AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez | 
Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Jeu 23 Fév - 20:43

Une jeune fille prend Kanon par son poignet, presque brusquement, avec violance. Doucement, mais surement, elle serre ses doigts autour du poignet, exprès. Elle veut faire mal au jeune Hyûga. La raison ? Kanon ne prend même pas le temps de la chercher. À quoi bon ? Cela ne sert à rien, il n’a rien à ce reproché, à ce moment donné. Ils se regardèrent dans les yeux un instant, suffisamment pour que le shinobi y lise quelque chose qu’il ne le plaise pas. Il y a eu cet éclat, cet éclat si semblable à celui de sa mère quand il était enfant. Cette jeune fille est diabolique, Kanon en est alors convaincu. Elle lui sourit, d’un sourire qu’il aurait pu croire innocent, et parle d’une voix veloutée qui elle aussi, aurait pu lui faire croire à son innocence. Que nenni, Kanon y voit une part d’obscurité trop présente pour que le reste de la lumière au sein de la jeune fille puisse briller. Personne ne pourra faire du mal à Daijirô ? Le garçon n’y croit pas un mot. Il aimerait bien réduire en charpie cette fille trop venimeuse, mais il ne le peut pas. Il serre ses poings, frustré.

« Bien sûr, murmure avec ironie Kanon, et tu ne lui ferras aucun mal. »

Puis la fille retira sa main de son poignet, non sans incruster ses ongles dans sa peau. Kanon retient une légère grimace : hors de question de donner satisfaction à la jeune fille. Cette dernière, préférant sans doute avoir Daijirô près d’elle s’assoit alors à côté du garçon et puis caresse ses cheveux pendant que Camellia le soigne. Kanon serre les dents et lance un regard courroucé à la fille inconnue. Il ne supporte ni son comportement ni ses actions qu’il trouve bien trop intrusifs à l’intimité du Kirijin. Cependant, il ne fait rien pour y remédier, ou plutôt, il n’ose pas : la mission doit passer premier bien qu’il monterait bien un sale coup envers la fille. On ne peut malheureusement pas faire ce que l’on veut dans la vie ! Si seulement il pouvait… Mais voilà que Camelia finit de le guérir, et le jeune shinobi acquiesce pour la remercier.

À son tour, Camellia enlace Daijirô. Kanon fronce les sourcils. Voilà que la ninja médecin y ajoute une couche elle aussi ? L’inconnue est mécontente, réjouissant intérieurement Kanon : finalement, peut-être qu’il n’aura pas besoin de régler ses comptes avec elle. Seulement, le Hyûga n’a pas le temps de pousser la réflexion trop loin que déjà Daijirô s’approche de lui et pose une main sur son épaule et le complimente. Kanon est gêné, ne sait plus trop où se mettre, mais les écoutes avec plaisir. Le Kirijin veut écraser Iwa, mener Ame à la victoire, Kanon doit alors accomplir cette volonté. Il l’accomplira, c’est le moins qu’il puisse faire pour lui, même s’il aurait aimé pouvoir sauver encore plus de vie.

« C’est bien noté, je le ferais, c’est bien la seule chose que je peux faire pour toi en ce moment. »

Kanon remarque deux Iwajin dans les environs, avec les Byakugan, et Kasuma propose de se séparer en deux groupes pour les attraper. La jeune fille propose de se joindre à eux en rejoignant un groupe qu’elle impose d’elle-même : Daijirô, Camellia et elle. Kanon se tend perceptiblement. Cette fille doit dégager du groupe sur le champ, ou du moins, s’éloigner du Kirijin le plus possible. Jamais il n’autoriserait un groupe pareil, surtout avec une inconnue, une étrangère. Mais Daijirô déclare qu’il ne peut continuer le combat, qu’il doit aller au Quartier Général, et le konohajin en presque soulagé. Presque, car rien ne dit que la fille ne va pas le suivre. Décider de laisser de côté ce problème gênant quelques secondes, il prend un Talkie-walkie dans sa main et contacte le Q.G.

« Ici Kanon de la Team Alpha. Daijirô se voit dans l’obligation de se retirer du combat. Il est en route pour le Q.G. Nous demandons donc un ninja pour le remplacer si cela est possible. Terminé. »

Enfin, Kanon se tourne vers l’inconnue et la regarde dans les yeux. Malheureusement pour elle, il ne peut la laisser participer au combat, bien qu’il aurait bien aimé la voir périr. Il ne peut pas non plus la laisser rejoindre les ninjas au Q.G : cette jeune fille, qui porte le bandeau d’Ame est trop suspicieuse pour qu’il la laisse partir. Il ne l’avait pas vu avec les autres ninjas d’Ame lors du rassemblement des troupes. Une espionne ? Autre chose ? Et dire que Daijirô l’incline devant elle lors qu’elle lui donne une couverture… C’est à n’y rien comprendre. Le kirijin est sans doute trop gentil pour son propre bien, et Kanon souhaite préserver ce trait de caractère qui le rend spéciale à ses yeux. Le shinobi prend alors la main de l’inconnue et la met dans son dos, puis fait la même chose avec l’autre main. Comme cette dernière quelques minutes auparavant, il serre ses mains autour des poignets de la jeune fille, n’hésitant pas à lui aussi, incruster ses ongles dans la peau de cette dernière. Il espère avoir une poigne assez forte pour l’immobiliser, il ne faut jamais se fier aux apparences.

