AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Tori no Kuni : La montagne de l'Horreur [Mission rang 2]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tori no Kuni : La montagne de l'Horreur [Mission rang 2]   Ven 28 Avr - 22:39
Ça a marché. Mdr.



L'attaque n'aboutit pas, et le Jûro réagit dans la foulée en esquivant le coup de l'Iwajin, ainsi que de tous les macchabées réanimés par la naissance du nouveau réceptacle. Le manieur d'os affichait une mine surprise.

- Pas si cassé que ça, le Papy Araignée ?

Il pensait qu'il avait pris bien plus cher dans l'explosion que ça. Il était toujours apte à se mouvoir, et à combattre visiblement. Un sourire s’affichait sur le visage de son adversaire. Maintenant que sa mission était remplie, bien que d'une manière assez imprévue, il pouvait s'amuser convenablement avec l'homme araignée qu'il lui faisait face. Il lui faisait face, accompagné de tous les cadavres à ses côtés.

Une boule de feu vola dans les airs en sa direction, venant d'un inconnu qu'il ne connaissait pas encore. Il n'avait pas reçu d'informations particulières le concernant. Des renforts ? Il ria, tout en se protégeant sous une cloche d'os. Il préférait éviter d'avoir à se régénérer trop souvent, au risque de trop s'handicaper. Seulement, les corps des fanatiques furent touchés, et brûlèrent, les rendant inaptes à continuer le combat... une fois de plus.

À ses côtés, Misa était parvenue à revenir jusqu'ici. Ils étaient trois, tandis qu'il était seul.

- Huhu, voilà que ça se corse un peu.

Il les regarda, et s'attarda un moment sur la fille aux cheveux roses. Elle regarda tout autour d'elle, en criant le surnom de Kazu. Seulement, il n'avait pas spécialement le temps de s'y attarder, puisque le Jiken passa à l'attaque, cherchant à le blesser avec une hache, qui semblait entourée d'une aura de vent. Le manieur d'os utilisa les lances qu'il avait en main afin d'intercepter le coup. Il sentit ses os se briser légèrement suite à ce choc. Il força sur ses appuis et ses bras, afin de repousser la hache et son adversaire, puis se repositionna un peu plus loin.

- Quelle agressivité, on ne se connaît même pas.

Il ria à son nez, tout en regardant autour de lui. Il le savait, il n'était pas dans une position très avantageuse. De plus, il aimerait éviter de l'utiliser... Oui, la situation devenait compliquée pour l'Iwajin. S'ils n'étaient que deux, il aurait pu gérer. Trois... c'était une toute autre affaire.

Il vit la Petite Misa pleurer, frappant ses poings sur la terre. Elle hurlait toujours le nom de son protégé, en lui suppliant de revenir et en se fondant en excuses en tout genre.

- Hé, Petite Misa.

Il haussa les épaules.

- À l'heure qu'il est, il est parti rejoindre Seitarô-sensei, pour accomplir son devoir. Le réceptacle est maintenant plus puissant que jamais, maintenant qu'il est complet.

Il ria.

- Ce que tu fais ne sers à rien. Tu ne peux plus l'aider dorénavant. Tu sais, tu aurais peut-être du accepter ma proposition, si tu voulais tant le revoir...

Il faisait bien entendu allusion au moment où il lui a proposé d'aller voir son sensei ensemble. Bien que cette proposition n'était qu'une boutade, il aurait pu se laisser prêter au jeu. Cela aurait pu être marrant pour lui.

Soudainement, un éboulement se fit entendre au loin, et le rire du Kaguya se renforça...

- Il est temps de passer aux choses sérieuses !

Il apposa sa main au sol, et la terre et la roche se mit à trembler tout autour d'eux. Du sol, et des murs, surgirent de nombreux pieux d'os, qui foncèrent à toute allure sur les trois protagonistes. L'Iwajin savait qu'il n'avait plus le temps de jouer avec eux, vu le désavantage numérique qui s'était formé.

