AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Nara Shizuka [Fini]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 18
Messages : 7
avatarKonohajin
Nara Shizuka
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Nara Shizuka [Fini]   Sam 10 Juin - 0:35
Shizuka Nara


Présentation




Origine de l'avatar : Steins Gate – Kurisu Makise
Identité : Nara Shikuza
Surnom : Jinrokucchi
Sexe : Une femme, et je compte le rester !
Âge : 20 ans
Date de naissance : Hiver -19
---
Clan : Nara
Grade : Genin
Rang : Rang D (ou C, si possible)
Kekkei Genkai : Kagemane


Physique





Shizuka est vraiment ce que l’on s’imagine d’une adolescente mal dans sa peau : elle est très maigre par rapport à son poids – ce qui met en valeur sa poitrine, selon elle, mais qui fait en vérité plus pitié qu’autre chose, donnant l’impression qu’au moindre coup de poing, elle se brisera en deux. Quand elle commence à en avoir marre qu’on le lui fasse remarquer, elle se met à porter des habits très larges, ainsi que des chemises, même.

Ce n’est pas très adapté au combat, mais ça ne semble pas beaucoup la déranger, à partir du moment où cela peut cacher son manque de poids, et, selon elle, son manque de forme, complexe surtout développé à force de subir de nombreuses remarques. Souvent, pour bien aller avec ceci, elle s’habille de couleurs relativement sombres, préférant tout de même le marron ou les couleurs foncées  au noir, même si elle a des couleurs claires en dessous – Autant son T-shirt que le reste.

Rien d’autre ne ressort vraiment chez elle, si ce n’est ses poignets portant les marques de nombreuses coupures, et ses mains et bras sont couverts de cicatrices. Souvent, elle préfère les garder cachées, généralement en les mettant dans ses poches, derrière sa chemise quand elle la garde juste sur les épaules, voire même dans le dos, dusse-t-elle se balader sans chemise.

Souvent, on fait la remarque sur ses yeux qu’il ‘’est impossible d’y voir autre chose qu’un vide’’, faisant référence au fait que leur surface ne reflète quasiment rien,  ce qui est, en vérité, un handicap qui la force à cligner souvent des yeux, et même parfois à les garder entièrement fermés pour éviter de sentir comme des brûlures, ce qui la rend particulièrement vulnérable aux aléas du temps… . Tout du moins ça serait le cas si elle pouvait voir, mais pour dire la vérité, elle est totalement aveugle.

Ses habits sont choisis par des membres de sa famille, et elle ne complexe que car elle isole toujours les commentaires, généralement assez crus, des personnes qui parlent d’elle. Et forcément, parmi eux, il y a ceux des pervers, du genre à dire qu’ils « la préfèreraient avec un plus gros cul et une plus grosse poitrine »

Elle possède aussi, à l'intérieur d'une poche qu'elle garde toujours cachée, le journal de son frère, dont elle a toujours un double scellé à l'intérieur d'un rouleau, juste au cas où il soit détruit… Ce qui est une chose qu'elle garde toujours à l'esprit.

Sa capacité à se repérer sans l’usage de ses mains lui vient d’une compétence développée très tôt – celle d’utiliser une légère quantité de chakra pour faire un début d’écholocation, se repérant ainsi  à l'aide des dangers proches, mais utilisant malgré tout ses autres sens pour voir à une plus longue distance, et gardant les yeux ouverts, dans le but de faire croire qu’elle est normale, ce à quoi nous viendrons d’ici quelques moments dans sa psychologie.


Caractère




Il suffit de trois mots pour définir la mentalité idéale et le modèle de perfection de Shizuka : Discipline, Honneur et Respect. Ce sont les trois mots d’ordre qu’elle essaie de respecter à la lettre, tout du moins à l’extérieur.

Pour la discipline, elle ne manquera jamais un entraînement et sera toujours à l’heure, même s’il faut pour ceci qu’elle abandonne ce qu’elle faisait. Elle a même emmené ce concept si loin que malade, alitée ou fatiguée, elle ne rate jamais un entraînement, bien que cela joue parfois sur sa santé.

