AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Sans bavure- mission C Ft Saigetsu KagoVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Mer 3 Mai - 19:49
@Saigetsu Kago
Ordre de mission:
 


Il faisait encore nuit, même si le noir profond avait laissé place à un violet dans le ciel étoilé, ainsi la Nanare dormait encore, mais plus pour très longtemps. Une sensation étrange comme celle d'être épiée l'arrachait à son repos et méfiante -comme ci au sein du village elle avait à l'être; machinalement, elle ouvrait un œil discret pour chercher la source de son malaise. De vieilles habitudes, rien de plus. Et elle se sentait un peu idiote en découvrant les grands yeux rond de l'oiseau porteur d'un message à son attention. Le rapace raclait sa gorge et la kunoichi décrochait le document à son cou, une mission, moins lambda que d'ordinaire, puisqu'il s'agissait là d'une sélection et d'un énoncé particulier.

Le nom de leur client la faisait sourire, car oui, à côté de son nom, un autre nouveau à sa connaissance y était inscrit. A deux, pour une escorte donc, mais l'élément qui l'avait quant à elle la plus retenue était ses marchandises. Elle même avait été dans ce marché longtemps, ses parents ou du moins sa famille d'adoption, vivaient de la recherche inlassable de ses pierres. Une petite nostalgie mélangée à un goût amer de la solitude accompagnaient ses pas, mais tous les sentiments se dissipaient bien vite, vu l'heure... Il lui restait vingt minutes pour se préparer et rejoindre le marchand, comment ?!!

-”Maudis oiseau ! Où as-tu traîné ?!!!”

Là dessus, un contre la montre s'entamait, tout en passant le pas de porte à moitié habillée, la sunajins courrait sur les toits tout en s'habillant, quelques bonds ou plutôt réception lui faisait ajuster ses sandales et elle n'avait jamais traversé cette ville aussi vite. Il restait trois minutes quand sa silhouette apparaissait dans le nuage de poussière que son freinage avait généré au sol. Elle était à quelques mètres, ainsi tout irait bien, même si on avait frôlé la catastrophe. Voulant donner l'illusion, et marchant plus calmement, la fille arrangeait ses cheveux quand elle toquait sur la lourde porte de l'entrepôt qui les attendait.

Est-ce que son coéquipier était déjà arrivé ou bien devait-elle l'attendre ? Il restait deux minutes avant l'heure du rendez-vous, et le point sur le respect et la ponctualité avait été mis en avant sur leur ordre de mission. Perplexe, ses bonnes manières à elle, lui restaient des ennemies plus redoutables que quelques probables ennemis venant lui barrait la route. Un bruit d'une porte assez typique commençait à se faire entendre, quand elle cessait d'observer l'horizon derrière elle. Le marchand vivait un peu à l'écart du brou-ha de la ville, dans un espace épuré et calme, autant que beau, preuve qu'il était riche et que ses affaires marchaient bien...

-”C'est pourquoi ?”
Lui demandait à peine en face d'elle, un homme à la carrure imposante et au linge soigné, pour autant, il n'avait pas l'air d'un marchand. Peut-être qu'il gardait la maison du Maître des lieux...
-”Je suis envoyé pour l'escorte de monsieur Loulou...”

Aucun rictus ne s'inscrivait sur son visage, même si le nom la portait au moins à sourire, chose dont elle s'était abstenue et sûrement ce que le gardien surveillait avec tant d'insistance. Après l'avoir dévisagé longtemps et fait répéter plusieurs fois le but de sa présence, il la laissait entrer, traversant à ses côtés en la guidant, de longs couloirs végétales. Si c'était ici qu'il recevait sa cliente, normal que l'endroit se voulait un peu tape à l’œil.

-”Attends là.” Lui ordonnait-il finalement avant de disparaître derrière une belle double porte.

C'était une sorte de petit salon, richement décoré, des arches à tous les coins de la pièce semblaient la reliée à d'autre espace similaire. Une présence attirait son attention tandis qu'elle tournait en rond, pour patienter et par curiosité pour les pièces exposées. Une silhouette masculine se tenait là et elle le saluait poliment sans savoir s'il s'agissait de son partenaire, ou son client. La suite allait la fixer bien assez vite comme ça.

_________________
XP : 225
Messages : 65
avatarSunajin
Saigetsu Kago
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Jeu 4 Mai - 2:00
@Nanare Onitsuke

======================================================================================================

Kago s'était entraîné une bonne partie de la nuit, pourtant, il s'était présenté avec un bonne dizaine de minutes d'avance dans le bureau des KazeKage pour le briefing de la mission. Là, il apprit que pour sa première mission de rang C, qui était tout de même un peu plus compliquée et dangereuse que sa mission précédente, il serait accompagné d'un autre ninja de Suna. Il ne connaissait pas son nom, mais il avait cru comprendre que ça serait une Kunoichi lorsque l'un des Kage la présenta comme "sa partenaire pour la mission". Le Triumvirat lui expliqua la mission qui, à première vue, semblait facile. Il fallait escorter un marchand de pierres d'un point A à un point B, rien de bien compliqué lui semblait-il. Comme à son habitude, il était très attentif aux briefing donné par les membres de son clan et se réjouit directement qu'ils aient pensé à lui pour une mission de cette importance. Car oui, il n'y avait pas que la mission qui était en jeu, mais les relations commerciales entre cet homme et Suna. Il ne fallait donc pas rater cette mission ... quoi qu'il en coûte.

Après le briefing, Kago partit en direction, non sans se préparer mentalement à l'une des pire épreuves qu'il ait pu connaître ... ne pas avoir un fou rire à chaque fois qu'il entendra ou prononcera le mot "LouLou".

Il arriva 15 minutes avant l'heure de rendez-vous souhaité par Mr LouLou. C'était dans ses habitudes d'arriver bien à l'avance lors d'un rendez-vous afin de pouvoir inspecter l'environnement et se mettre en mode "Mission" dans sa tête, c'était une sorte de tradition, de rituel.
Il attendit sa partenaire mais elle n'arrivait pas et Kago commença à s'impatienter. A 7 minutes de l'heure de rendez-vous, Kago s'avança vers la porte et toqua afin de se présenter. Il se disait qu'elle arriverait sûrement limite et qu'il pourra déjà prendre contact avec ce fameux Mr LouLou et lui expliqué certains points de sécurité auxquels il souhaitait être clair comme par exemple ne pas se mettre à courir partout, ne pas se laisser distraire par d'éventuels vendeurs itinérants ou ce genre de choses qui mettrait la sécurité de ce monsieur en danger.

La porte s'ouvrit et un homme de bonne carrure passa par l'ouverture de la porte. On voyait très clairement de quel trempe ce gars était fait, un vrai mineur, un vrai gars savant travailler de ses mains. C'était le genre de gars que Kago respectait énormément.

- C'est pourquoi ? demande l'homme

- Bonjour, je m'appelle Kago, on m'a demandé de me présenter ici à la demande de monsieur LouLou, est-ce que c'est vous ? répondis le jeune shinobi

- Oh bien, non non ce n'est pas moi, c'est mon père, il est à l'intérieur. Entrez, entrez.

Le jeune homme s'exécuta.

- Vous ne deviez pas être deux ? questionna le fils de monsieur Loulou

- Si si, elle est en chemin, je suis parti un peu en avance pour déjà rencontrer votre père.

Le fils du mineur l'emmena dans un salon, généreusement décoré en peinture de couché de soleil ou de carrière de pierre. Les meubles étaient en bois de très bonne qualité et l'on remarquait tout de suite que ce monsieur LouLou devait être un homme avec une fortune aisée, qu'il ne devait pas forcément se priver dans la vie.

Le fils du mineur s'excusa pour aller prévenir son père lorsque la sonnette de la maison résonna dans la maison comme si chaque pièce était munie d'un parlophone. Après quelques instants, la Kunoichi fît son apparition dans la pièce précédé du fils. Ce dernier s'excusa à nouveau et alla chercher son père tandis qu'il quittait la pièce par l'une des arches.

Le jeune shinobi attendit qu'elle se présenta, mais elle ne sembla même pas remarqué sa présence et se focalisa sur les décorations de la pièce.

Kago fit un pas, ce qui permit à la jeune Kunoichi de remarqué sa présence. Il s'avança vers elle et lui dit :

- Salut, c'est toi ma partenaire pour cette mission ? Je m'appelle Kago, du clan Saigetsu. Enchanté.

Evidemment, il se doutait qu'elle devait être sa partenaire, vu ses habits qui faisait vraiment ressemblé à un ninja, mais par il fît preuve de sympathie et de bonne manière en se présentant et en la laissant se présenter à son tour.



Spoiler:
 
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Jeu 4 Mai - 14:29

Le jeune homme se présentait comme un membre d'un clan qui raisonnait en échos familier dans ses oreilles. Il était donc de la même famille que les trois Kages. Chance ou malheur se questionnait-elle, le niveau d'exigence ne devait pas être le même qu'avec un ninja lambda quand on portait les couleurs des représentants de l'état. Qu'importe, ce n'était pas le sujet du jour et à son tour, la fille se présentait sommairement.

