AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Jeu 16 Fév - 2:53
Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis mon départ d’Hana no Kuni avec bon nombre de fidèles. Nous étions une vingtaine, en comptant les serviteurs et les gardes du corps. Lorsque nous fûmes enfin sortis de mes terres natales, nous prenions la direction de la capitale. Après avoir visité le Daimyô, il était prévu de faire un détour touristique au Temple du Vent avant de rejoindre Suna.

Le programme était effectivement chargé, mais c’était chose commune. Dès que l’on commençait à devenir quelqu’un d’important, il n’était pas rare de voir son agenda se remplir à vue d’œil. Rien de plus normal pour un Dieu, me diriez-vous. Enfin, le voyage se fit relativement sans encombre…

Arrivant devant le temple, je devais avouer que la plupart des histoires vantant la beauté du lieu n’était pas que des histoires. Ou alors, des histoires très inspirées de la réalité. Il fallait dire qu’il s’agissait d’une très belle bâtisse ancienne, presque mythique. J’aimais ce genre de lieu, quasi-sacré, j’avais simplement l’impression d’être ici à ma juste place. Peut-être que lorsque je serais Dieu, j’installerais une résidence secondaire proche de cet endroit, et de tous les endroits similaires…

Le soir venu, après la visite, nous nous installâmes autour d’une oasis, proche du temple. Glissé dans mes draps, à l’intérieur de ma tente, avec Akira, mon Kerryûgan s’activa instinctivement. Inspirant profondément, je pouvais sentir du sang frai peu loin de notre position…


Akira

    « Dis-moi Akira, que penses-tu d’une petite visite nocturne ? »


Avant même qu’il me réponde, je m’étais déjà extirpé de mes draps et sortais à l’extérieur de la tente. Guidé par mes yeux, j’arrivais à un camp de Sunajin non loin du nôtre. À peine arrivé que la plupart se montraient presque agressif. Amusant... Est-ce qu’il en serait de même lorsqu’ils allaient entendre mon titre ?

    « Sunajin, par ordre de sa Majesté le Daimyô du Vent, je vous ordonne de baisser vos armes. Vous avez devant vous Natsuki-sama du clan Seika, Prince héritier du Pays des Fleurs, descendant du clan Chinoike et Jônin de Suna. Par son rang et ses titres, vous lui devez respect et obéissance. »


Je posais ma main sur l’épaule d’Akira.

    « Du calme Akira, ils ne savaient sans doute pas qui j’étais… Regarde, ils ont déjà l’air plus... Amicaux. »


Ils avaient surtout l’air plus imbécile. En quelques instants, le rapport de force avaient changé de camp… Pour eux, en tous les cas. De mon côté, j’étais parfaitement conscient que je disposais de toutes les cartes en mains pour les plier à ma volonté. Et ceux, dès que j’avais vu leurs bandeaux de Sunajin. Le nom des Chinoike était craint et respecté. Associer à un nom de la Haute noblesse d’un pays extrêmement riche, et me voilà en possession d’une arme capable de soumettre n’importe quel clampin un peu soucieux des conséquences d’une bavure diplomatique.

Mon regard balaya ensuite le camp. Aucune trace du sang que j’avais pu percevoir. Me serais-je trompé ? Impossible. Concentrant mon chakra, mes yeux devinrent légèrement écarlate. La piste réapparut brièvement, m’indiquant le sous-sol… Intéressant.

    « Enfin, je ne viens pas pour vous. J’aimerais rencontrer la petite chose que vous gardez, dans des conditions plus que précaire, au sous-sol. Je vous conseille vivement d’accéder à ma requête. Il serait dommageable pour vous, et votre intégrité, que de refuser d’accéder à l’injonction d’un Jônin, de surcroît prince héritier d’un pays qui vous fournit en vivre et en matière première. Mon campement est plus loin, amenez-le-moi dans ma tente. »


Échec et mat. C’était un match gagné d’avance… Ils n’étaient même pas en position de négocier. En vérité, des négociations si faciles s’annonçaient presque ennuyantes.

