AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Lun 5 Déc - 23:40


~ En orange et blanc ~


   &    

________________________________

En entendant mon réveil sonner, je sus que cette journée allait être crevante. Ma grand-mère m’avait longuement parlé la veille, concernant mon évolution en tant que ninja. Elle m’avait expliqué que ce qui avait fait mon efficacité en combat pendant la guerre contre Iwa, ce n’était pas réellement mes capacités, mais surtout la synergie que j’avais avec Chiko, ma sensei. Or, si un jour, la guerre venait à éclater à nouveau, il y avait très peu de chances que je retrouve une telle synergie. Déjà, parce que ma sensei, je l’ai tué, mais surtout parce qu’elle m’a formé pour que mes techniques épousent les siennes. En soi, ce n’était même pas une formation que j’avais reçue, elle m’avait juste configuré de manière à ce que je booste ses jutsu. À ce que mes techniques améliorent les siennes.


Et donc, la solution qu’avait trouvé ma grand-mère, c’était que je trouve d’autre gens avec qui m’entraîner, pour essayer non pas de combattre solo comme à mon habitude, mais justement de trouver d’autres gens avec qui je serais susceptible d’avoir de nouveau une telle synergie. Mais cela allait être très compliqué. Le fait d’avoir reçu un élève, Ryûji, aurait pu être un nouveau moyen de gagner une telle synergie, mais il n’était pas question que je le “configure” de la même manière que Chiko a fait de moi son “support”.


Elle m’a ensuite raconté qu’elle avait discuté avec le gang des mamies de Konoha, qui aime apparemment se rassembler autour d’une tasse de thé, de petits biscuits, tout en cousant des chaussettes. Elle m’en a offert des violettes, le top de la crédibilité pour un sensei. Le sujet de leur dernier rassemblement avait apparemment été “les jeunes” puisque depuis, elle me harcelait pour que je m’entraîne avec d’autres ninjas du village. J’ai bien fini par accepter, plus par faiblesse que par réelle envie.


Certes, les entraînements à plusieurs n’étaient pas ceux dans lesquels je me sentais le plus à l’aise. Ils avaient tendance à réveiller chez moi des souvenirs que je préfèrerais enfouis, oubliés et lointains. Cependant, j’étais plutôt curieux de savoir comment ça allait se passer. Les seules techniques que j’ai utilisé en combat avec des alliés étaient celles de bases, ainsi que mon ninjutsu.


Me rendant sur le terrain d'entraînement, je songeais à comment améliorer mon kekkei genkai. Deux possibilités s’offraient à moi, m’entraîner au taijutsu, me permettant donc de palier ma faiblesse qui est le corps-à-corps, ou bien essayer d’apprendre le fuinjutsu, c’est à dire les techniques qu'utilisait ma sensei. Mon esprit revint sur un futur à peu plus proche, l’entraînement. La vieille Onui, (ma grand-mère) m’avait parlé d’un Hyûga, et que ce serait probablement avec lui que j’allais m’entraîner aujourd’hui. Et elle ne m’avait pas donné plus d’informations. Elle abuse cette grand-mère. Mais bon, je verrais une fois sur place.


J’entrais dans le terrain d’entraînement alors qu’il était encore vide de tout humain. D’accord, le soleil se levait à peine, mais d’habitude, il y avait déjà des gens lorsque j’arrivais. Il faut croire qu’ils faisaient la grasse matinée aujourd’hui. Sortant kunais et shurikens, je commençais à m'entraîner au lancé. Cette partie de l’entraînement m’ennuyait toujours, mais il me permettait de ne pas perdre ma précision. Au bout d’une bonne demi-heure, lassé, je m’assis dans l’herbe, le dos appuyé le long d’un arbre. Formant les mudras avec mes mains, je me mis à faire voler des petites boules de feu autour de moi. C’était un bon entraînement pour concentrer mon chakra en plusieurs endroits à la fois. J’avais bien l’intention de maintenir la technique jusqu’à l’arrivée du garçon.

_________________


Dernière édition par Yamanaka Rei le Dim 11 Déc - 22:02, édité 2 fois
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Sam 10 Déc - 18:27
Quand Kanon se réveilla ce matin-là, d’une nuit qui fut agité au vu de l’état de son lit, il soupira de désespoir en entrebâillant les rideaux de sa chambre. L’aube, ayant déjà pointé le bout de son nez depuis quelques minutes déjà, le jeune Hyûga ne pouvait donc pas profiter des quelques moments de noirceur que lui offrait la journée, avant le lever du soleil. Dans une ou deux heures seulement, l’astre incandescent brillerait de mille feux, l’agressant par l’intensité de sa lumière. Décidé à bénéficier d’un des rares moments où la lumière ne l’assaillait pas les yeux, il se prépara rapidement, revêtant un de ses tuniques qu’il affectionnait tant.

Kanon sortit de la pièce constamment plongée dans la pénombre, à son plus grand bonheur. Il arpenta avec difficulté les différents couloirs menant à l’extérieur de la bâtisse. Quelqu’un avait jugé bon éclairer si fortement la maisonnette, que le Hyûga avait du mal à voir où il allait exactement. Heureusement qu’il connaissait bien l’habitation, sinon comment aurait-il fait ? Il aurait trébuché et tourné en rond pendant plusieurs minutes, cherchant en vain son chemin.

Une fois dehors, ce ne fut pas l’éclairage artificiel qu’il dut affronter, mais bien la lumière à son état naturel. Avec malheur, Kanon constata que les premières lueurs de l’aube s’étaient volatilisées depuis plusieurs secondes, l’arrachant une plainte à demi-dissimulée. Qu’est-ce qu’il aimerait vivre la nuit et dormir le jour, il n’aurait pas à souffrir de sa malencontreuse photophobie. Il aimerait tant être comme les autres, même s’il y avait bien longtemps que le jeune Hyûga avait abandonné l’idée.

Cela avait été une mauvaise idée.

Puis, fronçant les sourcils, il remarqua l’anormale non-présence de ses lunettes assombrissant sur son nez. Fouillant dans ses poches, mais ne les trouvant pas, il fit brusquement demi-tour pour aller les chercher dans la maison. Kanon n’eut malheureusement pas le temps de partir à leur recherche, puisque sa mère les lui apporta, tel un trophée sur un plateau d’argent. Le cajolant, mais l’étouffant plus qu’autre chose, elle ne voulait pas le voir s’éloigner, et ne lui rappela pas la présence de son entraînement, sans doute trop heureuse qu’il l’ait un tant soit peu oublié.

