AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Sam 4 Mar - 1:56
~ Retours & Debriefs ~

   &    
________________________________


À peine rentré d'un voyage de quelques jours à Honô, que je ne pouvais pas rentrer à la maison pour m’affaler sur mon lit. Non, il fallait que j'aille voir Sakura, parce selon le Hokage, elle avait embarqué Ryûji en mission pendant mon absence, et il préférait lui laisser m’expliquer la manière dont cette mission s'était passée puisque ils étaient rentrés un peu plus tôt que moi. J'ai failli aller dormir.

Mon voyage avait été particulièrement fatiguant. Nara Hiroshi, après avoir traité avec les autorités du village les informations que nous leurs avions transmis concernant Yamanaka Yui avait décidé de rédiger un rapport, avant de m’envoyer auprès du Daimyô du feu pour le lui remettre, et lui donner à l'aide d’une technique de mon clan tous les détails possibles concernant ce qu'il s'était passé. Du début jusqu'à la fin.

J'ai donc en début de semaine pris la route me menant à Honô, où j'ai atteint dans l'après-midi la capitale sans encombre. J'aimais beaucoup me promener dans ses allées fleuries, où la vie était innocente et joyeuse, loin des enjeux du monde ninja. Une grand-mère promenait des jumeaux, deux terreurs faisant la course avec leurs planches à roulettes, pendant que la vieille femme aux cheveux blanc tenait une poussette, que je supposais être celle du cadet ou de la cadette des deux enfants. Un homme d’une quarantaine d’années tirait un chien par sa laisse, le canidé ne semblant pas très enjoué à l'idée de suivre les pas de son maître.

Au bout d'une petite heure de marche, j'arrivais devant le palais du Daimyô, où je me présentais humblement aux gardes qui me laissèrent entrer, avant de me conduire au bâtiment central du palais où se trouvait le Daimyô. J'étais assis dans une pièce, avec un sol en tatamis, séparé du souverain du pays du feu par un simple paravent de papier. Je me mettais à genoux, afin de le saluer comme il était coutume envers son seigneur, avant de me remettre droits, toujours sur les genoux dans cette position de respect.

- Mon nom est Yamanaka Rei, je suis envoyé par Nara Hiroshi, Shodaime Hokage du village caché de Konoha.

Le paravent s'ouvrait, me laissant voir enfin l’homme, à qui je tendais le dossier que le Hokage m'avait confié.

- Ce document contient un rapport complet de ce qu'il s'est passé à Hana no Kuni avec les ninjas d’Iwa. Et vous êtes, sans nul doute, au courant que ces informations sont sensibles et ne doivent pas quitter l'enceinte du gouvernement seigneurial. Sa majesté, le prince Seika Natsuki-sama de Hana no Kuni a également été prévenu. J’ai reçu un second ordre de l’Hokage qui est de vous transmettre toute la scène à travers une technique de mon clan.

-Bonjour Rei. C'est la première fois que je te vois faire autant de manières.

J'avais déjà je l'occasion de lui parler pendant la guerre, mais le contexte voulant prioriser l'efficacité, j'en avais à l'époque oublié les manières à adopter face à une personne de cette qualité sociale.

- La guerre étant, il était important de transmettre au plus vite les informations. En temps de relative paix, il est de mon devoir de m'adresser à vous comme il se doit envers un souverain.

Il acquiesça, avant de demander aux autres personnes de la pièce, c'est-à-dire ses gardes de sortir, avant de s'approcher de moi pour s'agenouiller de la même manière, avant de relever les cheveux lui tombant sur le front et de fermer les yeux.

- Je t'en pris, commence.

Je posais deux doigts sur son front, allant chercher au fond de ma mémoire tout ce qu'il s'était passé entre le moment où j'ai salué Feng Ho et la proposition de Sakura de rentrer avec nous. Pendant autant de temps que la rencontre avait duré, je projetais dans son esprit les images qui étaient passées par mes yeux et le son que j'avais entendu. Fort heureusement, je n'y transmettais pas mon ressenti, autrement, j'aurai probablement stressé et attristé le Daimyô.

Une fois ma mission accomplie, alors que je m'apprêtais à partir, il me proposa de dîner en sa compagnie, ainsi qu'avec plusieurs membres des hautes instances du pays, dont certains n'avaient jamais mis les pieds à Konoha. Ils s’étonaient d'apprendre que la vie là-bas était assez similaire à celle d'un village tout à fait normal, si on ne prenait pas en compte les entraînements et les missions. À un moment, un homme entra afin de prévenir le Daimyô que le registre des personnes portées disparu avait bien été mis à jour.

À ce moment-là, une idée un peu folle me passa par la tête.

- Masato-dono, ce registre, comprend-il les enfants disparus il y a plusieurs années ?

- Pour la période entre -10 et -5, c'est dans un autre registre dans les archives. Pourquoi ?

- Pourrais-je le consulter ? Il pourrait contenir des informations qui m'intéressent.

Le souverain se tourna vers l'homme qui lui avait apporté l'information afin de lui demander son approbation, approbation qu'il donna d'un hochement de tête. Pendant quelques jours, j'avais donc passé mes journées à la salle des archives, cherchant le mot “Ryûji” ou tout ce qui était susceptible de concerner mon eleve dans ce document. Cependant, il n'y avait rien.

Je passais le dernier jour de mon voyage à Honô à la bibliothèque de la capitale, afin de faire des fuincopies de bon nombre de livres concernant le Yuukan, l’histoire des différents pays, les différents clans, et surtout bon nombre de livres se rapportant aux esprits. Je voulais mieux comprendre le fonctionnement de ceux-ci, pour mieux cerner ce qui, habitait l'âme de Ryûji. En arrivant avec la pile de bouquins à la caisse où les fuincopies étaient effectuées, je perdais près de 50 % de mes économies. Afin de rémunérer les auteurs, ce type de copie avait été rendu assez cher.

Je rentrais ensuite à Konoha, avec tout un tas de livres à étudier dans des sceaux. Où on m'accueillit en m'annonçant que je devais me rendre chez Sakura afin qu'elle me donne tous les détails de sa mission avec Ryûji, pour pouvoir les réutiliser dans notre entraînement. Parcourant les dédales du quartier Nara, je finis par tomber sur la résidence où logeait Sakura, avant de toquer à sa porte.

- Bonjour Sakura, c'est Rei, on m'a prévenu que vous veniez de rentrer d'une mission avec Ryûji, donc je suis passé, pour savoir coment ça s'était passé.

