AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Sam 17 Déc - 14:13
Rencontre Forestière Florale
Nara Sakura
Nara Sakura
« L'Ombre Colorée »
Eishiro
Eishiro
« Le rubis de Kusa »


        Sakura se promenait dans la forêt de Hi no Kuni à la recherche de certaines plantes qu'elle devait trouver en une quantité certaine pour pouvoir refaire les stocks de l'échoppe du vieux Senjû. Le temps était assez lourd, la pluie finirait par tremper toute la région. En même temps, cela faisait un certain moment qu'il n'avait pas plus, et ce petit déluge serait le bienvenu pour permettre à la végétation de recommencer à pousser au printemps prochain. Les lacs souterrains devaient être pleins pour que les plantes puissent grandir le plus possible. Elle cherchait notamment des fleurs Jofuku, fleurs aux propriétés médicinales intéressantes. Celles-ci se trouvaient au coeur de la forêt que la Jônin arpentait actuellement, dans les petites clairières.

   La forêt était calme, elle avait même croisé quelques petits animaux qui mangeait ça et là des fleurs ou de l'écorce. Elle s'était amusée à en pourchasser un petit qu'elle avait trouvé très mignon pendant un moment, un petit écureuil gris qui galopait bien vite entre les arbres. Après quelques minutes, il avait fini par grimper à un arbre et disparaître dans les branches, ce qui avait fait sourire l'enfant qu'elle était.

   La femme de Konoha avançait dans les fourrés cherchant méthodiquement ce dont elle avait besoin, et finit par tomber sur l'un de ces villages perdus au milieu de la forêt de Hi no Kuni. À première vue, le village était calme, les habitants devaient être chez eux, rien ne se passait. Elle finit cependant par entendre un cri de souffrance qui lui glaçat le sang, et se précipita vers l'origine du cri en question.

" AAAAAAAÏÏÏÏÏÏÏÏEEEEEEEEEEEEUUUUUUUHHHHH !!! VOUS ME FAITES SUPER MAL ! FAITES ATTENTION PUTAIN ! "

  Un homme était allongé devant un bâtiment en construction, et probablement les trois quarts des habitants étaient là autour, soit à regarder le bâtiment soit à regarder le blessé. Celui-ci avait une fracture ouverte à la jambe gauche, et du sang coulait en trop importante quantité. Deux hommes autour de lui essayaient d'arranger la situation mais ils n'étaient visiblement absolument pas capables de prendre soin de lui. Le village n'avait probablement pas de soigneur, ou celui-ci avait été réquisitionné à l'hôpital de Konoha momentannément. L'homme mourrait rapidement si personne n'était capable de s'occuper correctement de lui. Sakura fila vers l'homme en question, se doutant qu'il ne tiendrait pas très longtemps ainsi.

" Laissez-moi m'occuper de lui, il ne vivra pas longtemps si personne ne s'occupe de ça. "

  Les villageois étaient perplexes, y compris le blessé. Ils ne s'attendaient absolument pas à voir quelqu'un débarquer à ce moment, et encore moins quelqu'un qui leur viendrait en aide. C'était cependant dans la nature de Sakura d'essayer de sauver toutes les âmes qu'elle pouvait.

" Ne bougez pas, sinon vous allez vraiment souffrir. Pouvez-vous m'apporter de l'eau chaude, de l'alcool et un morceau de bois ou de cuir, quelque chose dans lequel il pourrait mordre ? "

  Visiblement personne ne réagissait, ce n'était pas franchement bon pour son patient. Elle les pressa alors.

" Je suis Sakura Nara, une Eisennin de Konoha, j'ai entendu cet homme crier et je n'ai pas pour habitude de laisser des personnes dans le besoin. Apportez moi vite ce que je demande sinon il va mourir ! Vite, s'il vous plait ! Vous ne voyez pas le sang qu'il perd ?! "

  Les deux hommes qui se tenaient autour du blessé et qui avaient tenté de le bouger, ne réussissant qu'à le faire souffrir un peu plus, finirent par réagir et partir en courant chercher ce que demandait la jeune femme.

 " Tenez bon, comment vous appelez-vous ? Vous ne devez pas vous laisser aller, ce sera plus compliqué si vous n'êtes pas conscient. Tout va bien se passer, ne vous en faites pas. Vous remarcherez d'ici trois mois au plus tard.
- Je... Je m'appelle Minoru... On était sur le toit avec Haru quand ça s'est effondré sous nos pieds...
- Je vois. Haru va bien lui ?
- Je sais pas, il n'est pas ressorti du bâtiment, les autres sont en train de le chercher...
- Ok, je m'occupe de lui dès que j'ai fini avec vous. "

  Les hommes revinrent finalement avec ce qu'avait demandé Sakura, et elle se releva pour préparer son espace de travail. Elle demanda discrètement à l'un des deux hommes de donner une grosse claque à son patient pour le distraire, qu'il souffre moins lorsqu'elle replacerait l'os. Elle fit donc boire quelques gorgées d'alcool à Minoru, puis lui sourit en lui souhaitait du courage et en lui donnant le morceau de peau animale qui avait été amené à sa demande.

- Maintenant !
- ET PUTAIN ! POURQUOI TU ME FRAPPES MAINTENANT TOI TU NE VOIS PAS QU'ELLE EST EN TRAIN DE... AAAAHHGNNNNNNN !
- Voilà, l'os est remis en place. Merci pour la distraction. Tenez bon, je vais désinfecter avant de vous soigner. Ramenez-moi de quoi faire une atèle s'il vous plait, il devra la garder un moment. "

 La Nara lava la blessure à l'eau chaude puis la désinfecta à l'alcool. Elle lui donna une serviette qu'elle avait trempé dans l'eau et lui dit de la mettre sur son front pour calmer la douleur, le faisant s'allonger désormais. Posant ses mains délicatement sur la blessure, elle murmura une suite de mots magiques rapidement, refermant les vaisseaux sanguins, enlevant le surplus de sang dans les chairs et refermant ensuite la peau grâce à son Eisenjutsu. Elle lava à nouveau la plaie refermée pour enlever le sang, nettoyant la peau avec attention et douceur grâce à une seconde serviette de tissu pour ne pas appuyer sur la fracture. Elle lui fit ensuite une atèle avec les branches les plus droites que lui avaient ramené les deux autres, maintenant la jambe de son patient la plus droite possible. Une fois l'opération terminée, elle essuya son front et rentra dans le bâtiment à moitié effondré avec les autres pour sortir le corps inconscient de Haru qui semblait saigner de la tête et de l'épaule droite. Elle s'occupa alors de son second patient, lui faisant des bandages solides en plus d'employer son chakra pour le rétablir et vérifier qu'il n'y avait aucune particule étrangère à l'intérieur des blessures de l'homme trentenaire.

Bouh:
 


_________________
| Sakura's Theme |
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Dim 18 Déc - 4:15
La forêt d'Hi no Kuni est certes un endroit magnifique, mais pour quelqu'un de mon rang qui a essentiellement grandi dans des milieux forestier et dans un palais, cela reste une vue des plus basiques.

Je m'amusais à faire graviter une pièce autour de moi pour passer le temps, tout en marchant. Cette forêt était d'un calme légendaire, pas un bruit, ni une personne a l'horizon à par moi.

Je pense que c'est bien la première fois que je regrette de ne pas être accompagné, je m'ennuyais tellement que le temps me semblait une éternité.

Le village était enfin à porter de vue, mais j'aperçus brièvement une foule rassemblée autour de ce qui semblait être un tas de ruine. Un accident peut-être ? Une réunion de chantier ? Ou tout simplement une dispute ?

Plus je me rapprochais du lieu et plus la théorie de l'accident était plausible, mais cette femme guérisseuse, me semblait compétente si à elle avait guérit à elle seule ces deux personnes allongée sur le côté.

J’attendis près du mur  que cette femme finisse ses inspections et se repose un peu, avant de peut-être lui parler ou non, mais une villageoise m’interpella sans raison.

«  Mon pauvre petit, tu as perdu ta maman ?  Tu veux que je t’aide à la retrouver ? »

Je fis graviter une pièce d’or dans la main qu’elle me tendit en souriant.

« Vous êtes gentille, mais je sais me défendre » disais-je d’une voix calme accompagné d’un joli sourire.

Mais la gravité la fit paniquée et recula si vite qu'elle trébucha contre le mur, je m'accroupis donc en la fixant du regard.

«  Je m’excuse de la gêne occasionné, tenez ces trois pièces d’or supplémentaire »

Disais-je d'un air triste, puis-je me dirigeai un peu plus loin dans le village oubliant même cette guérisseuse avant de m'asseoir sur un banc.

Durant l'occupation d'Iwa je ne devais pas montrer mon pouvoir aux membres extérieurs du palais, mais je ne pensais pas effrayer cette pour si peu.

