AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Uchiha Sanadare - Compléte :DVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 46
Messages : 14
avatarKirijin
Uchiha Sanadare
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Uchiha Sanadare - Compléte :D   Jeu 18 Mai - 19:32
Sanadare UCHIHA


Présentation




Origine de l'avatar : 2B - Nier automata
Identité : Uchiha Sanadare
Surnom : (Je vous déconseille :x )
Sexe : Female
Âge : 23 ans
Date de naissance : Automne -22
Clan : Uchiha
Grade : Chûnin
Rang : C
Kekkei Genkai : Sharigan (J'attire votre attention sur le fait qu'à l'heure actuelle, elle est incapable d'user de son Kekkei ! Cf. Histoire)


Physique




De petits doigts bougeaient lentement, si bien que c'était à peine détectable, dans la tête de l'enfant à qui ils appartenaient, quelques sons se bousculaient. Parfois, elle pensait reconnaître des mots, mais une douleur sans précédent dans sa mémoire l'empêchait de se concentrer suffisamment pour les comprendre.   La dernière image gravée dans son esprit était l'expression dure et pathétique à la fois de son géniteur, comme ci tout ce qui avait défilé après cela sous son regard avait déjà cessé d'être perceptible. Son jeune corps était comme vidé de son énergie, il faisait sombre, un néant total. Elle avait chaud et froid à la fois, toute logique semblait défier, et cela rien que par sa survie. Ce sol qui l’accueillait, était humide et frais, il semblait l'avoir englobé, comme les bras d'une mère venue la consoler. Ce qui m'arriverait jamais.

Et c'était presque depuis ce jour-là qu'elle portait ses bandeaux sur son regard. Tout d'abord composés avec ce qu'elle avait trouvé dans le tas, mais désormais répondant à une qualification précise. Il les fallait noir ébène, la seule couleur de son univers désormais. Elle les voulait solide et ajusté, le passe passait derrière ses oreilles et orné son front pour être sûre qu'ils ne puissent pas s’échapper. On ne distinguait son ornement particulier que partiellement, sa chevelure ivoire, bien que courte, le recouvrant. Il se murmurait parfois, quand on s'attardait sur sa singularité, que fût un temps, ses cheveux étaient d'un noir profond. D'autres racontars disaient, qu'elle était réapparue un jour, un teint aussi balafre que sa crinière qui cachait son visage en entier, dans ses mains, un bandage au sang séché. Comme un fantôme du passé revenu les hanter dans son sombre revêtement, un sourire inquiétant sur ses lèvres.

Ils disaient aussi qu'elle avait des yeux derrière la tête, les plus osé la traiter de yōkai*. Et son comportement un peu mystique n'avait jamais arrangé l'affaire. Qu'à cela ne tienne, la jeune kunoichi n'avait jamais regretté, ni blâmer cette distance automatique avec ses congénères, moins elle les côtoyait, mieux c'était en toute franchise. Son allure générale ne la rendait pas sympathique non plus, son corps de combattante était marqué en tant que tel et pour couronner le tout, elle était facilement au dessus de la taille moyenne. Des cuisses larges aux musculatures saillantes visibles étaient habitués à distribuer des coups de pieds puissants, ou encore à la propulser dans les corps à corps, ces préférés, qui étaient loin de l’effrayer. On aurait pu croire qu'elle serait handicapée par sa vue pour son rôle de shinobi, mais c'était une erreur que de le faire. Qui plus est, elle était née femme et la nature avait été généreuse avec elle, au moins là dessus, ses courbes étaient harmonieuses, bien que parcourues par les stries de ses vieilles blessures. Mais suffisaient-elles  à rattraper son visage défiguré par le vol sauvage de ses yeux ?

Quelle différence pour elle de toute façon.
Elle ne pouvait ni contempler, ni s'horrifier.




Caractère




Puisque, vous l'aurez peut-être déjà compris, elle ne voyait pas, sa sensibilité aux sons, aux odeurs et au toucher était accrue et elle avait même oublié avec le temps à quoi ressembler son propre visage. Tel qu'il avait pu être... Fut un temps. Peut-être parce qu'elle était trop obsédé par ceux de ceux qui l'avaient privé de son sens. A son plus grand regret, elle n'avait jamais encore eu dans sa mémoire un indice suffisant pour pouvoir commencer à les chercher, car nul doute, que leur crime ne pouvait rester impuni. Une frustration qui l'avait sûrement rendu si attentive aux détails qu'elle pouvait encore percevoir, à sa façon, comme pour se dédouaner et être sûre de ne pas refaire la même erreur fâcheuse.