_________________
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Lun 13 Mar - 19:03
Sakura venait d'aller voir le Hokage, elle lui avait parlé brièvement de la mission qu'elle avait effectué avec Ryûji et de son succès, qu'ils avaient su traverser sans plus de soucis les montagnes et qu'ils avaient ramené tout le stock nécessaire de plantes médicinales. Elle était encore bien heureuse d'avoir pu parler un moment en privé avec Hiroshi, elle appréciait toujours ces petits moments, bien qu'ils demeuraient très sérieux de par leur relation hiérarchique et du contexte des missions.

Elle se prit, sur le chemin du retour, à rêver de passer du temps avec l'homme mature qu'était le Hokage, de discuter d'autre chose que du comportement d'un jeune garçon un peu trop excité au cours de ses missions ou du temps qu'il faisait à Hana no Kuni. Rougissant, elle secoua la tête et se reconcentra. Elle avait encore à faire. Elle passa donc à l'échoppe pour saluer le vieux Senjû et lui indiquer qu'elle reviendrait travailler avec lui dès le lendemain puis rentra chez elle se reposer de cette mission qui avait été bien fatiguante à force de devoir coacher les deux garnements qui lui avaient servi de compagnons.

Elle s'installa donc dans le salon à l'étage, au dessus du dojo, et quelques minutes après, elle fut interpellée par Yuno, sa soeur cadette de vingt trois ans, bientôt vingt quatre, qui lui indiquait qu'un jeune homme la demandait. Alors qu'elle descendait, sa petite soeur lui fit un sourire malicieux.

    « Il est mignon celui là, je savais pas que tu les prenais au berceau maintenant.
    - Tsss... T'es bête quand tu t'y mets, Imôto-chan. Ça doit être Rei, le sensei du petit dont je me suis occupée pendant ma mission. »


Elle alla donc voir l'adolescent aux cheveux rougeoyants qui attendait sur le pas de la porte, l'invitant à entrer.

    « Bonjour Sakura, c'est Rei, on m'a prévenu que vous veniez de rentrer d'une mission avec Ryûji, donc je suis passé, pour savoir coment ça s'était passé.
    - Bonjour Rei, enchantée. Nous venons effectivement d'arriver, mais rentre, je vais faire du thé pour qu'on puisse parler tranquillement. »


Elle guida donc le jeune homme, longeant le dojo puis montant à l'étage, l'invitant à s'installer autour de la table du salon d'accueil. Elle alla donc préparer du thé puis revint lorsque celui-ci fut prêt, deux tasses en main. Elle s'assit à son tour, face au jeune garçon.

    « Bien, nous venons effectivement de rentrer avec Ryûji. Le voyage a été un peu compliqué, je ne sais pas si vous connaissez Tatsura Sakumo, nous étions en sa compagnie. Ryû-kun le connaissait visiblement et ne l'appréciait pas du tout, j'ai passé tout le voyage a essayer de les calmer. Je n'ai pas osé essayer de les réconcilier, cela semblait être une cause perdue. Déjà qu'obtenir leur intérêt et leur attention revenait du miracle... On a donc réussi malgré quelques petites erreurs de parcours, mais je ne m'en fais pas, je suis certaine que tu réussiras à guider ton kouhai dans la bonne voie pour que ce genre de chose ne se reproduise pas. Tu souhaitais savoir autre chose en particulier peut être ? Plus de détails ? »


Elle souriait à l'adolescent roux qui lui faisait face, d'un air gentil et invitant à l'échange. Elle l'aiderait et lui indiquerait ce qu'il voulait savoir sans aucun soucis, c'était aussi l'un de ses rôles que d'enseigner aux plus jeunes.

_________________
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Ven 17 Mar - 23:00


Sakura me fit entrer chez elle, avant de me faire longer un dojo, où elle s’entraînait probablement, puis de me faire monter pour m’indiquer une table, où je m’installais. Pendant qu’elle partait faire du thé, je regardais autour de moi, détaillant un peu plus l’endroit où elle vivait. Très rapidement, elle revint avec deux tasses dethé dont une qu’elle me tendit avant de s’asseoir face à moi.

- Merci de me recevoir.

Puis elle commença à me raconter les quelques jours qu’elle avait passé en compagnie de Ryûji, pendant que je n’étais pas à Konoha. Et dès la deuxième phrase, je ne pus me retenir de rire en entendant le nom de Tatsura Sakumo. Ce médecin que j’avais croisé à plusieurs reprises puisqu’il était le médecin traitant de Ryûji, et qui avait une folle tendance à être hyper tactile avec les gens, au point de les tripoter allegrement. Déjà que j’avais du mal à le supporter, alors pour Ryûji c’était encore pire. Il lui avait déjà cassé quelque chose parce que celui-ci lui avait ébourrifé les cheveux.

- Non ? Tatsura ? Serieux ? Vous êtes sûr que Hiroshi tenait à ce que cette mission soit un succès ?

Elle m’expliqua ensuite qu’elle avait passé le voyages à essayer de calmer Ryûji. Tu m’étonnes. Heureusement qu’elle n’avait pas essayé de les réconcilier, l’un des deux aurait fini par tuer l’autre.

- ça ne m’étonne pas. Tatsura passe son temps à tripoter les gens, et Ryûji n’est pas très… tactile. Alors lorsqu’il s’agit de Tatsura, ça peut vite déraper.

Bien amusé à l’idée que Ryûji ai pu faire une mission avec ce cher et tendre médecin, je continuais de l’écouter. Elle parlait de “petites erreurs de parcours”, sans vraiment me donner plus de détails. C’est ce genre d’erreur justement que j’allais avoir besoin de connaître si je voulais pouvoir entraîner Ryûji à ne plus les faire. La phrase suivante me laissait un peu plus perplexe. Je ne savais pas si je devais le prendre comme un encouragement, ou comme au contraire une sommation de corriger mon kouhai concernant les fautes qu’il aurait pu commettre pendant la mission, avant de me demander ce que je voulais savoir de plus.

- En quoi consistait votre mission exactement ?

Je portais la tasse de thé à ma bouche, laissant le breuvage venir me réchauffer l’oesophage puis l’estomac. J’avais le pressentiment que j’allais avoir pas mal de chose à lui expliquer à ce garçon. Mais bon, j’étais là pour ça après tout. C’était mon devoir de lui permettre de devenir un bon ninja, et de m’arranger pour qu’il ne refasse plus d’erreurs pouvant le mener lui ou son équipe à la mort, et surtout pouvant mener à l’échec de sa mission.

- Aussi, je veux bien connaitre plus préciséments les erreurs que Ryûji a faites, que je puisse travailler là dessus.

