant un regard brillant sur la Nanare qui se désaltérait grandement. Si ses glaces donnaient si soif que cela, il avait aussi une marge à se faire en vendant des boissons et pourquoi pas sous les mêmes effets. Aussitôt, en réfléchissant à haute voix, il avait attiré l'attention de son invitée...

-”Pourquoi les gens achèteraient ils les glaces avant alors ? Si les boissons auraient le même effet ?...” Son sourcil, à elle, s'accentuait un peu plus et l'homme soupirait, elle était agaçante, mais lucide. ”A moins que cela soit des effets complémentaires... Peut-être que.” Pensait tout haut finalement Oni', déclenchant l'approbation de propriétaire des lieux, cependant, un autre point la titiller... ”D'ailleurs, en parlant de ces effets. Je ne ressens rien de particulier, est-ce normal ?”

-”Rahhhhh ! Tu as le don de gâcher les bons moments toi ! Cette glace là n'avait rien de particulière, c'était juste pour vérifier sa durée de vie à midi... ”


Il haussait ses épaules et la kunoichi elle aussi. Après quoi, finalement, il semblait se décider à passer aux choses sérieuses. Il dégainait de l'étagère un bouquin de notes, plus que rempli, au point que certaines feuilles volantes avaient du mal à rester à l'intérieur. Il le posait avec fierté sur la table, comme  son saint Graal, néanmoins, l'ambiance olympienne s'évaporait au fils des secondes que la voix de la fille raisonnait.

-”Mais sinon... L'idée est intéressante, mais comment va-t-on conserver les glaces avec nous ? ”

L'homme relevait la tête vers, la bouche ouverte, mais aucun son pour former des mots, quant à elle, Onituske penchait la tête sur un côté en le fixant. Devant le manque de réponse et parce qu'elle réflichissait en même temps, elle était la première à reprendre la parole pour exposer une théorie.

-”Oh à moins qu'il s'agisse de mets régénérants après les entraînements !”

Face à l'aubaine trop bonne, le crémier reprenait du poil de la bête, riant bruyamment- comme si il y avait pensé; prétextant qu'elle avait mis longtemps à comprendre... Bah voyons. Quoi qu'il en soit, et notant son slogan de vente volé sans scrupule dans un coin de sa tête, il ouvrait son bouquin pour piocher une recette.

-”Toi ! Pendant que je prépare ma recette secrète de regain de chakra, arrange toi pour gaspiller le tien, il faut bien vérifier qu'elle fonctionne correctement et le plus rapidement possible."

La fille s'exécutait, rejoignant la sortie en direction de la ruelle arrière pour s'exercer en gaspillant son énergie...

_________________


Dernière édition par Nanare Onitsuke le Lun 1 Mai - 23:17, édité 4 fois
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission D - Oni' et le marchand de glaces...   Lun 1 Mai - 23:09


Partie 2

Puisqu'on lui demandait et qu'en plus cette fois non seulement, on la payerait, mais en plus elle serait récompensée… Oni' débarquait dans la ruelle arrière-déserte, remontée à bloc. S'épuiser le chakra hein ? Quelle riche idée d'autant plus que tout ce sucre l'avait particulièrement électrisée et que voilà un bout de temps qu'elle aspirait à perfectionner son doux héritage. Le shoton bien sûr. Après avoir vérifié avec précision que l'échec n'allait pas engendrer de catastrophe, elle s'appliquait à concentrer son chakra entres ses doigts. Si la Nanare était capable de faire naître le cristal avec aisance maintenant et lui donner presque toutes les formes de son imagination, son utilisation au combat restait aléatoire.

Le manque de temps pour la création en principal coupable en même temps. Dans l'art, rien qui ne presse, rien qui puisse lui volait sa vie. Elle s'échauffait avec quelques kunais en shoton, bien acquis depuis le temps, quelques lancées que personne ne lui envierait et ses doigts avaient enfin pris le plis pour s'additionner à sa matière. Son Kekkei genkei cristallisait ses doigts, les enrobant lentement, mais sûrement, rallongeant leurs extrémités, tranchant ses bords farouchement. L'épaisseur, comme la griffe sur sa main droite lui avait prise plus de dix minutes maintenant, et elle formait un gant de la taille de sa tête au moins, son poids, bien qu'il existait ne l'entraver pas, bien au contraire.  

