AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Dentô Matsudaï [Terminée]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 8
Messages : 9
avatarSunajin
Matsudaï Dentô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Dentô Matsudaï [Terminée]   Lun 22 Mai - 17:45
Dentô Matsudaï


Présentation




Origine de l'avatar : Katakura Kôjurô - Sengoku Basara
Identité : Dentô Matsudaï
Surnom : Aucun pour l'instant
Sexe : Masculin
Âge : 23 ans
Date de naissance : - 22, Saison automne
---
Clan : Matsudaï
Grade : Chunin
Rang : C
Kekkei Genkai : Hifu


Physique




La présence de Dento n’a de cesse d’apporter une touche d’ésotérisme et de mysticisme à ce délire scientifique régnant sur Suna.

Jamais ne se sépare-t-il de cette longue cape d’un beige sablé qui lui recouvre l’ensemble de la silhouette. Celle-ci dénote de l’accoutrement propre aux maraudeurs du désert de part une multitude de symboles et écritures runiques, digne d’une fresque antique. Il suffit d’une seule brise pour que l’encre d’ébène s’anime et que les dessins prennent vie sous une ondulation légère … Nul n’en connait la signification.

D’autres petits détails viennent compléter ce folklore involontaire à l’instar d’un collier en forme de clef forgé à l’image d’un artefact complexe. Il s’agit en réalité de la clef permettant de déverrouiller le livre légué par ses prédécesseurs. Deux longs bracelets de cuir lui couvrent également les poignets, gravés artisanalement d’un signe d’allégeance envers le mouvement scientifique actuel. En effet, ces deux babioles marquent le début d’une nouvelle ère pour sa tribu, puisqu’ils dissimulent par la même occasion sa chair meurtrie par le fer en guise de bannissement définitif de ses origines.

Pourtant, aucun de ses traits charnels ne laissent dépeindre l’archétype usuel de l’illuminé excentrique. Sa posture droite et infaillible dégage au contraire une certaine confiance et maitrise de sa personne, sans pour autant paraitre arrogant. D’ailleurs, sa corpulence svelte et élancée lui assure une prestance indéniable,  le jeune homme étant davantage taillé pour la mobilité et l’esquive que le combat brut.

Bien sûr, cela reste l’apanage des ninjas stimulés par les épreuves et les difficultés …. Le véritable charme de Dento réside essentiellement dans son regard perçant à travers un bleu argenté que la nature n’a pas encore reproduit ailleurs en ce monde. La couleur de ses pupilles s’apparentent ainsi au reflet de la lune tant celle-ci est mise en valeur par la teinte de sa chair unique et spéciale. Leurs finesses contrastent suffisamment avec les reliefs de ses paupières et de ses sourcilles pour qu’un changement subite d’expression soit frappant. Le ninja ne se contente pas de poser ses iris sur son interlocuteur, il donne l’impression de chercher ce qui existe au-delà de ce que la vision peut lui montrer.

La seconde facette du pseudo scientifique se dévoile une fois la cape retirée, celui-ci prenant les attrait d’un commando. Sa tenue vestimentaire en est la preuve vivante, adoptant un équipement avancé parmi la garde-robe de Suna, disposant aussi de quelques emplacements supplémentaires nécessaires à sa science sur le terrain. Rien de bien compliqué d’ailleurs, entre un gilet à manche courte, un bas uni et retroussé aux chevilles à l’intérieur de semi bottes adaptées à la course en plein désert. Le tout est sublimé par sa chevelure fine dansant sur le champ de bataille, d’un naturel étrange pour reprendre un style ébouriffé à chaque valse sous le vent.


Caractère




« L’essence de la vie est dans le mouvement. Nous sommes ceux qui avancent »

Cela ressemble à une petite graine que l’on insère dans les méandres de nos pensées et qui, à force de germer, ne cesse de devenir une part de votre identité. Cette phase, dans l’éducation d’un homme où l’individu est amené à chercher un accomplissement spirituel au lieu de se contenter d’une existence banale. Dento connait bien cela, étant lui-même l’héritier d’une sorte de doctrine avec tous les enseignements qui s’en suivent. Malgré l’honneur qu’apporte le rôle de gardien, c’est en même temps le fléau à l’origine d’une mélancolie permanente. Jamais ne peut-il profiter d’un instant de paix ou d’un petit moment de bonheur sans éprouver la sensation que rien de cela ne durera. Que son but et sa vie ne résident pas dans ces moments-là.

