AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Kaguya Shimon – Enchanté de vous pacifier. [Terminé]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 0
Messages : 2
avatarKirijin
Kaguya Shimon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Kaguya Shimon – Enchanté de vous pacifier. [Terminé]   Ven 5 Mai - 19:07
Shimon Kaguya


Présentation




Origine de l'avatar : Yaha-kui zaShunina de Seikaisuru Kado
Identité : Kaguya Shimon
Surnom : Être inconnu de tous, c'est aussi bien.
Sexe : Homme
Âge : 20 ans
Date de naissance : Printemps de l'an -19
---
Clan : Kaguya
Grade : Genin
Rang : D
Kekkei Genkai : Shikotsumakyu, naturellement.


Physique



Shimon n’a pas de particularité physique exceptionnelle qui le démarquerait sensiblement des autres. C’est un Kaguya parmi tant d’autres ; ses cheveux blancs ne font pas l’unanimité auprès des étrangers, mais c’est une couleur loin d’être absente dans son clan. L’albinos se considère chanceux puisqu’il n’aime aucunement se dégager de la masse. Albinos ? Oui, ou presque. Shimon a des yeux dont la couleur se rapproche presque du carmin, à la seule différence qu’il ne s’agit en fait que d’un brun assez clair et saturé. Un regard coloré qui laisse transparaître sa lassitude quasi-permanente, voilà ce qu’il en est. Le jeune homme est d’ailleurs si las qu’il ne prête aucunement attention à sa tenue, ce qui lui vaut d’avoir une coupe particulièrement débraillée, à une seule exception près : cette petite queue de cheval latérale et soigneusement attachée qui ne lui descend pas plus bas que les pectoraux. C’est un élément stylistique qui lui plaît, pourquoi ne pas le garder ?

Nous pouvons alors observer les traits de Shimon qui sont assez fins, si bien qu’ils pourraient être confondus avec ceux d’une femme. Il ne suffit que d’un peu de fatigue ou d’alcool pour le penser, l’illusion est parfaite ! Ce n’est ni ce petit nez, ni ces fines lèvres ou encore cette forme de visage si ovale et peu large qui diront le contraire. On en vient parfois à le jalouser pour ses traits, mais Shimon garde la tête froide et répond qu’il s’agit au contraire d’une malédiction.

En terme de carrure, le Kirijin n’est pas si massif et semble presque fragile pour certains. On dénote une silhouette svelte d’un mètre soixante-quatorze pour un petit cinquante-huit kilogramme. Comprenez que les muscles ne sont pas son atout principal. Les autres Kaguya se demandent parfois s’il pourra réellement exceller en Taijutsu avec des mensurations si faibles. Indifférent à tout cela, Shimon est avant tout quelqu’un qui assume son physique (psst, sauf pour les traits androgynes).

Quant à sa santé, eh bien… il se porte plutôt bien, le bougre ! Son corps ne porte actuellement aucune contusion malgré l’utilisation des arts Kaguya. Il faut dire que Shimon est très loin d’avoir assez d’expérience pour mettre sa santé en danger, ce qui lui laisse encore quelques beaux jours… Ahem. Ne mentionnons pas le fait qu’il compte désormais approfondir sa maîtrise… et pas qu’un peu.


Caractère



Suite à ce tour d’horizon sur l’apparence de Shimon, il nous faut maintenant savoir comment fonctionne son cerveau. Je vous épargne les détails, mais abordons les aspects principaux, si vous le voulez bien.

Notre jeune Kirijin semble être particulièrement posé, quelqu’un de calme qui n’agit pas sans réfléchir, qui ne hurle jamais et qui partagerait volontiers un thé avec ses invités. Mais ça, ce n’est qu’en apparence. Si Shimon est effectivement calme, il est également quelqu’un de très émotif, ce qui le poussera à agir sous le coup des émotions si la situation lui impose. Il préférera néanmoins toujours un plan élaboré à un casse bruyant et irréfléchi, bien trop pacifique pour impliquer des innocents dans quoi que ce soit. Pourtant, Shimon est très détaché du monde qui l’entoure. Il ne prête pas attention aux détails et ne parle qu’à très peu de personnes, ce qui ne l’empêche pas de se lier avec certaines, que ce soit par intérêt ou émotions sincères. Quant aux autres, ce ne sont que des gens. Il ne leur souhaitera aucun mal mais ne priera pas non plus pour leur sécurité, même après leur avoir parlé pendant deux heures.