Pour l’honneur, c’est un peu pareil, elle n’apprécie pas se comporter comme une véritable Shinobi, préférant le combat frontal et respectueux aux coups en traître. Elle a d’ailleurs toujours voulu apprendre l’art du duel, mais elle a fini par abandonner en voyant que c’était certainement un des endroits où l’honneur avait le moins sa place, gardant un sabre juste pour le Kenjutsu. Elle prend aussi très souvent les fautes personnellement, allant jusqu’à accepter l’entière responsabilité des actes de ses camarades juste par honneur, si elle considère ceci nécessaire.

Après de nombreuses déceptions, elle a développé un certain dégoût des combats et des Ninjas en eux-mêmes, choisissant de se tapir dans l’ombre et essayer de l’éviter autant que possible, ayant même choisi pour l’occasion une devise qu’elle répète à tous ceux qui questionneraient son mode de vie : « L’honneur d’un Ninja, c’est de savoir se fondre dans l’ombre et éviter le combat. »

Et enfin, pour le respect, il n’y a rien de plus évident : la parole du supérieur est absolue. Même si ce dernier est corrompu et donne des ordres affreux, elle obéira, quitte à devoir y laisser de son intégrité et souffrir de cauchemars pendant longtemps. Et hors de question de mentir, c’est une chose qui brise tout ce qu’elle souhaite être.

Malgré la machine qu’elle souhaite devenir, elle ne peut cacher son humanité : Elle est même très consciente de ça, et abhorre le simple concept d’avoir des faiblesses et de les montrer. Elle bénéficie d’une confiance en elle extrêmement réduite et ne vit que par les encouragements de ses supérieurs et ses missions.

Il n’est pas rare, si on tend bien l’oreille quand on la laisse seule, de l’entendre chantonner. C'est pour elle un bon moyen de passer le temps et de se rassurer quand elle commence à avoir un peu le cafard de toujours rester dans l'obscurité absolue.

Elle renferme aussi une étonnante gentillesse qui l’empêche de pouvoir tourner le dos à quiconque a besoin d’aides, transposant sa propre souffrance mentale sur la personne qui lui demande, lui donnant une énorme culpabilité si tant est qu’elle hésite pendant ne serait-ce qu’une demi-seconde.

Elle ne supporte pas qu’on parle d’elle comme d’une handicapée, et le simple fait d’y faire référence peut la plonger dans une colère noire, suffisante pour lui donner envie d’utiliser tout ce qu’elle possède dans un seul but – faire mal et le faire bien.

Elle n’apprécie pas non plus le feu des projecteurs et des missions, préférant rester à l’arrière avec quelques marchandises, voire, dans le pire des cas, s’approcher des lieux de mission ou de conflit pour donner un peu de soutien à distance à l’aide de ses capacités sensorielles ou, quand elle se voit obligée ou à cours d’argent, elle effectue quelques missions, mais toujours en restant dans sa spécialité.

C’est d’ailleurs quelque chose qu’elle a toujours trouvé étrange, le fait qu’on lui donne toujours des missions de ce type. Parfois, elle se demande même si on ne la ménageait pas pour une raison ou une autre – son handicap, par exemple.

Ceci dit, ça ne l'empêche pas, quand on la regarde, d'être toujours souriante et avenante, se montrant même parfois trop gentille, du genre à donner sans rien attendre en retour, et pouvant même se vexer si l'on insiste trop sur une récompense pour un travail qu'elle a effectué de bon coeur.

Selon elle, le respect est la récompense du noble, de la même façon que l'argent est la récompense du bandit, bien qu'elle soit obligée de se faire payer pour ses missions, sans quoi elle ne pourrait probablement pas manger.

Elle partage des liens très étroits avec sa famille, bien que ces derniers aient souvent du mal à faire abstraction de son handicap, ce qui donne lieu à de nombreux problèmes.

Sa couleur  favorite, bien qu'elle ne puisse pas voir, est le vert. Elle adore pour cette raison le printemps, et se reposer dans l'herbe, de préférence sans aucuns vêtements – ce qui peut lui causer certains problèmes parfois.

Elle a même trouvé un endroit relativement calme en bordure d'une rivière ou personne ne passe jamais, et dont elle a fait son temple personnel dédié à cette unique activité de relaxation, et parfois, elle passe bien une heure allongée ainsi, quand elle ne s'endort pas.