Avec de l'élan, peut-être lui offrirait il plus de pénétration, la combattante n'était pas encore bien sûr et de toute façon dans l'état, ce jutsu là lui était encore inutilisable. Trop long, sans maîtrise encore et surtout trop gourmand, et c'était là aujourd'hui tout son intérêt ! Pour une fois qu'elle pouvait se permettre d'insister sans compromettre son emploi du temps par de la fatigue, elle abusait de l'aubaine, car cette mission en était une. D'autant plus motivante, que lorsqu'elle passait les portes de la boutique, à court d'essence ninja, on l’accueillait avec un bol à la présentation enjôleuse pour une gourmande comme elle… Un plateau et sa coupe turquoise prônant fièrement les boules glacées à la beauté relevée grâce à des pépites de chocolats colorées. La salive montait et même pas sûre qu'elle avait remarqué son hôte qui vérifiait si elle s'était bien exercée.

- « En tout cas, ton entrain fait plaisir à voir ! » s'amusait-il en l'accompagnant vers sa création.

La même engloutie en deux-deux, devant un si bel appétit, l'homme s'imaginait que la portion ne saurait pas suffisante, aussi, naïvement, il rajoutait un de ses cocktails vitaminées et une autre glace. A priori… Aucun effet spécifique après dix minutes. Un résultat qui ravissait le vétéran, il voulait tester son expérience, en l'agrémentant de quelques sortes de placebos. Cette fois, même si le sucre avait réveillé les pupilles de son sujet d'études, il attendait bien mieux en lui offrant le second service.

La demoiselle, elle ne se faisait pas prier, et sans surprise, elle engloutissait tout ce qui se posait à sa table. Certes, Oni' n'avait jamais su s'arrêter de manger, c'était un fait, mais tout de même, le résultat devenait un peu alarmant, quand ne tenant plus en place, elle sautillait littéralement sur sa chaise. Une vitalité débordante, un chakra revigoré oui, peut-être même trop. Tandis que la fille mangeait comme prise dans une addiction, impossible de lui arracher son récipient… Ses cheveux se durcissaient, leur violet typique s'immortalisait dans un cristal nacré aux reflets bleutés. Le vétéran ne s'alarmait pas, sans pour autant qu'il se sentait au contrôle de la situation qu'il venait de générer. Oni' quant à elle, était dans son monde. Il jugeait bien de présumer qu'elle ne l'entendait pas, car c'était le cas.


Son univers c'était édulcoré dans des tons pastels, ce qui était inerte, était mouvement désormais, illusion plus vraiment troublante pour son esprit que trop bien troublé. Les cônes glacés avaient gagné dans l'évolution, et leurs petits yeux noirs et ronds la fixaient, tandis que la crème joufflue de leur tête lui faisait du charme. Elle rigolait bêtement, déambulant à quatre pattes sur la tables pour suivre son dessert favori qui se faisait la malle loin d'elle en sautillant dans son délire… Et inévitablement, de tout son poids, quand la fin de la table s'en venait, la genin se ramassait au sol tête la première…

Au moins, ça l'avait assommée du premier coup… Ou presque.

- « Est-ce qu'il faut que je signale un risque de… overdose… ? … … ... »

Peut-être, peut-être...

_________________


Dernière édition par Nanare Onitsuke le Mar 2 Mai - 23:14, édité 1 fois
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission D - Oni' et le marchand de glaces...   Mar 2 Mai - 23:11

]
Partie 3

Sa tête était lourde, très lourde, comme tout le reste de son corps en fait. C'était ce que la Nanare constatait en premier, tandis qu'elle soulevait son bras pour rejoindre son front douloureux. Un gros bandage accueillait sa main manquant de douceur, heureusement. Enfin, elle ouvrait un oeil et ses petits grognements attiraient l'attention, le vétéran lui faisait face assez vite, une mine interrogative.

-”Qu'est-ce qu'il s'est passé?...” Marmonnait la fille en frottant ses yeux.
-”Tu es tombé de la table et tu t'es cogné, peut-être un peu fort...”

Ce qui était vrai, mais qui soulevait la question dans l'esprit de la kunoichi, que faisait elle sur la table, sa mémoire était floue à vrai dire, pour le moment du moins.

-”Plus de peur que de mal va ! As-tu faim ?”

Toutes notions de fatigue et douleur se dissipaient à cette simple idée, mais toutefois, bien sagement, le vétéran de guerre qu'était le propriétaire des lieux, retenait la gamine de se relever trop brusquement.