Seulement, s’il y avait bien une chose de sacrée, aux yeux de Kanon, c’était bien l’entrainement. Il s’extirpa bien vite des bras de sa mère, au plus grand damne de cette dernière, et marcha à toute vitesse vers les terrains d’entraînement. Pas plus tard qu’hier, il ne savait pour quelle raison, on lui avait demandé – ou ordonné, ce serait le mot le plus juste – de s’entraîner avec un certain Yamanaka Rei. Kanon, n’ayant aucune excuse pour refuser ni de bonnes raisons pour accepter, avait simplement esquissé un petit sourire, qu’on avait pris pour un « oui » très enthousiaste. Après tout, pourquoi pas ?

Arrivé sur la zone d’entraînement, Kanon ne mit pas beaucoup de temps avant de localiser le dit Yamanaka Rei : il n’y avait pas beaucoup de monde aujourd’hui, ce qui lui simplifiait grandement la tâche. Le brun se félicita alors, pour avoir mis ses horribles lunettes noires : les boules de feu que faisait léviter le Yamanaka l’avaient fait sursauter, il ne fallait surtout pas que ses lunettes quittent son visage ! Qui savait ce qui arriverait ensuite ? La lumière allait finir par le tuer !

« Tu es bien Yamanaka Rei ? Enchanté, je suis Hyûga Kanon. »

Le visage neutre, Kanon examina le garçon qu’il avait en face de lui de la tête au pied. Ce dernier était plus âgé que lui, de deux ou trois ans, et était doué au maniement du Katon, chose qu’il détestait plus que tout. C’était trop lumineux, pour lui, comme beaucoup d’autres choses.

Kanon allait détester cette journée, il en était sûr.

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Dim 11 Déc - 22:00
Après quelques minutes à m'entraîner à maintenir mon chakra à l’aide d’une multitude de petites boules de feu, le garçon que j’attendais arriva. Il s’approcha de moi afin de se présenter, et en effet, il s’agissait bien du Hyûga dont on m’avait parlé. Il avait l’air plus jeune que moi, et plutôt mignon. J’trouvais que sa coupe au carré lui allait plutôt bien, dommage que ses yeux soient cachés par ces lunettes noires, pas vraiment très esthétiques à mon goût. Peut-être que c’était pour se donner un genre, je ne sais pas. Mais en tout cas, ça gachait tout.

- C’est bien moi, enchanté !

Rapidement, je me demandais bien ce qu’on allait faire de cette journée. Je pourrais très bien me mettre à m'entraîner comme d’habitude, mais bon, là n’était pas le but. Puis si je faisais ça et que ma grand-mère l’apprenait, je sens que j’allais avoir le droit à du riz sans rien d’autre comme repas pendant un bon mois, alors autant coopérer. Et puis, ça se trouve, il était sympa ce Hyûga.

La sociabilité, c’était pas trop mon fort. En combat, c’était assez simple puisque je n’avais pas le choix, et qu’il s’agissait purement de stratégie.Je n’avais pas besoin de prendre en compte autre chose que les compétences de mes alliés pour trouver la position à adopter, et la manière de faire. Avec mon élève, c’était tout le contraire. Je prenais en compte son histoire, et toutes les informations que j’avais accumulé sur lui pour ensuite choisir quoi et comment j’allais lui apprendre des choses. Alors que Kanon, je n’avais aucune information à son sujet, si ce n’est qu’il est du clan Hyûga. Je passais ma main dans mes cheveux un peu géné.

- Ma grand-mère a insisté pour qu’on s’entraîne ensemble, et je t’avoue que j’ai pas l’habitude…

Quand il s’agissait de passer pour un boulet, je devais être fort. Le sensei qui n’a strictement aucune idée de l'entraînement qu’il pouvait mettre en place, c’était assez ridicule comme situation. J’allais essayer de faire comme quand je suis sensei, mais en partant du principe que les deux élèves sont moi et Kanon.  De mon côté, j’ai le ninjutsu avec katon et suiton, ainsi que mon kekkei genkai, le shintenshin. Et je ne pense pas que ce garçon soit tout à fait d’accord pour me servir de cobaye en entraînant mon pouvoir. Et lui, il avait logiquement le kekkei genkai des Hyûga, et pour le reste… Aucune idée.

-Mn, du coup, comme tu as pu le voir, j’utilise majoritairement le katon. Mais je me débrouille aussi avec le suiton, et mon kekkei genkai bien sûr. Et toi, tu utilises plutôt quel type de jutsu ?

Connaître un peu ses compétences serait un bon début. Ça se trouve, il maîtrisait aussi le katon ou le suiton, et je pourrais alors apprendre à utiliser quelques une de ses techniques. Si ce n’était pas le cas, et bien ce serait toujours intéressant à voir. Peut-être qu’on pourrait se faire un combat, ou alors tester des combinaisons en duo, même si je ne vois pas trop encore en quoi nos pouvoirs claniques peuvent être complémentaires, je ne voudrais pas me retrouver dans le même état que les ennemis dont je possède le corps, après le passage d’un Hyûga.

- Sinon, en terme d’entraînement, tu t'entraînes comment d’habitude ?

Je devais vraiment donner l’impression de vouloir remplir la conversation. M’en voulez pas, j’ai prévenu que discuter avec les gens, je n’étais pas bon pour ça. En attendant, ses lunettes me perturbaient vraiment. Il faisait encore un peu sombre, le soleil ayant quasiment terminé son difficile réveil. Je me demandais s’il arrivait vraiment à voir quelque chose comme ça. Autant lui poser la question. Je désignais mes yeux avec ma main.

-Aussi tôt le matin, tu vois quelque chose avec ça ?

_________________
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Sam 17 Déc - 16:54
Yamanaka Rei venait de stopper ses boules de feu, et Kanon le regarda dans les yeux pour essayer de lire en lui, ne sachant pas s’il devait détester ou remercié ce dernier de tout son cœur.  Un petit sourire vînt alors orner son visage. Rei semblait être quelqu’un plutôt énergique, et cela le soulagea bien plus qu’il ne voulait l’admettre : le Hyûga avait un peu de mal avec tout ce qui touchait au relationnel, et voir qu’il était facile de parler avec le Yamanaka le rassurait. L’entraînement n’allait peut-être pas être un désastre, et il passerait une bonne journée.

Seulement, son espoir vola en éclat, aux mots de son interlocuteur : il n’avait pas l’habitude des entrainements en équipe. Kanon se mordilla légèrement la lèvre inferieur, soucieux. Pour lui aussi, c’était une première. Il était un habitué à la solitude. Peut-être que Rei également, et cela le désola. Le jeune Hyûga n’aimait pas être seul, c’était désagréable. Pas autant que la lumière, bien entendu, mais cela faisait comme même mal.