Son passe temps favori est – et restera toujours – la danse. Elle a appris de nombreux pas, et est capable de maîtriser son corps de façon à ce que même les danses les plus rapides n'aient aucun secret pour elle, arrivant à se mouvoir avec grâce, bien qu'elle se retrouve dans son petit monde à chaque fois, ne s'arrêtant qu'une fois la musique coupée ou qu'un bruit sourd vienne la troubler.

Et si il y a bien une seule chose à laquelle elle ne peut pas faire face, c'est bien le feu. Rien qu'entendre le bruit du feu ou sentir sa chaleur lui fait avoir des sueurs froides, et elle pourrait facilement crier et s'enfuir, et même affronter un utilisateur de Katon est et restera pour elle une épreuve qui peut lui donner un arrêt cardiaque au moindre moment, la fatiguant énormément à la sortie dudit combat.

Son objet favori, la possession de laquelle elle ne se séparerait jamais, même si cela la mettait en danger, c'est le journal de son frère, à l'intérieur duquel est écrit toutes les idées qui lui passaient par la tête, ainsi que certains conseils qu'il souhaitait donner à sa sœur, mais qu'il n'a jamais pu faire de son vivant.

Elle utilisait d'ailleurs son sabre comme une extension de son corps, sa manière de se battre ressemblant, selon certains poètes (très souvent improvisés pour la draguer, d'ailleurs), à une « danse de la mort ».

Quand elle est sérieuse, son style de combat change du tout au tout : elle se calme d'un coup et ne dit ni ne fait plus rien, se contentant de rester fixe, lame tournée vers le ciel, dans une garde suffisante pour la protéger de la plupart des attaques frontales, ne bougeant que quand c'est vraiment nécessaire : un style purement défensif en soi.


Histoire





Née au beau milieu de l'hiver à l'intérieur d'un petit village dans le pays du feu, Shizuka a été diagnostiquée aveugle qu'une fois capable de s'exprimer, mais ça ne lui avait jamais semblé étrange, tout du moins pas avant qu'elle n'entende d'autres membres de sa famille lui vanter les mérites de la nature, de la beauté et de toutes ces choses.

A force qu'on lui en parle, elle c'était mise à complexer de ne pas pouvoir voir, et à essayer de développer une vision basée sur la concentration, lui permettant, si elle se concentrait assez longtemps, de percevoir des contours grossiers et des formes. Elle ne savait pas vraiment pourquoi, et elle ne cherchait même pas à savoir – elle était simplement contente de pouvoir voir, même si c'était d'une façon aussi grossière.

Extrêmement vite, cependant, elle ne trouvait plus ça suffisant, et elle se mit à chercher d'autres façons, jusqu'à se rendre compte qu'elle n'avait pas besoin d'yeux pour sentir toute la beauté de la nature.

Elle s'en rendit compte en marchant un jour pieds nus, tout simplement. Et petite, elle se vantait énormément de ceci, de sa capacité à ressentir les choses mieux que tout le monde. C'était pour elle une façon d'être supérieure, bien qu'elle déchanta bien vite, lorsque son plus grand frère, lors d'une chasse au bandit, se fit brûler vif de sang froid.

Directement après avoir entendu ceci, elle avait déjà changé. Pas de déni, pas de colère, pas de marchandage, pas de désespoir, juste l'acceptation. L'acceptation de ce destin et de ce monde cruel.

Elle fût malgré tout hantée de cauchemars, l'un d'entre eux étant celui de sa maison brûlant, avec elle et sa famille à l'intérieur, et elle la voyait même brûlant vive, tous ceux qu'elle aimait avec leur peau noircissant à vue d'oeil, leurs cris d'agonie, leurs supplications, et elle ne pouvait rien faire, attachée là où elle était.

Et c'est là qu'elle s'est promis une chose : toujours respecter les règles de vie installées par son frère. Ou, d'une façon plus claire, dans ses propres mots.

« - Pour mériter le respect, il faut avoir la discipline nécessaire à l'entraînement, le respect de ses supérieurs comme de ses subordonnés, mais surtout, l'honneur. L'honneur est ce qui fait la différence entre un vulgaire bandit et un véritable Shinobi. »

Elle avait toujours été bercée avec cette idée là, son frère étant certainement une des seules personnes qui ne mentionnait pas son handicap toutes les deux phrases, préférant plutôt la juger sur ses actes et sa manière d'affronter les problèmes.