Pourtant, l’opinion du jeune soldat au sujet du chakra et de la science s’ancre parfaitement aux ambitions de Suna. Pour lui, la perfection en ce bas monde ressemble à une hérésie. Si celle-ci existait, la science et l’évolution n’auraient eux-mêmes plus aucun sens ; Cela impliquerait juste que l’on ne puisse aller plus haut. La marge laissée dans cette quête sommeil – selon lui et ses prédécesseurs – dans le mouvement insufflé à toute chose. Voici une vision du monde qui lui vaut parfois de passer pour un être froid, dénué de certains états d’âmes propre aux autres humains. Il n’est pas rare de le voir s’émerveiller devant des bizarreries ou des détails échappant aux autres.

Heureusement, la richesse de cette philosophie reste une part enfouie de sa personnalité. Se fondre dans la société fait aussi partie du jeu … Matsudaï ne brille pas vraiment pas la gentillesse ou la niaiserie conventionnelle mais plutôt par sa brutalité, peu enclin à passer par quatre chemin pour exprimer sa volonté. L’hésitation ne le connait pas vraiment, ni les excuses d’ailleurs. Seuls comptent les résultats et le plaisir tiré de ce qu’il trouve. Bien que cela puisse paraître un brin autoritaire au timbre de sa voix, ses idées et ses plans pour passer le temps impliquent souvent une convivialité sans artifice.

Ainsi, la sociabilité de Dento ne se base pas vraiment sur l’affecte mais davantage sur les sensations et l’exploration. Rares seront ses véritables amis, ayant de préférence à un réseau de connaissance sollicitable à tout instant. De l’extérieur, une image contradictoire s’impose assez rapidement, puisque malgré son contact facile, le ninja demeure un solitaire confiant et assumé avec une pointe d’excentricité à découvrir. Cette solitude est aisément perceptible dans son regard perdu de temps à autres vers des horizons lointains alors que l’instant ne demande qu’à être vécu …

Enfin, vient aussi l’aspect militaire de cet homme mystérieux. Il a parfaitement conscience que le principe même de village caché émerge tout juste et donc implique de nouveaux principes. Il ne manque pas de respect pour cette pierre ajoutée à l’édifice de l’évolution du système mais ne s’avoue pas pour autant patriote. D’ailleurs, sa participation au système de grade est encore un peu floue, à cause notamment de quelques intérêts divergeant du combat brut. Développer et mettre en avant les capacités de son don unique demeurent une priorité incontestable à ses yeux.


Histoire





Le début des Matudaï



Avant l'année - 15 ...

Des démons. Des créatures maléfiques dégurgitées par l’enfer en personne tant leur apparence semblait hideuses. Des onis, zombies, mort vivants, des possédés … D’innombrables qualifications et surnoms ornaient le clan des Matsudaï, baignant dans un mysticisme ésotérique souvent assumé. Ces légendes urbaines abracadabresque émergeaient de leur capacité spéciale leur permettant de maitriser la chair et surtout d’adopter des apparences terrifiantes. D’ailleurs, certains membres aguerris de la communauté en profitaient pour exceller dans l’art créatif de nouvelles figures effrayantes. Il suffisait ensuite d’organiser une escapade furtive afin de terroriser les populations avoisinantes et de se morfondre dans l’obscurité de la nuit …

Ce n’était pas vraiment un luxe au milieu de cette guerre clanique de repousser l’intérêt et l’attention des autres tribus. Mieux valait se morfondre dans la dérision et le folklore risible pour s’assurer une marge de manœuvre importante. Seuls les chefs de guerres connaissant avec sérieux l’étendu de leurs pouvoirs et applications sollicitaient leurs services en échange d’une collaboration purement militaire. L’idée ne consistait pas tellement à fuir et rejeter le monde extérieur mais plutôt à gagner du temps au niveau interne. Outre la jeunesse de leur existence, le clan subissait une révolution culturelle majeure depuis déjà plusieurs années.

L’engrenage de la nouvelle ère prenait racine dans ce voyageur des terres lointaines, parfait inconnu, qui sauva leur tribu d’un déclin inévitable. Avant son arrivé, les Matsudaï ne représentaient guère plus que des sauvages obnubilés par le sang et le combat, incapables d’imaginer à quel point le don en eux était incroyable. Aucune cohésion, aucune ambition, aucun avenir. Nul ne sait d’où, comment ni pourquoi cet espèce de guide les avait pioché eux et non pas un autre. Les textes retraçaient uniquement le lourd fardeau que portait le maraudeur égaré en ces plaines sablées, avec sur le dos comme le poids d’une montagne. Une coïncidence ? Le hasard ?