C'était une créature calme, une qui n'aimait pas les gens bruyants, ni les zones du même type en vérité. Il n'était pas rare de la voir passer son chemin sans aucun tact et d'afficher l'ignorance la plus total envers ce qui la dérangeait. Une attitude arrogante totalement assumée, elle n'avait jamais cherché la popularité et la langue qu'elle faisait tourner dans sa bouche pour choisir ses mots, était particulièrement bien affûtée. Après tout, on ne préférait pas murmurer tout bas derrière son dos pour rien. Son caractère était taciturne et la fille en elle-même était amère, pleine de colère qu'elle combattait dans son silence, au milieu l'obscurité de son âme avait pour but de la faire taire.

Cette créature là qui se tapissait dans l'ombre pour susurrer à ses oreilles des mots charmeurs, n'avait jamais été bonne conseillère. De l'eau avait coulé sous les ponts et sa phase d'acceptation de son sort s'en était venue. Si elle avait convenue que de ne plus voir n'était pas une fin en soi, elle n'était ni prête à pardonner, ni à oublier, encore moins à ignorer ce moment terrible de son existence. Un qu'elle n'aimait pas évoquer. La plus grave de ses humiliations, la plus impitoyable de ses soumissions, la tragédie de sa chance en définitive. N'avait-elle pas survécu, son corps et sa mémoire au moins, la petite fille qu'on avait délesté en revanche, avait quant à elle disparue à jamais, laissant place à un tout autre individu. Un aux valeurs plus sombres et aux mœurs moins délicates. Mais la folie, si elle l'avait embrassé certainement dans un flirte qui perdurait, elle était encore loin de l'avoir épousé. C'était ce qui la rendait presque normale ou milieu des autres, assez stable tout du moins pour savoir paraître comme il se devait. Fallait-il en plus qu'elle soit intelligente pour accentuer son tragique.  C'était une créature inquiétante, humaine dans sa plus belle définition  possible.

Imparfaite.




Histoire




La racine ¤

Quelle était le pareille de cette fierté là, celle qui se lisait dans des regards qui étaient tout pour vous. La jeune Uchiha avait revêtue pour la première fois son apparat grenat sur ses pupilles, elle les exposait à la vue satisfaite, alors qu'elle savait encore à peine ce qu'était leur potentiel. Bien sûr, cela avait amusé ses deux parents, et surtout soulager qu'elle avait été capable d'être à la hauteur de leur coutume avant l'âge limite -conseillé. Ils ne lui avaient jamais mis la pression concernant ce point, jugeant, que ce qui devait arriver, arriverait. Tout ce que à quoi aspirait leur fille après ça était de s’exercer, elle les épuisait, mais c'était le prix à payer, en matière d'ardoise ses géniteurs n'avaient jamais été doués fallait-il croire.

Jusque là, la fillette n'avait pas connu de réalité agitée, on l'avait protégé du monde et de ce qui pourrait ternir son humeur douce et rafraîchissante qui les apaisait à chaque fois qu'ils rentraient. Elle avait des parents qui s'absentaient à tour de rôle, qui parlaient tout bas et paraissaient plus heureux à chaque fois de se retrouver. Leur fille n'avait jamais cherché pourquoi, c'était dans la normalité pour elle et aujourd'hui encore, elle serait incapable de mettre une raison là dessus, ce n'était pas ce qui comptait de toute façon. Elle jugeait que sa vie avait au final vraiment commencée que quand du haut de ses dix ans, son père avait fait le choix de la faire participer; à ce qui l'appelait son travail.

Des nouvelles têtes à chaque fois, des messes basses et elle qui tard dans la nuit montait la garde tandis que son mentor s’infiltrait dans des demeures endormies. Parfois, elle entendait des cris depuis là où elle se tenait, d'autre fois, les choses se corsaient et elle était baigné dans les échanges de coups pour offrir du renfort. Au début, ça l’effrayait, avec le temps, ça l’excitait. Une sorte d'addiction pour un danger capricieux qui s'en venait à sa guise avec n'importe quelle intensité. Il ne lui avait jamais donné de détails et elle n'avait pas le droit de poser de question sur le sujet, il disait que le moment venu, elle verrait clair. Ironique qu'on lui arrache les yeux après ça.