'-':
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Dim 18 Déc - 13:18
Rencontre Forestière Florale
Nara Sakura
Nara Sakura
« L'Ombre Colorée »
Eishiro
Eishiro
« Le rubis de Kusa »


       La soigneuse expérimentée finissait de s'occuper du second blessé, nommé Haru, refermant ses plaies après les avoir désinfectées et nettoyées, puis lui mettant des bandages solides. Elle demanda ensuite à ce que deux villageois l'emmènent chez lui, sur son lit, pour qu'il se repose, et conseilla à Minoru de faire de même. Elle accompagna même Haru pendant que le fracturé se faisait aider de ces deux compères qui avaient tenté de l'aider avant l'arrivée de la guérisseuse, mais qui cette fois faisaient plus attention. Une fois Haru allongé sur son lit, la guérisseuse fit un dernier check grâce à son Eisenjutsu, puis sourit à la jeune femme qui se tenait à côté d'elle, un peu inquiète, sans doutes la femme de l'homme allongé.

" Il va bien, il a juste besoin de repos mais au final il a surtout été assomé, rien de grave.
- Merci... Vraiment merci beaucoup madame ! Je ne sais pas ce que nous aurions fait sans vous !
- Ce n'est rien ne vous en faites pas. C'est mon métier après tout. "

  Sakura salua la jeune mariée un peu rassurée, lui confirmant une fois encore que son homme ne risquait rien. Elle sortit de la maison où, sur le pas de la porte, l'attendaient une seconde femme, un peu plus âgée, et un vieil homme. C'est la femme qui commença à parler, et Sakura remarqua pendant son discours les traces de larmes sous ses yeux qui étaient eux-mêmes rougis.

" Merci de l'avoir sauvé, j'ai eu si peur pour lui, d'autant plus quand vous avez dit qu'il pouvait en mourir si rien n'était fait...
- Oh désolée, je ne voulais pas vous inquiéter ! Certes, il y a toujours le danger de laisser la personne se vider de son sang, mais ce n'est pas très évident de traiter ce genre de blessures. Pour que la personne puisse remarcher ou réutiliser sa jambe, il faut remettre l'os en place rapidement. Pour la blessure, le mieux est la magie car elle permet de réparer instantanément les vaisseaux et la peau, mais la lésion est toujours là et la fracture n'est pas réparable, ou en tous cas pas à mon humble niveau. Si toutefois vous êtes témoin d'une blessure similaire avec fracture ouverte, le mieux est de remettre rapidement l'os en place si aucun médecin n'est là, puis de faire un garrot, c'est-à-dire de faire un bande serré au dessus de la blessure pour éviter que le sang y aille en trop grande quantité et ainsi limiter l'hémoragie. Dans tous les cas, aller trouver un médecin au plus vite reste la meilleure solution, mais vous pouvez faire gagner du temps et des chances de vie au blessé en agissant ainsi.
- D'accord... Encore merci pour mon Minoru... "

  La femme remercia ainsi plusieurs fois Sakura avant de retourner en courant à ce que l'Eisennin supposa être sa maison, lui ayant répondu avec des sourires et des paroles qu'elle voulait rassurantes. Ce fut ensuite le vieil homme qui prit la parole alors qu'elle l'avait presque oublié.

" Je tenais à vous remercier au nom de mon village d'être venue soigner nos deux bâtisseurs. Un triste accident, une des poutres était pourrie de l'intérieur, heureusement que vous étiez là. Vous venez de Konoha, c'est celà ? Qu'est ce qui amène une shinobi telle que vous dans notre forêt bien-aimée ?
- J'étais à la recherche de fleurs Jofuku et de quelques autres plantes des clairières, pour faire différents types de soins à mon échoppe en ville. Je suis venue quand j'ai entendu les cris, j'ai craint une attaque au début, mais ce n'était que ça, donc c'était facile à régler, je n'allais pas repartir sans faire mon travail.
- Je comprends, le sens du devoir. C'est bien qu'une telle valeur ne se perde pas... Acceptez nos humbles remerciments. Je ne peux pas vraiment vous offrir quoi que ce soit en retour, mais je peux vous dire que vous trouverez deux petites clairières à quelques minutes au nord de notre village, qui sont parsemées de fleurs aux multiples couleurs. C'est possiblement ce que vous cherchez.
- Merci beaucoup ! C'est plus que je n'en espérais ! Je pense que je vais... "

 Une jeune femme arriva en courant, effrayée, quatre pièces d'or à la main. Elle semblait chercher quelqu'un en particulier, mais était vraiment paniquée. Elle couru donc jusqu'au duo qui était en train de se séparer et s'arrêta, essouflée, montrant ses pièces.

" Anka ! Anka ! Regardez ! Un jeune garçon m'a donné ces pièces en les faisant graviter, j'ai eu très peur mais il ne semble pas très aggressif, que doit-on faire ? Je ne sais pas ce qu'il veut...
- Vous l'avez remercié ? Allons voir ce qu'il veut et pourquoi il vous a donné ses pièces. "

 Sakura suivi les deux villageois, se posant plein de questions. Qu'est ce qu'un manipulateur du Jûryokuton faisait ici, près de Konoha ? Était-il rattaché à un village ou simplement un vagabon ? Qu'est ce qui l'avait amené ici dans ce cas ? La shinobi devait savoir les motivations du garçon pour être certaine qu'il n'était pas une menace, ni pour le village ni pour Konoha

 Arrivant sur place, les villageois accompagnés de Sakura retrouvèrent le jeune garçon assis sur un banc, l'air piteux. Le vieil homme s'avança en premier vers l'enfant aux cheveux rouges que venait de lui indiquer la femme, et le questionna.

" Bonjour mon garçon, cette demoiselle est venue te remercier pour tes pièces, mais elle se demande pourquoi tu les lui a donné, et pourquoi avec ce pouvoir ? Je voulais aussi te demander ce que tu faisais là tout seul. Tu es perdu ?
- Merci... "

Sakura resta derrière pendant l'échange entre les villageois et le garçon, puis leur indiqua qu'elle allait s'occuper de celui-ci et vérifier qu'il allait bien. Elle attendit donc que les deux habitants du hammeau retournent à leurs occupations après avoir salué le garçon pour interagir avec lui.

" Salut toi, tu fais quoi ici ? Tu viens du clan Nakagawa c'est ça ? Tu as l'air de venir de loin, tu as faim ? Tu n'es pas blessé j'espère ? "

Bouh:
 


_________________
| Sakura's Theme |
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Mer 21 Déc - 14:13
Eishiro était assis sur ce banc à se demander comment il avait pu être aussi négligeant, lui qui avait réussi à passer inaperçue auprès de l'envahisseur de Kusa.

Mère était claire pourtant la moindre erreur pourrait être fatale, mais pourtant il avait été négligeant avec cette villageoise, mais soyons honnêtes le seul danger dans ce village et cette femme.

Le décor de ce village semblait ne jamais avoir connue la guerre malgré leurs proximités des pays envahis, tout semblait si calme si paisible...

Des bruits de pas se rapprochèrent du jeune prince, méfiant il écouta d'abord les nombreux bruits de fonds, afin de déterminer leurs nombres.

Mais un vieux monsieur lui parla avant même qu'il ne finisse de réfléchir à d'autres possibilités et décida de jouer l'enfant innocent avec son plus beau sourire et répondis rapidement aux questions.

« Il n'y a pas de quoi madame et je m'excuse pour la gêne occasionné, mais je ne pensais pas être aussi effrayant a vrais dire.... »


Le jeune garçon fut interrompu par la guérisseuse qui voulait lui parler en tête-à-tête, méfiant il écouta d'abord ce qu'elle avait à dire avant d'agir.

Quand le jeune noble entendit ses paroles, il se mit à rire nerveusement.

« Moi un membre du clan Nakagawa ? Ahhaha.... C'est en partie vrais, mais je n'ai que du sang Nakagawa je ne les connais que sous le statut d'envahisseur personnellement... »


Eishiro était devenue beaucoup plus serin en voyant que la cette femme était pacifique pour le moment, mais il n'était pas confiant pour autant.

« Je suis l'héritier du pays de Kusa comme le prouve ce bracelet, mais me comparer à l'envahisseur c'est bien la première fois qu'on m'insulte autant, mais non je n'ai point faim et je ne suis point pauvre » Il la regarda d'un air interrogateur.

« Et vous qui vous êtes ? Une âme généreuse qui sauve des vies et qui n'enferme pas ceux qui maitrise la gravité ? Pas que je ne vous sois pas reconnaissant de punir, mon erreur qui aurait pu m'être mortel un jour, mais je ne comprends pas vos intentions. »

L'enfant regarda la forêt au loin d'un air songeur et triste.