« Ce n’est pas grave, on ne peut pas dire que je participe souvent à des entrainements collectifs moi aussi…On s’en sortira ensemble de cette situation, tu verras ! »

Puis, comme s’il avait trouvé une solution à leurs problème, Rei présenta ses Jutsu avant de demander au Hyûga de faire de même. Lui, usait du Kekkei Genkai de son clan, de Suiton, et évidement de ce maudit Katon, ce qui provoqua une légère grimace à Kanon. Il était vraiment mal tombé, et il remercia encore une fois la présence de ses lunettes. Avoir une maladie qui touchait uniquement les yeux, une achromatopsie, c’était vraiment la poisse. D’ailleurs, le Yamanaka demanda s’il voyait quelque chose avec ses lunettes, après lui avoir questionné sur sa façon de s’entraîner. Kanon, loin d’être blessé à cette remarque, prit le temps de répondre à toutes ses questions calmement.

« J’utilise majoritairement mon Kekkei Genkai, mais je n’arrive à presque rien avec le Katon ! Le feu, c’est malheureusement trop lumineux pour mes yeux ! C’est pourquoi, je porte des lunettes. Sinon, je m’entraine suivant ce que je veux améliorer, et je crains que le Katon ne soit pas vraiment une priorité. »

Kanon rigola nerveusement, peu sûr de comment le prendrait Rei. Le Hyûga détestait la lumière, c’était un fait. Il la détestait tellement, qu’il pourrait vivre dans le noir sans trop de problème, comme le montrait sa chambre à coucher. Alors essayer de maîtriser le feu, un élément plutôt lumineux, c’était une véritable torture pour lui quand il ne portait pas ses lunettes salvatrices. Et même avec, une source lumineuse, allumé sans préavis, l’éblouissait momentanément avant qu’il puisse s’y habituer.

« J’ai une achromatopsie incomplète, c’est pour ça. Sans mes lunettes, je vivrais un véritable calvaire. Bref, chacun à ses soucis. »

Ne voulant pas spécialement parler de son achromatopsie, il ponctua sa dernière phrase d'un vaste mouvement circulaire de sa main. L’achromatopsie, c’était une affaire de liens de sang : la maladie avait le don de se transmettre de parents aux enfants. La bête noire du clan Hyûga, un sujet presque tabou au sein même du clan. Kanon ne comprenait même pas pourquoi. Comment le fait de ne pas voir comme les autres pouvait être « mal » et « dangereux » ? Il lâcha échapper un soupire de résignation. De toute façon, il ne pouvait rien y faire.

« Pour le moment, le problème est l’entrainement. Je n’ai jamais dû m’entrainer à plusieurs, avant, tu as une idée de comment faire ? À mon avis cela ne doit être très compliqué, il suffit juste de trouver comment faire. »

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Mar 20 Déc - 18:11

J’avais bon espoir que ce garçon ai l’habitude des entraînements à plusieurs, au moins, il me donnera des idées. Ou pas. Se sortir ensemble de cette situation, dit comme ça, c’était plutôt mignon. Presque comme si on était dans une situation dangereuse, qu’un méchant vilain Iwajin était sur le point de nous tuer et que seulement en assemblant nos forces nous pourrions nous sortir de cette situation difficile. Comment ça je divague ?

S’il utilise majoritairement son Kekkei genkai, il s’agit donc de son dôjutsu. J’avais entendu parler du Byakugan, mais je n’avais jamais eu l’occasion de le voir en action. Il ne devait probablement pas y avoir de Hyûga parmi ceux qui étaient dans mon équipe du Rikudô. Du coup, ce serait plutôt intéressant d’observer un peu ce pouvoir.

- Ton Kekkei Genkai, le Byakugan, c’est ça ?

Konoha n’existant que depuis quelques mois, je n’avais pas eu l’occasion de voir tous les clans du village. Je passais la plupart de mes journées en entraînement, à la résidence Yamanaka, ou bien à enseigner le ninjutsu de base à l’académie. Ou bien avec mon élève depuis que je l’avais. Je n’avais donc pas une grande connaissance des différents pouvoirs de Konoha. C’est peut-être pour ça que ma grand-mère voulait que je m’entraîne avec des gens d’autres clans.

Il me parla ensuite de ses yeux. Une acroquoi ? Pas compris c’que c’était, mais pas grave. La seule chose que j’avais comprise, c’était que les techniques utilisant le katon étaient  trop lumineuses pour lui et lui faisaient mal aux yeux. Ce qui pour un ninja est quand même un sacré handicap. C’est pourquoi il a des lunettes apparemment.

-Ah bah, j’éviterais le katon aujourd’hui alors.

Tant qu’à s’entraîner, autant me concentrer sur le suiton aujourd’hui. Après tout, j’utilisais énormément le katon avant d’arriver à Konoha, mais beaucoup moins à l’époque du Rikudô. Le suiton était considéré par ma sensei comme une affinité de faible. Et, toujours selon elle, le katon était l’affinité des puissants, des forts. De ceux qui méritent son attention. Pfff. Je me rend compte maintenant que c’était une erreur, puisque avec le suiton, je ne suis capable que de copier mes techniques de katon en les remplaçant par de l’eau. Pas très glorieux tout ça. Ce serait pas mal de développer un peu mes techniques de ce côté.

Trouver un moyen de s’entraîner, ce n’était pas si compliqué que ça quand même. Il y avait même une solution assez simple. Après tout, les ninjas, ils faisaient quoi ? Et bah ils se battaient.

-Et si on faisait un combat ? Amical, bien sûr.

Il n’était évidemment pas question de s’envoyer des techniques mortelles, mais plutôt pour moi d'entraîner mon suiton, et pour lui d’entraîner ce qu’il avait envie d’entraîner. Et pourquoi pas même utiliser mon pouvoir Yamanaka. Ce serait sympa. Mais je dois rester prudent, le shintenshin me fait perdre le contrôle sur mon corps, et est donc risqué à utiliser puisque tant que mon esprit n’est pas lié à moi, je suis à sa merci.

Me battre contre le byakugan sera compliqué, mais ça promet d’être fort intéressant. De toute manière, le 1v1 est mon gros point faible, il faut donc que je fasse de mon mieux pour apprendre à me battre seul.