_________________

OST:
 
XP : 124
Messages : 16
avatarSunajin
Kyösaku Jinpachi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Jeu 16 Fév - 14:28


     Combien de temps s’était écoulé depuis qu’il avait accepté de subir cette épreuve ? Combien de temps encore devait-il encore subir cela ? Pour quelle raison devait-il subir ce rite ? Pourquoi juste lui ? Toutes ces interrogations se bousculaient dans la tête du jeune garçon plongé dans les ténèbres alors qu’il émergeait à nouveau de cette torpeur dans laquelle il avait sombré.

     Combien de temps avait passé depuis la dernière fois qu’il avait été conscient ? Il l’ignorait. Le mal qui s’était emparé de son corps ne lui avait point fait de cadeau. Les effets de la mixture qu’il avait eu à ingurgiter s’intensifiaient de jours en jours. Il essayait tant bien que mal de rester fort, mais n’y arrivait plus. La douleur supportable au soir des trois premiers jours s’était transformé au fil du temps. À présent, elle n’était qu’un torrent furieux qui l’anéantissait de l’intérieur.  

     Il avait lutté sans relâche pour ne pas perdre la raison, mais à présent, rien ne pouvait plus le sauver. Les derniers brins de bons sens qu’il avait encore le quittaient. Il sombrait définitivement dans l’insanité spirituelle. La folie le gagnait. Il entendait des voix, quand tout ce qui lui parvenait en réalité n’était que la douce brise glaciale du vent qui parcourait les dunes à la nuit tombée.

     Son souffle haletant s’estompa. La mort venait-elle prendre son dû ? Non, il convulsait juste, une fois de plus. Il entrait encore dans cet état de stase qui le détruisait. Les chaines qui le retenaient lâchèrent, et il se rua, tête la première contre la paroi de la grotte, qu’il heurta avec une rare violence. Il vacillait sous l’impact, alors que la bouffée de chaleur en lui montait. Il prenait appuie sur ses mains et projetait à nouveau sa tête contre le mur, dans l’espoir d’abréger cette douleur qui lui zébrait le corps à chaque instant, mais n’eut comme unique résultat que de perdre conscience pour la énième fois.

     Son esprit était ailleurs, mais il lui semblait entendre une voix à nouveau. Une voix qui, lui murmurait des mots de réconfort, qui tendait à le rassurer en lui disant que tout était fini à présent. Une voix qui l’entourait d’une douce chaleur qui lui offrit un soupçon de répit, et qui apaisa en lui le mal qui le traumatisait. Bien que victime d’une léthargie d’une puissance, il sentit son corps devenir plus léger. L’espace d’un instant, il crut voir de la lumière lorsque sa paupière essaya de se soulever, puis tout devint définitivement sombre et silencieux. Son esprit vagabondait à présent dans les jardins fleuris d'Elysium.

     Son voyage dans le néant dura un long moment, mais lorsqu’il revint enfin parmi les vivants, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir avec stupeur la couleur blanche d’un plafond inconnu. Il crut rêver un moment, mais finit par accepter que cela était bien réel après un certain temps. Des larmes se mirent alors dévaler sur son visage. Son corps jusqu’à lors crispé se détendait pour la première fois, alors qu’il refermait les yeux à nouveau pour se rendormir.


_________________
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Jeu 16 Fév - 16:14


Akira

Une vingtaine de minutes s’était écoulée depuis mon départ du camp des ninjas de Suna. Et, comme je l’avais ordonné, le petit prisonnier fut amené jusque dans ma tente. Crispé, et à l’agonie, j’avais en face de moi probablement un autre aussi utile qu’une mamie amputée des bras et des jambes, en soin palliatif pour un cancer en phase terminale… Sous assistance médicale.