Il lui avait même rédigé un petit livre, le même à l'intérieur duquel il mettait toutes ses idées et ses pensées, et qui était maintenant devenu une véritable bible pour elle, livre qu'elle arrivait à lire en passant le doigt dessus, et répétant ces mêmes phrases.

« L'honneur commence là où l'orgueil s'arrête. » ou « L'honorable et le respectueux partagent une qualité – tous deux savent se taire» sont deux de ses phrases favorites, qu'elle répète souvent, comme pour se le rappeler.

Une autre de ses phrases qui avait régulé sa vie était « Tu bouges avec tellement de grâce que j'ai toujours cru que chacun de tes pas était un pas de danse, je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerait si tu dansais vraiment ».

C'était un compliment qu'il lui avait fait à de multiples reprises, surtout quand elle travaillait son jeu de jambes d'épéiste, avant qu'elle ne déchante. Elle avait donc choisi de se mettre à danser, pour respecter une des volontés de son frère, s'imaginant bien souvent dansant devant, ou avec, lui, lui procurant un véritable sentiment de paix et de bonheur, à l'intérieur duquel elle perd souvent la conception de l'espace et du temps, se retrouvant seule avec son imagination.


A peine le village de Konoha fondé l'an passé, toute sa famille s'y déplaçait, et elle passait directement l'examen là bas pour pouvoir être reconnue comme Kunoichi, plus car sa famille l'y forçait que car elle le souhaitait vraiment. Elle préférait rester en retrait plutôt que de se battre, restant toujours très stratégique, bien que quand on la provoque, elle savait y aller, mais elle se faisait très souvent battre à plate couture.

Personne n'a jamais su qu'elle était aveugle, surtout car les gens ne s'y intéressaient pas et qu'elle arrivait à repérer les écritures rien qu'à l'aide de la texture de l'encre, lui permettant de lire et d'écrire sans aucun problème juste en touchant la feuille.


Cependant, avec le village, il y avait de nouveaux problèmes, l'un d'entre eux étant les nombreux pervers qui avaient des vues sur elle. Jamais aucun n'avait vraiment osé passer à l'acte, surtout à cause de ses yeux qui avaient l'air inhumains à un point presque terrifiants, mais souvent, ils la regardaient de loin.

Alors forcément, quand elle choisissait d'aller se reposer un peu à sa façon… Ce n'était pas rare qu'elle se fasse remarquer, mais on ne la dérangeait jamais, ou on passait son chemin, ou on restait à regarder. Le seul qui n'a jamais tenté de l'approcher s'en est sorti avec une grosse frayeur quand elle a choisi de se relever d'un seul coup, utilisant son sabre pour protéger son corps.


Derrière l'écran



Pseudo : Nuagia, Dramar, Tycra, Nugat, Marshmallow…
Âge : 19
Comment avec-vous connu le forum ? top-sites
Que pensez-vous du forum ? Les gens sont hyper sympa
Quelle est votre disponibilité ? Chaque jour… Même si mon temps de réponse varie
Autre chose ? Cacahouète, Ananas et pomme de pin.
Code de validation: Validé par Rei Yay!
©️ Ju de Never-Utopia
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nara Shizuka [Fini]   Dim 11 Juin - 4:02
Salut ! =)

Bienvenue sur Shinobi Origin !

Concernant ton rang, tu peux tout à fait être rang C à la présentation. Je vais donc considérer que tu es rang C, n'hésite pas à m'envoyer un MP si tu préfères finalement être au rang D, et je modifierais ça ! Yay!

Du coup, concernant ton personnage, je l'aime bien. Elle a une personnalité intéressante, et son hadicap (elle serait en colère si elle me lisait xD) la rend presque attachante. (Et lire un bouquin rien qu'en sentant la présence de l'encre, c'est trop badass)
L'echo-location, ça me fait un peu penser à un personnage d'Avatar, le dernier maître de l'air. Un dessin animé absolument trop génial.

Niveau caractère, physique, et histoire, tout est bon ! Si elle fuit les pervers, je lui conseille de faire attention à un certain médecin de l'hôpital de Konoha. Il a tendance à être un peu trop tactile xD

Te voilà validée, Genin de rang C ! Ta couleur et ta FT arriveront prochainement o/

Bon RP sur Shinobi Origin ! Et bienvenue à Konohaaa :D

_________________
 

Nara Shizuka [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Présentations des Personnages :: Présentations Validées-