« Tu ne partiras pas avant d’avoir décliné ton identité et le pourquoi de ta venue ici. Je ne ferais pas de concession là-ceux dessus. Aucun amejin, à part ceux de la team Alpha ne sont censé être dans ce secteur. »

Kanon a toujours été très méfiant envers les inconnus et étrangers. Il faut croire que l’inconnue n’a rien fait pour le tranquilliser et à, au contraire, attiser sa méfiance.

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

En ligne
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Ven 24 Fév - 1:29


Tenue de Natsuki

La guerre était venue. Elle marquait le début de mon ascension. Elle allait m’offrir la gloire et le prestige aux yeux de tous. Lorsque la capitale d’Ame se fit attaquer, j’avais reçu ordre, mon escouade et moi, de nous retirer du front afin de servir de renfort d’urgence. Lorsque nous arrivâmes à destination, on nous explicita les modalités de la formation et de la stratégie mise en place par le commandant en poste.

Un Sunajin intelligent, mais mon arrivée marquait le transfert de son autorité de commandant à ma personne. Le front Delta étant gravement en difficulté, j’avais envoyé la quasi-totalité des renforts là-bas. Pour ma part, j’allais rejoindre l’équipe Gamma pour sauver ce qui pouvait être sauvé de l’Hôpital. Aidant le reste de l’équipe à sortir les survivants des débris, je laissais soin à l’équipe sur place d’organiser le repli des survivants vers un lieu sûr. Pour m’a part, j’allais me diriger vers l’équipe Alpha, mais avant, il fallait que je m’occupe du petit misérable qui s’amusait à se prendre pour un méchant.

Me déplaçant en Shunshin, j’arrivais derrière lui de façon discrète. Trop occuper à semer la destruction à l’aide de parchemin explosif, j’activais mon Kerryûgan. Levant la main en sa direction, plusieurs fils de sang se fixèrent à lui avant d’affirmer leurs prises en se plantant directement dans sa peau. Poussant un hurlement peu rassurant, je le ramenais vivement à moi avant de lui libérer un gaz empoisonné. Une odeur de fruit rouge s’éparpillant autour de ma personne, tandis que je l’attrapais de ma main libre par les cheveux.

    « Tu sens cette odeur de fruit rouge ? C’est un gaz empoisonné. Tente de te libérer, et tu souffriras bien plus que maintenant. Maintenant, tu viens avec moi. »


Le traînant sur le sol, j’écoutais le message de la team Alpha. Ce « Kanon » effectuait une demande de renfort officiel. Posant mon doigt sur ma radio, je m’empressais de lui répondre.

    « Ici le Lieutenant Seika Natsuki, nouveau commandant Oméga des équipes Alpha, Gamma, Delta et Epsilon. L’Officier Hoshi Rin a rejoint en renfort l’équipe Delta suite à notre arrivée. J’ai capturé un ennemi, je rejoins votre position. Ne bougez pas, une équipe d'intervention arrivera après moi pour évacuer les blessées. »


Veillant à ce que la douleur de la peau se frottant et s’arrachant contre le sol couplé aux liens qui le maintenait toujours soient suffisants pour paralyser mon prisonnier, j’arrivais devant l’équipe Alpha. Captant le discours de Kanon, mon regard écarlate se fixa sur celle qui n’était pas présente dans les effectifs.

    « Je te conseille vivement de lui répondre, jeune fille. »


Je portais l’armure officielle des sous-officiers du Mouvement Rikudô. Reconnaissable par un gilet tactique protecteur blanc argenté sans manche ainsi que des protections aux avant-bras de la même couleur. Le reste de la tenue était d’un noir sombre, et se composer d’un pantalon et des chaussures de combats, ainsi qu’une paire de gants tactiques. Seul un insigne sur l’armure affichait mon rang : Lieutenant. Soit un grade supérieur à celui de Rin.

Je posais ensuite mon regard sur les différents membres de l’équipe Alpha, avant de plaquer mon prisonnier ensanglanté, quelques morceaux de peau en moins, contre le mur, dégainant un Kunaï.

    « Je ne suis pas très patient avec les traîtres dans ton genre qui s’amusent à détruire des hôpitaux comme un lâche, abritant des gens malades et sans défense, alors tu vas répondre à ma question et je saurais être clément avec toi. Dans le cas contraire… »


J’usais de mon Kerryûgan afin de planter les liens de sang encore plus profondément dans son corps.

    « Qui es le dernier traître et où se trouve-t-il ? Parle ! »


Mon regard le fixait d’un air mauvais, instillant la terreur en lui.

Spoiler:
 

_________________

OST:
 


Dernière édition par Seika C. Natsuki le Mar 14 Mar - 21:00, édité 1 fois
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mar 14 Mar - 2:50
L'inconnue

L'inconnue, alors que sa rage contre cette stupide d'eisenin, croisa le regard orangé de son senpai et, aussitôt qu'elle perdit son regard bleu dans ceux de son senpai, la petite demoiselle aux yeux azurs se calma d'un coup et laissa un doux sourire sur son visage. Ses joues avaient pris un teint rosé, alors que son regard devint plus doux, voir amoureux. Malgré toute cette rage que la kunoichi gardait au fond d'elle-même, seul son senpai pouvait la ramener à la raison et pouvait voir le vrai fond de la petite femme. Elle, qui était la femme parfaite et la plus mignonne de tout Yuukan.. Senpai savait la vrai nature de l'amejin qui, en observant autour d'elle, trouva une couverture quasiment neuve.