-”Doucement ! Doucement. Redresse toi lentement, j'arrive.”

Et le voilà qui disparaissait en descendant ses escaliers, laissant ainsi le loisir à la jeune fille de découvrir son intérieur. En effet, à l'étage de sa boutique, se tenait un appartement composé de deux pièces, il était totalement ouvert comme le sien, beaucoup plus grand et plus beau aussi. Mieux garni. Oni' avait grandie dans tes abris tels que les tentes modulables et transportable, chez elle, on ne s'était jamais attardé sur la décoration qui s’empilait comme là. Toutes sortes de collections de d'affaire qui l'amusait. Tout ce qu'elle possédait tenait dans un sac à dos. Veille habitude qui lui laissait une sensation  troublante en découvrant le reste du décor. La Nanare était elle encore prête à partir à tout moment ?

Pourtant, elle n'avait plus franchi les portes de la cité des sables depuis qu'elle y avait mis les pieds. Son hôte la sortait de ses pensées en revenant, il rapprochait sa table basse du canapé où il avait déposé son invité. Dessus, un plateau avec un dessert glacé, quelle surprise, mais la kunoichi ne faisait pas la difficile, bien au contraire, elle n'aurait pas pu espérer mieux. Tout en mangeant, elle jetait un œil vers la fenêtre qui dégageait une lueur orangée, mauvais signe pour leur timing.

-”Ne t'en fais pas, nous avons bien avancé aujourd'hui.” En effet, mieux valait que la petite réaction aux excès lui arrive à elle, son employée provisoire, qu'à un de ses clients. “Nous reprendrons demain, puis je t'engage pour la semaine, je pense, que ça nous suffira.”

Sur cette note, ils finissaient leur glace respectives et l'homme lui paraissait de plus en plus sympathique, du bien pour son ventre et ses finances. Sur le chemin du retour, sa tête tournait un peu, quoi de plus normal avec la bosse de licorne qui était née sur son front. Les choses ne semblaient pas vouloir s'arranger quand son ventre se tordait... Mauvais signe. La nuit avait voulu être très longue...

Au second jour, c'était toujours à la même heure, mais le sourire moins enjoué que la fille faisait son apparition. Des cernes avaient effacé son regard lumineux et sa tête lui avait épargné les explications. Le vétéran, lui, ça lui donnait envie de rire.

-”Tu commences à comprendre pourquoi j'ai besoin d'une assistante pas vrai ? Tu veux abandonner ?” Lui proposait-il toutefois.

D'un négatif de la tête la Nanare se reprenait. Nourriture gratuite gourmandise, être payée pour ça, ça et s'améliorer. C'était le rêve, le rêve Oni' ! Voilà qui valait bien quelques sacrifices. Et pour commencer il lui offrait un de ces jus laitiers/fruités vitaminées qu'il produisait. Son effet s'en venait assez vite, assez pour lui faire oublier sa fatigue d'une nuit agitée et le cycle reprenait avec toujours plus ou moins le même programme. On ne pouvait nier l'effet de booster de chakra, car après chaque consommation la kunoichi était bel et bien capable de réutiliser la même quantité de chakra ou presque qui l'avait épuisée. Seulement, l'effet n'était pas gratuit, il se couplait à des effets secondaires plus ou moins ingérable. Entre hallucination, surexcitation et trouble digestif virulent...

Ce qui obligeait le crémier à voir moins grand et enfin accepté de diminuer ses doses et ses résultats, même plus minimes, c'était mieux que rien, un bon début. Le huitième jour arrivait à sa fin et la Nanare n'avait plus été aussi pétillante depuis bien longtemps, débordante d'énergie et cela malgré le fait de s'être entraînée toutes la journée sur son Shôton et physiquement sous la surveillance du vétéran. Il était un mentor rude, mais efficace...

-”Voilà, les avertissements sont prêts, avec ça personne pourra venir me faire des réclamations. Je pense que les effets varies selon le niveau du shinobi aussi. Il y a une variante entre nous par exemple.”
 D'où son intérêt pour le choix d'une novice pour sa mission. “ Tant pis pour celui qui se surestime !”

Son rire bruyant résonnait dans la ruelle arrière où ils avaient passé leur semaine, le crémier semblait plutôt satisfait quand il invitait son assistante pour l'ultime dégustation de la journée, non pas sans s'amuser de son entrain.