_________________
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Jeu 22 Déc - 19:48
Kanon hocha la tête, suite à la question de Rei. Le Kekei Genkai qu’utilisait son clan était bien le Byakugan, un dôjutsu attisant toutes les convoitises. Ses yeux, déjà fragiles, étaient alors considérés comme de véritables trésors, notamment par sa mère qui les surprotégeait à son humble avis. Il ne supportait pas qu’on s’occupe de quelque chose qui l’appartenait, que ce soit un objet ou bien même ses propres yeux. Sa mère était trop invasive. Elle l’a toujours été, à son plus grand désarroi.

« Le tien… C’est celui en rapport avec l’esprit, non ? Ça n’a pas l’air facile… »

Son Kekkei Genkai devait être tout aussi difficile que le Katon, du point de vue du Hyûga. Pas que le Byakugan soit facile à maîtriser, mais le Kekkei Genkai des Yamanaka semblait tellement loin du sien qu’il en avait dû mal à en saisir la teneur, un peu comme les techniques Katon. C’est donc avec un soupir de soulagement que l’achromate accueilli le fait que le Katon ne serait pas utilisé.

Mais ne pas utiliser le Katon ne va-t-il pas handicaper Rei ?

« Dis, cela ne va pas te gêner, de ne pas utiliser le Katon ? Tu sais, maintenant que je sais que tu uses de techniques du type Katon, ça devrait aller. »

C’était comme lorsqu’on voulait allumer une lampe dans une pièce. Si un achromate était dans cette même pièce, il était toujours préférable de prévenir lorsqu’on allumait la lumière, de sorte que ce dernier ne sursaute pas de surprise, de peur. Kanon savait désormais que son acolyte usait du Katon, alors il serait moins surpris et il s’adapterait.

Décidé à entrer dans le vif de l’entraînement, Rei proposa un combat amical, que Kanon acquiesça avec impatience. Cela lui permettrait de mesurer son niveau vis-à-vis du Yamanaka, et de palier peut être à certaines de ses faiblesses. Il pourrait, de toute façon, en apprendre un peu plus, peu importe le domaine en question. Savoir se battre était très important en étant des shinobis, et il y avait des bases qu’on plaisait à renforcer, sans raison particulière.

Un combat était toujours instructif.

Kanon recula de plusieurs mètres et se mit en position, un pied devant, un pied derrière. Il inspira, expira, et ferma brièvement les yeux. Il fallait qu’il se concentre, sinon, l’entrainement ne servirait à rien et il deviendrait un véritable fiasco. De plus, il ne se le pardonnerait jamais, car il n’aurait pas donné tout ce qu’il aurait voulu.

« C'est parti ! »

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Mar 27 Déc - 4:10
Il hocha la tête en signe de confirmation lorsque je lui demandais si son pouvoir était bien le Byakugan. Il me posa à son tour la question concernant mon propre Kekkei Genkai, c’est à dire la manipulation de l’esprit. Un pouvoir radicalement différent, puisque le mien était surtout voué à la récolte d’informations ou encore la prise de contrôle.

- Ouais, c’est celui avec les esprits. Et en effet, c’est vrai que c’est pas très facile.

La principale difficulté de mon pouvoir consistait à me mettre en sécurité lorsque j’utilisais la transposition, puisque lorsque j’envoie mon esprit dans le corps de quelqu’un d’autre, mon propre corps est inconscient et donc vulnérable. Le moindre Shintenshin raté peut m’être fatal, il était donc très important que je sois à l’abri lorsque je l’utilise. C’est la principale raison pour laquelle je suis donc censé rester assez loin de la ligne de front.

Avec ma sensei, je n’utilisais pas le shintenshin pour la simple et bonne raison que je gardais ce pouvoir secret. Elle devait probablement savoir que je l’avais, puisqu'elle servait mes parents à l’époque, mais rien ne pouvait lui laisser penser que je l’avais développé. Et heureusement d’ailleurs, puisque c’est ce même shintenshin qui m’a permi de me libérer de son emprise, et de mettre fin à son action au sein du Reishin. Du coup, la seule chose que j’avais vraiment développée était la stratégie, et le katon. Katon que j’allais donc me passer d’utiliser, pour éviter de lui faire mal aux yeux avec son problème visuel dont j’ai déjà oublié le nom. Il me demanda si ça ne me dérangeait pas.

- C’est ce que j’entraîne le plus souvent, alors je peux bien faire autre chose pour une fois !

On s’était donc décidés pour que l’entraînement consiste en un combat amical. Faire sans le katon devrait être assez compliqué, et relève même de l’impossible, mais j’allais faire de mon mieux pour éviter de l’utiliser.

- Ah, bah en combat, j’utiliserais peut-être le katon alors..

S
eulement en dernier recours, je ne voulais pas abuser de la faiblesse que constituent ses yeux. Cependant, Kanon aurait été mon élève, j’aurais exclusivement utilisé des techniques lumineuses pour qu’il s’habitue à lutter contre ce type d’affinité. En combat réel, le fait de ne pas supporter les fortes lumières sera pour lui un gros désavantage, et c’est quelque chose auquel il doit s’attendre. Certe, le katon n’est pas la plus puissante des affinités, mais elle est cependant très utilisée. Kanon se mit en position de combat, j’allais donc faire de même, usant d’un shunshin pour m’éloigner un peu de lui.

- Prêt !


Si je reste trop proche, je serais rapidement défavorisé. Je pris donc l’initiative en exécutant un bunshin no jutsu (rang E), faisant apparaître deux copies de  moi-même. Il y avait donc trois exemplaires de mon corps, dont les deux faux se jetant sur lui le temps que je m’éloigne. Je me rendais rapidement compte de mon erreur, le byakugan devrait assez rapidement lui permettre de savoir que mes clones étaient totalement inoffensifs. J’espère que j’aurais le temps de m’éloigner assez.
Je faisais en sorte que les clones n’attaquent pas Kanon, mais se contentent de gêner sa vision. Attendant que l’un d’eux se retrouve entre lui et moi, je lançai une boule d’eau, avant de me diriger vers les arbres pour essayer de m’y cacher.

- Suiton Suikyû no jutsu
Techniques utilisées ::
 

Spoiler:
 

_________________
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Lun 9 Jan - 18:35
Yamanaka Rei s’éloigna de Kanon, se mettant en position de combat également. Une fois près, il donna le signal de départ : le combat commençait. Le jeune Hyûga ne quitta pas des yeux son adversaire, scrutant chacun de ses mouvements. Devait-il laisser à Rei le premier coup ? Ou devait-il commencer lui-même les hostilités ? Le garçon hésitait, quelle était la meilleure solution ?

Kanon n’eut pas eu le temps de réfléchir sur la question, puisque le Yamanaka décida d’agir. Le jeune Kanon se retrouva donc à apercevoir trois répliques de son adversaire. Lequel est le véritable Yamanaka Rei ? Ils étaient tous traits pour traits identiques, à son plus grand désarroi.