Le membre du clan Kaguya est quelqu’un de réaliste et qui ne se voile pas la face, peu importe le sujet. Les faux-semblants sont ses ennemis, c’est pourquoi il se considère comme authentique. Il ne s’autorise à mentir que si sa vie est en jeu ou si une mission l’oblige à le faire, ce qui lui valut à de nombreuses reprises le titre de menteur lorsqu’il était plus jeune, tout simplement car lui ne mentait jamais et pouvait donc se montrer assez sévère avec les autres. “Cette robe me va ?” demande une adolescente random. “Non. Le rouge te rend grosse, ces dentelles me font penser à ma grand-mère et ces bijoux tapent trop à l’oeil” rétorque-t-il aussitôt. Cela est évidemment valable dans tous les contextes.

Quid de cet air las ? Est-ce seulement une impression ? On ne peut pas le confirmer sans être dans sa tête, mais on peut au moins supposer qu’il est réellement antipathique. La réalité est toute autre. Shimon vit simplement en accord avec ce qu’il ressent, ce qui fait qu’il ne sourira ou rira que lorsque nécessaire. Cette vitrine froide a déjà fait fuir quelques personnes tandis que d’autres trouvent cela amusant. Peu importe, il n’en a que faire. Ai-je d’ailleurs mentionné que peu de choses parviennent à susciter son intérêt ? Parmi elles, nous trouvons les douceurs sucrées, le Genjutsu qu’il considère comme un art de combat subtil et délicat (même s’il ne le pratique pas), les Onsen, le thé (et toc !), la filature, les tactiques militaires et les heures de sommeil. Ne touchons surtout pas aux royales heures de sommeil ! Ce serait réveiller une bête féroce prête à vous manger les tripes. Le dodo, c’est sacré.

Fanatique du sommeil, mais pas paresseux pour autant ! Enfin… c’est ce qu’il dit. Il n’est pas rare pour Shimon de finir en retard ou même d’oublier quelque chose juste pour avoir trop dormi. Le fait est que les responsabilités l'incommodent et l’ennuient. Il préfère ne pas en avoir, quitte à devoir se la couler douce au milieu des Genin de Kiri. Pourtant, il y a bien une chose qui lui fera dire le contraire : la Mizukage. Que représente cette personne pour Shimon ? Notons qu’ils ne se connaissent évidemment pas personnellement, mais le Kirijin voue un certain respect dosé d’une bien belle loyauté à cette femme, ne serait-ce que pour avoir unifié les clans du pays mais aussi pour lui permettre aujourd’hui de vivre de façon on ne peut plus pacifique au sein de Kiri. Et c’est d’ailleurs pour maintenir cet idylle qu’il est devenu ninja, alors qu’il n’avait jusque là pas l’intention de se battre ou même de faire honneur à son clan. Et quitte à ce que cela passe par la guerre, le jeune s’y prépare mentalement, actuellement. Il n’est pas loin de partir dormir par ennui à chaque menace ennemie, mais il y travaille… si on veut !


Histoire



Nous voilà ainsi une vingtaine d’années en arrière, alors que les guerres claniques étaient encore de mise au Pays de l’Eau. Parmi tous les clans qui luttaient, on pouvait trouver les Kaguya, réputés pour leur maniement mortel de la structure osseuse. Plus que de fiers guerriers, ils étaient aussi humains et donnaient ainsi naissance à des petits qui composaient le futur du clan. Parmi eux, il y eût Shimon, fils de deux Kaguya pas si notables, mais pas absents non plus. Sa naissance fut des plus normales et se déroula à priori sans encombres, sous le regard bienveillant d’un grand frère qui n’avait que 11 ans à cette époque, et pourtant déjà considéré comme un jeune guerrier aux habiletés prometteuses. Cette petite famille était unie et tenait aux valeurs de son clan. Au delà de l’attachement, c’était même une fierté que de devoir servir les Kaguya dans cette guerre clanique. Heureusement, cela n’affecta pas trop le petit Shimon dont la conscience s’éveilla réellement à partir de sa troisième année.