-”Tu ne t'en es pas encore dégoutté ?” Son ton était enjoué, il avait l'air content de trouver un mini alter-ego.
-”Jamais !” Affirmait la Nanare dont la bonne humeur grimpait à l'annonce suivante.
-”Si mon affaire marche, je te ferais des réductions spéciales, peut-être même goûter en avant première ! Qu'en dis tu gamine ?”

Il n'en fallait pas plus pour que cela finisse comme ça...

_________________
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Mission D - Oni' et le marchand de glaces...   Mer 3 Mai - 20:57

Dernière partie :o

Il avait vu cette petite lueur dans son regard, encore, mais cette fois, son excitation soudaine, à la Nanare n'avait rien à voir avec le cocktail qui lui avait fait ingérer. Pari tenu se gravait dans son esprit et avec énergie, Oni' s'appliquait aux finitions du local qui accueillerait ses premiers vrais clients le lendemain. D'ailleurs, pour ce fameux jour, c'était avec une surprise bien particulière qu'elle débarquait devant les portes de la boutique. Le vétéran, un peu nébulisé remontait ses lunettes une fois la surprise passée. Ses talons claquaient sur le carrelage brillant, les nuances bleutées et blanches de sa tenues, s'associaient parfaitement avec le décor de la boutique, légère et rafraîchissante – pour elle, mais tous vu le tissu restreint; si on s'en tenait au slogan de l'enseigne.

Spoiler:
 

-”J'irais prospecter dans la rue dès l'ouverture, faire goûter peut-être des échantillons.”

Car après tout, le crémier ne vendait pas que des produits destinés aux shinobis, il avait aussi sa gamme plus classique pour rentrer dans ses frais, mais aussi rentabiliser le temps perdu sur ses effets irrécupérables.  Il approuvait, mais non pas sans jauger par lui-même du potentiel attractif de son assistante, nulle doute qu'à ce moment lui ne regrettait plus son investissement tandis que les voiles de sa jupettes flottaient à chacun des pas de la demoiselle. Le temps s'écoulait bien vite pour le coup et c'était un plateau en main et une sucrerie – démesurée; dans l'autre ou dans la bouche que la Nanare rejoignait la rue principale pour capter l'attention. Le succès au rendez-vous remplissait la salle de son employeur débordé à l'heure du zénith, il s'étonnait même de la ténacité de son animatrice qui jouait le jeu des sourires, des approches et des slogans rigolos toutes la journée.

Le manteau de la nuit avait rafraîchi la température et la terrasse avait pu ainsi plus facilement se bomber, la Nanare avait maintenant enrôlé le rôle de serveuse. Aucun des deux complices n'avaient eu le temps de discuter plus de trois minutes cette soirée-là et quand les portes se verrouillaient enfin après les derniers clients, ils s'écroulaient presque sur leur chaise. Un regard échangeait comme pour se dire qu'ils ne voulaient plus se lever et puis finalement, le crémier face à son rêve en bonne voie lui souriait à pleines dents.

-”Je t'offre une glace ?”

La Nanare approuvait dans un petit rire satisfait et c'était une coupe immense et soignée qu'il lui présentait en récompense. Elle n'aurait pas pu aspirer à mieux et le fait d'en avoir consommé à l’excès et d'en avoir été malade n'avait rien changé à son engouement. Couplée à sa boisson énergétique, le combo la rendait intenable et surexcitée, un goût de déjà vu, peut-être plus maîtriser cette fois. La fille n'embrassait pas le sol et son énergie était mise à profit au rangement, tard, le ventre plein et de bonne humeur, elle pouvait retourner chez elle, d'autant plus qu'en plus d'en avoir profité comme il le fallait...
Les derniers mots du vétéran raisonnaient dans sa tête.

-”Restons en affaire Oni' ! Tu pourras m'assister les gros jours, je te laisserai tout goûter !”

Peu cher payer pour lui, mais royalement pour elle. L'idée la rendait joyeuse et ses pas passaient à la course pour rentrer plus vite se coucher. Elle avait hâte d'être à demain, hâte de retourner faire le service, peut-être qu'à cet instant, elle avait même oublié qu'elle était shinobi... :D

On aurait tôt fait de lui rappeler !  

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission D - Oni' et le marchand de glaces...   
 

Mission D - Oni' et le marchand de glaces...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission D - Oni' et le marchand de glaces...
» [Chez le marchand de glaces] "Ice ice baby" ♪ (Kelly)
» L'orange du marchand ! [Mission rang C / Pv Seki Raiken]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Suna-