Sauf les ombres… Certains n’ont pas d’ombre…

« Byakugan », murmura-t-il Kanon, activant le Kekkei Genkai de son clan.

Les veines des yeux du jeune shinobi devinrent alors apparente, et sa pupille disparue, au profit d’iris blanches qui en sont alors entièrement dépourvue. Avec attention, il observa chaque Rei, et repéra rapidement le bon Rei qui se situait au loin, au fond. Les deux clones qui s’avançaient vers lui, bien que très réaliste, n’échappaient pas à ses yeux. Le Byakugan.

Les clones ne sont pas dangereux, je peux facilement les mettre hors-jeu.

Le garçon s’élança alors en avant.

Avec vitesse, une boule aqueuse se dirigea vers Kanon, le surprenant. À côté de la boule d’eau, se tenait les deux clones, qui bien qu’inoffensif, le dérangeait pour localiser son adversaire d’entraînement qu’il commençait à perdre de vue. Il s’arrêta brusquement, tourbillonnant sur lui-même, tout en libérant du chakra par ses Tenketsu, créant un dôme. La boule aqueuse s’écrasa sur le dôme ainsi que les deux malheureux clones qui disparurent.

Heureusement que je ne suis pas trempé ! Mère ne sera pas trop mécontente !

Le jeune ninja avait désormais la vue dégagée, seulement, Yamanaka Rei s’était presque volatilisé. Kanon grimaça, et regarda autour de lui : la vue que lui offrait le Byakugan était bien pratique dans ce genre de situation. Rapidement, à quelques mètres de lui, dans les arbres, le Hyûga aperçue le chakra de Rei.

À nouveau, Kanon fit une tête maussade. Il fallait pousser Rei à faire un combat au corps-à-corps, là où il pourrait enfin le toucher. Ne voulant pas donc pas commencer un combat en hauteur, tels les ouistitis, Kanon décida de le faire descendre de l’arbre. Un sourire malicieux se dessina sur son visage. Concentrant du chakra dans sa paume, Kanon libéra le chakra en question sous forme de pression de l’air en direction d’un des Tenketsu du Yamanaka, situé au niveau du torse.

Les Techniques:
 

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Lun 16 Jan - 1:46

Après avoir lancé mon petit combo, je me dirigeais vers les arbres, le plus rapidement que je le pouvais. Si je ne me dépêchais pas, je risquerais de me retrouver de nouveau dans son champ de vision, et la plupart de mes techniques se faisant à distance, je ne devais pas me rapprocher trop de lui. Je grimpais donc dans l’arbre le plus proche, passant de branche en branche, à la recherche d’une branche plus stable où je pourrais l’observer en toute discrétion et élaborer une stratégie d’attaque.

Il repoussa ma technique aquatique sans aucune difficulté à l’aide d’une sorte de dôme se formant autour de lui alors qu’il tournait en son centre. Zut’, je devais donc trouver quelque chose de plus efficace. Je regardais autour de moi s’il y avait des branches épaisses où je pourrais poser mon corps si j’en venais à utiliser le Shintenshin, détournant alors mon regard du garçon.

Grave erreur que c’était que de détourner, je me pris de plein fouet une… Quelque chose. Comme une sorte d’impulsion qui frappa mon sternum, me propulsant de ma branche, tout droit contre un tronc d’arbre plus épais à deux ou trois mètres de là, où je tentais maladroitement d’interposer mes jambes entre l’écorce de l’arbre et moi, pour ne pas que mon dos frappe dessus. Résultat, ma jambe me faisait un peu mal, et j’avais le souffle coupé par l’impact de sa technique contre mon thorax.

Lorsque mes yeux croisèrent le visage de Kanon, le sourire sur son visage me fit rapidement comprendre que quel que soit l’endroit où je me cacherais, le Byakugan me trouverait aussitôt. J’étais piégé. Si je me mettais hors de portée de ses techniques, je serais probablement trop loin pour que les miennes arrivent avant qu’il ne les esquive. Mais si je m’approchais, il pourrait alors utiliser des techniques de corps à corps, et je suis vraiment mauvais au corps à corps.

Essoufflé, par le coup, je me retrouvais agenouillé au sol, le temps de retrouver ma respiration. Et pour ne pas qu’il m’attaque entre temps, une seule solution, s’imposait à moi, le feu. J’étais vite revenu sur ma décision de ne pas l’utiliser, mais ce garçon se battait probablement sérieusement, alors j’allais en faire de même.

- Katon Ryûseigun

Une quinzaine de petites boules de feu se mirent à tourner autour de moi, tandis que je me déplaçait pour me retrouver entre lui et le soleil. Leur seule utilité était surtout de perturber sa vue. J’étais encore trop essoufflé pour attaquer mais mon souffle était revenu. Ma main droite contrôlait les boules de feu tandis que la seconde était posée sur ma poitrine endolorie.

- Wow, je l’avais pas vu venir celle là.

Bon, j’aimais pas trop ce que j’allais faire, mais je n’avais pas l’intention de me laisser battre si facilement. Je lui envoyais les petites boules de feu, avant de faire une nouvelle série de mudras.

- Suiton Gosuikyû no jutsu

Une boule aquatique d’environ deux fois ma taille se forma au dessus de moi, réfléchissant et amplifiant la luminosité du soleil. Je vérifiais d’un regard rapide qu’il n’y avait pas derrière lui de roches ou quoi que ce soit susceptible de lui infliger une blessure mortelle en cas d’impact, reflexe de prof je suppose, puis j’envoyais ensuite ma technique dans sa direction.

Je me mis à genoux ensuite. J’avais à peu près retrouvé mon souffle, mais mon torse était douloureux, et ma jambe aussi. S’il m’attaquait maintenant, je crois que je serais incapable de répliquer.


Spoiler:
 

_________________
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Mer 8 Fév - 9:10
Yamanaka Rei tomba de son arbre, et Kanon se précipita vers lui, pour pouvoir commencer un combat rapprocher. Une erreur, puisque son champ de vision fut légèrement amoindri par les boules de feu qui tournait autour du Yamanaka. Ses lunettes noires était bien pratique, puisqu’elle réduisait la luminosité de ce qu’il percevait. Mais pas assez, malheureusement, au gout du jeune Hyûga qui déplorait l’intensité lumineuse des techniques Katon.