La pousse ¤

D'ailleurs, quitte à y venir, elle n'avait pas encore atteint l'automne de ses quatorze années. Il pleuvait ce jour-là et les arbres de la forêt qu'ils parcouraient ensemble offraient qu'un piètre abri. Le père ouvrait la marche, comme toujours, plus silencieusement du moins. Des ombres que l'on attendait.

Ils étaient trop nombreux, l'évidence était ainsi faite. Certes, il aurait pu leur faire face, un petit temps au moins, mais pour avoir vu si souvent ses compétences en combat, il était certain qu'ils seraient morts lui aussi. Alors non, elle n’en voulait pas à ce père d'avoir fuit l'abandonnant ici à son sort. Il y aurait eu deux morts et une paire d'yeux supplémentaire pour leur agresseur. Qui plus est, il s'en voulait suffisamment lui-même.

Il n'avait fait qu'appliquer le code des Uchiha, un qu'elle trouvait lâche, sans l'honneur qui faisait la fierté d'autres clans. Les plus faibles était voués à la mort selon leurs principes, même s'il s'agissait encore que d'un enfant. Elle essayait de s'en convaincre pour sauvegarder ce qu'il restait de sa santé mentale, que c'était la raison de ce choix, ce jour-là..

Quand les songes venaient la chercher elle finissait par ressentir la chaleur emmenant de ses doigts qui s'étaient planté,avaient tiré, puis arraché son globe oculaire. C'était le souvenir qu'elle en avait, au milieu du cri strident de sa douleur, elle garce qui ne l'avait pas évanoui assez tôt, lui faisant vivre et subir l'acte une seconde fois sur l'autre côté.

C'était peut-être cette cautérisation qui lui avait sauvé la vie en fait. Volontaire ou non de son voleur, elle ne lui en restait pas moins redevable au moins sûr ça, Faible poids sur la balance balance de leur contentieux pour le jour où elle lui tomberait dessus. Car non ,sa vie de ninja n'avait pas été fini après ça. Loin de là, tout au contraire. Le statut de shinobi lui donnait en fait  même plus de moyens à cet effet. Elle se gardait bien de préciser les raisons de sa conduite inconditionnelle que dans le but d'obtenir une ouverture pour son projet de règlement de compte personnel. Ou encore de son aversion pour son propre clan, sa soi-disant famille...

Son fruit ¤

L'arrivée à Kiri avait été muscler, peut-être que le temps aurait raison des égos blessés, mais Sanadare en doutait. De loin, elle écoutait les ragots qui traînaient, écouter était après tout, presque tout ce qui lui restait pour évaluer le monde qui l'entourait au mieux. Son petit fort intérieur lui disait qu'un jour, son aînée à la tête du village tomberait sur plus têtu et coriace qu'elle. Comme tous, c'était ainsi qu'allait leur monde, quand il y avait trop d'ennemis. Et en parlant de borner et d'échanges/relations obscures, ses pensées ne pouvaient que se tourner vers son acolyte, un partenaire, un ami ou un rival, amant à l'occasion. Ses étiquettes étaient nombreuses, et la fille les changeaient au gré de leurs besoins ou envies. A la plus arrangeante des manières du moment tout simplement.


On lui avait collé dans les pattes, ou elle dans les siennes à la création de Kiri. Difficile de savoir qui devait garder qui, car Sanadare en était convaincue, c'était bien de cela dont il s'agissait. Un hasard curieux ou volontaire les rassemblait par la suite en dehors des ordres de missions. Ils avaient eu des débuts difficiles, ces derniers faisaient sourire la fille maintenant quand personne ne pouvait l'observer, comme quand elle avait rit, la première fois que la particularité de son épée avait été donné. Totalement inutile contre elle, pratique, mais sujet de moquerie, enfin, avant qu'ils ne se poussent aux échanges et que la kunoichi puisse la sentir de près, comme de plus loin. C'était un contact indélicat, heureusement, il savait compenser sur un terrain plus horizontal, parfois vertical et d'autres plus exotiques. L'Uchiha n'était pas toujours tendre non plus avec lui.