Parfait! Cette couverture sera parfaite pour son senpai pour le protéger du froid. Malgré qu'il ne pouvait plus continuer la mission, l'inconnue ne se plaignait aucunement du départ de son senpai et se contenta de donner cette couverture qu'elle avait trouvé. Son senpai se pencha légèrement vers elle et ce, avec un sourire, comme pour la remercier de son geste. La jeune femme afficha un énorme sourire sur son visage, rigolant joyeusement par la réaction positive du Kirijin.

Alors que la petite demoiselle, rougissant par l'attention que son senpai lui avait offert, envoya la main à son senpai qui fut accompagné par des ninja d'Ame, elle sursauta légèrement quand Kanon prit ses mains pour les placer dans le dos de la petite femme. Le geste du Konohajin l'avait énormément surpris. Elle ne le pensais capable d'avoir assez de courage pour avoir pris l'initiative de la maîtriser. Peut-être avait-elle sous-estimer l'intelligence de cet adolescent aux yeux étranges? Peut-être. Cependant, après le départ de Senpai, la demoiselle pouvait maintenant accomplir sa vengeance et ce, sans dérangement...

La question était tombée, tandis que le chûnin planta ses ongles dans la peau de la brunette. Qui était-elle? Bonne question. Cependant, malgré cette question pertinente, la kunoichi ne semblait guère vouloir lui répondre. Non, elle était figée, la tête légèrement cachée par ses mèches de cheveux. Soudainement, alors que Natsuki question l'Iwajin qui s'amusait à jouer les terroristes, l'inconnue laissa un léger rire étouffé entre ses lèvres avant de donner un violent coup de pied sur le pied du Konohajin, puis, elle suivit par un coup de tête pour se libérer de l'emprise de Kanon. Elle alla chercher sa petite machette, prête à combattre le premier venu. Si la jeune demoiselle semblait innocente tout à l'heure, là, elle avait les yeux pétillants de folie. Un rictus fendu quasiment jusqu'aux oreilles.. c'était clair que la demoiselle n'était point saine d'esprit et semblait extrêmement instable et dangereuse.

-Senpai n'est qu'à moi... Si je vous élimine tous, un par un, senpai n'aura plus que moi à aimer. Non?

Suite à sa phrase, la brunette laissa un rire malsain passé entre ses lèvres, avant de faire quelques mudras, se rendant invisible à l'oeil nu. Les deux amejins qui accompagnaient Kanon se placèrent en position de défense. Ils n'avaient aucune technique pour distinguer une personne invisible.

Pendant ce temps, le shinobi qui n'avait que foi en Iwa, fixa le prince d'Hana no Kuni, épuisé et souffrant par ses blessures. Il laissa un sourire moqueur sur son visage, voir quasiment malsain. Il voulait crier un ''Gloire à Iwa!'' avant de se suicider, cependant, au moment qu'il ouvrait la bouche, ce n'était point ces mots qui sortirent. Non.. comment? La peur l'avait envahi. Cet homme... était beaucoup trop menaçant et terrifiant pour lui. Son cerveau avait perdu tout son sang-froid et sa détermination de résister pour le bien de la mission. Il laissa quelques mots, avant de se coller la lame du Kunai et se trancher la gorge.

-Ku..miko. disait-il, alors qu'il avait pointé derrière lui.

HRP:
 
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Jeu 16 Mar - 20:17
Alors que Kanon tient fermement, la ninja inconnue exécute une technique de Taijutsu pour le déstabiliser, le frappant au niveau de pied, avant d’en utiliser une autre pour se dégager de la poigne du jeune Konohajin. Il grimace, surprit par la douleur qu’a engendré ces coups. Il l’aperçoit sortir une arme, une machette précisément. Son visage, presque innocent (trop pour être totalement crédible), se transforme en celui d’un démon. Ses yeux, à peine cachés par ses cheveux s’écarquillent, laisse voir une vive lueur inquiétante pétiller de l’intérieur. Ses lèvres légèrement entrouvertes, esquissant un sourire allant jusqu’aux oreilles, permettent de percevoir des dents blanc ivoire. C’est sa démence que l’on voit ici, sa folie. Cette jeune fille n’a pas un esprit totalement équilibré, mais Kanon ne bronche pas. Pas de tremblement, pas de peur. Il veut l’immobiliser, l’interroger, et obtenir des réponses claires et précises. Il veut qu’elle réponde à sa question au qu'elle n’a toujours pas donné de réponse. Elle n’a même pas prononcé une seule phrase, pas un seul mot. Ce simple fait l’agace.

Comme par miracle, la jeune inconnue se met alors à parler d’une voix qui ne laisse aucun doute sur le fait qu’elle n’est pas très saine d’esprit. Comme dépendante à Daijirô, elle veut, elle exige, que ce dernier n’aime qu’elle. Elle, exclusivement. Pour cela, elle ne voit qu’une seule solution : éliminer tout le monde un par un. Le regard de Kanon, exaspéré lors de l’apparition de la folie de la jeune fille, devient alors aussi dur est tranchant que de l’acier. Une double mise en garde face à l’attitude de la ninja. C’est comme s’il avait su, à l’avance, la réaction étape par étape de celle-ci. Lui aussi, pour garder les précieux liens qui l’unissent avec ceux qu’il aime, il ferrait n’importe quoi. Lui aussi, il pourrait finir comme elle. Elle, qui, en très peu de temps, est devenu tout ce qu’il déteste le plus. Et puis, sa propre mère est un peu comme elle, et qui sait combien il l’aime… Tout ce qu’il souhaite, en réalité, au-delà d’obtenir de cette dernière des informations et de la mettre hors d’état de nuire, c’est d’avoir le plaisir de la déchiqueter en bonne et dû forme. Oh, il le regretta plus tard, s’en mordra les doigts, de peur que Daijirô ne l’apprécie plus comme il l’avait fait avant de partir du champ de bataille, mais… Il vaut mieux ne pas pousser la réflexion trop loin.
Un rire sanglant, malsain, aspirant au délire et à la satisfaction d’un plan bien mené.