Je prenais une autre gorgée de thé.

- Et puis, si vous lui avez déjà donné des explications ou fait des remarques concernant son comportement pendant la mission, je veux bien les connaître aussi, afin de savoir s’il y a des choses que je devrais compléter, pour éviter de lui répéter ce qu’il a déjà entendu.

Cette tasse de thé ainsi que l’air bienveillant de Sakura avait au moins le don de me mettre à l’aise.

_________________
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Sam 18 Mar - 13:12
Lorsqu'elle mentionna le nom de Tatsura, Rei ria. Elle avait bien compris qu'ils se connaissaient déjà, mais visiblement c'était durable leur manière de se chamailler en permanence. Ce fut à son tour de sourire lorsque le jeune Chûnin parla d'Hiroshi. Il avait donc eût confiance en elle malgré l'inimitié connue entre Ryûji et Tatsura, c'était plutôt plaisant.

    « Ça ne m’étonne pas. Tatsura passe son temps à tripoter les gens, et Ryûji n’est pas très… tactile. Alors lorsqu’il s’agit de Tatsura, ça peut vite déraper.
    - Hmmm... Je vois très bien ce que tu veux dire. »



Elle termina alors le premier aperçu, puis attendit sa réaction. Il demanda alors des détails supplémentaires sur la mission afin de savoir ce en quoi elle consistait précisément. Il était donc vraiment intéressé par son élève, ce n'était pas par simple obligation ou courtoisie, sans quoi cette petite description lui aurait suffit. Un sourire nouveau s'installa sur le visage de la jeune femme, contente de voir qu'elle avait à faire à un sensei attentionné malgré son jeune âge. Il commençait à boire un peu de thé en écoutant ses premières réponses.

    « La mission exacte nous a été donnée suite à l'épidémie qui a eu lieu dans les villages aux alentours de Konoha. Les médecins de la ville ont été réquisitionnés, mais pour soigner les patients, ils ont dû utiliser tous les stocks de Razofrigreniselle. Nous avons donc été envoyés afin d'aller en chercher à Tetsu no Kuni. Les plantes poussaient loin au nord, sur les plateaux, de l'autre côté de la chaîne montagneuse. Or, actuellement, ces montagnes sont infestés de bandits et autres mafieux en tous genres. C'est pourquoi Tatsura, qui connaissait la manière précise pour récolter ces plantes sans les abîmer ou nuire à leurs propriétés, nous a accompagné. »


La Jônin prit une gorgée de thé chaud avant de reprendre la suite de son explication.

    « Comme tu peux t'en douter, sur tout le chemin jusqu'aux montagnes, Ryûji-kun et Tatsura-san ont passé leur temps à se chamailler. Une fois aux pieds du massif, nous avons trouvé une jeune guide qui nous a promis de nous aider si l'on sauvait son père. C'est à ce moment que ça c'est... gâté. Son père avait été fait prisonnier par les mafieux. Nous sommes allés dans le camp discrètement en mettant hors d'état de nuire les premiers gardes un par un, mais quand je me suis retournée un instant pour les ligotter, je ne sais ce qu'ils ont fait tout les deux mais Ryûji s'est énervé, il a frappé Tatsura allant jusqu'à le sonner et il a hurlé dans tout le camp... C'était compliqué, mais avec l'aide de l'Eisennin, une fois qu'il a retrouvé ses esprits, nous avons réussi à mettre hors d'état de nuire les septs qui étaient restés au camp et qui étaient encore capables de se battre sans les tuer. Nous avons alors pu libérer le père de Chieri, notre jeune guide, puis nous avons traversé les montagnes. Ce n'est qu'après ça, une fois éloignés du danger, que j'ai pu parler sérieusement à Ryûji et Tatsura pour les calmer jusqu'à la fin. Je pense que Ryû-kun a compris à quel point sa faute avait été grâve et qu'il devait apprendre à contrôler ses émotions pendant ses missions. »


Sakura fit une petite pause pour boire de nouveau, reprennant ses idées pour les mettre en place.

    « Nous avons ensuite pu ramasser les fleurs nécessaires puis rentrer, ils n'ont plus fait de remous avec Tatsura, je pense que cet évènement les a un peu calmés, au moins le temps de rentrer. À voir pour la suite s'ils retiennent la leçon. »


Elle hocha alors la tête, finissant sa tasse avant de conclure.

    « Cette grave erreur mis à part, il est resté plutôt sage et m'a bien écouté pendant la mission, il m'a posé quelques questions sur les herbes, j'ai du lui expliquer qu'on était pas toujours libres de nos choix en mission, que certains contre-temps, même s'ils semblaient justes, pouvaient s'avérer dangereux pour les ninjas et qu'ils devaient savoir faire passer la mission avant tout. Même si un enfant ou des gens étaient en danger, parfois la mission devait passer en priorité, même si cela paraissait cruel. Voilà, je pense t'avoir tout expliqué, si tu veux d'autres précisions, dis le moi. Si tu veux une autre tasse de thé, c'est aussi possible. »


Elle lui souriait toujours avec la même gentillesse débordante, ce qui ne lui donnait peut être pas un air très sérieux, mais elle s'en moquait. Elle savait se faire respecter et se montrer dur lorsqu'elle l'estimait nécessaire, et les apparences importaient peu. À ce moment, Yuno apparû sur les dernières marches de l'escalier, l'air moqueur.

    « Oneesan ! Tu as bientôt fini avec ton éphèbe ? Tu peux venir m'aider à m'entraîner ? Otoosan est parti pour quelques jours à Hôno et je n'ai plus personne avec qui me battre !
    - Erhm... Je ne vais plus en avoir pour longtemps. Retourne au dojo, je te rejoindrais dès que l'on aura fini... Excuse la, elle est mal élevée. Mes parents ont été trop gentil avec elle, elle est encore une enfant. Peut-être même plus encore que Ryûji. »


Elle était assez gênée du comportement de sa soeur qui se montrait soit immature soit parfaitement adulte selon les jours. Il lui était impossible de prévoir ses réactions et elle avait du mal à comprendre pourquoi elle choisissait parfois de faire ainsi l'enfant.

    « Tu as d'autres questions donc ? N'hésite pas, elle attendra un peu, cela ne lui fera aucun mal. »

_________________
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Lun 27 Mar - 22:59


L’échange que j’avais avec Sakura m’apprenait pas mal de choses, que ce soit sur cette mission en particulier, mais aussi sur ce que je devrais travailler avec Ryûji afin qu’il ne fasse plus le même type d’erreur. Dans un premier temps, elle m’expliquait le principe même de la mission, c’est-à-dire permettre à Konoha de renflouer ses stocks d’une plante au nom tellement long que lorsque elle finissait de me le donner, j’en avais déjà oublié la moitié. On dira Razofritruc, ça sera plus rapide à dire.