Assis sur ma chaise, verre de vin à la main, je regardais le petit être se tortiller de douleur devant moi, tel une abeille dans une piscine. Activant mon Kerryûgan, mes yeux s’illuminèrent d’un rouge flamboyant, avant de me dévoiler la présence d’une puissante toxine dans le corps de l’adolescent pré pubère.

    « Qu’avons-nous là… Un ver de terre mourant… Je te demanderais bien de choisir entre une vie de servitude et la mort, mais vue que les toxines ont déjà atteint la plupart des tissus de ton corps, je doute même que tu puisses m’entendre… Pour la plupart des médecins, tu serais une cause perdue. Par chance, je ne suis pas comme la plupart des médecins… »


Posant mon verre, je détachais ma chemise, dévoilant des tatouages sanglants. M’avançant vers lui, du sang se déversa de mes tatouages avant d’étreindre le pré-adolescent pour le soulever et le placer à mon niveau.

    « C’est terminé… Mon jeune enfant. Moi, Sithis, va mettre fin à ton agonie. Tu vas mourir, et renaître pour me servir. Car ce qui est mort, ne saurait mourir. »


À la suite de quoi, j’enfonçais mes crocs dans sa gorge. Goûtant de son sang infecté par des toxines mortelles, je prenais ensuite contrôle de son corps. Levant la main, le corps de l’enfant au tatouage d’étoile obéit à la demande de mes yeux. Le sang qui l’avait précédemment étreint se fit un passage jusqu’à ses lèvres, avant de s’engouffrer à l’intérieur de son organisme.

Mon sang se mélangea progressivement au siens, diluant les toxines ayant mené à son agonie. Contrôlant le sang même de nos deux organismes, je rassemblais la totalité du poison dans un litre et demi de sang. Puis, je plaquais ma main droite contre sa bouche, avant d’y attirer la vitae infectée. En brisant le contact, tel des mouches attirées par la lumière d’une bougie, le liquide presque noirâtre par le concentré de toxine se sépara de son corps.

Akira récupéra un récipient, me permettant d’y déposer le sang à l’intérieur. Libérant ma mâchoire, ma main gauche cicatrisa d’un simple touché la blessure que j’avais délibérément faite à son coup. Je déposais ensuite son corps sur le lit d’Akira, dans une tente annexe. Ce soir, tu seras l’excuse pour l’avoir dans mes draps, petit garçon.

    « Il est hors de danger ? »
    « Naturellement… J’ai extirpé la totalité des toxines. J’ai aussi laissé une partie de mon sang. Cette partie s’active à sauver ce qu’il reste de lui. »


L’opération avait presque duré une heure. Récupérant un peu de vin, je m’allongeais de nouveau sur mon lit, me débarrassant en même temps de ma chemise.

    « Je dois avouer d’être surpris de votre don si généreux, mon Prince. »
    « Ce n’est point un don… Disons qu’il s’agit là d’un investissement à long terme. »


Je souriais, buvant la fin de mon verre. Puis, ôtant les derniers habits sur moi et me couvrant de mes draps en soie, je tirais la manche d’Akira.

    « Au vu des circonstances actuelles, ton Dieu t’autorise à dormir dans son lit. »


Échangeant un dernier sourire, mon tendre serviteur se déplaça pour éteindre les dernières lumières, et nous voilà partis pour une douce nuit.

Au réveil, j’ordonnais d’offrir des habits décents, un déjeuner copieux, et surtout un bain au petit être que j’avais recueillis et sauvé la veille. Mes serviteurs avaient, en sommes toutes, fait du bon travail. Il était de retour devant moi, en début d’après-midi. Comme à son habitude, Akira s’occupa des présentations.

    « Jeune étranger, je vous présente l’être à qui vous devez la vie. Natsuki-Sama, du clan Seika, Prince Héritier du Pays des Fleurs, descendant du clan Chinoike et Jônin de Suna. Je vous prie de vous incliner et de vous présenter, afin de lui prouver votre respect, comme le veulent les codes de la noblesse. »


Verre de vin à la main, accoudé à ma chaise richement ornée, j’attendais de voir la primaire réaction de ce jeune homme.