---



De son côté, le nouveau réceptacle répondant au nom de Seizen Kazuhiro s'enfuyait, afin de retrouver son maître, celui qui l'avait possédé. Il se déplaçait vivement dans la terre, n'ayant fait plus qu'un avec elle. Il était arrivé aux alentours de la sortie de la grotte, et sortit de terre. Devant lui, quelques ninjas de l'Alliance, qui étaient restés ici. Il concentra son chakra, qui explosa littéralement en lui vu la quantité phénoménale qui circulait en lui. La roche s'effrita, et ce fut un véritable éboulement qui eut lieu sur le groupe de ninjas, qui fut enseveli sous les roches, en partie. Une autre partie des ninjas étaient restés coincés à l'intérieur, certains blessés. Ils étaient piégés là, devant leurs quelques camarades écrasés sous les roches.

Satisfait, Kazuhiro reprit sa course, et partit à toute allure jusqu'à l'endroit où l'attendait son maître. Yuuya avait bien travaillé, sa mission était un succès total, encore plus grand que ce qu'espérait leur sensei.

Pour les shinobis de l'Alliance, leur mission était compromise, par la fuite de Kazuhiro, emportant avec lui la toute puissance du réceptacle. Ils n'avaient plus qu'une option... survivre.

Spoiler:
 
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tori no Kuni : La montagne de l'Horreur [Mission rang 2]   Ven 28 Avr - 23:51
Tout se passa à une vitesse hallucinante, mais la conclusion est qu'il s'agit d'un bien bel échec.

Misa se jetant au sol pour prier Kazu de ressortir, ignorant sans doute que ce dernier ne peut même pas l'entendre, puisqu'il est déjà presque à la sortie de la grotte au moment ou je me lance à sa poursuite, mais trop tard, bien trop tard, une vague de poussière s'abat sur moi alors que je commence à peine à progresser en direction de la sortie, et quelques cris de douleurs et d'agonie se font entendre, Kazu est sorti du sol, et à sceller la grotte en faisant exploser l'entrée...

Je réalise à présent l'urgence de notre situation, combattre l'Edo Tensei à l'intérieur de la grotte ne sera pas possible, au pire des cas il se fera exploser une dernière fois, et le plafond avec, pour Kazu, impossible de le rattraper, le temps de déblayer il aura prit trop d'avance... C'est bien la merde, la seule chose consistante que j'aurai à ramener à l'alliance, c'est bel et bien l'Edo Tensei... D'ailleurs en parlant de lui, je me prend à ce moment là une pique osseuse dans l'épaule, qui me projette contre la parois sur ma gauche, je l'éclate, et recommence à courir en direction de la sortie, laissant l'adversaire à mes deux équipiers, il faut absolument que je déblaie un espace et que l'on évacue la cavité, pour combattre le zombie en extérieur, si l'on fait mine de fuir, son arrogance le forcera sans doute à nous suivre.

J'ai un plan pour survivre, c'est déjà mieux que rien.

    On évacue ! Tous vers la sortie bougez vous ! Misa relèves toi !


Je hurle ses ordres alors que j'arrive sur la scène, deux sous les rochers, sans doute morts, et deux chanceux, ils me jettent un coup d'oeil circonspect, mais l'un d'entre eux, sans doute plus lucide que son camarade qui à l'air au bord du gouffre mentalement parlant, effectue quelques signes et expédie la roche qui recouvre ses camarades hors de notre chemin, scellant au passage le sort de ses deux équipiers ensevelis, sans doute bien conscient que l'explosion qui à eu lieu il y à quelques minutes, pourrait se reproduire à n'importe quel moment.

à l'intérieur, le chef de l'escouade, après avoir esquivé l'attaque du Kaguya, désengage le combat, attrapant Misa par le bras pour la placer derrière lui, et lève deux murs de roche pour bloquer le chemin du Kaguya, et gagner un peu de temps, histoire de sortir de la cave en toute sécurité, et me rejoignent à l'extérieur, avec les deux autres Ninjas de leur escouade.