Puis, les boules de feu furent lancées vers lui. Incapable de les discerner correctement, étant face au soleil qui illuminait le jour de ses merveilleux rayons plus qu’embêtant. Kanon essaya de les esquiver, de fuir cette lumière qu’il détestait, sans résultat puisque plusieurs boules le percutèrent ; et le jeune shinobi atterrit sur les fesses, quelques pans de ses vêtements brûlés. Il grimaça, et se frotta le bas du dos endolori.

Pire encore, alors que Kanon se relevait, Rei fit apparaître une boule d’eau géante au-dessus de lui, amplifiant les rayons de l’astre solaire. Comme par reflexe, le Hyûga mit ses bras devant ses yeux pour les protéger de l’agression lumineuse. Trop tard, ses yeux lui faisaient déjà mal. Puis, sans rien pouvoir faire d’autre que de se cacher les yeux pour essayer d’atténuer la douleur, il reçut en pleine face l’immense boule aqueuse, le faisant reculer de plusieurs mètres. Pendant un instant, il crut s’étouffé à cause de l’eau qui s’infiltrait dans sa bouche, avant d’en recracher.

Trempé jusqu’aux os, et éreinté au possible, Kanon s’étala à même le sol, ses lunettes noires juste à côté de lui. Aucun cri, aucun gémissement, aucune plainte ne traduisait son supplice, autre que ses gestes et son comportement. Qu’est-ce qu’il détestait le soleil ! Se relevant, tête baissée, il remit sur son nez ses précieuses lunettes. Puis, comme pour exprimer sa colère envers le soleil, il sourit, puis s’élança à nouveau vers son adversaire. Kanon était plutôt quelqu’un d’entêté quand il le voulait.

-Katon, La technique du clone des pétales enflammées !

Courant en ligne droite, un clone apparut derière le jeune Hyûga, qui commença alors à se déplacer en zigzague, se retrouvant régulièrement en quinconce avec son clone. Il espérait troubler la perception de Rei, pour ainsi l’attaquer plus facilement au corps à corps. Son partenaire d’entrainement juste en face de lui, son clone un peu en retrait à la droite de ce dernier, Kanon concentre de chakra au bout de ses doigts, et donne une série de coup.
Spoiler:
 

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Mar 14 Fév - 23:05

Tout en formant la boule d’eau au-dessus de moi, j’étais, dans un premier temps, fier de mon coup, me disant que ça m’assurait une victoire. Mais à peine lancée que je regrettais déjà ce que je venais de faire. Déjà que certaines masses enflammées produites par mon Ryûseigun l’avaient touché, alors cette fois, la boule d’eau le percutait en pleine face, alors qu’il se cachait les yeux avec ses mains. Je me sentais idiot, terriblement idiot.

Kanon se retrouvait au sol, allongé par terre, et ses lunettes de soleil à côté de lui. Non, non, non, non non, je craignais de l’avoir salement amoché, et ce n’était pas ce que je voulais. Une goutte de sueur perlait sur mon front, à cause de l’exercice physique que représentait ce combat, mais aussi et surtout parce que j’étais stressé à l’idée d’avoir pu lui faire de graves dommages.

- Euuuh, ça va ?

Malgré ma jambe douloureuse, je me relevais donc, pour m’approcher de lui, dans le but de lui remettre ses lunettes sur les yeux, et m’assurer qu’il ne soit pas dans un trop mauvais état. Mais avant même que j’arrive à son niveau, le voilà qu’il se relevait de lui-même, replaçait ses lunettes devant ses yeux, puis souriait. Sourire que mon petit cerveau était dans l’incapacité totale d’interpréter. Je n’arrivais pas à comprendre ce qui pouvait porter à sourire, mais soit. Je fis un pas de plus, un pas de trop. Le garçon s’élança vers moi en ligne droite, avant de faire apparaître un clone qui se mit à zigzaguer. J’étais incapable de distinguer lequel était le vrai Kanon, et lequel était le clone. Cependant, le garçon avait prononcé le mot « Katon », ce qui signifiait que ce n’était pas un simple clone intangible comme ceux que j’étais capable de faire, mais un clone susceptible de me faire des dégâts.

Très rapidement, je refermais mes mains l’une sur l’autre, avant de faire les mudras me permettant de me défendre à l’aide d’un dôme aquatique.

- Mizukabe

Mais c’était trop tard. A peine le dôme apparaissait autour de moi que Kanon était déjà à l’intérieur. L’eau tournait à une très grande vitesse, et pouvait stopper la grande majorité des attaques que je prendrais. Le clone fut balayé directement, se transformant en une série de pétales de fleur de cerisier, elles-mêmes à leur tour balayées par la force de l’eau tournant autour de moi. Mais Kanon, à l’intérieur de la zone formée par le dôme était à mon niveau, et ses doigts me canardaient d’une série de coups parfaitement dirigés.

Alors que j’étais assailli, le Mizukabe que j’avais utilisé disparaissait. Malgré la vitesse de leur exécution, chaque coup semblait savamment étudié pour toucher un point précis. Un coup haut de la cuisse causa une vive douleur dans toute ma jambe, comme si un nerf avait été touché. J’estimais que je méritais de prendre des coups, étant donné la bassesse de ce que je lui avais fait plus tôt. Mais je devais absolument me défendre, j’assemblais mes mains pour tant bien que mal essayer.

- Kakyû no jutsu

Oui, le feu, je n’avais pas le choix. Mais alors qu’une boule de près d’un mètre aurait dû se former, j’avais à la place drois à une petite flammèche que le vent éteignant.

- Qu… Quoi ?

Je devais faire quelque chose, je le devais, si je voulais me défaire de l’emprise de sa technique. Je tentais le tout pour le tout, profitant que ses coups se portent sur une jambe pour de nouveau essayer une technique. Je mis mes mains entre lui en moi, formant un carré avec mes doigts.

- Shintenshin no jutsu

Prions pour que celle-ci passe, et que mon chakra tienne le coup.
Techniques utilisées:
 

_________________
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Mer 22 Fév - 19:54
Emporté par un dôme d’eau crée autour de Rei, le clone de Kanon disparut en une nuée de petits pétales de fleurs de cerisier. Le jeune shinobi ne fut, heureusement, pas touché par ce violent flux aqueux. Déjà suffisamment proche du Yamanaka, Kanon put essaiment le toucher. Concentrant son chakra sur le bout de ses doigts, il effectua une série de coups précis, destiné à blesser l’intérieur de l’adversaire tels certains Tenketsu, mais aussi quelques nerfs. Cela devait faire mal, et c’était le but. Rei lui avait fait tout aussi mal avec cette stupide lumière dont il avait décuplé la puissance. Et il avait détesté ça, évidemment. Il détestait la lumière, surtout si vive, et Rei en était la cause. Comment ne pas laisser cet acte impuni ?
Mais il eut un noir soudain.