Concernant donc la fameuse razofritruc, elle m’expliqua le contexte dans lequel ce stock s’était défait. J’avais entendu parler de cette fameuse épidémie puisque plusieurs personnes avaient été appelées en renfort cette semaine-là, dont des médecins, mais aussi des shinobis et des civils. Plusieurs membres de mon clan avaient été mobilisés sur place pour permettre aux victimes les plus récalcitrantes de coopérer avec les eisennin, et donc être soignées dans les meilleures conditions, malgré la gravité du virus. Ma grand-mère y avait participé, et m’avait raconté que l’épidémie avait fait plusieurs morts,

- J’en ai entendu parler, il paraît que sur place, ça a été terrible.

Elle lui expliqua ensuite leur parcours, jusqu’au plateau où la Razofrichose poussait.

- C’est impossible de la faire pousser à Konoha ? Avec l’aide de quelques membres du clan Sokusei de Suna, on ne pourrait pas essayer de reproduire ici leurs conditions de vie ?

Elle passa ensuite à la partie croustillante de l’histoire, Ryûji et Tatsura. Ils auraient tous deux passé leur temps à se chamailler. Pour être honnête, j’aurais vraiment voulu voir ça. Elle me parla de l’histoire du jeune guide, ainsi que ce qu’il s’était passé dans le camp. Ryûji, gueuler en plein milieu du camp, je n'étais pas fier de lui sur ce coup. Niveau discrétion, ce n’était pas la première fois qu’il faisait des erreurs, il faudrait vraiment que je trouve un moyen de le faire s’améliorer là-dessus si on ne veut pas que toutes ses missions d’infiltration soient une totale catastrophe.

Cependant, l’autre bêtise était bien plus amusante. Il avait frappé Tatsura au point de le sonner. C’était bien du Ryuji tout craché ça, attaquer ses alliés. Pour Tatsura, il me titillait de l’en féliciter, mais je devais quand même me comporter en sensei et ne pas le faire. Quoique, je verrais bien sur place.

- Je suppose que Tatsura avait posé ses mains un peu trop près.

Cependant, elle m’expliqua que tout ça s’était bien terminé. J’étais rassuré là-dessus. Cependant, Sakura avait l’espoir que Ryûji ai compris son erreur, ce sur quoi je n’ai pas le moindre doute, mais qu’il apprenne à contrôler ses émotions, elle était bien positive.

- ça reste Ryûji. Il va falloir beauuuuucoup de temps avant qu’il ne réussisse à se contrôler.

Elle m’expliqua ensuite que la mission s’était bien terminée, en finissant sur une note d’espoir.

- Avec ces deux-là, il faut s’attendre au pire. Une fois, Tatsura lui a ébouriffé les cheveux, et Ryûji lui a cassé le nez. Littéralement.

Elle me résuma ensuite les autres épisodes de la mission, ne concernant pas le léger pétage de câble de mon élève. Qu’il ait été sage me contentait, mais je ne comprenais pas trop le reste.

- Qu’on était pas toujours libre de nos choix ? Certains contretemps ? De quel genre ? Il a fait des choses compromettant la mission ?

Si j’entends qu’il a voulu faire une pause pour manger une glace ou des ramen, j’le frappe. Cependant, qu’elle parle d’enfant en danger me faisait comprendre qu’il avait voulu probablement jouer au héros, ou quelque chose comme ça. Vu l’enfance que Ryûji a eue, il était assez sensible à certaines choses, dont la condition des enfants. Je m’étais bien rendu compte lors de notre voyage à Hana no Kuni que lorsque il parlait des expériences des Yamanaka, et qu’il s’était adressé à elle, il ne s'adressait pas forcément en son propre nom, mais aussi au nom de ces enfants qui ont été utilisés comme sujets d’expérience. Et puis, quand cette Yamanaka m’a fait craquer, il s’est lui-même montré bienveillant envers moi, son sensei. Et ce n’était pas la seule fois d’ailleurs.

- Il a un bon fond ce petit. Et il a ses convictions. C’est rare à cet âge d’avoir de réelles convictions. Mais c’est vrai qu’en mission, ça peut l’handicaper. Et j’peux le comprendre sur ce point-là. J’aurais beaucoup de difficultés à faire une mission allant contre mes valeurs.

Sa petite sœur fit une apparition, assez amusante. Elle se comportait comme une enfant, tout en utilisant des suffixes exagérément polis pour parler à sa propre sœur, ou parler de son propre père. Elle était amusante, et je ne pouvais que me sentir flatté d’être qualifié d’éphèbe. Sakura s’excusa pour elle, la qualifiait de « encore plus enfant que Ryûji ». Ce qui me fit sourire.

- Disons qu'il a ses raisons d'être aussi... gamin pour un pré-ado.

Je baissais un peu les yeux en disant ça. Ce qu’il avait vécu était dur, et le fait que ce soit des membres de mon clan qui en soit la cause m’affectait pas mal. C’est d’ailleurs pour ça que Ryûji avait autant influé sur ma manière d’être, et m’avait autant changé. Parce que c’était important pour moi de lui rendre ce que mon clan lui avait pris. C’est-à-dire sa liberté, son sourire, son amusement… Etc.

Elle me demanda si j’avais d’autres questions.

- Mnn, vous m’avez cité ce qu’il avait fait de mal, mais en combat, il n’y a aucun moment où il s’est bien débrouillé ?

C’était aussi important que ses erreurs à mes yeux. Si je voulais l’entraîner là où il avait merdé, je trouvais aussi important de lui dire quand il avait fait quelque chose de bien. Je souriais à Sakura à mon tour.

- Certes, c’est important de corriger ses erreurs, mais je pense que c’est tout aussi important de le féliciter quand il se débrouille bien pour d’autres choses.

Je baissais les yeux de nouveaux, tout en acceptant une autre tasse de thé.

- Je suis censé en faire un bon ninja, mais avant tout, il reste un enfant. À douze ans, il a besoin d’être valorisé.

_________________
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Lun 3 Avr - 17:31
Sakura expliqua donc en détails le déroulement de la mission, lui expliquant que ces plantes ne poussaient qu'à Tetsu no Kuni.