« Dite, vous savez pourquoi mon pouvoir effraie autant et que je n'ai pas le droit de le montrer ? »

>.<:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Ven 23 Déc - 10:21
Rencontre Forestière Florale
Nara Sakura
Nara Sakura
« L'Ombre Colorée »
Eishiro
Eishiro
« Le rubis de Kusa »


       Restant en retrait durant l'échange entre le garçon et les villageois, Sakura prit le temps d'observer les environs. Ils étaient en bordure du village, seule la forêt les entouraient. Il n'y avait personne d'autre, pas le moindre mouvement à la lisière. Il ne semblait pas accompagné, il était seul dans cette escapade. C'était plutôt étrange, elle imaginait mal Iwa envoyer un garçon seul, surtout si jeune, en mission. À moins qu'il ne fasse que du repérage... Elle verrait cela bientôt. Elle s'approcha donc de lui lorsque les deux habitants partirent, lui posant quelques questions de base pour voir dans quel état il se trouvait et comment il réagissait.

« Moi un membre du clan Nakagawa ? Ahhaha.... C'est en partie vrai, mais je n'ai que du sang Nakagawa je ne les connais que sous le statut d'envahisseur personnellement... »

 Il lui semblait assez évasif, mais la jeune femme n'aurait su dire s'il craignait d'être découvert ou s'il était juste incertain lui-même. Ou peut être avait-il conscience que quoi qu'il dise, maintenant qu'elle avait eu la confirmation que c'était bien le pouvoir des Nakagawa qu'il possédait, elle serait méfiante.

« Je suis l'héritier du pays de Kusa comme le prouve ce bracelet, mais me comparer à l'envahisseur c'est bien la première fois qu'on m'insulte autant, mais non je n'ai point faim et je ne suis point pauvre »

 C'était vrai qu'à sa façon de parler et à sa réaction, cela pourrait s'avérer vrai. Elle n'avait cependant pas assez d'éléments pour en être certaine et hésitait quant à l'attitude à adopter. Elle aurait pu le ramener à Konoha en lui bandant les yeux. Il n'aurait pas su dire où se trouvait la ville précisément et aurait pu ainsi être questionné plus en détails, au vu de sa position si proche d'une cité cachée qu'il n'est pas sensé connaître.

« Et vous qui vous êtes ? Une âme généreuse qui sauve des vies et qui n'enferme pas ceux qui maitrise la gravité ? Pas que je ne vous sois pas reconnaissant de punir, mon erreur qui aurait pu m'être mortel un jour, mais je ne comprends pas vos intentions. »

 Oui. Il avait conscience d'avoir fait une erreur. Peut-être le lui avait-on dit un certain nombre de fois, mais les élèves avaient souvent cette particularité de toujours être trop confiants et de ne pas écouter leurs professeurs. Il faudrait qu'elle se montre suffisamment sévère avec les siens pour ne pas qu'ils commettent ce genre d'erreurs qui pouvaient couter très cher face à des personnes peu scrupuleuses.

« Dites, vous savez pourquoi mon pouvoir effraie autant et que je n'ai pas le droit de le montrer ? »

 Il semblait presque désespéré. Il ne semblait pas connaître grand chose, mais dans un autre sens, elle se demandait comment un enfant si innocent pouvait être un enfant d'Iwa. Il pouvait jouer la comédie, mais il avait réellement l'air incertain. S'il était effectivement de la noblesse de Kusa, sa réaction était aussi étrange. N'avait-il pas des précepteurs pour lui apprendre la vie ? N'était-il pas guidé dans chacun de ses mouvements par une armée de professeurs ?

Elle ne savait comment le prendre, et ne voulait cependant pas montrer de jugement trop hâtif. Peut-être était-il juste un mauvais élève, ou était-il trop rêveur. Ou encore un jeune garçon paysan des environs qui s'était trouvé un bracelet et qui était parti dans une sorte de délire de jeu de rôle, s'imaginant prince là où certains l'auraient ramené à leurs parents sans perdre de temps. Cependant, sa manière de parler la convainquait qu'il disait la vérité. Un enfant d'Iwa, cela lui semblait trop gros. Un rêveur, il n'aurait pas cette qualité de vocabulaire avec une telle innocence. Sakura respira profondément, espérant de tout coeur ne pas se tromper.

« Bon, je te crois. Tu es héritier de Kusa no Kuni. Si tu veux savoir qui je suis, c'est simple. Je suis une guérisseuse. C'est mon travail de soigner les gens. C'est normal pour moi, je ne fais rien d'autre. Je n'aime pas la mort, et je la combattrai toute ma vie avec toute ma volonté et ma force. Quant à ton pouvoir, non, je ne t'enfermerai pas. Tu es du pays de l'Herbe d'après ce que tu viens de me dire. Hi no Kuni n'a aucune véléhité contre vous à ma connaissance, et que tu aies des ancêtres shinobis ne fait pas de toi ce que tu n'es pas. »

  La Jônin soupira. Elle n'était pas encore très habituée aux enfants si jeunes. Il y avait bien sa petite soeur, mais c'était une relation toute autre. Quant à Toshirô, c'était son élève et il était un peu plus vieux. Elle ne savait pas trop quoi lui dire pour le rassurer, mais elle ne savait toujours pas s'il était perdu, ce qui était probable vu qu'il était vraiment loin de chez lui. Elle devrait probablement le raccompagner chez lui, ne voulant pas laisser seul un enfant de cet âge. Elle ne comprennait même pas comment ses parents, ses proches pouvaient le laisser seul ici, loin de tout ce qui devait lui être familier à cet âge.

« Pour ton pouvoir, la seule chose que je sais, c'est que de manière générale les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas ou peu. De plus, ce pouvoir est associé aux shinobis d'Iwa, dont l'armée est venue jusqu'à notre capitale en massacrant nombre de personnes. Ce souvenir est toujours là, et les Nakagawa en ont fait parti. Ce n'est cependant aucunement ta faute, mais c'est pour cela que les gens ont peur, je pense. Si ta famille te demande d'éviter de le montrer, c'est probablement pour ne pas que les personnes ne t'attaquent, ne t'enferment ou ne te tuent tout simplement, pour ne pas prendre le risque de laisser partir un espion d'Iwa avec des informations. Nous ne savons pas ce qu'ils font en ce moment. Ils sont peut-être en train de se préparer pour une nouvelle tentative ou je ne sais quoi... Mais comme je te l'ai dit, j'ai horreur de la mort et je veux te croire. »

 Sakura se lécha les lèvres pour continuer de parler dans ce temps plutôt froid et couvert, la pluie menaçant toujours. Elle se frotta aussi les mains pour se réchauffer. Elle cherchait une manière d'enchaîner sur ses questions.

« Dis-moi, tu ne serais pas perdu ? Tu es vraiment loin de chez toi d'après ce que tu m'as dit, et je n'ai vu personne avec toi, ni quelqu'un arriver en te cherchant. Tu es encore jeune, ta famille ne s'inquiète pas ? Surtout que tu m'as dis être l'héritier de Kusa... C'est assez imprudent, tu ne crois pas ? »

 La Jônin de Konoha ne voulait cependant pas paraître trop invasive et se sentait un peu bête debout devant ce garçon qu'elle ne connaissait pas, qui venait de loin et qui pouvait potentiellement être un assassin. Elle prit à nouveau une grande respiration avant de reprendre sa tirade, puis se rendit compte, juste avant de continuer à parler, que la pluie commençait à tomber

« Ça te dirait de demander à des habitants l'hospitalité pendant qu'il pleut ? Je pourrais te raccompagner chez toi après si tu veux, on pourra discuter un peu plus en marchant. Je me vois mal te laisser ici loin de chez toi tout seul en fait... Mais ne te sens pas obligé, si tu préfères, je peux partir. »

Bouh:
 


_________________
| Sakura's Theme |
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Sam 31 Déc - 16:48
Le jeune noble était curieux de voir comment elle pourrait réagir avec toutes ces diverses informations et se demandant si elle resterait aussi gentille ou non.

« Bon, je te crois. Tu es héritier de Kusa no Kuni. Si tu veux savoir qui je suis, c'est simple. Je suis une guérisseuse. C'est mon travail de soigner les gens. C'est normal pour moi, je ne fais rien d'autre. Je n'aime pas la mort, et je la combattrai toute ma vie avec toute ma volonté et ma force. Quant à ton pouvoir, non, je ne t'enfermerai pas. Tu es du pays de l'Herbe d'après ce que tu viens de me dire. Hi no Kuni n'a aucune véléhité contre vous à ma connaissance, et que tu aies des ancêtres shinobis ne fait pas de toi ce que tu n'es pas. »

Une guérisseuse dans un village pauvre ? Il regarda les alentours afin d'y apercevoir un hôpital ou autres, mais comme il le pensait, il n'y en avait pas et tout semblait vieux et en mauvais état.

La jeune femme ne révéla point son nom ce qui déplut légèrement au noble, mais il avait indirectement fait de même. Même si son nom n'est pas inconnu de la noblesse, la reine Hikari n'avait révélé que peu d'information sur moi et ma sœur et cela semblait logique que cette femme ne le connaisse pas, mais sa gentillesse est néanmoins remarquable.