- « Enchantée, appelle moi Oni', je fais partie des nomades du désert de Kaze no Kuni, les Nanare. Ils n'ont rien d'aussi célèbre que tes pairs au sommet ceci dit. » Ajoutait-elle en rigolant dans une petite boutade. « C'est impressionnant ici. » Concluait-elle.
- « N'est-ce pas ! » Relevait une voix qui semblait parler avec un poil sur la langue.

La kunoichi se tournait sur le côté d'où venait le son pour découvrir celui qui lui avait ouvert accompagné d'un homme à la taille et la carrure plus modeste, le jour et la nuit ces deux-là. Elle supposait qu'il s'agissait de leur fameux monsieur Loulou, et tout en s'inclinant respectueusement pour le saluer, elle se préparait psychologiquement à garder son sérieux.

-  « Monsieur Loulou je suppose ? » Tout le sérieux du monde était de mise, elle aurait été une bonne actrice.

L'homme semblait déjà prêt au voyage, fallait-il supposer qu'ils partaient immédiatement ? Effectivement, le temps c'était de l'argent et cet homme là n'était pas du genre à gâcher son temps, ni ses bénéfices. Oni' échangeait quelques regards avec son partenaire de mission avec qui au final on ne lui avait pas vraiment laissé le temps de faire connaissance. Au fond d'elle elle était certaine qu'il avait toute la peine du monde à lui aussi garder son sérieux. Espérons qu'ils s'y feraient tandis qu'ils emboîtaient le pas de Loulou vers le convoi. La mission paraissait assez rudimentaire, mais c'était justement le risque de trop se laisser porter par ses acquis.

- « Tu as déjà fait des escortes de ce genre ? » Questionnait-elle son partenaire alors qu'ils avaient pris la route avant même que le soleil ne se lève. Assis près de son chargement, le marchand Loulou tendait l'oreille pour profiter de la conversation lui aussi, l'air de rien. « On contournait sagement Shio du temps où j'errais dans le désert, c'est un coin trop facile à sélectionner pour les mal-intentionnés. Avec un peu de chance notre présence les dissuadera. »

Le dernier argument la faisait rire, ils n'avaient pas non plus l'air bien terrifiant, surtout elle en fait. L'aurore s'éveillait à peine et le sable était encore frais, il était agréable de marcher au milieu du désert, plus pour très longtemps encore. Ils avaient un bon rythme.

- « Ta tête m'est familière gamine. Je t'ai déjà vu quelque part... »
S'interrogeait le marchand en creusant dans ses souvenirs après un certain temps.
- « Effectivement, je vous ai ramené quelques pierres à l'occasion, c'était avant d'être shinobi... » Se remémorait-elle tristement, une période un peu troublée de sa vie, mais elle avait gardé le sourire en le disant.
- « Exact ! » Un rire bruyant s'échappait de son gorge. « Comme tu vois, les choses ont beaucoup changé pour moi. »

Elle l'avait connu miteux et à la base, son nom ne l'avait pas prêté à sourire à l'époque, les bizarreries étaient quelque chose de commun dans son univers passé. Peut-être que la nouvelle ère qui l'avait gobé la changeait un peu. La Nanare hochait de la tête affirmativement. Fut un temps où ils troquaient pour la survie tous deux sans ryos en poche et si la vie avait sourit au marchand, elle était plus modeste avec sa fournisseuse. Il essayait bien à nouveau de lui soutirer des informations sur son filon qui l'avait tant fasciné avant qu'elle ne disparaisse du marché, mais sans succès. S'il savait seulement qu'elle les avait tous arnaqué avec ses magnifiques pierres paraissant précieuses… Elles n'étaient que de parfaites imitations générées par son Shôton. Changer de sujet lui aurait été arrangeant.

- « Met-on nous au point en cas d'attaque pour ne pas être pris au dépourvu, qui de nous deux fera diversion le temps de mettre tout ça à l'abri ? »

Bien joué Oni' ! Ou pas.

- « Quel optimisme ! »

_________________
XP : 225
Messages : 65
avatarSunajin
Saigetsu Kago
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Jeu 4 Mai - 15:46
* Hé mince ! Nous n'avons pas eu le temps de discuter entre nous de quoi faire en cas d'attaque. Il faudra sûrement improviser ou essayer de se concerter à l'écart ... mais comment ?* se dit Kago alors que monsieur LouLou entrait dans la pièce accompagné de son fils.

Après les banalités d'usage, ils se mirent en route. La kunoichi ouvrit la route, suivit du marchant et enfin, le shinobi ferma la marche. Il savait qu'il pouvait se déplacer plus vite que les autres et en cas de problème, le faite d'être derrière lui donnait un avantage considérable car il pourrait voir le danger arriver et réagir de la meilleure manière qu'il soit tout en ayant une vision étendue de la scène.

La kunoichi lui demanda s'il avait déjà effectué ce genre de mission et l'informa qu'il était possible de tomber sur une embuscade au vu de la configuration du terrain là bas. Il fallait donc rester très prudent, mais ne pas affoler pour rien le marchand. Il décida donc de ne pas ébruité cette information. Il répondit à la jeune femme que c'était sa première mission d'escorte. Cette information là, il ne l'ébruita pas aux oreilles de monsieur LouLou, s'il savait que ses 2 gardes du corps n'avaient aucune expérience en terme d'escorte, quelle image cela donnerait à Suna ? Monsieur LouLou pourrait se sentir offensé qu'on lui donne des shinobis inexpérimenté pour sa protection.

Oni', sûrement un surnom se dit le jeune shinobi, s'approcha de lui et lui demanda quelle tactique ils pourraient élaborer en cas d'attaque. * Bien joué* se dit il, cela lui donnait l'occasion de regrouper tout le monde et de donné des consignes. Il aurait souhaité pouvoir en débattre avec la kunoichi avant d'entrer en contact avec le client, mais ils arriveraient sans doute à se mettre d'accord.
Il s'arrêta et demanda à monsieur LouLou de s'approcher pour qu'ils parlent sérieusement.

- Monsieur Loulou, commença Kago tout en gardant un calme et un sérieux impassible tandis que dans sa tête une multitude d'images de chien et de chat remplaçait la tête du vieil homme. Il s'imaginait même entrain de le caresser en lui disant des phrases telle que "Oh mon loulou, la journée c'est bien passée ?". STOP. Il mit un terme à ces images là et revena au présent tout en tournant légèrement son visage pour imiter un toussotement dû à la poussière mais en réalité masqua un petit sourire se profiler sur ses lèvres. Sans le vouloir, il s'était dirigé vers Oni', qui le remarqua sûrement, lui fit un clin d'oeil et la regarda avec un regard qui voulait tout dire : "Ce nom est tellement marrant, ça va être dur de résister à rigoler". Il se demanda si elle aurait compris ce "message" par le simple biais d'un regard. Il faut dire qu'ils ne se connaissaient pas.

- Excusez-moi, voilà. Monsieur Loulou, nous allons vous expliquez la situation en fonction de nos informations. Vous avez fait appel à Suna pour votre escorte de Shio à Hono. Cette mission requiert 2 shinobis au vu du risque que cela peut courir pour vous et vos biens. Nous n'avons pas connaissance d'une éventuelle embuscade ou risque précis sur notre trajet mais nous resterons tout de même sur nos garde, on ne sait jamais. Est-ce que vous, vous auriez des informations sur des personnes qui vous voudrait du mal ? Ou auriez-vous reçu des menaces entre le moment où vous avez demandé l'aide de Suna et aujourd'hui ?

le vieil homme répondit par la négation.

- Bien. Voici comment nous allons procéder. Oni', ici présente, ouvrira la marche, elle connaît la région, elle sera notre guide et la personne qui vous protégera en cas de problème. Dès qu'il se passera quelque chose d'inattendue, je veux que vous restiez auprès d'elle et que vous écoutiez  à la lettre tout ce qu'elle vous dira. Il est possible qu'elle vous cache pour venir me soutenir, dans ce cas là, rester bien caché et attendez notre retour. Si nous venions à tomber aux mains de l'ennemis, rester caché jusqu'à ce qu'il fasse parfaitement nuit et que vous soyez certain qu'il n'y ait plus aucun danger pour vous. A ce moment là, et seulement à ce moment là, vous pourrez sortir de votre cachette et courir jusqu'au village raconter ce qu'il s'est passé aux KazeKage ou tout autre shinobi de Suna qui relaiera l'information et s'occupera de vous. Avez-vous des questions jusqu'à présent ?

Mon loulou répondit à nouveau par la négative, il écouta attentivement tout en restant muet. Cette stratégie, Kago l'avait élaboré dès le début. Son clan étant réputé pour ses stratégies, ses fourberies et sa façon d'élaboré des plans très vite. Ce n'était pas pour rien que leur plus grand, et seul, rival en terme de stratégie était le clan Nara de Konoha. Il ne questionna pas Oni', il voulait d'abord finir ses explications. Sans doute un peu d'arrogance de sa part de se dire qu'il était le meilleur tacticiens de ce groupe, mais il ne connaissait pas les facultés tactiques de la jeune femme.