Tout le monde était sortis "sain et sauf", et la menace de l'effondrement était mise de côté, Kazu était hors de portée, mais la trace chakratique qu'il laisse derrière lui est incroyablement simple à suivre, mais c'est un problème d'un autre moment, je m'écarte du groupe et me place en retrait, dans le couvert de la forêt, mon armure de Chitine à une nouvelle fois été brisée, et j'aimerai rester conscient, éviter tout les dommages... Misa est en forme, le Jiken également, à eux deux ils possèdent une puissance de frappe grandiose, mais je dois rester en vie, sans quoi je n'arriverais pas à suivre la trace de Kazuhiro, et les informations que je pourrais retenir de cette trace, sont sans doute cruciale...

Le voilà qui arrive, son rire résonne dans la cavité et sa silhouette apparaît dans la poussière alors qu'il sort de la grotte, ne s'attendant sans doute pas à ce qu'il soit attendu, et servit par deux mains rocheuses sortant du sol pour lui agripper les jambes ainsi que les bras et l'immobiliser, je reste dans mon couvert, prêt à intervenir s'il le faut, tandis que les deux membres de l'escouade restant se jettent sur lui, prêt à en découdre, sans doute bien malheureux de la perte de leur deux compagnons, tandis que le Jiken le maintient immobile. ça ne durera pas longtemps, il aura bien vite fait de se faire exploser, et les deux jeunes ninja avec, tant pis pour eux, ils ont fait leur part du travail...


HRP:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tori no Kuni : La montagne de l'Horreur [Mission rang 2]   Lun 8 Mai - 22:51
Spoiler:
 



Kazuhiro était maintenant hors de portée, mais l'Alliance pouvait toujours faire face à Yuuya, l'autre élève de Seitarô. Beaucoup plus excentrique et fidèle à son maître que le second, qui a manqué les trahir de peu. L'Alliance n'était pas parvenue à arrêter le plan du Yamanaka derrière tout cela, mais pouvait encore mettre la main sur le réanimé d'entre les morts.

Les shinobis ont fui la grotte, lorsqu'ils entendirent l'éboulement présent à l'entrée. Et ils eurent raison d'agir ainsi : enfermé ainsi dans une grotte représentait un terrible désavantage contre le Kaguya, et sa faculté particulière à se faire littéralement exploser. À l'air libre, ils n'auraient plus ce malus contre eux.

Les deux survivants de l'éboulement aidèrent le groupe à sortir de là, soutenu par Misa qui se chargea de détruire littéralement la paroi rocheuse grâce à sa force herculéenne. De son côté, Yuuya se fit bloquer par les murs de pierre du Jiken, qui commençait à devenir agaçant pour l'Iwajin.

- Fuyez autant que vous le voulez, mais vous ne rattraperez jamais Kazuu-kuuun !

Il semblait sûr de lui. Mais au fond de lui, il ne pouvait pas s'empêcher de craindre qu'ils le retrouvent d'une certaine manière. Ils étaient dangereux. De plus, ils en savaient beaucoup trop pour continuer à vivre. Mais comment pouvait-il espérer les vaincre, en étant aussi désavantagé sur le point numérique ? La personne qu'il surnommait son père serait déçu d'apprendre qu'il a laissé des personnes en vie derrière lui. Il ne pouvait pas se le permettre.

Une nouvelle fois, de puissantes et massifs lances d'os sortirent de ses avant-bras, avant de s'écraser contre les murs de pierre dressés, dans le but de le freiner. Non, cela n'allait pas se passer comme ça. Les murs cédèrent sous la puissance des coups, et le Kaguya commençait à courir vers la sortie, afin de les retrouver. Une colère indescriptible commençait à monter en lui. Il savait qu'il devait réussir à tous les exterminer, afin que tout ce qu'ils ont appris sur Seitarô et iwa disparaissent avec eux dans la tombe. Il le savait, et... il savait également comment il devait s'y prendre.