« Pour ton pouvoir, la seule chose que je sais, c'est que de manière générale les gens ont peur de ce qu'ils ne connaissent pas ou peu. De plus, ce pouvoir est associé aux shinobis d'Iwa, dont l'armée est venue jusqu'à notre capitale en massacrant nombre de personnes. Ce souvenir est toujours là, et les Nakagawa en ont fait parti. Ce n'est cependant aucunement ta faute, mais c'est pour cela que les gens ont peur, je pense. Si ta famille te demande d'éviter de le montrer, c'est probablement pour ne pas que les personnes ne t'attaquent, ne t'enferment ou ne te tuent tout simplement, pour ne pas prendre le risque de laisser partir un espion d'Iwa avec des informations. Nous ne savons pas ce qu'ils font en ce moment. Ils sont peut-être en train de se préparer pour une nouvelle tentative ou je ne sais quoi... Mais comme je te l'ai dit, j'ai horreur de la mort et je veux te croire. »

Tout cela, il le savait déjà, mais il comprit que personne ne perçoit ce pouvoir comme une bénédiction, mais dans ce cas est-ce prudent de laisser cette femme avec une telle information sur Kusa en vie ? Il lui était reconnaissant, mais qui lui dit qu'elle n'ira point dire au royaume de Tsuchi no Kuni ?

Il était devenu soucieux, mais il se dit que cette femme venait du pays du feu et qu'elle ne ferait surement pas cela.


« Dis-moi, tu ne serais pas perdu ? Tu es vraiment loin de chez toi d'après ce que tu m'as dit, et je n'ai vu personne avec toi, ni quelqu'un arriver en te cherchant. Tu es encore jeune, ta famille ne s'inquiète pas ? Surtout que tu m'as dis être l'héritier de Kusa... C'est assez imprudent, tu ne crois pas ? »


Ses parents ne sont tout simplement pas au courant et heureusement d'ailleurs. Sinon il serait actuellement escorté par une garde personnelle ou pire encore Nozomi... Il l'adore, mais il ne peut quasiment rien faire en dehors de la frontière de Kusa no Kuni avec elle.

Le jeune noble tourna seulement la tête vers la gauche et croisa les bras pour ignorer la question.


« Ça te dirait de demander à des habitants l'hospitalité pendant qu'il pleut ? Je pourrais te raccompagner chez toi après si tu veux, on pourra discuter un peu plus en marchant. Je me vois mal te laisser ici loin de chez toi tout seul en fait... Mais ne te sens pas obligé, si tu préfères, je peux partir. »

Drôle de demande venant d'une inconnue, elle ne semblait pas méchante, mais il inspecta le village et ne vit que de vieille bâtisse limite en ruine...

Il dévisagea la jeune femme avec un visage dégouté, mais il aperçut derrière elle quelques jolies maisons potables.

Eishiro se mit à sourire et se dirigea vers ces jolies maisons, mais ce dernier glissa sur une flaque d'eau tout juste former par la pluie qui s'était renforcé depuis que la dame avait proposé de s'abriter.

Le jeune fut humilié se releva très vite et tenta de faire bonne figure tout en se nettoyant, lorsque la jeune femme effrayée de tout à l'heure sortie de l'une de ses maisons en courant dans ma direction avec une serviette.

« Mon pauvre enfant tu ne t'es pas fait mal ? Oh ! Mais tu saignes au niveau de ta main ! Il faut vite désinfecté au plus vite ! Vite venez chez moi le temps que la pluie cesse et de te soignait »

Sans même que le garçon compris ce qui lui arrive la jeune femme le traîna vers sa maison, une fois à l'intérieur il se mit a inspecté les lieux rapidement et regarda la jeune femme.

« Votre daimyo ne vous aide pas financièrement pour avoir des maisons en meilleur état ? Parce qu'entre les maisons qui tombent en ruines et celles qui s'écroule vous n'avez rien de sûre ! »
D’un air agacé et triste pour eux il prononça
« Ce noble devrait avoir honte de laisser sa ville tomber en ruine alors qu’ils n’ont même pas connues l’envahisseur d’Iwa »
Une larme coula de ça joue, mais la jeune femme essuya son visage telle une mère avec son petit.

« On voit que tu n'es pas quelqu'un de pauvre et visiblement de sang noble, mais sache que les villes proches des frontières comme nous autres avons subi une attaque il y 'à environ trois ans. Mais le plus terrible fut l'assassinat de la noble qui s'occupait de notre village par une mystérieuse femme »

Eishiro écarquilla ses yeux en entendant parler d'une tueuse de noble, dans sa confusion il tenta de faire un lien entre les différents nobles tué par un ou une assassin. Mais au moment il allait poser une question une douleur le foudroya au niveau de la main, lorsqu'il leva sa main il aperçut un petit morceau de ferraille dépassant de sa main. Il hésita à l'enlever immédiatement ou non.

:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Mar 3 Jan - 17:25
Rencontre Forestière Florale
Nara Sakura
Nara Sakura
« L'Ombre Colorée »
Eishiro
Eishiro
« Le rubis de Kusa »


       Comme seule réponse à sa tirade, Sakura ne reçu qu'un croisement de bras et une esquive de la tête. Visiblement, il était en faute et n'assumait pas. Il n'aurait probablement jamais dû venir ici. Si ça se trouve, il avait trouvé un moyen de perdre son escorte et s'était enfui, comme un jeune aventurier. Mais il était noble, ce qui était décidément bien visible dans sa démarche et sa manière de parler qu'elle avait pu voir précédemment. Un petit noble un peu trop hautain pour ne pas montrer sa vraie nature, bien qu'il semblerait qu'il souhaitait la cacher.

      Il regarda finalement aux alentours, cherchant apparemment demeure à son goût au vu de son visage. La plupart des maisons étaient en mauvais état, les reconstructions n'étaient pas achevées, mais il finit par trouver ce qui lui plaisait. Sakura ne lui en tena pas rigueur, il était encore jeune et issu de la noblesse, il ne comprenait pas tout de la vie réelle. Il partit donc en direction de ces maisons qui étaient déjà refaites à neuf avant de glisser sur une flaque de boue et de finir par terre. Se relevant d'un bond, il jeta un regard vexé à Sakura, ce qui la fit légèrement sourire. Cet égo un peu trop haut placé était assez amusant et mignon à voir en action. Mais qu'importe. Elle remarqua une légère blessure sur sa main, et avant qu'elle ait eu le temps de réagir, la paysanne qui avait été précédemment affolée à la vue du pouvoir du jeune homme sortit de chez elle serviette à la main et proposa de le soigner. La Jônin laissa faire, elle s'occuperait mieux de la blessure dès qu'elle sera lavée par la jeune femme du village. Celle-ci leur offrit alors l'hospitalité, que Sakura accepta avec plaisir, mais qui sembla naturelle pour le garçon. Vraiment, il vivait dans un autre monde.

      Entrant finalement dans la-dite maison, ils s'installèrent autour d'une table basse et le jeune garçon commença à plaindre leur misère. Observant la maison rapidement, Sakura ne la trouva pas si mal fournie que cela. Elle était même plutôt bien meublée pour une simple maison paysanne. Il parla ensuite du noble de la région... Tous les villages sont dans cet état, ils ne peuvent pas tout faire. Ce garçon devrait redescendre sur terre, personne n'est tout-puissant, et la reconstruction prend du temps. Il semble avoir oublié qu'il n'y a pas si longtemps, l'armée d'Iwa attaquait Hono. Mais qu'importe.

      La paysanne parla ensuite d'un assassin, une assassin plus précisément. Oui, elle en avait entendu parlé, et elle devrait en reparler avec le Daimyô à son retour. Elle préféra changer de conversation pour le moment, et le jeune nobliau l'y aida en gémissant. Il venait de se rendre compte qu'un morceau de métal dépassait de sa blessure à cause d'un mouvement, et au vu de la réaction de la femme qui lui faisait face, elle ne savait pas comment s'en occuper. Ce n'était pas grand chose, mais il y avait quelques gestes simples à faire impérativement pour éviter une infection.

« Bon, je vais m'occuper de toi. Excusez-moi madame, mais puis-je vous demander de m'apporter un peu d'alcool et des bandages ? D'ailleurs, pouvez-vous nous dire votre nom ? Je m'appelle Sakura.
D'accord... Moi je suis Lana. Je... Je vous apporte ça tout de suite. »

        Elle était un peu niaise, mais au moins s'avérait-elle réactive. C'était déjà bien. Elle apporta le nécessaire à Sakura qui posa sa main sur le front d'Eishiro en souriant. Elle le rassura, lui promettant que ça ne piquerait pas longtemps, puis elle l'embrassa sur le front. L'instant d'après, elle lui enleva le petit clou qui était venu se ficher dans sa main. La disctraction semblait avoir marché, celui-ci ne criant pas trop de douleur. Elle versa ensuite un peu d'alcool sur la blessure tout en lui tenant la main, s'assurant qu'il n'en avait pas d'autres ailleurs. Une fois certaine que la blessure ne s'infecterait pas et qu'aucune autre ne se ferait, l'Eisennin utilisa une technique rapide pour fermer la blessure déjà présente sur la main du jeune garçon de Kusa.