- Sachez que nous sommes ici pour vous protéger d'abord vous, et si possible vos biens. Cela veut dire que si nous tombons dans une embuscade trop importante pour que nous puissions gérer, nous devrons battre en retraite et laisser vos biens sur place. Après Oni', ce sera vous qui serez au milieu avec vos biens tandis que moi je fermerais la marche. C'est une formation de marche standard, cela ne veut pas dire qu'il y a un risque accru monsieur LouLou, finit Kago en lui souriant.

Si l'un de vous à des questions ou des remarques, vous pouvez le faire maintenant avant que nous nous remettions en marche.
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Jeu 4 Mai - 16:17

- « Maudite poussière, on ne s'y habitue jamais.» S'exclamait-elle en tapotant le dos de son coéquipier qui venait de feinter un toussotement. Il avait été subtile, mais son petit air complice avait tout avouer à sa partenaire. Au questionnement de son partenaire, elle ajoutait une petite interrogation supplémentaire : « Vos déplacements sont ils réguliers et ponctuels ? Est-ce qu'en vous observant on pourrait trouver dans ce trajet une routine pour vous ? » Élément important.

L'homme faisait mine de réfléchir, bien qu'il savait d'office où la fille voulait en venir et oui effectivement, ses tics et manies le rendait ponctuel et régulier. Il aurait dû leur dire, mais dans sa tête plutôt maligne malgré cette erreur qu'il s'apprêtait à faire, il jugeait que c'était un coup à ce qu'ils lui imposent un nouvel itinéraire. Pire un retard.

- « Rien de tout ça. » affirmait-il convainquant.

En parfait chef d'équipe, Kago quant à lui reprenait le contrôle du débriefing, avec une aisance pour un pseudo néophyte qui laissait sa partenaire surprise. Aussi rien de surprenant à ce qu'elle endosse le rôle de sous-fifre en quelque sorte, elle connaissait ses habilités et diriger n'en faisait pas partie. Elle s'amusait aussi de voir le marchand radin grimaçait et marmonner quand il osait lui suggérait d'abandonner sa marchandise. Le seul moment où enfin, elle s'autorisait à rire doucement sans se cacher vraiment, ce qui lui valait un regard dénonciateur en coup du Loulou, mais un large sourire associé à son grand regard faussement innocent la désinculpée de toute moquerie. En lui accordait le bénéfice du doute sur sa bonne humeur.

Puisqu'ils étaient tous d'accord et qu'ils allaient bientôt approcher du point décisif, en formation et attentifs, le groupe reprenait sa route. Le choix de mettre la Nanare à l'ouverture avait été judicieux, qui mieux qu'un enfant du désert pouvait en connaître toutes ses facettes, même les plus farouches. Elle les gui disait dans quelques bifurcations légères pour ne pas faire un tracé trop droit trop facile à interrompre et sans le savoir, elle obligeait ceux qui les épier depuis maintenant quelques minutes à revoir leur plan. En effet, ils n'étaient pas seuls.  Un individu faisait corps avec le sable, se fondant à l'intérieur pour s'y camoufler à sa guise, en retrait quelques uns de ses partenaires s'arrachaient les cheveux à mettre en place leur embuscade, mais c'était la bonne ils étaient convaincu en se plaçant en amont de l'oasis.

- « J'ai soif, et j'ai chaud. Je sais qu'il y a une oasis par ici ! Pourquoi tu nous en éloignes autant ! »
- « Mieux vaut la bifurquer par sécurité. » Répondait simplement la kunoichi.

Mais voilà, leur client ne voulait rien entendre et très vite, il laissait filer son argument magique sur le respect de ses requêtes pour imposer sa vision. Oni' aurait bien voulu négocier, mais elle se rappelait le ps laissé par les Kazekages sur son ordre de mission. Pouvait-elle négliger cette annotation spéciale. Certainement que non. Un air un peu désespérée, elle jetait un regard vers son duo, sans trop y croire quand elle espérait qu'il saurait le convaincre. Si tel n'était pas le cas, ils étaient à quelques minutes de la fameuse oasis, où tapis dans le sable, un comité d’accueil était prêt à les recevoir. L'homme les menait lui même à l'échec, un instant, la Nanare se demandait s'il y tenait tant que cela à son chargement. En arrière, le bandit des sables les guettait toujours, satisfait de son plan qui prenait enfin forme. Deux de ses complices plaçaient les parchemins explosifs sous le sable pour créer la diversion et troubler la vision des gardiens du marchand. Il semblait relativement bien organiser et plutôt bien renseigner...

_________________
XP : 225
Messages : 65
avatarSunajin
Saigetsu Kago
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Jeu 4 Mai - 20:51
Lorsqu'Oni' décida de prendre les petits chemins et ne pas utiliser les grandes routes, Kago trouva cette initiative très bonne. Rien de telle que se faufiler là où l'on ne nous attend pas lorsque l'on véhicule un VIP et que l'on est chargé de sa protection.
Tout à coup, le vieux marchand exigea de faire une pause à un oasis non loin de là. Evidemment, Oni' proposa de ne pas perdre de temps, par mesure de sécurité, et de s'en éloigné. Très astucieux. Mais LouLou rappela qu'il était le client et que c'était à lui de décider, ce que Kago n'était absolument pas d'accord.

* Encore un riche qui croit tout savoir sur tout, mais en cas de problème, il viendra pleurer parce que nous l'avons mit en danger* pensa Kago.

- Monsieur LouLou, si vous avez vraiment soif, je peux vous donner ma gourde d'eau, je n'ai pas soif de tout de façon, mentis Kago.

Le vieux marchand refusa catégoriquement et se dirigea vers l'oasis d'un pas déterminé. Les shinobis lui emboitèrent le pas en reprenant la formation. Tout en marchant vers l'oasis, qui ne se trouvait plus qu'à une bonne centaine de mètre à présent, Kago se questionna sur la véritable raison de cette fougueuse envie de se diriger vers cet oasis là précisément. Peut être n'était-ce qu'un caprice de la part du vieux marchand, mais il sentait que quelque chose n'allait pas, quelque chose clochait. Il en fût un peu plus certains lorsqu'il remarqua la jeune Kunoichi regarder de droit à gauche, de gauche à droite, fixer l'oasis et ses environs, comme si elle voyait quelque chose. Qu'est-ce qu'elle voyait ou avait ressenti, Kago ne pouvait pas le savoir. Un de ses défauts, il le savait car il ne trouvait pas cette facette d'un ninja important durant son enfance et son entraînement, était les compétences sensorielles. Il ne pouvait donc pas savoir qu'ils étaient traqué et épié, choses que la jeune femme savait mais ne pouvait pas en informer le shinobi sans effrayé ... ou prévenir le marchand de pierres.

Ils arrivèrent enfin à l'oasis, tout semblait calme, quelques oiseaux dans le ciel tournoyaient au dessus de la petite étendue d'eau, sans doute dans l'attente de repéré un scarabée ou tout autre insectes se nourrissant près de cet endroit. Le jeune alla s'appuyer près d'un arbre, il avait effectivement remarqué que quelque chose perturbait Oni' et il décida de se préparer à une embuscade. Sans savoir combien de personnes étaient présent autour d'eux, il décida de commencer à marquer le terrain de ses sceaux. Lorsqu'il fût appuyer sur le premier arbre, il l'y marqua en essayant de rester le plus discret possible.

Autour d'eux, tout semblait normal, rien d'inquiétant. Il y avait des dunes à 200° autour d'eux, assez haute et à plusieurs dizaines de mètres d'eux. S'il devait y avoir une embuscade, les ennemis arriveraient sans doute de là, ils seraient très certainement déjà en position entrain de les regarder se sustenter. Pourquoi n'avaient-ils pas attaqué à leur arrivée dans ce cas ? Est-ce que ça serait possible que tout ceci ne serait que de la paranoïa de sa part ? Ou alors, ils se seraient dit que le duo de shinobis allaient être sur leur garde en arrivant près de l'oasis, mais qu'une fois arrivé, leur vigilance se réduirait et qu'ils attaqueraient au moment de leur départ, au moment où le trio, satisfait de ce court moment de repos, allait reprendre sa route et ne serait pas organisé et prêt à contrer une attaque. Si c'était effectivement ça qu'ils avaient préparé, leur tactique était bonne. Car effectivement, en quittant un lieu de repos, les esprits sont endoloris, les nerfs moins à cran, les combattants moins vifs. Si c'était vraiment ça qui était prévu, il ne faudrait pas relâcher son attention une seule seconde, sinon ils seraient dans une très mauvaise posture.

Kago, fit un signe de tête légèrement insistant à son compagne de mission, lui signifiant qu'il avait compris. il espérait tout de fois qu'elle comprendrait d'elle même qu'en tant que fin stratège, il était prêt à recevoir une attaque d'un ennemis encore inconnu.

Le marchand remit ses affaires sur son sac, mais traîna la patte. On voyait très clairement qu'il prenait son temps, un peu trop de temps même. Bizarre. Ou bien peut être était-il juste un peu plus fatigué qu'il ne voulait en donné l'air.

