AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Un Hyûga perdu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 16
Messages : 7
avatarKonohajin
Hyûga Arachi
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un Hyûga perdu    Mer 22 Mar - 20:31
Une goûte en suivait une deuxième, j'avais les yeux fixés sur cette poche, admirant le temps passé. L'ennui me prenait, et je me surprenais à vagabonder du regard sur la salle où je me trouvais. Un drap blanc sur moi, de petites tâches de sang séchées sur ce dernier. Je venais de retrouver conscience quelques minutes auparavant et n'avait déjà qu'une idée en tête, sortir de cette pièce morbide. A mes coté, un lit vide, récemment fait et plus propre que celui que j'avais laissé chez moi. Je détournais mon regard vers la porte entrouverte et entrevoyais des infirmières accourir de tout coté. Je mentirais si je disais que certaines délicates et généreuse formes n'ont pas attiré mon regard.


J'essaye de me relever dans mon lit,mais une douleur vint empoigner mon bas ventre. L'impression d'un déchirement à l'arme blanche m'avait pris et une grimace vint se dessiner sur mon visage. Je soulevais mes draps aussi délicatement que si je tenais les ailes d'un papillon des bouts des doigts. Ma grimace figée sur ma face, je prenais conscience de ma blessure. Un bandage faisait le tour de mon ventre et une tâche rouge de sang venait cassé le banc de mon abdomen.

Mes souvenirs donnait l'impression de se perdre alors que j'essayais de me remémorer l'affreux accident qui me valut cet état. Je levais les yeux vers la porte une deuxième fois à la recherche d'explication. L'afflux d’infirmière et de médecin ne semblait se soucier de l'angoisse qui apparaissait dans mes yeux. Alors que j'essayais de crier au désespoir, je me rendais compte de la fatigue qui avait prit contrôle sur mon corps. On ne pouvait perdre autant de sang et en ressortir en forme. Je serrais avec le peu de force qui me restait, mes draps. Mon regard devint flou et de mes joues ruisselaient un liquide tiède et salé.

Je portai mes mains sur ma tête avec hésitation et peur. J'avais l'impression de découvrir mon corps pour la première fois. Alors que ma main se posait sur ma chevelure, une douleur vif me pris et ma surprise fut grande de découvrir un pansement là où des cheveux auraient dût être.

Alors que ma panique ne faisait que grandir, comme pour répondre à mes question, une silhouette féminine rentra dans la chambre. Si quelques secondes au par avant, mon regard était à l’affût des formes féminines, cette fois-ci je ne voyais en cette femme qu'une réponse aux questions qui valsaient dans ma tête. Je la regardais avec des yeux paniqués, horrifiés et une pincé de larmes sur les cotés.

-Qui suis-je ?
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un Hyûga perdu    Dim 26 Mar - 13:29
Sakura se leva et ouvrit directement sa fenêtre. Elle avait besoin d'air. Un nouveau cauchemar, un de ceux qui ne vous laissaient de répis que lorsque vous êtes trop occupés pour penser. Elle était trempée de sueur, la peur l'ayant envahie dans son sommeil. La peur de perdre ceux qui lui sont chers, la peur de retrouver la mort et la terreur omniprésentes de la guerre. Yamanaka Yui avait bien insinué que la guerre reviendrait sous peu, et depuis, de nombreux rêves noirs hantaient les nuits de la Jônin. Parfois, elle les maîtrisait, mais d'autres jours comme celui-ci, elle cédait à la panique.

Cette peur l'envahissait alors pour quelques jours. Elle guettait alors les nouvelles, les missions proches de Tsuchi no Kuni, tout ce qui pourrait annoncer un nouveau début de guerre ou une attaque plus sournoise d'Iwa. Elle respira donc longuement, assise sur la puits de la fenêtre, jusqu'à finalement être de nouveau calme. Elle ne devait pas y penser, ce n'était que les insinuations de Yui qui la troublaient, ce n'était rien. Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait rien faire de préventif, il fallait attendre et être prête, voilà tout ce qu'elle pouvait faire.

Peu à peu, l'Eisennin retrouvait sa sérénité. Lorsqu'elle fût de nouveau maîtresse de ses émotions, elle ferma les battants de l'ouverture puis alla se changer pour commencer le travail qu'elle devait faire quotidiennement. Tout d'abord, aller à l'échoppe du quartier Senjû pour vérifier les stocks, puis aller chercher les plantes manquantes dans les environs lorsque c'était possible. Ensuite, elle allait à l'Académie le matin pour s'exercer et s'occuper de ses kouhais lorsque c'était nécessaire, puis elle retournait à l'échoppe pour aider le vieux Senjû à tenir la boutique.

C'est lorsqu'elle arriva dans les aires d'entraînement que la trentenaire se fit interrompre dans sa routine par un messager. Celui-ci avait filé jusqu'ici, l'hôpital avait besoin de renforts. En effet, une sévère épidémie faisait rage et une troupe de bandits faisait des ravages dans les villages alentours. À cela s'ajoutaient tous les shinobis et kunoichis qui revenaient blessés ou malades de leur mission ainsi que les malades habituels... Les médecins étaient débordés et ils avaient besoin de l'aide de tous les eisennins de bon niveau pour leur prêter main forte. Sakura était de ceux qu'ils contactaient toujours en premier, connaissant ses talents et sa bonté. Elle les avait sauvés plus d'une fois, et cette fois encore, elle accepta la demande avec un sourire. Voilà qui occuperait son esprit.