« Te voilà soigné. La pluie semble se calmer, on pourra bientôt partir. Pour l'assassinat, merci de l'information, j'irais voir le Daimyô pour voir quoi faire. Nous n'allons pas laisser des assassins mettre en péril la sûreté des habitants, qu'importe leur niveau social, car je pense que tuer un noble a forcément des retombées sur les gens aux alentours. Merci pour l'hospitalité Lana, je vais ramener ce jeune garçon chez lui maintenant. »

       Entraînant Eishiro avec elle, Sakura sortit de la maisonnée pour se mettre en route vers Kusa no Kuni. Elle avança donc sous les dernières gouttes qui se faisaient de plus en plus espacées, en direction du pays de l'Herbe. Elle savait qu'elle ne devait pas trop traîner, elle avait encore beaucoup à faire. Elle avait donc décidé de ne plus attendre et d'enchaîner. S'il souhaitait encore parler, ils le feraient en chemin pour la suite.

Bouh:
 


_________________
| Sakura's Theme |
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Ven 20 Jan - 23:47
Je savais que cette femme était bienveillante dorénavant, mais je la remerciai uniquement d'un sourire et d'un simple merci.

Néanmoins, cette histoire d'assassin de noble indique qu'ils seraient soit plusieurs ou que c'est une femme, mais comment être sûr qu'il s'agit de la même personne ? Cette pensée hanta mon esprit une bonne partie de la traversée.

Mes yeux me piquaient légèrement à cause des larmes que je retenais en repensant à la pauvre Dame Meiko, mais sans me rendre compte je mis à penser à haute voix.

« Un jour peut-être ce monde connaitra une paix paisible comme vous l’auriez souhaitée Dame Meiko, mais les tensions entre Iwa et le reste du monde reste relativement forte… »

Une larme coula sur ma joue droite délicatement, mais je ne sanglotais pas pour autant.

« en attendant que ce jour arrive, je devrais me tenir prêt à assumer mes responsabilités a venir auprès de Kusa »

Je ne laisserais personne nuire à Kusa no Kuni, mais comment faire si je dois en permanence cacher mon pouvoir des pays extérieurs à Kusa no kuni ? Pleins de doute m'assaillir, mais je devais rester noble et fier surtout à côté d'une étrangère...



J’avais repris mon sourire  quelques temps après durant le trajet avec Sakura, mais je ne savais pas comment remerciait une guérisseuse à Hi no Kuni et cela m’intriguer et je la regardai de haut en bas durant au moins cinq bonnes minutes avant d’interagir avec elle.

« Vous étiez venue dans ce petit village dans quel but ? Est-ce que vous auriez besoin de quelques de spécifique en arrivant à Kusa no kuni ? De l’argent peut-être ? »

J’étais devenue très affable d’un coup même moi je m’en étais rendu compte et rougis de honte, mais je devais garantir la sécurité de Kusa no Kuni et la remerciait comme il se doit.

« J'ai pour habitude toujours de payer ce qui me rende services, mais j'aurais aussi une faveur à vous demander noble dame...»

J’étais devenue bien sérieux pour un enfant, même si j’ai toujours été plus ou moins doué dans les tâches qui m’impliquent, je devrais me montrer prêt à tout dorénavant. Certains diront que le pauvre enfant a eu son enfance volée, mais pour moi les habitants de Kusa no kuni sont importants à mes yeux et le fait de pouvoir éviter ce genre de fardeau à Seika me soulage grandement.

« Est-ce que vous pourriez  garder mon pouvoir secret afin de préserver la paix entre les différentes nations de ce monde ? »

… Pendant que Sakura et lui parlaient la frontière était devenue très proches d’eux.  …

Il ne me restait que très peu de temps avant de rentrer à Kusa et je devais en profiter à fond, moi qui voulais vivre dans un monde de paix avec Dame Meiko j'ai finalement vécue en apprenant à survivre et à me comporter comme un futur daimyo le devrait.

Le soleil illuminait la forêt d'un rayonnement écarlate signifiant que la nuit ne tarderait point à tomber.

Je pris l'initiative devant la frontière, d'ouvrir registre de mon sac afin de regarder quel domaine pourrait être disponible en ce moment.

« Comme la nuit devrait plus trop tarder à tomber nous avons deux options pour cette nuit, premièrement nous avons le domaine de l’herboriste Kitsune ou le domaine de la noble Uriko qui est plus luxueux, mais légèrement plus éloigné, je te laisse choisir l’endroit que tu préfères pour cette nuit. »

'-':
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Jeu 26 Jan - 21:14
Rencontre Forestière Florale
Nara Sakura
Nara Sakura
« L'Ombre Colorée »
Eishiro
Eishiro
« Le rubis de Kusa »


       Ils s'étaient mis en route depuis un certain temps lorsque l'enfant qu'elle accompagnait se mit à parler tout seul.

« Un jour peut-être ce monde connaitra une paix paisible comme vous l’auriez souhaitée Dame Meiko, mais les tensions entre Iwa et le reste du monde reste relativement forte… »

      Le voyant plongé dans ses pensées, Sakura n'osa le déranger. D'ailleurs, il continua peu après, s'affirmant prêt à occuper son rôle et se montrer digne... Il était bien jeune pour cela, et ses erreurs de débutant pourraient lui coûter cher. C'était d'autant plus dangereux que son rang social était élevé, très élevé. Les gens mal intentionnés laissaient rarement de seconde chance lorsqu'une erreur était commise, alors en ce qui concernait l'héritier d'un pays...  

     La Jônin soupira. Elle ne comprennait pas comment les gardiens du garçon avaient pu le laisser s'échapper. Il risquait énormément à se promener ainsi seul dans la forêt. Certes il maîtrisait son Kekkei Genkai, mais ce n'était certainement pas suffisant. A dix ans, même s'il maniait ses pouvoirs à la perfection, ce qui n'était probablement pas le cas, il n'avait pas l'expérience requise pour affronter de nombreux dangers. Et faire flotter les gens dans les airs n'était pas le remède à tous les maux de ce monde. Au moins était-il de bonne volonté.

      Ils avancèrent donc calmement, marchant sur des chemins plus ou moins boueux avec l'action de la pluie qui était venue liquéfier les sols forestiers. La lumière du Soleil revenait peu à peu, filtrant à travers nuages et feuilles. Ils passèrent près d'un autre village de la forêt, mais ils n'avaient pas le temps de s'y arrêter, et aucune plainte n'en venait, il n'y avait pas d'urgence apparente, rien qui ne recquérait l'arrivée soudaine d'un Einsennin. Dans un sens, ça ne pouvait pas toujours être le cas au moment où elle passait ainsi, ça serait bien étrange dans le cas contraire.

      Sakura suivait donc le jeune garçon, surveillant qu'il ne fasse aucune tentative d'évasion, mais au final, il semblait convaincu par l'idée qu'il devait rentrer chez lui. Tant mieux, ça faciliterait le travail. Elle n'avait pas forcément envie de tomber sur un enfant qui passait son temps à fausser compagnie à ses accompagnateurs, un jeune garçon sage faisait plaisir à voir une fois de temps en temps.

« Vous étiez venue dans ce petit village dans quel but ? Est-ce que vous auriez besoin de quelques de spécifique en arrivant à Kusa no kuni ? De l’argent peut-être ? »

     La jeune femme d'une trentaine d'années ne put s'empêcher de sourire, amusée. Il était bien un noble, à vouloir donner de l'argent à tout vas. Quelques secondes plus tard, il rougit et sembla ressentir le besoin de se justifier avant de reprendre son sérieux. Une véritable montagne russe de sentiments. C'est vrai qu'à cet âge on veut montrer qu'on est fort malgré nos faiblesses. Il lui demanda alors si elle pouvait écouter une faveur qu'il souhaitait lui demander.

« Est-ce que vous pourriez  garder mon pouvoir secret afin de préserver la paix entre les différentes nations de ce monde ? »

     Cette fois-ci, elle ne put s'empêcher d'éclater d'un rire franc. Il était mignon, innocent. Il ne semblait pas connaître tous les liens noueux de la politique, mais d'un autre côté, il demeurait conscient qu'il avait fait une erreur et que dévoiler ce genre de chose était dangereux. Peut être avait-il même compris qu'il ne s'agissait pas que de sa personne, ce qui était probable vu qu'il était noble.