Ils se remirent donc en route, en formation, lorsque, soudain, 4 explosions projeta une énorme quantité de sable tout autour d'eux, leur couvrant la vue à plus de 2 mètres d'eux ...........
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Jeu 4 Mai - 21:50

La suite logique qui leur pendait au nez arrivait. Un instant, la kunoichi regrettait de ne pas avoir été plus ferme, à quoi bon d'avoir misé sur une petite tape sur l'épaule pour avoir été courtoise, si elle mourrait avant. Malgré tout, elle espérait bien que son partenaire aurait éventuellement un plan d'action, car c'était bien au plan initial qu'elle comptait s'en tenir.  Machinalement, quand les explosions retentissaient, elle avait reculé près de son client pour le protéger, tout aussi mécaniquement, en levant son avant bras pour protéger son visage un petit bouclier de shôton s'y était greffé. Il ne les épargnait qu'un peu, mais assez pour ne subir le sable de plein fouet en pleine face. Le nuage que l'explosion avait levé l’handicapé tout aussi bien, du coin de l'oeil elle cherchait en vain la silhouette de son partenaire, tout en maintenant fermement le marchand qu'elle voulait emporter avec elle. En vain aussi, il semblait enraciner à sa place.

- « Il faut y aller ! » Insistait-elle sous leur parapluie improvisé, mais l'homme la repoussait violemment, laissant la fille avec une expression dubitative.

Aux grands maux, les grands moyens, elle lui arrachait sans sommation sa sacoche si précieuse qui contenait sa marchandise. Pour se faire rien de plus simple, elle avait simplement tranché la sangle. Quand il s’apercevait de sa prise en main, l'expression de l'homme se faisait mauvaise, sa main se tendait pour récupérer son bien, en vain, car en tirant dessus il se faisait emporter par la fille. En effet, si le duo de shinobis s'était rendu dans la gueule du loup, il l'avait fait en connaissance de cause, aussi l'effet de surprise en était pas moins réduit, mais au moins, ils avaient eu l'occasion de se préparer.

- « Mais, mais ! »
- « Taisez-vous et compter lentement jusqu'à mille. » lui grognait la shinobi en lui enfonçant une sorte paille en shôton dans la bouche pour qu'il puisse respirer.

D'une prise simple et profitant que le nuage de sable offrait une barrière visuelle au deux partie, elle avait renversé au sol leur client. Une subtilité doton l'avait aidé à l'enfoncer sous le sable dans une sorte de sable mouvant. Lui et sa marchandise. L'homme n'aurait aucun mal à se sortir de là et si il tenait à sa vie ; mieux valait qu'il se tienne immobile. Toujours accroupie et alors que la visibilité se refaisait, elle avait abandonné son chapeau au dessus de la paille pour la protéger du sable, mais aussi minimisé sa vue. Quelques projectiles enfin s’abattaient sur eux, et la Nanare s'étonnait qu'ils soient utilisé aussi tardivement. Comme ci ils aspiraient à choisir leur cible. Une prise d'otage ? Dans ce cas là, l'escorte était en trop, seul Loulou avait de la valeur dans leur groupe. Quoi qu'il en soit, par chance Oni' avait eu son bouclier pour s'en protéger et beaucoup de chance aussi. Avouons le. Les deux genins étaient encerclés par cinq individus aux sourires ravis, du moins au début.

- « Où est-ce qu'il est ce vieux pouilleux ?!!! » C'était plaint bien vite l'un d'eux avant d'abattre un regard noir sur le duo ennemi. « Répondez si vous tenez à la vie les mioches ! »

Le reste des individus restaient stoïque, comment dépendant d'un aval de leur chef de meute. Une bande aussi bien hiérarchisée était la pire des alternatives pour eux, avec un peu de chance – encore, ils ne seraient que des combattants lambda. L'affrontement semblait inévitable et la Nanare plongeait son regard dans celui de son partenaire quelques secondes avant. Il fallait les éloigner du marchand, les pousser à les suivre pour lui laisser une chance. Elle cru percevoir une indication de cible et direction de la part de son coéquipier et sans plus attendre, un kunai se matérialisait et elle chargeait sur son flanc un des quatre sous-fifre. S'ils arrivaient à percer la défense et donc le passage à celui qui leur avait paru le plus faible. Alors peut-être pourraient-ils les attirer plus loin.

Elle s'en remettait à Kago pour lui donner une chance et si les trois autres avaient un temps de réaction mitigé, le plus bavard d'entre eux, leur chef lui, avait un cran d'avance.  Quelques mundras, et même à l'opposé de la fille, il faisait jaillir du sol un pic de dôton qui lui barrait la route manquant de l'empaler. Quelques fils filaient entres les doigts de son partenaire qui lui faisait face et ces derniers saisissaient son poignet fermement. La finesse des fils n’altérait pas leur solidité et quand il tirait dessus pour la rabattre vers lui, leur point de pression s'ensanglantait. La kunoichi avait anticipé sa réaction élémentaire et elle même s'était fermement rabattue en tirant sur un côté tout en s'appliquant à lui décrocher un coup de flanc de son bouclier de cristal en pleine face grâce à l'élan qui lui avait donné. Riche initiative que de choisir de saisir sa main armée. C'était sa bouche à lui qui avait craché son sang. Peut-être qu'elle lui avait au moins péter une dent. L'occasion pour son partenaire de filer droit devant. Elle ou lui peu importe, faute des deux, au moins un devait réussir à les éloigner.

Mais le petit groupe n'avait pas dit son dernier mot, tandis que la fille avait trouvé ses cavaliers et saisi l'attention du boss, les trois autres comptaient bien neutraliser l'autre protagoniste de l'escorte. En parfaite synchro l'un d'eux lui avait jeté une boule de katon pour l'obliger à bouger, tandis que l'autre en avait fait autant de l'autre côté pour le coincer dans un couloir où il devrait faire face au dernier. Celui qui le chargeait les poings fermés et pointus. Peut-être un utilisateur de taïjutsu. Ils étaient les plus jeunes à première vue et proche d'âge, d'où leur complicité probablement. A côté l'utilisateur de dôton – le plus âgée qui menait l'opération, s'était irrité du rebondissement de la kunoichi. Il s'enfonçait dans la terre au fur et à mesure que la dent de son coéquipier retombait vers le sol. Nul doute que la Nanare le sentirait de près très bientôt...

_________________
XP : 225
Messages : 65
avatarSunajin
Saigetsu Kago
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Jeu 4 Mai - 23:07
Le combat, inévitable, commença avec une violence peut commune. Cette énorme explosion fit son effet, il brouilla la vision du trio. Avant qu'il n'ait pu faire quoi que ce soit, il remarqua la rapidité d'exécution de sa jeune partenaire lorsqu'elle cacha le marchand sous terre. Il se dit qu'il y avait au moins un problème de résolu et qu'à eux 2, sans se soucier de leur client, ils pourraient faire face au danger avec une meilleure attention ... C'est ce qu'il voyait mais lorsque le nuage de sable retomba, il remarqua le nombre d'ennemis .... 6 ... tout autour d'eux. La situation était critique, il ne voyait pas comment ils pourraient rivaliser, eux, 2 simples genins face à tant d'ennemis qui semblait être un minimum organisé.

Kago tenta tant bien que mal d'élaborer une technique, mais il ne connaissait pas les capacités de sa partenaire et lui même n'avait pas un niveau offensif suffisant pour faire le poids. La meilleure chose à faire serait de les déstabiliser et prendre la fuite, mais pour cela il faudrait d'abord éloigné ces adversaires pour ne pas que le client soit touché par erreur par une attaque. Le dommage collatéral était à exclure à tout prix. Il se rappela qu'il avait apposé son sceau sur l'arbre, à une vingtaine de mètres de là, mais il ne lui servirait à rien pour le moment. Il devait d'abord permettre à Oni' de partir et puis il l'a rejoindrait en utilisant son sceau ... mais comment pourrait-il tenir seul face à 6 shinobis ?

Tandis qu'il réfléchissait à une stratégie, il regarda la jeune kukoichi, se demandant quel serait le prochain mouvement, se demandant s'ils devaient attaquer en premier ou bien attendre et les laisser faire le premier pas.
Le chef des bandits leur parla, mais Kago n'écouta même pas, il restait concentré sur sa stratégie, imperturbable. Bon sang, rien ne lui venait en tête. Si seulement ils avaient ne fusse que 1 allié en plus. Il évacua très vite cette idée de sa tête, ils n'étaient que 2 et personnes ne viendrait leur porter secours. Il allait devoir faire avec.

Sa tactique était donc toute trouvé : Ils allaient emmenée les bandits un peu plus loin pour éviter que LouLou soit touché. De là, il essaierait de maintenir un maximum de bandits à l'écart tandis que sa partenaire prendrait la fuite avec le marchand. Il les rejoindrait ensuite, s'il y arrive, à l'aide de sa technique de déplacement spatio-temporelle. C'était une bonne tactique selon lui ... à condition de la faire comprendre à sa camarade.