Non, il ne laissera pas cette jeune impertinente aller plus loin dans ce qu’elle souhaite entreprendre. Il la mettra hors-jeu avant. Elle est trop dangereuse pour les autres, pour Daijirô. Dans un certain sens, pour lui aussi. Elle est un obstacle, il doit l’affronter, pour le bien de tant de personnes innocentes dont Daijirô. Mais également pour son propre bien. Elle veut le tuer, il en est sûr. Elle veut tuer tous ceux qui s’approchent trop près de son cher Daijirô, tous ceux que Daijirô aime. Comment peut-elle dire au Kirijin qu’elle l’aimer ? Elle ne l’aime pas. Elle le veut uniquement à elle, elle veut le posséder. Elle a montré son véritable visage à Kanon, visage qu’elle ne souhaite absolument pas que Daijirô voit. C’est absurde, inconcevable et totalement inadmissible.

« Cela m’étonnerait si ton très cher Senpai t’aimerait après ça. Il en préféra une autre, peu importe ce que tu lui ferras. Il n’est pas aveugle, contrairement à toi. »
Kanon dit ces mots, mais n’en pense et n’applique que la moitié.

Puis l’inconnue devient invisible à ses yeux. Kanon fronce les sourcils. Le Byakugan toujours activé depuis le début des combats, il ne perçoit pourtant pas le chakra si reconnaissable de la fille. Il cherche chaque perturbation de chakra anormal, lui permettant de détecter l’inconnue, mais il ne trouve rien de concret. Rien de tangible. Il soupire, légèrement énervé. Si seulement il pouvait connaitre sa position… Comment faire pour qu’elle soit à nouveau visible ? Cette fille est vraiment agaçante quand elle s’y met. Réfléchissant à toute vitesse, voulant donner un minimum de temps pour l’inconnue d’agir, il effectue à son tour quelques mudras. De sa bouche sort alors des pétales de fleurs, atterrissant sous forme de braise. Ainsi, il pourra apercevoir des traces de pas et s’il a de la chance, peut-être que les fleurs se cogneront contre la déplaisante demoiselle. Il l’espère fort.
Spoiler:
 

_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

En ligne
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mar 28 Mar - 19:59


Tenue de Natsuki

Il ne fallut pas attendre longtemps avant de voir le dernier des traîtres sortir de son trou. En vérité, elle était même déjà présente, bousculant le Konohajin en lui infligeant de sévère coup de taïjutsu. Après quoi, l’homme se suicida sur mon Kunaï, avant que l’autre ne disparût en usant d’une technique de camouflage. Comment ces pitoyables humains osaient-ils me défier si ouvertement ? Mon Kerryûgan s’illumina d’une sombre lumière pourpre, alors que je jetais aux pieds de la Kunoichi le corps agonisant de l’homme.

    « De ce que je sais, tu es médecin. Ne le laisse pas crever, j’aimerais lui poser d’autres questions. »


Celui qui appartenait à Konoha avait eu le bon réflexe de nous entourer de pétales flamboyants. Si l’attaque n’avait pas pour but d’infliger des dégâts, les mouvements de l’autre Kunoichi seraient directement perçus. Je me léchais la main, goûtant le sang de cet être impur, tout en restant focaliser sur la zone de combat. La médic-nin quant à elle, invoqua un chien ressemblant fortement à un Foxhound, puis lui donna une pilule et se concentra sur les soins. Un chien ninja ? Parfais. Avec son odorat, il n’était plus qu’une question de temps avant que l’on puisse la débusquer.

Notre adversaire le remarqua aussi, vu qu’elle se déplaça. La chienne réagit aussitôt, courant à une vitesse folle pour mordre cette fameuse « Kumiko ». J’allais lui faciliter la tâche. Me plaçant devant la ninja médecin, mes yeux devinrent soudainement écarlate. Mon Genjutsu, Terrore, était toujours actif. Si je ne pouvais la voir, elle pouvait croiser mon regard. À ce moment précis, elle serait happée par la peur, et la chienne aurait le champ libre pour la mordre.

Je concentrais ensuite le pouvoir de mon Kerryûgan. Du sang sortis des pores de ma peau avant de m’entourer et de créer une armure rouge pourpre. Inquiétante, on ne pouvait désormais voir de l’extérieur uniquement mes yeux rouges luisant.


Armure de Sang de Natsuki

La chienne réussie à mordre notre ennemi à la jambe, qui n’avait pas eu suffisamment le temps de réagir. Instantanément, l’autre ninja balança une dizaine de senbon en cristal pour l’envoyer sur Kumiko, tout en se mettant à courir, et s’entourant par la même occasion d’une aura électrique. Arrivant vers elle, il lui donna un virulent coup de poing cristallisé, la blessant par la foudre et par la force du coup. Si puissant que le cristal disparut juste après, mais c’était pour mieux la surprendre. En posant son autre main sur elle, du cristal commença à lui paralyser son autre, jambe.