Baignant dans la culture de son clan, c’est avec tout plein d’étoiles dans les yeux que l’enfant put admirer de valeureux guerriers s’entraîner, des coutumes être pratiquées et transmises… Il n’y comprenait pas grand chose à cette époque, mais passons. Il voulait de la compréhension ? En voici en voilà. Alors qu’il n’avait que 7 ans, la vérité éclata au visage de Shimon. Son frère avait tellement été sollicité par le clan qu’il s’était entraîné sans relâche depuis des années, jusqu’à pousser son corps bien au delà de ses limites. Naturellement, le jeune guerrier en mourut. Les parents furent affectés mais habitués, c’était apparemment chose courante chez les Kaguya. Mais Shimon ne le supporta pas. Il était encore jeune et n’en était pas rendu à apprendre de telles choses. Il pleura pendant des jours durant. Le nom de son frère faisait sans cesse écho dans la chambre du petit. “Etsuo, Etsuo, Etsuo…” Les parents de Shimon se demandaient s’il allait bien s’en remettre un jour.

Heureusement, ce fut le cas. Enfin presque… Si l’enfant ne pleurait plus, il avait bel et bien été affecté par cette triste réalité et ne voulait désormais pas avoir à subir ce cruel destin. C’était une véritable malédiction pour lui. Il revoyait encore son frère cracher du sang lors des repas de famille, assurant que tout allait bien. Puis il s’imaginait ensuite son cadavre pâle et manquant de vigueur. Cette mort avait laissé des cicatrices dans le coeur et l’esprit du garçon qui se promit alors de ne pas utiliser ces techniques horribles qui n’avaient pour vocation que de tuer à petit feu l’utilisateur. Il eût ainsi l’ingénieuse (ou pas) idée de se faire passer pour un enfant idiot, un enfant qui avait du mal à apprendre et qui prenait du retard sur ses pairs. Shimon passa de “beaux” jours, ne suivant qu’un apprentissage ralenti. Mais ça, ce fut le cas seulement avant que ses parents ne découvrent la vérité. Le stratagème n’en était plus un, le tour devenait trop flagrant. S’en suivit naturellement d’une discussion faite pour mettre les choses au clair. Doutez-vous néanmoins qu’un enfant de 7 ans victime d’un traumatisme, ce n’est pas facile à raisonner. Les parents acceptent cependant de garder le secret, pour le moment tout du moins.

La vérité finit tôt ou tard par ressurgir. En l’occurrence, Shimon n’arrivait plus à dissimuler son secret à l’entièreté du clan. Il fut donc déclaré sans avenir, seulement 5 ans après que ses parents aient accepté de l’aider. Personne ne parvenait à le raisonner, pas même les autres jeunes de son âge qu’il considérait comme entubés jusqu’à l’os, sans mauvais jeu de mot. Et que font les enfants rebelles lorsqu’ils se considèrent détestés et qu’ils jurent après le monde ? Ils fuguent. C’est stupide dit comme ça, mais Shimon ne put pas supporter cette pression et cette mise à l’écart plus longtemps. S’il devait mourir, ce ne sera certainement pas en se tuant au combat par l’utilisation de techniques mortelles, ça non. Il erra ainsi dans les landes et forêts du Pays de l’Eau pendant deux jours entiers, deux longs et pluvieux jours d’automne pendant lesquels le Kaguya ne trouva que des fruits à moitié pourris par la saison pour vivre en milieu sauvage. Il marcha tout droit, encore et encore, le regard baissé sur le sol. Et par chance, il croisa la route d’un petit village qui semblait animé malgré sa superficie réduite. Chance ? Encore faudrait-il qu’il daigne adresser la parole à quelqu’un. Non. Shimon erra tel un spectre au milieu d’un capharnaüm apparemment généré par le marché local. C’est ce jour-ci qu’il croisa la route de ce qu’il considérait aujourd’hui comme sa belle mère, une femme qui avait sans doute eu le coeur brisé de voir un enfant esseulé et affamé, une femme assez bonne pour adopter un enfant inconnu sans poser de question, une femme qui avait trois filles et un garçon qui paraissaient bien moins gentilles, mais pourtant pas horribles. Et comment l’ingrat trouva-t-il le moyen de remercier cette personne emplie de bonté ? En ne prononçant pas un mot pendant trois jours. Quelle politesse !