_________________

OST:
 
XP : 124
Messages : 16
avatarSunajin
Kyösaku Jinpachi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Ven 17 Fév - 16:15
     Son sommeil d’abord agité dans les premières heures finit par devenir des plus paisible. Le cauchemar rémanent dans son esprit finit par laisser place au néant. Etait-ce là les fruits de sa libération ? Toujours était-il qu’en ce moment il se savait en sécurité, et pouvait se laisser à un sommeil profond et réparateur.

     Son réveil se fit lentement et mélodieusement. Une brise sur sa joue, un parfum de lavande qui venait lui chatouiller les nasaux, furent les déclencheurs. Il émergea lentement, le cristallin douloureux, ayant perdue l’habitude à la lumière vive du jour réagissait de manière plutôt criarde. Son corps endolori par l’étape traversée lui demanda également du temps avant de bien vouloir réagir de manière naturelle. Un temps qu’il ne vît point passer, tant il fut porté par les nombreuses interrogations qui lui traversèrent l’esprit.  Cela dit, une chose pouvait était sûre à en voir les traits de son visage, il débordait de joie. Le soulagement qui accompagnait ce sentiment lui tira quelques larmes qui perlèrent sur son visage, jusqu’à ce que des femmes le rejoignent.

     Ne trouvant pas de raisons cohérentes à ce qui se passait, il ne put trouver qu’une explication à tirer de cette effervescence autour de lui, qui lui mit un énorme baume au cœur. Aussi se laissa-t-il guider toute la journée par ces douces femmes qui le douchèrent et le vêtirent d’un kimono d’une rare beauté avant de lui présenter un festin. La faim qu’il avait endurée depuis fort longtemps lui ôta tout envie de commenter, et ainsi il se jeta sur le festin, tel un fauve assoiffé de sang bondirait sur sa proie. Une fois rassasié, il fut reconduit à sa couche où il fut avisé qu’il aurait à rencontrer quelqu’un plus tard.

     Ventre affamé n’ayant point d’oreille, il s’affala sur le matelas et se laisser aller à un sommeil réparateur jusqu’au moment où l’on vint le réveiller. Ses bandages furent changés, de même que sa tenue, puis il fut conduit à une autre tente où il trouva deux personnes. Un homme à la longue chevelure verte aux traits doux et un autre aux yeux d’un rouge profond et fort inquiétant.

    Aux propos de l’homme à la chevelure verte, le garçon faillit vaciller. C’était comme si tout son monde s’écroulait à cet instant. Son regard enjoué laissa place à une mine désemparée. Il essaya de rester calme, baissant sa tête en signe de respect. Mais la gratitude n’était point présente. Lorsqu’il posa à nouveau les yeux sur ce prince qu’on lui avait présenté, de la détresse pouvait se ressentir en lui.
Sans vouloir vous manquer de respect prince…. Pourquoi…?
     Il se rendrait compte à cet instant que sa seule chance de prouver son ascendance à cette famille qui le rejetait lui avait été volé. Cette épreuve qu’il avait choisi d’embrasser de son plein gré afin de ne pas être rejeté et montré qu’il était bien le fils de son père, cette unique opportunité lui avait été prise. Le désarroi en lui commença à faire scintiller ses yeux, qui s’humidifiaient peu à peu. Son poing se resserrait. Il essayait de ne pas pleurer, concentrant son attention à ne pas verser de larmes, alors que se levait dans la salle un grand courant d’air surprenant, au vu de l’heure dans le désert.


_________________
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Dim 19 Fév - 16:40


Akira

Suite à l’altercation avec les Sunajin, une rencontre dès le lendemain matin fut organisé avec le chef du groupe. Un Jiken, qui explicitait les désirs du garçon que d’éveiller ses pouvoirs claniques. Un entraînement pour prouver ses origines ? Avait-il oublié de préciser que la substance que le jeune garçon avait ingérée était mortelle ? Malgré les explications et les tentatives de justification du responsable de cette mascarade, l’impression qu’il me laissait était la suivante : on avait essayé de se débarrasser de ce paria.