Cette petite diversion m’avait permis de concentrer toute la puissante de mon Kerryûgan. Pendant que le garçon effectuait son combo, et luisant de plus belle, quatre fils de sang sortirent de mon armure. Entourant la femme, ils foncèrent sur elle pour la transpercer à des points sensibles : gorge, cœur, poumon, et tête. Chose faite, son sang se mêla au mien. Si elle survivait à cet assaut, le prochain lui serait fatal. Pensait-elle pouvoir se soustraire de mon regard divin ? Grossière erreur.

Spoiler:
 

_________________

OST:
 


Dernière édition par Seika C. Natsuki le Ven 31 Mar - 4:28, édité 1 fois
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Ven 31 Mar - 2:23


Attention!
Ce post contient des scènes vulgaire qui peuvent choqués certains lecteurs. Pour un public averti! o/ (si vous êtes curieux, lisez le résumé dans le spoiler)

La demoiselle était prête à mettre son plan en oeuvre. Tout semblait parfait. Il n'y avait plus qu'à continuer sa route pour achever la première personne qui avait touché son Senpai. Cette femme au poitrines généreuses... elle avait OSÉ de déposer ses bras sur SON senpai et de le câliner de la sorte. Elle avait osé de faire ce geste devant la demoiselle, sa future femme, et ce, sans aucun retenu. Non.. la Kunoichi ne pouvait point laisser cette connasse d'Eisenin en vie. Elle avait commis une faute grave. Vraiment trop grave pour que l'Iwajin l'a pardonne aussi facilement.

Cependant, malgré ses talents en discrétion, la jeune brunette était prise dans une transe meurtrière et, de ce fait, elle n'avait point remarqué que, vu que le terrain était maintenant remplit de cendre, les ninjas de l'alliance pouvaient maintenant voir les pas de la demoiselle. Ensuite, alors que la traîtresse se rapprochait de plus en plus du petit groupe, elle vit l'Amejin faire quelques mudras et déposer sa mains sur le sol pour invoquer un chien ninja. La petite femme écarquilla ses pupilles azurs, surprise de voir cette technique, et, ne perdant guère trop de temps, vu que le chien pouvait la repérer facilement avec son odorat aiguisé, elle partit en course et ce, pour en finir le plus vite possible. Par contre, le blondinet, qui avait rejoindre le groupe depuis peu, se plaça devant cette pute d'Eiseinin pour la protéger. Le regard de Kumiko croisa ceux de Natsuki, puis, soudainement, le corps de la petite brune se figea et devint légèrement tremblant. Kumiko laissa un regard surpris, voir agacé, avant de gémir de douleur quand le chien lui mordit sa jambe droite. La traîtresse lança un regard noir à Francine qui essayait de lui transpercer la jambe et ce, pour que la femme ne puisse plus bouger. Malheureusement, prise dans une rage meurtrière, la demoiselle avait encore assez de courage pour lever sa machette, puis, donna un violent coup dans le crâne de l'anima, avant de répéter les coups plusieurs fois. On pouvait entendre les couinements aiguës de la chienne qui se faisait maraver la gueule par l'antagoniste à court cheveux bruns, lui criant de mourir, puis, plus rien. La chienne était au sol, ensanglantée et sans vie. L'Iwajin, respirant fortement dû à l'effort physique et l'excitation, sourit devant le pauvre cadavre du chien et retira lentement sa machette pour la ramener vers son visage. Gardant toujours ce sourire qui lui donnait un air diabolique, elle lécha le sang qui dégoulinait sur son arme, rougissant violemment, avant de rigoler doucement. Elle fantasmait encore sur les relations qu'elle pouvait partager avec son senpai. Un jour, quand ils seront mariés, la kunoichi pourra partager ce petit côté et ce, avec lui dans ses bras. Elle rêvait de partager son corps dénudé avec son senpai et d'arroser ce dernier avec le sang de ses victimes qui voulaient du mal à son senpai. Peut-être que ce sang représenterait tout son amour pour son senpai et que l'adolescente tuerait pour l'amour du kirijin. Oh oui, pour Kumiko, c'était le plan parfait pour allumer la flamme entre senpai et elle. Peut-être qu'après ce combat, le sang du groupe Alpha sera utilisé pour ses fantasmes et que leurs crânes serviront de verre pour déguster le goût de la victoire, non?

Se réveillant de ses pensés non-catholique, Kumiko tourna son regard rêveur, voir amoureux, vers les ninjas de l'alliances, les joues encore rosées et un sourire un peu dérangé sur les lèvres. Voyant qu'elle était complètement cinglée et qu'on ne pouvait point la raisonner, Kasuma enchaîna pour affaiblir la demoiselle. En premier lieu, il utilisait ses senbons de cristal pour déstabiliser sa cible avant d'enchaîner avec des combos de coups booster par son aura de foudre et son poing de shoton. Cependant, malgré ses merveilleux combos, il n'avait point prévu que la petite demoiselle était douée en taïjutsu. Elle esquiva, sans problème, les poings de son adversaire et suivit de la paume qui cristallisait le sol. Elle fut quand même touchée légèrement par la foudre qui entourait le jeune homme, lui donnant un léger choc dans son corps, mais elle ne bronchait pas.

Voyant une opportunité, Kumiko leva sa machette et cria haut et fort le mot ''CRÈVE''. Elle voulait le découper en morceau, mais, au moment que la lame fut très proche de couper le shinobi en deux, la petite adolescente fut aussitôt arrêter dans son mouvement. La paralysie fut totale alors qu'elle sentait son sang rejoindre celui du blondinet. Heureusement que son coeur ne fut point toucher, vu qu'il était protéger par la lame de son arme. Par contre, malgré toute cette douleur, la femme n'avait aucunement bronché. Au contraire, alors que son sourire avait disparu, un léger rictus reprit forme sur le coin de ses lèvres, puis, graduellement, la voix de la demoiselle cachait de léger rire sournois et malsain.