    « C’est impossible de la faire pousser à Konoha ? Avec l’aide de quelques membres du clan Sokusei de Suna, on ne pourrait pas essayer de reproduire ici leurs conditions de vie ?
    - D'après ce que j'ai compris, les premières expériences ont échoué mais il y a toujours la possibilité de réessayer. Mais ce qui est sûr c'est que c'est compliqué d'avoir vraiment les mêmes conditions particulières. Et comme la plante n'est en général pas utilisée en grosse quantité, c'est plus simple d'envoyer quelques ninjas de temps en temps en chercher avec un Eisennin de l'hôpital. »


Lorsqu'elle parla ensuite de la partie corsée de la mission avec les chamailleries entre Ryûji et Tatsura, Rei ne sembla pas étonné. Il devait déjà avoir dû les gérer probablement. Elle continua d'expliquer le déroulement, rassurant le Chûnin sur certains points où il s'inquiéta à la première écoute. Elle lui indiqua que globablement, le garçon s'était bien comporté malgré cet écart gênant.

Elle confirma qu'il avait voulu aider la petite soeur de Chieri, leur guide, et que c'est ce qui les avait mené au camp des bandits et à pouvoir ensuite traverser les montagnes, mais que si dans ce cas il avait été possible de trouver un arrangement pour aider la petite, ce ne serait pas toujours possible.

    « Disons qu'il a ses raisons d'être aussi... gamin pour un pré-ado »


Sakura souria d'un air rassurant à Rei.

    « Et il a tout son temps pour ça. Garder son âme d'enfant n'est pas forcément un défaut, il faut juste savoir faire la part des choses. Et il est encore bien jeune donc aucune raison de s'inquiéter. Alors que cette pie qui me sert de soeur... »


La Jônin aux cheveux blancs soupira avant de relever la tête vers son jeune collègue.

    « Elle est un cas désespéré. »


Elle souriait, entre amusée et épuisée par les enfantillages permanents de Yuno. Le jeune garçon aux cheveux de feu pointa alors l'importance de ne pas répéter ses erreurs. Il était conscient de ce genre de chose, Sakura se contenta de hocher la tête en réponse. Elle resservit finalement une tasse de thé à son invité, remplissant également la sienne.

    « Je me doute bien qu'à douze ans, la perception des critiques est différente. Prendre de la distance à cet âge est quelque chose de compliqué, tant pour les bonnes que pour les mauvaises. J'ignore depuis combien de temps tu t'occupes de lui, mais pour le moment, il me semble en bonne voie pour grandir sainement et devenir un ninja plein de talents. Je suis certaine que tu fais de ton mieux, mais tu es encore jeune. Si je peux t'aider, n'hésite pas à revenir me voir et à te reposer un peu sur mon expérience. »


Elle souria à Rei, lui aussi était encore très jeune après tout. Il ne devait pas encore être majeur, et lui avoir déjà confié un élève, même si cela marquait une certaine confiance de l'Hokage en ses talents, devait être un poids bien lourd sur les épaules d'un garçon encore en plein apprentissage.

    « Je vais devoir accorder un peu de temps à cette peste qui doit s'impatienter dans le dojo en bas. Tu peux rester et t'entraîner avec nous si tu le souhaites, lorsque tu auras fini ton thé. À moins que d'autres questions ne te viennent à l'esprit ? »


Continuant de boire tranquillement son thé, la Jônin de Konoha ne montrait aucun empressement bien qu'elle avait dit devoir aller aider sa soeur. Elle ne souhaitait pas oublier de détails qui pourraient paraître importants à son jeune collègue mais elle devait aussi accorder un peu d'attention à sa petite soeur, bien qu'elle ne soit qu'une grande enfant.

_________________
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Mer 5 Avr - 22:25



La discussion continuait avec Sakura, qui me donna pas mal de précisions sur la grande majorité des informations qui m’intéressaient. Elle m’expliquait qu’on avait déjà essayé de faire pousser de la razotruc à Konoha, et que le résultat avait été plus que mitigé. Dommage, parce que faire pousser cette plante directement sur place nous serait quand même vachement utile en cas de guerre, tout particulièrement après les dires de la Yamanaka d’Iwa. Je me disais d’ailleurs que ce Dan semblant aussi expressif qu’une plante verte avait peut-être des vertus homéopathiques, qui sait.

- Avec ce que nous a annoncé l’autre blondasse, ce serait quand même préférable d’en avoir une bonne dose. Les guerres apportent souvent leurs lots d’épidémies, entre les soldats qui rentrent dans un état lamentable, et tout l’argent des pays réorientés vers le budget militaire, il serait quand même préférable de pouvoir réagir le plus rapidement possible en cas d’infection.

Depuis cette rencontre avec Yamanaka Yui, mon emploi du temps avait beaucoup changé. En plus de mes quelques heures d’entraînement avec Ryûji chaque jour, et de mes visites régulières auprès de la jeune femme louve que j’avais commencé à appeler “Ahoou” à force de l’entendre imiter les loups, j’avais eu tout un tas d’autres activités. D’une part, j’étudiais très sérieusement le fuinjutsu, et m’y entraînait tout autant. C’était un type de jutsu que j’avais eu l’occasion de beaucoup côtoyer puisque c’était à la base de bon nombres de techniques de ma sensei. Et puis, associé au ninjutsu et au shintenshin, je pourrais sûrement plus tard développer de sacrées techniques.

Je m’étais aussi mis à étudier les esprits et leur fonctionnement. Je voulais être capable de comprendre ce qui perturbait Ryûji, et aussi apprendre comment contrer le fameux seireisei, ce pouvoir si redoutable de la branche iwajin de ma famille. Apprendre à mieux connaître tout ça était pour moi une étape absolument obligatoire si je voulais un jour réussir à permettre à Ryûji de prendre le contrôle de cette chose.

- Je… Je ne veux pas que mon clan soit à l’origine de nouvelles horreurs…

Elle essayait clairement de me rassurer vis-à-vis du comportement de Ryûji, et elle ne semblait voir que le bon côté des choses. J’étais d’accord avec elle sur le fait que ce n’était pas forcément une mauvaise chose. Surtout que je savais à quel point il n’avait pas pu se permettre d’être un enfant pendant des années. Alors s’il se le permettait maintenant, je ne pouvais lui en vouloir. Mais il y avait un hic. C’était un ninja. Certes un genin, mais un ninja. Un type censé maîtriser l’art du nindô. Effectuer des missions. Et la plupart de ses missions de rang D, si ce n’est toutes, sont des échecs. Il était certes un enfant, mais s’il ne prenait pas en maturité, et si je n’arrivais pas dans les mois qui suivent à lui permettre de grandir un peu, ça n’allait pas le faire.