Il l'a regarda et lui montra l'un des shinobis, celui qui lui semblait le plus facile à attaquer, histoire de leur ouvrir une ouverture. Elle comprit le message et fonça sur cette cible là. Elle se fît contrer par l'un des bandits qui l'attira vers elle. Oni' réussit à se dégager de l'attaque et contre-attaqua.
Juste après ce moment, les deux bandits maîtrisant le ninjutsu ainsi que le bandit maîtrisant le taijutsu s’élancèrent dans le combat avec Kago. Les 2 possesseurs de ninjutsu enfermèrent Kago dans un couloir de flammes tandis que le troisième s’engouffra dans ce couloir et attaqua de front le jeune shinobi.

Il n'étaient qu'à une dizaine de mètres l'un de l'autre, mais les 2 ninjas de Suna ne pouvaient compter que sur eux même. C'était du 1 contre 3 et non pas du 2 contre 6. Malheureusement ou heureusement, quoi qu'il en soit, Kago devait se concentrer sur son propres adversaires pour le moment.
Il s'élança vers le bandits qui lui faisait face et il commencèrent un combat de taijutsu inégale. Jamais Kago ne pourrait le vaincre, il en prenait de plus  en plus conscience. Il se prit 1 coup, puis 2 et recula afin de prendre de la distance et réfléchir à un nouveau plan d'action. Mais son adversaire direct ne lui laissa pas l'occasion et relança une série de coups que Kago arriva tant bien que mal à repousser ou esquiver. La situation devenant de plus en plus critique, il décida de passer à l'offensive avec le peu de moyen à sa disposition.

Entre 2 attaques de son adversaire, Kago lança un kunai portant son sceau vers l'un des 2 utilisateurs du ninjutsu. Juste avant que ce Kunai arrive près sa cible, Kago utilisa son déplacement spatio-temporelle pour se rendre immédiatement à l'endroit où son Kunai se situait. Immédiatement, il frappa, de la paume de sa main, le torse de son nouvel ennemi et cria :

- FUINJUTSU ! COUPURE DE L'IRRIGATION !!

Un sceau s'inscrivit sur le torse de son ennemi, l'empêchant à présent de malaxer son chakra et le forçant à continuer le combat à mains nus. Cela faisait un problème ne moins lorsqu'ils trouveraient l'occasion de s'enfuir.

Rien qu'appliquer cette technique en combat rendit Kago un peu plus faible, un peu plus fatigué. Jamais il n'avait eu recours à cette technique dans un vrai combat et il se rendit compte que son entraînement ne suffirait pas à les sortir de là. Il savait qu'ils devraient finir le combat au plus vite, sinon ils seraient vidé de leur chakra dans quelques minutes. La situation s'empirait de secondes en secondes.
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Ven 5 Mai - 0:11

Vu que sa cible était sonnée et que machinalement sous la douleur il s'était plié en avant pour retenir sa bouche, elle lui infligeait un nouveau revers de bouclier en y mettant tout son poids après un saut. Sa carcace pourtant deux fois plus épaisse que la fille s'écrasait au sol et la Nanare qu'en à elle qui avait pu avoir son ouverture, faisait l'erreur de prêter son attention à son partenaire. Elle ne l'avait cherché que quelques secondes du regard pour s'assurer qu'il s'en sortait – vivant de préférence ; et c'était ce qui avait suffit à son assaillant pour la surprendre par le sol. Il s'élevait du sol soudaienement, tout en profitant de la surprise pour la saisir par la gorge, de cette même main, il la soulevait à plusieurs centimètres du sol. De sa main libre, il lui confisquait son arme en usant de plus de force qu'elle n'était capable d'y mettre. Elle sentait ses doigts qui craquaient et une douleur bien plus intense encore quand il les retournait complétement.

Bien évidement, la kunoichi s'agitait, mais ses coups de pieds semblaient heurter une matière sableuse en face de l'homme. Ce dernier ricanait doucement en la fixant dans le blanc des yeux tandis qu'après que ses joues à la fille avaient roussies, son teint perdait son rosé. L'étreinte lui faisait lentement tourner le regard, la rendant plus molle qu'elle le voudrait sans qu'elle ne comprenne vraiment ce qui se passait.  Ses sens bien qu'actifs n'arrivaient plus à s’associer convenablement dans son esprit. Il aurait tout aussi bien pu la tuer avec une aisance qui faisait pitié à sa condition de ninja de Suna…

- « Où est ce vieux fou de Loulou ? »
Lui susurrait-il lentement, comme pour la narguer de sa supériorité.

Mais la genin ne répondait pas et il ne se souciait même plus de son partenaire, tant il était persuadé que les quatre autres restant sauraient s'en occuper. Il inspirait longuement tout en serrant encore son cou, avant de violemment la propulser contre l'arbre voisin de celui qu'avait piégé Koga. La Nanare en profitait pour reprendre son souffle à quatre pattes, mais avant que l'idée de se relever ne lui venait, d'un coup de pieds sur son torse il la renvoyait contre le tronc. Le même qui lui servait de pilier pour l'attacher  sommairement,  à quelques mètres de là, son chapeau était toujours à la même place, Loulou lui aussi.

L'homme au visage scarifié avait maintenant enlevé son turban couvrant la plus grande partie de son visage, c'était comme si être reconnu n'avait plus d'importance et la jeune ninja se questionnait sur son avenir. Allait-elle mourir ici dans un début de carrière si peu épicé. Une oubliée de l'histoire et de ce monde, rien de nouveau, mais au moins, elle était au milieu du désert qui l'avait bercé toute sa vie. Elle restait muette tandis qu'on lui offrait une petite volée pour la mise en bouche, elle arborait un sourire moqueur face à la lâcheté de celui qui l'avait attaché pour mieux la battre. Voulait-il la faire parler ?

Elle l'exauçait en mettant le point sur sa méthode, et le mot « lâche » avait semblé particulièrement l'irrité. Son dernier coup porté à son visage fût bien plus violent que les précédents et une lueur furieuse dans le regard, il détachait la boucle de sa ceinture qu'il faisait glisser hors de son pantalon, avec de belles promesses au bout des lèvres. Oni' le laissait fanfaronner en économisant ses forces, il gâchait sa vue, mais elle croyait entendre quelqu'un approché. Un des larbins du défiguré les interrompait dans son « interrogatoire », il raccompagnait son partenaire amoché par la genin.

- « Quoi ?! » Lui grognait-il. « Vous avez Loulou ? » Face à la réponse négative de son complice, il passait ses nerfs sur sa victime désignée… « Et le gamin ? »

La Nanare se prêtait attentive à cette réponse, et Koga alors ? Ils avaient peut-être encore une chance.

_________________
XP : 225
Messages : 65
avatarSunajin
Saigetsu Kago
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Ven 5 Mai - 1:20
La situation était passé de critique à désespérée dès les première secondes du combat ...

Kago n'arrivait plus à réfléchir, c'était la première fois qu'il se retrouvait dans une situation aussi catastrophique et n'arrivait pas à penser sereinement. Il s'imaginait pleins de scénarios, mais à chaque fois, cela finissait mal pour l'un des 3 voir pour les 3 et ça, jamais il ne l'accepterait. Il devait se remuer, et vite. Pour cela, il comptait sur l'aide de sa partenaire, mais lorsqu'il vit les 2 bandits ennemis qui étaient de base sur elle, il comprit qu'elle avait eu un problème et qu'il ne pourrait plus compter sur son aide, ou du moins dans l'immédiat. Toutes sortes de pensées submergèrent Kago, allait-il mourir ici, dans ce désert aride, près de cet oasis ? N'y avait-il aucun moyen de se sortir de cette situation ?
La seule pensée positive qui le réjouissait était que LouLou n'avait pas encore été découvert. Mais vu le camouflage sommaire qui le protégeait, il se ferait repérer si tôt que les bandits se mettrait réellement à sa recherche ... lorsque les 2 shinobis seraient mort ...

NON !
Il ne voulait pas mourir comme ça, il ne voulait pas que sa partenaire meurt et il ne voulait pas que son client meurt également. Quitte à y laisser sa peau, il sauverait au moins les 2 autres !

Il se résuma la situation dans sa tête : il avait devant lui 2 bandits de type ninjutsu dont 1 ne pouvait plus malaxer son chakra et 1 pratiquant du taijutsu. Les 2 manieurs du Bukijutsu approchaient de lui en courant. Il manquait donc le chef du groupe, qui devait sans doute être avec Oni'. Il fallait absolument qu'il la repère, si elle était seule avec lui, il pourrait peut être tenter quelque chose, faire une diversion ou quoi que ce soit pouvant permettre au marchand et à Oni' de fuir tandis qu'il occuperait les 5 bandits, quitte à y laisser sa vie ... A moins que .... pendant qu'il réfléchissait à tout ça, il vit sa partenaire ... et surtout Où elle se trouvait : près de l'arbre qu'il avait marqué quelques instants plus tôt !
La voilà la solution se dit-il, il lui fallait juste emmené les 4 bandits un peu plus loin, se déplacer jusqu'à son sceau. De là, pendant quelques secondes, qui décideront de leur destin, ils se retrouveraient à du 2 contre 1, eux contre le chef uniquement. Ca serait leur seule et unique chance de faire une diversion et tenter de s'enfuir.