Il sortit de là, et il fut immédiatement accueilli, sans qu'il ne voit le coup venir. À vrai dire, cela n'avait plus aucune importance.

En effet, des mains de terre venait le maintenir, bras et jambes. Il ne pouvait plus bouger. Suite à ça, deux des ninjas postés à l'entrée ayant survécu venait l'attaquer. Il se laissa faire, et se prit le coup. Il cracha du sang, avant de se retourner vers eux.

- Vous en savez beaucoup trop sur nous. Je ne peux pas vous laisser vivre, maintenant.

Il sourit de nouveau, malgré sa position. Du chakra semblait s'évaporer de son corps, alors que quelques os commençaient à émerger de sa peau. Il remarqua qu'il en manquait un. Soit il était caché, soit il était parti à la poursuite de Kazu. Si c'était le deuxième cas, alors il allait au devant de très grands dangers, et ne fera jamais le poids tout seul. Il n'était pour l'instant pas un problème.

- Papa m'a confié cette mission, et j'irais jusqu'au bout pour l'accomplir. Il a fait confiance en mes capacités, alors je me dois de lui prouver qu'il a eu raison.

Les os sortirent brutalement. C'était comme si tous les os de son corps étaient en ébullition, et étaient prêts à partir. Il sourit encore, une dernière fois. Il abattait sa toute dernière carte.

- Disparaissez à tout jamais, je vous emmène avec moi !

Un Fûinjutsu s'illumina alors, au niveau de l'emplacement de son cœur, qu'il n'avait pas. Il n'en savait d'ailleurs absolument rien, ignorant lui-même qu'il était déjà mort. Toujours est-il que le sceau s'activa alors, et une nouvelle explosion spectaculaire se produisit, projetant tous les os qu'il avait canalisé dans tous les sens, sur une très grande distance. En plus des os, c'est une véritable onde de choc démentielle qui balaya le paysage. C'était sa toute dernière carte, l'explosion ultime.

Cependant, cette fois-ci... il n'en reviendra pas. L'explosion était telle que son corps a été désintégré. Il ne restait plus que ses ossements, qu'il avait projeté...

Spoiler:
 
XP : 582
Messages : 128
avatarKirijin
Jûro Kisame
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tori no Kuni : La montagne de l'Horreur [Mission rang 2]   Mer 10 Mai - 17:01
C'était un beau combat en soit, moi qui n'apprécie pas avoir ma vie en jeu, moi qui n'aime pas être en première ligne ainsi, je dois l'admettre, ce combat était remarquable.

Mais il faut voir la vérité en face, je n'ai jamais eu la moindre chance face à ce Kaguya, c'était lui qui menait la danse tout le long, et je ne faisais que suivre son rythme, qu'il s'en soit rendu compte ou pas, ce n'est pas vraiment ce qui me posait problème, ce qui m'enrage à ce point, c'est de m'être fait mener par une petite merde comme celle ci, un gamin arrogant, fou, et insupportable...

Il n'y à rien de plus détestable, qu'un adversaire qui vous prend à la légère, un adversaire qui vous raconte sa vie, un adversaire qui ne fait que parler alors qu'il devrait échanger les coups, qui prend son temps comme celui ci, comme si nous étions des personnages fictifs d'une histoire inventée, comme si le combat n'avait pas d'importance et que la vie des personne n'était pas en jeu. Et tout ça, cet enculé de Kaguya l'a fait, sous mon nez.

Mais tout est fini maintenant, après qu'il m'ait montré son plein potentiel, j'ai vite compris que ça ne serait au final pas nous qui délivrerais le coup final, mais bien lui, et ça n'a pas tromper, je me suis mis à couvert lorsque j'ai pu observer un sceau au niveau de son coeur s'illuminer, à peine à temps pour me couvrir de l'explosion monumentale qui s'en est suivie.

Tout est brusquement devenu blanc, et le seul son que je parvenais encore à saisir était cet abominable sifflement, j'étais recouvert de terre jusqu'au hanches alors que l'arbre derrière lequel je m'étais abrité s'était déraciné, et tenait à un fil au dessus de moi, me couvrant de son ombre.