Après une pique contre sa sœur qui me décocha un sourire amusé, elle continua le concernant. Après m’avoir indirectement demandé depuis combien de temps je m’occupais de lui, je manquais de m’étouffer avec une gorgée de thé en entendant que Ryûji était “sur la bonne voie”. Qu’il devienne un ninja plein de talent, je n’avais pas de doutes là-dessus. Il était actuellement un sale gosse, mais il m’avait montré à plusieurs reprises qu’il avait un bon fond. Cependant, le travail à accomplir me paraissait plus infranchissable qu’une montagne inexistante. (parce qu’une montagne qui n’existe pas, bah, c’est impossible de la franchir).

- Je l’ai depuis...

Je réfléchissais. Levant les yeux, le temps de me souvenir.

- … Un peu plus de trois mois.

J'acquiesçais ensuite d’un mouvement de tête à sa proposition. Si j’avais besoin, j’irais me référer à elle. Je buvais mon thé, avant de finalement accepter sa seconde proposition.

- Pourquoi pas. Je reste pas trop longtemps par contre, je rentre de la capitale, et je suis un peu fatigué.

Je la suivais donc, rejoignant sa sœur au Dojo. J’en profitais pour regarder un peu les alentours. Il n’y avait pas de dojo dans la maison de ma grand-mère, contrairement à celle de mes parents à Yura. Je faisais un petit signe de la main à sa sœur.

- Salut !

_________________
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Sam 29 Avr - 11:40
Le visage de Sakura s'assombrit partiellement pendant quelques secondes à la mention de Yui Yamanaka par son jeune acolyte. Elle avait de très mauvais pressentiments suite à leur rencontre à Hana no Kuni. C'était vraiment dérangeant, déroutant même. Elle avait en partie peur de ce que pouvait commettre cette femme, et d'un autre côté, elle avait envie de la croire quand elle parlait de gris. Cette idée qu'Iwa n'était pas seule responsable donnait raison à la décision de ne pas aller raser la cité, ce qui en même temps limitait selon elle les risques de volonté de vengence trop ardente.

Yui avait cependant parlé de guerre qui paraissait désormais imminente à la jeune femme aux yeux violets. Bien qu'aucun signe ne semblait confirmer une action militaire en cours, elle était toujours tendue depuis leur rencontre. Les quelques mois de repos et de soulagement à la fin de la guerre précédente avaient été totalement oubliés par Sakura à la suite d'une telle annonce... Elle se sentait mal et finissait par dormir de moins en moins avec le poids de cette menace supposée.

    « Je l’ai depuis... Un peu plus de trois mois.
    - Je vois, vous avez encore beaucoup de chemin à parcourir, mais je pense que tu es en bonne voie. »


Proposant alors au jeune homme de l'accompagner pendant leur entraînement avec Yuno, la Nara termina son thé avant de se lever en s'étirant, comme Rei n'avait posé aucune nouvelle question. Il avait acquiescé à sa proposition, se levant avec elle et la suivant. Ils descendirent donc pour rejoindre Yuno.

    « Tu peux aller dans les vestiaires homme, il doit y avoir un kimono dans le troisième casier en partant du fond de la pièce. Il devrait être à peu près à ta taille. »


Elle partit du côté des femmes, faisant signe à l'ami de son père qui tenait l'entrée. Les clients n'étaient pas très nombreux, puisqu'il y avait l'Académie, mais certains se plaisaient à venir ici, un lieu plus calme. Ils venaient toutefois plutôt en fin d'après-midi qu'à cette heure.

Elle se changea donc rapidement, prenant son kimono blanc épais d'entraînement, l'attachant solidement avec une ceinture noire relativement large. Elle noua ensuite ses cheveux en un chignon remonté sur sa tête, libérant sa nuque, les serrant suffisamment pour éviter que le tout ne se détache en plein combat. Une fois prête, elle rangea ses affaires dans son casier habituel puis alla sur le tatami.

Elle commença par attraper un bokken en chêne rouge avant d'aller saluer la zone de combat pour y pénétrer. Yuno était déjà en train de frapper des sacs avec sa violence habituelle, s'échauffant avant l'arrivée de sa soeur.

    « Ah bah enfin, Oneesan ! Tu as fini de draguer ? Il est tombé sous ta coupe le mignon ?
    - Tu... Roh ! Quand tu auras fini d'enchaîner les bétises toi. Allez, viens plutôt prendre un coup sur la tête, ça te remettra les idées en place. »


La plus jeune regardait son ainée avec un sourire moqueur

    « Tu sais parfaitement comme ça va finir, ma petite Oneesan. Tu vas te prendre une nouvelle raclée !
    - Mais oui mais oui. Si ça te fait plaisir. »


Elle commencèrent leur affrontement, Yuno a mains nues tandis que Sakura se battait méthodiquement avec son sabre de bois. Elle était rapide et précise, mais la jeunette connaissait parfaitement sa grande soeur. Yuno laissa d'abord la Jônin attaquer, bloquant avec facilité toutes les attaques, puis après quelques dizaines de secondes, fit un sourire moqueur.

    « Bah alors ? C'est tout ? Tu commences quand à m'attaquer sérieusement.
    - Moque toi sale petite peste. Tu sais parfaitement ce qui t'attendrait si j'utilisais mes compétences ! »
    - C'est ça Oneesan, en attendant, c'est toi qui va perdre sans m'avoir touché !
    - On va voir ça... »


Sakura n'était pas une grande maîtresse du Bukijutsu, mais elle aussi connaissait sa soeur. Si elle gérait avec facilité les attaques habituelles de bokken, elle avait plus de mal avec les changements de rythme. Elle se lança donc dans un combo très répétitif avec la rigueur d'un métronome, puis d'un coup changea, accélérant sans prévenir, avant de ralentir et d'enchaîner sur deux frappes très rapides. La dernière attaque toucha sa soeur à la hanche sans pour autant la blesser, les coups étant toujours contenus. Yuno fit la moue puis recula d'un pas.

    « Ok Saku', à moi maintenant. »


D'un seul coup, elle se mit en mouvement. Ses déplacements se firent plus fluides, avec une précision surprenante. Sa vitesse s'enclancha et elle toucha sa soeur six fois en moins de deux secondes.

    « C'est bon c'est bon ! Stop, t'as gagné Yuno ! »


Souriant et baissant son arme, Sakura se rappela alors que Rei était là. Se tournant vers lui, elle lui souria.