Que se passait-il ? Kanon ne voyait rien : il était enfermé dans le noir complet. Pourquoi ? Que lui était-il arrivé ? Il ne comprenait pas : il était en train combattre Rei ! Que faisait-il ici, dans ce lieu qu’il ne connaissait pas ? Quelque chose n’allait pas, et bien qu’il appréciât énormément l’obscurité, cela l’angoissait. Le jeune garçon sentait qu’il ne devait pas être là, que c’était dangereux, que quelque chose d’autre était là. Il ne savait pas exactement quoi, ou même qui, mais cela ne semblait pas l’inquiéter. Du moins, les premiers instants.

Puis, petit à petit, Kanon se rappela. Les Yamanaka avaient la capacité de manipuler les esprits. Il avait sans doute reçu, sans même s’en rendre compte, une technique du clan. Comment s’en défaire ? Comment espérer vaincre Rei, alors qu’il n’avait pas le pouvoir de le chasser de là où son adversaire était ? Rei avait des techniques : la lumière, l’esprit… Surtout les techniques à distances, en réalité dont le Katon et le Suiton. Tout ce qui lui faisait défaut.

Il fallait l’admettre, Kanon avait perdu.

Il pensait avoir perdu, alors cela ne pouvait être autrement. Il avait baissé les bras, sa motivation du début avait disparu. Depuis la douche qu’il avait reçue, quelques minutes plus tôt, il avait perdu : il ne se battait plus pour gagner un combat d’entraînement, mais pour se venger de la lumière. Comment pouvait espérer vaincre son adversaire ?

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Mer 8 Mar - 23:29

La douleur. C'était la seule chose que mon corps sentait alors qu'il se prenait les rafales de coups envoyées par le jeune ninja. C'était mérité en quelque sorte. Je ne devais cependant pas me laisser faire. Nous étions dans un combat entre deux ninjas, et le plus jeune de nous deux était bien parti pour me mettre KO. C'est frustrant, non ? Être battu par un enfant plus jeune que moi. Les techniques du clan Hyûga étaient vraiment coriaces. Non seulement, elles faisaient mal, mais en plus, elles venaient perturber le bon fonctionnement de mon chakra. Impressionnant.

La douleur. Même après avoir réussis mon shintenshin, c'est ce que je sentais. Non plus de manière diffuse dans mon corps d’emprunt, mais au niveau des yeux. Je les maintenais fermés, tant la luminosité m'était difficilement supportable. Alors c'était de ça dont il parlait ? Je le plaignais. J'avais froid aussi. On était en pleins hiver, et j'avais eu la brillante idée de tremper le corps du garçon qui risquait de tomber malade s’il restait comme ça trop longtemps.

Je pouvais sentir autre chose, comme une forte angoisse. Je n'étais moi-même pourtant pas angoissé le moins du monde, mais je la ressentais. Mon cœur, ou plutôt son cœur en avait des palpitations et des sueurs froides. Mais elle ne venait pas de moi. Elle devait venir de lui. Avait-il vécu des choses angoissantes ces derniers temps, ou était-il angoissé de se retrouver dans la sorte de trou noir dans lequel le shintenshin plongeait l’esprit d’origine du corps, attendant que je le libère ? Je me demandais. Mais dans tous les cas, il n'était pas question de le laisser trop longtemps dans ce black-out spirituel. Je me souvenais de la première fois que j'avais subi cette technique lorsque on me l'avait apprise, et je n'avais pas vraiment apprécié.

Toujours en possession de son corps, je calais le mien, évanoui, de manière à ce qu'il ne s'écroule pas par terre. Je m'en éloignais un peu ensuite, avant de me diriger jusqu'à un arbre, entrouvrant les yeux. C'était une drôle de sensations que de voir à travers les yeux d'un autre, et je me demandais comment, même sous ses lunettes, il était capable de voir. L'habitude, probablement. En tout cas, je n'arrivais pas à m'y faire, et je me posais donc sur le flanc de l'arbre se trouvant dos au soleil. Puis j’annulais la technique, pour revenir dans mon propre corps.

J'étais bien heureux de retrouver mes yeux, mais c'est tout le reste de mon corps qui était plus douloureux. Je me déplaçais difficilement jusqu'au niveau du siens, avant de m’allonger contre cet arbre à mon tour. Posé là, je tentais de reprendre mon souffle et mes forces, qui ne revenaient pas vraiment. J’étais comme vidé de toute mon énergie, et pourtant, je n’avais pas usé énormément de chakra.

J’attendais qu'il reprenne pleine possession de son corps. En fonction des gens, ça pouvait être immédiat comme ça pouvait prendre du temps, un peu comme quand on met une heure à émerger au réveil. Ensuite, j’approchais ma main du haut de son bras.

- Kansô

Cette technique me permettait d'expulser les particules d'eau se trouvant dans ses vêtements, pour les sécher. Comme si un champ de force le traversait en emportant l’eau avec.

- Et beh, j'ai jamais eu aussi mal aux yeux de ma vie que pendant ces quelques secondes.

C'est bien pour ça que je l'avais déposé sur le flanc de l'arbre dos au soleil, à l'ombre. J'avais pu me rendre compte que la sensibilité de ses yeux était bien pire que ce que je pensais. Et que mon idée d’amplifier les rayons solaires avec de l'eau avait été bien pire que ce que j'avais pensé. J'avais voulu le gêner certes, mais je n'avais pas prévu autant de dégâts.

- Désolé pour l’effet loupe de tout à l'heure, c'était pas une idée très brillante.

Enfin, si, au sens propre du mot "brillant".
techniques:
 

_________________
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Sam 25 Mar - 20:21
Le noir.

Voilà tout ce que Kanon pouvait voir autour de lui. Pourquoi ? Comment ? Une technique de Rei Yamanaka, forcément. Son effet ? Le couper du monde extérieur, visiblement. Pour gagner le combat, évidemment. Kanon est très heureux pour Rei, puisqu’au vu de la tournure des évènements, il gagnera aisément. Mais quel est ce lieu ? Le jeune garçon n’en sait rien. Il ne comprend pas. Pourquoi voit-il tout en noir ? Pourquoi ne voit-il rien ? Peut-être que la technique lui a fait perdre la vue. Perdre la sensation d’avoir un corps.

Cela l’effraie.