« Je vais te répondre dans l'ordre si tu veux bien. Tout d'abord, je suis arrivée dans ce village par hasard. Je cherchais des fleurs Jofuku, des fleurs qui poussent dans les clairières d'Hi no Kuni notamment, mais aussi en petit nombre plus au sud, au pays des sources chaudes. Mes pas m'ont mené proche de ce village quand j'ai entendu des cris venant du bâtiment en construction proche duquel tu as rencontré Lana. Pour ce qui concerne ce que je désire, je dirais qu'une vie paisible me semble être un bon objectif. Si en nous promenant nous avons l'occasion d'admirer quelques plantes intéressantes de ton pays cependant, je ne dis pas non. Je suis herboriste également, et étendre mon savoir dans ce domaine est une de mes ambitions, je dois bien l'avouer. Pour ce qui concerne ton pouvoir, non, je n'en parlerai pas. Je n'ai aucune raison d'en parler, cela risquerait simplement de provoquer des discordes entre Iwa, Kusa no Kuni et Konoha. Je fuis tout ce qui peut apporter la mort, ce genre de problème en fait parti. »

        Ils continuèrent d'avancer dans le calme, l'astre solaire était maintenant débarassé de tout nuage et les forêts du pays du Feu se dédensifiaient. Il s'approchait cependant lentement mais inexorablement de la ligne d'horizon ouest, vers leur destination. Le jeune garçon se retourna finalement vers la Konohajin et l'interpella, lui demanda ce qu'elle préférait pour passer la nuit. Il lui proposa donc deux demeures de personnes importantes du pays supposa-t-elle. Cette manière de penser l'amusa à nouveau. Elle n'avait pas pensé un instant demander l'hospitalité, les nuits sous un ciel de printemps ne l'effrayaient certainement pas. La température était encore agréable, la pluie s'était déchainée il y a peu, il n'y aurait surement pas de nouvelles précipitations cette nuit.

      Eishiro lui parla alors de la demeure d'un herboriste, portant le nom de Kitsune. Le mot magique pronomcé, elle n'entendit même pas la seconde proposition et indiqua immédiatement qu'elle comptait bien aller rencontre ledit herboriste. Un spécialiste de son domaine, et de la région qui plus est, elle allait s'empresser de passer sa nuit à le questionner, si toutefois cela ne le dérangeait pas trop.

      Le jeune garçon de Kusa reprit les devants lui indiquant la route à suivre. Une heure plus tard, alors que le cercle solaire était à moitié enfoui sous le lointain et que sa lumière se paraît de milliers de variantes de jaunes, rouges, orangés, bleutés, violets tous plus magnifiques les uns que les autres, complétées avec quelques teintes rosées, ils parvinrent finalement au domaine présenté par le petit noble.

      Face à l'identité du garçon, Kitsune ne fit aucun problème pour les accueillir, heureusement que les gens d'ici n'étaient pas trop méfiants. Elle ne saurait dire si une chose similaire aurait pu se passer à Hono, ou encore moins au village caché de la Feuille.

       L'herboriste leur indiqua des chambres, puis une fois le jeune garçon couché, celui-ci devant encore avoir besoin de beaucoup de sommeil à son âge, la jeune femme retourna auprès de leur hôte pour le remercier et discuter avec lui.

      Après une brève discussion, Sakura eu même l'honneur de pouvoir rentrer dans la serre de cette généreuse personne qui n'avait aucun mal à communiquer son envie et sa passion pour les herbes, tout comme l'Eisennin. Elle discuta ainsi avec la dame plus expérimentée qu'elle sur les plantes que rassemblait ce pays, leurs propriétés intéressantes, les spécimens particuliers qu'elle avait découvert ici-même.

      Il fut bien tard lorsque la cinquantenaire montra son envie d'aller se reposer, ce que Sakura l'encouragea à faire. Il était hors de question qu'une personne doté d'un tel savoir meurt de fatigue à cause d'un de ses caprices de connaissances. Après avoir discuté longuement, elles se séparèrent donc pour le reste de la nuit.

      La demoiselle repassa donc dans la chambre du roitelet pour vérifier qu'il dormait bien, ce qui la rassura avant d'aller elle même s'allonger sur le lit que lui avait généreusement offert pour la nuit Kitsune. Après une courte nuit, la jeune femme se leva aux aurores comme toujours, l'heure où les plantes sortaient de leur cocon nocturne et s'offraient à la rosée matinale. Elle alla donc profiter de cette vue et de cet environnement qu'elle appréciait tout particulièrement en attendant le réveil de leur hôtesse et de son jeune compagnon pour reprendre la route vers la capitale du pays, la demeure du garçon.

Bouh:
 


_________________
| Sakura's Theme |
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Jeu 16 Fév - 0:43
La nuit chez Kitsune fut longue,  mais je m’étais étrangement vite endormie sans doute parce que j’étais en sécurité, mais je me demande toujours si mes doutes sur cette paix si fragile étaient fondés ou non…


_______________________________________________________________________


Pendant que le jeune prince se préparait, Kitsune se dirigea vers la serre ou elle trouva Sakura en train d’observer toutes ses plantes, la femme sourit avant de la rejoindre.

« Les plantes rouges au fond sont connues pour le bienfait contre les brûlures et les paralysie, leurs épines  en revanche contiennent un poison qui paralyse leurs agresseurs, mais leurs feuilles sont aussi le remède à ce poison. »

Kitsune se dirigea vers un placard et prit un sachet de graine de cette plante avant de lui remettre en main propre. Elle sourit, car cette référence faisait référence au prince de Kusa d’apparence fragile, mais talentueux en réalité.

« Je vous conseillerais de vous méfiez des apparences avec le jeune prince il est ce qu’on pourrait appeler un génie pour son jeune âge, mais  l’occupation d’Iwa lui a privé d’une enfance ordinaire l’obligeant à se préparer mentalement et physiquement tous les soirs… »

L’herboriste commença à tailler les feuilles de certaines plantes médicinales qu’elle avait prévue de donner à la jeune femme pour la remercier d’avoir pris soin du jeune prince.

Elle continua de discuter de recette médicinale avec  Sakura, tout en lui demandant de l’aider à préparer quelques remèdes pour la capitale de Kusa « Kyôshi ».

_______________________________________________________________________

Je ne savais pas ce qu’avais prévus Kitsune avec Sakura, mais tous les domestiques avaient visiblement pour ordre de me tenir occuper pour un moment…

J’avais finis par céder, dans un premier temps j’avais eu le droit à un déjeuner diététique mais haut de gamme tout de même, ensuite j’avais eu le droit à un massage aux huiles essentiels.

Ce massage était très reposant surtout après une longue marche, mais ce massage effaçait petit à petit mes doutes et mes inquiétudes comme par magie. Il n'y a pas à dire des fois les choses les plus simples sont les meilleurs, mais je me demande pourquoi Kitsune voulait m'éloigner de leurs discussions…

Mon raisonnement n'a jamais vraiment été celui d'un enfant, mais je suis content que Seika est put avoir une enfance plus respectueuse que la mienne en me sacrifiant sur le plan politique et la formation ninja.
Mais en réalité ce qui fait de moi un génie au combat, c'est ma grande quantité de chakra qui fut difficile àcacher durant l'occupation.

Le massage était fini, je me dirigeai dans un bain aromatique qui donnait une vue d'ensemble du champ de fleur de Kitsune, c'est magnifique et reposant à la fois.
Néanmoins, il n'y a pas à dire depuis que j'ai demandé  à mon père d'anoblir l'herboriste Kitsune cet endroit est devenu encore plus magnifique qu'avant en très peu de temps.

Mais dire qu'à la base j'avais uniquement demandé cela, car elle était la plus grande herboriste du pays et que j'estimais qu'elle méritait plus de mérite et d'aide de la noblesse.

Ce bain est relaxant et l'odeur enivrante, mais je ne reconnaissais pas les plantes choisies par Kitsune. Ce n'était guère important, car on avait rendez-vous pour le repas du midi si j'avais bien compris le programme, mais que font-elles pendant qu'on me chouchoute ?

Ce n'est sans doute point important de toute façon, mais je me demande comment je pourrais remercier cette gentille dame pour ses gestes aussi désintéressés soient-ils.
Cela me taraude et je me demande qu'est-ce que je pourrais trouver un cadeau parfait, je me prends peut-être inutilement la tête, mais il est de mon devoir de lui montrer qu'elle sera toujours la bienvenue à Kusa no kuni.

Il est déjà onze heures du matin, le temps passe plus vite que prévue finalement il était temps de rejoindre mon hôte et Sakura.

Je me suis rendue dans la serre, mais en les voyants occupés je me suis dirigé près de la salle à manger afin de les attendre.  J'aperçus un piano dans le couloir, la servante m'affirma que j'avais l'autorisation de l'utiliser. La mélodie qui me venait à l'esprit était celle des habitants de Kusa pleurant nos morts durant l'occupation

_______________________________________________________________________

Kitsune entendit la mélodie qui lui rappelait une époque bien sombre pour Kusa, une larme coula sur sa joue, celle-ci l’essuya rapidement avant de se ressaisir.

« Cette mélodie est chargée d'histoire je ne pensais pas que le prince serait du genre nostalgique, mais vue le nombre de mort durant l'occupation rien d'étonnant sa mère et lui ont toujours étés proches des habitants… »

Elle détacha ses cheveux et regarda le ciel à travers la fenêtre, d'un air songeur et s'installa sur le canapé et regarda l'horloge qui affichait onze heures cinq.