    « Si tu veux essayer de la battre, c'est ton tour. Méfie toi, c'est une vraie vipère.
    - Jalouse ! Allez viens, toi ! Montre moi ce qu'une proie d'Oneesan vaut ! »


Elle tira la langue au jeune garçon comme l'aurait fait une fillette de dix ans tandis que Sakura, s'écartant pour laisser la place au jeune Chûnin, se frappait le front avec désespoir. Sa soeur était un vrai cas.

_________________
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Lun 15 Mai - 16:14


Pouvoir me référer si j’en avais besoin à une shinobi de son rang avait quelque chose de rassurant. Du haut de mes seize ans, assumer le double rôle de ninja d’un côté, et de sensei de l’autre était relativement compliqué. Surtout que mon élève n’était pas un simple enfant, mais possédait en lui un démon, en plus de lui-même avoir un sacré caractère. Alors me dire que je pouvais me reposer sur les épaules de Sakura si besoin, ça me déchargeait en quelques sortes d’un poids. Même si cela ne me déchargeait absolument pas des responsabilités que j’avais auprès de lui. Comme elle le disait, j’avais en effet encore beaucoup de chemin à parcourir. Je suis loin d’avoir véritablement la carrure ou l’assurance nécessaire pour être réellement un bon sensei. Et je devais faire de mon mieux pour arriver à ce but. Entendre que j’étais sur la bonne voie ne pouvait que me faire plaisir.

Avant de rejoindre la petite soeur de Sakura dans le Dojo, l’eisennin me proposa d’abord de me changer dans les vestiaires. Ce que je fis. Suivant les instructions qu’elle m’avait données, je trouvais en effet un kimono dans le tiroir en question. Je retirais mes vêtements afin de l’enfiler, avant de la rejoindre à l'intérieur du Dojo. J’aimais bien porter des kimonos. Je ne le faisais pas très très souvent, mais j’étais confortable dedans. Et je trouvais ça particulièrement joli. J’avais sûrement plus de stature là-dedans que dans mes vêtements habituels.

En arrivant dans la salle, je voyais Sakura dans son kimono blanc. À elle aussi, cela lui donnait un charisme certain. La jeune soeur de la Nara était particulièrement taquine auprès de Sakura, et c’était assez amusant à voir et à entendre. Je ne pensais pas être la cible de pensées peu innocentes de la part d’une trentenaire ou de sa petite soeur, mais je m’amusais d’être le sujet de ces taquineries.

Le combat commençait, et j’avais du mal à croire ce que je pouvais voir. La soeur de Sakura assurait, et parait avec une certaine simplicité la totalité de ses coups. Elle se moquait ouvertement de celle qui avait réussi à gérer Ryûji. C’était ironique de voir que la femme avait autant de mal à gérer sa petite soeur que moi, j’avais du mal à gérer Ryûji. Lorsque Sakura changea de rythme, afin d’essayer de surprendre sa soeur pour la toucher, et avec succès, la réplique de Yuno était d’une efficacité inouïe, et touchait Sakura à bon nombre de reprises.

Ma senpai finissant par accepter sa défaite, elle me proposa de tenter de me battre contre Yuno. Chose que j’acceptais, avec une certaine appréhension. Si elle avait avec une grande facilité mise en déroute une jônin, alors j’avais bien peu de chance de gagner. Surtout que dans un dojo, il n’était évidemment pas question d’utiliser le ninjutsu, car non seulement, je pense que la jeunette l'esquiverait avec facilité, mais surtout parce que je ne voulais pas faire de dégâts.

Je me mettais donc en place face à elle, alors qu’elle essayait de me provoquer, toujours avec son air taquin. Alors comme ça, je serais une “proie” ? Qu’elle se méfie la demoiselle, car peut-être que j’allais être la proie d’une vipère, mais mêmes les serpents peuvent être la proie de prédateurs. Je prenais un bokken, mais je n’étais pas très à l’aise avec les armes de ce type. Je ne maîtrisais absolument pas le katana, et ces sabres de bois étaient d’abord un moyen de s’entraîner au kenjutsu, art dans lequel j’étais d’une nullité totale.

C’est d’une autre manière que j’allais l’utiliser. Comme une batte de baseball. J’avais fais pas mal de dégâts la dernière fois que j’en avais utilisé une sous la colère. Cependant, alors qu’après avoir fait les salutations que la politesse réclame, dès que je tentais le moindre coup, je me retrouvais assez simplement repoussé, et m’en prenais à mon tour que je n’arrivais pas à contrer.

Pendant plusieurs minutes, une bonne dizaine, le combat s'enchaînaient de cette manière. J’essayais de la toucher sans succès, utilisant mon bokken non pas comme un sabre mais comme une arme contondante, mais à chaque tentative, elle me contrait avec une facilité déconcertante. Au bout d’un certain moment, je finissais par déclarer forfait avant de refaire un salut traditionnel aux arts martiaux.

- J’abandonne, t’es trop forte pour moi.

Et encore, elle n’avait pas utilisé les ombres. Si elle avait utilisé les deux, elle m’aurait probablement laminé en moins de deux minutes.

- Eh beh, j’ai pas mal de lacunes à rattraper moi, si je veux un jour réussir à te battre.

_________________
XP : 546
Messages : 160
avatarKonohajin
Nara Sakura
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Jeu 1 Juin - 20:57
Le combat entre le jeune garçon et sa soeur était clairement inégal. Il ne devait pas savoir se battre à mains nues ni même avec une arme, probablement plus à l'aise en ninjutsu ou en fuinjutsu, ou toute autre technique non liée à des armes plus conventionnelles. Il tenta de se défendre, probablement de son mieux, mais il ne faisait pas le poids.

Après tout, sa petite soeur bien qu'étant peu douée dans les arts du Kerryûgan était redoutable en taïjutsu. Elle n'avait pas utilisé la moitié de son potentiel, ni contre Rei ni contre Sakura. Celle-ci n'était pas duppe, elle l'avait bien vu à l'oeuvre contre leur père ou, de manière moins contrôlée, sur les champs de bataille. Elle était redoutable.

    « J’abandonne, t’es trop forte pour moi. Eh beh, j’ai pas mal de lacunes à rattraper moi, si je veux un jour réussir à te battre.
    - Hehe... Tu es une proie inexpérimentée je vois. Oneesan les préfère jeune. »


Nouveau soupir de désespoir de la Jônin. Cette peste n'en faisait qu'à sa tête et n'arrêtait pas de l'attaquer de petites piques verbales. Elle ne savait pas s'arrêter et finirait par mettre mal à l'aise leur pauvre invité qui voulait seulement des conseils vis-à-vis de son kouhai.