Le pourquoi que le Jiken avait exprimé, dans un désespoir profond, faisait allusion à cette volonté d’être accepté et reconnu par les siens. Un sentiment profondément humain que j’avais transcendé par ma nature divine. Je n’avais plus besoin d’être accepté par la populace, mon rôle était de régner sur celle. Et ma volonté transcenderait les barrières du possible, faisant entrer mon nom dans les légendes. Mon ascension sera source d’inspiration pendant des siècles à venir, je serais un exemple pour tous. À commencer par ce garçon.

    « Pourquoi ? Une question intéressante. »


Récupérant une coupe sur la table basse, juste à côté du trône sur lequel j’étais assis, je le tendais à Akira afin qu’il me serve de quoi boire.

    « J’ai eu vent de ton histoire, Kyösaku Jinpachi, supposé Jiken. Je sais que tu étais volontaire. J’ai discuté avec le chef de ton groupe. Je n’ai perçu dans son regard aucune bienveillance. La seule chose qu’il voulait de toi, c’était de te voir mourir. Sais-tu au moins ce qu’était la substance qu’ils t’ont fait boire ? »


Une fois servi, j’amenais la coupe juste devant mes lèvres, fixant de nouveau le petit agneau que j’avais sauvé.

    « Du poison. Aucunement là pour te permettre d’éveiller tes pouvoirs afin de prouver ton ascendance, non. Juste là pour mettre fin à la vie d’un paria. »


Buvant une gorgée, je reprenais exactement la même posture

    « Et quand bien même il s’agissait ici d’un entraînement, il aurait conduit irrémédiablement à ta mort. Ma présence ici est la seule raison expliquant ta survie. Estime-toi heureux de ne pas être mort inutilement dans un désert. Chaque vie est précieuse, il faut savoir la préserver. Surtout qu’il y a des moyens bien plus efficaces afin de parvenir à éveiller un attribut génétique… Et crois-moi, je m’y connais, je suis médecin ! »


Il s’agissait ici d’une demi-vérité : chaque vie utile est précieuse, le reste n’a aucune importance. Si on est pas utile, on ne mérite pas de vivre. Est-ce que tu m’es utile, Jinpachi ? Je l’espérais pour toi.

    « Alors dis-moi, jeune homme, pourquoi tant de zèle ? Pourquoi aller jusqu’à sacrifier sa vie pour être reconnu par des gens qui ne reconnaissent même pas ta volonté ? »

_________________

OST:
 
XP : 124
Messages : 16
avatarSunajin
Kyösaku Jinpachi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Ven 24 Fév - 19:17
     Les yeux tournés vers le sol, le cœur gros, il était là immobile, bouleversé, tourmenté par la réalité de la situation dans laquelle il s’était retrouvé suite à l’acte de compassion qu’avait témoigné à son égard ce prince. Cependant, pour lui, ce qu’il venait d’ouïr n’était que la partie émergée de l’affaire. Le gros de l’histoire arrivait et le moins que l’on puisse dire, c’était que cette fois, c’était vraiment dur à encaisser.

     Le breuvage qu’on lui avait offert pour le test n’était que du poison en réalité ? Ces membres de ce fameux clan Jiken avait donc souhaité se débarrasser de lui à ce point. Il vacilla et se retrouva sur son arrière train. Ses jambes n’avaient tout à coup plus de force... Son cœur s’emballait alors que la raison le quittait. Ses yeux devenaient la source d’un torrent violent qui dévalait le long de ses joues. Ses mains se posaient sur sa tête alors qu’il n’arrivait point à comprendre d’où venait ce pincement au cœur qui le déchirait ainsi de l’intérieur avec tant de violence. Tel un tsunami d’émotions envahissant son esprit, on pouvait noter les différences expressions que prenait son visage, avant de se figer sur une qui montrait une incroyable détresse.