« Je suppose que vous  le savais déjà vue votre présence en ces lieux, mais sa mère est une Nakagawa, un simple entrainement pour camoufler le chakra aurait dû suffire pour camoufler les talents du prince, mais il est né avec un chakra imposant qu'il lui a volé son enfance avec des entraînements plutôt rudes pour un enfant de 5ans… »

Elle se tut en se rendant compte qu’elle en disait trop sur le jeune prince et se disait qu’elle devait changer de sujet rapidement.

« Vous savez Sakura je suis moi-même une ninja reconvertie en herboriste au service de Kusa no Kuni, ayant vécue pendant un long moment à Kaminari no Kuni. Je ne me suis jamais senti aussi bien que dans ce pays qui considère ses habitants comme un véritable trésor et qui anoblie des étrangères comme moi à partir du moment qu'elles peuvent aider le pays au mieux haha… »


Kitsune se mit à rire puis reprit une discussion simple avec Sakura, avant de se rendre compte un peu plus tard qu’il était presque midi.

« Je pense qu'il est temps d'aller manger avant que vous repreniez la route pour Kyôshi ! hum… Est-ce que vous pourriez avertir le jeune pianiste qu'il est temps de revenir dans le présent »

Disait-elle avec un agréable sourire avant de partir vers la cuisine.

sorry:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Mer 22 Fév - 18:33
Rencontre Forestière Florale
Nara Sakura
Nara Sakura
« L'Ombre Colorée »
Eishiro
Eishiro
« Le rubis de Kusa »


       Sakura passa une bonne partie de la nuit puis de la matinée à discuter avec leur hôtesse herboriste. La multitude de connaissances de cette femme sur son pays intéressait grandement la Jônin qui, comme une éponge, absobait toutes les informations que l'on acceptait de lui offrir sur la botanique. Elle retenait avec une surprenante simplicité tout ce qu'elle apprenait, augmentant ainsi son savoir avec aisance.

      Alors que les deux femmes discutaient tranquillement dans la serre de Kitsune, une mélodie s'éleva soudain du piano qui était dans le hall. D'après les dires de cette femme, c'était le prince qui jouait. Il ne se débrouillait pas trop mal pour son âge à vrai dire.

     Elle se mit alors à disvaguer sur le passé du pays, celui du prince que la Jônin connaissait déjà dans les deux cas, suite à ses échanges avec le jeune garçon et tout simplement à sa participation active dans les précédentes guerres. Elle parla ensuite de son propre cas, expliquant ses origines et la facilité pour devenir noble ici. C'était probablement ce qui faisait du pays une cible facile pour les espions et autres infiltrés. Si cela partait d'un bon sentiment général, le pays risquait de devenir une porte d'entrée pour Iwa lorsqu'elle tenterait, inévitablement, une nouvelle offensive.

    « Je pense qu'il est temps d'aller manger avant que vous repreniez la route pour Kyôshi ! hum… Est-ce que vous pourriez avertir le jeune pianiste qu'il est temps de revenir dans le présent »


      Si la jeune herboriste avait une conversation passionnante sur toute la végétation de ce pays, elle arrivait apparemment à garder conscience du temps qui passait, ce qui était moins vrai pour Sakura qui ne pensait plus à rien d'autre que son désir de découvrir et d'emmagasiner du savoiir sur le sujet.

      La Nara alla donc voir le prince pour lui signaler que c'était l'heure du repas. Avec un autre shinobi, Sakura n'aurait pas tant trainé, mais pour un noble, elle pouvait accepter de prendre un peu plus son temps. C'était dans leurs moeurs après tout. Elle lui indiqua également qu'ils ne traîneraient pas trop après cela, afin d'arriver au palais le soir-même.

     La Guérisseuse de Konoha ne pouvait plus trop se permettre de s'attarder longtemps ici, elle avait des responsabilités au village caché de la Feuille qui ne pouvaient trop attendre. Ne serais-ce qu'envers son vieil ami Senjû qui devait s'occuper seul de la boutique en son absence. Non pas qu'il ne puisse le faire, il l'avait surement fait ailleurs avant la création de la ville, mais il se faisait vieux, et ne pouvait pas supporter des horaires similaires à celle de Sakura.

    Après un repas agréable et plutôt copieux puis après avoir salué et remercié respectueusement leur hôtesse, le duo repartit vers la capitale de Kusa no Kuni. La journée passa tranquillement, ils marchaient à un rythme correct, ni trop rapide ni trop lent, pour pouvoir atteindre le palais avant la nuit.

    Ils y arrivèrent finalement lors du crépuscule. Le bâtiment était immense, magnifique. La Jônin aimait beaucoup découvrir ce monde, sous tout ses aspects, et ce genre de construction n'était pas les plus répendues. Elle connaissait seulement les palais de quelques pays, désormais, elle en découvrait un nouveau.

« Bien, te voici arrivé à ta demeure jeune prince. Je te souhaite bon courage pour la suite, et prends garde, Iwa n'est pas loin. J'ai eu accès à de tristes informations, ils n'ont pas prévu d'abandonner si facilement. S'il n'y a rien que nous pouvons faire pour le moment comme ils ne se montrent pas hostiles, nous pouvons cependant nous préparer à les recevoir lorsqu'ils feront leurs tentatives. Soyez sur vos gardes. »

Bouh:
 


_________________
| Sakura's Theme |
XP : 285
Messages : 44
avatarNukenin
Eishiro
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Mar 2 Mai - 1:08
« Bien, te voici arrivé à ta demeure jeune prince. Je te souhaite bon courage pour la suite, et prends garde, Iwa n'est pas loin. J'ai eu accès à de tristes informations, ils n'ont pas prévu d'abandonner si facilement. S'il n'y a rien que nous pouvons faire pour le moment comme ils ne se montrent pas hostiles, nous pouvons cependant nous préparer à les recevoir lorsqu'ils feront leurs tentatives. Soyez sur vos gardes. »

Le palais était enfin devant mes yeux, mais la reine aussi... Je me suis caché derrière Sakura par reflexe, mais l’ambassadrice me choppa par surprise par le bassin et me plaça sur ses épaules.

« Te voilà enfin petit prince, on a remué ciel et terre et avec l’avertissement qu’on a reçue d’Iwa sur une possible invasion il ne faut plus que tu nous fasses cela ! »

L’ambassadrice embarqua le jeune prince saluant Sakura au passage avant de disparaitre avec le jeune prince sur ces épaules.

« Je suis Haruna Hikari reine de Kusa anciennement une des élites du clan Nakagawa, mais c’est du passé dorénavant… »

La reine sentait qu’elle pouvait faire confiance à la jeune femme et lui fit signe de la suivre en montant les escaliers.

« Je vous remercie d’avoir ramené mon fils sain et sauf, mais comme la dit l’ambassadrice Iwa nous menace de nouveau et cette fois il risque bien de gagner le pays… »

Son visage était fermé limite triste, mais elle se reprit et lui sourit en rigolant légèrement.

« Le retour de mon fils ma fait oublié mes bonnes manières, mais comment vous nommez vous donc  dame de Konoha ? »

Une fois devant une porte du palais elle ouvrit une magnifique porte qui contenait la garde-robe personnelle de la reine et se retourna avec un sourire limite diabolique, mais bienveillant.

« Il est temps de vous récompensé et de changer ces vêtements sales !  Carlina, Jessica aidez-moi s’il vous plait !»

Elles embarquèrent de force Sakura en la déshabillant, puis en la jetant dans un bain moussant ou la reine la rejoignit en lui faisant comprendre la suite du programme.

« Après le bain on aura un petit massage, puis nous irons voir pour ton cadeau avec mes couturières  huhuhu… »

Les deux  femmes se mirent à discuter  de tout et des tensions entre Iwa et Kusa durant cette période, mais le prince lui chercher avec l’ambassadrice une plante utile, mais  aussi élégante.

« Ta mère et moi était énormément inquiètes ne nous refais plus jamais cela petit prince… Néanmoins avec chance grâce à cette femme Konoha nous aidera contre Iwa »


Elle espérait en tout cas, mais moi je profitais du moment présent avec ma sœur Seika tant qu’on le pouvait encore, comme si on avait l’impression que ce serait peut-être la dernière fois.

« Je suis désolé de vous avoir inquiéter, mais elle est très gentille et généreuse, même Kitsune l’aime bien »

Nos trois compagnons continuèrent leurs discussion, pendant que la reine et Sakura sortait de leur séance de massage, la reine  laissa Sakura avec sa couturière et enchaina les défilé de vêtement pendant près de presque  deux heures.

« Ces deux robes rouges vous vont à ravir je vous les offres, mais je pense qu’une robe vous mettra en valeur pour votre retour à Konoha en calèche royale ! »

robes rouges:
 

Oui la reine avait déjà tout prévue pour son retour et cela devait grandiose et magnifique, Hikari se dirigea vers la pièce des vêtements très rares et très couteux et montra la robe a sa couturière qui embarqua Sakura avec elle.