L’obscurité a toujours été une grande amie, pourquoi se retourne-t-elle contre lui ? Il pense, réfléchit, mais les données se mélangent, se confondes, et il se retrouve encore plus confus qu’auparavant. Comment pouvait-il contrer cette technique ? Il ne voit aucun chemin de rescousse possible. Il ne voit que la défaite possible. Sa mère lui dirait qu’il n’est qu’un moins-que-rien, qu’il devrait pouvoir trouver une solution. Mais comment ne pas vouloir laisser gagner l’obscurité, elle qu’il aime tant ? Comment éliminer de son chemin quelque chose qu’on ne veut pas perdre ?

Alors Kanon attend, attend et se complaît dans le noir.

Lorsque l’obscurité ne voudra plus de lui, elle le ferrait savoir. Elle partirait d’elle-même. Il oublie le combat d’entraînement, la situation critique dans le monde extérieure. Rei prend-il le dessus ? Kanon a-t-il déjà perdu ? Il ne se pose plus ce type de question. Il préfère écouter, observer, sentir, ce nouvel endroit qu’il ne connaît pas pour en faire plus ample connaissance. Maintenant la surprise passée, il s’y sent bien. Peut-être qu’il y reviendrait s’il affronte le Yamanaka encore une fois.

Seulement, toute bonne chose à une fin et brutalement, il reprend contacte avec l’extérieur.

Plus habituée à l’intensité de la lumière, celle ci l’éblouit, et il doit fermer à demi ses yeux pour y voir normalement malgré la présence de ses lunettes. Autour de lui, le paysage a également changé. Il est assis au sol, contre un arbre, dans une zone très ombragé par la végétation luxuriante. Kanon est reconnaissant du fait qu’il soit dans une zone couverte où la lumière est moins présente que lors du combat. Il grimace encore au souvenir de la soudaine montée de lumière.

Pourquoi est-il là ? Où est Rei ? Et le combat ?

Une personne s’approche du garçon, met une main sur son bras tout en prononçant un mot, puis les vêtements mouillés du jeune shinobi se retrouve sec. C’est Rei. Cela ne peut qu’être lui. La voix, l’apparence, la prestance, tous concorde. Il dit avoir eu très mal aux yeux pendant quelques secondes, puis s’excuse pour « l’effet loupe ». Kanon ne comprend pas. Il se lève, vacille un peu, le temps de reprendre le contrôle complet de son corps, et s’adosse à l’arbre. Il jette à l’autre ninja un regard interrogateur.

« Comment ça, tu as eu mal aux yeux ? Tu n’as pas de problème visuel à ce que je sache. J’ai frappé là où ça n’allait pas ? J’en suis désolé, je ne le savais pas. Et ne t’excuse pas pour la lumière, tu avais le droit d’utiliser ce genre de stratagème, l’affrontement aurait été pipé sinon. »

Kanon fait une courte pause, regarde dans le vague quelques instants, se rappelant du drôle de lieu où il avait été quelques minutes plus tôt.

« C’était quoi ce noir ? J’étais où ? C’était à cause de ta technique ? C’était la première fois que l’obscurité m’avait fait autant peur, sur le coup ! »

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   Jeu 30 Mar - 15:25


J’avais fini par poser mon corps à mon tour contre cet arbre, avant d’utiliser ma technique de séchage. Cette technique était bien pratique, lors des combats amicaux où j’étais amené à utiliser mon suiton. Petit à petit, Kanon reprenait ses esprits. Ou plutôt, reprenait le plein contrôle du corps qui hébergeait le sien, et qui pendant quelques secondes avait hébergé le mien. Il tenta de se lever, ce qui n’était pas vraiment recommandé dans l’état où nous étions.

- Houla, doucement.

Allongé contre le tronc de l’arbre, je n’aurais pas pu le rattraper s’il s’était cassé la figure, mais fort heureusement, ce n’était pas le cas. Il tituba un peu, mais réussit à se maintenir debout avant de s’appuyer le dos contre l’écorce de l’arbre sur lequel je l’avais posé plus tôt. Il me demanda comment j’avais pu avoir mal aux yeux puisque je n’avais pas de problèmes visuels contrairement à lui, me faisant réaliser alors qu’il ne devait pas connaître les effets de ma technique, chose qui se confirma un peu plus tard, me demandant ce qu’était le noir dans lequel il s’était trouvé plus tôt. Pour un garçon pour qui la lumière était douloureuse, avoir peur de l’obscurité était plutôt ironique, mais cette obscurité-là pouvait être assez angoissante, lorsque l’on ne sait pas ce que c’est, ni où on se trouve.

- Euuh, par où commencer…

Je me redressais pour me retrouver en position assise et non plus en position allongée.

- La technique que j’ai utilisée sur toi s’appelle un Shintenshin. Il s’agit de transférer mon esprit dans ton corps. Concrètement, cette technique me permet de prendre le contrôle de ton corps, et de me déplacer avec. De la même manière, cela fait que j’entends avec tes oreilles, je goûte avec ta langue, je touche avec ta peau, je sens avec ton nez, et je vois avec tes yeux.

Je me souvenais alors de la douleur que j’avais ressentit quand j’avais ouvert les yeux à travers son corps. C’était sûrement l’effet de la technique aquatique qui les avait rendus si douloureux, et c’est comme ça que je m’étais rendu compte à quel point son problème visuel pouvait être handicapant.

- Et c’est pour ça que j’ai eu vachement mal aux yeux, parce que la douleur du soleil, du coup, je la ressens aussi. Je n'arrivais même pas ne serait-ce qu’à ouvrir les yeux. Ça doit être super dur de vivre avec ça, non ? Et puis, tu fais comment si tu tombes sur un adversaire qui utilise genre du katon, du raiton, ou du ranton (lumière) ?

Je devais ensuite lui expliquer un peu le monde dans lequel il se trouvait.

- Et en gros, quand mon esprit se retrouve dans ton corps, le tient se retrouve comme emprisonné dans les ténèbres, dans le noir complet. C’est vrai que ça peut être assez oppressant.

Je passais ma main dans mes cheveux, l’air un peu gêné.

- Désolé si ça t’a fait peur.

J’essayais de me relever à mon tour, titubant un peu. Je devais avoir des côtes cassées, et mes jambes avaient aussi morflé. Le passage par la case hôpital allait être indispensable pour moi.

- On y va ?  

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]   
 

En orange et blanc ~ [Feat Hyûga Kanon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Questions bètes sur le kanon chez les orks sauvages.
» Zap, Kanon, ou Lobba ???
» Haïti : 26 enfants morts de malnutrition à Baie d’orange
» Petit job, grosse galére [Orange Town, Rang D, Civil, Livraison]
» Vodka orange && Jimmy Choo. {Eden <3 }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Feu :: Konoha :: Zones d'entraînement-