Elle fila donc vers l'hôpital tandis que le messager qui était venu la trouver partait chercher d'autres aidants. Une fois sur place, elle vit qu'effectivement, toutes les chambres étaient prises, à quelques lits près. Certains devaient rester seuls, d'autres n'avaient pas encore été affectés à un lit... C'était un trop grand afflux de malades et de blessés pour le nombre de médecins qui travaillaient. Sakura se dirigea alors directement vers les locaux du personnel pour pouvoir mettre une tenue adaptée à l'hôpital. Elle avait son propre casier depuis quelques semaines puisqu'elle venait régulièrement, et sa tenue l'y attendait patiemment. Une fois changée, elle alla à l'accueil où l'infirmier en poste lui donna une liste de malades qu'elle devait aller voir.

Attrapant le papier qui expliquait brièvement la situation des gens dont elle s'occuperait, elle le regarda avec attention, commençant par le haut de la fiche. Une dame âgée qui se plaignait de maux de tête. La consultation se fit tranquillement mais de manière précise. La Jônin se devait, comme toujours, d'être efficace sans être dans la précipitation. C'était le meilleur moyen de perdre du temps que de trop se presser.

Ensuite vint le tour d'un jeune garçon qui s'était cassé la cheville dans la fuite de son village pendant l'attaque. L'atèle terminée, Sakura le laissa après l'avoir rassuré et lui avoir promis de repasser dans la soirée quand elle aurait fini son tour, puisque le garçon ne pouvait marcher pendant quelques jours, même avec le bandage sollide.

La troisième personne qu'elle consulta était un shinobi. Il était là depuis un certain moment, et visiblement, il s'était réveillé. Perte de mémoire temporaire donc. Elle devait vérifier que ses blessures étaient refermées et parler avec lui un moment pour vérifier que tout allait bien. Elle rentra donc dans sa chambre alors que celui-ci portait la main à sa tête avant de lâcher un gémissement de douleur. Il se retourna alors vers elle et la regarda, paniqué. Il avait peur. Des larmes commençaient même à se former au coin de ses yeux. Un patient peu facile.

    « Qui suis-je ? »


Il était dérouté, cherchait un point de repère. C'était à elle de l'aider à reposer les pieds sur terre pour qu'il soit capable progressivement de retrouver la mémoire, et pour cela, la discussion serait le meilleur moyen.

    « Vous êtes Hyûga Arachi, un Chûnin de Konoha, tout va bien, regardez, c'est écrit là. »


Elle était souriante, prenant un air aussi agréable et gentil que possible. Elle devait se montrer amicale pour qu'il reste calme et ne perde pas tout ses repères. Elle prit une chaise et s'asseya à côté du lit, proche de lui, le dossier sur les genoux. Elle lui avait montré le document où était inscrit son nom ainsi que son ordre de passage. Le voir inscrit ainsi l'aiderait peut être à se calmer, à être rassuré.

    « Je suis Nara Sakura, je suis là pour m'occuper de vous et vérifier que tout va bien. Vous accepteriez que l'on parle un peu ? Par exemple, essayez de me dire ce dont vous vous souvenez. Que vous est-il arrivé pour que vous soyez dans cet état ? »


Tout en écoutant sa réponse, la jeune femme posa le dossier sur le bord du lit et se releva.

    « Je dois regarder vos blessures pour voir si elles se referment bien et sans problèmes ou si je dois y appliquer un traitement, d'accord ? »


Après avoir obtenu son accord, Sakura se pencha sur lui pour vérifier tout d'abord la blessure à la tête. Peu profonde mais large, il avait perdu pas mal de sang, et cela prendrait un moment avant de guérir totalement. Il devrait cependant être un peu patient, elle préférait garder son chakra pour les cas extrèmes ou pour ceux dont la vie était en danger. Elle souleva donc les bandages avant de les refaire tout aussi délicatement. C'était en bonne voie. Elle regarda ensuite la blessure au ventre de l'homme, c'était aussi bien propre. La personne qui s'était occupé de lui jusque là savait ce qu'elle faisait et restait attentive à ses patients malgré le surpeuplement de l'hôpital. C'était bon signe. Mal s'occuper des gens, c'était se rajouter du travail, alors mieux valait-il rester cinq minutes de plus pour vérifier que tout allait bien que de bâcler pour devoir revenir y passer deux heures le lendemain.

Elle vérifia ensuite les jambes de l'homme qui étaient entaillées à plusieurs endroits, mais rien de grave. Cela tenait plus des éraflures dûes aux ronces qu'il avait rencontré dans sa chûte éventuelle. Sa vérification terminée, elle se rasseya, toujours souriante. Elle se voulait aussi rassurante que possible.

    « Tout est en bonne voie de guérison pour ce qui concerne vos blessures physiques. Alors, pouvez-vous m'en dire plus sur ce qui vous est arrivé ? Des détails qui vous reviennent en mémoire ? N'hésitez pas à parler, je suis là pour ça. »

_________________
 

Un Hyûga perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» PERDU DOSTY CANICHE ABRICOT 1 AN (33)
» Seul et perdu...
» Rêve perdu cherche rêveurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Feu :: Konoha :: Hôpital-