-hehe...hehehehahaha...HAHAHAHA...HAHAHA OUII!!! C'EST TROP BIEN!! FAIT MOI SAIGNER PLUS, JE T'EN PRIS. HAHAHA!!! ENCORE!! ALLER, DONNE MOI TOUT CE QUE T'AS!!!

Sous ses paroles, Kumiko arracha le fil qui était dans son cou, les joues encore plus rosées, puis, sans prévenir, elle planta le fil de sang dans sa main droite, rigolant de plus belle. Pourquoi avait-elle fait ce geste? Hé bien, la demoiselle savait très bien, au fond d'elle même, qu'elle ne pouvait survivre à ce combat. Ils étaient, quand même, quatre puissants ninjas sur elle qui était seule. Cependant, malgré sa solitude, la petite adolescente cachait une dernière carte piège secrète. Il ne fallait dire que ces mots pour activer ce sceau, mmmh? D'un sourire, elle lécha lentement sa main, avant de souffler ces mots d'un sourire quasiment diabolique.

-Gloire à Iwa!

Aussitôt, les yeux de Kumiko se remplirent de sang et d'Eau qui coulèrent, alors que tous les liquides de son corps (dont le sang), sortaient dans tous les pores de sa peau, dégoulinant ici et là. Soudain, on pouvait voir que la couleur n'était point tout à fait normale, mais que le sang et l'eau avait une teinte violette dedans. D'après vos expériences, Natsuki, c'est un poison assez fort pour attaquer rapidement l'organisme de la victime et serait aussi contagieuse au contact. Sous cette attaque, la demoiselle laissa un ''je t'aime.. senpai'' avant de vomir la dernière litre de sang qui lui restait.

Au même moment, l'autre Iwajin, qui fut soigné par Camellia, avait, tout d'un coup, des yeux ensanglantés et larmoyants, comme sa partenaire. Il prit alors la tête de l'Eisenin entre ses mains, puis, sans trop attendre, il embrassa fougueusement l'Amejin. Elle devint rouge par ce geste si soudain et essaya tant bien que mal de s'en défaire, mains en vain. L'iwajin, prit dans ce baiser, incrusta ses ongles dans les joues de la demoiselle à longue chevelure brune et commença, lui aussi à saigner d'un peu partout d'une couleur étrange. Finalement, avant de tomber sur le sol, sans vie, un drôle de son se fit entendre alors que les joues de l'Amejin se gonfla légèrement et ses yeux s'écarquillèrent, larmoyants.

Sous le choc, elle recracha le liquide rouge sur le sol, quasi-étouffée.

-*Tousse tousse* Il.. il a vomi dans ma..

Camellia n'eut guère le temps de finir sa phrase, qu'elle se roula aussitôt sur le sol, respirant très fortement pour retrouver sa respiration. Elle cria de douleur alors qu'elle sentait son corps se déshydrater très rapidement. La jeune femme se tortillait d'agonie. Était-elle affectée par le poison? Si oui, seriez-vous capable de la sauver?

Résumé:
 
En ligne
XP : 688
Messages : 238
avatarSunajin
Seika C. Natsuki
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Ven 31 Mar - 4:27
Le plan avait relativement fonctionné. La punition de Sithis était tombée, mais comme tout parasite digne de ce nom, il était impossible pour elle de partir simplement. Il fallait dire qu’elle avait le don du spectacle : une effusion de sang digne du plus bel anniversaire Chinoike. Il était dommage qu’il soit souillé d’une toxine mortelle. Comment je le savais ? Un Prince Chinoike, médecin de surcroît, est capable de reconnaître le sang souillé.

Mon Kerryûgan l’avait révélé. Je pouvais sentir le poison se répandre dans les 4 Sithis Magna Gladios. La fille était morte, maintenir cette technique ne servait plus à rien. Lâchant la concentration de mon Kerryûgan, mon sang tomba inerte sur le sol. Je récupérerais un extrait de cette toxine plus tard, de quoi l’analyser à Suna…

Gloire à Iwa fut les derniers mots de la pécheresse. Pauvre et misérable insecte, même dans la mort, tu croyais en une chimère. Iwa n’était qu’une imposture, un mensonge. Aucun Empire, autre que le mien, n’avait le droit d’exister. Si je partageais bien une chose avec l’alliance, c’était bien celui de détruire cet « Empire de la Terre ». C’était d’ailleurs là, la seule raison de ma présence ici.

Alors que je liquéfiais mon armure, mon Kerryûgan s’affola soudainement. Une grande concentration de sang se faisait sentir juste derrière moi. Comment était-ce possible ? Me retournant, je pouvais voir le terroriste précédemment attaché en train d’embrasser la ninja médecin. Non… Du sang circulait de son orifice buccal à celle de la jeune femme. Puis, il tomba à terre, inerte. Rapidement, ce fut au tour de Camélia de commencer à agoniser.

Un temps de réflexion s’imposait. Camélia était une ninja médecin honorable, et nous avions peut-être une chance, à nous deux, de stopper le virus. Seulement, il fallait être sûr que ce dernier ne soit plus contagieux. Si c’était le cas, son sauvetage me propulserait vers une mort certaine et douloureuse. Son ami couru vers elle pour la soutenir. J’aurais pu lui éviter la mort en le retenant, mais mieux fallait-il voir s’il souffrait du même mal après avoir touché aussi ouvertement son sang. La réponse à cette question conditionnait ma réponse comportementale.