Peu importait au final. Son expérience et sa science au sujet des mécanismes gouvernant l’univers et le genre humain éveillèrent davantage de curiosité que celle de ses origines. Il obtint leur respect non pas par la parole mais le don de sa personne de façon détaché, ce qu’aucun n’avait envisagé jusqu’ici. Rassembler les idéologies, privilégier les générations futurs, leur apprendre à se défendre contre le monde extérieur … Les principes qu’il inculqua à ce peuple s’avéraient bien trop nombreux pour être cités. Cependant, le sauveur ne prenait pas les allures d’un ange innocent tant le dégout et le détachement habitait son être, surement à cause de sa vie précédente …

Si beaucoup profitèrent de son savoir, un cercle très fermé autour de lui s’attela à comprendre plus en profondeur sa philosophie. L’état de cet individu affligé éveillaient en eux une compassion naturelle, tels des amis de longues dates. Une âme déjà morte pour un corps toujours vivant … L’un des sages en particulier parvenait à passer du temps avec l’inconnu, au point de retranscrire dans un livre l’ensemble des secrets issus de leurs longs échanges. C’était de ce livre que naissait la révolution culturelle majeure des Matsudaï.

La naissance de la main droite



Année - 12 à - 4 ...

Les fondations nécessaires pour surmonter la survie et le besoin siégeaient maintenant sous les possesseurs du Hifu après une longue période d’effort. Elle laissait place désormais à une génération nouvelle dont faisait partie Dento parmi tant de compères. Leur société était fait en sorte qu’aucun ne pouvait se considérer comme spéciale ou élu pour une tache spécifique. Ceux attirés par la curiosité de leur sauveur se dédiaient à le servir et le comprendre alors que le reste se contentait de suivre une vie plus conventionnelle. Les parents de notre protagoniste se targuaient d’un lien plus proche avec l’auteur du livre « sacré » mais en faisaient aussi des genres de gardiens destinés à le transmettre.

Dento n’eut pas la vie d’un enfant meurtri par les pertes ou la guerre. Au contraire, les siennes passerent longuement aux cotés de sa famille, à étudier le livre et la philosophie de leur sauveur afin de préparer l’avenir du clan et surtout sa vocation. Les salles de classes, les cérémonies bercées par les torches du temple principal, les commémorations et enfin la formation militaire basique … Presque le même parcours qu’un ecclésiastique. Cependant, le calme et la sérénité apparente de cette routine ne laissait que peu de place à l’amusement oui à la vanité, plutôt enclin à user du sérieux de leur rôle.

La volonté du voyageur quant à l’éducation des jeunes imposa la séparation de ces derniers en plusieurs groupes distincts, en lots de dix à quinze pour des raisons obscures. Il ne désirait visiblement pas créer de doctrine de masse pour que chacun puisse s’approprier ses connaissances. Ce fut probablement cette mesure qui permet à une partie des membres d’échapper à l’influence du noyau d’anciens conservateurs, quasi religieux. Oui, de véritables conservateurs imperméables à toute forme de remise en question.

Peu à peu, une première compréhension du texte de leur histoire cristallisa les préceptes du clan. D’après les anciens, le maintien du système établi était une clef pour la pérennité future des Matsudaï et chacun devait y veiller coute que coute. « La main droite », un symbole fièrement affiché sur les deux poignets tel un sceau runique marquait le pas. A l’instar d’un geste indiquant le « stop », la main droite représentait la puissance du sauveur venu mettre un terme à la décadence des sauvages assoiffés de sang et de combats. La fin de l’autodestruction en somme … Et plus personne ne parviendrait ainsi à briser cette marche, même après le déclin de la tête pensante.

Evidemment … Malgré un statut indéniable, le héros vénéré n’allait pas tarder à mourir, comme tout mortel. Ce fut d’ailleurs un évènement prématuré tant le chagrin le rongeait depuis des années. De son existence, Dento même n’eut l’occasion de le voir deux fois seulement, dont une à sa mort. Assit sur son trône, au milieu d’une salle affublé de fresques antiques et illuminée par le crépitement d’un feu timide, son souffle l’abandonna définitivement. Devant tous ses disciples, le vénérable trépassa dans un silence respectueux, avec la splendeur des rois d’antan. Ni peur ni frayeur. On aurait dit qu’il ne faisait que rejoindre les bras d’un vieil ami trop attendu …

Un règne se termina ainsi pour laisser place à la main droite.

Le mouvement, seulement le mouvement.



Année - 4 à 0 ...

Au dehors, le visage des conflits et guerre changeait en même temps que les Matsudaï. Les alliances et les réunifications forgeaient en secret la domination d’Iwa. A cette ampleur, peu d’armées ignoraient la menace planant sur eux, au point où les conservateurs de la main droite décidèrent de s’enrôler dans le mouvement Rikoudo malgré les préceptes. Un choix logique en sommes, avec l’espoir d’en découvrir davantage sur les origines du fameux inconnu en le recoupant avec les connaissances du pays du feu.