Trois longs jours pendant lesquels Shimon se demanda ce qu’il faisait ici, et surtout pourquoi cette femme donnait encore de son temps pour lui. Le fait que l’enfant soit un membre du clan Kaguya n’était pourtant pas inconnu puisque le symbole du clan en question était brodé dans le dos du kimono usé du petit fuyard. Même si les autres enfants ne savaient peut-être pas, la mère ne devait pas être si inculte. Existait-il réellement des personnes au bon coeur ? Shimon se complaisait à y croire, maintenant qu’il en avait trouvé une. C’est donc au bout du quatrième jour qu’il alla prononcer son premier mot, un simple “merci”. Ce n’était pas grand chose et quelque chose d’important à la fois, et c’est peut-être même ce qui lui permit de vivre aussi longtemps dans une famille aux difficultés apparentes, si bien que l’aînée – qui n’était pourtant pas si vieille par rapport à Shimon – était obligée de soulager sa mère en l’aidant à travailler. Et pendant ce temps, notre petit déserteur ne savait pas quoi faire et regardait les jours défiler avec impuissante, ne souhaitant pas trop en réclamer à ses hôtes. Après tout, l’aînée au doux nom de Kaneko lui en voulait très certainement pour occuper sa chambre. La maison n’en avait que trois. Une dans laquelle la mère logeait avec le nouveau né, une autre pour Kaneko et ses deux soeurs, et la dernière qui était évidemment pour Shimon. Injuste ? Très certainement.

Ce n’est qu’au bout de quelques mois qu’il se décida enfin à participer un peu. Après tout, il serait mal vu de ne rien faire alors qu’on le logeait et nourrissait. Le petit garda donc la maison de la famille Izumi pendant que l’aînée et la mère étaient au travail. Et même s’il se demandait parfois si son clan poursuivait toujours les mêmes guerres futiles et auto-destructrices, Shimon ne regrettait pas un seul instant son ancienne vie. Il se sentait plus commun, utile et épanoui ici. Il n’avait aucune responsabilité, il ne devait pas devenir un grand guerrier pour la prospérité de son clan. Rien. Juste du ménage et quelques autres corvées domestiques qu’il réalisait sans broncher puisque cela soulageait la famille d’un poids qu’il avait lui-même apporté.

Aussi basique que puisse être ce mode de vie, il l’endura sans trop de mal pendant des années, vivant comme le faisait n’importe quel autre humain sur ces terres. Pourquoi se battre alors qu’on pouvait vivre paisiblement avec une famille heureuse ? Cette paix ambiante et apparente avait décidément ramolli le Kaguya qui ne se souciait désormais plus de rien. Enfin… Rien jusqu’à ce qu’une nouvelle parvienne à ses oreilles. Les clans se faisaient rallier un à un sous une même bannière par une femme portant le nom d’Uchiha, après qu’un certain mouvement affilié ait été repoussé sur les terres du Pays de l’Eau. Shimon n’en revenait pas. Alors que les clans en questions ne parvenaient pas à trouver le moindre terrain d’entente, les voilà à capituler sous la force d’une seule femme et de ses alliés ? À quel point était-elle puissante ? Pouvoir soumettre tant de chefs et de factions à son autorité, il fallait en imposer. Mais cela rendit le jeune Shimon curieux. Nous étions à l’époque en l’an 0, comme on le dit aujourd’hui. Uchiha Irina, un nom qui parlait de lui-même.

Ce jour-là, Shimon annonça son départ à l’entièreté de la famille qui l’avait si gentiment hébergé, expliquant les raisons de son départ par les événements récents. Il devait aller voir à quel point son clan s’était soumis à la puissance, à quel point ces valeureux guerriers avaient ravalé leur orgueil face à plus puissant qu’eux. La véritable paix ne pouvait être qu’imposée, se disait le jeune homme. Il quitta ainsi le domicile des Izumi, non pas sans emporter quelque chose avec lui. Kaneko. Oui, cette même aînée que le Kaguya s’était mis à apprécier au fil du temps. Après une discussion en tête à tête afin de justifier son départ de façon plus approfondie, Shimon proposa à sa belle soeur de venir avec lui, ne serait-ce que pour lui offrir un aperçu de la paix. Après tout, il n’était pas impossible que les guerres claniques aient menacé ces terres par le passé. S’il y a bien une chose que Shimon pouvait faire pour s’excuser au nom de tout son clan, c’était de montrer à Kaneko que les sauvages Kaguya n’avaient plus ni crocs ni griffes, qu’ils étaient maintenant obéissants à la même figure d’autorité que tous les autres clans. Bref ! Shimon y parvînt après de longues argumentations. Le plus dur pour sa soeur serait sans doute d’abandonner le reste de sa famille. Néanmoins, le jeune homme lui promit qu’après ce départ, il ferait tout son possible pour soutenir économiquement la famille, même de loin.