Sauf qu'il devrait retarder son plan car les 2 techniciens de Ninjutsu venait de quitter le groupe en face de lui pour que l'un ramène le second, celui dont Kago venait d'apposer un sceau, auprès de leur chef. Ne se laissant pas décourager, il se doutait que le premier, celui qui n'avait pas été marqué, reviendrait se joindre au groupe pour le combattre. Il décida de gagner un peu de temps :

- Non mais sérieux, vous êtes qui bordel ? Qu'est-ce que vous lui voulez à ce gars ? Vous devez lui en vouloir pour venir tendre une embuscade à 6.

L'un d'eux, le praticien du Taijutsu, prit la parole :

- Il a beaucoup d'argent ce mec, on l'a déjà vu passer par ici quelques fois. On a même failli lui tomber dessus la dernière fois, c'est sûrement pour ça qu'il a demandé une escorte cette fois-ci. Hahahaha pas de chance pour vous, il aurait mieux valut pour vous qu'on lui tombe dessus la dernière fois, vous ne seriez pas là en ce moment, bientôt mort.

Les soupçons du shinobi se révélèrent vrai, le marchand était au courant du danger et pour ne pas payer un somme d'argent trop grande, il avait homis de donner toutes les informations pour que cette mission soit classé à un rang inférieur. Tout ça pour payer moins. Cette erreur allait leur coûter la vie et tout ça pour un simple pecno qui avait peur de dépenser un peu plus d'argent. Non ! Ils n'allaient pas mourir ! Pas aujourd'hui ! Pas ici !

- C'est marrant, il ne semblait pas être au courant de votre existence. Si on avait su ...

Tout en parlant, le jeune shinobi se mit à reculer. Son plan allait peut être fonctionné, il allait essayer d'éloigner ce groupe le plus loin possible d'Oni' et leur laisser une pincée de précieuse secondes lorsqu'il passera à l'action.

- Oh que si, continua le bandit, il l'était. Nous l'avons même mit au courant que s'il repassait par ici, nous ne le raterions pas. Et c'est chose faite à présent

Il estima être assez loin à présent. Il ne savait pas pour combien de temps il arriverait a garder occupé ses opposants avant qu'ils ne décident de lancer l'assaut final. Il ne manquait plus qu'une seule chose, le second techniciens du Ninjutsu qui n'était toujours pas arrivé.
Kago le chercha du regard et le vit revenir en courant ... et trébucher sur le chapeau où était enterré le marchand ...

* Hé merde, je dois agir tout de suite ! * se dit-il

Kago prit un kunai avec parchemin explosif dans sa sacoche et le lança entre lui et ses opposants tout en frappant le sol avec son pied pour lancer du sable aux yeux de ses adversaires, semant un léger mouvement de recul de leur part. Dès que le parchemin émit une légère lueur blanche, c'est à dire l'instant juste avant son explosion, Kago utilisa à nouveau sa technique de téléportation pour se rendre immédiatement près de l'arbre qu'il avait marqué ... c'est à dire juste à côté d'Oni', qui était mal en point et de son agresseur, le chef des bandits et le bandits déposséder de son chakra temporairement. Heureusement pour eux, ce bandit là était assis, l'air avide, ne comprenant pas pourquoi il n'arrivait plus à malaxer son chakra.

Profitant de l'effet de surprise, il réutilisa sa technique précédente sur le torse du chef :

- FUINJUTSU ! COUPURE DE L'IRRIGATION !!

Ne connaissant pas les capacités offensives de cet adversaire, Kago ne prit aucun risque donc en le privant temporairement de chakra. Il senti sa force s'évanouir à petit feu, il n'avait plus de chakra suffisant pour continuer le combat et devait à tout prix faire évacuer Oni' et LouLou avec le peu de force qu'il lui restait, mais sans utiliser de chakra, où il ne serait plus en mesure de fuir avec ses acolytes.

Profitant de ce moment de distraction de la part du chef, il détacha, à l'aide d'un de ses kunai marqué de son sceau, la jeune kunoichi et lui donna le Kunai en lui précisant bien qu'elle devait le garder sur elle à tout prix. Il lui dit également d'aller chercher LouLou et de faire attention au bandit sur place. Enfin, quand on dit "sur place", il n'y avait que quelques mètres qui les séparaient.

Et avant qu'elle n'ait pu bouger, Kago entra dans un combat à mains nu avec le chef afin de faire diversion ... tout en espérant qu'elle arriverait à fuir le plus vite possible car il savait qu'il n'aurait l'avantage qu'une poignée de secondes profitant de l'effet de surprise de son sceau sur cette homme au visage balafré et marqué par les combat ... sans doute gagné pour la grande majorité.
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Ven 5 Mai - 1:57

Le gamin, il était toujours en place et la kunoichi avait du mal à retenir son rire, diviser pour mieux régner. L'humain était d'une faible complexité dans sa majorité, dès qu'il se sentait en confiance, il se relâchait et c'était exactement le jeux malsain qui s'était tramé là. Trop concentré sur sa prise qui lui semblait facile, le chef avait négligé ses troupes ainsi que les deux shinobis. La Nanare avait attendu patiente le signal pour mettre leur plan d'origine à exécution, quitte à y perdre quelques plumes. Dans un combat de front, ils n'avaient aucune chance, mais leur ruse semblait bien plus grande que ce qu'avaient espérer le groupe de bandit. Son partenaire lui glissait un kunai qui lui était propre dans les mains et elle, qui se révélait finalement pas si à bout que cela, en faisait autant avec un kunai de matière cristalline. Après avoir glissé l'arme qui venait de lui confier dans une de ses poches arrières.

- « Quand tu le jetteras, il explosera. Bonne chance.»
Lui mumurait-elle.

Là dessus, leur contre la montre reprenait et vu qu'elle savait avec précision où elle avait laissé Loulou, cela ne lui prenait que quelques secondes pour enfoncer sa main dans le sol, attraper son col de la main qui lui restait totalement, et le tirer avec elle dans sa fuite. Ce dernier effrayé prenait une grande inspiration tout en la suivant tant bien que mal. La fille s'évertuait au mieux de ne pas penser au sort qui pourrait être tragique pour son partenaire, l'un des deux devait rester pour donner une chance à leur mission, aussi elle accélérait en entraînant au mieux le marchand, lui rappelant qu'il courait pour sa vie littéralement. Elle notait dans un coin de son esprit de lui coller un pain une fois en sécurité, qu'importe quel genre de rapport on rendrait sur elle après.

- « Et le petit gars ?!! » Demandait le marchand.
- « La ferme ! Et cours ! » Recevait-il en seul réponse, dans un ton enragé de la kunoichi.

Il s'était foutu d'eux, mais un avant post était encore possible à rejoindre, sûrement que dès qu'ils seraient à sa portée, les bandits abandonneraient même l'idée de les suivre de peur de tomber sur une patrouille. A bout de souffle et de force, et ce boulet qui n'arrangeait rien, de temps à autre, elle se retournait pour vérifier leur situation, et la dernière fois qu'elle le faisait, deux silhouettes qui venaient d'apparaître compliquaient son objectif. Elle lâchait le marchand en le poussant vers l'avant.

- « Courrez ! Courrez toujours tout droit jusqu'à l'avant post ! Ne vous arrêtez pas ! COURREZ ! » Lui hurlait-elle pour finir alors qu'elle était resté sur place pour barrer la route à leurs poursuivants.

Elle reconnaissait bien vite les deux complices du scarifié, tant mieux, ce dernier lui semblait bien trop coriace pour elle. L'un d'eux lui lançait une boule de feu pour l'obliger à dévier sur un côté et comme pour ne pas changer une recette gagnante jusque là, le combattant au corps à corps la chargeait. Sans qu'elle ne s'en rende compte, le kunai confié par son partenaire tombait de sa poche pendant l'échange avec son adversaire. Il restait planter dans le sol, droit et patient, bientôt aux pieds de l'utilisateur de ninjutsu qui la visait de loin pour donner l'avantage à son partenaire qui visiblement trouver du répondant en face. Pourtant la Nanare n'était pas spécialement douée au taijutsu. Soit il était fatigué, soit elle était enragé ou bien les deux. Une chose était certaine, elle arrivait au bout de ses forces, mais il fallait tenir la diversion encore un peu, Loulou n'était plus loin du but...

_________________
XP : 225
Messages : 65
avatarSunajin
Saigetsu Kago
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Ven 5 Mai - 3:14
A ce moment ci du combat, Kago entrevoyait une possible réussite de la mission, ou du moins la survie de leur client. Ce qui ne serait qu'un miracle au vu de la situation et du nombre d'adversaires en face d'eux. Il savait que sa partenaire ferait tout pour mettre en sécurité le marchand, quitte à risque sa vie, comme lui même en ce moment devant cette homme pourvus d'une musculature impressionnante et qui allait bientôt retrouver ses esprits et mettre une dérouillée à son adversaire, Kago.