    « Tu t'es bien défendu, mais ici, ni toi ni moi ne pouvons rien contre elle. Elle est bien plus forte que ce qu'elle ne montre, cette petite peste.
    - Petite toi-même ! »


Yuno tira ensuite la langue à sa grande soeur. Celle-ci savait parfaitement qu'il n'y avait aucune méchanceté dans ses gestes, elle n'avait juste pas évolué mentalement depuis ses dix ans. Cette pensé fit sourire la femme aux cheveux blancs qui secoua légèrement la tête.

    « Mais oui mais oui, tu es grande c'est ça. Tu as eu ton entraînement tant désiré, je vais devoir retourner à la boutique désormais. Le vieux Senjû a besoin de moi maintenant.
    - Pfeuh, fuyarde ! Peureuse ! »


Nouveau soupir de la Jônin aux yeux violets avant que celle-ci ne se retourne vers Rei.

    « Excuse-moi pour le comportement de cette gamine, j'espère qu'il ne t'a pas trop gêné. Je vais devoir retourner aider mon ami à son échoppe maintenant. Tu peux rester un peu si tu as envie de continuer l'entraînement, je suis certaine que cela plairait beaucoup à Yuno d'avoir un partenaire un peu plus longtemps. À toi de voir si tu as d'autres occupations à faire. Quand tu auras fini, tu peux laisser ton kimono sur les bancs des vestiaires, nous le laverons en fin de journée. Je dois maintenant y aller, n'hésite pas à revenir ici ou à l'échoppe si tu as besoin de nouveaux conseils pour Ryûji ou même pour toi. »


Sakura salua alors le jeune homme ainsi que sa soeur, puis quitta le tatamis, le saluant à nouveau. Elle alla se changer rapidement, laissant sa tenue d'entraînement dans un coin pour qu'elle soit lavée plus tard, puis s'éclipsa jusqu'au quartier Senjû pour y retrouver le vieux. Il aurait certainement besoin d'aide, il y avait pas mal de malades ces temps-ci avec le temps qui se refroidissait.

_________________
XP : 801
Messages : 338
avatarKonohajin
Yamanaka Rei
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   Mer 14 Juin - 4:58


C’est donc sur une défaite cuisante que je terminais cet entraînement, et sur une nouvelle pique la jeune Nara envers sa grande sœur. La manière qu’elle avait de taquiner l’eisennin était plutôt amusante, c’est pourquoi à mon tour, je rentrais dans son jeu.

- Ah bon ? Je ne savais pas que vous préfériez les jeunes garçons, Sa-ku-ra-sen-sei.

Disais-je, prenant un air charmeur volontairement exagéré pour paraître absurde. Assez pour ne pas avoir l’air sérieux en tout cas. Je me demande bien, si j’avais eu un frère ou une sœur ici à Konoha, est-ce que notre relation aurait été aussi amusante que celle qu’avaient les soeurs Nara. Peut-être que oui, peut-être que non. Je ne pouvais de toute manière pas le savoir. La seule personne que j’avais eue qui avait pu s’apparenter à un grand frère, je ne l’avais plus vu depuis mes six ans. S’il était vivant et avait été là à Konoha, je ne me serais sûrement pas gêné pour le taquiner tout autant.

Sakura tentait ensuite de me rassurer sur le fait que même elle était moins forte que sa sœur en combat de ce type. Avant une nouvelle chamaillerie joyeuse entre les deux femmes. Puis Sakura s'excusa pour le comportement de sa soeur, avant de s'éclipser après m’avoir proposé d’aller la voir si j’avais de nouveau besoin d’aide vis-à-vis de Ryûji. C’était assez rassurant de savoir que je pouvais compter sur elle si besoin. De tous les ninjas que je connaissais à Konoha, c’était sûrement, avec le Hokage, la seule à qui je serais susceptible de le confier sans la moindre appréhension quant à sa capacité à gérer le garçon.

- D’accord ! Merci beaucoup, et à bientôt !

Je m’étirais un coup, histoire de détendre un peu tous mes membres engourdis par cet entraînement compliqué. J’avais encore un peu de temps finalement, et j’avais de toute manière quelques jours d’entraînement à rattraper, pour compenser ceux que je n’avais pas faits pendant mon séjour à Honô. Je me tournais donc vers Yuno, en reprenant un bokken.

- On y retourne ?

Et de nouveau, je me retrouvais à refaire les salutations d’usages, avant de me mettre en garde. À travers un certain nombre de coups, j’essayais au moins une fois de l’atteindre avec mon bokken, mais à chaque fois, elle trouvait un moyen, soit de se décaler, soit de parer. À un moment, elle fit un mouvement qui inversa la position de l’arme en bois, me faisant tomber sur le tatami. Je vis ensuite mon propre bokken se dérober de mon contrôle, et s’approcher dangereusement rapidement de mon visage, avant de s’arrêter à quelques millimètres de mon nez, m’arrachant une grimace de peur qui fit rire la jeune kunoichi. Elle m’aida ensuite à me relever.

Après quelques minutes à discuter, et à l’écouter de nouveau ironiser sur la fausse attirance de sa sœur, nous provoquant de bons fous-rires, j’allai ensuite remettre mes vêtements normaux, en suivant les consignes de Sakura concernant la tenue d’entraînement. Je me dirigeais ensuite vers la sortie du Dojo, puis lançai un dernier salut à Yuno.

- À bientôt ! Faudra qu’on s’entraîne de nouveau quand j’aurais un peu de temps.

Puis je m’en allais, pour rentrer chez moi. J’allais enfin pouvoir étudier tous les bouquins que j’avais trouvés à Honô. En arrivant, je posais mes affaires dans ma chambre, et entendant ma grand-mère arriver, après d’un coup d’œil par la fenêtre m’être assuré qu’il s’agissait bien d’elle, d’un mudra, je métamorphosais mon corps en celui que j’avais lorsque j’étais petit. C’était une sorte de rituel qu’on avait pris l’habitude d’avoir. C’était pour nous deux une manière de tenter de rattraper un peu le temps perdu. Elle n’avait pas connu mon enfance. Depuis que j’étais à Konoha, je profitais enfin d’avoir de nouveau une famille. Une grand-mère. Alors je pouvais bien lui laisser profiter d’avoir un petit-fils.

_________________
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]   
 

Retours et débriefs [Pv Nara Sakura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maison de Nara
» entraînement de Nara Hyuga
» Le cimetiére de Nara
» Sakura Shinji
» Présentation de Shikamaru Nara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Pays du Feu :: Konoha :: Zones résidentielles-