Le binôme se rendit ainsi au domaine des Kaguya, maintenant propriété de ce qu’on appelait Kiri, le village caché du Pays de l’Eau. Le périple ne fut pas si difficile, contrairement à l’entrée qui avait requis de multiples vérifications administratives, ne serait-ce que pour confirmer que Shimon appartenait effectivement au clan Kaguya et qu’il ne venait que dans le but de faire comme toute sa faction : prêter allégeance à l’auto-proclamée Mizukage. Kiri était toujours en développement, mais en voie de devenir une puissance importante de ce monde. N’importe qui aurait pu le deviner, ne serait-ce que par les échos sur l’organisation qui tirait les ficelles du village.

La vie changea du tout au tout. Ce n’était plus le petit village que Shimon avait pu connaître durant toutes ces années, ça non. C’était une grande puissance. Il put d’ailleurs y retrouver son clan, mais pas ses parents qui furent déclarés morts. Étrangement, ce fut des mêmes symptômes que n’importe quel autre Kaguya. Mais cette fois-ci, Shimon ne pleura pas. On l’aurait presque crû indifférent tant il avait été neutre à cet instant. La vérité était que cette annonce ne lui arracha qu’un éphémère pincement au coeur. Il ne pouvait plus pleurer pour des personnes qu’il avait fui durant des années…

Il parvînt cependant à regagner les faveurs de certains membres de son clan et devînt par la même occasion plus assuré et sûr de lui. Sa récente allégeance à la Mizukage lui avait appris une chose : la guerre n’était pas nécessaire si elle est mal menée. Mais d’une main de maître, d’une main puissante, elle était nécessaire pour obtenir la paix et l’équilibre. Et si les arts Kaguya tant détestés par Shimon pouvaient lui permettre de devenir plus fort et ainsi de maintenir cette paix, soit. Il prit la résolution de devenir un ninja, cet hiver du même an durant lequel Uchiha Irina avait unifié tous les clans. Un an plus tard, le voilà promu Genin, au même titre que Kaneko qui l’avait suivi.


Derrière l'écran



Pseudo : Shiro
Âge : 18 années
Comment avec-vous connu le forum ? Top Site, et je suis pas venu seul !
Que pensez-vous du forum ? Ca m'a l'air sympa, et puis les fo' Naruto qui tapent à l'oeil ça se fait rare. Donc on est content !
Quelle est votre disponibilité ? À peu près tous les jours, en ce moment
Autre chose ? Viande.
Code de validation: Chaton valide ce code Nao qui fangirl..
© Ju de Never-Utopia
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kaguya Shimon – Enchanté de vous pacifier. [Terminé]   Ven 5 Mai - 20:00
Bienvenue à vous deux, ça fait plaisir de voir un duo arriver à Kiri, et les prez sont agréable à lire.

à bientôt IRP :)
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Kaguya Shimon – Enchanté de vous pacifier. [Terminé]   Ven 5 Mai - 20:50
Hellow ! Je suis super modo '^' Crazy ._.

Donc donc donc ! Tes descris sont complètes, rien à redire dessus, ton histoire ça va, elle est logique et se fond bien dans le background même si je dois t'avouer que des parents qui laissent partir comme ça leur gosse de sept ans ça me fait un peu tiquer, je l'avoue '^' Mais ça c'est toi qui choisit ._.

Tout est donc bon, le code a bien été validé, te voici validé Genin de rang D à Kiri ! Ta FT arrive bientôt accompagnée de 5 P.C. qui te sont offerts '^' Elle sera accompagnée de ton groupage et de ta couleur o/

Tu peux en attendant te lancer dans ton Carnet de Bord ou chercher dès maintenant du RP '^'

Tu as d'ailleurs droit à deux semaines d'xp doublé pour te souhaiter la bienvenue parmi nous o/

Dès que ton groupage sera fait, tu pourras nous rejoindre sur Discord pour profiter de notre bétise sur le vocal et sur le chan écrit '^'

Pour toute question, n'hésite pas à passer ici ou à me mp !

Sur ce, je te souhaite de merveilleux moments passés à RP sur Shinobi Origin Crazy ._.

_________________
 

Kaguya Shimon – Enchanté de vous pacifier. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je vous attendais [Terminé / Hot]
» Je pioche à vous. :X (Terminé)
» Quand la faim vous pousse... [ Terminé ]
» Alicia Roussel, pour vous servir ~ Terminée ~ Je sais c'est mal {OK}
» Oeuf tourné, pas pété, s'il vous plait. [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-