Il vit passer 2 shinobis à quelques mètres de lui, derrière le chef des bandits et courir, à grande vitesse, vers Oni' et le marchand. Évidemment, il n'avait aucune chance de les empêcher d'aller plus loin, il avait déjà fort à faire avec le chef du groupe, le shinobi au sol qui n'allait pas tarder à se joindre au combat et les 2 derniers shinobi laissé à la traîne qui fonçait sur Kago. La situation pour lui était évidemment désespérée et il espérait juste pouvoir retenir ses assaillants assez longtemps que pour permettre au marchand et Oni' de fuir assez vite. Après ça, il espérait avoir assez de chakra que pour rejoindre le kunai qu'il avait eu le temps de donner à sa partenaire avant qu'elle ne prenne la fuite.

- Ils vont vous échappé, vous avez échoué. Au mieux, vous m'aurez moi, mais vous ne m'aurez pas vivant. Donc dans tous les cas, votre embuscade a échouée ! expliqua Kago au chef tandis qu'ils continuaient à s'échanger des coups.

- C'est ce que tu crois ! rétorqua le chef des bandits, nous allons peut être perdre le vieux, mais nous t'auront toi, et je suis sûr qu'un village acceptera de nous payer grassement pour ton corps. J'ai vu ta technique, très impressionnant. Un village paiera très cher pour pouvoir récupérer ta technique

Hé merde ! Kago avait été tellement absorbé par le combat en lui même qu'il n'avait pas pensé aux conséquences de sa capture. La seule chose qui lui était venu à l'esprit était la mission : escorter et protéger le vieux. Hors son corps à lui pouvait permettre aux autres villages de comprendre les secrets de sa technique et comment la contrer ... comment contrer son clan ... comment contrer les triumvirat de Suna !
Il ne devait donc en aucun cas se faire capturer et s'il devait mourir, il ne devait en aucun cas permettre à un autre village de récupérer les secrets de son corps ... Il se rappela du Kunai que lui avait laissé Oni' et son message avant de s'enfuir  Quand tu le jetteras, il explosera. Bonne chance ... S'il le fallait, il devrait se faire exploser avec !
C'était ironique quand on y repense. Sa partenaire, avant de s'enfuir avec le client, lui aurait permit de sauvé les secrets de son corps. Sans le vouloir, elle aurait épargné bien des ennuis à Suna. Quelle ironie.

Mais il n'en n'était pas encore là, il pouvait encore espérer tenter de les retenir un court instant avant de pouvoir rejoindre sa partenaire et seulement à ce moment là, après s'être déplacé, il saurait s'il a encore assez de chakra pour s'enfuir ou s'il devrait en finir tout de suite en utilisant le kunai contre lui.

Mais quelle idiotie tout ça ! se dit-il, il devait arrêter de penser comme ça, revenir à la réalité du combat et se convaincre qu'il s'en sortirait vivant, que sa partenaire s'en sortirait vivant et que le vieux au nom riddicule allait également s'en sortir !

Après plusieurs échange de coups de poings, de pieds, de tête, de coudes et de genoux, Kago remarqua que le chef des brigands reprenait du poil de la bête et qu'il se remettait du choc provoqué par le sceau qu'il lui avait apposé juste avant. Les 3 autres shinobis s'étaient réunis et n'étaient qu'à 3 mètres de Kago.
C'était le moment de partir, sinon il se ferait capturé.
Il lança le kunai d'Oni' au sol afin de le faire exploser juste au pied du chef, espérant que cela le mettrait hors d'état, même s'il ne le croyait pas vraiment. Il savait qu'il résisterait au choc, mais qu'encore une fois, il jouerait sur la distraction et l'évasion pour s'enfuir.
Lorsque le Kunai s'apprêta à touché le sol, Kago regarda le chef des brigands et lui sourit ... avant de se volatilisé et de rejoindre sa partenaire qui devait être un meilleur posture que lui ... mais ça n'était pas tellement le cas.

Kago apparut au pied du bandit maîtrisant le ninjutsu de type Katon, le deuxième qu'il n'avait pu atteindre avec son Fuinjutsu et qui avait aidé son comparse à le ramener auprès de son chef.
Kago et le bandit furent étonné l'un l'autre de se retrouvé côte à côte. Kago s'attendait à se retrouver près de Oni' et le bandit ne s'attendait sûrement pas à se retrouver à côté du jeune shinobi sans l'avoir vu venir. Sans attendre, Kago lui assena un des plus gros Uppercut qu'il ait donné de tout de sa vie, pile en dessous du menton du bandit, le mettant K.O.
Le shinobi reprit le kunai et, tout en courant vers la kunoichi et son adversaire direct, essaya de rester dans l'ombre de ce dernier obstacle.

Depuis le début du combat, ils avaient enfin une chance d'en finir et il comptait bien la saisir. Il savait que s'ils arrivaient à éliminer cet ennemi là, les autres, c'est à dire les 4 shinobis ayant très certainement survécus à l'explosion du kunai d'Oni', ne seraient à une porté suffisante pour permettre aux 2 shinobis de rejoindre le marchand et de prendre la fuite. Dans tous les cas, Oni' devait vivre, car elle devait très certainement connaître un endroit sûr dans les environs, tandis que Kago n'en connaissais aucun. S'il venait à survivre et elle non, il serait très certainement rattrapé par les bandits et la mission serait un échec.

Le bandit ne le vit pas arrivé, ne le senti pas arrivé, ne remarqua pas sa présence jusqu'à ce que le kunai que brandissait kago s'enfonça dans son dos. Il se retourna, ébahis par la blessure qu'il venait de recevoir dans le dos. Il essaya de donner un coup à Kago, sûrement un réflexe pour le repousser, mais il en était déjà fini de lui, le shinobi avait fait exprès de viser un point vital et il ne restait plus au bandit que quelques secondes, voire minutes à vivre à moins que l'un des bandits aient des connaissances médicale avancé, ce que le jeune homme doutait fortement.

Kago réalisa qu'ils avaient réussi à se défaire de 6 bandits qui leur avaient tendu une embuscade. Il était fier de lui. Il se reprit immédiatement car ils n'étaient pas sorti d'affaire pour autant car les 4 bandits laissé derrière devaient s'être mis à leur trousse et la distance entre les shinobis et les bandits n'étaient que d'une bonne centaine de mètre, c'est à dire très peu.

Kago regarda Oni', lui demanda comment elle allait et où était le marchant. mais avant même qu'elle ait pu répondre, il lui empoigna le bras et se mit à courir à l'opposé de là où il venait, jugeant que c'était sans doute la meilleure direction, mais attendait tout de même une réponse de sa partenaire.
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Ven 5 Mai - 3:50

On pouvait dire qu'il tombait à pic, la kunoichi autant que son adversaire s'étaient étonné de la présence de Koga. Elle tentait tant bien que mal d'inspirer un peu d'air pour reprendre son souffle, exténuée qu'elle était, mais son partenaire ne lui offrait pas le répit dans les bras du quel elle aurait pu se jeter en rejoignant le sol. Fermement empoignée, la Nanare se sentait entraîner dans l'élan de son coéquipier, elle n'avait pas la force de lui demander d'où il sortait et sa première pensée fût pour Loulou. Ironie, elle avait pris sa place dans la nouvelle scène qui se jouait il fallait croire.

- « Droit devant, je l'ai envoyé vers l'avant poste... » Machait-elle un peu en courant.

Ils étaient certain qu'ils n'iraient pas les chercher là bas, par contre, leur retour allait devoir être des plus sages, nul doute que les représailles seraient de vigueur, surtout maintenant qu'elle avait cru voir un de leur assaillant aux portes de la mort. La précipitation leur avait donné une vitesse extraordinaire ou ce vieux rappe sous était irrécupérable, car non loin de là, ils le retrouvaient écroulé au sol, refusant de bouger d'avantage.

- « Prenez tout ! Mon argent ! Ma vie ! Je ne suis plus capable d'un pas de plus ! » Se plaignait-il alors à l'entente de pas se rapprochant.
- « Vraiment ?.. » Lui glissait la kunoichi un ton fatigué avant de tirer sur la sacoche qu'il gardait farouchement. Il s'empressait de la saisir pour la blottir contre lui, finalement, pas si convaincu que cela. « Vous nous avez menti et abuser. » L'accusait-elle en tirant sur le sac pour qu'il se relève. Il le suivait comme chien sa balle… « Reposons nous à l'avant-poste et reprenons le chemin à la nuit tombée... »

Proposait-elle sans vraiment laisser le choix au final, elle avait fermement le précieux sac en main et du coup, Loulou la suivait à la trace. Il lui fallait bien prendre sur elle dans un dernier effort pour ouvrir la marche et si elle ne l'avait pas encore frappé, c'était parce qu'elle était trop épuisé. Bien évidement, l'idée n'enchantait pas le marchand qui ra pellait l'importance de sa ponctualité, à cela, la fille au tac au tac lui laisser l’honnêteté au visage et comme il n’appréciait pas ses manières… Il la snobait tout simplement pour reporter son attention sur Koga.

- « Tu serais capable de finir le travail seul ? » Lui demandait il laissant entendre qu'il se passerait des services de sa partenaire volontiers.