La reine faisait confiance à sa couturière et s’en alla rejoindre l’ambassadrice et ses enfants près de la calèche royale.

Une fois Sakura en vue tout le monde resta bouche bée et émerveillé par la splendeur qu’elle dégagée dans cette tenue, mais Eishiro se rapprocha d’elle et lui donna des fleurs en pots tout en lui souriant.
tenue de soirée:
 



« Vous êtes très charmante et j’espère que ces Millepertuis vous seront utiles dans l’avenir, je vous souhaite un agréable retour et encore merci pour tout »


La reine se rapprocha d’elle et l’accompagna près de la calèche.


« Sachez que si Iwa ne domine pas un jour Kusa vous serez toujours la bienvenue parmi nous et j’espère que votre compagnon aimera mon petit cadeau »



Lui disait-elle avec un petit clin d’œil avant de voir la calèche s’éloigna rapidement du palais.



en plus:
 
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   Jeu 4 Mai - 0:09
Rencontre Forestière Florale
Nara Sakura
Nara Sakura
« L'Ombre Colorée »
Eishiro
Eishiro
« Le rubis de Kusa »


       À peine arrivés au palais, alors que Sakura allait se retirer après avoir salué les personnes venues pour les accueillir, elle se fit arrêter par l'arrivée d'une femme très belle sur elle. C'était, sans aucun doute, la reine. Son apparence, son accoutrement et sa démarche le criaient, même si elle décelait aisément des restes dans sa manière de se déplacer. On ne quittait pas le monde des shinobis, au moins en apparence, si facilement.

      Alors que Sakura allait saluer la reine de Kusa no Kuni, Eishiro se cacha derrière la Jônin. Quelques secondes plus tard, une seconde femme l'attrapait par la taille et l'embarquait avec elle.

« Te voilà enfin petit prince, on a remué ciel et terre et avec l’avertissement qu’on a reçue d’Iwa sur une possible invasion il ne faut plus que tu nous fasses cela ! »

    Tandis que la reine se présentait, juste après que Sakura se fut humblement inclinée en signe de respect, l'ambassadrice -telle que lui présenta Haruna Hikari-sama cette femme qui portait Eishiro sur ses épaules- la salua et partit. Reportant son attention sur la reine, Sakura répondit à la reine dans un sourire un peu embarassé que c'était elle qui avait laissé son attention vagabonder et n'avait donc pas pensé à se présenter.

« Je me nomme Nara Sakura, je suis une Jônin de Konoha. »

     La reine lui parla ensuite, l'accompagnant jusqu'à l'intérieur du palais. Alors que Sakura allait annoncer qu'elle devait rentrer au plus tôt, elle vit un sourire presque malsain s'afficher sur le visage de la reine. Avant qu'elle n'ait eu le temps de comprendre ou de réagir, elle découvrit une immense garde-robe devant elle et à l'instant où elle allait ouvrir la bouche, des servantes apparurent de nul par et la saisirent de chaque côté, lui empêchant toute fuite.

« Il est temps de vous récompensé et de changer ces vêtements sales !  Carlina, Jessica aidez-moi s’il vous plait !
- Hein ? Excusez-moi, votre Altesse, mais je dois... »


      Sans plus de cérémonies, elle fut embarquée dans une étrange valse qui la déshabilla en un instant avant de la faire se glisser dans un bain. Sans rien comprendre de ce qui se passait, elle se laissa chouchouter, laissant finalement ses muscles se détendre. Elle n'était pas particulièrement une force de la nature, mais ces derniers jours avaient été éreintants et ses muscles étaient noués après cette longue route sans réel moment de repos puisqu'elle avait dû rester attentive puis s'était laissée emporter dans sa discussion avec Kitsune, l'herboriste.

« Après le bain on aura un petit massage, puis nous irons voir pour ton cadeau avec mes couturières  huhuhu… »
- Votre Altesse, je... »


      D'un regard, Haruna Hikari lui fit comprendre que toute résistance était inutile. Elle reprit ensuite la parole pour lui parler des différents évènements et autres faits qui démontraient le danger certain que représentait Iwa. Sakura se devrait d'en parler plus en détails à l'Hokage. Elle n'allait après tout pas se plaindre de la situation qui la préparait totalement à voir ce si bel homme. Elle rougit légèrement en pensant au chef de son clan, se demandant si elle pourrait l'intéresser. Probablement pas à vrai dire. Elle n'était qu'une paysanne qui savait utiliser quelques herbes médicinales.

     La suite des évènements s'enchaîna sans plus de réticences de Sakura qui avait bien compris que cela ne faisait que la ralentir. Lorsque finalement elle pensait pouvoir se rhabiller et repartir rapidement, elle fut dirigée vers la garde-robe royale puis elle subit un grand nombre de tests avant finalement de se retrouver avec deux robes dans les bras.

    Nouvel espoir, nouvelle désillusion. Elle fut rapidement rembarquée par la couturière de la reine et après plusieurs mesures et une longue attente, elle était glissée dans une robe qui devait coûter à peu de choses près la moitié de ses économies. La touche finale était un parement fait de roses bleutées. En attrapant une de la main droite avant de la ramener sur sa poitrine et d'y joindre ses deux mains, fermant les yeux, la jeune femme profita de la délicate odeur de la fleur. C'était vraiment plaisant, calmant aussi. Alors qu'elle pensait pouvoir finalement fuir cet antre du diable, Eishiro s'avança vers elle, des fleurs en main. Encore un cadeau ? La gêne n'avait plus assez de sens, assez de force pour décrire le ressentit de la Jônin aux yeux violets. Elle ne savait littéralement plus où se mettre pour esquiver cette avalanche de remerciements et de signes de gratitude.

    Bien que ce fut certainement calculé pour attirer la bienveillance de la Nara et pour la remercier d'avoir ramené le prince héritier, elle se sentait presque opressée. Elle accepta les fleurs avec un sourire gêné, les joues rougies, avant de comprendre qu'elle allait devoir rentrer en calèche. Une fois encore, Sakura se laissa guider jusqu'à monter dans le véhicule, puis la reine se rapprocha d'elle pour lui parler.

« Sachez que si Iwa ne domine pas un jour Kusa vous serez toujours la bienvenue parmi nous et j’espère que votre compagnon aimera mon petit cadeau
- Je vous remercie de votre accueil et j'en suis honorée. Je... »


   Elle se mit ensuite à rougir bien plus visiblement à l'idée que la reine avait effectivement parlé de compagnon. Non, elle était seule pour l'instant. Le seul homme qui l'intéressait était frivole et ne la regarderait probablement jamais autrement que comme ninja. Un léger désespoir vint calmer la jeune femme avant que la calèche ne parte, tandis que Haruna lui faisait un clin d'oeil complice. Cette reine était décidément déroutante, et son origine non noble était presque aveuglante, mais elle avait un charme certain. Ce serait un plaisir de retourner dans ce pays dans une autre occasion.

  Le voyage fut plus court qu'à l'aller, plus direct aussi, et lorsqu'elle arriva à Konoha, Sakura était toute rouge de honte. Elle n'était pas à sa place dans un tel véhicule. Toujours est-il qu'elle fut finalement laissée devant la porte de la demeure de l'Hokage et après un remerciement au conducteur, elle fut laissée seule tandis que l'homme allait ramener les cadeaux à l'adresse qu'elle lui avait indiquée. Yuno n'en reviendrait surement pas...

  Elle rentra donc dans la bâtisse, fuyant les regards étonnés des villageois, ne reconnaissant pas du tout la guérisseuse ainsi habillée. La jeune femme alla donc faire son rapport à l'Hokage, racontant d'abord sa rencontre avec le jeune Eishiro puis sa discussion avec la reine après l'avoir ramené chez lui. Les tensions avec Iwa n'étaient pas nouvelles et ne seraient pas les dernières, mais ces mots résonnaient avec les souvenirs d'Hana no Kuni, et sonnaient donc d'autant plus justes.

  Une fois les explications terminées, Sakura put rentrer chez elle et fuir Hiroshi. Elle ne s'était pas sentie à sa place, comme une souillon qui aurait été parée d'or et jetée devant un roi. Malgré cela, elle avait été heureuse de voir l'intérêt avec lequel l'homme l'avait détaillée. Au moins était-elle plaisante à voir, paraissait-il...

« Les fleurs Jofuku... Bon... Bah je retournerai en forêt demain... »

HRP:
 


_________________
| Sakura's Theme |
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]   
 

Rencontre Forestière Florale [PV. Eishiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse forestière (PV: Ouranos, Diesel sans plomb 51)
» ma table de jeu forestiere
» Thouars
» Heishiro Katsura (en cours d'impression)
» Une opération policière tourne mal au Parc La visite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Feu :: Forêt de Hi no Kuni-