Si cruel que cela puisse paraitre, la grande guerre servit le destin de Dento d’une façon bien étrange. Depuis un moment déjà, plusieurs groupuscules fidèles au sauveur continuèrent d’étudier le livre sacré pour y dénicher un fond caché indiqué par divers indices. L’idéologie même des écrits se baisaient sur le mouvement, la destruction et la création, mais la fin apportée n’en était pas une ; Il s’agissait plutôt d’une préparation pour la suite. L’auteur du manuscrit avait dissimulé l’équivalent d’un second ouvrage à l’aide d’une procédure ingénieuse. Au delà de l’encre, le papier comportait des sortes de reliefs infimes, à la manière de l’écriture en braille. Cependant, cette infime différence nécessitait la capacité des Matsudaï à remodeler leur chair pour être sensible à ces reliefs.

Le père de Dento en fut l’un des premiers instigateurs, profitant de sa position pour obtenir des copies conformes du livre originel. Mais dans l’obligation de maintenir ses apparences de partisan et de la main droite, il légua à son fils la charge de suivre et aider le mouvement émergeant. La main gauche, celle qui avance et évolue. La guerre leur permit ainsi un développement rapide, le regard des anciens étant provisoirement détourné.

Un début d’échanges d’information démarra aussitôt afin de créer une branche déviante. Se regrouper, établir des réflexions et recherches sur les nouveaux écrits devint une aisance vitale. Ces derniers tentaient d’avoir le moins de relations possibles avec la guerre, bien que la mobilisation fussent inévitables. La main gauche détenait assez de pistes pour prendre une indépendance personnelle. Dento aussi prenait ses marques dans cette histoire et ni lui ni son père n’étaient dupe ; Le moment viendraient où Dento serait forcé de se séparer de ses parents. Sa mère n’en savait et il valait mieux cela.

Le problème résidait dans la façon de faire ; Par le sang ou la fuite ? Le dilemme pesait d’autant plus que l’un et l’autre risquait d’affaiblir le clan. Mais la rapidité de l’armistice les rattrapa de peu, les empêchant de réaliser une mutinerie. La séparation inespérée du mouvement Rikudo se transforma en une opportunité inestimable pour prendre leur propre chemin. Les anciens se trouvèrent piégés dans leur fureur, incapable de contester cette décision devant autant d’autres clans. Ils ne purent obtenir qu’un bannissement officiel marqué au fer sur les bras des traitres rejetés de l’ordre de la main droite.

Les partisans de la main gauche acceptèrent le châtiment afin de protéger parents, frère et sœur abandonnés. Ainsi père et fils se virent séparée et Dento pris le rôle de gardien du mouvement …


Derrière l'écran



Pseudo : -
Âge : -
Comment avec-vous connu le forum ? Top site
Que pensez-vous du forum ? N'ayez pas peur!
Quelle est votre disponibilité ? 4 à 5/7
Autre chose ? Beau forum et beau système pour monter les personnages
Code de validation:
©️ Ju de Never-Utopia


Dernière édition par Matsudaï Dentô le Lun 22 Mai - 20:18, édité 1 fois
XP : 8
Messages : 9
avatarSunajin
Matsudaï Dentô
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dentô Matsudaï [Terminée]   Lun 22 Mai - 18:43
Présentation terminée !

Pour le Hifu, voici de quoi il s'agit (Déjà validé) :

Kg:
 
XP : 283
Messages : 171
avatarNukenin
Tsukiriko Misa
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dentô Matsudaï [Terminée]   Mar 23 Mai - 5:39
Kikou mon cher!
Je te valide chunin de rang C à Suna en précisant que ton clan sera mineur , hors, cela veut dire qu'une autre personne pourra prendre le kekkei Genkai même s'il ne vient pas du clan (pour que ça soit comme clan officiel, faut aller dans création d'un nouveau clan! =O)

Tu pourras faire tes techniques quand ta fiche technique sera créer par le maître des Combats.

Pour l'instant, tu peux faire des demande de rps avec d'autre personnes ici!. Cependant, ne t'inquiète pas, si la flemme de faire un post de recherche envahit tes doigts, tu peux toujours voir rps sur demande pour rencontrer nos farmeur chinois du forum qui n'attendent que toi pour rp =D (juste ici!)

De plus, depuis la nouvelle maj, quand tu vas rp sur le forum, tu gagneras doubles xp pendant 2 semaines, tu n'as qu'à ramener tes fesses ici. Tu peux toujours rejoindre mon armé de fan (ahem) sur discord, on est des troll sympa http://shinobi-origin.forumactif.org/t406-shinobi-origin-sur-discord

voili voilou, j'espère que tu vas t'amuser avec nous et bon rp sur Yuukan
Bisou Nao qui fangirl..

_________________

Misa's Theme | Misa's Voice | Code couleur: #9966ff
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dentô Matsudaï [Terminée]   
 

Dentô Matsudaï [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-