Après une quinzaine de seconde, il ne semblait pas apparaître sur son corps les symptômes infectieux. Je m’avançais alors vers Camélia, calmement.

    « Camélia, je vais maintenir en vie. Mais il va falloir que vous m’aidiez pour retirer ce poison, c’est votre seule chance. »


M’accroupissant à côté d’elle, je posais mes mains sur son ventre. Une douce lumière verte se fit voir, tandis que j’activais mon Kerryûgan. Du sang sorti de mon corps, et entra dans le sien. Je prenais toutefois de nombreuses précautions à ne pas mélanger nos vitae respectives. Au contraire, en procédant ainsi, j’expulsais le sang infectais à l’extérieur de son organisme, tandis que mon propre sang déployait ses vertus curatives pour soigner les tissus endommagés.

Camélia jouait, tant bien que mal, de ses talents médicaux pour aider dans l’opération. Il ne restait plus qu’à savoir si la combinaison de nos efforts étaient suffisant… Dans le cas contraire, et bien… Cela signifiait que tu n’étais pas un médecin exceptionnel, et que tu serais par conséquent, facilement remplaçable.


_________________

OST:
 
XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mar 18 Avr - 3:02
@Hyûga Kanon dispose d'un délais exceptionnel de 36h pour répondre. Faute de quoi, elle s'expose à une exclusion de l'évent !
XP : 272
Messages : 53
avatarKonohajin
Hyûga Kanon
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mer 19 Avr - 21:28

Deux, quatre, puis bientôt huit et dix traces de pieds prennent marque dans le sol recouvert de cendre.

Désormais, Kanon ainsi que ses camarades d’armes peuvent voir où se situe la jeune fille qui se précipite sur Camelia comme mut d’une rage meurtrière. Elle ne ressemble point à la personne qu’elle était en présence de Daijirô, et le Konohajin en a peur, même s’il fait son possible pour ne pas le montrer. La jeune personne qu’elle était il y a quelques instants semblait si réel qu’on aurait pu croire qu’elle aimait vraiment le Kirijin. Quelle impressionnant talent de comédienne !

Étant trop loin, Kanon n’a pas eu le temps d’aider Camélia à stopper la jeune fille. Heureusement, le Sunajin s’interpose entre les deux kunoichis, arrêtant l’inconnue au passage. Peut-on lire en elle de la surprise ? Ou bien de la colère ? Quoi qu’il en soit, ces quelques secondes d’arrêt sont une bien belle erreur, puisqu’elle est alors mordue par un chien de la ninja médecin. La petite fille se crispe par la douleur et fait la grimace. Visiblement, rien de tout cela faisait partie de son plan.

Mais la jeune kunoichi réplique, encore et toujours.

Elle assomme le chien dans un coup violent avant de le frapper nerveusement plusieurs fois. L’animal aboie pitoyablement, ployant sous les coups de son adversaire. Il est mort. Il est mort, et Kanon ne fait rien : il ne peut pas, il est terrifié. Le chien est couvert de blessures sanglantes, la tête scindée en deux laissant couler à flot de liquide vitale de la bête. Comment peut-on faire cela avec le sourire ?

Le Hyûga recule instinctivement.

Cette jeune fille est dangereuse, un véritable danger public. Peut-être qu’être à l’hôpital aurait été préférable pour cette dernière. Elle semble se complaire dans le sang et la tuerie. Kanon a l’impression qu’elle est sortie tout droit d’un livre d’horreur comme il en existe beaucoup en librairie.  Il ne peut pas se battre contre ça. Il n’en trouve ni les moyens, ni la volonté.
C’est finalement Kasuma qui réagit le premier, usant de ses techniques dont lui seul en a le secret, transperçant l’ennemie criant sa joie de voir son sang couler, finissant sur un « Gloire à Iwa », avant de se suicider. De son corps éjecte alors de son enveloppe plusieurs liquides, se rependant autour d’elle. Kanon retroussa son nez, dégouté. Qu’est-ce que c’est ? Même lorsqu’on se suicide, ce n’est pas comme cela que ça se termine ! Pas avec tout cette…ce liquide !

Camélia tousse.

Kanon se retourne alors vers son équipière. Elle agonise, comme empoissonné. Qu’est ce qui s’est passé ? Comment a-t-elle pu être blessé ? Elle n’a rien qui puisse justifier une telle réaction. Le Sunajin, connaissant la cause de l’état de la ninja médecin s’attelle à la soigner. Apparemment, il s’y connait lui aussi en médecine, et cela rassure le Konohajin. Il la guérira, il l’espère de tout son cœur.

Il les rejoint donc, avec empressement.
« Qu’est-ce qu’elle a ? C’est dû à quoi ? Je n’ai pas vu ce qui s’est passé ici…Je peux aider ? Je n’y connais rien en médecine, mais si je peux être utile… »


_________________



"Les oiseaux ne laissent qu'un chant éphémère ;
L'homme passe, mais sa renommée survit."

XP : 424
Messages : 86
avatarNarrateur
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]   Mer 17 Mai - 17:31
Kumiko était morte, tout comme les autres traîtres. Un à un, ils ont été éliminés par l'équipe Alpha au prix de nombreuses prises de risques et de sacrifices. La mission avait été complexe, mais elle était réussie. Seulement, le temps n'était pas au repos et aux célébrations, puisque les deux derniers d'Iwa avaient abattus leurs dernières cartes respectives. Ils utilisaient un violent poison contre eux, et plus précisément contre Camellia et Natsuki.