     Sa vue brouillée par les larmes lui montrait que l’être à la crinière dorée continuait toujours parler, mais il n’entendait rien, comme si tout son être avait dressé une barrière afin de le protéger de l’atrocité dont il venait de prendre connaissance. Ses mains se rejoignaient sur sa poitrine, comme s’il éprouvait des difficultés à respirer, alors qu’il était parcouru de légers tremblements. Ses suppliques silencieuses se transformaient en sanglots, sanglots qui laissèrent place à des cris. Des cris d’une rare intensité, qui semblaient dicter l’intensité des bourrasques de vent qui évoluaient crescendo dans une valse sonore des plus froides.

     Il resta ainsi longuement, pleurant son sort sans même se soucier des personnes en sa présence, revoyant intérieurement l’ensemble des évènements qui avaient conduit à tout cela, depuis le jour de son arrivée dans ce village aux confins du désert, à sa décision de prouver qu’il était bien le fils de son père, chacune des étapes lui retirant un peu plus encore de son envie vivre.
Pourquoi m’avoir sauvé si c’est pour me mettre mon cœur en morceaux ? J'aurais préféré mourrir sans le savoir... Au moins... je n'aurais pas eu si mal...
     La raison l’avait quitté à présent, seul un désir de voir ce mal le guidait à présent. Un profond dégout montait en lui alors qu’il se calmait peu à peu en se relevant, les pupilles dilatées, titubant vers le prince qui lui avait sauvé la vie, et par la suite mis nez-à-nez avec la cruelle réalité de sa situation. Une idée sombre avait pris naissance dans son esprit. Elle se concrétisait à présent sous forme de mots, qu'il se laissait aller à dire à son bienfaiteur.
Tuez-moi… S’il vous plait…

_________________
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Lun 20 Mar - 9:04


Akira

Mes dires éveillèrent une torpeur frénétique chez le jeune pré-adolescent. Perdant d’abords l’équilibre, ses jambes s’effondrèrent sous la violence de mes révélations. Son regard se flouta, et son silence se transforma en sanglot, tandis que je buvais tranquillement mon verre de vin comme s’il s’agissait de ses larmes. La douleur était une passe nécessaire au début de sa formation. Détruire jusqu’au fondement d’une personne pour la reconstruire à mon image, c’était là un exercice bien plus facile que de façonner quelqu’un déjà bien construit.

Il était jeune, et possédais potentiellement des atouts de Jiken qui pourrait m’être fortement utile. La facilité qu’avait ce clan à pouvoir moduler la nature même du chakra était fascinante, presque mystique. Si de nombreux clans à Suna pouvaient éveiller mon attention, celui-là faisait aisément parti du top 3. Ah… Mon petit Jinpachi, je nourrissais en moi l’espoir que tu ne sois pas une déception, ni une perte de temps.

    « Pour moi, quelqu’un a le droit de connaître l’entière vérité sur pourquoi il se bat et pourquoi il veut combattre quitte à en mourir. Si ces deux conditions sont réunies, alors je ne vois pas d’inconvénient à lui révéler la vérité. »


Je prenais une nouvelle gorgée du doux nectar qu’Akira m’avait servis.

    « Je pourrais te tuer, en effet, mais ce n’est pas à moi de le faire. Je te l’ai dit, jeune Jinpachi : chaque vie est précieuse et possède son utilité. Je me refuse donc de t’accorder ce droit, d’autant plus que j’ai respecté mes obligations. »


Je posais ma coupe sur le côté, observant toujours celui qui pourrait devenir un de mes élèves.