C'était un bon équilibre. Il gérait le social après tout et il se passait rarement plus que quelques jours avant qu'ils n'éprouvaient le besoin de traîner dans les pattes l'un de l'autre. Pour une raison, ou une autre, ils étaient au moins aussi bon acteur d'un côté que de l'autre. Parfois, Sanadare le désignait comme “cet abruti d'épéiste”. Qu'il pouvait avoir un surnom, charmant ou non, était déjà pas mal, preuve d'une certaine importance au final. Cela rendait jalouse Moïra.

Et son bourgeon ¤




Moïra faisait de la famille qui avait recueillie la fausse morte Uchiha. Ils étaient tous partisans du Renshin, des gens humbles et courageux, persévérants. Durant les années passées à leur côté pendant sa convalescence, ainsi que son nouvel apprentissage de la vie, Moïra avait assisté même de son jeune âge , Sanadare dans toutes ses tâches, sans jamais se plaindre. Elle s'était ainsi un peu formé à l'art ninja ou du moins, la gamine savait distribuer des coups à force de devoir jouer les mannequins vivants d’entraînements de l'Uchiha.

Le Matin où Sanadare était partie rattraper pour suivre les parents de la fille et se joindre à eux – ce qui n'arrivera jamais; Moïra l'avait supplié de l'emmener avec elle, s'ils ne rentraient pas, et elle non plus, elle serait seule, perdue au milieu de Hi no kuni... Sanadare avait accepté en quelques, toute son argumentation n'avait pour elle aucune importance. Empressée la gamine avait ramassé tout ce qu'elle pouvait avant de courir comme une folle après son aînée (de cinq ans) pour la rattraper. Rien n'avait vraiment changé depuis là... Même presque dix ans après.

L'Uchiha s'essayait parfois à la convaincre  de devenir ninja, ainsi que de tracer sa propre route, en vain. Aussi Moïra était comme une sorte d'assistante personnalisée, avec une rémunération à la hauteur du salaire de la kunoichi qui l’emploie, malgré elle... Qui l'héberge aussi. Enfin, qu'importe, Moïra était celle après tout qui tenait le “journal”. Rien que pour ça, son rôle était capital pour l'Uchiha...





Derrière l'écran



Dc de Nanare Onitsuke :)
© Ju de Never-Utopia

_________________


Dernière édition par Uchiha Sanadare le Jeu 18 Mai - 21:45, édité 2 fois
XP : 46
Messages : 14
avatarKirijin
Uchiha Sanadare
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Uchiha Sanadare - Compléte :D   Jeu 18 Mai - 21:01
Et coucou :)

Voici mon dc pour Kiri. Donc oui c'est une uchiha, mais non, elle a pas le sharigan pour le moment : Ce que j'entends par là, c'est qu'en piquer un me choquerait pas *niak niak* C'est peu probable qu'elle retrouve ses agresseurs, mais ma foi je ne m'avance pas :X
Bien sûr je ferais ça au besoin avec un super médic et tout ! En attendant, elle est full sensorialité pour compenser, ce qui explique qu'elle puisse rester ninja et pas vraiment être handicapée au final. C'est des fois même un atout !

_________________
XP : 1331
Messages : 311
avatarSunajin
Chinoike Katsuko
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Uchiha Sanadare - Compléte :D   Jeu 18 Mai - 21:52
Oké oké ! Tu connais la maison donc je la fais courte !

J'aime beaucoup le skin de ton perso, elle semble dangereuse et j'aime bien les persos dangereux '^' C'est plus amusant :D

Je sens aussi que cette jeune femme va intéresser l'ami Laos, elle a l'air mystérieuse et il est curieux, surtout avec les jolies demoiselles huehuehue. Ca va être drôle de te voir le rembarrer ou lui casser la gueule '^'

Descri physique et carac ok, histoire pas de pb. Ya juste un détail qui m'a fait marré, je sais pas si c'est volontaire, mais tu sais que la prof de Laos s'appelle Yokai ? :D "Ils disaient aussi qu'elle avait des yeux derrière la tête, les plus osé la traiter de yōkai*." En tous cas, ça m'a fait rire x)

Tout est ok, tu es donc welcome à Kiri avec ta Chûnin de rang C '^' Have fun et bon farm à Kiri o/

_________________
 

Uchiha Sanadare - Compléte :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» saurez vous compléter ces titres de films ?
» Batisse de Sugimoto [Uchiha Hanzo]
» [Quartier Uchiha] Domaine du Cygne
» Saurez-vous compléter ces paroles de chansons...
» Poésie... Saurez-vous compléter ces vers...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-