Ce poison était dangereux, et pouvait très bien mettre fin à leurs jours. Natsuki a su réagir à temps, et couper la connexion qui liait son sang à celui de la jeune femme. Il était donc hors de danger, et avait évité la contagion. Cependant, Camellia était dans une position tout à fait différente. Victime du baiser toxique du second Iwajin, le poison se répandait dans son organisme à une vitesse folle. Elle hurlait de douleur, sentant son corps se déshydrater à grande vitesse. Et ceci n'était pas qu'une impression... elle était en train de mourir, et allait perdre la vie dans les minutes qui suivaient si rien n'était fait.

Kasuma paniqué fut le premier à se rendre vers elle, cherchant désespérément à la sauver. Il ne savait pas quoi faire, face à ce virus : ses capacités n'étaient pas adaptées à la situation. Il ne pouvait que la regarder mourir, à petit feu.

C'était néanmoins sans compter l'intervention de Natsuki, qui s'apprêta à tenter de la soigner. Il utilisa son sang ainsi que ses capacités médicales afin de la guérir, tout en la débarrassant du sang infecté qui circulait dans son organisme. La tâche était ardue, si bien qu'il lui demanda de participer également. Bien que mourante, il fallait qu'elle utilise ses dons pour extraire ce poison qui la détruisait de plus en plus.

- D'a... d'accord.

Elle ne parla peu, seulement le strict minimum. Ce serait une dépense d'énergie inutile, et elle se concentra plutôt sur l'extraction du poison qui était la cause de tous ses problèmes. Doucement, elle s'appliqua à commencer à utiliser sa technique, appuyée par la contribution du Chinoike à ses côtés. L'opération était complexe et douloureuse, cette toxine était tenace, d'autant plus qu'elle n'était pas apte à utiliser l'ensemble de ses capacités.

Kasuma à côté s'inquiétait. Il ruminait, frappant son poing sur le sol, et insultant tous ces Iwajin d'injures dont on se passera bien de retranscrire. Il se sentait impuissant dans cette situation. Lui qui venait de retrouver sa famille, qui a été sauvée, il se voyait mal la perdre elle en retour, sans ne rien pouvoir y faire. Il le savait pourtant : ce n'est pas lui qui décidera de son sort, mais bien les deux médecins.

Kanon arriva à son tour à leurs côtés, et s'empressa de proposer son aide, tout en se questionnant sur l'origine de son mal.

- Un de ces connards de Iwajin l'a embrassé avant de mourir, déversant un poison fulgurant dans son organisme.

Une nouvelle fois, il frappa son poing sur le sol, les insultant une fois de plus.

- Je ne pense pas qu'on puisse faire quoique ce soit. Il n'y a qu'eux qui le peuvent. Le mieux que nous puissions faire pour elle, c'est de ne pas les perturber.

Il n'aimait pas dire cela, mais n'avait pas le choix pour autant. Seuls des spécialistes de l'Eisenjutsu pouvait y faire quelque chose, il en avait bien conscience.

L'opération continuait, et finit par se terminer. Le chakra médical qui s'animait dans leurs mains se stoppa, ce qui fit naître un grand frisson dans l'arrière du cou de Kasuma. Qu'est-ce que cela voulait dire ?

- ... Merci. Je... suis sauvée. Grâce à vous...

Un soupir de soulagement s'échappa de la bouche de son ami. Camellia avait encore quelques difficultés à parler, mais cela était du à l'assèchement que son corps avait subit. Elle avait besoin de repos, c'était indéniable. Le plus important était qu'elle était tirée d'affaire.

Kasuma s'approcha, et la prit sur son épaule en lui conseillant de se reposer.

- Membres de l'équipe Alpha, nous vous remercions de l'aide que vous nous avez apporté. Grâce à vous deux, ainsi qu'à votre ami rapatrié, les plans d'Iwa ont été contrariés. La bataille est gagnée, et nous allons continuer à nous battre pour préserver Ame de l'influence d'Iwa. Hyûga Kanon, Seika Chinoike Natsuki, merci du plus profond du cœur. Le pays de la pluie vous sera à jamais reconnaissant, à vous et à l'alliance.

Camellia redressa la tête, et leur adressa un simple sourire, n'ayant pas la force de parler davantage. Bien que guérie et tirée hors d'affaire, elle n'en restait pas moins fragile et affaiblie. Ce poison avait bien failli l'emporter dans l'au-delà.

- Nous allons nous charger de remettre de l'ordre ici, et d'organiser des funérailles pour nos amis tombés au combat. Eux aussi, ont contribué à notre victoire aujourd'hui.

Sur des derniers au revoir, et des derniers remerciements, il partit avec Camellia, tout en scellant avec peine le corps inerte de Francine. Elle aussi, méritait des funérailles dignes de ce nom.

Natsuki et Kanon ont donc rempli avec brio leur mission. Ame était tiré d'affaire, et n'était aujourd'hui pas tombé dans les griffes d'Iwa. Ils sont maintenant libres de retrouver les autres membres de leur unité afin de faire un rapport à leurs supérieurs hiérarchiques.

Spoiler:
 
 

Ame no Kuni : This is war [Mission de rang 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Mission de rang D: La tombe d'une mère
» [Mission de rang D] Conteur de merveilleux
» Mission de rang S à Hoshi no Kuni, fragments d'étoiles!
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Origin :: Amorce :: Acte 1 : L'Empire contre-attaque :: Chap 1 : Expansion-