    « Je t’ai offert la possibilité de prolonger ta vie. Maintenant, je vais t’offrir une alternative vertueuse, mais ce sera-là le dernier présent que je te fais gracieusement. Voilà la nature de mon présent : je t’offre une place à mes côtés, Kyösuke Jinpachi, en tant qu’apprenti. Je ne crois pas que notre rencontre sois le fruit du hasard, il s’agit peut-être là d’un dessein divin qui nous dépasse. »


Effectivement : il s’agissait là d’un dessein divin. Du miens, qui le dépassais de loin. Je lui adressais un sourire.

    « Si tu acceptes, sache que l’exercice sera difficile et nécessitera une loyauté sans limite. Tu devras être capable de me faire confiance en toutes les situations. En échange de ta vie, je ferais le nécessaire pour t’aider dans ta quête. Je trouverais un moyen de te faire développer l’attribut génétique des Jiken, et tu deviendras un Shinobi accomplis à mon service. Comme tels, je subviendrais à tes besoins : nourriture, toit, vêtements… Cela ne sera plus un problème. »


Je ramenais la coupe à mes lèvres, buvant un peu de vin de nouveau, laissant le temps au pré-adolescent de réfléchir.

    « Tu as le choix, désormais. Tu peux repartir avec eux, ce qui te mènera irrémédiablement à la mort. Tu peux aussi fuir dans le désert, voyager, et apprendre par toi-même comme tu l’as fait jusqu’à présent… Où venir avec moi. Tu es à l’un des carrefours de ta vie, qui changera radicalement ton existence. A toi de choisir… »


Je faisais pause, dégustant la fin du vin.

    « Choisis vite, mais choisis bien Jinpachi…  Je ne peux retarder plus longtemps mon voyage. »

_________________

OST:
 
XP : 124
Messages : 16
avatarSunajin
Kyösaku Jinpachi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Ven 28 Avr - 15:07
      Le mot dérive pourrait être utilisé de multiples manières, mais une chose était sûre. Jamais il ne trouverait meilleur endroit pour être employé qu’à cet instant. Car en effet, ce que vivait en ce moment le jeune garçon n’était rien de plus que cela. Et pourtant, même au milieu des ténèbres qui voulaient l’absorber, une lueur tentait de le ramener à la surface, à l’abri de cette noirceur qui le gagnait.

      Les mots qu’il avait laissé sortir à l’intention de l’homme aux prunelles écarlates exprimaient d’une manière claire la détresse de sa situation. Être une personne d’exception amène la solitude. Se tenir à une hauteur que le commun des mortels ne peut espérer atteindre, a tendance à entrainer la haine et la colère des siens, avait-il lu dans plusieurs ouvrages durant sa vie. Lui qui n’était point de ce monde-là, pourquoi avait-on voulu le voir disparaitre. Quelle pouvait être la raison qui avait poussé l’ancien à prendre une décision aussi sévère à son encontre ? Le cerveau du garçon avait beau examiner la question dans tous les sens, la réponse restait à chaque fois la même. Les « pseudo » siens ne désiraient point son existence.

      Cette conclusion souleva le plus gros pincement au cœur du garçon qui se sentit sombrer devant l’image de sa mère. Cette dernière qui lui avait donné cette pilule en l’encourageant. Etait-elle au courant de ce qu’elle allait lui faire ? Avait-elle choisit de se débarrasser de lui ? Son fils qu’elle avait toujours couvert d’un si grand et doux amour maternel ? La sanité de son esprit s’en allait à ces interrogations. Il se sentait plonger dans des sables mouvants, une chaine d’acier attachée à ses jambes. Le dégout qu’il avait alors pour son être était devenu tel qu’il ne réagissait point à son sauveur qui avait repris la parole. Se demandant quelle était sa place dans ce monde si personne ne le désirait, son subconscient réagit aux paroles de ce Natchouki.
 
      Le vent dont l’intensité n’avait cessé d’augmenter sembla comme s’apaiser à la proposition de l’homme à la crinière dorée. Chaque vie est précieuse et avait son utilité disait-il. Mais quelle pouvait bien être la sienne se demandait le garçon. C’est alors que son sauveur lui fit cette proposition qui ressemblait tellement à une arnaque, mais qu’il ne pouvait refuser pour le moment. Se sentir désirer par quelqu’un et être nécessaire à cette personne, avoir quelqu’un vers qui retourner quand tombe le soir pour illuminer sa nuit.