La Nanare ne relevait nullement, elle laissait un regard désabusé à son partenaire tandis qu'ils franchissaient les portes de l'avant-poste sunajins. Il pouvait bien faire le malin maintenant oui. Bien évidemment on les questionnait sur leur présence ici et il paru surprenant pour leurs collègues un si grand détour pour l'oasis dans un cas si périlleux. Voilà qu'en plus ils avaient l'air d'imbéciles auprès de leurs aînés, alors que pas du tout. La fille bouillait de l'intérieur, mais elle ne prenait pas la peine de se justifier davantage puisqu'au final ils leur accordaient un abri le temps de récupérer un peu. Chose qu'il n'avait pas été nécessaire de répéter deux fois à la Nanare, au fils de la discussion, sa tête retenue contre un mur, elle s'était endormie…

Qui sait combien de temps s'écoulait alors.

- « Hey. Hey ! Réveilles toi ! » Et elle ouvrait un œil sans comprendre, sa première sensation était son corps endolori. « Votre Loulou là. Il est plus là.» l'informait le garde venu la réveiller.

La kunoichi sursautait sous l'information, il faisait sombre à l'intérieur et elle espérait bien que ce n'était que les volets qui s'étaient fermés.

- « Oh mais quel plaie celui-là ! » Se plaignait-elle à elle même en rejoignant machinalement la sortie, avant de se rappeler à l'ordre. « Où est Koga? » demandait-elle au garde qui secouait sa tête lentement comme dépité...




_________________
XP : 225
Messages : 65
avatarSunajin
Saigetsu Kago
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Ven 5 Mai - 4:44
Du repos ... Enfin un peu de repos et de la sécurité. Après ce qu'ils avaient traversé et ce qu'ils avaient évité, ils l'avaient bien mérité. Même si leurs ainés de l'avant-poste les charriaient, ils devaient être conscient de la chance qu'ils avaient eu.

Tandis que ces 2 acolytes s'en allaient se trouver un petit coin pour dormir, LouLou cherchant bien évidemment un endroit plus  confortable que tout le monde en se vantant d'être un riche commerçant et qu'il méritait mieux qu'une simple couchette, Kago resta quelques temps à parler avec un des gardes. Il lui raconta leur mésaventure dans les moindre détails et le garde, qui avait entendu parler de ces bandits, lui parla du chef et de son affinité avec le Bakûton, la technique contrôlant les explosions. Grâce à cette information, Kago fût certain de 2 choses : premièrement, il avait plus que certainement survécu au kunai explosif d'Oni' et deuxièmement, il avait bien fait de lui appliquer son fuinjutsu préventivement sans attendre de voir une seule attaque de ce coriace adversaire. Le garde en profita pour mettre au courant la composition de ce groupe de bandit, ce qui rendrait la tâche plus facile lors de leur prochain combat, si combat il y avait.
Et à ce moment là, Kago se rendit compte d'une chose ... Ils n'avaient toujours pas fini la mission et il y avait encore de la route à parcourir avant d'arriver à Shio a Hono ...

Kago demanda à ce qu'un ou deux shinobi du poste de garde les accompagne mais aucun n'était disponible. A vrai dire, ce poste de garde tournait déjà en sous effectif et libérer ne fusse que 1 seule shinobi de son poste revenait à fragilisé encore plus ce camp, et ça, le chef du camp ne pouvait se le permettre. Kago comprit bien entenud et n'insista pas, même s'il aurait voulu avoir du soutien pour cette mission car il était évident qu'à eux deux, ils ne faisaient clairement pas le poids pour cette mission. Mais que faire alors ? Continuer au risque d'y laisser sa vie ou bien rebrousser chemin et faire échoué la mission ? Dans les 2 cas, ils risquaient quand même de retomber sur ces gars là. C'était du 50/50. Les bandits ne connaissaient peut être pas leur destination et étaient peut être resté près du lac, attendant leur retour. Tant de questions qu'y ne trouverait réponse que le lendemain lorsqu'ils se remettraient en marche.

Le jeune shinobi se congédia du garde et alla se trouver un coin où dormir et reprendre des forces, tout en restant proche de LouLou dont il n'avait à présent plus aucune confiance.

...

Des voix réveilla Kago d'un sommeil profond. Il lui fallut quelques secondes pour que son cerveau se réveille à son  tour et comprenne les paroles qui se disaient non loin de lui. Le vieux s'était fait la malle ... Imbécile !
Comme si le fait de se faire attaquer par 6 brigands ne lui avait pas suffit, il fallait qu'il file en douce sans son escorte, alors que le soleil ne s'était même pas encore lever. Il ne manquerait pas de signalé au Triumvirat qu'il ne souhaitera plus jamais travaillé avec ce gars dans le futur. Quel boulet !

Il entendit Oni' l'appeler et l'appela à son tour : "Je suis ici, dans l'autre pièce". Il changea de pièce et rejoignit sa jeune partenaire et le garde qui les avaient réveillés. Il demanda à ce dernier :

- Où est-ce qu'il est ? Pourquoi vous l'avez laissé partir ?

- On sait pas, il était là, près de vous, puis durant une ronde, ben il était plus là. On est censé vérifié ce qui est en dehors du camp et ce qui rentre, par ce qui est à l'intérieur et ce qui sort, vous comprenez.

C'est malin ... c'était maintenant aux 2 jeunes shinobis à se moquer, intérieurement, des leurs ainés. Quoi qu'il en soit, ils devaient aller retrouver Loulou avant que les brigands ne le retrouvent.
Heureusement, Kago avait eu le temps de se reposer suffisamment pour recouvrir toutes ses forces et un simple regard vers Oni' lui indiqua qu'elle aussi semblait en bonne forme.

Il regarda sa partenaire, lui fit un signe de tête et s'élancèrent à nouveau dans ce désert qui ne leur offrait de confort ces jours-ci...
XP : 314
Messages : 83
avatarSunajin
Nanare Onitsuke
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   Ven 5 Mai - 16:41

-”Je pense que c'est moi qui vais le tuer avant qu'il n'arrive à bon port celui-là !” Affirmait-elle à son partenaire alors qu'ils couraient encore comme des imbéciles dans le désert. Et ils avaient fait le choix de prendre la route la plus probable vers la destination finale, sûrement là que ce vieux rat voulait se rendre...

Quelques minutes plus tard...

-”Mais...?!!” S'étonnait le garde. “Qu'est-ce que vous faites là ?!”

Loulou arquait un sourcil au dessus de son regard mal réveillé, il ne semblait pas comprendre. Son interlocuteur lui demandait où il s'était caché jusque là et le marchand ne semblait pas comprendre, il s'était seulement retiré aux toilettes... Etait-il tenu de faire paraître une dépêche pour l'annoncer ? S'énervait-il devant l'insistance du sunajins, le même qui se perturbait. Qui restait autant de temps aux toilettes ?!! Il constatait une revue entres ses doigts,qui en disait long sur ses activités nocturnes...

Plus loin de là, dans le désert :

Ils étaient au pas de course et il paraissait étonnant que ce vieux feignant avait parcouru autant de distance, la Nanare commençait sérieusement à s'inquiéter, et si il s'était perdu, pire, fait capturer !

-”Peut-être devrions-nous nous séparer pour couvrir plus de distance...” Un risque à prendre et il ne fallait oublier ni écarter la possibilité de leurs assaillants rancuniers ne les traquent. Elle jetait un regard dépité à Koga ils n'avaient pas le choix. “Suis le chemin principal et je prendrais le trajet secondaire, je doute qu'il se soit aventuré n'importe comment dans les dunes, avant il faisait bien son trajet seul. C'est notre meilleur chance.”

Essayait-elle de se convaincre elle-même, ainsi que son partenaire tout en maudissant le marchand qui en définitive était resté bien au chaud, car mine de rien, les nuits du désert étaient froides et l'obscurité rendait la recherche encore plus difficile. En prime un léger vent recouvrait toutes les traces au moindre de leur pas. Dame la chance semblait avoir une dent contre eux deux.

Durant environ le même temps, à l'avant poste :

Loulou suspicieux interrogeait le garde sur un éventuel problème et ce dernier, avec le meilleur jeu d'acteur du monde lui assurait que non, il lui proposait de retourner se coucher. Bizarrement, le marchand n’insistait pas, même s'il s'éloignait en marmonnant dans sa barbe. Aussitôt, la gaffeur se précipitait au sommet de la tour, il n'était peut-être pas trop tard pour rattraper ça. Il allumait le puissant projecteur de l'avant poste et se mettait à balayer la dune aussi loin qu'il le pouvait pour trouver une trace des genins. Mais ils avaient été rapides ces deux là fallait-il croire. Fort bien embêté, il ne s'avouait pas encore vaincu par les circonstances encore. Il orientait son projecteur aussi droit et loin que possible et en l'allumant et l'éteignant, il tentait de faire des signaux assez curieux pour attirer l'attention des genins et peut-être même les faire revenir...

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago   
 

Sans bavure- mission C Ft Saigetsu Kago

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Quêtes : Net et sans bavure. (pv Yero)
» Mission : Reporter sans frontière [Terminé]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Suna-