Il me fallu quelques minutes pour me dégager, reprendre contrôle de mes membres, et ramper, complètement sonné, hors de ce couvert qui s'effondra quelques secondes plus tard.

Je ne sens plus mes membres, aucun ne répond correctement et en passant ma main sur mon crâne, elle se recouvre doucement du sang qui s'y échappe, expliquant la douleur cinglante qui matraque ma tête. Je lève les yeux vers ce qui reste du champ de bataille.

Des os éparpillés, ce doit être le Kaguya, une très longue trace de sang, et une jambe dépassant des décombres, sans doute l'un des membre de la section de renfort, le second semble avoir été effacé, et le Jiken s'est protéger à temps, lui ainsi que Misa, les deux couverts des débris du dôme terrestre que les à sauvé de justesse de l'explosion, je m'avance lentement vers eux, trébuchant légèrement, je me rattrape, ma tête vrille, mais de moins en moins et ma situation se stabilise, le son est toujours aussi présent et désagréable néanmoins, ce sifflement incessant me fait lâcher un grognement de douleur.

Les deux ont l'air en état, mieux que moi, mais il faut voir la vérité en face, aucun des deux n'est un senseur, et il reste un dernier travail à effectuer, de sorte à ce que tout ce que l'on à fait ici ne soit pas en vain.

    Bordel... J'aurai vraiment préférer qu'on l'attrape vivant... Enfin... Conscient... Retournez au camp en un seul morceau, j'vous rejoindrais, il faut que je suive le réceptacle... Je le rattraperais pas, mais au moins je saurais où il s'est retranché, et si ce que l'Edo Tensei à dit est vrai, le réceptacle est en route vers Seitaro, et c'est pas une information sur laquelle on peut cracher... Alors à plus tard.


J'essuie le sang qui coule sur mon front, et je me lance à la poursuite du réceptacle, c'est une traque des plus simple, et sans réel danger, la piste chakratique est tellement grasse que j'ai à peine besoin de me concentrer pour la suivre, je peut donc consacrer tout le reste de mon énergie à esquiver les morts vivants qui traînent dans la région.

Je n'ai pas vraiment la moindre idée de combien de temps cette traque à durer, j'ai perdu la notion du temps en plein milieu, la fatigue était bien trop grande, et la seule raison pour laquelle j'ai pu continuer aussi longtemps, c'est sans doute la peur de ne rien ramener, la peur de devoir faire mon rapport à la Mizukage, et de n'avoir rien à lui offrir, je ne fais pas cette mission au nom de Kiri, mais c'est elle qui à décider de m'y envoyer, et elle attend des résultats, alors je dépasse mes limites d'endurance pour effectuer ce dernier allez retour, pour repérer l'avant poste de Seitaro, là où la présence chakratique du réceptacle s'est arrêtée...

Je retourne ensuite, au beau milieu de la nuit, au poste de commande de l'Alliance, épuisé, j'effectue mon rapport au chef de guerre du pays, lui offrant toute les informations que j'ai pu obtenir, n'omettant absolument aucun détail sur la location et la région de l'avant poste de Seitaro, les capacités du réceptacle, ce que je pense nécessaire pour sa destruction.

Je prend ensuite congé, et je part m'effondrer dans le premier lit qui apparaît dans mon champ de vision, tant pis pour les traces de boue et de sang, je n'en ai pas grand chose à foutre à ce niveau là, et bonne chance pour qui tentera de me réveiller, à ce niveau là, ce dans quoi je sombre s'apparente plus à un coma qu'a du sommeil, je dois reprendre des forces au plus vite, Kiri n'attend pas.
 

Tori no Kuni : La montagne de l'Horreur [Mission rang 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Horreur Boréale... [Irving, Nora & Crispin]
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités
» La douleur de la montagne.
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Acte 1 : L'Empire contre-attaque :: Chap 1 : Expansion-