      Relevant légèrement la tête, son regard se posa sur cet être qui se proposait de lui offrir ce foyer qui lui avait été retiré le jour où il avait pris cette pilule.
Je ne sais pas…. Disait-il en reniflant.
Si même ma mère m’a tourné le dos…Sniff… Sniff… Je ne sais pas… En quoi pourrais-je vous être utile ?
      Sa tête se rebaissait alors que les larmes le regagnaient de plus belle. Ses poings se resserraient sur eux-mêmes. Son corps se crispaient et sa mâchoire se refermait sur sa lèvre inférieure, appliquant une pression si forte qu’elle finit par laisser perler des gouttes de sang au coin de sa bouche. Il ne savait même plus quelle était sa place dans ce monde. Que devait-il dire pour avoir une épaule sur laquelle se laisser aller et extérioriser tout cette accumulation qui le faisait haleter presque. La mort? L'apprentissage? Tout semblait si confus pour lui en cet instant alors que les petites perles rouges sur ses lèvres commençaient à teinter la toile de la tente qui faisait office de sol.

_________________
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   Dim 7 Mai - 2:32


Akira

Le jeune homme se demandait en quoi pouvait-il m’être utile. Je l’observais d’un regard doux, avant de déposer mon verre sur une petite table de service à côté de moi. Alors qu’il se mordait les lèvres jusqu’au sang, mon Kerryûgan frémis de nouveau. Je m’avançais vers lui, avant de poser un genou à terre afin de me mettre un peu plus à son niveau.

    « Allons, jeune Jinpachi. As-tu donc déjà oublié qui je suis ? Je suis un Prince. Mon destin est de régner, guider et protéger tout un peuple entier. Mais pour ce faire, j’ai besoin de gens de confiance, sur qui je peux compter. Veux-tu en devenir un ? »


Akira nous rejoignit, enveloppant l’enfant d’un drap blanc.

    « Avec ma bénédiction, mon peuple te reconnaîtra comme l’un de ses gardiens. Tu seras un des agents de la protection que je leur confère. Tu auras la reconnaissance de mon peuple, mais aussi la mienne et celle de tes frères et sœurs d’armes. Ensemble, nous créerons un monde plus juste et prospère. »


Oui, jeune Jinpachi. Mon peuple sera heureux de me servir, car c’est Sithis en personne qui les guiderait. Un Dieu clairvoyant et puissant.

    « Aujourd’hui, tu es faible et orphelin. Mais je ferais de toi un être fort. Akira était un orphelin, comme toi. Je l’ai rencontré, je l’ai sorti de la rue, et sauvé de la mort. Je lui ai offert un toit, à manger et un avenir. Il est mon majordome, il veille sur moi et m’aide à construire ce monde que je souhaite ériger. Si tu le désires vraiment, tu pourras prendre part à cette grande aventure à mes côtés. »


J’offrais une étreinte réconfortante à ce jeune enfant.

    « Alors sèche tes larmes, mon jeune garçon… »


Je me séparais de lui, posant simplement mes mains sur ses épaules.

    « Et prends place à mes côtés. Je te formerais. Tu me serviras. Et ensemble, nous guiderons et protègerons la destinée de milliers de gens. »


Et moi, je régnerais.

    « Récupère le peu d’affaires que tu possèdes Jinpachi, nous y allons. Notre prochaine destination est le village caché du sable. Et ton prochain objectif : devenir un ninja, Genin de Suna. »


Je souriais, me retournant vers Akira.

    « Occupe-toi des préparatifs, nous y allons. »

_________________

OST:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]   
 

Un sauvetage princier... [Feat Jinpachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Vent :: Désert de Kaze no Kuni :: Temple du Vent-